De l'art de simplifier la problématique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De l'art de simplifier la problématique.

Message par Dionysos le Lun 21 Oct 2013 - 21:42

Question au coeur de la construction de nos séquences en HG, voilà une chronique qui tente de répondre à la question. Ou à la problématique.

http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/lenseignant/schumaines/histoire/Pages/2013/145_lachronique.aspx

_________________
"We're all in the gutter, but some of us are looking at the stars". O.Wilde.

Dionysos
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'art de simplifier la problématique.

Message par User5899 le Mar 22 Oct 2013 - 0:05

Le SNES a jadis publié un ouvrage très intéressant sur la problématique comme notion centrale en histoire-géo, français et philosophie. Je l'ai malheureusement prêté un jour et il n'est pas revenu, le pauvre... Mais peut-être est-il toujours référencé ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'art de simplifier la problématique.

Message par Marie Laetitia le Mar 22 Oct 2013 - 8:37

Extrait
Il s'agit également d'apprendre à problématiser le plutôt possible aux élèves. Les auteurs proposent notamment de donner une liste de questions à des élèves de 6e et de leur demander de les classer entre celles à laquelle une réponse factuelle suffit et celles qui incitent à réfléchir.
Je veux bien. Mes chapitres comptent d'ailleurs toujours une problématique. La démarche suggérée n'est pas inintéressante non plus. Mais on peut élaborer de problématique sans de solides connaissances... ce qu'un élève de 6e ou de collège en débutant un chapitre n'a pas!

On peut aussi fournir des sources permettant d'organiser la classe en deux (ou plusieurs) groupes, l'un défendant l'idée que Napoléon est le continuateur de la Révolution française et l'autre celle qu'il en est le fossoyeur. Les élèves extraient des documents des éléments permettant de défendre leur point de vue dans le cadre d'un débat à ce propos. Au terme de celui-ci, un tableau synthétise les arguments utilisés à partir duquel les élèves rédigeront un texte de synthèse. Ce dernier pourra ensuite être comparé à un texte d'historien à ce propos.
Shocked C'est le retour de l'élève qui construit son savoir de la même manière qu'un professeur. En apprenant, on construit toujours son savoir. Mais dire que l'on va aboutir ici au même résultat... Suspect En revanche, faire découvrir ponctuellement la recherche à des élèves, mille fois oui même si ce n'est pas la priorité. Et pas de cette façon!

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'art de simplifier la problématique.

Message par Douglas Colvin le Mar 22 Oct 2013 - 8:41

Déjà que les 3emes ont du mal à comprendre ce qu'est une problématique alors les 6emes...

Douglas Colvin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'art de simplifier la problématique.

Message par kiwi le Mar 22 Oct 2013 - 9:36

Il n'y a qu'en 5ème pour un chapitre que j'ai réussi à leur faire élaborer la problématique : les Grandes découvertes. Rare fois d'ailleurs où je fais une intro, en projetant deux portulans, l'un datant de 1450 l'autre de 1560. Les élèves voient les différences, en déduisent les découvertes, et sont capables d'élaborer une problématique simple.
Le reste du temps : jamais. Car jouer aux devinettes, trop peu pour moi.


kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'art de simplifier la problématique.

Message par boris vassiliev le Mar 22 Oct 2013 - 9:59

C'est toujours rigolo, le ton enthousiaste et parfaitement "lisse" de ces textes où chaque idée constitue une nouvelle marche vers la Révolution de la pédagogie, vers ce grand soir où les élèves deviendront maîtres de leur propre savoir alors qu'une part croissante d'entre eux en est aujourd'hui à butter sur la lecture d'un texte ou même d'une consigne. Un peu comme le 40e anniversaire de la RDA en 1989 dans un pays en pleine déconfiture...
Cela dit, sur le fond, ces réflexions sur la problématique, sans être inédites, ne sont pas inutiles.

_________________
La politique, c'est du show business ! Du show business !!

boris vassiliev
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum