L'université Paris-I condamne la "montée de la violence de la part d'étudiants et d'organisations étudiantes de l'Université".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'université Paris-I condamne la "montée de la violence de la part d'étudiants et d'organisations étudiantes de l'Université".

Message par John le Ven 18 Oct 2013 - 19:12

L’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne condamne toutes formes de violence

L’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne observe depuis plusieurs jours une montée de la violence sur les réseaux sociaux et Internet, de la part d’étudiants et organisations étudiantes de l’Université. L’Université demande instamment à toutes les parties prenantes de cesser ces appels à la violence. Dans le même temps, une étudiante militante de l’UNEF a été agressée à l’arme blanche hier soir en sortant de son domicile. Elle a pu être
hospitalisée et soignée rapidement.

L’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne fait confiance aux instances judiciaires pour mener une enquête leur permettant d’identifier les auteurs de l’agression. L’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne soutient la famille et les personnes proches de cette étudiante, choqués par cet évènement.

L’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne condamne, avec la plus grande fermeté, cet acte de violence.
http://www.univ-paris1.fr/fileadmin/Service-com/Communiques/Communiqu%C3%A9_de_presse_Universit%C3%A9_Paris_1_Panth%C3%A9on-Sorbonne_-18.10.2013.pdf

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'université Paris-I condamne la "montée de la violence de la part d'étudiants et d'organisations étudiantes de l'Université".

Message par John le Sam 19 Oct 2013 - 18:21

Agression d’une militante de l’UNEF : les violences contre les syndicalistes doivent prendre fin !

A l’université Paris 1, les appels à la violence contre les syndicalistes de l’UNEF se multiplient depuis plusieurs jours. Ils sont diffusés sur les réseaux sociaux et des sites internet d’extrême droite, accompagnés de photos et des vidéos diffamatoires désignant des militants de l’UNEF.

C’est dans ce contexte et après avoir reçu des menaces par des appels anonymes, qu’une des militantes de l’UNEF a été agressée hier soir. En sortant de son domicile, elle était attendue par un individu qui lui a assené deux coups à l’arme blanche, au visage et à la gorge, entrainant son
hospitalisation. Ses jours ne sont pas en danger.

L’UNEF ne tolèrera pas que cet acte reste impuni.

Une plainte a été déposée. L’UNEF demande que tous les moyens soient mis en oeuvre pour que la police arrête rapidement l’auteur de l’agression et mettent en cause les individus qui ont relayés les appels à la violence sur internet.

L’UNEF ne laissera pas un climat de peur s’instaurer dans les universités.

La militante de l’UNEF a été agressée parce qu’elle était syndicaliste. L’auteur de l’agression a proféré des menaces verbales contre son expression syndicale. En aucun cas la violence et la peur, que des militants d’extrême droite cherchent à diffuser dans les universités, ne doivent remettre en cause les libertés syndicales des étudiants.

L’UNEF demande à la Ministre de l’Enseignement Supérieur de condamner fermement cette agression et de prendre les dispositions pour que la sécurité des militants syndicalistes soit assurée dans tous les établissements d’enseignements supérieurs.

L’UNEF demande un renforcement de la surveillance des réseaux d’extrême droite et la fermeture de sites internet relayant des appels à la violence.

L’UNEF demande l’ouverture d’une enquête disciplinaire pour identifier et sanctionner les étudiants de l’université Paris 1 qui ont contribué aux appels à la violence.
http://www.humanite.fr/fil-rouge/agression-dune-militante-de-lunef-les-violences-contre-les-syndicalistes-doivent-prendre-fin-

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'université Paris-I condamne la "montée de la violence de la part d'étudiants et d'organisations étudiantes de l'Université".

Message par philann le Dim 20 Oct 2013 - 0:45

Shocked Shocked Sad 

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'université Paris-I condamne la "montée de la violence de la part d'étudiants et d'organisations étudiantes de l'Université".

Message par John le Dim 20 Oct 2013 - 1:07

L’étudiante de l’Unef agressée s’exprime
Elle se fait appeler Roxane - c’est un pseudonyme - et a 20 ans. Elle est étudiante en sciences politiques à l’université Paris-I-Sorbonne et membre de l'Unef, un syndicat classé à gauche. Elle a douloureusement vécu ce qui ressemble fort à une agression à caractère politique.

Jeudi 7 octobre, vers 21 h, alors qu’elle descendait de chez elle par l’escalier de secours de son immeuble parisien, un homme tapi dans l’ombre lui a sauté dessus. "Il m’a plaquée contre une porte et menacée : "Sale gauchiste, tu vois, on sait où t’habites. On peut te retrouver’", raconte-t-elle. Et en guise d’avertissement, l’inconnu dont elle n’a aperçu que les mains habillées de gants, a brandi un outil coupant, un cutter probablement, et lui en a asséné deux coups – un sur la gorge, un sur la joue. Puis, il s'est s’enfui.

J’ai appelé mon copain et nous avons filé à l’hôpital". Diagnostic : six points de suture et cinq jours d’interruption temporaire de travail. La jeune femme qui a déposé plainte se dit aujourd’hui "en état de choc". Surtout, Roxane dénonce un climat délétère, "à la fois dans ce pays, qui voit la montée de l’extrême-droite et en particulier à Paris-I". Il est vrai que depuis plusieurs jours, des membres de l’Unef – pas elle, en l’occurrence - recevaient des coups de fil ou des mails d’extrémistes les menaçant de violences ou de viols. ''Nos noms, nos photos et nos coordonnées étaient diffusés sur des sites d'extrême-droite", explique Emilien Martin, président de l'Unef Paris-I. Le soir de son agression, Roxane avait d’ailleurs pris la précaution de se faire raccompagner chez elle par un garçon, avant d’avoir la mauvaise idée de ressortir.

L'agression a ému la présidence de l’université parisienne, qui a publié un communiqué dans lequel elle dénonce ‘‘une montée de la violence sur les réseaux sociaux et Internet, de la part d’étudiants et organisations étudiantes’’ et où elle ‘‘demande instamment à toutes les parties prenantes de cesser ces appels à la violence’’.
http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20131019.OBS1858/exclusif-l-etudiante-de-l-unef-agressee-s-exprime.html

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum