Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

"Islamophobie" : Quand Pascal Bruckner se donne tort à lui-même.

par John le Jeu 31 Oct 2013 - 13:50

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Lefteris
Empereur

Re: "Islamophobie" : Quand Pascal Bruckner se donne tort à lui-même.

par Lefteris le Jeu 31 Oct 2013 - 13:58
Les deux sont vrais : le terme a fait une apparition au début du XXème siècle, puis a été remis à la mode et utilisé ad nauseam par les mollahs et les plus intégristes chefs musulmans, pour devenir l'arme que l'on sait.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).

"Ce troisième grade [celui du PPCR] , c’est un peu l’agrégation pour tous: elle (sic)  donne la possibilité d’atteindre un niveau de rémunération proche de celui d’un agrégé en fin de carrière, soit 4.500 euros nets par mois" Frédéric Sève,SGEN-CFDT (penseur   très moderne,à l'école de la précédente).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
User17706
Enchanteur

Re: "Islamophobie" : Quand Pascal Bruckner se donne tort à lui-même.

par User17706 le Jeu 31 Oct 2013 - 14:10
Peu importe l'origine qu'on donne à ce terme, la deuxième version étant plus correcte; ce qui est important c'est d'être capable d'en donner une définition. Il est parfaitement absurde de prétendre qu'un terme aurait en lui-même vocation à être mal utilisé, même s'il peut arriver que certains mots favorisent des confusions. Ce serait précisément nier la possibilité même de distinguer entre définition d'un terme et usage d'un terme.

Pour préciser, Bruckner a tort de ne pas chercher à donner un sens au terme qu'il condamne, comme s'il était exclu d'avance que la religion musulmane comme telle crispe certains. Ça me rappelle, dans un genre très légèrement différent, les discours qui visaient à interdire a priori de distinguer, que dis-je, de tenter de distinguer entre «antisionisme» et «antisémitisme».

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
User17706
Enchanteur

Re: "Islamophobie" : Quand Pascal Bruckner se donne tort à lui-même.

par User17706 le Jeu 31 Oct 2013 - 15:53
C'est fou, en outre, d'en appeler aux «propagandes totalitaires» au moment même où l'on milite pour un appauvrissement du vocabulaire. C'est the ultimate twist auquel Orwell himself n'avait pas songé.

Ça me met hors de moi, ce genre d'appel à l'automutilation intellectuelle.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum