émergence du souvenir et le mécanisme de la mémoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

émergence du souvenir et le mécanisme de la mémoire

Message par Elly le Lun 14 Oct 2013 - 22:02

Je recherche deux ou trois textes qui évoquent le mécanisme de la mémoire. J'ai déjà La madeleine de proust, souvenir qui émerge à partir du goût, je voudrais trouver deux autres extraits qui évoquent ce même mécanisme, grâce à une odeur, ou la vue de tel ou tel endroit ...

merci !

Elly
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: émergence du souvenir et le mécanisme de la mémoire

Message par linotte le Lun 14 Oct 2013 - 22:29

Il y a un passage de Semprun, quand il retourne dans la maison de son grand-père à Madrid ( adieu , vive clarté). Tu peux le trouver dans le Nathan 3e : 'un souvenir qui se dérobe'

Edit : si tu m'envoies ton adresse mail ( ou en mp, je ne sais pas i c'est possible) , je peux te l'envoyer...demain.


Dernière édition par linotte le Lun 14 Oct 2013 - 22:32, édité 1 fois

linotte
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: émergence du souvenir et le mécanisme de la mémoire

Message par JPhMM le Lun 14 Oct 2013 - 22:31

Platon.
Aristote. http://remacle.org/bloodwolf/philosophes/Aristote/memoire.htm



C'est que, moi aussi, je me souviens des jours anciens et je pleure.


Dernière édition par JPhMM le Lun 14 Oct 2013 - 22:47, édité 2 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: émergence du souvenir et le mécanisme de la mémoire

Message par Alcyone le Lun 14 Oct 2013 - 22:38

Lawrence Durrell. Si tu le souhaites, je peux trouver un extrait précis demain matin.

Alcyone
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: émergence du souvenir et le mécanisme de la mémoire

Message par Elly le Lun 14 Oct 2013 - 22:40

MERCI et ... à demain !!!

Elly
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: émergence du souvenir et le mécanisme de la mémoire

Message par Alcyone le Lun 14 Oct 2013 - 22:44

Je pense aussi à Enfance de Sarraute mais je ne suis pas certaine. Si quelqu'un peut confirmer. Ou encore à Le Clezio, et à Simone de Beauvoir dans les Mémoires d'une fille rangée. Bonnefoy dans L'arrière pays.

Alcyone
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: émergence du souvenir et le mécanisme de la mémoire

Message par Alcyone le Lun 14 Oct 2013 - 22:48

Le Petit Chose de Daudet.

Alcyone
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: émergence du souvenir et le mécanisme de la mémoire

Message par Alcyone le Lun 14 Oct 2013 - 22:49

"Après trois ans" de Verlaine

Alcyone
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: émergence du souvenir et le mécanisme de la mémoire

Message par User5899 le Mar 15 Oct 2013 - 0:02

@Elly a écrit:Je recherche deux ou trois textes qui évoquent le mécanisme de la mémoire. J'ai déjà La madeleine de proust, souvenir qui émerge à partir du goût, je voudrais trouver deux autres extraits qui évoquent ce même mécanisme, grâce à une odeur, ou la vue de tel ou tel endroit ...

merci !
Gervaise se penchant par sa fenêtre du 6e étage et croyant se revoir en bas plusieurs années auparavant (L'Assommoir, ch. 10, je crois).
Chez Proust, il n'y a pas que la madeleine (goût). Il y a la petite phrase de la sonate de Vinteuil (Un amour de Swann), le choc de la pointe des souliers sur les pavés de l'hôtel de Guermantes (le Temps retrouvé), l'odeur des joues de la grand-mère (Noms de pays - le pays).
La réapparition de l'image du cheval mort dans La Route des Flandres.
Notons qu'au sens strict, la madeleine, ce n'est pas le goût, mais l'odorat Smile
Désolé, je ne suis pas chezmoi, je ne puis pas fournir des références plus précises.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum