Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
retraitée
Vénérable

un article de Mezetulle : l'école post-scolaire.

par retraitée le Dim 3 Nov 2013 - 14:25
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La réforme des rythmes scolaires défendue par M. Peillon est devenue une « affaire » pour de mauvaises raisons. La droite qui la souhaitait quand elle était au pouvoir n'a pas de mots suffisamment durs pour la déconsidérer. La précipitation mise par le ministère à « plier » cette réforme la dessert même aux yeux de ceux qui la trouvent fondée. Les parents ne savent plus si l'école où ils conduisent leurs enfants le matin est bel et bien une école ou un centre de loisirs invisibles et chaotiques. Et au milieu de cette agitation médiatique et de ces arguties politiciennes offensant toute réflexion mesurée, les instituteurs et les élèves sont empêchés d'apprendre.
Or ce qui est certain, c'est que la réforme de M. Peillon s'inscrit dans un moins scolaire qui ne peut se révéler que défavorable autant à la République qu'aux enfants du peuple dont elle est censée améliorer le sort.
avatar
Lefteris
Empereur

Re: un article de Mezetulle : l'école post-scolaire.

par Lefteris le Lun 4 Nov 2013 - 15:47
Article intéressant, notamment en ce qu'il cerne bien la rhétorique (la phraséologie en fait...)  utilisée, à la fois antithèse des buts poursuivis réellement, et outil de disqualification des voix discordantes.
Il est frappant de voir que les méthodes (proclamer un but en visant son exact contraire, usage immodéré du slogan et des mots clefs, passage en force in fine ...) sont exactement les mêmes,  avec d'autres personnes et pour faire avaler d'autres réformes, que sous le gouvernement précédent.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).
"Ce troisième grade [celui du PPCR] , c’est un peu l’agrégation pour tous: elle (sic)  donne la possibilité d’atteindre un niveau de rémunération proche de celui d’un agrégé en fin de carrière, soit 4.500 euros nets par mois" Frédéric Sève,SGEN-CFDT (penseur   très moderne,à l'école de la précédente).
« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
retraitée
Vénérable

Re: un article de Mezetulle : l'école post-scolaire.

par retraitée le Lun 4 Nov 2013 - 15:57
La novlangue dans toute sa splendeur.
Contenu sponsorisé

Re: un article de Mezetulle : l'école post-scolaire.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum