Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Message par egomet le Mer 30 Oct 2013 - 11:22

@iphigénie a écrit:où on voit que ça fonctionne très bien...à droite comme à gauche...
On n'est plus ( ce n'est pas un scoop) dans une démocratie parlementaire mais dans une dictature des médias, qui ont besoin de polémiques pour survivre (surtout pour nourrir des chaînes d'info continues d'ailleurs). Et de dérision, parce que les formats l'imposent (des titres calembours de Libé aux tweets des uns et des autres, en passant par les forums de discussion Wink  Rolling Eyes

Le problème de Hollande c'est qu'il a cru, par réaction avec son prédécesseur, ne pas miser sur la com....Ce que la com' ne lui pardonne évidemment pas. Un scoop par jour, il y  va de la survie de la presse...Sarko était incontestablement plus rentable. Ici, ils sont obligés de faire monter le buzz pour ensuite lui reprocher le buzz: voir l'affaire Léonarda, et les mêmes qui s'apitoient sur le sort de l'enfant arraché à sa famille l'assassinant à longueur de blagues débiles sur son physique, avec pour le coup, de vrais relents de racisme.
Le problème de Hollande, ce n'est pas seulement la com', c'est d'abord une politique nocive, ne serait-ce qu'en matière économique: interventionnisme désordonné, fiscalité absurde et de toute façon excessive, gaspillages d'argent public dans des projets douteux et redistribution d'argent que l'on n'a pas.
Alors que les médias emploient des méthodes mesquines pour le critiquer, c'est possible. Mais je ne vais pas pleurer notre cher, très cher, très très cher président.
Au passage, on n'est pas aussi scrupuleux lorsqu'on étudie Voltaire ou n'importe quel auteur engagé avec nos élèves. Est-ce qu'on essaie toujours de distinguer les reproches légitimes des attaques mesquines?

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Message par Chocolat le Mer 30 Oct 2013 - 11:23

@John a écrit:73% des Français ont une mauvaise opinion de François Hollande, et seulement 26% en ont désormais une bonne opinion affraid

Le sondage évoque une "rentrée calamiteuse sur tous les fronts".

Auprès des sympathisants de droite, il n'a plus que 2% de bonne opinion contre 97% de mauvaise, score que Sarkozy lui-même n'avait jamais atteint auprès des sympathisants de gauche.

Ayrault est à 25% d'opinion positive (il ne bat pas encore le record de Juppé qui était tombé à 20% fin 1995).

Seuls 14% des Français considèrent que la politique de Hollande est efficace, et 25% la trouvent juste.

Ce qui m'étonne, moi, c'est que l'on puisse trouver cela... étonnant.

C'était tellement prévisible...

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Message par Lorine le Mer 30 Oct 2013 - 11:25

@iphigénie a écrit:
vec la libération des otages, il va vite redevenir populaire
Vous rêvez: tpout le monde s'en fout des otages en réalité... ça fera la une un jour....A moins qu'on ne trouve à discuter des conditions de leur libération, à défaut d'avoir éclairci l'affaire libyenne...
Bien sur que ce ne sera que provisoire car lors de l'intervention au Mali, il était remonté dans les sondages

Lorine
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Message par PauvreYorick le Mer 30 Oct 2013 - 11:26

@iphigénie a écrit: On n'est plus ( ce n'est pas un scoop) dans une démocratie parlementaire mais dans une dictature des médias, qui ont besoin de polémiques pour survivre (surtout pour nourrir des chaînes d'info continues d'ailleurs).
Pas grand'chose à ajouter à ça. Mais comme ce n'est pas un scoop...

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Message par egomet le Mer 30 Oct 2013 - 11:27

@iphigénie a écrit:
vec la libération des otages, il va vite redevenir populaire
Vous rêvez: tpout le monde s'en fout des otages en réalité... ça fera la une un jour....A moins qu'on ne trouve à discuter des conditions de leur libération, à défaut d'avoir éclairci l'affaire libyenne...
Oui, c'est comme l'intervention militaire elle-même, a priori ça lui apporte une toute petite bouffée d'oxygène, mais si ça dure, ça se retourne contre lui.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Message par Daphné le Mer 30 Oct 2013 - 11:35

@iphigénie a écrit:
vec la libération des otages, il va vite redevenir populaire
Vous rêvez: tpout le monde s'en fout des otages en réalité... ça fera la une un jour....A moins qu'on ne trouve à discuter des conditions de leur libération, à défaut d'avoir éclairci l'affaire libyenne...
Disons qu'hier soir ça leur a bien servi car ça a permis de ne pas s'étendre toute la soirée sur le cafouillage écotaxe Laughing 

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Message par Condorcet le Mer 30 Oct 2013 - 11:54

@Le grincheux a écrit:
@Bélinac a écrit:Je vais faire mon coming out : à la réflexion, depuis Pompidou, François, c'est celui que je préfère......
Pompidou était quelqu'un de cultivé qui a eu le courage de dire qu'"il fallait foutre la paix aux français". Nos chers députés et nos gouvernements successifs seraient bien inspirés  d'en faire autant.

Par ailleurs, depuis 1981, je ne vois pas une seule élection qui ne soit pas une élection par défaut. Je ne vais parler que des présidentielles, mais je pourrais faire la même chose pour les législatives :
- 1981 : Mitterrand a gagné face à Giscard en faisant voter les morts de l'année et parce que les deux chocs pétroliers ont sapé les gouvernements Chirac et Barre ;
- 1988 : Chirac a perdu parce que la cohabitation était impossible. Mitterrand n'a pas joué le jeu et les trois dévaluations successives entre 1982 et 1984 avaient ruiné la France ;
- 1995 : la situation était tellement catastrophique qu'il y a eu un rejet de toutes les années Mitterrand (la période Rocard était correcte, mais il ne faut pas oublier l'étape Cresson...) ;
- 2002 : Jospin s'est pris les pieds dans le tapis parce que cinq ans de pouvoir, ça use. Résultat : score de dictateur pour Chirac au second tour. J'avoue qu'avoir vu les anarchistes et les communistes défiler au bas de chez moi avec des drapeaux rouges et noirs pour dire halte au fascisme était un moment de pur bonheur Twisted Evil 
- 2007 : Sarkozy a gagné non parce qu'il était le meilleur mais parce qu'on n'envoie pas une potiche à l'élection présidentielle ;
- 2012 : Hollande n'a pas gagné, c'est le sortant qui a perdu. Et le gouvernement ferait bien de ne pas l'oublier. Dans une telle situation, on ne fait pas de la politique politicienne, on ouvre pour atteindre le consensus. Mais c'est trop demander.
1981 : Alain Peyrefitte, Garde des Sceaux (projet de loi "Sécurité et Libertés"), Maurice Papon, ministre du Budget (l'affaire Papon éclate en 1980), les morts violentes inexpliquées (Louis de Broglie, Robert Boulin) dans l'entourage du Président ;
1988 : l'affaire de la grotte d'Ouvéa, MM. Pasqua, Pons et Foccart...
1995 : Edouard Balladur dirigeait de fait le pays depuis deux ans ;
2002 : L'éviction de Lionel Jospin au 1er tour du scrutin présidentiel constitue en effet la plus féroce injustice ;
2007 : le mythe de l'homme providentiel joue à plein avec l'idée de reporter sur autrui ses propres malheurs ;
2012 : qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Message par Bélinac le Mer 30 Oct 2013 - 17:55

@Le grincheux a écrit:
@iphigénie a écrit:
on a actuellement un premier ministre absent, falot, incapable de voir plus loin que le bout de son nez, et qui s'appuie sur une majorité de gens, les députés, qui ne comprennent pas tout non plus
Oui, c'est vrai qu'aves Fillon, on avait un vrai premier ministre...
Allons donc, vous savez bien que les sondages montent toujours avec les absents et non les présents....
C'était exactement pareil. Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas écrit.

À ce propos, il est navrant d'entendre actuelement les journalistes américains nous dire depuis l'autre bout du monde que la France n'est plus un pays stable depuis l'élection de Hollande parce que nous naviguons à vue (tout en n'ayant officiellement rien contre les socialistes français).
oui c'est sûr ils ont un point de vue neutre, comme avec la réforme de la santé d'Obama d'ailleurs....J'aime bien l'idée à la mode qu"'il n'y a plus de lutte des classes"...
Quel rapport ?

Pendant ce temps....l'affrontement droite gauche est en passe de devenir l'affrontement droite capitaliste contre droite populiste...
Parce qu'on a en France la chance d'avoir la droite la plus bête du monde (parce qu'on a aussi une gauche totalement idiote, hein...). Le système majoritaire n'a fait que cristalliser une gauche façon lutte des classes et une droite de rentiers. Il n'y a pas de droite entreprenariale ou de gauche façon démocrates chrétiens (sauf peut-être chez Bayrou, mais il est hors jeu). Résultat des courses, jamais il n'y a eu de consensus pour ramer dans le même sens contrairement aux autres pays européens.
je suis d'accord avec votre analyse mais une "gauche démocrate chrétienne", c'est un lapsus ?
La gauche modérée peut être radicale ou social-démocrate mais difficilement démocrate chrétienne, non ?
La seule différence qui reste aujourd'hui entre le centre droit et le PS me semble précisément d'ordre culturel. Avec un conservatisme sur les questions de société des centristes issus du CDS (héritiers du catholicisme social, pour faire simple ) que l' on ne trouve pas dans le camp d'en face....

Bélinac
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Message par Le grincheux le Mer 30 Oct 2013 - 17:57

@Bélinac a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@iphigénie a écrit:Oui, c'est vrai qu'aves Fillon, on avait un vrai premier ministre...
Allons donc, vous savez bien que les sondages montent toujours avec les absents et non les présents....
C'était exactement pareil. Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas écrit.

oui c'est sûr ils ont un point de vue neutre, comme avec la réforme de la santé d'Obama d'ailleurs....J'aime bien l'idée à la mode qu"'il n'y a plus de lutte des classes"...
Quel rapport ?

Pendant ce temps....l'affrontement droite gauche est en passe de devenir l'affrontement droite capitaliste contre droite populiste...
Parce qu'on a en France la chance d'avoir la droite la plus bête du monde (parce qu'on a aussi une gauche totalement idiote, hein...). Le système majoritaire n'a fait que cristalliser une gauche façon lutte des classes et une droite de rentiers. Il n'y a pas de droite entreprenariale ou de gauche façon démocrates chrétiens (sauf peut-être chez Bayrou, mais il est hors jeu). Résultat des courses, jamais il n'y a eu de consensus pour ramer dans le même sens contrairement aux autres pays européens.
je suis d'accord avec votre analyse mais une "gauche démocrate chrétienne", c'est un lapsus ?
La gauche modérée peut être radicale ou social-démocrate mais difficilement démocrate chrétienne, non ?
Oui, c'est un lapsus.

La seule différence qui reste aujourd'hui entre le centre droit et le PS me semble précisément d'ordre culturel. Avec un conservatisme sur les questions de société des centristes issus du CDS (héritiers du catholicisme social, pour faire simple ) que l' on ne trouve pas dans le camp d'en face....
Le CDS... Quand j'étais jeune, on appelait ça les Chrétiens Diviseurs de la Société... Razz 

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Message par Tristana le Mer 30 Oct 2013 - 18:15

@egomet a écrit:Le problème de Hollande, ce n'est pas seulement la com', c'est d'abord une politique nocive, ne serait-ce qu'en matière économique: interventionnisme désordonné, fiscalité absurde et de toute façon excessive, gaspillages d'argent public dans des projets douteux et redistribution d'argent que l'on n'a pas.
Mais parce que Sarkozy ne dépensait pas de l'argent qu'il n'avait pas ? Je n'ai pas vu les grandes largesses supposées de Hollande, j'ai au contraire vu un budget à la Culture qui s'est davantage réduit que sous Sarkozy, de grandes annonces quant aux enseignants mais absolument rien pour suivre... Il y a des réformes coûteuses et qui ne servent à rien, mais il y en avait autant sous Sarkozy.
Je ne crois vraiment pas à cette idée des socialistes qui dilapident de manière inconséquente l'argent public : Hollande n'a rien donné, à personne, il suit la même ligne que Sarkozy à ce sujet. Je ne suis pas assez calée pour dire si c'est suffisant ou pas, je ne doute pas qu'il y aurait d'autres économies à faire, mais je n'ai vraiment pas vu de projets absolument farfelus et très coûteux, de même que je n'ai pas vu quelles nouvelles aides ont été attribuées aux plus pauvres.

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Message par Bélinac le Mer 30 Oct 2013 - 18:24

@Condorcet a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Bélinac a écrit:Je vais faire mon coming out : à la réflexion, depuis Pompidou, François, c'est celui que je préfère......
Pompidou était quelqu'un de cultivé qui a eu le courage de dire qu'"il fallait foutre la paix aux français". Nos chers députés et nos gouvernements successifs seraient bien inspirés  d'en faire autant.

Par ailleurs, depuis 1981, je ne vois pas une seule élection qui ne soit pas une élection par défaut. Je ne vais parler que des présidentielles, mais je pourrais faire la même chose pour les législatives :
- 1981 : Mitterrand a gagné face à Giscard en faisant voter les morts de l'année et parce que les deux chocs pétroliers ont sapé les gouvernements Chirac et Barre ;
- 1988 : Chirac a perdu parce que la cohabitation était impossible. Mitterrand n'a pas joué le jeu et les trois dévaluations successives entre 1982 et 1984 avaient ruiné la France ;
- 1995 : la situation était tellement catastrophique qu'il y a eu un rejet de toutes les années Mitterrand (la période Rocard était correcte, mais il ne faut pas oublier l'étape Cresson...) ;
- 2002 : Jospin s'est pris les pieds dans le tapis parce que cinq ans de pouvoir, ça use. Résultat : score de dictateur pour Chirac au second tour. J'avoue qu'avoir vu les anarchistes et les communistes défiler au bas de chez moi avec des drapeaux rouges et noirs pour dire halte au fascisme était un moment de pur bonheur Twisted Evil 
- 2007 : Sarkozy a gagné non parce qu'il était le meilleur mais parce qu'on n'envoie pas une potiche à l'élection présidentielle ;
- 2012 : Hollande n'a pas gagné, c'est le sortant qui a perdu. Et le gouvernement ferait bien de ne pas l'oublier. Dans une telle situation, on ne fait pas de la politique politicienne, on ouvre pour atteindre le consensus. Mais c'est trop demander.
1981 : Alain Peyrefitte, Garde des Sceaux (projet de loi "Sécurité et Libertés"), Maurice Papon, ministre du Budget (l'affaire Papon éclate en 1980), les morts violentes inexpliquées (Louis de Broglie, Robert Boulin) dans l'entourage du Président ;
1988 : l'affaire de la grotte d'Ouvéa, MM. Pasqua, Pons et Foccart...
1995 : Edouard Balladur dirigeait de fait le pays depuis deux ans ;
2002 : L'éviction de Lionel Jospin au 1er tour du scrutin présidentiel constitue en effet la plus féroce injustice ;
2007 : le mythe de l'homme providentiel joue à plein avec l'idée de reporter sur autrui ses propres malheurs ;
2012 : qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse.

C'est vrai que c'était une fin de règne particulièrement grandiose !

Et tu oublies l'assassinat de Joseph Fontanet, les diamants de Bokassa et la morgue du Président !!

Bélinac
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Message par Condorcet le Mer 30 Oct 2013 - 18:30

Non, je ne les ai pas mentionnés volontairement, charité laique oblige !

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Message par Osmie le Mer 30 Oct 2013 - 18:33

@Blan6ine a écrit:Il y a une bonne mesure pour les classes moyennes: les plafonds des livrets A et LDD ont été relevés!
professeur 


Mais autrement...
Et comme leur taux d'intérêt a bien chuté depuis le premier août...

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Message par Osmie le Mer 30 Oct 2013 - 18:51

@iphigénie a écrit:
@Tristana a écrit:
Cripure a écrit:Disons quand même que lire certaines réflexions sur un forum de profs est tout simplement triste (ou inquiétant). On pourrait penser qu'un forum à public spécifique ne corresponde pas à 73% des Français. 73% des Français, par ailleurs, dont je me demande quel serait le ressenti si ces chaînes d'infos en continu n'existaient pas. Parce que tenir l'antenne 24h sur 24 avec des bouts de ficelle montés en boucle, ça finit par créer l'opinion, ce me semble.On entend par exemple fort peu souvent que la fameuse écotaxe est une mesure votée sous Sarkozy.
Je suis bien d'accord avec les propos qui rappellent l'enfer qu'ont été les années Sarkozy, leur amateurisme permanent, le saccage du pays à coups de lois pléthoriques pas seulement pensées.
Ronin, pour l'instant, le peuple a voté et a choisi l'équipe en place.
topela 
Les gens ne sont de toute manière jamais contents ; je suis très insatisfaite de F. Hollande, mais je sais très bien que si la majorité l'est également, c'est parce qu'il ne brasse pas d'air comme le faisait Sarkozy, qu'il ne saute pas sur tous les faits divers pour créer des lois — toutes ces choses insupportables que le bon peuple aimait (preuve en est : le ministre le plus atrocement indigne a une côte de popularité en hausse...).
Je commence à trouver insupportable cette connivence des médias: on commence à se demander qui ils servent exactement, en tout cas pas la démocratie. Ni en ce qui concerne Hollande, ni en ce qui concerne M.Le Pen: dans ce dernier cas, leurs interventions de bien-pensance moutonnière sont d'une insupportable inefficacité, pire la renforcent inexorablement.
Nous avons "la presse la plus bête du monde"....en tout cas la moins imaginative, la plus moutonnière et la plus concentrée entre quelques individus qui marinent  (sans jeu de mots) depuis des lustres dans tous les médias....
Ils servent les intérêts de leurs propriétaires et travaillent au changement de fond des consciences, transformant les Français en libéraux égoïstes oubliant l'histoire de leur pays. Il suffit de voir les propriétaires de la majorité des médias en France : Lagardère, Bouygues, le Crédit mutuel, Dassault, Bernard Arnault...  Quand on voit que Jeff Bezos, l'esclavagiste d'Amazon, a racheté le Washington post, on se doute qu'on ne lira plus rien de gênant pour lui dans les colonnes de ce journal. Idem pour tous ceux qui rachètent les journaux, quoi qu'ils en disent (je pense au trio Niel, Bergé et Pigasse par exemple).

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Message par Condorcet le Mer 30 Oct 2013 - 18:56

Janne a écrit:
@iphigénie a écrit:
@Tristana a écrit:topela 
Les gens ne sont de toute manière jamais contents ; je suis très insatisfaite de F. Hollande, mais je sais très bien que si la majorité l'est également, c'est parce qu'il ne brasse pas d'air comme le faisait Sarkozy, qu'il ne saute pas sur tous les faits divers pour créer des lois — toutes ces choses insupportables que le bon peuple aimait (preuve en est : le ministre le plus atrocement indigne a une côte de popularité en hausse...).
Je commence à trouver insupportable cette connivence des médias: on commence à se demander qui ils servent exactement, en tout cas pas la démocratie. Ni en ce qui concerne Hollande, ni en ce qui concerne M.Le Pen: dans ce dernier cas, leurs interventions de bien-pensance moutonnière sont d'une insupportable inefficacité, pire la renforcent inexorablement.
Nous avons "la presse la plus bête du monde"....en tout cas la moins imaginative, la plus moutonnière et la plus concentrée entre quelques individus qui marinent  (sans jeu de mots) depuis des lustres dans tous les médias....
Ils servent les intérêts de leurs propriétaires et travaillent au changement de fond des consciences, transformant les Français en libéraux égoïstes oubliant l'histoire de leur pays. Il suffit de voir les propriétaires de la majorité des médias en France : Lagardère, Bouygues, le Crédit mutuel, Dassault, Bernard Arnault...  Quand on voit que Jeff Bezos, l'esclavagiste d'Amazon, a racheté le Washington post, on se doute qu'on ne lira plus rien de gênant pour lui dans les colonnes de ce journal. Idem pour tous ceux qui rachètent les journaux, quoi qu'ils en disent (je pense au trio Niel, Bergé et Pigasse par exemple).
Les médias, les politiques... éternels et commodes bouc-émissaires !

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Message par egomet le Mer 30 Oct 2013 - 19:18

@Tristana a écrit:
@egomet a écrit:Le problème de Hollande, ce n'est pas seulement la com', c'est d'abord une politique nocive, ne serait-ce qu'en matière économique: interventionnisme désordonné, fiscalité absurde et de toute façon excessive, gaspillages d'argent public dans des projets douteux et redistribution d'argent que l'on n'a pas.
Mais parce que Sarkozy ne dépensait pas de l'argent qu'il n'avait pas ? Je n'ai pas vu les grandes largesses supposées de Hollande, j'ai au contraire vu un budget à la Culture qui s'est davantage réduit que sous Sarkozy, de grandes annonces quant aux enseignants mais absolument rien pour suivre... Il y a des réformes coûteuses et qui ne servent à rien, mais il y en avait autant sous Sarkozy.
Je ne crois vraiment pas à cette idée des socialistes qui dilapident de manière inconséquente l'argent public : Hollande n'a rien donné, à personne, il suit la même ligne que Sarkozy à ce sujet. Je ne suis pas assez calée pour dire si c'est suffisant ou pas, je ne doute pas qu'il y aurait d'autres économies à faire, mais je n'ai vraiment pas vu de projets absolument farfelus et très coûteux, de même que je n'ai pas vu quelles nouvelles aides ont été attribuées aux plus pauvres.
Je sais bien que Sarkozy a dilapidé. Tiens, j'irai même plus loin: ça fait 40 ans qu'on n'a pas eu un gouvernement sérieux sur le plan budgétaire. Ce n'est pas une excuse.
Quant aux aides, parlons-en:
- mise en place d'un compte pénibilité pour la retraite, ça va coûter cher en plus d'être une usine à gaz,
- la garantie jeune, qui va inciter les jeunes à ne jamais passer par la case travail,
- tout un tas de petits ajustements sur la sécu et d'autres prestations, dont j'ai perdu le compte.
Tu m'objecteras qu'il s'agit surtout de projets, qu'ils n'aboutiront peut-être pas, et qu'ils seront peut-être compensé par des baisses de prestations par ailleurs. Je te l'accorde. Mais ce gouvernement a gardé les vieux réflexes dépensiers.

On peut ajouter quelques gouffres financiers, dans le style interventionniste (traditionnellement plus à droite, il est vrai), comme la BPI.

Il y a aussi le coût mal mesuré de la réforme des rythmes scolaires et de toutes les normes nouvelles. Ces dépenses ne seront peut-être pas comptabilisées au budget de l’État, il n'empêche qu'elles sont obligatoires.

Non, il n'y a pas d'économies nettes. Pour être plus précis, toutes les sommes économisées sur les salaires des fonctionnaires ou sur le budget de la culture sont immédiatement réaffectées à autre chose. Cette incapacité à réduire les dépenses a très bien été illustrée sous Jospin, quand on a parlé de cagnotte fiscale alors que les déficits étaient simplement moins importants que prévu.
Ce qui est redoutable dans ce système, c'est que d'une part la dette explose, et avec elle les intérêts à payer en pure perte, et que d'autre part les nouvelles dépenses mettent à mal les fonctions régaliennes de l’État, parce qu'il faut bien rogner quelque part.
Peut-on sans danger diminuer encore les budgets de la police ou de l'armée?
La justice demande des délais indécents et nous nous apprêtons à payer des gamins à ne rien faire?
La machine est devenue incohérente depuis longtemps. Les mesures de Hollande sont en train d'aggraver cette incohérence dans des proportion effrayantes.

Quant à augmenter encore les impôts, ce n'est tout simplement pas raisonnable. On a dépassé tous les seuils de sécurité (effet Laffer).

Il faut faire des choix. Il faut renoncer à certaines actions. Et je suis désolé, la culture ne fait pas partie des fonctions régaliennes.


_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Message par Instructeurpublic le Mer 30 Oct 2013 - 19:34

Faudrait voir à arrêter de se plaindre. On vous a pas mis un pistolet sur la tempe pour voter que je sache. On ne peut même pas dire dire que les électeurs sont de petites choses manipulées puisque sur ce forum de grands intellectuels Hollande a pas mal ramassé. Alors quoi ? On a un président à notre image, point final.

Instructeurpublic
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Message par Condorcet le Mer 30 Oct 2013 - 19:39

@Instructeurpublic a écrit:Faudrait voir à arrêter de se plaindre. On vous a pas mis un pistolet sur la tempe pour voter que je sache. On ne peut même pas dire dire que les électeurs sont de petites choses manipulées puisque sur ce forum de grands intellectuels Hollande a pas mal ramassé. Alors quoi ? On a un président à notre image, point final.
Je pense hélas que oui : un Président déboussolé à l'image d'un pays qui ne l'est pas moins.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Message par Osmie le Mer 30 Oct 2013 - 19:52

@Condorcet a écrit:
Janne a écrit:
@iphigénie a écrit:Je commence à trouver insupportable cette connivence des médias: on commence à se demander qui ils servent exactement, en tout cas pas la démocratie. Ni en ce qui concerne Hollande, ni en ce qui concerne M.Le Pen: dans ce dernier cas, leurs interventions de bien-pensance moutonnière sont d'une insupportable inefficacité, pire la renforcent inexorablement.
Nous avons "la presse la plus bête du monde"....en tout cas la moins imaginative, la plus moutonnière et la plus concentrée entre quelques individus qui marinent  (sans jeu de mots) depuis des lustres dans tous les médias....
Ils servent les intérêts de leurs propriétaires et travaillent au changement de fond des consciences, transformant les Français en libéraux égoïstes oubliant l'histoire de leur pays. Il suffit de voir les propriétaires de la majorité des médias en France : Lagardère, Bouygues, le Crédit mutuel, Dassault, Bernard Arnault...  Quand on voit que Jeff Bezos, l'esclavagiste d'Amazon, a racheté le Washington post, on se doute qu'on ne lira plus rien de gênant pour lui dans les colonnes de ce journal. Idem pour tous ceux qui rachètent les journaux, quoi qu'ils en disent (je pense au trio Niel, Bergé et Pigasse par exemple).
Les médias, les politiques... éternels et commodes bouc-émissaires !
Les gens se font une opinion comme ils le peuvent, souvent par les médias, ce qui explique la situation actuelle. Les médias ne sont pas indépendants financièrement, pour la grande majorité d'entre eux, et servent la soupe que leurs propriétaires désirent. A quand une télé de gauche ?
Ceci dit, je n'excuse personne, et surtout pas ceux qui ont a priori le temps et les moyens intellectuels de réfléchir davantage : parmi ceux-ci, ceux qui ont vraiment cru qu'avec le PS et Hollande le pays se porterait mieux m'étonnent par leur grande naïveté (pour ne pas écrire autre chose).

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Message par Instructeurpublic le Mer 30 Oct 2013 - 19:52

@Condorcet a écrit:
@Instructeurpublic a écrit:Faudrait voir à arrêter de se plaindre. On vous a pas mis un pistolet sur la tempe pour voter que je sache. On ne peut même pas dire dire que les électeurs sont de petites choses manipulées puisque sur ce forum de grands intellectuels Hollande a pas mal ramassé. Alors quoi ? On a un président à notre image, point final.
Je pense hélas que oui : un Président déboussolé à l'image d'un pays qui ne l'est pas moins.
Je ne l'aurai pas exprimé en des termes aussi diplomates mais c'est exactement ça.

Instructeurpublic
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Message par Condorcet le Mer 30 Oct 2013 - 19:55

Janne a écrit:
@Condorcet a écrit:
Janne a écrit:Ils servent les intérêts de leurs propriétaires et travaillent au changement de fond des consciences, transformant les Français en libéraux égoïstes oubliant l'histoire de leur pays. Il suffit de voir les propriétaires de la majorité des médias en France : Lagardère, Bouygues, le Crédit mutuel, Dassault, Bernard Arnault...  Quand on voit que Jeff Bezos, l'esclavagiste d'Amazon, a racheté le Washington post, on se doute qu'on ne lira plus rien de gênant pour lui dans les colonnes de ce journal. Idem pour tous ceux qui rachètent les journaux, quoi qu'ils en disent (je pense au trio Niel, Bergé et Pigasse par exemple).
Les médias, les politiques... éternels et commodes bouc-émissaires !
Les gens se font une opinion comme ils le peuvent, souvent par les médias, ce qui explique la situation actuelle. Les médias ne sont pas indépendants financièrement, pour la grande majorité d'entre eux, et servent la soupe que leurs propriétaires désirent. A quand une télé de gauche ?
Ceci dit, je n'excuse personne, et surtout pas ceux qui ont a priori le temps et les moyens intellectuels de réfléchir davantage : parmi ceux-ci, ceux qui ont vraiment cru qu'avec le PS et Hollande le pays se porterait mieux m'étonnent par leur grande naïveté (pour ne pas écrire autre chose).
Les a-t-on obligés à lire, acheter, consulter les médias ? Quant à la télé de gauche, la privatisation de TF1 en 1987 en a sonné le glas.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Message par Osmie le Mer 30 Oct 2013 - 20:00

@Condorcet a écrit:
Janne a écrit:
@Condorcet a écrit:Les médias, les politiques... éternels et commodes bouc-émissaires !
Les gens se font une opinion comme ils le peuvent, souvent par les médias, ce qui explique la situation actuelle. Les médias ne sont pas indépendants financièrement, pour la grande majorité d'entre eux, et servent la soupe que leurs propriétaires désirent. A quand une télé de gauche ?
Ceci dit, je n'excuse personne, et surtout pas ceux qui ont a priori le temps et les moyens intellectuels de réfléchir davantage : parmi ceux-ci, ceux qui ont vraiment cru qu'avec le PS et Hollande le pays se porterait mieux m'étonnent par leur grande naïveté (pour ne pas écrire autre chose).
Les a-t-on obligés à lire, acheter, consulter les médias ? Quant à la télé de gauche, la privatisation de TF1 en 1987 en a sonné le glas.
Tu prêches une convertie !
Quant à la télé de gauche, elle est à créer. Il y a une vie pour elle en dehors de Bouygues, heureusement ! Smile

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Message par pg73 le Mer 30 Oct 2013 - 21:57

Janne, jusqu'à quand une soi disant télé "de gauche" serait plus indépendante qu'une d'autre ? C'est un non sens absolue... Elle ne serait peut-être pas inutile, mais certainement pas plus utile que celles que nous avons déjà !!

L'indépendance n'a pas de valeur absolue en soi, tant qu'on a pas dit par rapport à qui ?

ça n'est pas parce qu'il est communément admis dans certains milieux intellectuels privilégiés qu'être de gauche c'est plus vertueux, plus moral, que c'est une question d'intelligence, ou que ça donne de l'indépendance par rapport à certaines forces de l'argent que c'est une réalité !! Bien au contraire !!

L'indépendance, à gauche comme à droite d'ailleurs, n'existe qu' entre les belles postures idéologiques conformes au catéchisme de sa paroisse et les actes individuels de chacun !!

_________________
In tartiflette i trust...

pg73
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Message par User5899 le Mer 30 Oct 2013 - 22:05

@Le grincheux a écrit:
@pg73 a écrit:26% de bonnes opinions, c'est encore très bien payé, et il n'a vraiment pas à se plaindre vu la "couacophonie" ambiante gouvernementale !!

Ceux qui trouvent le "hollande bashing" insupportable ont souvent la mémoire courte, ce sont en général les mêmes qui s'en donnaient (et qui s'en donnent encore) à coeur joie avec son prédécesseur, et en bien pire !  

Personnellement, je suis pas sûr qu'en brassant davantage d'air sa popularité serait meilleure, vu qu'il n'a strictement aucune autorité (en tout cas sur les 3/4 de l'électorat !), et de toute façon à chaque fois qu'il l'ouvre c'est pour dire une connerie (pause fiscale, Léonarda pour les plus récentes), ou se contredire, ou reculer !

Allez, il va au moins pouvoir souffler 3 jours avec la libération des otages...
Le problème n'est pas tant d'avoir de l'autorité que d'avoir une vision. L'autorité, dans la Ve république, c'est le rôle du premier ministre, pas du président de la république. Le premier ministre gouverne, le président préside (et est constitutionnellement au-dessus des partis). Sauf que... Sauf qu'on a actuellement un premier ministre absent, falot, incapable de voir plus loin que le bout de son nez, et qui s'appuie sur une majorité de gens, les députés, qui ne comprennent pas tout non plus (il suffit de voir les concetés fiscales votées, mais c'est un autre sujet).

Ce n'est pas au président de monter au front pour essuyer les coups, mais à Ayrault de les encaisser, ce qu'il ne fait pas. Par ailleurs, en ayant deux doigts d'intelligence, le gouvernement devrait être un peu moins dogmatique parce que le pays est dans un tel état qu'on ne devrait plus en être à faire de la politique politicienne mais, pour paraphraser Lamoureux, une politique qui suit le cours du veau. Le gouvernement devrait réfléchir aux conséquences de ses actes plutôt que de voter des lois aberrantes pour complexifier encore un peu plus le mille-feuille législatif et les retirer avant même qu'elles soient promulguées ou après avoir entendu le peuple gronder.

À ce propos, il est navrant d'entendre actuelement les journalistes américains nous dire depuis l'autre bout du monde que la France n'est plus un pays stable depuis l'élection de Hollande parce que nous naviguons à vue (tout en n'ayant officiellement rien contre les socialistes français).

Hollande n'a ainsi d'autre alternative que de virer son premier ministre toutes affaires cessantes pour rester à l'abri du vent du boulet (et demander une formation d'un gouvernement d'alliance autre qu'avec EELV en imposant sa vision des choses) ou encaisser les coups.
Je me demande si Ayrault n'est pas plus nul que Cresson...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Message par User5899 le Mer 30 Oct 2013 - 22:30

@Le grincheux a écrit:depuis 1981, je ne vois pas une seule élection qui ne soit pas une élection par défaut. Je ne vais parler que des présidentielles, mais je pourrais faire la même chose pour les législatives :
- 1981 : Mitterrand a gagné face à Giscard en faisant voter les morts de l'année et parce que les deux chocs pétroliers ont sapé les gouvernements Chirac et Barre ; La loi sécurité-liberté ? Les diamants ? Boulin ?
- 1988 : Chirac a perdu parce que la cohabitation était impossible. Mitterrand n'a pas joué le jeu et les trois dévaluations successives entre 1982 et 1984 avaient ruiné la France ; Malik Oussékine ? La loi Devaquet ? Pasqua ? La Nouvelle-Calédonie ? Le libéralisme échevelé ? Mitterrand a été réélu à plus de 55%, ça me semble haut pour un vote par défaut. Et sa majorité parlementaire étant faible (3, si je ne m'abuse), il a tenté l'ouverture(bon, OK, sûrement pour emmerder Rocard Rolling Eyes Sacré Mimitte ! I love you )
- 1995 : la situation était tellement catastrophique qu'il y a eu un rejet de toutes les années Mitterrand (la période Rocard était correcte, mais il ne faut pas oublier l'étape Cresson...) ; Mais y'avait pas un type qui gouvernait depuis 93, un type onctueux, crémeux, du RPR,qui avait remis Pasqua en selle, ainsi qu'un agité perpétuel du nom de Nicolas Sarkozy ? Un type qui s'était ridiculisé avec un SMIC jeune ? Un type qui avait fait semblant de tomber en panne pour être secouru par la femme de son chef de cabinet ? Un type qui avait fini par monter sur la table pour faire tribun, mais qui portait des chaussettes rouge cardinal et voussoyait son chien ? Un type à qui l'on a demandé de s'arrêter ? Very Happy Chirac a fait une campagne de Mélenchon, en 95 !
- 2002 : Jospin s'est pris les pieds dans le tapis parce que cinq ans de pouvoir, ça use. Résultat : score de dictateur pour Chirac au second tour. J'avoue qu'avoir vu les anarchistes et les communistes défiler au bas de chez moi avec des drapeaux rouges et noirs pour dire halte au fascisme était un moment de pur bonheur Twisted Evil 
- 2007 : Sarkozy a gagné non parce qu'il était le meilleur mais parce qu'on n'envoie pas une potiche à l'élection présidentielle ; Pas d'accord. Je pense que Sarkozy a fédéré sur sa personne et que sa victoire est bien la sienne, tout autant que sa défaite.
- 2012 : Hollande n'a pas gagné, c'est le sortant qui a perdu. Et le gouvernement ferait bien de ne pas l'oublier. Dans une telle situation, on ne fait pas de la politique politicienne, on ouvre pour atteindre le consensus. Mais c'est trop demander.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Octobre 2013 : François Hollande bat tous les records... d'impopularité !

Message par Bélinac le Mer 30 Oct 2013 - 23:07

Cripure a écrit: Mitterrand a été réélu à plus de 55%, ça me semble haut pour un vote par défaut. Et sa majorité parlementaire étant faible (3, si je ne m'abuse), il a tenté l'ouverture(bon, OK, sûrement pour emmerder Rocard Rolling Eyes Sacré Mimitte ! I love you)[/b][/color]
- 1995 : la situation était tellement catastrophique qu'il y a eu un rejet de toutes les années Mitterrand (la période Rocard était correcte, mais il ne faut pas oublier l'étape Cresson...) politique politicienne, on ouvre pour atteindre le consensus. Mais c'est trop demander.
54%, je crois me souvenir... Cela dit, c'est vrai que c'est un bon score...
Mais la suite est calamiteuse : les nombreuses "affaires" (Pelat, ect...), Tapie, les écoutes, l'entretien de la famille Pingeot, la médiatisation de l'amitié avec Bousquet et les fleurs sur la tombe du Maréchal à l'île d'Yeu, les suicides de Bérégovoy et de Grossouvre,les bulletins de santé tronqués....
Un second septennat pour quoi, en somme ?

Bélinac
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum