L'identité malheureuse : Alain Finkielkraut a-t-il écrit un mauvais livre ? (chronique de Christophe Ono-dit-Biot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'identité malheureuse : Alain Finkielkraut a-t-il écrit un mauvais livre ? (chronique de Christophe Ono-dit-Biot)

Message par John le Dim 13 Oct 2013 - 13:57

Extrait :
C'est un fait : il y a en France une anxiété aujourd'hui, face au monde tel qu'il est, à la nation française dans la mondialisation, et nous pensons que cette anxiété est légitime. Mais Alain Finkielkraut propose de mauvaises réponses à de mauvaises questions.

On peut légitimement s'inquiéter de la mondialisation et de la disparition de l'Etat-nation dans le cadre européen. On peut comprendre la crispation sur la souveraineté nationale, qui existe à gauche comme à droite.

Mais quand on est un intellectuel doit-on mettre de l'huile sur le feu ? Doit-on entretenir les peurs ou tenter de les atténuer ? Doit-on exciter les sentiments les plus vils ? Doit-on citer les auteurs cultes de l'extrême droite sans réserve ?

Alain Finkielkraut parle de l'immigration sans nuance et de la nation. Il fait une lecture intéressée de la laïcité, fausse, parce que trop autoritaire par rapport à la version libérale choisie par la France d'hier, que par ailleurs il vénère. Quant à la "nation" et son identité nationale, Alain Finkielkraut les utilise pour sa thèse abusivement.

Mais Alain Finkielkraut a tort de penser que l'immigration est au cœur des problèmes de la nation. Il a tort de haïr la diversité culturelle. Il a tort de relancer, une fois de plus, le thème de "l'identité nationale" qui serait "malheureuse".

L'identité n'est pas malheureuse. Elle se cherche. Et au lieu de l'identité nationale, dont il parle, préférons-lui, avec le grand historien Fernard Braudel, l'expression "identité de la France". Et rappelons-lui que "l'identité de la France", c'est justement sa diversité, son immigration, ses différences, ses identités plurielles.

Alain Finkielkraut intitule son livre L'identité malheureuse. Fernand Braudel intitulait le sien L'identité de la France. Ouvrons le. On y voit que le premier chapitre de ce livre célèbre porte tout simplement comme titre "Que la France se nomme diversité".
http://www.franceinfo.fr/politique/france-info-idees/la-nation-en-questions-1175193-2013-10-13

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'identité malheureuse : Alain Finkielkraut a-t-il écrit un mauvais livre ? (chronique de Christophe Ono-dit-Biot)

Message par arcenciel le Dim 13 Oct 2013 - 16:44

Interview de Finkielkraut dans le JDD d'aujourd'hui.
Je n'ai pas lu encore lu son livre.

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum