Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Message par damanhour le Mer 20 Nov - 19:46

holderfar a écrit:Ah je connais ça... Pour certains, même si ce n'est pas très pédagogique au départ, je pense imposer un quota de questions par heure de cours. Une fois la limite atteinte, ils écriraient leurs questions sur une feuille et m'en feraient part en fin d'heure... Vu le type de questions qu'ils posent, ces petits, la plupart n'aurait plus d'intérêt à la fin du cours...
Mais tu penses que ce n'est pas bien ? En fait, je n'arrive pas à savoir si je gère mes classes ( débuts au collège, pas de tutrice car j'ai été monitrice en fac). Pour l'instant j'en ai puni un qui s'est levé (un exo à faire) et maintenant il est cadré. Mais j'ai peur qu'ils pensent que le cours d'italien c'est expression physique et orale en langue étrangère. En même temps à l'écrit ils sont calmes, ils apprennent leurs leçons. En gros, si je suis trop sévère sur les questions et les prises de parole, j'ai peur de les dégouter et je ne sais pas s'il vaut mieux qu'ils aient envie d'aller au tableau faire leur speech en prenant le risque que ça les fasse marrer.

damanhour
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Message par Marie Laetitia le Mer 20 Nov - 19:54

@damanhour a écrit:juste une question pour les profs de langue: on fait comment quand une classe veut "trop" participer: genre "moi moi moi, je veux passer au tableau". Le truc c'est qu'ils commentent le cours, genre et si je mets ça madaaaaaaaaaaame ça va ? et comment on dit madaaaaaaaaaaaaaaaame...et j'ai toujours peur que ça dérape. En même temps c'est bon enfant et ils progressent (ils se calment lors des exos écrits). On supporte à l'oral pour la cause ?
J'allais répondre avant de voir que la question est posée aux collègues de langue.

Spoiler:
(note pour plus tard: lire les consignes)

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Message par WonderWoman le Mer 20 Nov - 20:04

@hada a écrit:Sanction et punition sont des synonymes pour moi. Après, chaque établissement peut avoir ses propres termes...
Et je parlais de l'exclusion du cours, pas de l'établissement... Bien sûr que ce n'est pas au prof de décider de l'exclusion d'un élève.  
Alors je me permets une expérience contraire.
Des élèves cherchaient chez moi, à me pousser à bout pour être exclus. RàF d'être exclus, au contraire : ils aimaient mieux aller en perm... même avec un travail à faire.
Du coup j'en ai qui ont trouvé le concept de l'auto-exclusion ...
Donc maintenant j'assortis toujours l'exclusion d'une colle.

_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose


WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Message par Invité le Mer 20 Nov - 20:37

@damanhour a écrit:
holderfar a écrit:Ah je connais ça... Pour certains, même si ce n'est pas très pédagogique au départ, je pense imposer un quota de questions par heure de cours. Une fois la limite atteinte, ils écriraient leurs questions sur une feuille et m'en feraient part en fin d'heure... Vu le type de questions qu'ils posent, ces petits, la plupart n'aurait plus d'intérêt à la fin du cours...
Mais tu penses que ce n'est pas bien ? En fait, je n'arrive pas à savoir si je gère mes classes ( débuts au collège, pas de tutrice car j'ai été monitrice en fac). Pour l'instant j'en ai puni un qui s'est levé (un exo à faire) et maintenant il est cadré. Mais j'ai peur qu'ils pensent que le cours d'italien c'est expression physique et orale en langue étrangère. En même temps à l'écrit ils sont calmes, ils apprennent leurs leçons. En gros, si je suis trop sévère sur les questions et les prises de parole, j'ai peur de les dégouter et je ne sais pas s'il vaut mieux qu'ils aient envie d'aller au tableau faire leur speech en prenant le risque que ça les fasse marrer.
Je me reconnais complètement là dedans, j'ai fait un peu de collège l'an dernier, et j'ai eu du mal à trouver le bon cadre. Mais c'est normal hein, tu as réussi à en cadrer un, c'est bien et tu vas donc y arriver.
T'inquiète, ça c'est juste le temps que tu t'adaptes. Au lycée, ça peut ne pas être mieux, j'ai une classe de seconde de plus en plus Shocked Shocked Shocked , je me pince tous les jours, et le problème, ce n'est pas leur enthousiasme débordant... Même si ce n'est pas encore parfait, franchement, le fait qu'ils adorent participer est bon signe.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Message par damanhour le Mer 20 Nov - 20:48

holderfar a écrit:
@damanhour a écrit:
holderfar a écrit:Ah je connais ça... Pour certains, même si ce n'est pas très pédagogique au départ, je pense imposer un quota de questions par heure de cours. Une fois la limite atteinte, ils écriraient leurs questions sur une feuille et m'en feraient part en fin d'heure... Vu le type de questions qu'ils posent, ces petits, la plupart n'aurait plus d'intérêt à la fin du cours...
Mais tu penses que ce n'est pas bien ? En fait, je n'arrive pas à savoir si je gère mes classes ( débuts au collège, pas de tutrice car j'ai été monitrice en fac). Pour l'instant j'en ai puni un qui s'est levé (un exo à faire) et maintenant il est cadré. Mais j'ai peur qu'ils pensent que le cours d'italien c'est expression physique et orale en langue étrangère. En même temps à l'écrit ils sont calmes, ils apprennent leurs leçons. En gros, si je suis trop sévère sur les questions et les prises de parole, j'ai peur de les dégouter et je ne sais pas s'il vaut mieux qu'ils aient envie d'aller au tableau faire leur speech en prenant le risque que ça les fasse marrer.
Je me reconnais complètement là dedans, j'ai fait un peu de collège l'an dernier, et j'ai eu du mal à trouver le bon cadre. Mais c'est normal hein, tu as réussi à en cadrer un, c'est bien et tu vas donc y arriver.
T'inquiète, ça c'est juste le temps que tu t'adaptes. Au lycée, ça peut ne pas être mieux, j'ai une classe de seconde de plus en plus Shocked Shocked Shocked , je me pince tous les jours, et le problème, ce n'est pas leur enthousiasme débordant... Même si ce n'est pas encore parfait, franchement, le fait qu'ils adorent participer est bon signe.
On devrait pouvoir avoir un tuteur quand on passe de la fac au collège: le premier cours je savais même pas à quoi servaient les petits papiers avec marqué "absence" "retard"...Je pense faire des progrès semaine après semaine mais c'est pas tout cuit ! et je considère que d'un cours à l'autre un élève peut passer de mignon tout plein à gremlins...On verra bien ! Courage pour tes secondes, c'est selon moi les pires : 35 qui ricanent et qui se prennent pour des grands..

damanhour
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Message par Invité le Mer 20 Nov - 20:51

Je ne les ai pas en classe entière, mais on a un nombre de gamins paumés là dedans assez hallucinant... Ils ne sont même pas méchants, hein, juste ... ben Shocked Shocked Shocked Shocked 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Message par damanhour le Mer 20 Nov - 20:53

holderfar a écrit:Je ne les ai pas en classe entière, mais on a un nombre de gamins paumés là dedans assez hallucinant... Ils ne sont même pas méchants, hein, juste ... ben Shocked Shocked Shocked Shocked 
même impression Razz 
j'en ai eu en classe entière : 35. LV2 et LV3 ensemble (sinon c'est pas fun), 2h de suite le jeudi de 15 à 17 h. J'en tremble encore...cafe 

damanhour
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Message par hada le Jeu 21 Nov - 8:39

@WonderWoman a écrit:
@hada a écrit:Sanction et punition sont des synonymes pour moi. Après, chaque établissement peut avoir ses propres termes...
Et je parlais de l'exclusion du cours, pas de l'établissement... Bien sûr que ce n'est pas au prof de décider de l'exclusion d'un élève.  
Alors je me permets une expérience contraire.
Des élèves cherchaient chez moi, à me pousser à bout pour être exclus. RàF d'être exclus, au contraire : ils aimaient mieux aller en perm... même avec un travail à faire.
Du coup j'en ai qui ont trouvé le concept de l'auto-exclusion ...
Donc maintenant j'assortis toujours l'exclusion d'une colle.
Je voulais dire que ce n'est pas le prof mais le chef d'établissement qui décide en dernier lieu si un élève doit être exclu [u]de l'établissement[u], pas au prof.
Et bien sûr, je sais bien que selon les établissements, le fait qu'un prof fasse sortir un élève de sa classe pour le punir arrange en fait l'élève.

hada
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Message par t3- le Jeu 21 Nov - 9:31

@hada a écrit:Sanction et punition sont des synonymes pour moi. Après, chaque établissement peut avoir ses propres termes... 
Pour information, la différence entre sanction et punition : http://eduscol.education.fr/cid47481/les-punitions-scolaires-et-les-sanctions-disciplinaires.html
Ce baratin administratif ne fait pas avancer les interrogations du sujet, mais c'est toujours bon à savoir Very Happy 

t3-
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Message par hada le Jeu 21 Nov - 9:50

@t3- a écrit:
@hada a écrit:Sanction et punition sont des synonymes pour moi. Après, chaque établissement peut avoir ses propres termes... 
Pour information, la différence entre sanction et punition : http://eduscol.education.fr/cid47481/les-punitions-scolaires-et-les-sanctions-disciplinaires.html
Ce baratin administratif ne fait pas avancer les interrogations du sujet, mais c'est toujours bon à savoir Very Happy 
Ok, merci pour la précision Smile C'est vrai que c'est bon à savoir. Dans mon esprit, ces deux différences étaient bien claires mais je ne savais pas qu'il y avait des mots spécifiques pour chacun Oups .
ça me rappelle le jour où l'on nous a dit qu'il ne fallait plus dire "faute" d'orthographe mais "erreur" d'orthographe, le mot "faute" étant trop connoté religion et péché...
J'espère en tous cas que ceux qui ont lu mon poste plus haut ont vu le fond de mon explication et ont pu en retirer quelque chose... La forme ne doit pas vous stresser Rolling Eyes   

hada
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Message par hada le Ven 22 Nov - 8:29

Une petite citation pour commencer la journée (prof de français, on ne se refait pas...Laughing ) :

"J'admire ceux qui peuvent sourire dans l'adversité, qui peuvent se fortifier dans la détresse et qui s'enhardissent face à la critique". Thomas Paine


Dernière édition par hada le Ven 22 Nov - 8:36, édité 1 fois

hada
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Message par hada le Ven 22 Nov - 8:31

@damanhour a écrit:
holderfar a écrit:Ah je connais ça... Pour certains, même si ce n'est pas très pédagogique au départ, je pense imposer un quota de questions par heure de cours. Une fois la limite atteinte, ils écriraient leurs questions sur une feuille et m'en feraient part en fin d'heure... Vu le type de questions qu'ils posent, ces petits, la plupart n'aurait plus d'intérêt à la fin du cours...
Mais tu penses que ce n'est pas bien ? En fait, je n'arrive pas à savoir si je gère mes classes ( débuts au collège, pas de tutrice car j'ai été monitrice en fac). Pour l'instant j'en ai puni un qui s'est levé (un exo à faire) et maintenant il est cadré. Mais j'ai peur qu'ils pensent que le cours d'italien c'est expression physique et orale en langue étrangère. En même temps à l'écrit ils sont calmes, ils apprennent leurs leçons. En gros, si je suis trop sévère sur les questions et les prises de parole, j'ai peur de les dégouter et je ne sais pas s'il vaut mieux qu'ils aient envie d'aller au tableau faire leur speech en prenant le risque que ça les fasse marrer.
Tout dépend si tu te sens capable de les reprendre lorsque le speech dérape. Autorité et bonne humeur ne sont pas incompatibles. Tant que la bonne humeur est partagée, c'est à dire que ce que fait l'élève n'est pas au détriment de ton autorité ni de la moquerie cachée, c'est bon. Par contre, ne laisse pas passer toute volonté d'un élève de juste s'amuser et de faire durer l'amusement au détriment de l'avancement de ton cours. Si tu fais respecter ton travail, il n'y a aucune raison que les élèves en soient dégoutés, au contraire.

Si j'ai bien compris, le fond de ta question, c'est que tu ne sais pas si ta gestion de classe est bonne ou non. Mais j'aimerais que tu explicites ce que tu entends par "gérer" une classe. Quelle serait la situation idéale pour toi?

hada
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Message par cocktail le Ven 22 Nov - 16:37

Je pense qu'il est important de "garder la main" et de rester la personne qui distribue la parole pour permettre à chacun de s'exprimer et cibler les élèves à interroger (une question facile pour un élève un peu faible par exemple).

cocktail
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Message par InvitéeD2 le Mar 7 Jan - 18:39

Je fais remonter mon propre topic pour poser une question spécifique...

Actuellement, j'arrive à avoir le calme, disons, la moitié du temps. Il y a certaines heures où j'ai l'impression de n'avoir aucune prise sur eux, alors que je me comporte exactement comme les autres heures (qui se passent bien)... Bref.

Deux zigotos ont, depuis décembre, un comportement que je ne sais pas gérer. Je pensais que ça se serait calmé à la rentrée, mais non... Le premier, appelons-le Kevin, tourne mes remarques en dérision pour me rendre ridicule. Un exemple concret, parmi tant d'autres : aujourd'hui, il hurlait à l'intention d'un camarade dans le couloir, devant la salle. Je lui ai demandé d'être moins bruyant. Il a rigolé, puis il a demandé, sur un ton normal, à un camarade comment il allait, avant de se reprendre bien fort : "Ah non, attends, je suis bruyant." Pour ceux qui ont lu l'autre discussion, c'est aussi lui qui a parlé de sexe dans une rédaction.

L'autre zozo, appelons-le Brandon, s'amuse à faire je ne sais quoi dans mon dos pour faire rire ses camarades. Et comme je ne peux pas lui faire face en permanence, à tous les coups on gagne, le reste de la classe qui l'a dans son champ de vision le regarde en éclatant de rire. Et pas moyen de le prendre en flagrant délit : j'ai essayé trois fois avant d'abandonner parce que je me rendais ridicule...

Je fais quoi ? Je donne une punition pour insolence ?  No 

InvitéeD2
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Message par sansara le Mar 7 Jan - 18:41

Moi je le ferais, ou je mettrais un mot, ou je ferais un rapport, je ne sais pas.
Mais j'essaierais de ne pas laisser passer.

Cela dit, depuis que j'ai arrêté de vouloir que mon pénible n°1 se tienne à carreaux, je n'ai pratiquement plus de problème avec lui. Bon, ses parents lui ont peut-être un peu remonté les bretelles, mais ça doit bien faire un mois que je ne l'ai pas puni, alors qu'avant, c'était pratiquement à chaque cours.

sansara
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Message par mdd le Mar 7 Jan - 19:07

Dalathée, on vit quasiment les mêmes choses au même moment.....
Moi aussi j’espérais que mes pénibles se seraient calmés après les vacances, mais ce n'était qu'un rêve de ma part.
Je pense qu'il faut aussi essayer d'ignorer tant que leur actes ne portent pas à conséquence. Enfin je dis ça dans mon cas pour une élève qui me cherche systématiquement et son but est uniquement de m'énerver. Donc j'ignore au maximum ses frasques et je punis uniquement si problème grave.

mdd
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Message par Marie Laetitia le Mar 7 Jan - 19:13

Dalathée2 a écrit:Je fais remonter mon propre topic pour poser une question spécifique...

Actuellement, j'arrive à avoir le calme, disons, la moitié du temps. Il y a certaines heures où j'ai l'impression de n'avoir aucune prise sur eux, alors que je me comporte exactement comme les autres heures (qui se passent bien)... Bref.

Deux zigotos ont, depuis décembre, un comportement que je ne sais pas gérer. Je pensais que ça se serait calmé à la rentrée, mais non... Le premier, appelons-le Kevin, tourne mes remarques en dérision pour me rendre ridicule. Un exemple concret, parmi tant d'autres : aujourd'hui, il hurlait à l'intention d'un camarade dans le couloir, devant la salle. Je lui ai demandé d'être moins bruyant. Il a rigolé, puis il a demandé, sur un ton normal, à un camarade comment il allait, avant de se reprendre bien fort : "Ah non, attends, je suis bruyant." Pour ceux qui ont lu l'autre discussion, c'est aussi lui qui a parlé de sexe dans une rédaction.

L'autre zozo, appelons-le Brandon, s'amuse à faire je ne sais quoi dans mon dos pour faire rire ses camarades. Et comme je ne peux pas lui faire face en permanence, à tous les coups on gagne, le reste de la classe qui l'a dans son champ de vision le regarde en éclatant de rire. Et pas moyen de le prendre en flagrant délit : j'ai essayé trois fois avant d'abandonner parce que je me rendais ridicule...

Je fais quoi ? Je donne une punition pour insolence ?  No 

Pour le premier, voici ce que je ferais: heure de retenue pour commencer et pas en permanence (sauf si elle est très bien tenue) avec texte sur le respect. Si votre RI le permet, le soir-même. ET convocation des parents pour une discussion, afin de remettre des pendules à l'heure.

Pour le 2e: pourquoi tu ne peux pas faire face en permanence? Pour écrire au tableau?

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Message par clo74 le Mar 7 Jan - 19:19

Et si tu expliquaiss calmement à la classe que tu ne peux plus te retourner afin d'écrire au tableau, car tu sais pertinemment que Brandon en profite pour faire le singe… Et tu te prépares un superbe cours, durant lequel ils doivent noter plein de choses!
C'est ainsi que j'ai déjà procédé, ça a refroidi les spectateurs de mon Brandon… L'heure suivante, j'ai prévenu que s'il se passait quoi que ce soit, je recommencerai. Cela l'a calmé.

clo74
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Message par InvitéeD2 le Mer 8 Jan - 15:24

@Marie Laetitia a écrit:
Dalathée2 a écrit:Je fais remonter mon propre topic pour poser une question spécifique...

Actuellement, j'arrive à avoir le calme, disons, la moitié du temps. Il y a certaines heures où j'ai l'impression de n'avoir aucune prise sur eux, alors que je me comporte exactement comme les autres heures (qui se passent bien)... Bref.

Deux zigotos ont, depuis décembre, un comportement que je ne sais pas gérer. Je pensais que ça se serait calmé à la rentrée, mais non... Le premier, appelons-le Kevin, tourne mes remarques en dérision pour me rendre ridicule. Un exemple concret, parmi tant d'autres : aujourd'hui, il hurlait à l'intention d'un camarade dans le couloir, devant la salle. Je lui ai demandé d'être moins bruyant. Il a rigolé, puis il a demandé, sur un ton normal, à un camarade comment il allait, avant de se reprendre bien fort : "Ah non, attends, je suis bruyant." Pour ceux qui ont lu l'autre discussion, c'est aussi lui qui a parlé de sexe dans une rédaction.

L'autre zozo, appelons-le Brandon, s'amuse à faire je ne sais quoi dans mon dos pour faire rire ses camarades. Et comme je ne peux pas lui faire face en permanence, à tous les coups on gagne, le reste de la classe qui l'a dans son champ de vision le regarde en éclatant de rire. Et pas moyen de le prendre en flagrant délit : j'ai essayé trois fois avant d'abandonner parce que je me rendais ridicule...

Je fais quoi ? Je donne une punition pour insolence ?  No 

Pour le premier, voici ce que je ferais: heure de retenue pour commencer et pas en permanence (sauf si elle est très bien tenue) avec texte sur le respect. Si votre RI le permet, le soir-même. ET convocation des parents pour une discussion, afin de remettre des pendules à l'heure.

Pour le 2e: pourquoi tu ne peux pas faire face en permanence? Pour écrire au tableau?

Pour Kevin, j'ai essayé de le reprendre, mais évidemment, il m'a répondu d'un air innocent : "Ben quoi Madame ? Vous l'avez dit vous-même, je suis bruyant." Il a aussi lancé, une fois "Ca sent le fauve ici" alors que j'arrivais devant la porte de la salle. Et lorsque je lui ai demandé si c'était pour moi qu'il disait ça, il a répondu l'air innocent : "Mais non, pas du tout. Quelqu'un a pété je pense." déclanchant l'hilarité de ses camarades présents près de la porte... No (Heureusement, pas en classe entière...) 

Pour Brandon, pour répondre de façon générale, j'aime bien circuler dans les rangs quand je dicte ou qu'ils font des exercices ; cela me permet de décourager les bavardages (du moins c'est l'impression que j'ai), et/ou de vérifier ce qu'ils écrivent... Mais même si je restais au tableau, Brandon est assis au premier rang, tout à fait sur ma gauche. (C'est moi qui l'y ai placé.) Donc il suffit que je me tourne pour regarder le reste des élèves (à ma droite, donc), pour qu'il sorte de mon champ de vision.

InvitéeD2
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Message par Marie Laetitia le Mer 8 Jan - 16:00

Dans ce genre de cas, avec Kevin, je le pourris en montant le son et en parlant en continu jusqu'à ce qu'il en ait pleins les oreilles (sans tout piger, parce que j'emploie volontairement un vocabulaire soutenu) et qu'il arrête son cirque. Bon, c'est une méthode très personnelle. Et sinon, j'évite de rebondir sur leurs propos quand je sens qu'ils n'attendent que ça (comme le coup du "ça pue"). Ou alors je réponds un truc qui le casse et fasse rigoler les autres. Du genre "ah c'est drôle, il y a encore une minute, ça sentait bon" en le regardant. Il s'énerve, les autres rigolent. Mais à utiliser avec des pincettes.

Pour Brandon, pas grand chose à conseiller sauf que j'ai une plus grande salle cette année et que je me débrouille pour faire le tour de la classe en passant sur les côtés pour ne jamais tourner le dos et je me retourne très vite, très souvent, de manière imprévisible pour ne jamais leur laisser la tranquillité nécessaire pour faire une connerie.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Message par Malaga le Jeu 9 Jan - 8:14

@clo74 a écrit:Et si tu expliquaiss calmement à la classe que tu ne peux plus te retourner afin d'écrire au tableau, car tu sais pertinemment que Brandon en profite pour faire le singe… Et tu te prépares un superbe cours, durant lequel ils doivent noter plein de choses!
C'est ainsi que j'ai déjà procédé, ça a refroidi les spectateurs de mon Brandon… L'heure suivante, j'ai prévenu que s'il se passait quoi que ce soit, je recommencerai. Cela l'a calmé.

C'est également ainsi que je procéderai. L'idée est que les élèves se désolidarisent de Brandon.

Pour ton Kevin, j'aurais mis une punition (colle ou devoir écrit) pour insolence. Et s'il réplique qu'il n'est pas insolent, donne lui un travail à faire ou un texte à recopier sur l'insolence.

Courage.  fleurs2 

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Message par retraitée le Jeu 9 Jan - 10:57

Tu peux aussi le changer de place, afin de l'avoir sous les yeux. et envoyer un élève écrire au tableau pendant que tu surveilles les autres.
Tu copies alors dans le cahier de l'élève, à sa place, le cours du tableau.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Message par InvitéeD2 le Mar 14 Jan - 18:16

@Marie Laetitia a écrit:
Dans ce genre de cas, avec Kevin, je le pourris en montant le son et en parlant en continu jusqu'à ce qu'il en ait pleins les oreilles (sans tout piger, parce que j'emploie volontairement un vocabulaire soutenu) et qu'il arrête son cirque. Bon, c'est une méthode très personnelle. Et sinon, j'évite de rebondir sur leurs propos quand je sens qu'ils n'attendent que ça (comme le coup du "ça pue"). Ou alors je réponds un truc qui le casse et fasse rigoler les autres. Du genre "ah c'est drôle, il y a encore une minute, ça sentait bon" en le regardant. Il s'énerve, les autres rigolent. Mais à utiliser avec des pincettes.

Parler en continu et le pourrir : c'est typiquement quelque chose que je n'arrive pas à faire. Si j'essaye de parler en continu pour enguirlander un élève, je bafouille et je perds mes mots : j'évite, en général. D'autant que si je ne me contrôlais pas, je lui dirais bien qu'il devrait sérieusement se mettre au travail s'il veut éviter de faire une faute par mot pour le restant de ses jours, mais on m'a dit que je pouvais pas dire ça, c'était méchant inutilement. Bon, c'est sans doute vrai, et pas très efficace en plus. N'empêche qu'il y a un certain nombre de fois où ça me démange.

L'ignorer : Ca ne marche pas non plus, c'est l'escalade jusqu'à ce que je réagisse.

Le casser pour mettre les autres de mon côté : Ca, je sais à peu près faire, mais ça ne fonctionne pas des masses. Tout le monde rigole, "Wha, cassé !", mais ensuite, ils sont agités et je n'arrive pas à les remettre au travail.

Pff... Les mardis, il n'y a rien à faire, ça ne passe pas. Aujourd'hui, j'en ai eu tellement marre de parler dans le brouhaha et au milieu des faux bruits de pets que j'ai fait un truc antipédagogique au possible : recopie du cours de grammaire du livre en silence. Je n'explique rien. Puis exercices d'application (toujours en silence et sans explication) qu'ils doivent terminer chez eux... Les bons auront compris, les mauvais non. Valeur ajoutée par rapport au livre de grammaire : zéro. Pff. Ca ira mieux demain.

InvitéeD2
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Message par mdd le Mar 14 Jan - 18:21

Courage Dalathée, je compatis complètement ! J'ai vécu ça lundi aprem.
Mais quand tu fais recopier le manuel en silence, tu obtiens vraiment le silence ??? Je ne vois pas ma classe faire silence dans un cas pareil....Je suis sûre qu'ils continueraient à mettre le b*****!

mdd
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Message par kero le Mar 14 Jan - 18:39

Dalathée2 a écrit:Brandon est assis au premier rang, tout à fait sur ma gauche. (C'est moi qui l'y ai placé.) Donc il suffit que je me tourne pour regarder le reste des élèves (à ma droite, donc), pour qu'il sorte de mon champ de vision.

Mauvaise idée de mettre un casse pied à cet endroit. Les flancs avant de la salle (gauche/droite) sont un endroit hautement stratégique, à réserver à des élèves qu'on n'a pas trop besoin de surveiller (avoir dans le champ de vision). L'élève peut très facilement bavarder, se retourner, échanger des regards avec le reste de la classe. J'y mets toujours des sages.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Partie du mauvais pied avec une classe : la rebellion gronde. Help !

Message par InvitéeD2 le Mar 14 Jan - 18:50

@mdd a écrit:Courage Dalathée, je compatis complètement ! J'ai vécu ça lundi aprem.
Mais quand tu fais recopier le manuel en silence, tu obtiens vraiment le silence ??? Je ne vois pas ma classe faire silence dans un cas pareil....Je suis sûre qu'ils continueraient à mettre le b*****!

En général, oui. C'est la seule façon que j'ai d'obtenir le silence. Comme quoi, ils savent se taire. Comme quoi, si je m'y prenais autrement, ça irait peut-être. Je me rassure parfois en me disant que ce sont les heures de l'après-midi qui veulent ça, mais je passe souvent devant les salles de collègues aux mêmes heures, d'autres jours. Elles travaillent porte ouverte, et c'est toujours le silence complet.  heu 


@kero a écrit:
Dalathée2 a écrit:Brandon est assis au premier rang, tout à fait sur ma gauche. (C'est moi qui l'y ai placé.) Donc il suffit que je me tourne pour regarder le reste des élèves (à ma droite, donc), pour qu'il sorte de mon champ de vision.

Mauvaise idée de mettre un casse pied à cet endroit. Les flancs avant de la salle (gauche/droite) sont un endroit hautement stratégique, à réserver à des élèves qu'on n'a pas trop besoin de surveiller (avoir dans le champ de vision). L'élève peut très facilement bavarder, se retourner, échanger des regards avec le reste de la classe. J'y mets toujours des sages.

Tiens, c'est vrai ça, je n'y avais même pas pensé. Il faudrait que je pense à relocaliser Kevin et Brandon dans la rangée du milieu. Pour l'instant je les ai mis l'un à droite, l'autre à gauche pour éviter l'effet de masse. Mais ça sera plus simple s'ils sont dans mon viseur.

InvitéeD2
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum