[L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Message par Le grincheux le Mar 22 Oct 2013 - 12:53

@Presse-purée a écrit:My two cents:

Il existe tout de même suffisamment d'études qui montrent qu'il y a une inégalité homme/femme dans le traitement au travail (salaires, tâches valorisantes, avancement). Je ne vois pas pourquoi, miraculeusement, l'EN serait exempte de ce mode de fonctionnement inconscient, habituel.
Il suffit effectivement de voir les affectations en post-bac pour se faire une idée. Deux anecdotes, qui valent ce qu'elles valent.
1) J'ai une amie très proche qui a obtenu il y a peu un affectation en post-bac. Ce qui a joué, outre l'ancrage local, c'est le fait qu'elle clame haut et fort qu'elle ne veut pas d'enfant...

2) Certains (voire certaines...) de mes collègues sont intrigués par le fait que ce soit moi qui, majoritairement, m'occupe de mes enfants après l'école / la crèche, et que ce soit moi qui gère en majorité l'intendance de la maison. Inconsciemment, ils ne comprennent pas toujours pourquoi...
C'est exactement le fond du problème pour un employeur. La maternité. Bizarrement, plus les conventions collectives surprotègent les femmes (voir la CC Syntech, c'est symptomatique, surtout la case travail féminin et charges afférentes), plus les différences de salaires s'accroissent. Plus on monte dans la hiérarchie, plus les femmes sont sous représentées parce que la montée dans la hiérarchie s'accompagne du statut cadre où un salarié n'est plus payé à l'heure mais au forfait.

En d'autres termes, embaucher une femme coûte en règle générale à un employeur à poste équivalent 10 à 20% plus cher qu'embaucher un homme (toutes charges confondues), et c'est bizarrement la différence que l'on retrouve en terme de salaire. Je ne dis pas que c'est bien ou mal, c'est un fait.

Si on veut lutter contre cet état de fait, il ne s'agit pas d'inscrire la parité dans la loi, c'est idiot et totalement contreproductif, un employeur préférant payer une amende que de s'emm*rder avec des contingences matérielles. Il faut développer les crèches d'entreprises qui coûtent une fortune actuellement aux employeurs (ce pourquoi il n'y en a pas assez), développer les systèmes de garde d'enfant à la fin de l'école jusqu'au retour des parents, le mercredi et durant les vacances, et enfin, ne pas protéger à outrance le salarié femme vis à vis du salarié homme (ce qui passe aussi par le fait que ce soit à la société d'assumer le coût d'un congé de maternité et non en partie à l'employeur selon les CC).

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Message par Isis39 le Mar 22 Oct 2013 - 13:02

@Karine B. a écrit:
Bel-Ami a écrit:Isis, dans l'Education Nationale, on est noté à la gueule et au copinage. Point barre. Homme ou Femme. Rien ne me dit que les hommes ne sont pas privilégiés. Rien ne me dit non plus que ce ne sont pas les femmes qui bénéficient de ce système. Comme tout ce qui est opaque, on ne sait pas à qui ça profite.
il suffit de prendre les résultats des promotions et de voir les notes, c'est flagrant. On peut en déduire que les femmes sont moins compétentes que les hommes, mais sur des effectifs de plusieurs milliers, on peut douter, à part si on pense que ce soit lié au genre.

Concernant les IPR, dans les CAPA, il y a beaucoup d'hommes. L'administration équilibre en envoyant des femmes (parce que la parité doit être respectée) qui viennent des bureaux du rectorat, mais qui ne prendront pas la parole
Je confirme. Il suffit de regarder les accessions à la hors-classe : la proportion d'hommes est sans rapport avec leur proportion dans le corps des professeurs...

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Message par Marcel Khrouchtchev le Mar 22 Oct 2013 - 13:13

Dans le supérieur aussi, la part des femmes est faible, et s'affaiblit encore au nouveau du corps des PR.
Je rejoins Presse-Purée, mes collègues sont très étonnés de ce que je m'occupe beaucoup de mes enfants (en plus ma femme est PE, ils comprennent encore moins, dans leur esprit elle fait ça pour s'occuper des gosses précisément).

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Message par Isis39 le Mar 22 Oct 2013 - 13:33

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Dans le supérieur aussi, la part des femmes est faible, et s'affaiblit encore au nouveau du corps des PR.
Je rejoins Presse-Purée, mes collègues sont très étonnés de ce que je m'occupe beaucoup de mes enfants (en plus ma femme est PE, ils comprennent encore moins, dans leur esprit elle fait ça pour s'occuper des gosses précisément).
Dans beaucoup d'esprits une femme travaille dans l'éducation nationale pour pouvoir s'occuper des enfants et son salaire est secondaire puisqu'elle a forcément un mari. furieux 

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Message par JPhMM le Mar 22 Oct 2013 - 13:33

@Isis39 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Dans le supérieur aussi, la part des femmes est faible, et s'affaiblit encore au nouveau du corps des PR.
Je rejoins Presse-Purée, mes collègues sont très étonnés de ce que je m'occupe beaucoup de mes enfants (en plus ma femme est PE, ils comprennent encore moins, dans leur esprit elle fait ça pour s'occuper des gosses précisément).
Dans beaucoup d'esprits une femme travaille dans l'éducation nationale pour pouvoir s'occuper des enfants et son salaire est secondaire puisqu'elle a forcément un mari. furieux 
Ah ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Message par JPhMM le Mar 22 Oct 2013 - 13:34

@Isis39 a écrit:
@Karine B. a écrit:
Bel-Ami a écrit:Isis, dans l'Education Nationale, on est noté à la gueule et au copinage. Point barre. Homme ou Femme. Rien ne me dit que les hommes ne sont pas privilégiés. Rien ne me dit non plus que ce ne sont pas les femmes qui bénéficient de ce système. Comme tout ce qui est opaque, on ne sait pas à qui ça profite.
il suffit de prendre les résultats des promotions et de voir les notes, c'est flagrant. On peut en déduire que les femmes sont moins compétentes que les hommes, mais sur des effectifs de plusieurs milliers, on peut douter, à part si on pense que ce soit lié au genre.

Concernant les IPR, dans les CAPA, il y a beaucoup d'hommes. L'administration équilibre en envoyant des femmes (parce que la parité doit être respectée) qui viennent des bureaux du rectorat, mais qui ne prendront pas la parole
Je confirme. Il suffit de regarder les accessions à la hors-classe : la proportion d'hommes est sans rapport avec leur proportion dans le corps des professeurs...
Si je puis me permettre, une proportion étant toujours définie par un rapport, dire qu'elle est sans rapport est assez cocasse.

araignée

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Message par Marcel Khrouchtchev le Mar 22 Oct 2013 - 13:35

@Isis39 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Dans le supérieur aussi, la part des femmes est faible, et s'affaiblit encore au nouveau du corps des PR.
Je rejoins Presse-Purée, mes collègues sont très étonnés de ce que je m'occupe beaucoup de mes enfants (en plus ma femme est PE, ils comprennent encore moins, dans leur esprit elle fait ça pour s'occuper des gosses précisément).
Dans beaucoup d'esprits une femme travaille dans l'éducation nationale pour pouvoir s'occuper des enfants et son salaire est secondaire puisqu'elle a forcément un mari. furieux 
Manque de bol, la mienne a aussi un mari prof Very Happy 
Mais même dans l'esprit de nombreux collègues (et en particulier dans le supérieur je trouve), il est inconcevable que ce soit à l'homme de prendre sur son temps pour s'occuper des enfants. M'en fous, moi j'aime bien m'en occuper et les sarcasmes ne me touchent pas.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Message par Isis39 le Mar 22 Oct 2013 - 13:40

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Isis39 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Dans le supérieur aussi, la part des femmes est faible, et s'affaiblit encore au nouveau du corps des PR.
Je rejoins Presse-Purée, mes collègues sont très étonnés de ce que je m'occupe beaucoup de mes enfants (en plus ma femme est PE, ils comprennent encore moins, dans leur esprit elle fait ça pour s'occuper des gosses précisément).
Dans beaucoup d'esprits une femme travaille dans l'éducation nationale pour pouvoir s'occuper des enfants et son salaire est secondaire puisqu'elle a forcément un mari. furieux 
Manque de bol, la mienne a aussi un mari prof Very Happy 
Mais même dans l'esprit de nombreux collègues (et en particulier dans le supérieur je trouve), il est inconcevable que ce soit à l'homme de prendre sur son temps pour s'occuper des enfants. M'en fous, moi j'aime bien m'en occuper et les sarcasmes ne me touchent pas.
Tu as bien raison !

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Message par Isis39 le Mar 22 Oct 2013 - 13:42

@JPhMM a écrit:
@Isis39 a écrit:Je confirme. Il suffit de regarder les accessions à la hors-classe : la proportion d'hommes est sans rapport avec leur proportion dans le corps des professeurs...
Si je puis me permettre, une proportion étant toujours définie par un rapport, dire qu'elle est sans rapport est assez cocasse.

araignée
Effectivement ! Very Happy 

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Message par JPhMM le Mar 22 Oct 2013 - 13:51

@Isis39 a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Isis39 a écrit:Je confirme. Il suffit de regarder les accessions à la hors-classe : la proportion d'hommes est sans rapport avec leur proportion dans le corps des professeurs...
Si je puis me permettre, une proportion étant toujours définie par un rapport, dire qu'elle est sans rapport est assez cocasse.

araignée
Effectivement ! Very Happy 
Les mathématiques ont une compréhension du lexique assez particulière. Razz 

Ainsi, je bondis à chaque fois que je lis ou j'entends que deux valeurs ne sont pas comparables, par exemple que la température moyenne en Antarctique et celle à Hawaï ne sont en rien comparables. C'est qu'il y a confusion entre "comparables" et "semblables".

Parce qu'en fait si, elles sont comparables. L'une est inférieure à l'autre.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Message par Isis39 le Mar 22 Oct 2013 - 13:52

@JPhMM a écrit:
@Isis39 a écrit:
@JPhMM a écrit:Si je puis me permettre, une proportion étant toujours définie par un rapport, dire qu'elle est sans rapport est assez cocasse.

araignée
Effectivement ! Very Happy 
Les mathématiques ont une compréhension du lexique assez particulière. Ainsi, je bondis à chaque fois que je lis ou j'entends que deux choses ne sont pas comparables, par exemple que la température moyenne en Antarctique et celle à Hawaï ne sont en rien comparables. C'est qu'il y a confusion entre "comparables" et "semblables".

Parce qu'en fait si, elles sont comparables. L'une est inférieure à l'autre.
Là, je suis complètement d'accord (en tant que prof de géo, ayant fait de la climato à la fac).

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Message par Aevin le Mar 22 Oct 2013 - 13:54

@Presse-purée a écrit:My two cents:

Il existe tout de même suffisamment d'études qui montrent qu'il y a une inégalité homme/femme dans le traitement au travail (salaires, tâches valorisantes, avancement). Je ne vois pas pourquoi, miraculeusement, l'EN serait exempte de ce mode de fonctionnement inconscient, habituel.
Il suffit effectivement de voir les affectations en post-bac pour se faire une idée. Deux anecdotes, qui valent ce qu'elles valent.
1) J'ai une amie très proche qui a obtenu il y a peu un affectation en post-bac. Ce qui a joué, outre l'ancrage local, c'est le fait qu'elle clame haut et fort qu'elle ne veut pas d'enfant...

2) Certains (voire certaines...) de mes collègues sont intrigués par le fait que ce soit moi qui, majoritairement, m'occupe de mes enfants après l'école / la crèche, et que ce soit moi qui gère en majorité l'intendance de la maison. Inconsciemment, ils ne comprennent pas toujours pourquoi...

Désolé pour les lecteurs de Zemmour (et son inénarrable Premier sexe) mais les structures mentales de la société occidentale, qui a fonctionné pendant des siècles en mettant les femmes sous l'éteignoir, dominent toujours, même de manière "inconsciente".  
+1

_________________
Automate - et fier de l'être  Wink

"Well, the travelling teachers do come through every few months," said the Baron.
"Yes, sir, I know sir, and they're useless. They teach facts, not understanding. It's like teaching people about forests by showing them a saw. I want a proper school, sir, to teach reading an writing, and most of all thinking, sir [...]"
Terry Pratchett - I Shall Wear Midnight

... und wer Fehler findet, kann sie behalten!

Aevin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Message par Isis39 le Mar 22 Oct 2013 - 13:56

@Aevin a écrit:
@Presse-purée a écrit:My two cents:

Il existe tout de même suffisamment d'études qui montrent qu'il y a une inégalité homme/femme dans le traitement au travail (salaires, tâches valorisantes, avancement). Je ne vois pas pourquoi, miraculeusement, l'EN serait exempte de ce mode de fonctionnement inconscient, habituel.
Il suffit effectivement de voir les affectations en post-bac pour se faire une idée. Deux anecdotes, qui valent ce qu'elles valent.
1) J'ai une amie très proche qui a obtenu il y a peu un affectation en post-bac. Ce qui a joué, outre l'ancrage local, c'est le fait qu'elle clame haut et fort qu'elle ne veut pas d'enfant...

2) Certains (voire certaines...) de mes collègues sont intrigués par le fait que ce soit moi qui, majoritairement, m'occupe de mes enfants après l'école / la crèche, et que ce soit moi qui gère en majorité l'intendance de la maison. Inconsciemment, ils ne comprennent pas toujours pourquoi...

Désolé pour les lecteurs de Zemmour (et son inénarrable Premier sexe) mais les structures mentales de la société occidentale, qui a fonctionné pendant des siècles en mettant les femmes sous l'éteignoir, dominent toujours, même de manière "inconsciente".  
+1
+2

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Message par Iphigénie le Mar 22 Oct 2013 - 14:33

Les femmes sous l'éteignoir, remarquez, qu'on aimerait bien quelquefois (Ministresse, DRH, Rectrice,IG, CDE, IPR...au choix, par ordre hiérarchique), sans sexisme (j'avoue ne pas voir de différence notable et surtout: positive...) C'est sans doute ça, la vraie égalité...

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Message par Presse-purée le Mar 22 Oct 2013 - 14:49

@JPhMM a écrit:
@Isis39 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Dans le supérieur aussi, la part des femmes est faible, et s'affaiblit encore au nouveau du corps des PR.
Je rejoins Presse-Purée, mes collègues sont très étonnés de ce que je m'occupe beaucoup de mes enfants (en plus ma femme est PE, ils comprennent encore moins, dans leur esprit elle fait ça pour s'occuper des gosses précisément).
Dans beaucoup d'esprits une femme travaille dans l'éducation nationale pour pouvoir s'occuper des enfants et son salaire est secondaire puisqu'elle a forcément un mari. furieux 
Ah ?
Franchement oui. J'entends souvent cette réflexion. Parfois ds la hiérarchie, parfois de la part de collègues elles-mêmes, parfois hors EN.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Message par Iphigénie le Mar 22 Oct 2013 - 14:59

Moi j'aimerais bien avoir des chiffres précis, par exemple sur le nombre respectif d'H et F dans les promotions hors classe, dans les corps d'inspection, dans les postes de professeurs d'université etc parce que là chacun y va de son anecdote perso, qui est très variable selon le lieu où l'on travaille: les femmes mariées qui font un job d'appoint par exemple ça ne correspond plus du tout au profil de chez nous , mais peut-être des grands bahuts de centre ville?

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Message par Elyas le Mar 22 Oct 2013 - 15:04

@iphigénie a écrit:Moi j'aimerais bien avoir des chiffres précis, par exemple sur le nombre respectif d'H et F dans les promotions hors classe, dans les corps d'inspection, dans les postes de professeurs d'université etc parce que là chacun y va de son anecdote perso, qui est très variable selon le lieu où l'on travaille: les femmes mariées qui font un job d'appoint par exemple ça ne correspond plus du tout au profil de chez nous , mais peut-être des grands bahuts de centre ville?
Tu as tout à fait raison. Quand j'étais en ZEP, beaucoup de jeunes femmes se sont mis en couple avec des professeurs, des ouvriers, des employés, des infirmiers... etc. Leur salaire et leur carrières étaient vitaux pour la sécurité économique de leur couple. Depuis que je suis dans un bahut de centre-ville, la sociologie a beaucoup changé : des femmes de banquiers, d'ingénieurs, de médecins... A tel point qu'au retour des vacances, il y a un clivage fort entre les anecdotes de vacances entre ces femmes et les autres. Donc les anecdotes ne donnent que des visions locales de la situation.

Je serai donc curieux de voir une carte des disparités dans l'EN, j'ai l'impression que ce serait très révélateur.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Message par benjy_star le Mar 22 Oct 2013 - 15:30

@iphigénie a écrit:Moi j'aimerais bien avoir des chiffres précis, par exemple sur le nombre respectif d'H et F dans les promotions hors classe, dans les corps d'inspection, dans les postes de professeurs d'université etc parce que là chacun y va de son anecdote perso, qui est très variable selon le lieu où l'on travaille: les femmes mariées qui font un job d'appoint par exemple ça ne correspond plus du tout au profil de chez nous , mais peut-être des grands bahuts de centre ville?
Oui, bien sûr, mais à comparer avec la proportion H/F qui en fait la demande !

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Message par Elaïna le Mar 22 Oct 2013 - 16:01

Allez, j'y vais de ma petite histoire à moi que j'ai, mais que je trouve révélatrice.
J'étais demi-ATER, traduisez : je gagnais des clopinettes, et nous dépendions donc du salaire de mon mari.
Un professeur d'une prépa prestigieuse me propose des colles en prépa, soit de quoi mettre plein de beurre dans les épinards, et surtout une belle ligne sur un CV pour une hypothétique carrière dans le supérieur.
Le professeur en question apprend ensuite que nous venons d'avoir un enfant. "Ah oui mais en fait, pour les colles, ça va pas être possible, désolé hein mais non".
Résultat, c'est un garçon - père également du reste, mais là, c'était moins grave ? - , qui a eu la place. C'est donc lui qui aura les sous en plus, la belle ligne en plus sur le CV. Cela et plein d'autres choses (des sous en plus, qui feront à terme peut-être la différence quand il sera recruté comme MCF et pas moi. Je ne serais pas étonnée de constater dans 10 ans l'écart entre son salaire et le mien.

Par ailleurs je n'en garde aucune rancune, le type qui a eu la place étant un ami très cher pour qui je me suis réjouie sincèrement. Aucune jalousie de ma part.

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Message par Marie Laetitia le Mar 22 Oct 2013 - 16:19

@Elyas a écrit:
@iphigénie a écrit:Moi j'aimerais bien avoir des chiffres précis, par exemple sur le nombre respectif d'H et F dans les promotions hors classe, dans les corps d'inspection, dans les postes de professeurs d'université etc parce que là chacun y va de son anecdote perso, qui est très variable selon le lieu où l'on travaille: les femmes mariées qui font un job d'appoint par exemple ça ne correspond plus du tout au profil de chez nous , mais peut-être des grands bahuts de centre ville?
Tu as tout à fait raison. Quand j'étais en ZEP, beaucoup de jeunes femmes se sont mis en couple avec des professeurs, des ouvriers, des employés, des infirmiers... etc. Leur salaire et leur carrières étaient vitaux pour la sécurité économique de leur couple. Depuis que je suis dans un bahut de centre-ville, la sociologie a beaucoup changé : des femmes de banquiers, d'ingénieurs, de médecins... A tel point qu'au retour des vacances, il y a un clivage fort entre les anecdotes de vacances entre ces femmes et les autres. Donc les anecdotes ne donnent que des visions locales de la situation.

Je serai donc curieux de voir une carte des disparités dans l'EN, j'ai l'impression que ce serait très révélateur.
On peut être épouse d'ingénieur et se retrouver avec un salaire et une carrière essentiels pour la sécurité économique du couple Razz furieux 

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Message par Marie Laetitia le Mar 22 Oct 2013 - 16:23

@Presse-purée a écrit:My two cents:

Il existe tout de même suffisamment d'études qui montrent qu'il y a une inégalité homme/femme dans le traitement au travail (salaires, tâches valorisantes, avancement). Je ne vois pas pourquoi, miraculeusement, l'EN serait exempte de ce mode de fonctionnement inconscient, habituel.
Il suffit effectivement de voir les affectations en post-bac pour se faire une idée. Deux anecdotes, qui valent ce qu'elles valent.
1) J'ai une amie très proche qui a obtenu il y a peu un affectation en post-bac. Ce qui a joué, outre l'ancrage local, c'est le fait qu'elle clame haut et fort qu'elle ne veut pas d'enfant...

2) Certains (voire certaines...) de mes collègues sont intrigués par le fait que ce soit moi qui, majoritairement, m'occupe de mes enfants après l'école / la crèche, et que ce soit moi qui gère en majorité l'intendance de la maison. Inconsciemment, ils ne comprennent pas toujours pourquoi...

Désolé pour les lecteurs de Zemmour (et son inénarrable Premier sexe) mais les structures mentales de la société occidentale, qui a fonctionné pendant des siècles en mettant les femmes sous l'éteignoir, dominent toujours, même de manière "inconsciente".  
Des siècles, des siècles, c'est vite dit. Allez, depuis le XIXe siècle, que je maudis parfois. Avant, sauf dans les milieux aisés, les femmes travaillaient. Avec de vraies qualifications. Mais il y a eu le XIXe siècle, entre-temps.. Las.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Message par Elyas le Mar 22 Oct 2013 - 16:32

@Marie Laetitia a écrit:
@Elyas a écrit:
@iphigénie a écrit:Moi j'aimerais bien avoir des chiffres précis, par exemple sur le nombre respectif d'H et F dans les promotions hors classe, dans les corps d'inspection, dans les postes de professeurs d'université etc parce que là chacun y va de son anecdote perso, qui est très variable selon le lieu où l'on travaille: les femmes mariées qui font un job d'appoint par exemple ça ne correspond plus du tout au profil de chez nous , mais peut-être des grands bahuts de centre ville?
Tu as tout à fait raison. Quand j'étais en ZEP, beaucoup de jeunes femmes se sont mis en couple avec des professeurs, des ouvriers, des employés, des infirmiers... etc. Leur salaire et leur carrières étaient vitaux pour la sécurité économique de leur couple. Depuis que je suis dans un bahut de centre-ville, la sociologie a beaucoup changé : des femmes de banquiers, d'ingénieurs, de médecins... A tel point qu'au retour des vacances, il y a un clivage fort entre les anecdotes de vacances entre ces femmes et les autres. Donc les anecdotes ne donnent que des visions locales de la situation.

Je serai donc curieux de voir une carte des disparités dans l'EN, j'ai l'impression que ce serait très révélateur.
On peut être épouse d'ingénieur et se retrouver avec un salaire et une carrière essentiels pour la sécurité économique du couple Razz:furieux: 
C'est vrai !Embarassed 

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Message par Daphné le Mar 22 Oct 2013 - 17:22

@Marie Laetitia a écrit:

On peut être épouse d'ingénieur et se retrouver avec un salaire et une carrière essentiels pour la sécurité économique du couple Razz:furieux: 
J'en connais.
Ou devrais-je préciser que j'ai eu l'occasion d'en connaître plusieurs au cours de ma carrière.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Message par agc le Mar 22 Oct 2013 - 18:02

@Marie Laetitia a écrit:
@Elyas a écrit:
@iphigénie a écrit:Moi j'aimerais bien avoir des chiffres précis, par exemple sur le nombre respectif d'H et F dans les promotions hors classe, dans les corps d'inspection, dans les postes de professeurs d'université etc parce que là chacun y va de son anecdote perso, qui est très variable selon le lieu où l'on travaille: les femmes mariées qui font un job d'appoint par exemple ça ne correspond plus du tout au profil de chez nous , mais peut-être des grands bahuts de centre ville?
Tu as tout à fait raison. Quand j'étais en ZEP, beaucoup de jeunes femmes se sont mis en couple avec des professeurs, des ouvriers, des employés, des infirmiers... etc. Leur salaire et leur carrières étaient vitaux pour la sécurité économique de leur couple. Depuis que je suis dans un bahut de centre-ville, la sociologie a beaucoup changé : des femmes de banquiers, d'ingénieurs, de médecins... A tel point qu'au retour des vacances, il y a un clivage fort entre les anecdotes de vacances entre ces femmes et les autres. Donc les anecdotes ne donnent que des visions locales de la situation.

Je serai donc curieux de voir une carte des disparités dans l'EN, j'ai l'impression que ce serait très révélateur.
On peut être épouse d'ingénieur et se retrouver avec un salaire et une carrière essentiels pour la sécurité économique du couple Razz:furieux
oh que oui.....

agc
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Message par Invité-B le Mar 22 Oct 2013 - 19:43

Plus j'y pense, plus je crois que nous gaver de discours féministes est contre-productif.
Oui, il y a eu des discriminations. Il y en a. Et il y en aura. Vis-à-vis du sexe, oui. Mais ce n'est pas le seul critère...pourtant on ne nous parle que de celui-là.
Pour un poste de videur de boîte, le mec 2ème dan de Krav-maga, 2m, 115 kg sera préféré à la crevette 1m50, champion d'échecs. Est-ce de la discrimination?
Pour une pub pour du shampooing, on me préfèrera probablement un chevelu pourvu d'une tignasse de lion. Est-ce de la discrimination? Et pourtant je n'ai jamais eu d'épi depuis au moins dix ans professeur 
Pour être acteur porno, mieux vaut être Rocco Siffredi que Gérard, 11 cm au mieux de sa forme. Est-ce de la discrimination?

Oui, il y a eu des comportements odieux vis-à-vis des femmes. Personne ne peut le nier. Mais il ne faut pas tout voir au travers de ce prisme.
Raison pour laquelle, je n'ai aucun problème à dire que je trouve stupide la loi sur la parité. C'est grâce à ça qu'on se retrouve avec des pointures comme Fourneyron au gouvernement (celle-là même qui a été un maire catastrophique dans ma ville). Si demain, on proposait un gouvernement avec 80 % d'hommes ou 80% de femmes, je serais ravi SI j'avais l'impression qu'on nomme les personnes en fonction de leurs compétences.
Et raison aussi pour laquelle, je trouve que le ministère de Vallaud-Belkacem est une ineptie. Un "ministère des égalités" (sexuelles, raciales, d'orientations sexuelles,...bref tout), pourquoi pas. Mais pourquoi se focaliser sur cette seule facette du prisme de la discrimination?

Allons plus loin. Si on faisait des stats salaire = f(force physique), découvrirait-on que plus on est costaud plus on passe vite les échelons parce que le supérieur hiérarchique a peur de faire péter la gue*le?

Encore une fois, je suis pour une absolue égalité relativement au sexe. Mais je reste persuadé que les mouvements féministes actuels se placent dans une posture de victime qui est totalement contre-productive (sans parler des Femen/Furies qui les discréditent totalement). Si j'osais un parallèle, les communautés qui s'intègrent le mieux sont celles qui ne revendiquent pas leur différence et ne se victimisent pas (Si certains jugent que SOS Racisme a été plus néfaste à la cause qu'ils entendaient défendre, ce n'est pas un hasard : http://www.huffingtonpost.fr/2013/10/07/racisme-trois-quarts-francais-associations-inefficaces_n_4055882.html ).

Enfin, voilà, je sais que mes propos ne plairont pas à tout le monde. Peu importe.

Invité-B
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [L'express.fr] Adrien Sénécat - Salaires, carrières: les femmes discriminées au sein de l'Education nationale?

Message par PauvreYorick le Mar 22 Oct 2013 - 19:47

Ils ne risquent pas de plaire à «Gérard, 11cm au mieux de sa forme», que vous dénoncez sans scrupule!

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum