Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Je suis d'accord pour venir travailler le mercredi matin sans contrepartie salariale (pour le premier degré)

5 - 8%
58 - 92%
 
Total des votes: 63
avatar
oli54
Niveau 5

Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?

par oli54 le Ven 18 Oct 2013 - 11:20
Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?
D'après certains, les instits n'ont pas besoin de vos valeurs (votre argent) car ils ont des valeurs...
ou pourquoi accepter de perdre une coupure dans la semaine sans revalorisation salariale


Comment Peillon justifie-t-il la mise en place d'une flexibilité des horaires des instituteurs, sans qu'il n'y ait de contre partie salariale ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Peillon : « Il faut que tous les acteurs aillent dans le même sens... ce travail dans l'intérêt des enfants supposent que chacun s'y mette un peu... »
Venir travailler un matin supplémentaire, perdre une coupure dans la semaine pour gagner dans certains cas 45 minutes les autres jours n'est pas « un peu », ni pour les élèves, ni pour les profs.

Sur la question du mercredi matin, pourquoi les professeurs acceptent-ils de travailler sans être payé plus, en perdant une coupure dans la semaine :
Peillon : « mais ils sont là parce qu'ils ont des valeurs, parce qu'ils croient à leur métier. »
Est-ce qu'ils sont là parce qu'ils croient à leur métier ou parce qu'ils sont obligés de venir ?

Peillon « parce qu'il considèrent que cette transmission de savoirs, cette éducation des enfants est prioritaire sinon, ils n'auraient pas choisi ce métier, hein ? » 
est-ce que ce n'est pas une vision assez simpliste de la réalité ? (ou) est-on dans la mauvaise foi ?

Quels sont vos valeurs ?
Qu'est-ce que vous faites passer avant tout ?
Etes vous prêt à tout pour l'éducation des enfants ? (les enfants des autres)
Pourquoi avez vous choisi ce métier ?
Ce jeu sur la corde sensible, la main sur le coeur est-il encore possible aujourd'hui ? Chaque catégorie revendique son égoïsme : des retraités partent au Portugal pour éviter de payer des cotisations sur leur retraite, l'optimisation fiscale n'est plus un secret...
Dans un monde où les choses sont plus clairement affichées, où l'on assume sa défense sans complexe, dans un monde en perpétuelle crise où chacun essaye de défendre ses avantages et où chacun essaye de ne pas avoir des inconvénients supplémentaires, selon Peillon, il y aurait encore une profession « valeureuse » (dixit Peillon), encore un dernier bastion de l'idéal communautaire qui ferait passer les autres avant : les professeurs...
Et pourquoi être flexible sans être payé plus ? parce que nous avons des valeurs... Nous n'aurons pas vos valeurs (votre argent) car nous avons des valeurs...

Et parmi les profs ceux qui doivent faire l'effort, ce ne sont pas n'importe lesquels : les instituteurs, les professeurs des écoles... ceux qui parmi les enseignants travaillent le plus devant des classes surchargées (26 ou 24 h ? jusqu'au dernier jour de classe... il n'y a pas de pré vacances grâce au bac en primaire), ceux qui sont moins payés en moyenne que dans le secondaire... et bien ce sont ceux là qui acceptent sans broncher, le sourire au lèvre, d'aller au front un matin de plus pour lutter contre l'illettrisme, la fleur au fusil... ce sont les petits, les sans grades qui doivent en mettre un coup, avant les autres...

Notons au passage que les petits soldats de la République sont avant tout des femmes...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Mince alors... et si cette réforme n'était pas un peu machiste ?
82 % des profs de primaire sont des femmes... c'est vrai qu'elles ont la fibre maternelle... c'est bien pour cela que l'école première est dite « maternelle »... Si les hommes se détournent de ce métier ce pourrait être en raison de la faible rémunération (en 1954 65% des profs étaient des femmes dans le primaire).
Si Peillon commence par le primaire, c'est peut-être parce qu'il pense que les femmes sont plus faciles à faire plier ?
Si Peillon joue du violon sur la corde sensible du coeur, est-ce parce qu'il sait qu'il s'adresse d'abord à des femmes ?



Où va s'arrêter cette logique ?

Poussons le raisonnement de Peillon :

Pourquoi ne pas baisser le salaires des profs ? c'est dans l'intérêt de la transmission des savoirs.
On pourrait ainsi embaucher plus de profs, qui pourraient s'occuper de plus d'enfants. On pourrait baisser ainsi les effectifs de classe sans dépenser plus. Avec la non revalorisation des salaires, c'est un peu ce qui se passe...

Pourquoi ne pas faire classe toute la journée le mercredi, sans être payé plus ?
Cela éviterait les ruptures de rythme... ce n'est pas bon de terminer certains jours à 15h45 et d'autres à midi...

Et si les résultats scolaires ne toujours sont pas là, pourquoi ne pas réduire les vacances, sans être payé plus ?
Les petits français n'ont pas assez de jours de classe... ce serait bien pour améliorer l'éducation en France.

Si vous avez choisi ce métier c'est bien  parce que vous considérez que cette transmission de savoirs, cette éducation des enfants est prioritaire sur vos avantages éventuels (d'après Peillon).

On se rend compte que si la réforme de Peillon est peut-être dans l'intérêt des enfants (ceci est discutable), en tout cas ce qui est sûr, c'est que cette réforme du point de vue du mercredi travaillé par les professeurs est surtout dans l'intérêt du budget de la France, car elle met en place une flexibilité des horaires des instituteurs, sans qu'il n'y ait de contre partie salariale...







Dernière édition par oli54 le Lun 28 Oct 2013 - 18:15, édité 3 fois
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?

par Ronin le Ven 18 Oct 2013 - 11:25
Il a déjà été démontré que les choix du MEN comme de beaucoup de syndicats durant les années 80 à 2000 ont consisté à préférer des créations de postes à une revalorisation de la grille salariale ou une augmentation du passage à la hors-classe. C'est depuis toujours un choix de la quantité plutôt que de la qualité pour résoudre les difficultés de l'école .Et c'est qqch de revendiqué par beaucoup de collègues. Dès lors, logique que le ministre l'utiliser à son avantage.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
oli54
Niveau 5

Re: Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?

par oli54 le Ven 18 Oct 2013 - 11:31
Je ne suis pas pour une revalorisation salariale... le budget est serré
Tout le monde doit faire des efforts... je ne comprend pas que l'on augmente les médecins, je ne vois pas pourquoi il faudrait augmenter les profs...

Je suis juste pour une revalorisation si on nous en demande plus...

le "je" du titre original du sujet ("je suis pour travailler..." n'est pas ma propre personne)... je me permets donc de changer le titre à rallonge pour plus de clarté
avatar
Fraser
Habitué du forum

Re: Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?

par Fraser le Ven 18 Oct 2013 - 12:18
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je ne suis pas pour une revalorisation salariale... le budget est serré
Tout le monde doit faire des efforts... je ne comprend pas que l'on augmente les médecins, je ne vois pas pourquoi il faudrait augmenter les profs...
A force de trop tirer sur la corde....
il est assez facile de sortir les rapports de l'OCDE pour nous comparer avec les autres pays europeens et pour dire qu'on ne travaillait que 144 jours par an (je fais parti des chanceux etant passer en 2013 avec cette   de reforme) mais pour nous revaloriser, là il n'y a plus personne!
Et le budget est serré? Ils ont bien trouvé des fonds pour les fonds d'amorçage en 2013 (et 2014), il y a bien un budget pour les primes de 4200€ aux DASEN.....nous sommes nombreux à 1900€ après 15 ans de service et depuis 3 ans mon traitement ne fait que baisser avec l'augmentation des prélèvements

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je suis juste pour une revalorisation si on nous en demande plus...
et ben là, c'est le cas: je reviens le mercredi matin.
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?

par atrium le Ven 18 Oct 2013 - 13:13
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Il a déjà été démontré que les choix du MEN comme de beaucoup de syndicats durant les années 80 à 2000 ont consisté à préférer des créations de postes à une revalorisation de la grille salariale ou une augmentation du passage à la hors-classe. C'est depuis toujours un choix de la quantité plutôt que de la qualité pour résoudre les difficultés de l'école .Et c'est qqch de revendiqué par beaucoup de collègues. Dès lors, logique que le ministre l'utiliser à son avantage.
+1

Une étude faite par les "gauchistes" de la London school of economics:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Qu'en penser dans l'intérêt des enfants, ça va de soit? professeur
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?

par Pseudo le Ven 18 Oct 2013 - 13:14
Vous voudriez dire que plus quelqu'un est payé mieux il fait son job ? Ca alors... araignée 

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?

par atrium le Ven 18 Oct 2013 - 13:24
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Vous voudriez dire que plus quelqu'un est payé mieux il fait son job ? Ca alors... araignée 
Ce n'est pas moi puisque je ne suis pas membre de la LSE. Je sais, c'est très vulgaire et pas bien. Ne le dis pas à Peillon, s'il te plaît. Embarassed 
User17706
Enchanteur

Re: Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?

par User17706 le Ven 18 Oct 2013 - 13:30
Il faudrait voir ce que ça donne rapporté au pouvoir d'achat. Peut-être bien que ce serait plus net encore.

Sinon, corrigez-moi si je me trompe, mais il ne faut pas remonter très loin dans le temps pour retrouver, à salaire identique, la même 1/2 journée supplémentaire, non? il me semble que c'est difficile de ne pas le prendre en compte pour ce débat.


Dernière édition par PauvreYorick le Ven 18 Oct 2013 - 13:38, édité 1 fois

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?

par Pseudo le Ven 18 Oct 2013 - 13:33
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Vous voudriez dire que plus quelqu'un est payé mieux il fait son job ? Ca alors... araignée 
Ce n'est pas moi puisque je ne suis pas membre de la LSE. Je sais, c'est très vulgaire et pas bien. Ne le dis pas à Peillon, s'il te plaît. Embarassed 
Hi, hi... Il faudrait le dire à Peillon au contraire. Je trouve même que c'est assez salutaire : à mauvais salaire mauvais travail, ça me semble bien normal.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?

par Pseudo le Ven 18 Oct 2013 - 13:35
Il faudrait essayer quelque chose. Arrêter immédiatement les dépenses liées au TICE et autre machins, et payer les profs une fois et demi à deux fois plus. Je pense qu'on aurait des surprises.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
oli54
Niveau 5

Re: Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?

par oli54 le Ven 18 Oct 2013 - 14:38
PauvreYorick a écrit: Sinon, corrigez-moi si je me trompe, mais il ne faut pas remonter très loin dans le temps pour retrouver, à salaire identique, la même 1/2 journée supplémentaire, non? il me semble que c'est difficile de ne pas le prendre en compte pour ce débat.
pourrais-tu être plus clair ?
est-ce que pour toi c'est un argument valable de dire : "puisqu' avant il y avait une journée de 4,5 jours, aujourd'hui il est légitime de revenir à cette semaine là sans être plus payé"
User17706
Enchanteur

Re: Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?

par User17706 le Ven 18 Oct 2013 - 14:58
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
PauvreYorick a écrit: Sinon, corrigez-moi si je me trompe, mais il ne faut pas remonter très loin dans le temps pour retrouver, à salaire identique, la même 1/2 journée supplémentaire, non? il me semble que c'est difficile de ne pas le prendre en compte pour ce débat.
pourrais-tu être plus clair ?
est-ce que pour toi c'est un argument valable de dire : "puisqu' avant il y avait une journée de 4,5 jours, aujourd'hui il est légitime de revenir à cette semaine là sans être plus payé"
Si tu me demandes si les enseignants devraient être davantage payés, je ne vais certainement pas répondre par la négative. Si tu me demandes si la proposition que tu mets entre guillemets me paraît impeccable, la réponse est clairement non.
En revanche, ce que je crois, c'est que si (corrigez-moi en cas d'erreur) le salaire pour 4 jours 1/2 est grosso modo le même qu'il y a une poignée d'années (cinq-six ans?) pour 4 jours 1/2 aussi, revendiquer une augmentation ne risque pas de pouvoir se faire sur ce motif, pour des raisons qui sont d'abord de rhétorique. Ça ne passera jamais, trop difficile à défendre.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
oli54
Niveau 5

Re: Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?

par oli54 le Ven 18 Oct 2013 - 15:14
PauvreYorick a écrit:Sinon, corrigez-moi si je me trompe, mais il ne faut pas remonter très loin dans le temps pour retrouver, à salaire identique, la même 1/2 journée supplémentaire, non? il me semble que c'est difficile de ne pas le prendre en compte pour ce débat.
Puisque tu le demandes, autant rectifier ton propos tout de suite, en toute humilité (il faut vivre de l'intérieur pour avoir une idée plus complète des choses) :
ce n'est pas la même demi journée

3 arguments (A, B et C)

A un mercredi matin n'équivaut pas un samedi Smile
la perte de la "respiration" en milieu de semaine n'est pas anodine : dorénavant il faut préparer le mardi soir les cours du mercredi matin (nous verrons plus loin pourquoi il y avait moins de préparation le vendredi soir)... le repos permis par le mercredi vaqué est fortement diminué

peut-être que pour le second degré la valeur des heures passées le mercredi matin équivalent celles passées le samedi matin
mais en primaire, ce n'est pas du tout le cas :

1) déjà en primaire, nous n'avions classe que 2 samedis sur 3 : le 3ème samedi était consacré à des heures de réunions, qui n'avaient plus lieu le samedi matin mais le soir, les midis ou le mercredi matin...
ce qui est différent tu l'admettras de tous les mercredis matins
B un mercredi matin n'équivaut pas 0.66 samedi

2) les effectifs présents en classe n'étaient pas au complet en maternelle :
un tiers, la moitié ou les 2/3 de présents ce n'est pas la même chose qu'une classe entière
il faut savoir qu'en maternelle, la moyenne des effectifs par classe est de 25.8 enfants par classe, donc tu peux comprendre je l'espère que C  : l'effort fait avec 33%, 50 % ou 75% des élèves n'est pas le même qu'avec 100 % des élèves en maternelle
que faisaient les professeurs alors ?
déjà peut-être moins de préparation le vendredi soir pour le lendemain (tout au moins en maternelle)
durant le temps de classe, on a déjà entendu les regrets suivants de la part de profs : le samedi matin c'était un moment aussi pour recevoir les parents... mais ça ne répond pas alors à la question : que faisaient-ils des élèves ?
Je ne sais pas ce qui se passait dans les autres classes, mais je vais te dire ce que je faisais avec un effectif incomplet : de la garderie. Un temps d'accueil en maternelle beaucoup plus long : on met en place les ateliers de l'accueil (jeux de société, dessins libres, jeu de manipulation...), on faisait une récré plus longue si le temps le permettait, des entretiens éventuellement avec des parents, j'en profitais aussi pour ranger le bazar de la semaine... on pouvait faire aussi des ateliers arts plastiques (de la peinture !...)

si les instits ne donnent pas cet argument, je pense que c'est peut-être parce qu'ils culpabilisent de cela : être payé à "ne rien faire" autrement dit à "ne rien enseigner"...
Malheureusement, ce n'est pas aussi simple que cela : les enfants sont souvent plus pénibles lorsqu'ils n'ont rien à faire, ils sont parfois tout aussi pénibles lorsqu'ils sont 15 plutôt que 30... parce que faut pas rêver les "plus pires" c'était pour notre pomme ! les parents sont pas débiles, si leur gamin est pénible, ils s'en débarrassaient le samedi matin... donc sur les 30, si tu récupérais les 5 "pénibles" parmi les 15 présents, tu peux imaginer que ce n'était pas tout le temps une sinécure... ça dépend des classes... chez les petits il pouvaient y avoir 5 présents... chez les grands une vingtaine...
En tout cas ce moment de "garderie" pour autant qu'il n'était pas forcément de tout repos, ne demandait pas une préparation comme un jour de semaine.


Dernière édition par oli54 le Ven 18 Oct 2013 - 17:42, édité 1 fois
User17706
Enchanteur

Re: Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?

par User17706 le Ven 18 Oct 2013 - 15:28
D'accord! effectivement j'ignorais tout de cela. Merci!

D'une certaine manière ça illustre mon argument: il faut savoir beaucoup de choses pour comprendre la légitimité de l'argument. Tu m'éclaires sur la revendication, dont je reconnais volontiers qu'elle est beaucoup plus légitime que je ne l'imaginais, effectivement, du fait de mon ignorance.

Du coup je reste un peu pessimiste, dans la mesure où je continue à croire qu'il serait facile de jouer sur cette ignorance du public pour écarter la revendication... mais ce pessimisme, tu l'as de toute façon compris à mon précédent post, n'équivalait de toute façon pas à une désapprobation.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Karine B.
Empereur

Re: Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?

par Karine B. le Ven 18 Oct 2013 - 15:49
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Il a déjà été démontré que les choix du MEN comme de beaucoup de syndicats durant les années 80 à 2000 ont consisté à préférer des créations de postes à une revalorisation de la grille salariale ou une augmentation du passage à la hors-classe.
il n'a pas été démontré, il a été prétendu

_________________
Le SNES, what else ?
Stagiaire agrégée à la rentrée 2015

Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013
avatar
Karine B.
Empereur

Re: Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?

par Karine B. le Ven 18 Oct 2013 - 15:51
forrester1 a écrit:
et ben là, c'est le cas: je reviens le mercredi matin.
Mais pour faire le même nombre d'heures dans la semaine, comme les enseignants du second degré qui peuvent avoir leurs heures réparties sur 3 à 6 journées

_________________
Le SNES, what else ?
Stagiaire agrégée à la rentrée 2015

Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013
avatar
Fraser
Habitué du forum

Re: Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?

par Fraser le Ven 18 Oct 2013 - 16:19
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
forrester1 a écrit:
et ben là, c'est le cas: je reviens le mercredi matin.
Mais pour faire le même nombre d'heures dans la semaine, comme les enseignants du second degré qui peuvent avoir leurs heures réparties sur 3 à 6 journées
Engendrant pour moi (pour nous) des dépenses supplémentaires (non négligeables) par rapport à l'an passé et en ayant toujours le même quota d'heure de réunionite à faire.....

(et enlever 1/h d'heure le matin, 1/4 d'heure le midi et 1/4 d'heure le soir, ce n'est pas ce que j'appelle raccourcir sensiblement une journée. en revanche retrouver ces 1/4 d'heures les mercredi, c'est ce que j'appelle alourdir une semaine)


Sinon, comme les profs du secondaire, sans doute? mais malheureusement pour nous, pas à traitement égal! (désolé d'être aussi matérialiste!) En revanche, je pense que dans le secondaire vous faites le max pour essayer de regrouper vos heures, lorsque cela est possible; non?
avatar
Karine B.
Empereur

Re: Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?

par Karine B. le Ven 18 Oct 2013 - 17:04
forrester1 a écrit:

Sinon, comme les profs du secondaire, sans doute? mais malheureusement pour nous, pas à traitement égal! (désolé d'être aussi matérialiste!) En revanche, je pense que dans le secondaire vous faites le max pour essayer de regrouper vos heures, lorsque cela est possible; non?  
Nous avons le même traitement indiciaire, donc mis à part l'ISOE, je suis payée comme toi

Et je fais 9 h réparties sur 4 journées, je finis demain samedi à 12 h, il n'est pas possible de regrouper les heures comme on le veut, car il y a d'autres profs, des élèves qui ne peuvent pas avoir toutes les heures dans la même discipline le même jour

_________________
Le SNES, what else ?
Stagiaire agrégée à la rentrée 2015

Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013
avatar
Fraser
Habitué du forum

Re: Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?

par Fraser le Ven 18 Oct 2013 - 17:16
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Nous avons le même traitement indiciaire, donc mis à part l'ISOE, je suis payée comme toi

Oui, je sais pour le traitement indiciaire....mais pour nous, pas d'ISOE.



Pour les heures, je pensais que vous pouviez vous arranger dans la mesure du possible: mea culpa Wink


ps: rien à voir, mais j'adore ton avatar Laughing
avatar
Karine B.
Empereur

Re: Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?

par Karine B. le Ven 18 Oct 2013 - 17:21
forrester1 a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Nous avons le même traitement indiciaire, donc mis à part l'ISOE, je suis payée comme toi

Oui, je sais pour le traitement indiciaire....mais pour nous, pas d'ISOE.



Pour les heures, je pensais que vous pouviez vous arranger dans la mesure du possible: mea culpa Wink

les emplois du temps commencent avec l'EPS : il faut que les infrastructures soient réparties entre les établissements et les écoles, puis les sciences et les salles spécialisées, le reste bouche les trous, avec pour les collègues "à option" (latin, LV3), les extrémités des journées. Nous avons aussi la contrainte du nombre de classes par rapport aux salles (mon lycée est petit (60 salles de classes) pour 1700 élèves réparties en 60 classes qui peuvent être dédoublées sur une partie de l'horaire

_________________
Le SNES, what else ?
Stagiaire agrégée à la rentrée 2015

Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013
avatar
jilucorg
Neoprof expérimenté

Re: Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?

par jilucorg le Ven 18 Oct 2013 - 17:27
Et de toute façon, comme Karine le mentionnait, on ne va pas pour arranger les profs bloquer pour une même classe – disons de 4e – les 5 heures de français le lundi, les 4 heures de maths et les 3 h d'H&G le mardi, les 3 heures de LV1 le mercredi etc.
avatar
Fraser
Habitué du forum

Re: Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?

par Fraser le Ven 18 Oct 2013 - 17:42
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Et de toute façon, comme Karine le mentionnait, on ne va pas pour arranger les profs bloquer pour une même classe – disons de 4e – les 5 heures de français le lundi, les 4 heures de maths et les 3 h d'H&G le mardi, les 3 heures de LV1 le mercredi etc.
je m'en doute bien.....
avatar
oli54
Niveau 5

Re: Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?

par oli54 le Ven 18 Oct 2013 - 17:45
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
forrester1 a écrit:

Sinon, comme les profs du secondaire, sans doute? mais malheureusement pour nous, pas à traitement égal! (désolé d'être aussi matérialiste!) En revanche, je pense que dans le secondaire vous faites le max pour essayer de regrouper vos heures, lorsque cela est possible; non?  
Nous avons le même traitement indiciaire, donc mis à part l'ISOE, je suis payée comme toi

Et je fais 9 h réparties sur 4 journées, je finis demain samedi à 12 h, il n'est pas possible de regrouper les heures comme on le veut, car il y a d'autres profs, des élèves qui ne peuvent pas avoir toutes les heures dans la même discipline le même jour
est-ce que tu as déjà bénéficié d'heures supplémentaires ?
si oui est-ce que tu peux toujours affirmer être payée comme nous, prof des écoles ?
avatar
Karine B.
Empereur

Re: Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?

par Karine B. le Ven 18 Oct 2013 - 17:56
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
forrester1 a écrit:

Sinon, comme les profs du secondaire, sans doute? mais malheureusement pour nous, pas à traitement égal! (désolé d'être aussi matérialiste!) En revanche, je pense que dans le secondaire vous faites le max pour essayer de regrouper vos heures, lorsque cela est possible; non?  
Nous avons le même traitement indiciaire, donc mis à part l'ISOE, je suis payée comme toi

Et je fais 9 h réparties sur 4 journées, je finis demain samedi à 12 h, il n'est pas possible de regrouper les heures comme on le veut, car il y a d'autres profs, des élèves qui ne peuvent pas avoir toutes les heures dans la même discipline le même jour
est-ce que tu as déjà bénéficié d'heures supplémentaires ?
si oui est-ce que tu peux toujours affirmer être payée comme nous, prof des écoles ?
je n'ai jamais eu une heure supplémentaire

_________________
Le SNES, what else ?
Stagiaire agrégée à la rentrée 2015

Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013
avatar
oli54
Niveau 5

Re: Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?

par oli54 le Ven 18 Oct 2013 - 17:58
PauvreYorick a écrit:D'accord! effectivement j'ignorais tout de cela. Merci!

D'une certaine manière ça illustre mon argument: il faut savoir beaucoup de choses pour comprendre la légitimité de l'argument. Tu m'éclaires sur la revendication, dont je reconnais volontiers qu'elle est beaucoup plus légitime que je ne l'imaginais, effectivement, du fait de mon ignorance.

Du coup je reste un peu pessimiste, dans la mesure où je continue à croire qu'il serait facile de jouer sur cette ignorance du public pour écarter la revendication... mais ce pessimisme, tu l'as de toute façon compris à mon précédent post, n'équivalait de toute façon pas à une désapprobation.
J'ignore moi aussi beaucoup de choses et sur le secondaire et sur le primaire...  Smile

Quant à la légitimité, je doute que les instits mettent en avant cet argument qui est  de dire :
en maternelle on faisait "garderie" le samedi matin, donc si on nous redonne un jour ce doit être le samedi matin sinon il va falloir qu'on bosse plus

Quant au pessimisme, je te rejoins car
- mon explication complète est longue et le temps des médias est court
- les syndicats de gauche sont contents de voir défaire un avantage donné par la droite (venir travailler le samedi matin avait-il un sens dans notre société actuelle ? la preuve en est que très peu d'écoles ont réinstauré le samedi matin, les parents dans l'ensemble sont attachés à passer le samedi avec leurs enfants) avec Sarkosy c'était : "travailler moins pour gagner autant" ce qui me convenait parfaitement quand on sait ce qu'on faisait réellement les samedis matins en maternelle
- jouer du violon, jouer la corde sensible risque de bien fonctionner avec les instits
Contenu sponsorisé

Re: Pour ou contre venir travailler le mercredi matin sans être payé plus ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum