Emmanuel Davidenkoff fait l'éloge de l'innovation pédagogique dans l'Express.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Emmanuel Davidenkoff fait l'éloge de l'innovation pédagogique dans l'Express.

Message par John le Ven 25 Oct 2013 - 1:39

J'innove, tu innoves, nous innovons... [Ils pleurent ?]

Il s'appelle Philippe Bonnard. Il est professeur des écoles à Raon-l'Etape, dans les Vosges. Il a inventé une méthode d'apprentissage de l'allemand en école élémentaire, à base de récits, de chansons, de bandes dessinées, de mises en situation variées. Elle est déjà utilisée dans près de 300 classes, et pas seulement dans les zones frontalières de sa région, où la familiarité avec l'allemand est plus naturelle qu'ailleurs.

Elle s'appelle Christelle Thiriet. Elle enseigne l'histoire et la géographie au collège Gabriel-Séailles de Vic-Fezensac, dans le Gers. Avec deux collègues, elle a été à l'origine du projet "Envie d'apprendre", dont une des conséquences les plus spectaculaires a été l'abandon des notes au profit d'évaluations beaucoup plus variées, une approche par compétences qui, petit à petit, a changé la façon d'enseigner. Au lancement du projet, 20% des élèves quittaient le collège en fin de quatrième ; ils ne sont plus que 6%, et le taux de réussite au brevet a augmenté.

Il s'appelleThierry de Rago. Il est professeur de mathématiques au lycée Parriat de Montceau-les-Mines, en Saône-et-Loire. Il enseigne dans une classe préparatoire aux grandes écoles scientifiques qui n'accueille que des élèves issus de baccalauréats professionnels industriels. L'an passé, 13 des 14 élèves ont intégré une grande école d'ingénieurs. Son taux de réussite (93%) correspond à peu de choses près au taux d'échec de ces mêmes bacheliers à l'université.

De petits miracles quotidiens

Trois exemples. Parmi bien d'autres. Car à tous les étages du système, des enseignants innovent, testent, imaginent des dispositifs au plus près des besoins de leurs élèves, accomplissent des petits miracles au quotidien. Ils sont l'espoir, peut-être le seul espoir, d'une école qui, en tant qu'institution, semble incapable de se repenser.

C'est à de tels enseignants que pense sans doute Antoine Prost, grand historien de l'éducation, au terme de la passionnante fresque qu'il consacre aux grandes évolutions du système depuis Jean Zay (Du changement dans l'école, Seuil, 2013). Sa conclusion s'offre en deux temps. Le premier, pessimiste, décrit la radicalisation des différents acteurs du changement (parmi les politiques, les enseignants, dans l'opinion publique, etc.), "configuration nouvelle qui restreint drastiquement l'espace possible d'une réforme de l'éducation". Le second, plus optimiste, estime que le changement adviendra car il est une "nécessité" : "Les professeurs sont condamnés à vivre avec leurs élèves, écrit-il, et je ne crois pas qu'ils renoncent un jour à leurs exigences (...). Beaucoup se passionnent pour relever le défi. Par la force des choses, se définit ainsi peu à peu une façon d'enseigner autrement, en laquelle je veux espérer."

Reste à savoir si l'Education nationale, en tant qu'institution, sera capable, un jour, de porter et de reconnaître ces énergies. Elles semblent propres à "refonder l'école" au moins autant que des dispositifs législatifs.
http://www.lexpress.fr/education/education-j-innove-tu-innoves-nous-innovons_1293586.html

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Davidenkoff fait l'éloge de l'innovation pédagogique dans l'Express.

Message par John le Ven 25 Oct 2013 - 1:46

J'ai reçu par mail ce commentaire de l'article de Davidenkoff :

Exemple 1 : Une pratique se généralise, elle est donc bonne ! Après tout, peut - être l'est - elle effectivement. On peut cependant s'interroger. Le défaut de supports disponibles ne favorise - t - il pas l'adhésion ? Cela fait - il l'objet d'un suivi dans le secondaire ? La collecte, même organisée, de récits, de chansons, de bandes dessinées, de mises en situation variées, pourrait-elle prétendre être une méthode d'apprentissage novatrice ?
Exemple 2: Est-il utile de rappeler que notes chiffrées ou "sans note", sur une période de dix ans, les résultats terminaux progressent quasiment partout en France ? Il n'y a donc pas de corrélation à faire entre l'arrêt des notes et l'amélioration des résultats dans cette classe, a fortiori sur un exemple ! Il faudrait prouver que les résultats aux examens, à l'aide par exemple d'échantillons aléatoires, progressent plus "sans notes" intermédiaires, qu'avec. Mais, là, l'honnêteté transpire dans l'article: le résultat le plus spectaculaire a été l'arrêt des notes !
Exemple 3: Une classe préparatoire de 14 élèves... Quelle sélection ! Cela est - il reproductible ? Néanmoins, ce cas est a priori intéressant.

Il ne s'agit pas de méjuger de la bonne volonté de ces personnes, mais ces dernières sont utilisées pour déverser des sophismes et pour promouvoir "l'opinionite". Trois exemples "positifs" suffiraient à asseoir un raisonnement. Tout fait ventre pour justifier des croyances. Des dizaines de milliers de professeurs n'innovent pas et obtiennent d'excellents résultats (i.e. très au dessus de la moyenne). Mais, ils n'innovent pas. Les mots intelligence, raison et vérité ne signifient-ils plus rien ? Il est toujours temps de revenir aux études scientifiques internationalement reconnues...
Le commentateur ajoute :
Certes, le sujet est convenu. Cependant, il fait plus que s'immiscer dans les cerveaux et même, je crains que le "combat" soit, pour notre temps, prochainement perdu. Les futurs enseignants n'auront bientôt connu de la maternelle à l'université que cette "opinionite". Opinionite ? J'entends par là, la croyance qui nous amène à penser que tout vaut tout et que, en conséquence, notre conviction propre, à elle seule, prédominerait. A titre d'exemple, il suffit d'apporter à une personne des éléments dont dispose l'humanité, elle vous répond: "je n'y crois pas, ce n'est pas mon expérience." Pourtant, pour demeurer encore sur un exemple, ouïr les dires d'un Charpak, contraire aux nôtres, nous font tous les deux douter, nous interroger, remettre en cause nos pensées. Mais, ce modèle se meurt. L'ignorance l'emporte, nous la subissons. Il ne s'agit pas de déprimer, les effets balanciers existeront toujours !

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Davidenkoff fait l'éloge de l'innovation pédagogique dans l'Express.

Message par PauvreYorick le Ven 25 Oct 2013 - 8:28

J'ai connu un peu l'un des trois cas; il est plus spécifique encore que ne le laisse croire Davidenkoff (qu'on connaît bien, à force, et qui, je trouve, vraiment, cumule). À Montceau, les élèves en question passent en effet par une année de propédeutique. J'imagine que leurs professeurs sont les premiers étonnés (ce n'est peut-être pas le bon terme) du genre d'exploitation qui est fait de leur cas.

Mais effectivement cette classe préparatoire, qui s'adresse à des publics qui, souvent, n'oseraient même pas en rêver, fonctionne bien et il y a tout lieu d'en être fier. Je ne sais pas en revanche si ce taux de réussite se maintient tous les ans ou s'il s'agit d'un cru exceptionnel.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Davidenkoff fait l'éloge de l'innovation pédagogique dans l'Express.

Message par JEMS le Ven 25 Oct 2013 - 8:38

Oui, tout à fait, ce que l'on ne dit pas également c'est l'érosion cumulée pour arriver à 14 élèves.
Elle recrute sur "tout le champ industriel" sur l'ensemble de l'Académie !!!!!! Je ne vais pas vous décliner le nombre de formations que cela représente mais le tri est sévère.

_________________

JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Davidenkoff fait l'éloge de l'innovation pédagogique dans l'Express.

Message par Paddy le Ven 25 Oct 2013 - 9:09

Moi aussi, je donne des BD à lire en classe. J'innove et je ne le sais même pas... woohoo 

Paddy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Davidenkoff fait l'éloge de l'innovation pédagogique dans l'Express.

Message par Roumégueur Ier le Ven 25 Oct 2013 - 9:15

Par curiosité, j'aimerais avoir le retour des collègues de Vic-Fezensac lorsqu'en 3° on leur remet des notes, et aussi j'aimerais connaître l'opinion des enseignants de lycée qui doivent accueillir davantage d'élèves de cet établissement miraculeux, juste pour savoir.

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Davidenkoff fait l'éloge de l'innovation pédagogique dans l'Express.

Message par Paddy le Ven 25 Oct 2013 - 12:46

Toujours à faire du mauvais esprit... topela 

Paddy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Davidenkoff fait l'éloge de l'innovation pédagogique dans l'Express.

Message par Olympias le Ven 25 Oct 2013 - 12:52

Ben moi aussi j'innove vachement, et tous les jours depuis des années !!! Pourquoi Davidenkoff ne vient pas me voir ??? Zut et flûte, j'avais oublié, je mets encore des notes, et mes élèves sont obligés de rendre des devoirs !! Et reflûte, je vais leur faire un petit devoir sur l'activité spéciale BD et histoire que je les emmène suivre dans une institution culturelle...furieux

Hein Paddy, qu'est-ce qu'on est bêtes, franchement !!!!!!!!!!!!

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Davidenkoff fait l'éloge de l'innovation pédagogique dans l'Express.

Message par Adso le Lun 28 Oct 2013 - 11:45

Allez! encore une fois les enfants d'enseignants seront privilégiés!! En allemand ma fille, collégienne en 3e, elle aussi a étudié force films et BD. Ce qui nous a conduit à la maison à une "remédiation" -je déteste ce mot- grammaticale pour qu'elle puisse parler allemand et construire des phrases. Du vocabulaire avec des articles connus pour savoir décliner...
En passant, à propos de notes,  je viens de lire un texte qui corrobore mes observations en classe. Les élèves veulent des notes et ils y sont attachés et pas seulement par habitude. Comme le montre le chapitre du livre de M. Lacroix c'est aussi une récompense d'un effort et d'un courage;chapitre "le courage scolaire" in Le courage réinventé.Wink  A la rentrée une formation sur les "compétences" nous attend, j'ai décidé de passer à l'attaque verbale; Une goutte d'eau dans l'océan de la sottise ou de la mollesse ambiante peu importe comme dit Cyrano : "c'est bien plus beau lorsque c'est gratuit". Bref un immense dégoût.

Adso
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Davidenkoff fait l'éloge de l'innovation pédagogique dans l'Express.

Message par John le Lun 28 Oct 2013 - 13:01

"Non, non ! C'est bien plus beau lorsque c'est inutile" Wink

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Davidenkoff fait l'éloge de l'innovation pédagogique dans l'Express.

Message par Caspar Goodwood le Lun 28 Oct 2013 - 13:13

20 % des élèves qui quittent le collège en fin de quatrième??? C'est possible ça? Où vont-ils alors? En 3e prépa pro?

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Davidenkoff fait l'éloge de l'innovation pédagogique dans l'Express.

Message par John le Lun 28 Oct 2013 - 13:19

Oui c'est vrai que ce chiffre est bizarre.
En fait, la phrase veut juste dire qu'ils changeaient de collège, non ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Davidenkoff fait l'éloge de l'innovation pédagogique dans l'Express.

Message par JPhMM le Lun 28 Oct 2013 - 13:19

@Caspar Goodwood a écrit:20 % des élèves qui quittent le collège en fin de quatrième??? C'est possible ça? Où vont-ils alors?
Chez nous c'est 100%.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Davidenkoff fait l'éloge de l'innovation pédagogique dans l'Express.

Message par Caspar Goodwood le Lun 28 Oct 2013 - 13:20

Comment ça?

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Davidenkoff fait l'éloge de l'innovation pédagogique dans l'Express.

Message par John le Lun 28 Oct 2013 - 13:21

heu 

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Davidenkoff fait l'éloge de l'innovation pédagogique dans l'Express.

Message par JPhMM le Lun 28 Oct 2013 - 13:21

Ils vont en vacances.

boulet 

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Davidenkoff fait l'éloge de l'innovation pédagogique dans l'Express.

Message par Caspar Goodwood le Lun 28 Oct 2013 - 13:24

Comme disent nos amis Anglais: "Ha ha, very funny." Very Happy 

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Davidenkoff fait l'éloge de l'innovation pédagogique dans l'Express.

Message par JPhMM le Lun 28 Oct 2013 - 13:30

Blague à part, je n'arrive pas à trouver de statistiques sur le nombre d'élèves de 4e qui ne va pas en 3e ni ne redouble. Bizarre.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Davidenkoff fait l'éloge de l'innovation pédagogique dans l'Express.

Message par Malaga le Lun 28 Oct 2013 - 13:33

Ce chiffre de 20% paraît énorme. Dans mon collège, nous avons au maximum 5 élèves sur 130 environ qui quittent le collège en fin de 3e. Les 3e prépa-pro et les DIMA n'accueillent pas grand monde.

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Davidenkoff fait l'éloge de l'innovation pédagogique dans l'Express.

Message par Caspar Goodwood le Lun 28 Oct 2013 - 13:34

D'où ma question, et mes doutes quant aux chiffres et aux méthodes mirifiques vantés par cette article.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Davidenkoff fait l'éloge de l'innovation pédagogique dans l'Express.

Message par JPhMM le Lun 28 Oct 2013 - 13:40

Je n'ai trouvé qu'une projection.

http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/donsoc06m.pdf


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Davidenkoff fait l'éloge de l'innovation pédagogique dans l'Express.

Message par Adso le Lun 28 Oct 2013 - 14:48

Désolée pour le lapsus dans Cyrano; c'est sans doute parce que je voudrais bien que nos remarques diverses soient prises en compte!! voeu pieux:(

Adso
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Davidenkoff fait l'éloge de l'innovation pédagogique dans l'Express.

Message par Ruthven le Mer 30 Oct 2013 - 8:56

Même le Snalc s'affiche comme un syndicat "innovant" ! Suspect Laughing 

Lien :

Le Snalc, un syndicat dynamique, humaniste et innovant

Daphné et Celeborn, était-il bien nécessaire de reprendre la novlangue contemporaine (même dans une perspective de mutation d'image) ?

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum