Annualisation du temps de travail

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Annualisation du temps de travail

Message par PauvreYorick le Mer 6 Nov 2013 - 19:03

@Modulo a écrit:Prenons maintenant l'hypothèse d'une annualisation, mais qui prend en compte les heures de consultation, d'organisation, etc... bref TOUT ce que l'on fait, du coup on peut vite arriver à nos 1607 heures non ?
Si tu fais ça, les cours commencent en janvier et s'arrêtent mi-juin. Vacances jusqu'au 31 décembre suivant.


Dernière édition par PauvreYorick le Mer 6 Nov 2013 - 19:17, édité 2 fois (Raison : je m'avais embrouillé le pinceau dans les balises de citation (et ce par deux fois))

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annualisation du temps de travail

Message par gilthoniel le Mer 6 Nov 2013 - 19:15

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@gilthoniel a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Eh bien c'est illégal, demande de l'aide à n'importe quel syndicat, si on te met 2h de TPE, tu y as droit dans ton emploi du temps toute l'année, même si ça s'arrête en janvier.
Si je comprend bien, 1h devant les élèves c'est une heure devant les élèves, même si je ne suis pas seul. Et je crois que ça s'arrête en Mars, pas en Janvier
Absolument. 1h dans l'emploi du temps, même en "binôme", ça doit être compté comme une heure. Tant que l'annualisation n'existe pas, il ne faut pas la laisser s'insinuer par les TPE.
Je suis contractuel admissible, c'est peut-être différent?

gilthoniel
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annualisation du temps de travail

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 6 Nov 2013 - 20:06

@gilthoniel a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@gilthoniel a écrit:Si je comprend bien, 1h devant les élèves c'est une heure devant les élèves, même si je ne suis pas seul. Et je crois que ça s'arrête en Mars, pas en Janvier
Absolument. 1h dans l'emploi du temps, même en "binôme", ça doit être compté comme une heure. Tant que l'annualisation n'existe pas, il ne faut pas la laisser s'insinuer par les TPE.
Je suis contractuel admissible, c'est peut-être différent?
Peut-être, je reconnais ne pas connaître les textes, il faudrait demander aux syndicalistes "pros" ici.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annualisation du temps de travail

Message par Malaga le Mer 6 Nov 2013 - 21:02

Ce que je craindrais dans une annualisation, c'est que lorsqu'une classe est absente (en voyage scolaire par exemple) et donc que trois heures de cours "sautent" dans la semaine, on nous demande de rattraper ces trois heures de cours. Alors que je suis certaine que lorsqu'on accompagnera un voyage scolaire, faisant donc beaucoup plus que 18h dans la semaine en présence d'élèves, cela ne sera jamais porté à notre crédit.

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annualisation du temps de travail

Message par PauvreYorick le Mer 6 Nov 2013 - 21:07

Non, mais c'est inorganisable. À la fac, on peut souvent rattraper si besoin est, les emplois du temps ont assez de trous pour ça. Au collège ou au lycée, c'est généralement impossible. Si c'est pour faire des heures de je ne sais quoi à titre purement vexatoire en l'absence des élèves, c'est stupide, et si c'est pour leur faire cours le dimanche ou le soir de 20h à 22h, c'est impossible. L'épouvantail de l'annualisation n'a d'intérêt que pour alimenter, à défaut d'apaiser, une certaine vindicte poujado-mégréto-cequevousvoudriste.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annualisation du temps de travail

Message par PauvreYorick le Mer 6 Nov 2013 - 21:08

Sinon, on est bien d'accord que le temps passé sur Néo doit être compté dans la rubrique «réunions»? Very Happy

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annualisation du temps de travail

Message par Asha Kraken le Mer 6 Nov 2013 - 21:09

COOL, plus de réunions pendant les trois ans à venir !cheers

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annualisation du temps de travail

Message par Cath le Mer 6 Nov 2013 - 21:18

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@gilthoniel a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Absolument. 1h dans l'emploi du temps, même en "binôme", ça doit être compté comme une heure. Tant que l'annualisation n'existe pas, il ne faut pas la laisser s'insinuer par les TPE.
Je suis contractuel admissible, c'est peut-être différent?
Peut-être, je reconnais ne pas connaître les textes, il faudrait demander aux syndicalistes "pros" ici.
Ça m'étonnerait.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annualisation du temps de travail

Message par Modulo le Mer 6 Nov 2013 - 23:25

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@gilthoniel a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Absolument. 1h dans l'emploi du temps, même en "binôme", ça doit être compté comme une heure. Tant que l'annualisation n'existe pas, il ne faut pas la laisser s'insinuer par les TPE.
Je suis contractuel admissible, c'est peut-être différent?
Peut-être, je reconnais ne pas connaître les textes, il faudrait demander aux syndicalistes "pros" ici.
Non, le décret concernant les contractuels admissibles ne prévoit pas qu'on puisse les entuber comme ça.

Modulo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annualisation du temps de travail

Message par User5899 le Mer 6 Nov 2013 - 23:48

@PauvreYorick a écrit:Sinon, on est bien d'accord que le temps passé sur Néo doit être compté dans la rubrique «réunions»? Very Happy
En tout cas, c'est souvent plus fructueux ici

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annualisation du temps de travail

Message par Presse-purée le Jeu 7 Nov 2013 - 6:57

Annualiser, outre le fait que cela se ferait au détriment de nos conditions de travail et que cela donnerait un pouvoir énorme au CdE, serait un signal extrêmement symbolique: envers l'opinion, qui y verrait une mise au travail des feignasses, et envers les profs eux-mêmes, car cela montrerait que ce qui définit le métier, à savoir les cours, qui est le pivot des décrets de 1950, est en fait accessoire.
Demande-toi aussi qui est pour cette annualisation et pourquoi? Les motivations sont très loin d'être l'intérêt des élèves. C'est bien davantage une question de représentation du métier.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annualisation du temps de travail

Message par Presse-purée le Jeu 7 Nov 2013 - 7:07

Ajoutons que dans un monde idéal, tu devras compter dans tes heures tout ce qui est de l'ordre des sorties/voyages... que tu accompagnes et organises, mais que dans les fait, bien au contraire, on te dira de rattraper les heures de cours perdues.
C'est à dire que, au niveau du discours, on explique que ces actions là sont importantes, déterminantes pour l'avenir de l'élève (ce que je crois, moi aussi), mais que dans les faits, on les considérera comme des perturbations du service.
Enfin, l'annualisation posera pour les collègues qui s'y adonnent la question des heures supplémentaires.
Mécaniquement, le volume des HS diminuera, puisque de nombreuses actions qui étaient comptées en HS avec les décrets de 50 passeront dans le service.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annualisation du temps de travail

Message par Iphigénie le Jeu 7 Nov 2013 - 7:42

Cripure a écrit:Non.
Et comme le système actuel ne présente pas d'inconvénients, on ne le touche pas.
Voilà.
Point-barre.
Et maintenant, le ministre, il s'occupe des choses importantes.
Voilà.

Commençons par régler les remplacements de la journée de pré-rentrée avant d'imaginer le grand soir de la réforme totale  furieux 
(y en a qui manquent quand même d'imagination,ou d'anticipation- chez les profs.... Wink   )

ps: annualisation = il n'y aura plus de maxima de services par semaine . C'est tout simple!)

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annualisation du temps de travail

Message par Celadon le Jeu 7 Nov 2013 - 8:05

Voilà. C'est comme ça que dans le primaire on s'est retrouvé avec des semaines à rallonge, des réunions à n'en plus finir et des temps de présence accrus sans qu'on ait à moufter.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annualisation du temps de travail

Message par barèges le Jeu 7 Nov 2013 - 8:54

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Dans le supérieur nous sommes annualisés et il devient difficile de faire comprendre à l'administration qu'un jour de maladie ou un jour férié, ça ne se rattrape pas. Et parfois des collègues rattrapent... Et là, c'est le doigt dans un engrenage merdique.
En revanche, dans le secondaire, l'annualisation (si elle est bien calculée à partir des services de 15/18h) aurait un avantage, qui est de graver dans le marbre les services et de ne pas permettre au ministère d'augmenter le nombre de semaines travaillées (car rien n'empêche de les augmenter pour pas un rond en plus).
Mais dans l'ensemble, je vois plus de risques que d'avantages à l'annualisation (et quand on voit qui est pour, ça me renforce dans l'idée que ça ne peut être qu'un piège pour les enseignants).
Eh bien j'ai toujours mal compris, j'ai toujours rattrapé.
C'est imparable : tant d'heures de cours par an, des emplois du temps des étudiants qui laissent des plages "libres" pour y placer un cours de rattrapage... On se débrouille pour qu'à la fin de l'année, les heures statutaires soient faites. Ceci me paraissait "normal"...
Quitte à faire des semaines à 15 ou 18h de cours en fac quand j'avais manqué une semaine de cours pour passer l'agreg par exemple.
Je ne sais pas si les choses se passeraient comme cela dans le secondaire : si les élèves gardent un emploi du temps fixe par semaine, les absences ne peuvent pas être rattrapées de la sorte.

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annualisation du temps de travail

Message par Cath le Jeu 7 Nov 2013 - 9:01

Rattraper une absence pour maladie ou concours, ce n'est pas la même chose que rattraper un férié !

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annualisation du temps de travail

Message par Modulo le Jeu 7 Nov 2013 - 9:47

@Cath a écrit:Rattraper une absence pour maladie ou concours, ce n'est pas la même chose que rattraper un férié !
J'ose avouer que je ne comprends pas très bien ce que tu veux dire... Peux tu expliquer sitoplé ?

Modulo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annualisation du temps de travail

Message par Cath le Jeu 7 Nov 2013 - 9:49

Je comprends qu'on puisse souhaiter rattraper qu'on a manqué de son fait (pour un concours ou une maladie par exemple). Pas qu'on impose de rattraper un jour férié, lequel est rémunéré, pour tout le monde.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annualisation du temps de travail

Message par Marcel Khrouchtchev le Jeu 7 Nov 2013 - 10:15

@barèges a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Dans le supérieur nous sommes annualisés et il devient difficile de faire comprendre à l'administration qu'un jour de maladie ou un jour férié, ça ne se rattrape pas. Et parfois des collègues rattrapent... Et là, c'est le doigt dans un engrenage merdique.
En revanche, dans le secondaire, l'annualisation (si elle est bien calculée à partir des services de 15/18h) aurait un avantage, qui est de graver dans le marbre les services et de ne pas permettre au ministère d'augmenter le nombre de semaines travaillées (car rien n'empêche de les augmenter pour pas un rond en plus).
Mais dans l'ensemble, je vois plus de risques que d'avantages à l'annualisation (et quand on voit qui est pour, ça me renforce dans l'idée que ça ne peut être qu'un piège pour les enseignants).
Eh bien j'ai toujours mal compris, j'ai toujours rattrapé.
C'est imparable : tant d'heures de cours par an, des emplois du temps des étudiants qui laissent des plages "libres" pour y placer un cours de rattrapage... On se débrouille pour qu'à la fin de l'année, les heures statutaires soient faites. Ceci me paraissait "normal"...
Et ça institutionnalise le fait que les jours de maladie et les jours fériés ne concernent que la partie "recherche" du travail des enseignants-chercheurs.

@Cath a écrit:Je comprends qu'on puisse souhaiter rattraper qu'on a manqué de son fait (pour un concours ou une maladie par exemple). Pas qu'on impose de rattraper un jour férié, lequel est rémunéré, pour tout le monde.
Rattraper les maladies et les jours d'absence autorisés, OK, mais uniquement si cela se fait au tarif HSE, en plus du paiement de l'heure manquée.[/quote]


Dernière édition par Marcel Khrouchtchev le Jeu 7 Nov 2013 - 10:18, édité 1 fois

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annualisation du temps de travail

Message par WonderWoman le Jeu 7 Nov 2013 - 10:17

@barèges a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Dans le supérieur nous sommes annualisés et il devient difficile de faire comprendre à l'administration qu'un jour de maladie ou un jour férié, ça ne se rattrape pas. Et parfois des collègues rattrapent... Et là, c'est le doigt dans un engrenage merdique.
En revanche, dans le secondaire, l'annualisation (si elle est bien calculée à partir des services de 15/18h) aurait un avantage, qui est de graver dans le marbre les services et de ne pas permettre au ministère d'augmenter le nombre de semaines travaillées (car rien n'empêche de les augmenter pour pas un rond en plus).
Mais dans l'ensemble, je vois plus de risques que d'avantages à l'annualisation (et quand on voit qui est pour, ça me renforce dans l'idée que ça ne peut être qu'un piège pour les enseignants).
Eh bien j'ai toujours mal compris, j'ai toujours rattrapé.
C'est imparable : tant d'heures de cours par an, des emplois du temps des étudiants qui laissent des plages "libres" pour y placer un cours de rattrapage... On se débrouille pour qu'à la fin de l'année, les heures statutaires soient faites. Ceci me paraissait "normal"... !!!!!!!!!!
Quitte à faire des semaines à 15 ou 18h de cours en fac quand j'avais manqué une semaine de cours pour passer l'agreg par exemple.
Je ne sais pas si les choses se passeraient comme cela dans le secondaire : si les élèves gardent un emploi du temps fixe par semaine, les absences ne peuvent pas être rattrapées de la sorte.
Mais quand t'es malade, t'as un AM, donc ... t'as pas à rattraper ? c'est quoi encore que ces bêtises ...
J'ai été hospitalisée, absente 3 semaines ... j'aurais fait comment ? et imaginons ceux qui sont absents encore plus longtemps ...
Et puis soyons honnêtes, quand on est malade, en général, c'est que le corps est fragilisé (fatigue, stress) du coup, se cogner le travail à refaire, c'est encore plus se fragiliser et donc ... on ne s'en sort pas.

_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose


WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annualisation du temps de travail

Message par barèges le Jeu 7 Nov 2013 - 10:27

Ce n'était pas une maladie pour moi, mais une sorte de "convenance personnelle" (passer un concours). Mais entre écrits et oraux, ce sont deux semaines qui ont été bloquées.
Je confirme cependant que des collègues rattrapaient des jours manqués, totalement ou en partie; les semestres sont courts, souvent chaque heure compte.

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annualisation du temps de travail

Message par barèges le Jeu 7 Nov 2013 - 10:30

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@barèges a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Dans le supérieur nous sommes annualisés et il devient difficile de faire comprendre à l'administration qu'un jour de maladie ou un jour férié, ça ne se rattrape pas. Et parfois des collègues rattrapent... Et là, c'est le doigt dans un engrenage merdique.
En revanche, dans le secondaire, l'annualisation (si elle est bien calculée à partir des services de 15/18h) aurait un avantage, qui est de graver dans le marbre les services et de ne pas permettre au ministère d'augmenter le nombre de semaines travaillées (car rien n'empêche de les augmenter pour pas un rond en plus).
Mais dans l'ensemble, je vois plus de risques que d'avantages à l'annualisation (et quand on voit qui est pour, ça me renforce dans l'idée que ça ne peut être qu'un piège pour les enseignants).
Eh bien j'ai toujours mal compris, j'ai toujours rattrapé.
C'est imparable : tant d'heures de cours par an, des emplois du temps des étudiants qui laissent des plages "libres" pour y placer un cours de rattrapage... On se débrouille pour qu'à la fin de l'année, les heures statutaires soient faites. Ceci me paraissait "normal"...
Et ça institutionnalise le fait que les jours de maladie et les jours fériés ne concernent que la partie "recherche" du travail des enseignants-chercheurs.

Je me souviens que le côté "gag" de la grève de 2009 avait été accentué par ce phénomène : sous la pression des examens qui arrivaient, les cours non assurés les fameux mardis de mobilisation finissaient par l'être ailleurs dans la semaine (quand ils ne l'étaient pas le mardi hors les murs).

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annualisation du temps de travail

Message par Marcel Khrouchtchev le Jeu 7 Nov 2013 - 10:31

@barèges a écrit:Ce n'était pas une maladie pour moi, mais une sorte de "convenance personnelle" (passer un concours). Mais entre écrits et oraux, ce sont deux semaines qui ont été bloquées.
Je confirme cependant que des collègues rattrapaient des jours manqués, totalement ou en partie; les semestres sont courts, souvent chaque heure compte.
Ah mais je ne dis pas le contraire. Seulement, il y a un droit qui nous protège normalement de ce genre de pratiques. Et il est difficile à mettre en avant lorsqu'on a un temps de travail annualisé.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annualisation du temps de travail

Message par barèges le Jeu 7 Nov 2013 - 10:32

Voilà, c'est exactement ça. Un des risques du passage à l'annualisation.

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annualisation du temps de travail

Message par Jacq le Jeu 7 Nov 2013 - 12:21

@Cath a écrit:A la fac de droit du coin, les étudiants rattrapent le 11 novembre.
Dans la fac que je connais et fréquente (je ne parle donc pas de toutes les fac) les prof cumulent toutes leurs heures en début d'année, les Edt des étudiants sont surchargés, ils finissent parfois à 10h du soir, les salles sont surchargées durant tout une partie de l'année, les personnels doivent se plier au lubies des prof (terminer à dix heures, laisser les salles ouvertes.... venir les fermer ensuite, les horaires imposés par les prof sont imposés aux autres personnels, et cela ils s'en foutent complètement), les prof de fac demandent de nouvelles salles qui sont alors construites....

Et puis l'autre moitié de l'année passée :
- les salles sont notées comme occupées alors qu'elles ne le sont pas,
- les étudiants n'ont presque plus d'heures,
- les prof sont en quasi vacances,
- les salles construites pour gérer la pénurie en début d'année sont vides.

Gaspillage et dérives.... voilà le résultat dans cette fac.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Annualisation du temps de travail

Message par Marcel Khrouchtchev le Jeu 7 Nov 2013 - 12:25

Eh ben, c'est pas brillant comme tableau... C'est en quelle discipline?
Juste une remarque: quand les profs ont fait leurs heures d'enseignement (surtout quand elles sont regroupées de façon aussi intense), ils ne sont pas "en quasi vacances". Ils font de la recherche, qui est le second volet de leur travail.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum