Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Page 2 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par philann le 13.10.13 10:39

Je suis d'accord avec toi sur l'obligation de service et de maillage du territoire!
Il ne s'agit pas de permettre à chacun de rester dans sa région...mais de pouvoir y retourner facilement (plus que quand on en vient pas!)

En revanche, je ne suis pas du tout d'accord avec ta définition de la famille! J'en suis désolée pour toi (ou ravie si c'était ce que tu voulais) mais même si j'ai vécu plusieurs années à l'étranger, il est important pour moi de vivre pas trop loin de mon frère, mes parents et mes amis les plus proches. Je peux partir à l'étranger pour mes recherches...PAS pour être payée 1700€ et me payer des classes difficiles. On ne peut pas mal payer les gens et leur demander en plus des efforts incroyables dans leur vie privée.

Mon père a dû bosser 3 ans en Italie pour le boulot, mais il était payé pour cela, grassement, avec billets d'avion tous les WE pour rentrer...
Dans l'EN, tu peux te payer deux déménagements (pour le stage ET pour T1) à TES FRAIS !!! Et on s'étonne d'avoir du mal à recruter...Mais faut voir le sacerdoce!! Et je n'ai pas vocation à sacrifier ma vie perso pour l'EN! (pas à ce prix là!)

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par Raoul Volfoni le 13.10.13 11:00

@Aletheia a écrit:Je sais que je vais me faire lyncher avec ce post Rolling Eyes 

J'avoue que je peine à comprendre comment quantifier le "sentiment d'appartenance à une région" et comment le traduire en termes de mutations. Voli tu dis toi même que tu es "originaire" du sud... par une mutation qui n'a si je comprends bien rien à voir avec "la filiation, le sentiment d'appartenance à un lieu, à une famille"...  par ailleurs la famille, c'est celle que l'on fonde avec son conjoint, et en ce sens il y a des points en plus lors des mutations (je veux bien que le système soit imparfait, mais en tout cas quelque chose existe).

Qui travaille aujourd'hui près de papa-maman-grands parents ?! Suspect (à part moi qui voulais à tout prix en être le + éloignée possible cafe , mais comme ils habitent l'équivalent du Créteil de ma région...Shocked ).
Alors quand on est désespérément célibataire, on est sans famille ? Pour les points en plus, je suis au courant, et parfois ça me semble être la double peine (ma pauvre fille, non seulement t'es pas fichue de te trouver un mec, mais en plus tu seras forcément la dernière servie dans les muts). Enfin, ça, c'est dans les moments de cafard...

Je suis plutôt d'accord avec Philann. Me rapprocher des miens (mère, frère, sœur, neveux, et quelques autres personnes qui me sont chères) me serait précieux. Le recrutement national me semble une bonne chose, ce n'est pas toujours facile mais ça permet de voir autre chose, d'élargir ses horizons et d'assurer l'égalité de recrutement avec un concours national. C'est le fait que le mouvement soit archi-bloqué qui est très gênant, à mon avis.

_________________
"Les jolies filles en savent toujours trop !" (Raoul Volfoni, conseiller officiel de la ministre)

>>Quatre clics par jour pour aider les animaux abandonnés !<<

Raoul Volfoni
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par A Tuin le 13.10.13 11:36

@lalilala a écrit:Pour moi la région parisienne, c'est du gris, de la pollution, des gens stressés qui font la gueule, des transports en commun dégueu, des loyers hallucinants, une campagne vide et plate, un coin pas très rassurant.  L'offre culturelle ne compense pas tout ça, loin de là.

Ouiiiiiii !!!!! cheers cheers cheers cheers Clairement. Il n'y a que les gens de Paris et sa banlieue qui peuvent se plaire chez eux Razz 
Quand ils ont connu autre chose, la plupart des gens préfèrent la qualité de vie et la tranquillité au fait de pouvoir dire qu'ils habitent à la ville (en oubliant d'ajouter qu'ils logent dans une cage à poule de 20m2 coûtant un loyer exorbitant).

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par barèges le 13.10.13 11:51

@John a écrit:Moi je suis pour un recrutement académique, comme pour les PE. Mais ça mériterait une étude d'impact plus précise : y aurait-il plus de candidats si cette configuration était adoptée ? Je pense que oui.
Déjà, un mouvement national à un tour, ça débloquerait les choses. Pouvoir demander un établissement ou une commune peu prisés d'une académie prisée permettrait à tous de se rapprocher plus vite du lieu souhaité. Et puis on l'aurait (on aurait une mutation souhaitée) ou on ne l'aurait pas (on resterait sur son poste).
Parce que là, certains attendent dix ans dans un endroit qu'ils n'aiment pas et éloigné des leurs, puis se "rapprochent"... Sur un poste de TZR impossible ou à 350 kms du but du rapprochement. C'est un jeu de poker de muter. Donc personne ne mute. Donc le système est bloqué.
Revenir au système à un tour serait une "réforme" moins violente culturellement que le recrutement académique, non ?

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par gauvain31 le 13.10.13 11:52

D'accord avec toi A Tuin ; c'est pour ça que j'ai aussi préféré les verts pâturage de l'Aisne en Picardie à la grisaille parisienne; j'avais mon 50 m2 dernier étage pour 400 euros par mois; mes 4 heures supp. m'ont permis une fois de payer l'intégralité de mon loyer !! J'ai passé deux ans comme ça avant de retourner dans le Sud Ouest à Toulouse. Pour le coup c'est vite passé; pas eu besoin de faire des ZEP pour avoir plus de points...

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par Caspar Goodwood le 13.10.13 11:58

Je suis d'accord avec le post d'Aletheia.

Je suis toujours un peu surpris par les gens qui se cramponnent à une région, ça fait du bien de voir un peu de pays non? On passe quelques années dans une autre académie et on rentre chez soi après. Il y a des tas de situations différentes, et des personnes qui n'ont pas envie de s'installer à côté de leurs parents. Je comprends mieux quand il s'agit de l'outre-mer, mais il y a de nombreux ultramarins qui vivent en métropole parce qu'il n'y a pas de boulot chez eux, qui font leur vie en métropole et ne s'en portent pas spécialement mal.

Le mouvement en deux temps (inter-intra) est en revanche une aberration qui semble logique quand un ministre l'explique dans les grandes lignes à des non-initiés mais qui pousse à l'immobilisme. Si je dois à nouveau changer d'académie, je vais vraiment y réfléchir à deux fois.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par Daphné le 13.10.13 12:02

@John a écrit:Moi je suis pour un recrutement académique, comme pour les PE. Mais ça mériterait une étude d'impact plus précise : y aurait-il plus de candidats si cette configuration était adoptée ? Je pense que oui.
Je te laisse donc imaginer la différence de niveau qu'il y aurait entre un recruté à Rennes et ceux de Créteil.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par lalilala le 13.10.13 12:04

C'est la même chose pour les PE alors dans ce cas? Ceux de Créteil sont mauvais?

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par Caspar Goodwood le 13.10.13 12:07

Je ne vois pas l'agrégation devenir un concours académique en tout cas, pour des raisons symboliques. Le concours de PE est un concours généraliste plus axé sur la pédagogie, les concours du secondaires recrutent des spécialistes d'une discipline, on ne peut pas forcément les comparer ou tout transposer.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par atrium le 13.10.13 12:11

@lalilala a écrit:C'est la même chose pour les PE alors dans ce cas? Ceux de Créteil sont mauvais?
4/20 l'admissibilité cette année à Créteil... C'est 10 voire plus dans le sud ouest. Ils ne sont peut-être pas tous "mauvais", les jeunes collègues de Créteil, mais on peut avoir des doutes sur le niveau requis.

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par Madame_Prof le 13.10.13 12:13

@lalilala a écrit:C'est la même chose pour les PE alors dans ce cas? Ceux de Créteil sont mauvais?
En tout cas, il est plus facile de l'avoir à Créteil qu'à Bordeaux ou Toulouse...

_________________
2016-2017 T4 TZR en AFA avec des 6e, 5e, 2nde ! Militante plus que jamais Razz
2015-2016 - T3 TZR en AFA avec des 5e, 4e (dont une SEGPA), 3e... et toujours militante !
2014-2015 - T2 TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal... et militante ! 
2013-2014 - Néo-titulaire TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal  
2012-2013 - Année de stage avec des 6e, 5e, 4e

Madame_Prof
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par pitchounette le 13.10.13 12:17

Voli vola a écrit:Quel scoop!
Et maintenant qu'on a appris cette édifiante nouvelle,  que nous propose-t-on? bounce
+1000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000001

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par Cath le 13.10.13 12:17

Je crois que c'était 4.1 l'admission.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par pitchounette le 13.10.13 12:18

@Raoul Volfoni a écrit:Je propose un bonus de 1500 points aux personnes originaires des académies les plus demandées pour qu'elles puissent y revenir professeur 
Ceci dit, je vais encore faire tintin pour muter, moi :roll:Comme il me semble loin, le Sud-Ouest !
1500 points moi ça ne me suffit pas dans ma matière...moi aussi ça me semble bien loin

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par pitchounette le 13.10.13 12:24

Voli vola a écrit:Tu plaisantes, Raoul, mais n'existait-il pas à une époque une bonification pour les natifs des dom tom à faire valoir pour leur mut'?
Dans ma spécialité, elle n'est pas suffisante pour une collègue. Elle a pourtant un mari, un enfant... Mais le soucis c'est qu'il n'y a pas de poste!!!!

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par JEMS le 13.10.13 12:24

Arfff ! Jveuuuuuux la Bretttttttagne mais la Bretaaaaaaaaaaaaagne ne veut pas de mouaaaaaa !


_________________

JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par Une passante le 13.10.13 12:28

je suis favorable au retour de l'ancien système des mutations, on fait un vœu établissement, commune, voire département, on l'obtient ou pas, mais plus l'obligation de demander d'abord l'académie.
Ce système est vraiment ridicule, d'autant plus quand on se trouve dans un département limitrophe d'une autre académie...

Une passante
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par pitchounette le 13.10.13 12:31

@John a écrit:Moi je suis pour un recrutement académique, comme pour les PE. Mais ça mériterait une étude d'impact plus précise : y aurait-il plus de candidats si cette configuration était adoptée ? Je pense que oui.
ça ne serait pas bête du tout comme raisonnement Smile
Mais est ce que c'est applicable à toutes les filières?? Je vais me baser sur le bac pro Gestion Administration. Il a été crée pour répondre aux besoins des entreprises. Au final, on se retrouve avec des concours de PLP CAB et Compta : fermés!!! Nos concours ne nous permettent plus que le bac GA, le bac Accueil ou l'éco gestion en section indus Suspect .....on réduit, on réduit

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par Nita le 13.10.13 12:56

@Aletheia a écrit:Je sais que je vais me faire lyncher avec ce post Rolling Eyes 

J'avoue que je peine à comprendre comment quantifier le "sentiment d'appartenance à une région" et comment le traduire en termes de mutations. Voli tu dis toi même que tu es "originaire" du sud... par une mutation qui n'a si je comprends bien rien à voir avec "la filiation, le sentiment d'appartenance à un lieu, à une famille"...  par ailleurs la famille, c'est celle que l'on fonde avec son conjoint, et en ce sens il y a des points en plus lors des mutations (je veux bien que le système soit imparfait, mais en tout cas quelque chose existe).

Qui travaille aujourd'hui près de papa-maman-grands parents ?! Suspect (à part moi qui voulais à tout prix en être le + éloignée possible cafe , mais comme ils habitent l'équivalent du Créteil de ma région...Shocked ). La réalité du travail, par exemple dans le privé, est toute autre. Mes camarades de lycée, une fois les études finies, ont candidaté dans toute la France et quelques uns sont partis à l'étranger. Parfois après des études brillantes ils n'avaient le choix qu'entre deux postes, dans des villes à l'autre bout de la France l'une de l'autre. On compare en permanence sur ce forum les conditions de travail des autres cadres bac+5 et des profs, comparons aussi leurs opportunités en sortie d'Ecole... ça ne fait plus vraiment rêver ! d'ailleurs ils m'envient... et quelque part je les comprends, je n'ai jamais dû batailler pour avoir le droit de travailler, grâce au concours mes "compétences" m'ont automatiquement donné un poste (ok, de TZR dans un département très peu coté, mais un poste quand même).

Par ailleurs, je suis comme tout le monde, si j'avais réellement eu "le sentiment d'appartenance filiale à une région" chevillé au corps, si je savais que j'aurais très mal vécu le fait de devoir en partir pour x raisons, je serais rentrée sans scrupules ni hésitations dans l'enseignement privé. Voire, j'aurais cherché à exercer un autre métier. Pas mal de mes amis après les mêmes études que moi sont dans cette situation, ils préfèrent passer des concours administratifs car la mutation est rédhibitoire pour eux. La logique du service public qui doit faire venir ses agents où il y a des besoins semble incompatible avec un fort enracinement local. Un métier c'est un ensemble, on ne peut pas séparer ses différentes composantes, les conditions d'exercice sont primordiales. On peut transmettre ses connaissances de mille et unes façons, toutes n'impliquent pas la séparation géographique (CNED, cours particuliers en auto entrepreneur ou dans un organisme type acadomia, concours privés, prof pour adultes, conférences, etc.).
"La famille, c'est celle qu'on fonde avec son conjoint" ? Le monde entier est obligé de partager tes conceptions familiales ? Suspect  Il y a des familles fonctionnelles, dans le monde, hein...

"Ils avaient le choix entre deux villes", oui, ils avaient un choix, ça fait une différence.

Si tes potes t'envient, signale-leur qu'il y a des postes ouverts au concours, on recrute, en ce moment. Le principe du concours, c'est justement ça : tu l'as, tu as le job.

Et moi, je n'ai jamais envisagé (et pour moi, cela friserait le reniement, soit dit sans offense aux profs du privé) d'entrer dans l'enseignement privé. Tu ne sais visiblement rien des conditions nécessaires pour enseigner au CNED, quand au statut d'auto-entrepreneur, ou à Acadomia, je suis désolée, c'est une suggestion absurde.

Cela dit, tu as raison, sur un point au moins : l'EN est un service public, et les élèves de toute la France doivent avoir des profs en face d'eux.
Il serait donc peut-être intelligent de se pencher sur la non attractivité des académies à fort turn-over et compenser les conditions de vie et de travail des enseignants qui s'y trouvent.

Enfin, Aletheia, je suis au regret de te dire que ton avis aurait, pour moi, légèrement plus de poids (sauf en ce qui concerne le service public) si tu avais plus d'une année scolaire et un trimestre dans les pattes : en ce qui me concerne, tu manques singulièrement de recul. Le temps passé modifie aussi notre vision des choses.


@Caspar Goodwood a écrit:Je suis d'accord avec le post d'Aletheia.

Je suis toujours un peu surpris par les gens qui se cramponnent à une région, ça fait du bien de voir un peu de pays non? On passe quelques années dans une autre académie et on rentre chez soi après. Il y a des tas de situations différentes, et des personnes qui n'ont pas envie de s'installer à côté de leurs parents. Je comprends mieux quand il s'agit de l'outre-mer, mais il y a de nombreux ultramarins qui vivent en métropole parce qu'il n'y a pas de boulot chez eux, qui font leur vie en métropole et ne s'en portent pas spécialement mal.

Le mouvement en deux temps (inter-intra) est en revanche une aberration qui semble logique quand un ministre l'explique dans les grandes lignes à des non-initiés mais qui pousse à l'immobilisme. Si je dois à nouveau changer d'académie, je vais vraiment y réfléchir à deux fois.
Ça, c'est un argument qui est biaisé au départ : il se trouve que j'ai vécu en Allemagne, mais je l'avais choisi et j'avais choisi où j'allais vivre. Par ailleurs, le couplet "les voyages forment la jeunesse", quand on est installé à un endroit où on se sent bien, c'est facile à dire.

Je ne considère pas du tout mes années alsaciennes comme un long purgatoire, mais elles m'ont posé des problèmes logistiques quand mon père est tombé malade (ah, oui, c'est con pour moi, je ne hais pas ma famille) bien plus importants que maintenant, où je n'ai que 200 km à faire si j'ai envie/besoin d'y aller.

Et, enfin, c'est étrange, mais les Antillais que je connais (pas de Polynésiens dans mes relations), ils n'apprécieraient que modérément le "ils ne s'en portent pas plus mal".

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par florestan le 13.10.13 13:45

Moi qui suis une parisienne indécrotable, je me rends compte que j'ai de la chance. Je ne me suis jamais posé la question, il était clair que ça serait Créteil ou Versailles, depuis toujours (Paris est inaccessible dans ma matière).Le seul problème étant comment l'établissement est desservi par les transports en commun pour rallier Paris le plus rapidement possible (je n'ai pas de voiture et je n'en veux pas). Je bosse dans le RER, je lis dans le métro (j'habite Paris et travaille en banlieue, je suis à contresens du flot).
J'ai habité en province étant enfant et ado et garde aucune nostalgie. Je veux élever des petits parisiens.

florestan
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par linkus le 13.10.13 13:58

@Daphné a écrit:
@John a écrit:Moi je suis pour un recrutement académique, comme pour les PE. Mais ça mériterait une étude d'impact plus précise : y aurait-il plus de candidats si cette configuration était adoptée ? Je pense que oui.
Je te laisse donc imaginer la différence de niveau qu'il y aurait entre un recruté à Rennes et ceux de Créteil.
+10^32.

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy

linkus
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par stephielucky le 13.10.13 14:16

Bonjour

La famille c'est très important après le concours nous sommes mutés à 800km de chez nous. Et c'est tout à fait normal de vouloir rejoindre sa région d'origine après avoir passé plusieurs années en région parisienne.
De plus être près de ses parents et de toute sa famille c'est très important.



stephielucky
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par sand le 13.10.13 14:19

@linkus a écrit:
@Daphné a écrit:
@John a écrit:Moi je suis pour un recrutement académique, comme pour les PE. Mais ça mériterait une étude d'impact plus précise : y aurait-il plus de candidats si cette configuration était adoptée ? Je pense que oui.
Je te laisse donc imaginer la différence de niveau qu'il y aurait entre un recruté à Rennes et ceux de Créteil.
+10^32.
Ta remarque me surprend. Est-ce qu'on considère qu'un PE recruté à Créteil vaut moins qu'un PE recruté à Rennes ?

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par atrium le 13.10.13 14:21

@sand a écrit:
@linkus a écrit:
@Daphné a écrit:Je te laisse donc imaginer la différence de niveau qu'il y aurait entre un recruté à Rennes et ceux de Créteil.
+10^32.
Ta remarque me surprend. Est-ce qu'on considère qu'un PE recruté à Créteil vaut moins qu'un PE recruté à Rennes ?
Le concours est bien moins sélectif à Créteil qu'à Rennes, Toulouse ou Bordeaux. C'est un constat.

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par John le 13.10.13 14:23

Je te laisse donc imaginer la différence de niveau qu'il y aurait entre un recruté à Rennes et ceux de Créteil.
Le recrutement local se fait pour les PE, pour les infirmiers, pour les orthophonistes, pour les kinésithérapeutes, etc.
Imagine-t-on de demander à ces professions de passer au système national de l'EN ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignants : Rennes, Bordeaux, Toulouse, et Montpellier sont prisées ; Créteil, Amiens et Versailles n'attirent pas.

Message par sand le 13.10.13 14:23

Mes enfants ont sûrement eu des PE ayant passé le concours dans des académies moins sélectives, je n'ai pas vu de différence.

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum