Affaire Léonarda : Libération exprime son "incompréhension" sur "le mauvais choix du Président".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Affaire Léonarda : Libération exprime son "incompréhension" sur "le mauvais choix du Président".

Message par John le Dim 20 Oct 2013 - 10:36

Nous l’avions demandé dans ce même journal. Il fallait impérativement que François Hollande prenne la parole sur ce qui est devenu l’affaire Leonarda. Après plusieurs jours d’une querelle qui divisait le gouvernement, le chef de l’etat ne pouvait rester muet.

Mais que penser de son intervention de ce samedi? Exprimer notre incompréhension sur l’annonce du président est le minimum que l’on puisse faire. Pourquoi proposer le retour de Leonarda seule? Pourquoi proposer que sa famille se sépare?

Le rapport administratif a statué que l’expulsion était conforme au droit mais que les forces de l’ordre n’avaient pas fait preuve du discernement nécessaire. François Hollande avait dès lors un choix à faire. Soit il manquait de courage et se contentait de ne rien faire. Soit il avait le courage de faire revenir la famille pour réétudier leur cas dans toute sa complexité.
http://www.liberation.fr/societe/2013/10/19/le-mauvais-choix-de-hollande_940829

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Léonarda : Libération exprime son "incompréhension" sur "le mauvais choix du Président".

Message par Olympias le Dim 20 Oct 2013 - 15:51

C'est un peu comme d'habitude, il ne tranche pas...c'est la synthèse...

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Léonarda : Libération exprime son "incompréhension" sur "le mauvais choix du Président".

Message par adrifab le Dim 20 Oct 2013 - 16:02

Le Hollande bashing à outrance, pratiqué matin, midi et soir par les médias et les réseaux sociaux nous mèneront inexorablement vers la victoire du FN en 2017, je le crains. Mais là, bon nombre vont s'en mordre les doigts lorsqu'ils auront perdu leur sacro-sainte liberté d'expression...

adrifab
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Léonarda : Libération exprime son "incompréhension" sur "le mauvais choix du Président".

Message par PauvreYorick le Dim 20 Oct 2013 - 16:03

Je vais être HS mais je venais justement de lire cet article et vu que c'est le directeur de la rédaction qui s'exprime ès qualités, je suis quand même un peu étonné par la langue, indépendamment du propos tenu:
Exprimer notre incompréhension sur l’annonce du président est le minimum que l’on puisse faire.
Vous trouvez ça grammatical?
Au final, François Hollande ne tranche pas pour choisir le plus improbable de scénarios.
C'est quoi, un «final»? Ça s'achète où?

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Léonarda : Libération exprime son "incompréhension" sur "le mauvais choix du Président".

Message par Olympias le Dim 20 Oct 2013 - 16:04

Le souci, c'est qu'en cas de duel F. Hollande/M. Le Pen au second tour, je ne suis pas sûre du tout que la droite appelle sans réserves à voter Hollande....comme la gauche avait appelé à voter Chirac en 2002.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Léonarda : Libération exprime son "incompréhension" sur "le mauvais choix du Président".

Message par John le Dim 20 Oct 2013 - 16:06

@PauvreYorick a écrit:Je vais être HS mais je venais justement de lire cet article et vu que c'est le directeur de la rédaction qui s'exprime ès qualités, je suis quand même un peu étonné par la langue, indépendamment du propos tenu:
Exprimer notre incompréhension sur l’annonce du président est le minimum que l’on puisse faire.
Vous trouvez ça grammatical?
Au final, François Hollande ne tranche pas pour choisir le plus improbable de scénarios.
C'est quoi, un «final»? Ça s'achète où?
Du point de vue de la grammaire ou du vocabulaire, ça ne pose pas vraiment de problème, même si "sur" pourrait être remplacé par "au sujet de".

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Léonarda : Libération exprime son "incompréhension" sur "le mauvais choix du Président".

Message par adrifab le Dim 20 Oct 2013 - 16:10

@Olympias a écrit:Le souci, c'est qu'en cas de duel F. Hollande/M. Le Pen au second tour, je ne suis pas sûre du tout que la droite appelle sans réserves à voter Hollande....comme la gauche avait appelé à voter Chirac en 2002.
Evidemment que bon nombre d'électeurs UMP voteraient FN ! Ils sont près de 75 % à souhaiter une alliance UMP-FN. C'est bien ce que je dis. OK, ce n'est pas forcément l'extase avec Hollande en ce moment, mais la France tient toujours debout. Que se passera-t-il si demain, le FN prenait le pouvoir ? Guerres civiles dans les quartiers avec émeutes à répétition ? Effondrement de l'économie française par une sortie de l'Euro et un retour au Franc qui serait dévalué ?

adrifab
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Léonarda : Libération exprime son "incompréhension" sur "le mauvais choix du Président".

Message par PauvreYorick le Dim 20 Oct 2013 - 16:13

@John a écrit:
@PauvreYorick a écrit:Je vais être HS mais je venais justement de lire cet article et vu que c'est le directeur de la rédaction qui s'exprime ès qualités, je suis quand même un peu étonné par la langue, indépendamment du propos tenu:
Exprimer notre incompréhension sur l’annonce du président est le minimum que l’on puisse faire.
Vous trouvez ça grammatical?
Du point de vue de la grammaire ou du vocabulaire, ça ne pose pas vraiment de problème, même si "sur" pourrait être remplacé par "au sujet de".
Ce qui me heurte c'est le passage du personnel à l'impersonnel. Je sais bien qu'il n'y a pas d'obligation stricte de considérer que «notre» et «on» réfèrent à la même entité (collective), mais...

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Léonarda : Libération exprime son "incompréhension" sur "le mauvais choix du Président".

Message par grandesvacances le Lun 21 Oct 2013 - 0:27

L'intervention de Hollande est assez catastrophique.
D'abord, en l'espace d'une minute, il affirme que l'expulsion de la famille D. a été effectuée dans la légalité la plus totale ( ce que je veux bien croire) puis il propose le retour en France de la jeune Leonarda, au mépris, donc, de la légalité qu'il a invoquée quelques secondes plus tôt. Cela fait désordre, surtout de la part d'un Président de la République censé jouer le rôle de garant du respect des lois. Hollande perd en crédibilité, et la fonction présidentielle en prend un coup par la même occasion : on n'avait pas besoin de ça...
Sans compter que le "dialogue" surréaliste, où Leonarda et sa famille l'envoient proprement sur les roses, n'est pas ce qu'on fait de mieux pour conforter l'autorité d'un Chef d'Etat.
Il aurait mieux fait de laisser son Ministre de l'intérieur, ou son Premier Ministre, intervenir.

Autre dommage collatéral : les piaillements indignés de nombre de socialistes et assimilés mettent encore plus en lumière toutes les dissensions et les clivages qui existent au sein de ce parti. On a désormais l'impression que le PS n'est plus qu'un tremplin pour des ambitions personnelles s'appuyant sur une infrastructure et un trésor de guerre, et que l'on n'essaie même plus de sauver les apparences.
Chevènement avait dit : "un ministre, ça démissionne ou ça ferme sa gueule". On en est loin : quid de la solidarité gouvernementale lorsque Valls est désavoué par une partie du gouvernement et des parlementaires socialistes ? A croire que le PS n'a pas encore compris ce que gouverner veut dire.


grandesvacances
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum