Michel Richard (SNPDEN) : le système scolaire français est toujours "extrêmement sélectif".

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Michel Richard (SNPDEN) : le système scolaire français est toujours "extrêmement sélectif".

Message par John le Ven 1 Nov 2013 - 14:20

SNPDEN: Le collège est encore trop sélectif
"Nous avons approuvé la loi de refondation de l’école". Michel Richard, secrétaire général adjoint du Syndicat national des personnels de direction de l’éducation nationale, ne fait pas mystère de son soutien à la réforme du ministre socialiste Vincent Peillon. Mais cette convergence d’idées ne signifie pas allégeance : "Nous ne sommes pas dans la majorité de François Hollande" corrige M. Richard qui insiste sur la nécessaire "indépendance" du syndicalisme. [...]
Les chefs d’établissements secondaires déplorent que le système éducatif français soit toujours "extrêmement sélectif". M. Richard déplore : "Le collège trie les élèves vers la 2nde générale ou la 2nde professionnelle". La solution ? "Il faut faire acquérir le socle commun de connaissances et de compétences" répond M. Richard, en insistant sur le "et". "Cela passe par une redéfinition des programmes de l’école primaire, par une refonte des programmes, et par une refondation de l’enseignement prioritaire". [...] Il y a quand même une bonne nouvelle en 2013 : "Nous approuvons le retour à la formation des enseignants avec les Espé (Ecoles supérieures du professorat et de l’éducation)" explique M. Richard. "Car le service public de l’éducation a besoin de bons professeurs de maths ou d’histoire, ce ne sont pas forcément de brillants historiens ou de brillants mathématiciens".
http://www.clicanoo.re/392463-le-college-est-encore-trop-selectif.html

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Richard (SNPDEN) : le système scolaire français est toujours "extrêmement sélectif".

Message par Olympias le Ven 1 Nov 2013 - 14:21

On ne doit pas avoir les mêmes élèves alors...

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Richard (SNPDEN) : le système scolaire français est toujours "extrêmement sélectif".

Message par Jim Thompson le Ven 1 Nov 2013 - 14:32

@Olympias a écrit:On ne doit pas avoir les mêmes élèves alors...
bah non lui il n' a pas d'élèves!!!!!!!
A la défense du socle!!!

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Richard (SNPDEN) : le système scolaire français est toujours "extrêmement sélectif".

Message par Provence le Ven 1 Nov 2013 - 14:37

M. Richard déplore : "Le collège trie les élèves vers la 2nde générale ou la 2nde professionnelle".
C'est le principe de l'orientation en fin de 3e. Qu'est-ce qui pose problème? scratch 

La solution ? "Il faut faire acquérir le socle commun de connaissances et de compétences"
Solution à quoi? A l'orientation? heu 


"Car le service public de l’éducation a besoin de bons professeurs de maths ou d’histoire, ce ne sont pas forcément de brillants historiens ou de brillants mathématiciens".
C'est bien connu, on n'a pas besoin de maîtriser ce qu'on enseigne... Suspect 

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Richard (SNPDEN) : le système scolaire français est toujours "extrêmement sélectif".

Message par Gryphe le Ven 1 Nov 2013 - 14:38

Le syndicat [SNPDEN-UNSA] est majoritaire chez les quelque 300 chefs d’établissements - proviseurs de lycées, principaux de collèges et adjoints- à La Réunion
A La Réunion ? Là où le SNALC est majoritaire chez les profs ? Et tout à coup les gens changent d'avis en passant le concours ? bounce Shocked 

"Le collège trie les élèves vers la 2nde générale ou la 2nde professionnelle". La solution ? "Il faut faire acquérir le socle commun de connaissances et de compétences"
Mais bien sûr. Grâce au Socle commun (M. Richard a oublié "et de culture" au passage), tous les élèves passeront automatiquement en Seconde générale, et auront automatiquement un bac général en trois ans, et une licence en trois ans (le fameux "bac-3-bac+3").
Question basique : que faudra-t-il faire comme études pour être boulanger, maçon, garagiste, assistance aux personnes, etc. ? Que deviendront les lycées pro ? Non, on n'a pas le droit de poser ces questions ?
bounce bounce bounce 
Selon le SNPDEN, il vaudrait mieux prendre en charge les élèves en difficulté dans tous les collèges
Oui mais comment ? (J'ai bien une idée sur la question, mais je ne sais pas si le SNPDEN sera d'accord. Smile )

bounce

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Richard (SNPDEN) : le système scolaire français est toujours "extrêmement sélectif".

Message par Gryphe le Ven 1 Nov 2013 - 14:39

@Jim Thompson a écrit:
@Olympias a écrit:On ne doit pas avoir les mêmes élèves alors...
bah non lui il n' a pas d'élèves!!!!!!!
Les CDE n'ont pas les élèves en cours. Ils ont cependant beaucoup d'élèves... J'en ai plus qu'avant. Very Happy

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Richard (SNPDEN) : le système scolaire français est toujours "extrêmement sélectif".

Message par Jim Thompson le Ven 1 Nov 2013 - 14:40

@Gryphe a écrit:
Le syndicat [SNPDEN-UNSA] est majoritaire chez les quelque 300 chefs d’établissements - proviseurs de lycées, principaux de collèges et adjoints- à La Réunion
A La Réunion ? Là où le SNALC est majoritaire chez les profs ? Et tout à coup les gens changent d'avis en passant le concours ? bounce Shocked 

"Le collège trie les élèves vers la 2nde générale ou la 2nde professionnelle". La solution ? "Il faut faire acquérir le socle commun de connaissances et de compétences"
Mais bien sûr. Grâce au Socle commun (M. Richard a oublié "et de culture" au passage), tous les élèves passeront automatiquement en Seconde générale, et auront automatiquement un bac général en trois ans, et une licence en trois ans (le fameux "bac-3-bac+3").
Question basique : que faudra-t-il faire comme études pour être boulanger, maçon, garagiste, assistance aux personnes, etc. ? Que deviendront les lycées pro ? Non, on n'a pas le droit de poser ces questions ?
bounce bounce bounce 
Selon le SNPDEN, il vaudrait mieux prendre en charge les élèves en difficulté dans tous les collèges
Oui mais comment ? (J'ai bien une idée sur la question, mais je ne sais pas si le SNPDEN sera d'accord. Smile )

bounce
pour les LP à tous les coups ils veulent fusionner LGT/LPO ET LP en un seul lycée
On réforme les statuts PLP/CERTIFIES/AGREGES en un seul (avec le soutien du SGEN et du SE?)
et hop une belle économie

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Richard (SNPDEN) : le système scolaire français est toujours "extrêmement sélectif".

Message par Jim Thompson le Ven 1 Nov 2013 - 14:41

@Gryphe a écrit:
@Jim Thompson a écrit:
@Olympias a écrit:On ne doit pas avoir les mêmes élèves alors...
bah non lui il n' a pas d'élèves!!!!!!!
Les CDE n'ont pas les élèves en cours. Ils ont cependant beaucoup d'élèves... J'en ai plus qu'avant. Very Happy
je sais très très bien
c'était A JOKE
mais surtout il ne les a pas en classe entière pour leur transmettre des savoirs

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Richard (SNPDEN) : le système scolaire français est toujours "extrêmement sélectif".

Message par Cath le Ven 1 Nov 2013 - 14:44

Ah, le fameux "yaka"...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Richard (SNPDEN) : le système scolaire français est toujours "extrêmement sélectif".

Message par linkus le Ven 1 Nov 2013 - 14:59

@Cath a écrit:Ah, le fameux "yaka"...

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy

linkus
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Richard (SNPDEN) : le système scolaire français est toujours "extrêmement sélectif".

Message par Asha Kraken le Ven 1 Nov 2013 - 17:17

@Provence a écrit:
M. Richard déplore : "Le collège trie les élèves vers la 2nde générale ou la 2nde professionnelle".
C'est le principe de l'orientation en fin de 3e. Qu'est-ce qui pose problème? scratch 

La solution ? "Il faut faire acquérir le socle commun de connaissances et de compétences"
Solution à quoi? A l'orientation? heu 


"Car le service public de l’éducation a besoin de bons professeurs de maths ou d’histoire, ce ne sont pas forcément de brillants historiens ou de brillants mathématiciens".
C'est bien connu, on n'a pas besoin de maîtriser ce qu'on enseigne... Suspect 
J'allais faire les mêmes remarques, quasi mot pour mot, donc je cite. J'ajouterais que ce que je trouve supra inquiétant, c'est la doxa du socle dont les adeptes parlent comme un allumé de secte parlerait de son gourou. Le socle, panacée universelle contre l'échec scolaire, la violence et le transit paresseux, je sature. Pas un instant de "stop on arrête la machine et on réfléchit", aucun doute, aucune remise en question, aucun recul, au contraire, "si les réformes ne marchent pas c'est qu'on ne les a pas appliquées avec assez de fougue", refrain connu.cafe


Dernière édition par Asha Kraken le Ven 1 Nov 2013 - 19:02, édité 1 fois

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Richard (SNPDEN) : le système scolaire français est toujours "extrêmement sélectif".

Message par JPhMM le Ven 1 Nov 2013 - 17:26

Car le service public de l’éducation a besoin de bons professeurs de maths ou d’histoire, ce ne sont pas forcément de brillants historiens ou de brillants mathématiciens.
En même temps, dans l'histoire de l’Éducation Nationale, les professeurs de maths dans le secondaire, qui furent aussi de brillants mathématiciens, doivent tenir dans les doigts d'une seule main.

D'ailleurs il faut espérer que si un jour est identifié un brillant mathématicien dans nos rangs, les instances sauront lui proposer un poste lui permettant d'offrir au monde ce que son talent semble promettre.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Richard (SNPDEN) : le système scolaire français est toujours "extrêmement sélectif".

Message par PauvreYorick le Ven 1 Nov 2013 - 17:30

À quel égard la sélectivité constitue-t-elle un mal? (Autrement dit: ça sert à quoi, l'école?)

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Richard (SNPDEN) : le système scolaire français est toujours "extrêmement sélectif".

Message par Olympias le Ven 1 Nov 2013 - 17:32

Le lycée (LGT) est devenu tout sauf sélectif.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Richard (SNPDEN) : le système scolaire français est toujours "extrêmement sélectif".

Message par JPhMM le Ven 1 Nov 2013 - 17:35

@PauvreYorick a écrit:À quel égard la sélectivité constitue-t-elle un mal?
La réponse n'est pas boboément correcte.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Richard (SNPDEN) : le système scolaire français est toujours "extrêmement sélectif".

Message par Patissot le Ven 1 Nov 2013 - 17:36

@JPhMM a écrit:
Car le service public de l’éducation a besoin de bons professeurs de maths ou d’histoire, ce ne sont pas forcément de brillants historiens ou de brillants mathématiciens.
En même temps, dans l'histoire de l’Éducation Nationale, les professeurs de maths dans le secondaire, qui furent aussi de brillants mathématiciens, doivent tenir dans les doigts d'une seule main.
Ce n'est pas si rare de ne pas trouver de poste à l'issue d'une thèse en mathématiques fondamentales, et ces personnes se dirigent souvent dans un premier temps vers l'enseignement puisqu'ils sont généralement agrégés.
L'année dernière j'avais un collègue ulmien, docteur, qui n'a pas même eu un poste en école d'ingénieur, prépa, etc. Cette année j'ai à nouveau un collègue normalien à qui les portes du supérieur sont restés fermées. Bon cela ne fait que deux doigts sur dix et on peut toujours discuter de l'intensité de l'éclat qui permet de considérer quelqu'un comme brillant, mais on ne peut tout de même pas les qualifier de médiocre. Et lorsqu'on voit qu'on a des contractuels qui confondent image et antécédent, qui ne savent pas mener à bien une récurrence...


Dernière édition par Patissot le Ven 1 Nov 2013 - 17:38, édité 1 fois

_________________
« Déjà, certaines portions de ma vie ressemblent aux salles dégarnies d'un palais trop vaste, qu'un propriétaire appauvri renonce à occuper tout entier. »

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Richard (SNPDEN) : le système scolaire français est toujours "extrêmement sélectif".

Message par JPhMM le Ven 1 Nov 2013 - 17:37

@Patissot a écrit:
@JPhMM a écrit:
Car le service public de l’éducation a besoin de bons professeurs de maths ou d’histoire, ce ne sont pas forcément de brillants historiens ou de brillants mathématiciens.
En même temps, dans l'histoire de l’Éducation Nationale, les professeurs de maths dans le secondaire, qui furent aussi de brillants mathématiciens, doivent tenir dans les doigts d'une seule main.
Ce n'est pas si rare de ne pas trouver de poste à l'issue d'une thèse en mathématiques fondamentales, et ces personnes se dirigent souvent dans un premier temps vers l'enseignement puisqu'ils sont généralement agrégés.
L'année dernière j'avais un collègue ulmien, docteur, qui n'a pas même eu un poste en école d'ingénieur, prépa, etc. Cette année j'ai à nouveau un collègue normalien à qui les portes du supérieur sont restés fermées. Bon cela ne fait que deux doigts sur dix et on peut toujours discuter de l'intensité de l'éclat qui permet de considérer quelqu'un comme brillant.
En effet. Very Happy

Car il n'est pas seulement dit "mathématicien" ou "brillant", mais "brillant mathématicien". Wink

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Richard (SNPDEN) : le système scolaire français est toujours "extrêmement sélectif".

Message par Patissot le Ven 1 Nov 2013 - 17:39

C'est à dire que c'est le rayonnement des publications qui permet d'accéder à ce statut ? Dans ce cas effectivement il n'y a pas de brillants mathématiciens dans le secondaire, et tant mieux pour eux.


Dernière édition par Patissot le Ven 1 Nov 2013 - 17:41, édité 1 fois

_________________
« Déjà, certaines portions de ma vie ressemblent aux salles dégarnies d'un palais trop vaste, qu'un propriétaire appauvri renonce à occuper tout entier. »

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Richard (SNPDEN) : le système scolaire français est toujours "extrêmement sélectif".

Message par JPhMM le Ven 1 Nov 2013 - 17:40

@Patissot a écrit:C'est à dire que c'est le rayonnement des publications qui permet d'accéder à ce statut ?
Je présume que c'est la qualité des productions mathématiques — originales, bien sûr. Qu'elles soient publiées ou non.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Richard (SNPDEN) : le système scolaire français est toujours "extrêmement sélectif".

Message par PauvreYorick le Ven 1 Nov 2013 - 17:46

Bah, une phrase comme
Car le service public de l’éducation a besoin de bons professeurs de maths ou d’histoire, ce ne sont pas forcément de brillants historiens ou de brillants mathématiciens
se prête à mille interprétations qui occupent tous les degrés entre l'évidence absolue et l'ânerie pure et simple.

Évidence absolue: il y avait des p'tits gars à Königsberg dans les années 1770-1780 qui avaient Kant pour prof de philo. Ça ne veut pas dire qu'eux seuls ont eu un prof de philo digne de ce nom. Il y en a eu des cohortes de remarquables qui n'ont jamais rien inventé ni découvert et dont le nom se perdra, comme il est naturel. De même, on peut tout à fait être un professeur de mathématiques ou de physique excellent sans être Kolmogorov ni Feynman, et on peut être un prof d'histoire excellent sans être Lucien Febvre.

Ânerie pure et simple: peu importe le degré de maîtrise de leur discipline qu'auront atteint les professeurs: après tout il y a des manuels.

Ce genre de discours, permanent dans l'EN, auquel il n'est possible d'attribuer un sens qu'en spéculant sur les intentions réelles de celui qui le profère, me fatigue à un point indicible.


Dernière édition par PauvreYorick le Ven 1 Nov 2013 - 17:48, édité 2 fois (Raison : remise en forme de la citation)

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Richard (SNPDEN) : le système scolaire français est toujours "extrêmement sélectif".

Message par Patissot le Ven 1 Nov 2013 - 17:47

Dans ce cas on doit compter le nombre de "brillant mathématicien" français sur les doigts d'une mains, pas étonnant qu'on en trouve pas davantage en se restreignant au sous-ensemble constitué de ceux qui travaillent dans le secondaire.
Quoi qu'il en soit c'est un peu stupide de financer des gens pendant une dizaine d'année pour finalement les employer dans le secondaire...

_________________
« Déjà, certaines portions de ma vie ressemblent aux salles dégarnies d'un palais trop vaste, qu'un propriétaire appauvri renonce à occuper tout entier. »

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Richard (SNPDEN) : le système scolaire français est toujours "extrêmement sélectif".

Message par Igniatius le Ven 1 Nov 2013 - 18:47

@PauvreYorick a écrit:À quel égard la sélectivité constitue-t-elle un mal? (Autrement dit: ça sert à quoi, l'école?)

Moi, j'aime bien tes questions.
Very Happy 

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Richard (SNPDEN) : le système scolaire français est toujours "extrêmement sélectif".

Message par Igniatius le Ven 1 Nov 2013 - 18:50

Quand on lit les sujets du CAPES de maths des dernières années, on peut rassurer ce brillant syndicaliste : on ne recrute pas que de brillants mathématiciens, c'est une certitude...

C'est fatiguant cette habitude des CDE de demander des profs ayant effectué de médiocres études (cf. LJeanjeau dans le secteur).

Heureusement, il nous reste Gryphe.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Richard (SNPDEN) : le système scolaire français est toujours "extrêmement sélectif".

Message par Luigi_B le Ven 1 Nov 2013 - 19:24

Michel Richard a écrit:Les chefs d’établissements secondaires déplorent que le système éducatif français soit toujours "extrêmement sélectif".
C'est vrai qu'avec désormais des taux records d'obtention du baccalauréat sous la Ve République le système est "extrêmement sélectif". D'autant que, contrairement à la Finlande, l'accès à l'université est ensuite de droit.

Michel Richard a écrit:Le collège trie les élèves vers la 2nde générale ou la 2nde professionnelle
Après avoir conduit tous les élèves au niveau bac, notamment en créant des bac professionnels en 1985 puis en les rendant obligatoires en 2008, il faut à présent passer à l'étape suivante : le bac général pour tous.

Car cette phrase de Michel Richard repose sur un non dit : il n'y a de réussite que par la voie générale et par les études, ce qui est non seulement méprisant - sous des oripeaux progressistes - pour la voie professionnelle mais surtout très faux.

Ou comment, au lieu de s'efforcer de revaloriser une filière qui - filières tertiaires mises à part - est éminemment nécessaire à notre société et mérite infiniment notre respect, travailler sourdement à la saper davantage dans l'opinion.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Richard (SNPDEN) : le système scolaire français est toujours "extrêmement sélectif".

Message par frdm le Dim 3 Nov 2013 - 15:53

@Igniatius a écrit:Quand on lit les sujets du CAPES de maths des dernières années, on peut rassurer ce brillant syndicaliste : on ne recrute pas que de brillants mathématiciens, c'est une certitude...

C'est fatiguant cette habitude des CDE de demander des profs ayant effectué de médiocres études (cf. LJeanjeau dans le secteur).

Heureusement, il nous reste Gryphe.
Idem pour la physique, le niveau moyen des lauréats de l'an dernier est très bas (questions surréalistes de deux stagiaires sur le mouvement d'une bille dans un fluide visqueux, qui ignoraient l'existence d'une vitesse limite). Le voeu implicite de M.Richard de n'avoir que des professeurs au parcours universitaire médiocre est en train de se réaliser.

frdm
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum