Les sages-femmes (aussi) sont en grève (illimitée) depuis le 16 octobre 2013.

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les sages-femmes (aussi) sont en grève (illimitée) depuis le 16 octobre 2013.

Message par clems le Mer 30 Oct 2013 - 12:08

as-tu compris ce qui s'est passé pour ton premier accouchement ? ce qui a fait que ça a été si traumatique ?
Attention, 3615 mylife!! J'ai toujours des zones d'ombre, et dés que je commencerai mon suivi à la mater, je demanderai si on peut m'expliquer ce qu'il s'est passé exactement!
D'après ce que j'ai compris, et surtout ce que mon mari ( qui comprenait bien mieux que moi) a compris, on partait déjà avec un gros et grand bébé, en dépassement de terme. Je sortais de 3 jours ( et trois nuits) de faux travail avec contraction toute les 10mn. Je suis arrivée épuisée à la mater à 6h du mat. J'ai tout de suite été placée en salle de travail, avec menace de partir en césarienne à tout moment, car le rythme cardiaque du bébé n'était vraiment pas super. Quand on a pu me poser la péridurale......le médecin a décidé d'accélérer le travail, car la puce n'allait pas supporter longtemps, et que le liquide était méconial, du coup, j'ai été mise sous ocyto, et on m'a coupé la péridurale, car comme on me le disait ," bébé s'endort"...... à midi, j'étais à dilatation complète, mais la puce n'était pas descendue. On m'a donc assise, mise à 4 pattes...... On commence à pousser, car j'en ressentais l'envie, mais rien.... A un moment la sage femme m'a dit qu'elle n'arrivait pas à comprendre dans quelle position elle était, du coup, appel à une autre sage-femme, puis au médecin, qui va chercher l'echo. Elle était en OS. Le 2e médecin arrive, décide de me changer de position, d'attendre un peu , pour voir si la puce décide d'elle-même à se replacer..... On me met donc sur le côté, que je ne supporte plus du tout.... je suis toujours sous ocyto, ( avec contraction toutes les minutes) depuis presque 4 heures..., là le coeur a recommencé à montrer des signes de faiblesse, et tout est allé très vite........ n'étant pas sous péri, anesthésie locale, entrée des forceps, puis très grosse épisio orientée, pour éviter qu'une déchirure aille jusqu'à l'anus ( l'épisio est passée à côté, mais il y a une une autre déchirure de l'autre côté), souvenir d'une douleur pire que tout ce que j'avais pu connaitre jusque là........ elle est sortie, on me l'a montrée 1 seconde et demi, elle était noire, j'ai entendu le médecin dire " vite, vite", et ils sont tous partis....mon mari avec, je me suis retrouvée seule...... 10mn après, l'aide soignante qui avait suivi tout depuis 6h du mat, est venue me dire " ça y est, elle respire, elle est rose", 51 cm pour 3,9kg, c'est moins que ce qui était prévu, ( 3 semaine avant l'accouchement, elle était déjà estimée à 3kg7, avec grosse tête, et grosse cage thoracique, le médecin avait à ce moment là écrit dans mon dossier " obstétricien sur place obligatoirement").
La sage femme qui m'a suivie du début à la fin ( elle n'était même pas allée manger!) est venue s'excuser de ne pas avoir pu faire l'accouchement elle-même.... d'avoir dû appeler les médecins... j'avais trouvé ça trop chou....). Fin du 3615 mylife!!! Désolée de pourrir le fil sur les sages femmes! Mais tout ça pour dire quand même, que la sage femme et l'aide soignante qui m'ont suivie ont été fantastiques! Elles ont tout fait pour que je ne comprenne pas la réalité de ce qui se passait, même si je le regrette un peu maintenant, car du coup, je n'ai rien compris!!!, sur le moment, heureusement qu'elles ont agi comme ça! Elles ont beaucoup assisté mon mari, qui n'était pas chaud pour rester au début, et qui a finalement assisté à tout....... ( il en a fait beaucoup de cauchemars par la suite d'ailleurs! Je me souviens de la sage femme qui disait " Monsieur, ne regardez pas, regardez votre femme, pas ce que le médecin fait).
Bref, je les adore! ( alors que j'ai gardé un souvenir beaucoup moins sympa des médecins, qui les pauvres ne m'ont rien fait, ( enfin si, mais c'était pour la bonne cause!), mais....... une fois, en croisant celui qui m'a accouché au rayon surgelé de carrefour, je me suis liquéfiée sur place.....)

Pour l'hapto, j'ai des amies qui l'ont fait en métropole et qui étaient ravies.......je ne connaissais ( je ne connais toujours pas d'ailleurs) d'avis négatif en dehors du mien....... mais comme tu le dis, ce n'est peut être pas pour nous...

clems
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sages-femmes (aussi) sont en grève (illimitée) depuis le 16 octobre 2013.

Message par agc le Mer 30 Oct 2013 - 12:57

clems ton premier accouchement ressemble pas mal à mon premier accouchement...Ma fille a aussi dépassé le terme de 3 jours, gros bebe (3kg800), un déclenchement car du faux travail depuis plusieurs jours, une péridurale qui ne marche pas, des battements du cœur qui faiblissent et une expulsion aux forceps ( avec la péri qui ne fonctionne pas) comme tu dis que du bonheur, le pire c'est quand le tête est sortie et qu'on te laisse comme ça le temps de retirer les cuillères.....l'horreur......suite de couche horrible pendant 2 semaines et ne pas savoir marcher et s'assoir.....

pour te rassurer, pour mon deuxième, j'ai eu un accouchement de rêve....pourtant déclenché aussi mais péri qui fonctionne, expulsion de mon Loulou de 3kg500 sans le mondre pb et même pas une éraflure.....suite de couche que du bonheur, je me suis même levé quelques heures après l'accouchement et engueulée par la sage femme car je ne l'avais pas appelé pour être la au moment du levée....

la je accouche de bb3 pour janvier, j'espère le même accouchement que pour bb2.....

agc
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sages-femmes (aussi) sont en grève (illimitée) depuis le 16 octobre 2013.

Message par Aloysa le Mer 30 Oct 2013 - 13:19

Clems je te remercie d'avoir posté ton récit. Tu ne pollues rien du tout, on peut bien parler d'accouchement à propos des sage-femmes je pense Wink

Plusieurs choses me frappent dans ton récit.
D'abord le sentiment que déjà, avant même que tout commence, il y avait cette idée que ça ne se passerait pas bien.
Par exemple, tu dis "on partait déjà avec un gros et grand bébé, en dépassement de terme. " et plus loin "( 3 semaine avant l'accouchement, elle était déjà estimée à 3kg7, avec grosse tête, et grosse cage thoracique, le médecin avait à ce moment là écrit dans mon dossier " obstétricien sur place obligatoirement")". Déjà ici les conditions de la sérénité sont loin d'être réunies car on a l'impression que tu es "à risques" pour un bébé qui finalement, même s'il est de bonne taille, est loin d'être un macrosome...

Ensuite tu arrives "épuisée" à la maternité (ça n'aide pas c'est sûr) et il ne me semble pas qu'on te rassure, tu parles de "menace" de césarienne, à cause du rythme cardiaque... après, tu as la péridurale et ocytocine, ce qui me semble doublement justifié parce que d'une part tu es épuisée, d'autre part le liquide est méconial, ce qui indique qu'il faut que la naissance ne soit pas trop longue. Mais ensuite que s'est-il passé ? es-tu restée allongée ou as-tu pu te lever ? on te dit que "bébé s'endort" (au passage, bravo l'infantilisation, très clair comme explication Rolling Eyes ) donc on te coupe la péridurale = la péridurale en effet fait baisser la tension, ralentit l'accouchement parfois, et a des effets sur le bébé, mais tu as du avoir très mal ? tu as pu te lever à ce moment-là ? vraiment je ne comprends pas la logique. l'ocyto sans péri, c'est très douloureux... et pour faire descendre le bébé, il faut bouger ! donc évidemment ensuite ça ne me surprend pas que tu sois à dilatation et que le bébé soit toujours haut. Tu dis qu'ensuite ils ont changé ta position mais c'est bien avant qu'il aurait fallu le faire ; les mouvements de la mère, ses contorsions/balancements, aident le bébé à passer les différents obstacles.
L'OS est une autre complication, c'est sûr que là les conditions n'étaient pas idylliques ; des bébés naissent en OS mais c'est plus difficile et plus douloureux. Les mouvements auraient pu peut etre aider un peu (ou pas).

après les forceps, évidemment car il fallait le sortir, ce bébé... mais la très grosse épisio, c'est vraiment honteux, il y a des médecins qui peuvent poser des forceps sans ! encore faut-il vouloir apprendre...tu m'étonnes que tu as été traumatisée, c'est vraiment terrible, surtout sans anesthésie réelle (locale  : est ce que c'est une anesthésie du bloc honteux qu'ils t 'ont faite, le sais-tu ?).
Voilà en tout cas à lire ton récit ce qui me vient comme "explication" (ce n'en est pas vraiment une), ce que je comprends de ton récit à travers la façon dont tu le racontes. Il faudrait vraiment que tu demandes ton dossier, que tu en discutes avec le personnel pour savoir comment faire pour que cela ne se reproduise pas. Les circonstances étaient difficiles mais tout de même, ça a été violent et je pense qu'il y a des choses qui auraient pu être faites pour amoindrir cette violence.
Je te souhaite vraiment le meilleur pour ton second accouchement. mais parles-en...



edit : pour revenir au sujet initial, ce post d'un MEDECIN sur le problème des assurances : http://farfadoc.wordpress.com/2013/09/10/marcher-sur-la-tete/

Aloysa
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sages-femmes (aussi) sont en grève (illimitée) depuis le 16 octobre 2013.

Message par clems le Mer 30 Oct 2013 - 14:02

Alors, il y a des choses que je raconte maintenant, avec le recul!
Pour le fait du gros bébé , dans les faits , je n'ai rien capté! J'étais persuadée que tout allait bien se passer!!! E et pour la menace de césarienne, on me disait, on vous prépare au cas oú, mais bébé ma y arriver et vous aussi! Je n'ai jamais senti l'urgence de la situation.... C'est après, on me refaisant le film dans ma tête .... Et là je me suis sentie bien cruche de n'avoir rien compris!

Pendant le travail, alors le peu de temps que la péri a fonctionné, j'ai dormi! Après trois nuits blanches, je n'en pouvais plus! Et après, elles n'étaient pas pour le fait que je me lève car les contractions étaient violentés, et toutes les minutes mais elles m'ont proposé plusieurs positions.... Mais c'est moi qui ai mal géré à ce moment là, j'avais tellement mal que je n'y arrivais pas.... Quand j'ai essayé le 4 pattes, mes bras et mes jambes tremblaient, je n'ai pas tenu plus de 5 mn...
Pour l'episio, oui elle est grande et en plus mal recousue.... Quand le 2ème médecin me faisait les sutures, celui qui m'a accouchée et revenu. L'autre lui a dit " merci du cadeau!", réponse: " oui j'ai pris mes aises" mon mari a entendu les sages femmes râler sur la taille de l'episio ( qui dépasse de 3 bons cm l'anus). Lui, je ne l'ai pas aimé!!!
En tout cas, merci pour ton écouté, ça me fait du bien encore maintenant!!


Dernière édition par clems le Mer 30 Oct 2013 - 14:12, édité 1 fois

clems
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sages-femmes (aussi) sont en grève (illimitée) depuis le 16 octobre 2013.

Message par roxanne le Mer 30 Oct 2013 - 14:07

C'est "marrant" parce qu'il y a des points communs avec le mien .DPA dépassée, déclenchement, préi à moitié ratée et surtout le bb qui ne descend pas malgré la dilatation totale, les positions diverses et variées qu'on m'a fait prend, puis enfin (!) l'écho , bb en position OS. Heureusement, c'était mon gynéco de garde ce jour-là et c'est lui qui a décidé la césa (mon âge a dû jouer) alors que la sf voulait continuer (elle m'a même dit au moment où je partais au bloc :"oh dommage, j'aime bien aller au bout, moi")..c'est fou qu'ils laissent traîner autant, qu'il n'y ait pas une écho avant..

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sages-femmes (aussi) sont en grève (illimitée) depuis le 16 octobre 2013.

Message par didine13 le Mer 30 Oct 2013 - 15:39

@roxanne a écrit:
@didine13 a écrit:Je ne crois pas que ce soit ce que veut dire Aloysa. C'est juste que c'est une autre façon de concevoir la naissance et qu'elle n'est pas du tout populaire. Je le dis d'autant plus que j'ai eu un accouchement assez médicalisé qui s'est très bien passé cependant et que je n'envisage pas de ne pas recourir à la péridurale. Mais c'est la recherche d'efficacité qui conduit les médecins à intervenir pour que l'accouchement se déroule plus rapidement, ce qui augmente notamment les césariennes. Et ça c'est insupportable, et ça n'est pas rare. Des médecins que je connais le disent eux-mêmes, de nombreuses interventions sont pratiquées de façon injustifiée parce qu'il faut aller vite, que les différentes étapes d'un accouchement sont minutées selon un protocole rigide. Pas partout, pas toujours, mais souvent. D'ailleurs, il y a une vingtaine d'années, les épisiotomies étaient extrêmement fréquentes, depuis on en est revenu et il n'y a pas plus de mortalité de la mère ou de l'enfant. C'est dire si les mentalités et les pratiques ont évolué sur ce point.
Bien sûr, c'est aussi le manque de personnel (comme partout dans la fonction publique) qui a conduit à cette situation, et je sais bien que les conditions de travail sont pénibles dans les services hospitaliers, surtout quand on est seul pour s'occuper de 20 patients par exemple (entendu dans la bouche d'une aide-soignante)!
Désolée pour certains accents manquants, j'ai un clavier qwerty...
ouais, moi ils ont attendu deux heures et demi que le bébé descende alors que j'étais complétement dilatée , avant de s'affoler un peu , de faire une écho et qu'enfin un gynéco arrive et décide de la césa .Avant, on m'avait fait prendre toutes les positions, l'interne et la SF ont essayé de le retourner, de me faire pousser .Je me suis juste fatiguée, le bb aussi .Mon grand regret c'est juste que la césa n'ait pas eu liieu avant .Et au final, vue la pathologie de mon fils, il n'aurait certainement pas survécu à un accouchement par voie basse qui aurait traîné.Ce n'est pas le mal la césa, c'est une belle invention .Et je ne pense pas qu'en France, on en abuse .
D'accord, j'ai fait une généralisation, toi ils ont vraiment attendu et un peu trop d'ailleurs. En fait je suis pour qu'il y ait le choix d'accoucher autrement si c'est possible (choix que je ne ferai pas je crois!) et apparemment le coût des assurances semblent tel que les sages-femmes ne peuvent plus proposer aux femmes qui le peuvent un accompagnement chez elle. Mais bon là je répète ce qui a été dit au début du fil donc je n'apporte aucun nouveau point de vue... Smile 

didine13
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sages-femmes (aussi) sont en grève (illimitée) depuis le 16 octobre 2013.

Message par Aloysa le Mer 30 Oct 2013 - 16:28

@clems a écrit:Alors, il y a des choses que je raconte maintenant, avec le recul!
Pour le fait du gros bébé , dans les faits , je n'ai rien capté! J'étais persuadée que tout allait bien se passer!!! E et pour la menace de césarienne, on me disait, on vous prépare au cas oú, mais bébé ma y arriver et vous aussi! Je n'ai jamais senti l'urgence de la situation.... C'est après, on me refaisant le film dans ma tête .... Et là je me suis sentie bien cruche de n'avoir rien compris!

Pendant le travail, alors le peu de temps que la péri a fonctionné, j'ai dormi! Après trois nuits blanches, je n'en pouvais plus! Et après, elles n'étaient pas pour le fait que je me lève car les contractions étaient violentés, et toutes les minutes mais elles m'ont proposé plusieurs positions.... Mais c'est moi qui ai mal géré à ce moment là, j'avais tellement mal que je n'y arrivais pas.... Quand j'ai essayé le 4 pattes, mes bras et mes jambes tremblaient, je n'ai pas tenu plus de 5 mn...
Pour l'episio, oui elle est grande et en plus mal recousue.... Quand le 2ème médecin me faisait les sutures, celui qui m'a accouchée et revenu. L'autre lui a dit " merci du cadeau!", réponse: " oui j'ai pris mes aises" mon mari a entendu les sages femmes râler sur la taille de l'episio ( qui dépasse de 3 bons cm l'anus). Lui, je ne l'ai pas aimé!!!
En tout cas, merci pour ton écouté, ça me fait du bien encore maintenant!!
ah oui l'épuisement c'est terrible, ça a beaucoup joué dans cet accouchement difficile c'est sûr... mais arrête de te dire que tu as mal géré, sors-toi cette idée de la tête, tu n'y es absolument pour rien. Tu étais épuisée, stressée autant qu'on peut l'être pour un premier accouchement, ton bébé était dans une position qui le gênait pour descendre, et toi tu as fait au mieux, comme tu as pu, et je n'aurais certainement pas fait mieux, ni personne je crois. On est en situation de fragilité et vulnérabilité quand on accouche, il ne faut rien te reprocher. Je te conseille d'en parler avec le personnel hospitalier pour voir ce qui peut être aménagé quand cela se présente, si cela se représente, que faire pour éviter que ça se représente aussi peut être.

Pour l'épisiotomie je suis scandalisée de lire ce qu'on t'a fait. Tu sais, parfois on parle d'épisio "de sage-femme" et d'épisio "de médecins". les premières ont souvent la main légère, les seconds tranchent largement... ils s'en fichent, ce n'est pas leur corps qu'on va ensuite recoudre et qui mettra des années à s'en remettre (ou pas) et ils ne risquent rien du tout, aucun procès n'a à ma connaissance été gagné contre ce geste. Je suis vraiment révoltée de lire cela. c'est inadmissible. Il faut que tu signifies clairement à l'hôpital que tu refuses ce geste, que tu leur dises toute ta souffrance, il faut qu'ils l'entendent et qu'ils ne recommencent pas ! J'ai fait partie d'une liste de diffusion créée il y a des années pour soutenir les femmes victimes d'épisiotomies et j'ai lu des choses qu'on imagine même pas... là on peut se dire qu'avec les forceps c'était """justifié"""" mais pas une telle mutilation !

Aloysa
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sages-femmes (aussi) sont en grève (illimitée) depuis le 16 octobre 2013.

Message par Aloysa le Mer 30 Oct 2013 - 16:33

@roxanne a écrit:C'est "marrant" parce qu'il y a des points communs avec le mien .DPA dépassée, déclenchement, préi à moitié ratée et surtout le bb qui ne descend pas malgré la dilatation totale, les positions diverses et variées qu'on m'a fait prend, puis enfin (!) l'écho , bb en position OS. Heureusement, c'était mon gynéco de garde ce jour-là et c'est lui qui a décidé la césa (mon âge a dû jouer) alors que la sf voulait continuer (elle m'a même dit  au moment où je partais au bloc :"oh dommage, j'aime bien aller au bout, moi")..c'est fou qu'ils laissent traîner autant, qu'il n'y ait pas une écho avant..
sans tenir compte du fait que ton enfant ait une pathologie (je ne sais pas si ça a un lien avec l'accouchement) : le déclenchement pour dépassement de terme se termine souvent en césarienne car le bébé ne descend pas... car ce n'est pas son heure...
tu avais dépassé de combien ?

pour ce qui est du délai entre la dilatation et la descente du bébé, parfois c'est encore plus long que 2h30, et si le bébé va bien, ce n'est pas une raison urgente d'intervenir. mais à l'hôpital, ne pas intervenir, ils ne savent pas... je connais des mamans qui ont eu un temps de latence qui a duré ainsi plusieurs heures, et le bébé a fini par naitre sans souci (mais ce n'était pas en maternité). Je dis bien : si le bébé va bien, pas de souffrance foetale, pas de signe d'appel d'un quelconque pb, rien du tout ! (ce n'était peut être pas ton cas d'ailleurs roxane)

Aloysa
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sages-femmes (aussi) sont en grève (illimitée) depuis le 16 octobre 2013.

Message par Tristana le Mer 30 Oct 2013 - 17:55

Passacaille a écrit:
@Tristana a écrit: J'ai vu plusieurs femmes subir des contractions chez elle (avant le départ pour la maternité donc) et qui étaient déjà en grande souffrance. La Bible le dit elle-même, quant aux souffrances provoquées par l'enfantement.


Quel argument ! d'autorité !

Bon je comprends pourquoi les néo se sont moquées de moi quand j'ai dit  dans un autre fil que j'avais peu souffert, et que j'avais eu un bain jouissif pendant une heure (qui m'a fait arriver à dilatation complète)...Moquez-vous encore si vous y tenez. Moi je préfère ne pas avoir à ravaler le ressentiment d'avoir souffert d'actes et de pathologies qui n'étaient peut-être pas inévitables et inexpliqués.

Contre la douleur, l'haptonomie c'est aussi d'une efficacité redoutable. Max Ploquin a beaucoup travaillé avec.
Mais ce n'est pas un argument d'autorité, cela prouve juste que depuis bien longtemps, bien avant les injections de je ne sais quelle substance, les femmes avaient mal quand elles accouchaient.
Par ailleurs, je ne me suis pas permise de me moquer de tes arguments, et pourtant je connais des femmes qui ont sévèrement souffert pendant leur accouchement, alors qu'elles voulaient elles aussi quelque chose de naturel, ont pris des cours pour ça, refusaient la péridurale, etc. Donc bon.

@agc a écrit:Je trouve dommage de mélanger les revendications salariale des sages-femmes et la reconnaissance de leur diplôme (Bac +5 avec le concours de première année de médecine) avec le prix de l'assurance de l'accouchement à domicile. Cela reste une pratique très marginale qui n'est d'ailleurs pas encouragée par toutes les sages-femmes libérales car un grand nombre d'entre elles refusent tout simplement de le pratiquer car trop risqué.

Ensuite sans doute que l'accouchement en milieu médical est trop médicalisé en France et que l'on pourrait trouver un juste milieu avec les maisons médicalisées.....
topela 

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sages-femmes (aussi) sont en grève (illimitée) depuis le 16 octobre 2013.

Message par clems le Mer 30 Oct 2013 - 18:08

Il faut que tu signifies clairement à l'hôpital que tu refuses ce geste, que tu leur dises toute ta souffrance, il faut qu'ils l'entendent et qu'ils ne recommencent pas !
Oui et non, parce qu'en fait, il faudrait reprendre ma cicatrice..... et autant le faire à ce moment là! ( Je pense qu'elle ne tiendra pas un 2e accouchement de toutes façons.....)

clems
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sages-femmes (aussi) sont en grève (illimitée) depuis le 16 octobre 2013.

Message par Aloysa le Mer 30 Oct 2013 - 18:20

D accord. J espère qu ils pourront arranger les choses Smile

Tristana toutes les femmes n éprouvent pas la même douleur, c est vrai que le seuil de tolérance de chacune est différent, je crois qu il y a au moins 20% des femmes pour lesquelles la douleur est telle que la péridurale est réellement une indication médicale et je soutiens complètement cet usage la.

Aloysa
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sages-femmes (aussi) sont en grève (illimitée) depuis le 16 octobre 2013.

Message par John le Mer 30 Oct 2013 - 19:52

Le mouvement des sages-femmes prend de plus en plus d’ampleur dans l’agglomération lyonnaise...

Jusque-là, la mobilisation était à peine perceptible. Mais depuis deux jours, le mouvement des sages-femmes qui demandent plus de reconnaissance professionnelle a pris de l’ampleur entre Rhône et Saône. Selon les Hospices civiles de Lyon, 25 % d’entre elles étaient en grève ce mercredi, soit trois fois plus que la veille et huit fois plus que vendredi (3 %). Une assemblée générale se tiendra ce jeudi après-midi à Villeurbanne afin d’organiser la manifestation prévue à Paris mardi prochain où près de 4.000 personnes sont attendues.

«Pas uniquement des accoucheuses»

«Les sages-femmes n’ont pas l’habitude de faire grève. Mais il y a aujourd’hui des incohérences, plaide Yannick Lartigue, de la fédération Santé CFTC. Elles ne sont pas uniquement des accoucheuses. Cela va bien au-delà.» Classées comme profession paramédicale à l’hôpital au même titre que les infirmières anesthésistes ou les infirmières, les sages-femmes veulent être reconnues comme des «praticiens hospitaliers».
http://www.20minutes.fr/lyon/1243909-20131030-lyon-greve-cigognes-prend-envol

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sages-femmes (aussi) sont en grève (illimitée) depuis le 16 octobre 2013.

Message par John le Jeu 31 Oct 2013 - 22:29

«Cigognes oui, pigeons non». Les sages-femmes sont bien loin de désarmer. Elles ont entamé ce jeudi leur quinzième jour de grève pour réclamer une meilleure reconnaissance des responsabilités qu'elles exercent. A ce jour 98% des maternités publiques sont touchées par le mouvement, selon l'Organisation nationale syndicale des sages-femmes (ONSSF), même si les accouchements continuent à être assurés.

Les sages-femmes réclament le statut de praticien hospitalier, qui leur permettrait d'être reconnues comme profession médicale, comme les médecins, les pharmaciens et les dentistes qui exercent à l’hôpital. Car elles actuellement exercent sous le statut de profession paramédicale. «Or, on ne gère pas que les accouchements, mais on assure aussi le suivi médical de la grossesse, la prise en charge en sortie de maternité de la mère et du bébé, la consultation postnatale, le suivi gynécologique et les consultations de contraception», souligne Caroline Raquin, présidente de l’ONSSF.[...]

«La grogne monte, d’autant que le ras le bol concernant les conditions de travail est à son comble», renchérit Vincent Cicero, de l'Union nationale et syndicale des sages-femmes (UNSSF). Bien décidés à ne pas lâcher prises, plusieurs syndicats ont organisé deux grandes marches les 7 et 13 novembre.
http://www.20minutes.fr/societe/1244469-20131031-grogne-sages-femmes-monte-dun

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sages-femmes (aussi) sont en grève (illimitée) depuis le 16 octobre 2013.

Message par Anacyclique le Ven 1 Nov 2013 - 10:11

Oui; même fronde chez les IADE (infirmières anesthésistes), dont les années de spécialisation ne sont pas prises en compte. Il y a un vrai problème de reconnaissance de leur qualification. Ça fait des années qu'elles/ils se battent pour ça.

Sans entrer dans le débat, je rejoins assez le point de vue d'Audrey et d'agc. L'accouchement à l'hôpital est sans doute trop médicalisé, soit. Les protocoles sont lourds -mais les mentalités changent peu à peu. L'accouchement à domicile, c'est une liberté, c'est bien, mais il est logique que ça ait un coût pour qui veut prendre le risque (et il y en a).
  On oublie bien trop souvent que c'est justement l'hôpital qui doit gérer beaucoup de dérapages extérieurs (dont des accouchements à domicile qui partent en sucette). Il faut savoir qu'il a obligation de recueillir les patients très mal en point sinon moribonds que lui envoient les cliniques ou les libéraux. Le public essuie les ratés du privé, ou le déleste des patients qui ne rapportent plus. Et c'est très fréquent. Ça a une répercussion sur son bilan, mais pas sur celui des cliniques, par exemple, qui affichent des taux de réussite fabuleux, quelle que soit la spécialisation. De quoi être très en colère...

_________________
"Faire ce que l'on dit et dire ce que l'on fait. Passer aux actes afin de faire sa part."

Anacyclique
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sages-femmes (aussi) sont en grève (illimitée) depuis le 16 octobre 2013.

Message par kiwi le Ven 1 Nov 2013 - 12:14

@Anacyclique a écrit:
  On oublie bien trop souvent que c'est justement l'hôpital qui doit gérer beaucoup de dérapages extérieurs (dont des accouchements à domicile qui partent en sucette). Il faut savoir qu'il a obligation de recueillir les patients très mal en point sinon moribonds que lui envoient les cliniques ou les libéraux. Le public essuie les ratés du privé, ou le déleste des patients qui ne rapportent plus. Et c'est très fréquent. Ça a une répercussion sur son bilan, mais pas sur celui des cliniques, par exemple, qui affichent des taux de réussite fabuleux, quelle que soit la spécialisation. De quoi être très en colère...
Tu as oublié les maisons de retraite aussi qui se délestent des petits vieux moribonds...

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sages-femmes (aussi) sont en grève (illimitée) depuis le 16 octobre 2013.

Message par PabloPE le Ven 1 Nov 2013 - 12:49

@Anacyclique a écrit:Oui; même fronde chez les IADE (infirmières anesthésistes), dont les années de spécialisation ne sont pas prises en compte. Il y a un vrai problème de reconnaissance de leur qualification. Ça fait des années qu'elles/ils se battent pour ça.

Sans entrer dans le débat, je rejoins assez le point de vue d'Audrey et d'agc. L'accouchement à l'hôpital est sans doute trop médicalisé, soit. Les protocoles sont lourds -mais les mentalités changent peu à peu. L'accouchement à domicile, c'est une liberté, c'est bien, mais il est logique que ça ait un coût pour qui veut prendre le risque (et il y en a).
  On oublie bien trop souvent que c'est justement l'hôpital qui doit gérer beaucoup de dérapages extérieurs (dont des accouchements à domicile qui partent en sucette). Il faut savoir qu'il a obligation de recueillir les patients très mal en point sinon moribonds que lui envoient les cliniques ou les libéraux. Le public essuie les ratés du privé, ou le déleste des patients qui ne rapportent plus. Et c'est très fréquent. Ça a une répercussion sur son bilan, mais pas sur celui des cliniques, par exemple, qui affichent des taux de réussite fabuleux, quelle que soit la spécialisation. De quoi être très en colère...
veneration veneration 

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sages-femmes (aussi) sont en grève (illimitée) depuis le 16 octobre 2013.

Message par John le Mer 18 Déc 2013 - 22:25

Ca ne s'arrange pas :
Les sages-femmes, en grève depuis deux mois pour un meilleur statut à l'hôpital, ont durci leur mouvement dans au moins deux maternités d'Ile-de-France mercredi 18 décembre, en ne se présentant pas à leur poste, a-t-on appris de sources concordantes.[...]

La situation était plus tendue à Mantes-la-Jolie. Le directeur de l'hôpital, Denis Caspard, a estimé "parfaitement inacceptable et irresponsable" le fait de se mettre en arrêt-maladie "sans être malade parce qu'on n'est pas d'accord avec les négociations nationales".[...]

On est en arrêt-maladie car on est au bout du rouleau de la contestation, au bout du rouleau de la façon dont nous traite le gouvernement", a justifié une sage-femme de Mantes-la-Jolie. "On nous fait ressentir que nos revendications ne sont pas légitimes, qu'on ne sert à rien. S'il se passe quelque chose ce ne sera pas de notre faute, mais de la responsabilité du gouvernement", a-t-elle jugé.[...]

Une partie de la profession est en grève depuis deux mois pour demander un véritable statut médical à l'hôpital. Une concertation est en cours mais les propositions formulées jusque là par le ministère ont été rejetées par le collectif à l'origine du mouvement.
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20131218.OBS9919/les-sages-femmes-durcissent-leur-mouvement.html

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sages-femmes (aussi) sont en grève (illimitée) depuis le 16 octobre 2013.

Message par Libé-Ration le Jeu 19 Déc 2013 - 13:01

J'espère qu'elles auront gain de cause...

Libé-Ration
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sages-femmes (aussi) sont en grève (illimitée) depuis le 16 octobre 2013.

Message par John le Dim 22 Déc 2013 - 19:19

Les sages-femmes maintiennent la pression sur le gouvernement, en reconduisant leur grève jusqu'à mars prochain. L'enjeu, l'obtention du statut de praticien hospitalier.
http://www.itele.fr/france/video/reconduction-de-la-greve-des-sages-femmes-66445

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum