Dans le délire des comités VigiGender, il n'est pas "bien naturel" qu'un garçon ou une fille soit "attiré(e) affectivement et sexuellement" par une personne du même sexe.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dans le délire des comités VigiGender, il n'est pas "bien naturel" qu'un garçon ou une fille soit "attiré(e) affectivement et sexuellement" par une personne du même sexe.

Message par John le Ven 1 Nov - 18:43

GENDER : Non à la déconstruction des repères de nos enfants

Chers parents d'élèves,

Nous sommes, comme vous, parents d’élèves et nous estimons que c’est notre devoir et notre responsabilité d’être attentifs et vigilants à tout ce qui peut être enseigné à nos enfants dans le cadre de l’éducation sexuelle ou encore de la sensibilisation à l’égalité entre les sexes et aux discriminations liées à l’orientation sexuelle.
Comme parents, nous devons être préalablement informés de ce qui leur est enseigné dans ce domaine et même associés à l’élaboration de cet enseignement.
Nous sommes en effet les premiers éducateurs de nos enfants : nous avons notre mot à dire sur ces sujets qui touchent intimement à la construction de leur personnalité, à leur épanouissement, à leur vision de la sexualité et de la famille.
Peut-être avez-vous déjà entendu parler des « Gender Studies » - ou « Etudes sur le Gender (ou Genre) » ? Venues des Etats-Unis, ces études explorent un certain nombre de questions fondamentales liées à l’identité sexuée (garçon ou fille), aux différentes pratiques sexuelles (homosexualité, bisexualité, transsexualité...), à la différence et à la complémentarité homme/femme.
Ces études sur le genre sont difficiles à décrypter, parfois contradictoires entre elles. Cependant, elles sont souvent utilisées pour promouvoir un certain nombre de concepts qui brouillent les repères les plus élémentaires en matière d’identité sexuelle et de sexualité.
Ces concepts Gender ont une influence de plus en plus importante sur la manière d’appréhender l’éducation sexuelle, la sensibilisation à l’égalité homme-femme et la lutte contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle. Leur influence croissante dans la société pose aux parents que
nous sommes des questions importantes sur ce qu’ils souhaitent que leurs enfants comprennent à propos de leur identité et de la sexualité.
L’inspection générale de l’Education nationale vient de remettre au gouvernement un rapport qui recommande la « déconstruction des stéréotypes de genre » et la formation des enseignants aux questions liées au « genre ».
Une expérimentation est menée dans 500 écoles dès la maternelle, dans le cadre du programme « ABCD de l’égalité » qui - sous couvert d’égalité homme-femme - est imprégné de concepts Gender.
Comme premiers éducateurs de nos enfants, nous sommes tous concernés. C’est pourquoi nous avons décidé de créer avec vous des « Comités de parents VigiGender » dans les établissements scolaires. Il s’agit tout simplement d’exprimer notre volonté d’être vigilants sur tout ce qui pourrait être dit à nos enfants sous l’influence des concepts Gender.
Nous voyons l’école comme un prolongement de l’éducation que nous donnons à nos enfants à la maison. Les parents et les équipes pédagogiques doivent travailler ensemble sur toutes ces questions, les parents doivent être informés, pouvoir donner leur avis et, le cas échéant, ils doivent pouvoir exprimer leur désaccord au nom de leur liberté d’éducation, au nom de leur responsabilité de premiers éducateurs de leurs enfants.
Créez ou rejoignez le « Comité de parents VigiGender » de votre école !
Votre Comité de parents - VigiGender

Créez ou rejoignez le comité de parents VigiGender de votre école
Contact national : contact@vigi-gender.fr
Comme parents, nous jugeons qu’il n’est jamais anodin d’aborder les repères élémentaires de nos enfants en matière d’identité sexuée.
Nous savons que le brouillage des repères élémentaires peut avoir des conséquences graves. Nous pouvons avoir des opinions diverses sur toutes ces questions, mais nous sommes tous concernés, et avons tous notre mot à dire !
Le « Comité de parents VigiGender » de notre école, en complément de l’association de parents d’élèves ou en son sein, a donc pour rôle de :
- Distribuer la lettre aux parents ci-contre pour les inviter à participer au Comité de parents – VigiGender
- Rencontrer l'association de parents d'élèves de l’établissement et voir si elle accepterait de coopérer sur ce sujet
- rencontrer le directeur de l'établissement  pour lui faire part de cette préoccupation, connaître sa réaction et convenir avec lui des RDV ci-dessous
- Organiser une réunion de concertation avec la communauté éducative de l’établissement sur toutes ces questions qui touchent à l’intimité de nos enfants
- Informer les parents sur les intentions du gouvernement quant à la diffusion des concepts Gender dès la maternelle
- Centraliser et relayer toutes les informations sur ce sujet  (externe ou interne à l’école) pour informer les parents de l’établissement, mais aussi VigiGender national, de ce qui se passe éventuellement dans votre crèche ou votre école.

Il s'agit donc de :
- promouvoir la liberté d’éducation et la responsabilité des parents comme premiers éducateurs de leurs enfants ;
- s’opposer, le cas échéant, à des propos, enseignements ou autres susceptibles de brouiller les repères des enfants (identité sexuée, vie affective et sexuelle, etc).

Homme/Femme : Identiques et interchangeables ?
AUJOURD’HUI, nous ne voyons bien sûr aucune «supériorité» d’un sexe sur l’autre, mais nous voyons bien que la reconnaissance de la différence et de la complémentarité homme/femme est structurante pour notre enfant.
Cette reconnaissance est même nécessaire pour faire progresser l’égalité homme/femme dans la société.
LES CONCEPTS GENDER tendent à gommer les différences homme/femme. Le fait que les garçons et les filles réagissent, communiquent, s’habillent et jouent différemment est considéré comme une « construction sociale destinée à assurer la domination d’un sexe sur l’autre ».
SOMMES NOUS PRETS  à ce que nos enfants voient leurs repères brouillés par un discours qui nie la réalité desidentités sexuées homme/femme ? Qui réduit l’homme et la femme à leur rôle social en mettant de côté leur être ? Qui déclare que l’homme et la femme sont identiques et interchangeables ?

Pratiques sexuelles - Sont-elles sans incidence ?
AUJOURD’HUI, bien-sûr, nous sommes sensibles à ce que nul ne soit discriminé et nous respectons le cheminement de chacun. En même temps, nous trouvons bien naturel qu’un garçon soit attiré affectivement et sexuellement par une fille, et une fille par un garçon. Nous souhaitons que nos enfants s’épanouissent dans leur vie affective et qu’ils fondent un jour une famille, avec des enfants qui seront nos petits- enfants.
D'APRES LES CONCEPTS GENDER, alors que seul un homme et une femme peuvent être féconds ensemble, l’orientation sexuelle serait sans incidence. Ce serait indifférent.
SOMMES-NOUS PRETS à ce que nos enfants entendent parler à l’école de toutes les pratiques sexuelles ? Et à ce qu’elles soient présentées comme si tout était indifférent ?

http://www.lamanifpourtous.fr/images/pdf/Fiche_Gender.pdf

Le plan VigiGender se déploie rapidement.

Chaque département met en place un référent Gender.

Ce référent est là pour vous informer et vous aider à constituer un comité de parents VigiGender sur l’école de votre enfant.

Plus d'informations ici

L’ABCD de l’égalité sera expérimenté début novembre
dans 275 écoles.

Ce programme vise à déconstruire les « stéréotypes » de genre, sous prétexte de lutte pour l’égalité. A travers cette déconstruction des « stéréotypes », ce sont les concepts de Gender que l’Etat cherche à imposer à l’Ecole. Ces concepts, qui font débat entre spécialistes, vont brouiller les repères élémentaires de nos enfants (dès 5 ans) pour construire de nouveaux modèles de comportement, sans que les parents en soient informés.

L’Etat ne peut se passer des parents dans l’éducation des enfants.

L’Ecole, les enseignants ne sont pas là pour déconstruire, mais pour construire !

Soutenons-les, travaillons avec eux, pour offrir à nos enfants une Ecole fière de son rôle et indépendante de tous concepts non prouvés !



CREEZ OU REJOIGNEZ VOTRE COMITE DE PARENTS VIGIGENDER !

Contactez-nous sur contact@vigi-gender.fr

Nous vous mettrons en relation avec votre référent Gender départemental.



Si vous avez connaissance d’interventions ou de pratiques dans les crèches ou écoles
qui vous semblent relever du Gender (déconstruction des « stéréotypes » familiaux et sexués par exemple)

Déposez votre témoignage


Dernière édition par John le Ven 1 Nov - 18:45, édité 1 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le délire des comités VigiGender, il n'est pas "bien naturel" qu'un garçon ou une fille soit "attiré(e) affectivement et sexuellement" par une personne du même sexe.

Message par Trinity le Ven 1 Nov - 18:56

Shocked 

Hallucinant.

_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein


Trinity
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le délire des comités VigiGender, il n'est pas "bien naturel" qu'un garçon ou une fille soit "attiré(e) affectivement et sexuellement" par une personne du même sexe.

Message par zeprof le Sam 2 Nov - 9:56

affraid 

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."

zeprof
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le délire des comités VigiGender, il n'est pas "bien naturel" qu'un garçon ou une fille soit "attiré(e) affectivement et sexuellement" par une personne du même sexe.

Message par InvitéPas le Sam 2 Nov - 10:27


Je supporte de moins en moins le tour que prend notre société.

_________________
"L'ENT idéal ne serait constitué que d'une poubelle et la seule fonction de l'ENT serait de se mettre lui-même dans sa propre poubelle de façon récursive et sans mécanisme de sortie." Dugong

"S'il arrive que tu tombes, apprends vite à chevaucher ta chute. Que ta chute devienne ton cheval pour continuer ton voyage." Frankétienne
I love you

InvitéPas
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le délire des comités VigiGender, il n'est pas "bien naturel" qu'un garçon ou une fille soit "attiré(e) affectivement et sexuellement" par une personne du même sexe.

Message par Ingeborg B. le Sam 2 Nov - 10:42

Une collègue a dû annuler la conférence d'une sociologue dans notre établissement à cause de cela.... La manif pour tous a quelques adeptes dans la ville où est situé notre établissement.

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le délire des comités VigiGender, il n'est pas "bien naturel" qu'un garçon ou une fille soit "attiré(e) affectivement et sexuellement" par une personne du même sexe.

Message par InvitéPas le Sam 2 Nov - 10:44

Mais c'est calamiteux ! On en est déjà là ? à suivre leurs volontés ?

_________________
"L'ENT idéal ne serait constitué que d'une poubelle et la seule fonction de l'ENT serait de se mettre lui-même dans sa propre poubelle de façon récursive et sans mécanisme de sortie." Dugong

"S'il arrive que tu tombes, apprends vite à chevaucher ta chute. Que ta chute devienne ton cheval pour continuer ton voyage." Frankétienne
I love you

InvitéPas
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le délire des comités VigiGender, il n'est pas "bien naturel" qu'un garçon ou une fille soit "attiré(e) affectivement et sexuellement" par une personne du même sexe.

Message par atrium le Sam 2 Nov - 10:48

groyer a écrit:Une collègue a dû annuler la conférence d'une sociologue dans notre établissement à cause de cela.... La manif pour tous a quelques adeptes dans la ville où est situé notre établissement.
Et les autres parents, les collègues, la hiérarchie, les élèves? Ce sont tous des veaux?

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le délire des comités VigiGender, il n'est pas "bien naturel" qu'un garçon ou une fille soit "attiré(e) affectivement et sexuellement" par une personne du même sexe.

Message par falblabla le Sam 2 Nov - 10:51

[quote] " Nous savons que le brouillage des repères élémentaires peut avoir des conséquences graves" [quote]

Tout à fait.

falblabla
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le délire des comités VigiGender, il n'est pas "bien naturel" qu'un garçon ou une fille soit "attiré(e) affectivement et sexuellement" par une personne du même sexe.

Message par Ingeborg B. le Sam 2 Nov - 10:54

@atrium a écrit:
groyer a écrit:Une collègue a dû annuler la conférence d'une sociologue dans notre établissement à cause de cela.... La manif pour tous a quelques adeptes dans la ville où est situé notre établissement.
Et les autres parents, les collègues, la hiérarchie, les élèves? Ce sont tous des veaux?
Je l'ai appris après et cela s'est passé juste avant les vacances. Je vais me renseigner à la rentrée. Je n'en dis pas plus ou alors il faut que je change de pseudo .....

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le délire des comités VigiGender, il n'est pas "bien naturel" qu'un garçon ou une fille soit "attiré(e) affectivement et sexuellement" par une personne du même sexe.

Message par John le Sam 2 Nov - 12:46

groyer a écrit:Une collègue a dû annuler la conférence d'une sociologue dans notre établissement à cause de cela.... La manif pour tous a quelques adeptes dans la ville où est situé notre établissement.
Ils essaient de censurer beaucoup de débats, soit avant par des menaces, soit au début par des cris et des sifflets pour empêcher les prises de parole.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le délire des comités VigiGender, il n'est pas "bien naturel" qu'un garçon ou une fille soit "attiré(e) affectivement et sexuellement" par une personne du même sexe.

Message par Osmie le Sam 2 Nov - 12:58

@John a écrit:GENDER : Non à la déconstruction des repères de nos enfants

Chers parents d'élèves,

Nous sommes, comme vous, parents d’élèves et nous estimons que c’est notre devoir et notre responsabilité d’être attentifs et vigilants à tout ce qui peut être enseigné à nos enfants dans le cadre de l’éducation sexuelle ou encore de la sensibilisation à l’égalité entre les sexes et aux discriminations liées à l’orientation sexuelle.
Comme parents, nous devons être préalablement informés de ce qui leur est enseigné dans ce domaine et même associés à l’élaboration de cet enseignement.
Nous sommes en effet les premiers éducateurs de nos enfants : nous avons notre mot à dire sur ces sujets qui touchent intimement à la construction de leur personnalité, à leur épanouissement, à leur vision de la sexualité et de la famille.
Peut-être avez-vous déjà entendu parler des « Gender Studies » - ou « Etudes sur le Gender (ou Genre) » ? Venues des Etats-Unis, ces études explorent un certain nombre de questions fondamentales liées à l’identité sexuée (garçon ou fille), aux différentes pratiques sexuelles (homosexualité, bisexualité, transsexualité...), à la différence et à la complémentarité homme/femme.
Ces études sur le genre sont difficiles à décrypter, parfois contradictoires entre elles. Cependant, elles sont souvent utilisées pour promouvoir un certain nombre de concepts qui brouillent les repères les plus élémentaires en matière d’identité sexuelle et de sexualité.
Ces concepts Gender ont une influence de plus en plus importante sur la manière d’appréhender l’éducation sexuelle, la sensibilisation à l’égalité homme-femme et la lutte contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle. Leur influence croissante dans la société pose aux parents que
nous sommes des questions importantes sur ce qu’ils souhaitent que leurs enfants comprennent à propos de leur identité et de la sexualité.
L’inspection générale de l’Education nationale vient de remettre au gouvernement un rapport qui recommande la « déconstruction des stéréotypes de genre » et la formation des enseignants aux questions liées au « genre ».
Une expérimentation est menée dans 500 écoles dès la maternelle, dans le cadre du programme « ABCD de l’égalité » qui - sous couvert d’égalité homme-femme - est imprégné de concepts Gender.
Comme premiers éducateurs de nos enfants, nous sommes tous concernés. C’est pourquoi nous avons décidé de créer avec vous des « Comités de parents VigiGender » dans les établissements scolaires. Il s’agit tout simplement d’exprimer notre volonté d’être vigilants sur tout ce qui pourrait être dit à nos enfants sous l’influence des concepts Gender.
Nous voyons l’école comme un prolongement de l’éducation que nous donnons à nos enfants à la maison. Les parents et les équipes pédagogiques doivent travailler ensemble sur toutes ces questions, les parents doivent être informés, pouvoir donner leur avis et, le cas échéant, ils doivent pouvoir exprimer leur désaccord au nom de leur liberté d’éducation, au nom de leur responsabilité de premiers éducateurs de leurs enfants.
Créez ou rejoignez le « Comité de parents VigiGender » de votre école !
Votre Comité de parents - VigiGender

Créez ou rejoignez le comité de parents VigiGender de votre école
Contact national : contact@vigi-gender.fr
Comme parents, nous jugeons qu’il n’est jamais anodin d’aborder les repères élémentaires de nos enfants en matière d’identité sexuée.
Nous savons que le brouillage des repères élémentaires peut avoir des conséquences graves. Nous pouvons avoir des opinions diverses sur toutes ces questions, mais nous sommes tous concernés, et avons tous notre mot à dire !
Le « Comité de parents VigiGender » de notre école, en complément de l’association de parents d’élèves ou en son sein, a donc pour rôle de :
- Distribuer la lettre aux parents ci-contre pour les inviter à participer au Comité de parents – VigiGender
- Rencontrer l'association de parents d'élèves de l’établissement et voir si elle accepterait de coopérer sur ce sujet
- rencontrer le directeur de l'établissement  pour lui faire part de cette préoccupation, connaître sa réaction et convenir avec lui des RDV ci-dessous
- Organiser une réunion de concertation avec la communauté éducative de l’établissement sur toutes ces questions qui touchent à l’intimité de nos enfants
- Informer les parents sur les intentions du gouvernement quant à la diffusion des concepts Gender dès la maternelle
- Centraliser et relayer toutes les informations sur ce sujet  (externe ou interne à l’école) pour informer les parents de l’établissement, mais aussi VigiGender national, de ce qui se passe éventuellement dans votre crèche ou votre école.


Il s'agit donc de :
- promouvoir la liberté d’éducation et la responsabilité des parents comme premiers éducateurs de leurs enfants ;
- s’opposer, le cas échéant, à des propos, enseignements ou autres susceptibles de brouiller les repères des enfants (identité sexuée, vie affective et sexuelle, etc).

Homme/Femme : Identiques et interchangeables ?
AUJOURD’HUI, nous ne voyons bien sûr aucune «supériorité» d’un sexe sur l’autre, mais nous voyons bien que la reconnaissance de la différence et de la complémentarité homme/femme est structurante pour notre enfant.
Cette reconnaissance est même nécessaire pour faire progresser l’égalité homme/femme dans la société.
LES CONCEPTS GENDER tendent à gommer les différences homme/femme. Le fait que les garçons et les filles réagissent, communiquent, s’habillent et jouent différemment est considéré comme une « construction sociale destinée à assurer la domination d’un sexe sur l’autre ».
SOMMES NOUS PRETS  à ce que nos enfants voient leurs repères brouillés par un discours qui nie la réalité desidentités sexuées homme/femme ? Qui réduit l’homme et la femme à leur rôle social en mettant de côté leur être ? Qui déclare que l’homme et la femme sont identiques et interchangeables ?

Pratiques sexuelles - Sont-elles sans incidence ?
AUJOURD’HUI, bien-sûr, nous sommes sensibles à ce que nul ne soit discriminé et nous respectons le cheminement de chacun. En même temps, nous trouvons bien naturel qu’un garçon soit attiré affectivement et sexuellement par une fille, et une fille par un garçon. Nous souhaitons que nos enfants s’épanouissent dans leur vie affective et qu’ils fondent un jour une famille, avec des enfants qui seront nos petits- enfants.
D'APRES LES CONCEPTS GENDER, alors que seul un homme et une femme peuvent être féconds ensemble, l’orientation sexuelle serait sans incidence. Ce serait indifférent.
SOMMES-NOUS PRETS à ce que nos enfants entendent parler à l’école de toutes les pratiques sexuelles ? Et à ce qu’elles soient présentées comme si tout était indifférent ?

http://www.lamanifpourtous.fr/images/pdf/Fiche_Gender.pdf

Le plan VigiGender se déploie rapidement.

Chaque département met en place un référent Gender.

Ce référent est là pour vous informer et vous aider à constituer un comité de parents VigiGender sur l’école de votre enfant.

Plus d'informations ici

L’ABCD de l’égalité sera expérimenté début novembre
dans 275 écoles.

Ce programme vise à déconstruire les « stéréotypes » de genre, sous prétexte de lutte pour l’égalité. A travers cette déconstruction des « stéréotypes », ce sont les concepts de Gender que l’Etat cherche à imposer à l’Ecole. Ces concepts, qui font débat entre spécialistes, vont brouiller les repères élémentaires de nos enfants (dès 5 ans) pour construire de nouveaux modèles de comportement, sans que les parents en soient informés.

L’Etat ne peut se passer des parents dans l’éducation des enfants.

L’Ecole, les enseignants ne sont pas là pour déconstruire, mais pour construire !

Soutenons-les, travaillons avec eux, pour offrir à nos enfants une Ecole fière de son rôle et indépendante de tous concepts non prouvés !



CREEZ OU REJOIGNEZ VOTRE COMITE DE PARENTS VIGIGENDER !

Contactez-nous sur contact@vigi-gender.fr

Nous vous mettrons en relation avec votre référent Gender départemental.



Si vous avez connaissance d’interventions ou de pratiques dans les crèches ou écoles
qui vous semblent relever du Gender (déconstruction des « stéréotypes » familiaux et sexués par exemple)

Déposez votre témoignage
Ils sont gentils ! On ne parlait pas de sanctuariser l'école ?

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le délire des comités VigiGender, il n'est pas "bien naturel" qu'un garçon ou une fille soit "attiré(e) affectivement et sexuellement" par une personne du même sexe.

Message par Reine Margot le Sam 2 Nov - 13:16

c'est pas grave, Marcel Rufo a dit qu'il fallait que les parents interviennent plus à l'école et donnent leur opinion sur ce qu'on transmet aux élèves.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le délire des comités VigiGender, il n'est pas "bien naturel" qu'un garçon ou une fille soit "attiré(e) affectivement et sexuellement" par une personne du même sexe.

Message par PauvreYorick le Sam 2 Nov - 13:20

@Reine Margot a écrit:c'est pas grave, Marcel Rufo a dit qu'il fallait que les parents interviennent plus à l'école et donnent leur opinion sur ce qu'on transmet aux élèves.
Ça s'appelle la démocratie et donc le progrès. Moi, je suis pour, puisque j'estime, courageusement, que le bien est toujours meilleur que le mal. (On ne le dit pas assez!!) Donc, il faut étendre le principe partout, et par exemple faire voter l'Assemblée des patients, à l'hôpital, sur la pertinence de tel ou tel traitement, de telle ou telle opération, etc. La relation médecin/patient client n'en sera que meilleure.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le délire des comités VigiGender, il n'est pas "bien naturel" qu'un garçon ou une fille soit "attiré(e) affectivement et sexuellement" par une personne du même sexe.

Message par atrium le Sam 2 Nov - 14:02

@Reine Margot a écrit:c'est pas grave, Marcel Rufo a dit qu'il fallait que les parents interviennent plus à l'école et donnent leur opinion sur ce qu'on transmet aux élèves.
Je suis démocrate et farouche partisan de la liberté d'expression: les parents peuvent toujours donner leur avis sur ce le programme ou mes méthodes d'enseignement. Je ne me sens en revanche pas tenu de les écouter, si je n'ai pas le temps, ni d'en tenir compte, si je ne suis pas d'accord. diable 

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le délire des comités VigiGender, il n'est pas "bien naturel" qu'un garçon ou une fille soit "attiré(e) affectivement et sexuellement" par une personne du même sexe.

Message par Asha Kraken le Sam 2 Nov - 14:04

@PauvreYorick a écrit:
@Reine Margot a écrit:c'est pas grave, Marcel Rufo a dit qu'il fallait que les parents interviennent plus à l'école et donnent leur opinion sur ce qu'on transmet aux élèves.
Ça s'appelle la démocratie et donc le progrès. Moi, je suis pour, puisque j'estime, courageusement, que le bien est toujours meilleur que le mal. (On ne le dit pas assez!!) Donc, il faut étendre le principe partout, et par exemple faire voter l'Assemblée des patients, à l'hôpital, sur la pertinence de tel ou tel traitement, de telle ou telle opération, etc. La relation médecin/patient client n'en sera que meilleure.
Tu vas croire que je passe ma vie à t'envoyer des fleurs (je me permets de te tutoyer car tu as indiqué que tu préférais ! ) mais comme j'ai utilisé également cet argument sur un autre fil ... fleurs

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le délire des comités VigiGender, il n'est pas "bien naturel" qu'un garçon ou une fille soit "attiré(e) affectivement et sexuellement" par une personne du même sexe.

Message par PauvreYorick le Sam 2 Nov - 14:06

Mais les fleurs sont reçues avec grande joie Very Happy

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le délire des comités VigiGender, il n'est pas "bien naturel" qu'un garçon ou une fille soit "attiré(e) affectivement et sexuellement" par une personne du même sexe.

Message par JPhMM le Sam 2 Nov - 14:26

Sachant que se laver les dents non plus n'est pas "bien naturel", nous pouvons en déduire logiquement que les haleines des membres de ces comités sont sans doute aussi nauséabondes que leurs idées.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le délire des comités VigiGender, il n'est pas "bien naturel" qu'un garçon ou une fille soit "attiré(e) affectivement et sexuellement" par une personne du même sexe.

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 2 Nov - 14:30

@JPhMM a écrit:Sachant que se laver les dents non plus n'est pas "bien naturel", nous pouvons en déduire logiquement que les haleines des membres de ces comités sont sans doute aussi nauséabondes que leurs idées.
C'est bien connu, "y a que les gens sales qui se lavent"! professeur 
C'est du bon sens populaire, on n'y peut rien!

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le délire des comités VigiGender, il n'est pas "bien naturel" qu'un garçon ou une fille soit "attiré(e) affectivement et sexuellement" par une personne du même sexe.

Message par Ingeborg B. le Sam 2 Nov - 14:31

@John a écrit:
groyer a écrit:Une collègue a dû annuler la conférence d'une sociologue dans notre établissement à cause de cela.... La manif pour tous a quelques adeptes dans la ville où est situé notre établissement.
Ils essaient de censurer beaucoup de débats, soit avant par des menaces, soit au début par des cris et des sifflets pour empêcher les prises de parole.
Je supprime ce que j'ai écrit par prudence


Dernière édition par groyer le Sam 2 Nov - 22:40, édité 1 fois

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le délire des comités VigiGender, il n'est pas "bien naturel" qu'un garçon ou une fille soit "attiré(e) affectivement et sexuellement" par une personne du même sexe.

Message par JPhMM le Sam 2 Nov - 14:36

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@JPhMM a écrit:Sachant que se laver les dents non plus n'est pas "bien naturel", nous pouvons en déduire logiquement que les haleines des membres de ces comités sont sans doute aussi nauséabondes que leurs idées.
C'est bien connu, "y a que les gens sales qui se lavent"! professeur 
C'est du bon sens populaire, on n'y peut rien!
"Bien naturel"... Dis-moi, ces gens-là ignorent-ils que la civilisation commence là où la nature s'arrête, ou pensent-ils vraiment que la nature est un critère moral ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le délire des comités VigiGender, il n'est pas "bien naturel" qu'un garçon ou une fille soit "attiré(e) affectivement et sexuellement" par une personne du même sexe.

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 2 Nov - 14:39

@JPhMM a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@JPhMM a écrit:Sachant que se laver les dents non plus n'est pas "bien naturel", nous pouvons en déduire logiquement que les haleines des membres de ces comités sont sans doute aussi nauséabondes que leurs idées.
C'est bien connu, "y a que les gens sales qui se lavent"! professeur 
C'est du bon sens populaire, on n'y peut rien!
"Bien naturel"... Dis-moi, ces gens-là ignorent-ils que la civilisation commence là où la nature s'arrête, ou pensent-ils vraiment que la nature est un critère moral ?
topela 

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le délire des comités VigiGender, il n'est pas "bien naturel" qu'un garçon ou une fille soit "attiré(e) affectivement et sexuellement" par une personne du même sexe.

Message par PauvreYorick le Sam 2 Nov - 14:44

«Naturel» joue très souvent (à tort, j'en suis bien d'accord) le rôle d'un prédicat axiologiquement teinté. Pour m'être farci les 55 pages de «je suis contre la PMA pour qui que ce soit» je ne risque pas de l'oublier de si tôt!
Mais c'est tellement général que je ne sais pas bien si c'est déracinable. Et il ne manque pas de penseurs pour tâcher d'étayer cet emploi-là.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le délire des comités VigiGender, il n'est pas "bien naturel" qu'un garçon ou une fille soit "attiré(e) affectivement et sexuellement" par une personne du même sexe.

Message par Carabas le Sam 2 Nov - 14:51

Quand j'entends une mère de 30 ans s'inquiéter en voyant son fils jouer avec une poupée et dire "faudrait quand même pas qu'il devienne PD", je me dis que ce n'est pas gagné...

Et un autre couple, soutenant le mariage pour tous, mais s'inquiétant pour leur fils parce que Oui Oui est quand même très efféminé, et que ce n'est peut-être pas un très bon modèle... ils ont donc demandé à la grand-mère d'arrêter d'acheter des Oui-Oui...

Il y a encore du boulot...

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le délire des comités VigiGender, il n'est pas "bien naturel" qu'un garçon ou une fille soit "attiré(e) affectivement et sexuellement" par une personne du même sexe.

Message par InvitéeD2 le Sam 2 Nov - 22:18

@JPhMM a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@JPhMM a écrit:Sachant que se laver les dents non plus n'est pas "bien naturel", nous pouvons en déduire logiquement que les haleines des membres de ces comités sont sans doute aussi nauséabondes que leurs idées.
C'est bien connu, "y a que les gens sales qui se lavent"! professeur 
C'est du bon sens populaire, on n'y peut rien!
"Bien naturel"... Dis-moi, ces gens-là ignorent-ils que la civilisation commence là où la nature s'arrête, ou pensent-ils vraiment que la nature est un critère moral ?
Je suppose que dans leur logique toute puissante, ils refusent naturellement de prendre des médicaments, d'aller chez le dentiste et de subir des opérations chirurgicales, quitte à se laisser mourir. Parce qu'après tout, ça n'est pas "bien naturel" tout ça.

InvitéeD2
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum