Petite histoire de la SEGPA ! "Qui n'interesse personne comme toujours" !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petite histoire de la SEGPA ! "Qui n'interesse personne comme toujours" !

Message par JEMS le Sam 26 Oct 2013 - 9:23

Extrait :
La lente agonie d'une structure oubliée

Traînant mes guêtres depuis plus de trente cinq ans dans l'enseignement spécialisé en collège, ma modeste expérience, si elle ne peut avoir valeur d'exemple n'en offre pas moins un petit panoramique d'autant plus significatif que je n'ai eu de cesse de changer d'établissement et d'essayer parfois de nouvelles structures tout au long d'une carrière qui tarde à s'achever.

J'ai débuté, il y a bien longtemps de cela dans un collège rural dans ce qu'on nommait autrefois les SES Section d'éducation Spécialisée. L'enseignement n'était pas encore affiché dans les intentions de notre structure, les enseignants étaient des instituteurs et les professeurs d'atelier d'anciens professionnels qui venaient apporter leurs savoir-faire.
La suite ici :

http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/petite-histoire-de-la-segpa-141356

_________________

JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire de la SEGPA ! "Qui n'interesse personne comme toujours" !

Message par Cath le Sam 26 Oct 2013 - 11:08

C'est tout à fait ça.
Les segpa ne servent plus qu'à remplir les CAP (ceux qu'on n'a pas ouverts, malgré les promesses faites au moment du passage au bac pro 3 ans) et on sait qu'elles vont finir par fermer.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire de la SEGPA ! "Qui n'interesse personne comme toujours" !

Message par MarieL le Sam 26 Oct 2013 - 11:22

@Cath a écrit:C'est tout à fait ça.
Les segpa ne servent plus qu'à remplir les CAP (ceux qu'on n'a pas ouverts, malgré les promesses faites au moment du passage au bac pro 3 ans) et on sait qu'elles vont finir par fermer.
Cela fait plusieurs fois que je lis cela, j'en ai parlé lors de la préparation des Assises de l'éducation prioritaire, principal et adjoint jurent ne l'avoir jamais entendu suggérer. Nous avons une Segpa intégrée au collège depuis très longtemps, la directrice ne croit pas non plus à la disparition. Par contre, effectivement, les deux PLP ont des inquiétudes - et ont pris l'initiative d'une pétition inquiète. Ils ont promis de nous tenir au courant, mais pour l'instant aucune réponse officielle.
Il est de plus en plus difficile d'obtenir une place en Segpa et donc on n'insiste pas tellement quand les parents refusent, du coup certains élèves qui en relèvent se retrouvent dans une classe classique où ils se noient très vite avant de devenir, assez logiquement, intenables.
Si les Segpa ferment réellement, les drames vont se multiplier. J'ai du mal , malgré tout, à croire à tant de cynisme de la part de ceux qui décident.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire de la SEGPA ! "Qui n'interesse personne comme toujours" !

Message par Cath le Sam 26 Oct 2013 - 11:26

On nous a laissé entendre à mots couverts que le but était l"intégration totale des élèves à léger handicap intellectuel (on peut ça comme ça ?), donc la fermeture des segpa colle avec cette idée. Et nos inspecteurs ne démentent pas.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire de la SEGPA ! "Qui n'interesse personne comme toujours" !

Message par Cath le Sam 26 Oct 2013 - 11:27

Ah oui, je précise que je suis PLP, mes sources doivent concorder avec celles de tes collègues, donc.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire de la SEGPA ! "Qui n'interesse personne comme toujours" !

Message par Ergo le Sam 26 Oct 2013 - 11:28

J'en ai discuté avec le directeur qui, lui aussi, pense que ça va être de plus en plus difficile.
De notre côté, par exemple, est en train de s'imposer l'idée qu'une cohorte doit avoir le même nombre d'élèves de la 6e à la 3e, rendant de plus en plus difficile (voire interdisant à terme) les réorientations en fin de 6e ou de 5e comme il nous arrive de le faire.
Nous avons eu l'habitude d'avoir deux divisions de segpa sur les niveaux 5e, 4e et 3e et ça va disparaître.

Si on ajoute les passerelles de plus en plus fréquentes en sens inverse (intégration des élèves en classes types), c'est peut-être de l'alarmisme mais...

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire de la SEGPA ! "Qui n'interesse personne comme toujours" !

Message par Trinity le Sam 26 Oct 2013 - 11:39

Et il me semble qu'une orientation en segpa ne peut être proposée qu'aux élèves ayant au moins une année de retard... or on "interdit" de plus en plus le redoublement en primaire (et pas que). CQFD.

_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein


Trinity
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire de la SEGPA ! "Qui n'interesse personne comme toujours" !

Message par JEMS le Sam 26 Oct 2013 - 12:39

Sans compter que les SEGPA ne collent pas avec l'idée du socle (en tout cas, les SEGPA ne sont pas prioritaires dans les orientations de l'actuel gouvernement).

_________________

JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire de la SEGPA ! "Qui n'interesse personne comme toujours" !

Message par eryximaque le Sam 26 Oct 2013 - 12:45

@Trinity a écrit:Et il me semble qu'une orientation en segpa ne peut être proposée qu'aux élèves ayant au moins une année de retard...
En théorie non; l'orientation vers les EGPA concerne les élèves qui, à la fin du cycle des approfondissements, ont des compétences qui sont celles attendues en CE2. Comprendre qu'un élève qui n'aura pas 'bénéficié' d'un maintien peut aussi relever de ce type d'orientation à l'âge normal du passage en collège.

Néanmoins ce cas de figure est extrêmement rare, car le processus de décision d'une telle orientation conduit souvent à un maintien: soit, du côté des enseignants, pour justifier la proposition, soit, du côté des parents, pour repousser l'échéance, soit encore, du côté de l'institution, par manque de places dans la structure demandée.

eryximaque
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire de la SEGPA ! "Qui n'interesse personne comme toujours" !

Message par JEMS le Sam 26 Oct 2013 - 12:57

La grande souffrance des enseignants de SEGPA vient aussi du fait que les places en ULIS et en EREA ne sont pas suffisantes. Dans certaines sections, les collègues sont désarmés face à un public à besoins spécifiques.

_________________

JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petite histoire de la SEGPA ! "Qui n'interesse personne comme toujours" !

Message par Madame Mado le Jeu 19 Déc 2013 - 12:43

Axel a écrit:
@Cath a écrit:
Si les Segpa ferment réellement, les drames vont se multiplier. J'ai du mal , malgré tout, à croire à tant de cynisme de la part de ceux qui décident.

Vraiment ? Shocked 
Et bien pas moi, mais je suis sans doute parano ! 

Madame Mado
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum