Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Fraser
Habitué du forum

Boves (Somme) : Une deuxieme commune abandonne les nouveaux rythmes scolaires

par Fraser le Mer 16 Oct 2013 - 23:15
Après Crillon dans l'Oise, une deuxième commune, dans la Somme cette fois, fait marche arriére.

A quand une grande ville comme Paris, Rennes ou même Clermont-Ferrand Razz 

L'information dans les rues de Boves s'est répandue à la vitesse grand « V » : le maire, Daniel Parisot, voudrait repasser à la semaine de quatre jours de classe, donc renoncer au nouveau rythme scolaire et renvoyer les 300 écoliers chez eux le mercredi matin...

Ici le changement de rythme a été massivement adopté par les parents. C'est le fond qui est dénoncé : on parle d'une mise en place sans concertation réelle. Pour faire simple : la coupure dédiée à des activités culturelles et sportives placées le midi ne convient pas, les enfants sont épuisés. De plus, les activités sont très limitées.

Selon nos informations, le maire Daniel Parisot (qui n'a pas répondu à notre sollicitation) a bien écrit au recteur de l'Académie de la Somme. Ils se sont même rencontrés. « Mais pour une demande de suspension et non d'arrêt du nouveau rythme », a précisé hier le rectorat.

Un maire ne peut lui seul, même après un vote de son conseil municipal, décider de stopper le processus. Ce pouvoir revient à l'Éducation nationale. Comme elle peut suspendre le nouveau rythme.

« Le maire est toujours sur la défensive »


Ce qui nécessite d'abord, et tant mieux, de remettre autour de la table la direction académique des services de l'Éducation nationale (DASEN), l'Éducation nationale (le recteur peut-être), les directeurs d'écoles, les représentants des parents d'élèves et le maire, dont on sait qu'il a accepté d'être présent. « La proposition va à la création d'un comité de pilotage qui va aider à débloquer la situation », précise encore le rectorat.

Car tout le monde en convient, c'est allé trop loin. « Et on parle de la scolarité de 300 enfants », lance Aurélien Crombez, nouveau délégué des parents d'élèves.

Sans refaire le débat, il note le temps perdu par un choix pris par un maire qu'il qualifie « coupé de son école ». « Nous avons créé notre blog (lire par ailleurs) », ajoute Aurélien Crombez. « Le maire est toujours sur la défensive. Pour lui cette situation vient de mauvais parents, de manœuvres politiques. Nos propositions sont pourtant légitimes comme l'a montré le référendum ».

Concernant la proposition du maire de placer les activités après la classe (mais en payant de 1,70€ à 2,10€) comme c'est le cas à Dury, la fronde se réveille de nouveau. « On impose un nouveau rythme sans consulter. La semaine de 4,5 jours est massivement adoptée puis il faut payer ? Si ce n'est pas la preuve de la non-préparation de ce dossier », dénoncent les parents d'élèves.

Reste que si la commune perçoit 50€ de subvention par l'État par enfant, les activités ont un coût, 150 000 € pour l'année selon le maire. « Justement, des moyens sont donc à redéployer. Mais comme il ne dit rien de précis là-dessus ».

Tout cela reviendra sûrement sur la table vendredi. De quoi donner un vrai cours d'éducation civique aux écoliers !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
arcenciel
Monarque

Re: Boves (Somme) : Une deuxieme commune abandonne les nouveaux rythmes scolaires

par arcenciel le Jeu 17 Oct 2013 - 7:02
Oui, à quand?
avatar
Fraser
Habitué du forum

Re: Boves (Somme) : Une deuxieme commune abandonne les nouveaux rythmes scolaires

par Fraser le Jeu 17 Oct 2013 - 7:52
Trouvé sur le blog des dindons:

Plufur, Lanvellec et Trémel s’opposent à la réforme des rythmes scolaires


les trois conseils municipaux ont ou vont voter une motion s’opposant à la réforme des rythmes scolaires.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Ca va devenir de plus en plus intenable pour VP.
avatar
auléric
Neoprof expérimenté

Re: Boves (Somme) : Une deuxieme commune abandonne les nouveaux rythmes scolaires

par auléric le Jeu 17 Oct 2013 - 8:05
7 écoles sur 13 fermées et 73% de grévistes et le soutien des parents d'élèves sur Ris-Orangis aujourd'hui pour réclamer la suspension sur la commune.
avatar
Fraser
Habitué du forum

Re: Boves (Somme) : Une deuxieme commune abandonne les nouveaux rythmes scolaires

par Fraser le Ven 1 Nov 2013 - 13:29
Trouvé sur le blog des Dindons:

Colmar n'appliquera pas la réforme en 2014

Le conseil municipal a voté à la majorité contre l’application de la réforme des rythmes scolaires à Colmar à la rentrée 2014. Ce moratoire, jusqu’à une date non précisée, a suscité un vif débat en toute fin de conseil, lundi soir, l’opposition reprochant à la majorité son manque d’ambition pour les jeunes.
.....
« L’expérimentation, ce serait bien, mais on n’a pas le droit » , argumente Odile Ulrich-Mallet. « Il ne s’agit pas d’un positionnement politique. D’autres collectivités ont demandé un moratoire, et ce ne sont pas toutes des communes UMP » , se défend l’adjointe, pour qui « l’ambition politique est au niveau de chaque nouveau ministre qui arrive et veut mettre en place sa réforme ».

La décision colmarienne s‘inscrit dans « un mouvement », celui de l’Association des maires de France et de la fédération des villes moyennes, vent debout contre la réforme. « Ils nous ont demandé de prendre position pour savoir ce qu’ils représentent » , conclut Gilbert Meyer, qui ne se sent pas contraint par les « dispositions réglementaires » de la réforme – « il ne s’agit pas d’une loi ».


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
John
Médiateur

Re: Boves (Somme) : Une deuxieme commune abandonne les nouveaux rythmes scolaires

par John le Lun 4 Nov 2013 - 7:08
Europe 1 et France Info ne découvrent la situation qu'aujourd'hui...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Comme le raconte France Info ce 4 novembre, les parents d'élèves ont obtenu du maire une mise en veille de la réforme, insatisfaits de sa mise en oeuvre et de l'utilisation de la demi-journée supplémentaire.

Ce qui déplait fortement au maire :
"Quand on veut noyer son chien, on dit qu’il a la rage!
Ce qui est grave, c’est que moi j’ai engagé dix personnes. Quoi qu’ils arrive je suis obligé de les payer jusqu’au mois de juin de l’année prochaine.
Les gens s’en fichent, il parait que c’est l’argent de la commune (...)
C’est leurs impôt mais c’est pas grave !"

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum