Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Page 9 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par gnafron2004 le Lun 14 Oct 2013 - 23:30

ben moi j'ai demandé - et obtenu- l'académie de Bordeaux parce que je ne pouvais pas avoir un poste satisfaisant dans mon département d'origine - la saône et loire...je suis sûre que la moitié d'entre vous ne savent même pas où c'est !!!succes 

gnafron2004
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par InviteeF le Lun 14 Oct 2013 - 23:33

Si, dans l'acad' de Dijon, au sud est!  Smile!

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par InviteeF le Lun 14 Oct 2013 - 23:33

(Dans ma discipline c'est accessible. .. c'est pour ça Wink )

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par Zenxya le Lun 14 Oct 2013 - 23:48

C'est Macon, la Saône et Loire, au dessus de Lyon ! (je connais Macon, vue de l'autoroute A6 Very Happy )


Dernière édition par Zenxya le Lun 14 Oct 2013 - 23:49, édité 1 fois (Raison : j'avais oublié le ô)

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par Nita le Lun 14 Oct 2013 - 23:52

@Zenxya a écrit:C'est HS mais on s'en fout, moi j'ai bien aimé l'Alsace, même si c'est vrai que prononcer le nom des patelins n'est pas évident et j'ai adoré la Lorraine, j'ai pleuré en partant.
Alors pour tous les gens sympa (en fait, toutes les personnes qui se reconnaitront) fleurs2fleurs2 fleurs2
Ah ? Cest difficile à prononcer, Ichtratzheim ?

@gnafron2004 a écrit:ben moi j'ai demandé - et obtenu- l'académie de Bordeaux parce que je ne pouvais pas avoir un poste satisfaisant dans mon département d'origine - la saône et loire...je suis sûre que la moitié d'entre vous ne savent même pas où c'est !!!succes 
@Zenxya a écrit:C'est Macon, la Saône et Loire, au dessus de Lyon ! (je connais Macon, vue de l'autoroute A6 Very Happy )
Ah, oui, moi aussi !

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par Zenxya le Mar 15 Oct 2013 - 1:00

Celui qui est top c'est : Niederschaeffolsheim le seul village que tu finis de traverser avant d'avoir prononcé le nom complet. Pour les non-initiés, c'est à côté d'Haguenau.

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par InvitéA2 le Mar 15 Oct 2013 - 6:41

Ahah! Mâcon! J'y vais en formation en novembre, heureusement je n'habite pas très loin. L'année dernière je devais déjà y aller en formation, alors que j'habitais en Bretagne.

InvitéA2
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par Elaïna le Mar 15 Oct 2013 - 8:28

Et même dans les grandes villes hein... Je viens d'Aix, mon mari de Marseille - et nous n'avons aucune envie d'y retourner autrement que pour les vacances. La plupart de mes camarades de lycée, qui juraient leurs grands dieux que JAMAIS ils ne pourraient quitter leur ville (en terminale, j'étais la seule de ma classe à partir en classe prépa à Paris), ont fini par se résoudre à partir pour trouver du boulot, sous peine de ne pas trouver grand-chose, ou alors pas très bien payé. Ceux qui sont restés sont ceux qui ont fait la fac de médecine (pas besoin d'aller à Paris ou ailleurs pour ça), et les filles qui se sont tôt casées et ont fait des enfants. C'est assez malheureux, mais qui dit grande ville ne dit pas forcément dynamisme...

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par Patissot le Mar 15 Oct 2013 - 8:36

@Zenxya a écrit:Celui qui est top c'est : Niederschaeffolsheim le seul village que tu finis de traverser avant d'avoir prononcé le nom complet. Pour les non-initiés, c'est à côté d'Haguenau.
Pfaffenhoffen, Gumbrechtshoffen, Oberkurtzenhausen, Breuschwieckersheim,... Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad 

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par Daphné le Mar 15 Oct 2013 - 8:37

@Bobby-Cowen a écrit:Je suis dans l'Académie de Rennes depuis l'année dernière, et j'ai été affectée sur 3 établissements pour l'année scolaire...

La DPE m'avait dit au téléphone que l'acad' manquait de profs... or, quinze professeurs veulent entrer pour un départ ? c'est rigolo, non ? Smile
Ben oui, il faut équilibrer les entrées dans les académies !
Créteil et Versailles manquent aussi de professeurs : si on surdote les académies attrayantes, que restera-t-il pour le autres ?
L'administration équilibre donc les entrées/sorties dans toutes les académies.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par gnafron2004 le Mar 15 Oct 2013 - 8:44

@Patissot a écrit:
Pfaffenhoffen, Gumbrechtshoffen, Oberkurtzenhausen, Breuschwieckersheim,... Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad 
à tes souhaits !  

gnafron2004
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par Mehitabel le Mar 15 Oct 2013 - 10:11

@gnafron2004 a écrit:ben moi j'ai demandé - et obtenu- l'académie de Bordeaux parce que je ne pouvais pas avoir un poste satisfaisant dans mon département d'origine - la saône et loire...je suis sûre que la moitié d'entre vous ne savent même pas où c'est !!!succes 
Un passage de trois ans en Saone et Loire et un bordelais de mari qui en a pleuré pendant 3 ans, loin de son Bordeaux natal Very Happy  Ah, voir Montceau les mines et mourir Laughing

Je viens de montrer ton post à mon mari, il est bleu Laughing 

Mehitabel
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par leyade le Mar 15 Oct 2013 - 11:21

@gnafron2004 a écrit:ben moi j'ai demandé - et obtenu- l'académie de Bordeaux parce que je ne pouvais pas avoir un poste satisfaisant dans mon département d'origine - la saône et loire...je suis sûre que la moitié d'entre vous ne savent même pas où c'est !!!succes 
il y a des failles spatio-temporelles que je n'identifie jamais : la saône en fait effectivement partie... avec la gironde, ou le gers. Quand on m'en parle, j'opine sentencieusement du chef en essayant de ne pas avoir cette tête : Suspect 

Mais qui connait ici les riantes contrées de Bambiderstroff, zoufftgen, Etain, Château-salin ou le Thillot ? bounce 

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par Elaïna le Mar 15 Oct 2013 - 11:30

Château-Salin, c'est connu, c'est une sous-préfecture !

à part ça, heu...

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par InviteeF le Mar 15 Oct 2013 - 12:04

Je ne connais pas mais les noms ont une saveur toute particulière Wink
C'est où Leyade ? Smile

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par Al le Mar 15 Oct 2013 - 12:08

@Patissot a écrit:
@Zenxya a écrit:Celui qui est top c'est : Niederschaeffolsheim le seul village que tu finis de traverser avant d'avoir prononcé le nom complet. Pour les non-initiés, c'est à côté d'Haguenau.
Pfaffenhoffen, Gumbrechtshoffen, Oberkurtzenhausen, Breuschwieckersheim,... Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad 
héhéhé Twisted Evil 

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."

Al
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par Lux_ le Mar 15 Oct 2013 - 13:06

@Leclochard a écrit:
@lalilala a écrit:Oui bien sûr, dans certains boulots, on est obligé de partir, mais je suis en contact sur FB avec plein d'anciens camarades de collège ou de lycée, et il y en a pas mal qui bossent à Toulouse par exemple aujourd'hui. Ils n'ont donc pas eu à aller bien loin (deux heures de route de Brive). Mon copain a trouvé aussi son boulot actuel là-bas alors qu'il n'y avait rien dans des villes plus petites comme Limoges (malheureusement...ça aurait été tellement plus simple pour moi d'atterrir dans l'académie de Limoges...). C'est quand même grand et dynamique Toulouse.  Et puis il y a Bordeaux, Marseille, Lyon....Bref, il n'y a pas que Paris quoi Wink
Justement des grosses villes dynamiques comme Toulouse,  tu ne vas pas en citer des dizaines. C'est révélateur. Par ailleurs, lorsque tu cherches dans certains secteurs ou que tu veux faire une certaine carrière, tu n'as pas le choix d'aller ailleurs qu'à Paris.
Je comprends tout à fait l'envie de certains de revenir dans leur région d'origine. Mais le fait de devoir bouger et quitter sa région d'origine n'est pas propre aux seuls enseignants et fonctionnaires.

Je rejoins totalement les propos de Leclochard à ce sujet-là.
Je viens d'une région très dynamique économiquement parlant et très peuplée (donc beaucoup de postes d'enseignants puisque beaucoup d'enfants dans 2 académies différentes). Il n'empêche que j'ai dû comme la majorité d'entre vous aller quelques années en banlieue parisienne : je suis restée moins longtemps que certains, plus longtemps que d'autres, j'étais TZR et cela n'a pas toujours été facile. J'ai réussi à revenir dans mon académie d'origine, pas le département souhaité toutefois, il faut parfois faire des choix (rester en banlieue ou redescendre dans le sud), certains accuseront le système de mutation à 2 tours (n'ayant pas connu l'ancien système, c'est difficile de voir s'il aurait été plus efficace ou pas).

Mes frère et soeur (qui ont fait une école d'ingénieur et de commerce) ont dû aussi quitter la région pour trouver du travail à Paris.
Avantages par rapport à l'enseignant : ils sont à Paris centre ou La Défense, donc pas autant de trajets que si on est en banlieue tout en vivant à Paris. En plus, sauf déplacements professionnels à l'étranger, ils sont toujours sur un seul et même lieu (encore une différence quand on connait le nombre d'enseignants sur 2 ou 3 établissements). Et puis il y a aussi une différence au niveau salaire.
Mais si mon frère s'éclate à Paris et qu'il ne veut pas rentrer (sauf ponctuellement), ce n'est pas le cas de ma soeur qui vit très mal le fait d'être loin de nos parents : elle cherche du travail, ainsi que son conjoint, pour quitter Paris et ce d'autant plus qu'ils ont désormais un enfant et vivent dans une toute petite surface. Et bien ce n'est pas facile. La conjoncture actuelle ne le permet pas, et pourtant ils visent tout l'Est de la France et non pas seulement le Sud-Est.

Si on regarde leurs amis de promotion, la plupart travaille aujourd'hui à Paris, sauf ceux qui ont choisi de s'expatrier. Très peu sont restés dans la région (ceux qui ont eu cette chance ont d'ailleurs toujours pu bénéficier de piston familial).

Ce n'est pas propre aux enseignants de faire le début de leur carrière à 400, 600, 800 km voir plus de leur région d'origine (à moins d'être PE).

Et pourtant, je comprends l'envie de tous ceux qui ont envie de revenir dans leur région natale / aimée, auprès des leurs, d'autant que personnellement j'ai fini cet "exil".

Lux_
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par leyade le Mar 15 Oct 2013 - 14:23

Voli vola a écrit:Je ne connais pas mais les noms ont une saveur toute particulière Wink
C'est où Leyade ? Smile
Une saveur de mirabelle, de quiche, de myrtilles, et de désespoir météorologique permanent!

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par leyade le Mar 15 Oct 2013 - 14:25

@Elaïna a écrit:Château-Salin, c'est connu, c'est une sous-préfecture !

à part ça, heu...
Je ne savais pas!  Ce doit être la seule sous préf de France ne comptant que 3 ou 4 rues à tout casser!Razz  Razz

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par Elaïna le Mar 15 Oct 2013 - 14:35

Pas mal de sous-préfectures sont des trous paumissimes...

Sinon, du temps que je passais le concours de l'Ecole des chartes, ça faisait partie des trucs qu'il était opportun de connaître, parce qu'il y avait fréquemment des sujets d'oraux sur le sel à l'époque médiévale ou moderne, il fallait parler de la gabelle (l'impôt sur le sel, donc) mais aussi de la manière dont on collectait le sel, et donc raconter les salines de l'Est de la France.
Et voilà comment j'ai connu Château-Salins !

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par Marcel Khrouchtchev le Mar 15 Oct 2013 - 14:38

@leyade a écrit:
@gnafron2004 a écrit:ben moi j'ai demandé - et obtenu- l'académie de Bordeaux parce que je ne pouvais pas avoir un poste satisfaisant dans mon département d'origine - la saône et loire...je suis sûre que la moitié d'entre vous ne savent même pas où c'est !!!succes 
il y a des failles spatio-temporelles que je n'identifie jamais : la saône en fait effectivement partie... avec la gironde, ou le gers. Quand on m'en parle, j'opine sentencieusement du chef en essayant de ne pas avoir cette tête : Suspect 

Mais qui connait ici les riantes contrées de Bambiderstroff, zoufftgen, Etain, Château-salin ou le Thillot ? bounce 
J'ai vécu à ou près de 3 de ces riants villages Very Happy 

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par Isidoria le Mar 15 Oct 2013 - 14:47

Pour ma part, j'ai une anecdote. Après le capes, j'ai obtenu un report d'un an. Puis au retour j'ai demandé en 1er vœu Créteil. J'ai obtenu Nancy-Metz (extension). Puis j'ai redemandé Créteil en premier vœu (et je l'ai obtenu cette fois).
J'ai pu partir à l'AEFE jouant sur une chance incroyable, j'avais obtenu ma mut inter à Marseille (pour le soleil et m'éloigner d'un bahut où la malchance m'a quand même affectée trois fois en poste fixe).
Trois ans plus tard, je demande une dispo à Créteil (qui reste mon académie), pour aller enseigner dans un autre pays. Cette dispo a failli m'être refusée car académie déficitaire.

Alors une chose, je ne rejette pas Créteil parce que si je rentre c'est à Paris que je veux vivre, donc là que j'irai travailler, mais pourquoi ne peut-on pas y avoir les mêmes droits que dans les autres académies??

Bon sinon, en gros, à quoi cet-article-fort-pertinent-sur-un-point-que-jamais-personne-n'avait-constaté-jusqu'alors va-t-il servir?

Isidoria
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par coindeparadis le Mar 15 Oct 2013 - 16:04

A aiguiller les néophytes comme moi Very Happy 

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par Le grincheux le Mar 15 Oct 2013 - 16:08

@Nita a écrit:
@Zenxya a écrit:C'est HS mais on s'en fout, moi j'ai bien aimé l'Alsace, même si c'est vrai que prononcer le nom des patelins n'est pas évident et j'ai adoré la Lorraine, j'ai pleuré en partant.
Alors pour tous les gens sympa (en fait, toutes les personnes qui se reconnaitront) fleurs2fleurs2 fleurs2
Ah ? Cest difficile à prononcer, Ichtratzheim ?
Dans Ichtratzheim, ce qui est difficile à articuler, c'est le mot 'faubourg' qui jure un peu... Razz 

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par roxanne le Mar 15 Oct 2013 - 16:09

@atrium a écrit:
@lalilala a écrit:C'est la même chose pour les PE alors dans ce cas? Ceux de Créteil sont mauvais?
4/20 l'admissibilité cette année à Créteil... C'est 10 voire plus dans le sud ouest. Ils ne sont peut-être pas tous "mauvais", les jeunes collègues de Créteil, mais on peut avoir des doutes sur le niveau requis.
un certain nombre le passe aussi car ils ne l'ont pas eu chez eux et après font tout pour revenir ..

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par Nita le Mar 15 Oct 2013 - 20:52

@Le grincheux a écrit:
@Nita a écrit:
@Zenxya a écrit:C'est HS mais on s'en fout, moi j'ai bien aimé l'Alsace, même si c'est vrai que prononcer le nom des patelins n'est pas évident et j'ai adoré la Lorraine, j'ai pleuré en partant.
Alors pour tous les gens sympa (en fait, toutes les personnes qui se reconnaitront) fleurs2fleurs2 fleurs2
Ah ? Cest difficile à prononcer, Ichtratzheim ?
Dans Ichtratzheim, ce qui est difficile à articuler, c'est le mot 'faubourg' qui jure un peu... Razz 
:p :p

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum