DEPP : Résultats en fin de collège 2006 - 2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DEPP : Résultats en fin de collège 2006 - 2012

Message par LouisBarthas le Mer 16 Oct 2013 - 18:46

La Direction de l'Evaluation, de la Prospective et de la Performance (DEPP) du Ministère de l'Education Nationale a fait paraître une note en juin 2013 concernant les résultats des élèves en histoire-géographie-instruction civique en fin de collège.
Celle-ci fait état non seulement d'un faible niveau des élèves en général, mais encore d'une baisse des résultats de 2006 à 2012.
Les élèves ont été répartis en 6 groupes de savoirs. Entre 2006 et 2012, le nombre d'élèves appartenant aux trois meilleurs groupes a baissé alors que les les trois groupes faibles ont connu une hausse.

Lien : DEPP (hist-géo)

_________________
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Mais leur plus grande félicité vient du continuel orgueil de leur savoir. Eux qui bourrent le cerveau des enfants de pures extravagances. - Erasme

Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus

LouisBarthas
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: DEPP : Résultats en fin de collège 2006 - 2012

Message par coindeparadis le Jeu 17 Oct 2013 - 9:37

En 2012 on a des enfants qui ont connu les programmes 2002, où l'élève est un historien qui construit son propre savoir et .... voilà !


Dernière édition par coindeparadis le Jeu 17 Oct 2013 - 20:06, édité 1 fois

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: DEPP : Résultats en fin de collège 2006 - 2012

Message par LouisBarthas le Jeu 17 Oct 2013 - 19:46

"Les groupes 2, 1 et <1 ont, après plus de 9 années de scolarité, des connaissances faibles et fragiles en histoire et géographie, allant jusqu'à l'ignorance totale."

9 années d'histoire et géographie pour rien. C'est ahurissant.

Quand j'étais enfant dans les années 60, j'attendais avec impatience chaque semaine des leçons de ce type dès le CE1 :







Ce livre de cours élémentaire offrait la leçon de CE1 sur la page de gauche, celle de droite pour les CE2 ; on imagine le confort que cela apportait aux maîtres et les facilités offertes aux élèves d'apprendre et de réviser. Par exemple, cette page des CE1 en regard de celle des CE2 :





Rappelons-le, chaque semaine les écoliers avaient droit à une page de ce type, au CE1 et au CE2. Lorsqu'on voit la page sur 1848 destinée aux CE1 et qu'on examine les discours actuels des idéologues taxant ce vieil enseignement de bourgeois, élitiste, au service des riches et bourrant le crâne, on comprend leur panique, la peur du passé qui les hante et leur hargne à vouloir l'effacer.
Aujourd'hui, on veut faire de l'histoire "scientifique" de ce type :

Propositions du collectif « Aggiornamento histoire-géographie » :

"Des programmes qui privilégient les méthodes d’investigations et de construction des savoirs. La posture intellectuelle critique face aux savoirs requiert la prise de conscience de leur caractère construit. Les élèves, en expérimentant des démarches et des protocoles de recherche peuvent entrer dans les logiques du raisonnement historique, géographique, économique, anthropologique, sociologique et politique. Cela implique une initiation aux documents sources, aux déplacements sur le terrain, aux dialogues avec des acteurs, etc.

De cette responsabilisation amarrée sur une solide réflexion sur les finalités des savoirs et leurs possibles transpositions sur les enjeux du présent, naîtront la curiosité, l’appétit pour les savoirs et la conviction d’une utilité des enseignements."

Et vos enfants seront nuls en histoire-géographie...

_________________
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Mais leur plus grande félicité vient du continuel orgueil de leur savoir. Eux qui bourrent le cerveau des enfants de pures extravagances. - Erasme

Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus

LouisBarthas
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum