Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.

Message par John le Lun 11 Nov 2013 - 0:47

Le rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 est en train de tourner à la vaste farce nationale.

1) Voici les instructions du ministère, qui peuvent désormais être lues au calendrier officiel disponible sur le site du ministère :
Le ministère de l'Education nationale a écrit:En 2013-2014, il est prévu de rattraper la journée du lundi 2 septembre 2013, non scolarisé pour les élèves, afin de respecter les 36 semaines légales de cours.
Conformément à l’arrêté du 28 novembre 2012, ce rattrapage est prévu pendant des semaines comportant seulement 4 jours de cours : une journée est rattrapée au mois de novembre et/ou au mois de juin.
• Pour les élèves qui ont cours le mercredi matin : le mercredi 13 novembre 2013 après-midi et le mercredi 11 juin 2014 après-midi.
• Pour les élèves qui n’ont pas cours le mercredi matin : soit le mercredi 13 novembre 2013 toute la journée ; soit le mercredi 11 juin 2014 toute la journée. Le choix de cette date est arrêté par le recteur d’académie.
http://cache.media.education.gouv.fr/file/08_Aout/13/2/le-calendrier-scolaire-2013-2014_268132.pdf (page 2)

2) En voici l'application dans les établissements :
A - Certains rattrapent le jeudi quand même.
@henriette a écrit:Chez nous, rien de changé : on rattrape bien un jeudi...
@chacha a écrit:Chez nous c'est le rattrapage d'un jeudi matin, trop tard pour changer, l'info a déjà été transmise aux élèves. Du coup les collègues qui ne travaillent pas le lundi (et donc qui n'ont rien à rattraper) râlent et demandent à se faire payer en heures sup'
@coco a écrit:Exactement la même chose dans mon collège : on rattrape le jeudi ! J'ai essayé de m'expliquer 10 minutes et puis j'ai laissé tomber...
Aourell a écrit:Notre chef nous fait rattraper un jeudi. Je ne sais plus du tout où j'en suis. Il semble que rien d'officiel n'ait été dit sur le sujet en ce qui concerne l'enseignement agricole
@Sphinx a écrit:Le nouveau chef a présenté ça comme rattrapage du jeudi des vacances de Toussaint.
B - Certains rattrapent un vendredi.
@littlemary a écrit:La nouveauté : rattrapage d'une journée de pré-rentrée sur deux mercredis aprèms avec des élèves, mais uniquement pour les enseignants qui bossent le vendredi car on rattrape le vendredi 31/08. Est-ce légal ?
@seahala a écrit:Nous, on ne rattrape qu'une journée, celle du vendredi
@Lornet a écrit:Dans mon établissement, on a fait passer un papier aux élèves disant que le mercredi 13 novembre, nous rattrapons le vendredi de la semaine B des vacances de la Toussaint. J'ai dit à la récré, en salle des professeurs, qu'il s'agit du vendredi 1er novembre, soit un jour férié. Le soir, un mot a été mis dans les casiers : "A tous les personnels :
Suite à quelques remarques concernant le rattrapage effectué mercredi 13 novembre, veuillez noter les précisions suivantes :
Mercredi 13 novembre : rattrapage du vendredi 9 mai matin (pont du 8 mai)
Mercredi 7 mai : rattrapage du vendredi 9 mai après-midi (pont du 8 mai)
C - D'autres rattrapent bien un lundi, mais le dernier de l'année au lieu du premier.
Maths91 a écrit:Avant les vacances nous pensions rattraper le 31 octobre, ensuite on a bien compris qu'on rattraperait le 2 septembre avec l'EDT correspondant... Et ce matin surprise: nous apprenons que nous rattrapons le 7 JUILLET!!!
D- D'autres encore rattrapent au petit bonheur la chance
Meryret a écrit:Nous on a des heures qui ne correspondent à aucun emploi du temps, aucun jour de la semaine !
E - Certains collègues doivent rattraper au même moment en deux endroits différents
@Isis39 a écrit:Ici on rattrape le jeudi de la Toussaint. Dans le collège d'à-côté, c'est un lundi. Le collègue en service partagé se retrouve dans la situation où le mercredi 13 après-midi, il doit être dans les deux collèges en même temps. N'est-ce pas formidable ?!
@Escargot géant a écrit:Pour l'instant on m'a dit de rattraper le même jour un jeudi dans un établissement et un vendredi dans l'autre. Je pourrai ainsi acquérir la compétence: "don d'ubiquité".
F - Dans certains établissements, on fait rattraper des journées devant élèves... mais sans les élèves !
@miss terious a écrit:Chez nous, le chef a décidé de nous coller en concertation (projet d'etb, note de vie scolaire...) au lieu de faire venir les élèves. Nous avons été au moins deux à lui dire que nous étions censés rattraper POUR les élèves ; il a éludé la remarque.
@marininha a écrit:Et comment ça se passe quand notre chef d'établissement passe outre cette notion de "rattrapage" devant élèves pour ne pas faire venir les élèves et nous coller des réunions inutiles (obligatoires pour tous) à la place. Il en a le droit ?
@pupuch76 a écrit:Dans mon établissement, pareil que pour miss terious : concertation pour le projet d'établissement et mise en place des 6e sans notes de l'année prochaine
@illizia a écrit:nous, on rattrape sans élèves...
G - Des établissements ont carrément annulé la demi-journée de rattrapage, ou ne peuvent pas l'organiser.
@jeanne a écrit:Notre chef annule ce rattrapage et demande aux familles de venir récupérer leurs enfants à 12h30, c'est ce qu'elle voulait faire au départ mais le conseil général a refusé et les cars scolaires passeront à 16h et 17h.
@Cath a écrit:On nous a dit qu'on rattraperait le jeudi des vacances de la Toussaint, et le proviseur a fait subtilement remarquer qu'on ferait comme l'an dernier (c'est à dire : rien). Chez moi on a cours le mercredi après-midi donc on ne rattrape rien.
@Oudemia a écrit:Notre chef, en tout cas, a annoncé qu'il n'organisait rien
@paddy a écrit:Un grand lycée de centre-ville de Bordeaux ne sait même pas qu'il y a rattrapage. Et donc, ne le fait pas.
@matahari a écrit:dans les collèges privés sous contrat d'état, certains ne récupèrent rien du tout, c'est le cas dans mon périmètre.
H - Quelques-uns rattrapent le lundi et le mardi.
@Amaliah a écrit:on rattrape le lundi 2/9 sur deux mercredis après-midi (le premier étant fixé au 13/11) et figurez-vous que nous, on rattrape aussi le mardi 03/09 sur un après-midi (le 6/11 !)
@LM a écrit:C'est pareil pour moi Amaliah! Mais j'ai travaillé le mardi 3! Pourquoi devrait-on le rattraper?
I - Les absurdités ne manquent pas.
@Pseudo a écrit:Sur le calendrier de mon bahut, on ne rattrape qu'une journée : celle du 8 novembre, sur deux mercredis. Mais le 8 novembre, on bosse de toute façon ! Franchement, j'ai rarement vu plus cocasse comme truc. Tout le monde s'y perd ! Encore une invention Shadokienne !
@may68 a écrit:des collègues pensent qu'on rattrape le 11 novembre.
3) Pour couronner le tout, le ministère et les rectorats, à l'exemple de celui de Bordeaux, jouent la fermeté :
Le rectorat de Bordeaux a répondu a un courrier en date du 22 octobre, adressée par le Snetaa FO, relativement au rattrapage du 2 septembre : "Le rattrapage du 2 septembre est conforme au calendrier 2013-2014 qui prévoit que les élèves doivent avoir 36 semaines de cours et a été fixé par l’arrêté du 28 novembre 2012. En conséquence, les enseignants ne peuvent se soustraire à cette obligation réglementaire. Pour ceux qui le feraient, la règle appliquée sera celle du service non fait."
Ecoutez, pardon, mais tout cela commence à devenir absolument dingue heu 
Les chefs d'établissement ne savent même plus ce qu'ils font rattraper aux gens, ni pourquoi ils les font venir.
J'ai vraiment l'impression que le ministère a fait n'importe quoi.

Il faut peut-être rappeler à cette occasion que ce calendrier 2013-2014 avait été repoussé au CSE, avec 60 voix contre, 2 abstentions et un refus de vote ! Le ministère, toujours soucieux de sa comm', rend compte de fait ainsi sur son site, en se référant à l'année 2012-2013 pour cacher le rejet de l'année 2013-2014 : "Ce calendrier est conforme à celui de 2012-2013, qui avait obtenu l’aval du Conseil supérieur de l’éducation". Jolie tournure, mais elle ne cache pas les problèmes.


Dernière édition par John le Mar 12 Nov 2013 - 6:20, édité 39 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.

Message par John le Lun 11 Nov 2013 - 2:14

Le pire est sans doute que l'administration elle-même s'est absolument contredite, et que des informations contradictoires n'ont pas cessé d'être diffusées.

1) A Créteil, c'est la rectrice en personne qui a modifié la date qu'elle avait elle-même indiquée :

Lors du comité technique académique (CTA) du mercredi 6 novembre, la rectrice a confirmé que c’était bien la journée de prérentrée du lundi 2 septembre qui était rattrapée et non les congés de la Toussaint comme elle l’avait précédemment annoncé dans une circulaire. Une nouvelle circulaire rectorale a été envoyée le 18 octobre donnant pour consigne de rattraper les cours d’un lundi.
http://www.creteil.snes.edu/le-metier/questions-transversales-et/rattrapage-et-cafouillage-le-lundi.html

2) Dans plusieurs départements, les Dasen se sont très longtemps obstinés :
"Le mercredi 13 novembre 2013 et le mercredi 11 juin 2014 seront des journées remplaçant respectivement les enseignements d’un jeudi et d’un vendredi."
https://www.ac-aix-marseille.fr/wacam/upload/docs/application/pdf/2013-09/calendrier_scolaire_1er_degre_2013-2014_2013-09-17_13-43-13_984.pdf
M. le Dasen, stipule que le mercredi 13 novembre après midi sera consacré au rattrapage de cours selon l’emploi du temps d’un jeudi. Dans le calendrier scolaire officiel disponible sur le site du ministère, il est clairement dit que les enseignants devront rattraper devant élèves la journée de pré-rentrée du lundi 02 septembre pour assurer aux élèves 36 semaines de cours.
Outre le fait de devoir travailler mercredi après-midi 13 novembre pour rattraper une partie du lundi 02/09 (journée où nous étions présents dans l’établissement et déjà au travail), il est surprenant pour moi et un bon nombre de collègues de se baser sur l’emploi du temps d’un jeudi (comme stipulé dans le courrier du Dasen) pour rattraper un lundi. C’est quand même on ne peut plus tordu comme raisonnement….. M. le Dasen semble avoir pris cette décision de faire le rattrapage du lundi 02/09 en se basant sur l’emploi du temps d’un jeudi pour éviter que les enseignants comprennent bien qu’ils vont travailler 2 fois pour la même journée en entretenant le flou avec le jeudi 31/10 des vacances de la Toussaint!
http://www.provenceducation.com/?p=20095
Les dasen, après avoir souvent tenus pour insignifiants les propos des personnes leur signifiant leur erreur, ont commencé à faire parvenir des circulaires pour rectifier l'erreur. Il est en déjà ainsi dans le 06, le 59, le 44 etc. Certaines académies comment Aix-Marseille sont toujours à la traine et le Dasen campe encore sur ces positions. Si la journée à rattraper n'a que peu d'importance pour le primaire, il n'en est pas de même pour le secondaire. Les collégiens vont bien travailler le mercredi après midi 13 novembre selon l'emploi du temps d'un lundi et non pas d'un jeudi si on s'en tient au texte officiel (à noter que ce rattrapage du lundi 02/09 était également clairement exposé par le ministère dans le dossier de presse de la rentrée).
Il ne fait nul doute que tous les Dasen vont devoir rentrer dans le rang et cesser de faire de la désinformation en prétendant que c'est le jeudi 31/10 qui doit être rattrapé.
http://fcpeparcimperial.canalblog.com/archives/2013/09/26/28092497.html

3) Le recteur de l'académie de Grenoble a été obligé de prendre deux arrêtés contradictoires, le premier indiquant qu'on rattraperait un jeudi, puis le second indiquant que ce serait finalement un lundi :
L' arrêté du recteur de Grenoble datant du 5 juillet 2013
a été modifié
par un deuxième arrêté du 23 octobre 2013

>> Lire le premier arrêté du 5 juillet 2013
http://www.ac-grenoble.fr/admin/spip/IMG/pdf/juridique/arret_cal_scol_2013_2014.pdf
>>  Lire le deuxième arrêté du 23 octobre 2013
http://www.ac-grenoble.fr/admin/spip/IMG/pdf/juridique/arrete_124_23_10.pdf
Le site de l'académie a donc publié un message en forme de rétro-pédalage, en date du 05 novembre 2013.

Accueil Informations Discussion générale
JOURNEE DE RATTRAPAGE MERCREDI 13 NOVEMBRE APRES-MIDI: ATTENTION CHANGEMENT

JOURNEE DE RATTRAPAGE MERCREDI 13 NOVEMBRE APRES-MIDI: ATTENTION
Informations - Discussion générale
Ecrit par Administrator  
Mardi, 05 Novembre 2013 07:37

Selon un arrêté rectoral en date du 24 octobre, nous devons rattraper non plus le jeudi des vacances de la Toussaint mais le lundi 2 septembre 2013, ceci pour garantir l'équilibre de 36 semaines pleines dues aux élèves.

Donc : MERCREDI 13 NOVEMBRE 2013 APRES-MIDI = COURS D'UN LUNDI MATIN DE 9h à 12h
MERCREDI 11 JUIN 2014 APRES-MIDI = COURS D'UN LUNDI APRES-MIDI

Les conditions de ramassage scolaire et de demi-pension restent les mêmes : les bus passeront comme un lundi et si votre enfant déjeune le lundi à la cantine il y sera attendu mercredi 13 novembre à moins que vous ne remplissiez un mot à donner à la vie scolaire avant 10h.

PS : Pour ce qui est des 2 autres demi-journées de rattrapage du vendredi de l'Ascension 30 mai 2014, cela reste inchangé :
- mercredi 23 avril 2014 après-midi avec les cours d'un vendredi matin de 8h à 11h
- mercredi 28 mai 2014 avec les cours d'un vendredi après-midi

Mise à jour le Mardi, 05 Novembre 2013 07:55
4) L'académie d'Aix-Marseille, qui a mis très longtemps avant de rectifier le tir, s'en prend à mots couverts à la DGESCO.
Les services de l'académie d'Aix-Marseille ont donné des informations fausses jusqu'au 04 novembre, avant de se rendre compte de leur erreur. Le secrétaire général de l'académie demande le 04 novembre après-midi aux chefs d'établissement, aux enseignants, aux personnels techniques et aux parents de changer toute leur organisation pour le 13 novembre ! Dans son mail, il met en cause directement la DGESCO, dont il souligne qu'elle a envoyé ses consignes à la veille des vacances :
Date: 4 novembre 2013 13:41:17 UTC+01:00
Objet: Rattrapage cours le 13 novembre
Bonjour à tous,
Comme suite aux échanges avec chacun, je vous confirme qu'il convient de respecter les consignes transmises par la DGESCO la veille des congés. Ce sont bien les cours du lundi 2 septembre qui doivent être rattrapés. Pour les départements qui envisageaient initialement le rattrapage des cours du jeudi, je vous remercie de bien vouloir adresser de nouvelles orientations aux chefs d'établissement.
Nous serons ainsi en cohérence avec la centrale et harmonisés en académie.
Bien à vous tous,
Didier Lacroix, Secrétaire Général de l'Académie d'Aix-Marseille
(Source : Snudi-FO)

5) Dans l'académie de Reims, les parents ne semblent même pas au courant de ce rattrapage !
Mais cela n'empêche pas qu'à Charleville-Mézières, le Dasen trouve que l'Education communique bien, "en utilisant tous les canaux" !
http://m.lunion.presse.fr/accueil/confusion-autour-de-la-journee-d-ecole-du-mercredi-13-novembre-jna0b0n247176

CHARLEVILLE-MEZIERES (08). De nombreux parents d'élèves ne seraient pas au courant que le calendrier scolaire prévoit une journée de rattrapage ce mercredi 13 novembre. L'académie de Reims minimise les faits.
La plus grande confusion règne autour de la journée d'école du mercredi 13 novembre. Celle-ci devait être dédiée au rattrapage de la journée non scolarisée du 2 septembre dans le premier et second degré. Depuis, plusieurs syndicats d'enseignants et des parents d'élèves ont appelé à la boycotter afin de protester contre la réforme des rythmes scolaires. Mais, il semblerait qu'à Charleville-Mézières pas grand-chose n'ait été fait pour que l'information première soit transmise au bon moment aux parents d'élèves. Ce qui aboutirait, du coup, à un boycott de fait. Avant les vacances de la Toussaint, de nombreux parents d'élèves du lycée Chanzy, du collège La Fontaine, du groupe scolaire La Citadelle, du collège Rouget-de-Lisle n'étaient toujours pas au courant de cette journée de rattrapage. « Je l'ai appris par hasard, je n'ai eu aucune information officielle », déplore l'un d'entre eux. « La majorité des parents ne savent pas qu'il y a classe ce jour-là, explique une fonctionnaire du service de la restauration scolaire de la mairie de Charleville-Mézières. Seuls 10 % d'entre eux ont inscrit leurs enfants à la cantine. S'ils décident d'y mettre leurs enfants le mercredi 13 novembre, il n'y aura pas de repas. Pour pallier au problème, j'ai inscrit les élèves d'office. S'il y a des absents, il y aura du gaspillage. » Une note a pourtant été transmise juste avant les vacances scolaires dans certains établissements par voie d'affichage (école Flandres ou école Calmette). Dans d'autres établissements, l'information circule au gré des chefs d'établissement qui eux-mêmes comptent - sans pouvoir le vérifier - parfois sur d'autres acteurs tels que les représentants de parents d'élèves pour le faire. Les carnets de correspondances, lien entre l'école et la famille, sont restés désespérément dénués de cette information (groupe scolaire de la Citadelle, collège La Fontaine, lycée Chanzy…). Les chefs d'établissement interrogés tombent tous des nues. Sûrs que l'information était passée. Il est vrai qu'elle est connue depuis septembre. Elle avait été abordée lors du conseil d'administration des établissements début octobre. Mais l'information n'est guère descendue comme ils le souhaitaient aux parents. Patrice Dutot, le directeur académique des services de l'Éducation nationale (Dasen), affirme que nul n'est censé ignorer cette information car elle est diffusée depuis longtemps sur le site internet de l'académie de Reims et des sites internet d'établissements (lorsqu'ils fonctionnent !). Le Dasen estime que les cas évoqués sont marginaux et que l'Éducation nationale communique bien en « utilisant tous les canaux »… Il a toutefois demandé qu'une note informant de la tenue des cours ce mercredi 13 novembre soit inscrite dans le carnet de correspondance des élèves.
D'autres parents ont d'ailleurs dû être étonnés, puisqu'ils ont par exemple reçu ce mot dans une autre académie :
Par décision ministérielle, les vacances de Toussaint ont été cette année prolongées d’une journée. Le calendrier scolaire annuel a alors été réorganisé de la façon suivante : les cours du jeudi 31 octobre 2013* sont répartis les mercredis 13 novembre 2013 et mercredi 11 juin 2014 après-midi.
Par conséquent, les élèves auront cours de la manière suivante :
   Journée à récupérer                   Journée de récupération
Jeudi 31/10 matin (M1/M2/M3)*       Mercredi 13/11/2013 après-midi (S1/S2/S3)
Jeudi 31/10 après-midi (S1/S2/S3)*     Mercredi 11/06/2014 après-midi (S1/S2/S3).
6) A Toulouse également, des consignes erronées avaient été données par le rectorat :
"Récupération des vacances de la Toussaint (afin que les élèves bénéficient des 36 semaines de classe qui leur sont légalement dues) :
- établissements et écoles fonctionnant sur 4,5 jours : récupération les mercredis 13/11 (après-midi) et mercredi 11/06 (après-midi)
- établissement et écoles fonctionnant sur 4 jours : récupération le mercredi 13/11 (journée)"
7) Le ministère n'hésite pas à établir des règles... qu'il s'empresse de contredire par des dérogations.
Dans le Territoire-de-Belfort, les écoles ne rattraperont pas le même jour que les collèges, et les enseignants de l'académie de Reims ne rattraperont pas le même jour que les autres enseignants de France.

RATTRAPAGE DU MERCREDI 13 NOVEMBRE : LE MINISTERE INTERVIENT POUR LE 90
Officiellement ce doit être le rattrapage du lundi 2 septembre, mais cela ne convenait pas au DASEN du 90 qui a choisi de nous faire rattraper un jeudi...

Dans un précédent article nous vous avions expliqué le pourquoi de ce jour de rattrapage. Dans un journal officiel de déc 2012, il était annoncé que le jour à rattraper pour avoir 36 semaines de classe complètes pour les élèves, était le lundi 2 septembre car la 1ère semaine de classe est incomplète avec la rentrée pour les élèves qui s’est faite le mardi 3.

Or fin septembre dans un courrier aux écoles, notre DASEN annonçait que nous rattrapions un jeudi.

Après plusieurs courriers, notre intervention en CAPD, alors que partout en France les écoles rattrapent l’équivalent d’un lundi (et les collèges du département aussi d’ailleurs), le DASEN du 90 persiste et signe le rattrapage d’un jeudi.

Le SNUIPP-FSU 90 a donc demandé l’intervention du secrétaire national du SNUIPP, Sébastien Sihr, auprès du ministère pour avoir des explications. Voici la réponse faite par les services du ministère :
« après vérification, je vous confirme que, dans la très grande majorité des cas, c’est un lundi qui sera rattrapé. C’est vrai, il reste des situations dans lesquelles c’est un jeudi (Territoire de Belfort, académie de Reims). Dans les départements concernés, le choix a été expliqué lors des CAPD, me dit-on, et est justifié par deux grandes raisons : 2 jeudis ne seront pas travaillés en mai pour cause de jour férié ; les contractuels positionnés sur des décharges de direction le lundi ne peuvent être mobilisés un mercredi car ils sont en formation à l’ESPE. Suite à votre précédent mail, lorsqu’il n’y avait pas d’argument particulier et lorsque cela ne posait pas de problème de transport, j’ai demandé à ce que le rattrapage d’un lundi soit effectué. Je sais que les changements ont été mis en œuvre.
Concernant ces situations, parce qu’il me paraît tard de changer maintenant une organisation qui a été communiquée aux enseignants du 1er et du 2nd degré et aux transports scolaires et parce que l’arrêté ne dit pas explicitement que le rattrapage doit être celui d’un lundi, je ne formule pas la même demande auprès du DASEN. Nous aurons donc à la marge, des départements avec le rattrapage d’un autre jour que le lundi.
J’en tire la conclusion d’une vigilance à avoir sur cette question pour la prochaine rentrée. Vous pouvez compter sur moi. »


L’explication, même si elle reste insatisfaisante car les jeudis fériés le sont pour tous les départements, a le mérite d’être plus claire que celles fournies en CAPD (du genre « c’est moi qui choisit le jour à rattraper car rien n’est écrit dans l’arrêté »).
Vous l’aurez compris, le SNUipp-FSU 90 a fait tout ce qui était en son pouvoir pour que le département soit traité comme les autres ; nous n’avons rien lâché pour avoir au minimum des explications claires.

Nous rattrapons une journée d’école (un jeudi...) que nous soyons à 4 jours ou à 4,5 jours.

- si vous êtes à 4 jours, vous travaillez le mercredi 13 novembre toute la journée aux horaires habituels.

- si vous êtes à 4.5 jours, vous allez étaler ce rattrapage sur 2 mercredis après-midi : les 13 novembre 2013 et 11 juin 2014. Devant rattraper l’équivalent d’un jeudi ( !) le DASEN impose les horaires 13h30-16h pour tous, soit au cumul une journée de 5 heures.

Ce sont donc les collègues travaillant habituellement le jeudi qui travailleront ce ou ces mercredis.

Pour toute question n’hésitez pas à nous contacter comme certains l’ont déjà fait.
http://90.snuipp.fr/spip.php?article1272


Dernière édition par John le Lun 11 Nov 2013 - 5:47, édité 21 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.

Message par John le Lun 11 Nov 2013 - 2:16

Du côté des syndicats, la plus grande confusion a régné.

1) Le Snudi-FO a été le plus clair, dès le mois de juin 2013, en donnant très vite la date correcte, et en se référant aux seuls documents écrits sur cette question.
Juin : http://www.snudifo13.org/spaw/uploads/files/departement/mailssection/Mails%2012-13/Mail_43_270613.pdf
Juillet : http://86.fo-snudi.fr/spip.php?article65
Septembre : http://09.fo-snudi.fr/spip.php?article87
Octobre : http://86.fo-snudi.fr/spip.php?article75
Le SNUDI FO confirme que ce jour de classe supplémentaire est le rattrapage de la journée de pré-rentrée, le lundi 2 septembre, journée que nous avons déjà travaillée !
Cela est vérifiable en consultant le site du ministère sur lequel vous trouverez le calendrier officiel : "En 2013-2014, il est prévu de rattraper le journée du lundi 2 septembre 2013, non scolarisé pour les élèves, afin de respecter les 36 semaines légales en cours."
2) De son côté, le Snuipp-FSU a clarifié les choses à partir du 27 septembre 2013 :
Calendrier scolaire
« Rattrapage » de la rentrée : qu’en est-il ?
27 septembre 2013

Qu’en est-il exactement de la journée, ou des demi-journées dites « de rattrapage » travaillées les 13 novembre et/ou 11 juin ? Les textes réglementaires et les précisions du ministère données lors du Conseil supérieur de l’éducation du 22 novembre dernier.

Réglementairement, le calendrier scolaire est fixé par arrêté du ministre de l’Éducation nationale pour trois ans, conformément au code de l’éducation dans son article L521-1 qui indique :
« L’année scolaire comporte trente-six semaines au moins réparties en cinq périodes de travail, de durée comparable, séparées par quatre périodes de vacance des classes. Un calendrier scolaire national est arrêté par le ministre chargé de l’éducation pour une période de trois années. Il peut être adapté, dans des conditions fixées par décret, pour tenir compte des situations locales. »

Dans l’attente de la loi sur la refondation de l’école, le ministre avait décidé de façon transitoire de n’arrêter que le calendrier scolaire de l’année 2013-2014.
Celui ci prévoit la rentrée des élèves un mardi (pré-rentrée le lundi pour les enseignants). La semaine n’étant donc pas complète pour les élèves, le ministre, afin de garantir les 36 semaines légales de cours (*), avait le choix :
- soit fixer la rentrée des élèves au lundi (et reporter la pré-rentrée des enseignants la semaine précédente, donc fin août)
- soit compenser le jour de moins de classe de cette première semaine pour les élèves.

Il a choisi la seconde solution.
Le terme « rattrapage » figurant sur le calendrier de cette année porte donc sur une journée de classe “élèves” et non pas sur la journée de pré-rentrée des enseignants. Pour autant, le terme prête largement à confusion, dans un contexte où les enseignants des écoles voient sans cesse leur travail alourdi sans compensations sérieuses.

Le SNUipp-FSU s’est adressé au ministre pour que cette journée ou ces deux demi-journées soient libérées afin d’organiser la consultation sur les programmes sur le temps de classe.
http://www.snuipp.fr/Rattrapage-de-la-rentree-qu-en-est
Eléments repris par exemple par le SNUIPP 68 début octobre : http://68.snuipp.fr/spip.php?article2928

3) Le Snalc a fait un communiqué de protestation, mais sans prendre en compte la date précise annoncée par le ministère.

Communiqué de presse du SNALC-FGAF du 5 novembre 2013 : Le rattrapage, ça suffit !

Le SNALC-FGAF exprime son ras-le-bol au sujet des « journées de rattrapage » auxquelles sont soumis les personnels de l'Éducation nationale. Sous le prétexte tatillon de faire effectuer une semaine complète, sans quoi probablement tous les élèves échoueraient subitement, on place personnels, parents et enseignants dans des situations ubuesques, que le SNALC-FGAF a pourtant signalées depuis fort longtemps.

Ainsi on ne sait même pas quel jour on rattrape (cela variant d'une académie à l'autre) ; ainsi l'organisation des Associations Sportives est mise sens dessus dessous ; ainsi certains établissements rattrapent des demi-journées sur des demi-journées où ils travaillent déjà ; ainsi on annonce aux personnels qu'ils rattrapent une journée qu'ils ont déjà travaillée, créant de ce fait une frustration et une colère légitimes.

Le SNALC-FGAF demande donc que l'on mette fin une bonne fois pour toutes à la pratique des journées de rattrapage. Il rappelle que si tout le temps que l'on passe à l'école à des activités annexes, à des « éducations à... », à des pseudo-accompagnements, à des interventions sur tout et parfois sur n'importe quoi... était en réalité passé à assurer l'enseignement disciplinaire auquel les élèves ont droit et dont ils ont besoin, l'École de la République se porterait certainement mieux. L'enseignement est primordial ; les rattrapages sont inutiles : ce sont deux vérités qu'il serait temps d'admettre.
Il avait déjà protesté contre le rattrapage de cette journée :
Le Snalc-FGAF est tout particulièrement satisfait que soit mis fin à la procédure de rattrapage d'une journée sur deux mercredis après-midi, qui occasionnait d'innombrables problèmes dans les établissements et ne satisfaisait personne.
Cela permettra également de mettre fin à la polémique lancée par des organisations en mal de notoriété, qui ne proposent rien et cherchent à effrayer les collègues en avançant des raisonnements faux et des arguments erronés. Le SNALC-FGAF ne s'associe pas à une telle conception du syndicalisme
http://www.snalc.fr/fichiers/20130917_compresse_calendriers_scolaires.pdf

4) Le SE-Unsa a réussi à se contredire lui-même : à titre d'exemple, la section académique de Marseille écrivait le 07 octobre 2013 que la journée rattrapée était le jeudi.

Calendrier 2013
Article publié le lundi 7 octobre 2013.

Calendrier scolaire 2013-2014 : tout comprendre

Le calendrier scolaire de cette année suscite des interrogations et plus précisément le rattrapage correspondant aux vacances de la Toussaint.

Ces vacances ont été rallongées depuis l'année dernière et comme le calendrier scolaire est triennal, cette modification ne sera intégrée définitivement qu'à partir de 2014-2015.

Pour cette année 2013-2014, les vacances de la Toussaint sont rallongées de deux jours : jeudi 31 octobre et vendredi 1er novembre.

Comme les élèves doivent avoir 36 semaines de classe, ces 2 jours supplémentaires doivent être compensés.

Le vendredi 1er novembre étant férié, c'est donc uniquement le jeudi 31 octobre qui sera rattrapé. Le rattrapage se fera le mercredi 13 novembre pour les écoles travaillant 4 jours et les mercredis 13 novembre et 11 juin après-midi pour celles travaillant 4 jours et demi .

Le ministère a communiqué de façon confuse dans le BO n°45 du 6 décembre 2012 en annonçant que c'était la journée du 2 septembre qui devait être rattrapée. La journée de rattrapage est bien liée à l'allongement des vacances de la Toussaint. Le 2 septembre étant confirmé comme journée de pré-rentrée.
http://sections.se-unsa.org/aix-marseille/spip.php?article784

Quatre jours auparavant, le SE-UNSA du Bas-Rhin annonçait pourtant, tout aussi fièrement, que le mercredi 13 novembre servait à rattraper... le 07 juillet !
http://www.se-unsa67.net/rattrapage-du-13-novembre-tout-comprendre/

Rattrapage du 13 novembre : tout comprendre
03/10/2013

Les élèves ont droit à 36 semaines légales de cours.

Consécutivement à l’allongement des congés de la Toussaint, et conformément à l’arrêté du 28 novembre 2012, un jour sera donc à rattraper  :

• Pour les élèves qui n’ont pas cours le mercredi matin : soit le mercredi 13 novembre 2013 toute la journée ; soit le mercredi 11 juin 2014 toute la journée. Dans notre département, il s’agira du mercredi 13 novembre.

• Pour les élèves qui ont cours le mercredi matin : le mercredi 13 novembre 2013 après-midi et le mercredi 11 juin 2014 après-midi.

Ce rattrapage concerne les cours du lundi. Il ne s’agit pas d’une journée de travail en plus, mais seulement de respecter les 36 semaines de cours annuels inscrits dans nos obligations de service.

–> Depuis l’allongement des vacances de la Toussaint, pour avoir 36 semaines pleines devant élèves, en commençant le mardi 3 septembre, nous aurions dû terminer le lundi 7 juillet. C’est potentiellement ce lundi qui est déplacé le mercredi 13 novembre… Et c’est bien un lundi qui manque, ce sont les collègues travaillant le lundi qui travailleront le 13 novembre. Il est déplorable que le ministère n’ait pas été capable de mieux communiquer à ce sujet, alimentant un mouvement d’humeur général issu du ras le bol croissant de nombreux enseignants ayant la sensation d’être pressés comme des citrons.
5) pour le Sgen-Cfdt, c'est aussi l'occasion d'attaquer les autres syndicats, et il semble affirmer qu'après tout, les recteurs s'en fichent un peu, de ce rattrapage en pleine semaine :

Dans une infographie publiée en août 2013 sur son site Le ministère indique que cette journée sera effectuée pour rattraper la journée de pré rentrée du lundi 2 septembre. Quelle bourde malencontreuse ! Certains syndicats utilisent cette communication maladroite de rentrée du ministère pour expliquer aux collègues qu’ils travailleront 2 fois le jour de pré-rentrée. C’est évidemment une interprétation fallacieuse qui excite tout le monde en ces temps de surcharge de travail. Comment ne pas considérer, à juste titre, qu’il n’est pas question de « rattraper » un jour travaillé ?
http://www.sgencfdtaquitaine.org/spip.php?article913

Autour de ce rattrapage, les cafouillages et les rumeurs vont bon train. Précisons rapidement que les échanges en Comité technique académique nous ont prouvé que cette question n’est pas la priorité des recteurs... Les chefs d’établissements disposent donc de souplesse sur cette question... A bon entendeur... [...] Le Ministère comme les Rectorats ont une communication plus que confuse sur le sujet. Comme il faut rattraper l’équivalent d’un lundi, le raccourci a vite été fait de dire ou d’écrire que nous devions rattraper le lundi de prérentrée, comme si on ne reconnaissait pas que les personnels avaient travaillé ce jour. En réalité on travaille pour permettre aux élèves d’avoir les 36 lundis auxquels la loi leur donne droit.
Mais il y a aussi une certaine forme d’opportunisme syndical, il faut le reconnaître : il était possible mais difficile de mobiliser contre le rattrapage de la Toussaint. Il est beaucoup plus porteur de mobiliser contre le rattrapage de la pré-rentrée puisque tous nous ne voyons pas pourquoi nous aurions à rattraper la pré-rentrée. Quitte à déformer un peu les faits, et à bien profiter du cafouillage de communication de l’administration.
http://sgen-cfdt-versailles.org/spip.php?article764

6) Le Snetap-FSU est mécontent

L’an passé, le calendrier avait été exceptionnellement modifié en début d’année : les vacances d’automne passant à deux semaines, les deux jours de congés supplémentaires accordés avaient été rattrapés selon un calendrier national. Cette année, les deux semaines d’automne ont été prises en compte dans l’élaboration du calendrier.

Mais depuis ce passage à 15 jours des congés d’automne, la journée de pré-rentrée n’est plus compensée (et les fédérations de parents d’élèves exigent 36 semaines pleines).
Au CSE, l’administration a donc proposé un calendrier scolaire 2013 / 2014 avec une prérentrée en août, de telle sorte que les élèves fassent leur rentrée le lundi 2 septembre, ce qui a été rejeté. L’administration a donc retenue 2 demi-journées de rattrapage : les 13 novembre et 11 juin.

Cette année, il n’est donc plus question de rattraper les deux jours supplémentaires des vacances de la Toussaint (contrairement à ce qui a souvent été dit). Par contre on nous demande de rattraper les cours du lundi 2 septembre, journée qui manque pour compléter la première semaine de l’année.

Problème, la communication à l’Éducation nationale a été particulièrement tardive et ambiguë, entraînant une désorganisation dans les établissements.

Pour l’Enseignement Agricole Public, qui suit le calendrier scolaire de l’EN, le problème est encore plus complexe puisque à cette date aucune information officielle n’a été donnée aux établissements. Le flou sur la manière de prendre en compte ce rattrapage génère des organisations très diverses selon les régions, les lycées et les personnels.
Si les établissements de l’EAP ont une plus grande latitude sur les dates de rattrapage, il est important de rappeler que cela doit passer par un acte au CA et être avalisé par le SRFD. De plus cette décision doit respecter les directives nationales … qui n’existent pas ce jour.
Nous avons interpellé la DGER sur cette question mais n’avons toujours aucune réponse à cette heure.
http://www.snetap-fsu.fr/Calendrier-scolaire-2013-2014,2802.html

7) Actions de protestation contre le rattrapage d'un jour déjà travaillé le 13 novembre.

Le Snudi-FO a mis en ligne une pétition contre le rattrapage de cette journée :

Pétition contre la récupération d'un jour déjà travaillé!
https://docs.google.com/forms/d/1oBMgj9VT-dk85V2g54p9Lq_2enLdDx36Rp6G3DbsxC0/viewform

Sud appelle à la grève, et a déposé un préavis national de grève, qui couvre tous les personnels des 1er et 2nd degrés.
V. Peillon a décidé de nous faire « récupérer », le mercredi 13 novembre (et pour certain-e-s le mercredi 11 juin), la journée de pré-rentrée du lundi 2 septembre, que nous avons pourtant déjà travaillée… Alors que le ministère va ouvrir les chantiers de la refonte des métiers, lourds de dangers pour les statuts et le temps de travail, il faut s’opposer à cette logique du travailler plus (et gagner pareil). La fédération SUD éducation appelle à refuser de travailler deux fois une journée, qui plus est sans être payé. Un préavis de grève national couvre l’ensemble des personnels du 1er et du 2nd degrés. Nous appelons les personnels à faire grève le 13 novembre ou à boycotter ce travail gratuit par tous les moyens proposés localement par les organisations syndicales, et nous soutiendrons les décisions collectives des équipes.
http://www.sudeducation.org/Recuperation-Travail-gratuit-SUD.html


Dernière édition par John le Lun 11 Nov 2013 - 7:48, édité 15 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.

Message par John le Lun 11 Nov 2013 - 3:00

Dans les faits : Entre ceux qui rattrapent bien le lundi, d'autres le jeudi, d'autres un vendredi, ceux qui devront être dans deux collèges à la fois, ceux qui ont des heures qui ne correspondent à aucune demi-journée habituelle, ceux qui font des réunions ou ceux qui ne font rien, c'est la grande foire ! aavabkabf

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.

Message par Oudemia le Lun 11 Nov 2013 - 8:36

Merci pour ce bilan Very Happy

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.

Message par nuages le Lun 11 Nov 2013 - 9:09

Jamais vu une telle mascarade, ton précieux récapitulatif est un chef d'oeuvre de l'absurde!Rolling Eyes 

nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.

Message par stench le Lun 11 Nov 2013 - 9:10

J'en profite pour coller le communiqué de la CNT que je n'ai pas encore vu par ici :

"Journées de rattrapage : foutage de gueule !

Comme beaucoup, on n’avait pas fait grand cas de ces journées de rattrapage, (travailler les mercredi après-midi 13/11/13 et 11/06/14 pour récupérer la journée du 02/09/13, ou celle du 31/10/13, selon les académies, les différentes Dasen, les constellations, le sens du vent, et tout ça…) On pensait que ça s’inscrivait dans la logique habituelle.

On commence à avoir une solide habitude des lubies des gouvernements de droite : nous faire bosser gratuitement, laisser à penser qu’on ne fait rien quand on n’est pas en ’face-à-face pédagogique’, préparer l’inéluctable décentralisation, préparer l’inéluctable annualisation de notre temps de travail…

On commence aussi à avoir une solide habitude de ce gouvernement de gôôôche : faire n’importe quoi dans n’importe quel ordre, rallonger les journées des élèves dans le but de les alléger, changer les programmes en cours d’année…
Mais…

Il a fallu que des sous-guignols fassent du zèle et interprètent, chacun à leur manière, les ordres des guignols-en-chef. Et là, on ne sait plus sur quel pied danser. Est-ce que l’incroyable cacophonie, l’innommable merdier, le fabuleux grand-guignol dont ils nous gratifient est de droite ou de gôôôche ??? Est-ce que ça s’inscrit dans la guerre-idéologique-et-bonne-grosse-thune-qui-pue ou est-ce que c’est juste la petite ’Peillon-touch ?’ On invente un nouveau concept : la journée travaillée deux fois ! Il y avait la modification des rythmes scolaires, voilà la modification du rythme temporel !

Ainsi, l’administration aura beau argumenter pour justifier cette journée due aux élèves, on constate un sacré bordel :

- demi-journée rattrapée toujours sans élèves ;
- DASENs qui envoient des circulaires contradictoires ;
- réunions organisées après 17h sans motif ;
- demi-journée retirée aux élèves pour l’organisation des assises de la ZEP ; …

Alors, quoi ? L’administration méprise tellement les personnels qu’elle estime que ceux-ci ne fichent rien le jour de la pré-rentrée ? Il n’y a aucun chef compétent pour préparer un calendrier scolaire, ou lire et transmettre une information venant du ministère ?

On nous rabat les oreilles depuis des semaines à propos des rythmes, on nous explique que le corps enseignant est égoïste, qu’il s’arc-boute sur ses avantages au mépris de l’intérêt des élèves ; et, tout à coup, il faudrait vraiment croire qu’une semaine sans lundi serait catastrophique pour leur développement et leur bien-être ???

Ne soyons pas dupes de ces incompétences et ces incohérences ! Ces journées sont illégitimes. Nous n’avons pas à travailler gratuitement, ni le 31 mai, ni le 2 septembre, ni jamais. M. Peillon et ses sous-fifres le savent probablement. Ils ne sont pas si bêtes, ils sont simplement au service d’une idéologie. Au final, le point commun entre ’gouvernement de droite’ et ce ’gouvernement de gôôôche’, c’est bien ’gouvernement’.

Alors auto-gouvernons-nous, réunissons nous sur nos établissements et décidons ensemble :

- de nous mettre en grève,
- d’organiser des réunions syndicales, ou toutes autres actions qui saboteront la mise en place de leur journée,
- d’arrêter de ne pas faire grand cas de leurs attaques,
- de lutter à nouveau,
- de nous rappeler enfin que c’est nous qui travaillons, donc que c’est nous qui décidons."

stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.

Message par Ruthven le Lun 11 Nov 2013 - 9:16

Merci pour le récapitulatif.

Il y a quelques années (5 ou 6 ans ?) où on a rajouté un jour de vacances aux vacances de Noël car le 1 tombait un dimanche, la question du rattrapage ne s'est même pas posée.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.

Message par Roumégueur Ier le Lun 11 Nov 2013 - 9:19

Quel travail d'orfèvre, félicitations (il ne manque que le courrier de FO du 22 novembre 2012 au CSE validant le calendrier) qui a aujourd'hui une valeur 'prophétique' :


"La déclaration FO du 22 novembre en CSE :
http://snudifo84.fr/chrono_upload/chrono6736_1.pdf?PHPSESSID=f5a3ec4c1a342c1eced27b3609d2447f

"Calendrier scolaire 2013-2014
Déclaration FO au Conseil Supérieur de Education 22 novembre 2012
Vous nous présentez un projet de calendrier pour l’année scolaire 2013/2014 qui pose plusieurs
problèmes.
Tout d’abord la note de présentation soulève un problème de fond en proposant de « rattraper la
journée de prérentrée non scolarisée sur deux mercredi après midi »
Votre projet instituerait donc une journée de récupération pour la journée de pré rentrée qui est déjà
travaillée au nom de la déconnexion entre les Obligations de Service et le temps
d’enseignement. Ce serait un précédent historique que FO ne peut accepter.
Vous comprendrez qu’une telle disposition si elle était maintenue provoquerait une vive réaction de
la confédération Force Ouvrière.
Il n’est pas envisageable que dans l’Education nationale, en contradiction avec toutes les règles et
le droit du travail, les jours travaillés soient récupérés.
De ce point de vue vous évoquiez dans votre introduction le conseil d‘Etat qui pourrait invalider le
calendrier si le jour de prérentrée n’était pas récupéré. Nous tenons à préciser que l’article L 521-1
évoqué indique « L'année scolaire comporte trente-six semaines au moins réparties en cinq
périodes de travail, … ». L’année scolaire en commençant le 2 septembre pour finir le 5 juillet
comporte 36 semaines conformément à cet article.
Il n’y a donc aucune obligation d’ajouter un jour supplémentaire au calendrier scolaire pour les
enseignants.
A l’inverse nous nous interrogeons sur la position que le Conseil d’Etat serait amené à adopter face
à une telle situation contraire à tous les principes du droit du travail.
Nous alertons le ministre sur les conséquences que pourrait avoir le maintien de ce projet au
moment où FO et plusieurs organisations dans ce CSE ont indiqué que le mécontentement et la
colère montent parmi les enseignants au sein des écoles et des établissements.

Si le ministre veut gratter l’allumette qui va embraser tout l’édifice il lui suffit de maintenir ce projet.
Nous rappelons notre opposition à la date de sortie le 5 juillet. Ainsi au fil des années la première
semaine de juillet est travaillée et on entend déjà des propositions d’amendement pour reporter le
date de fin d’année scolaire jusqu’au 12 juillet.
A propos « des deux demi journée au cours desquelles la discussion engagée lors du jour de pré
rentrée doit être poursuivi », nous souhaitons rappeler ici que, en particulier dans le 1er degré, ces
discussions peuvent se réaliser sur les 18 h de concertation et qu’il n’y a aucune obligation à
effectuer deux demi journées supplémentaires en plus des ORS.
Nous vous demandons d’intervenir pour que les pressions cessent.
Vous comprendrez que pour toutes ces raisons nous voterons contre ce projet de calendrier
2013/2014.
Vote
Pour : 0 Contre : 60 Abst : 2 NPPV : 1"

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.

Message par Isis39 le Lun 11 Nov 2013 - 9:25

@Ruthven a écrit:Merci pour le récapitulatif.

Il y a quelques années (5 ou 6 ans ?) où on a rajouté un jour de vacances aux vacances de Noël car le 1 tombait un dimanche, la question du rattrapage ne s'est même pas posée.
Mais c'est vrai ça ! J'avais oublié !!

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.

Message par invitéW le Lun 11 Nov 2013 - 9:28

@Isis39 a écrit:
@Ruthven a écrit:Merci pour le récapitulatif.

Il y a quelques années (5 ou 6 ans ?) où on a rajouté un jour de vacances aux vacances de Noël car le 1 tombait un dimanche, la question du rattrapage ne s'est même pas posée.
Mais c'est vrai ça ! J'avais oublié !!
en 2005-2006

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.

Message par Une passante le Lun 11 Nov 2013 - 9:29

merci pour cet édifiant récapitulatif !

Une passante
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.

Message par linkus le Lun 11 Nov 2013 - 9:30

veneration  Mais il est fou ce John. En tout cas, tu as fais un boulot monstre pour tout regrouper bravo.

De mon côté, voila ce que je trouve
Mon lycée moisi a écrit:
Récupération d’un jour de vacances à la Toussaint
Les élèves travailleront le :
Mercredi 13 novembre 2013 pour récupération d'un jeudi matin (08h00 à 11h00)
Mercredi 11 juin 2014 pour récupération d'un jeudi après-midi (13h30 à 16h30)

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy

linkus
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.

Message par Isis39 le Lun 11 Nov 2013 - 9:33

Will.T a écrit:
@Isis39 a écrit:
@Ruthven a écrit:Merci pour le récapitulatif.

Il y a quelques années (5 ou 6 ans ?) où on a rajouté un jour de vacances aux vacances de Noël car le 1 tombait un dimanche, la question du rattrapage ne s'est même pas posée.
Mais c'est vrai ça ! J'avais oublié !!
en 2005-2006
à la rentrée de janvier 2012 aussi.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.

Message par Atargatis le Lun 11 Nov 2013 - 9:35

Comment est-ce que cela est censé se passer dans les établissements où le mercredi les cours ont lieu le matin et l'après-midi?

Atargatis
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.

Message par stench le Lun 11 Nov 2013 - 9:36

@Atargatis a écrit:Comment est-ce que cela est censé se passer dans les établissements où le mercredi les cours ont lieu le matin et l'après-midi?
Chez nous cours mercredi toute la journée et samedi matin : pas de rattrapage.

stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.

Message par User5899 le Lun 11 Nov 2013 - 9:43

Merci pour cet édifiant récapitulatif.
Qui l'envoie au Canard enchaîné ?
Qui le donne en note de synthèse en BTS ?
Razz
NB Pour les évocations littéraires, on a souvent parlé d'Ubu. Ca m'évoque aussi certaines nouvelles de Borges.
NB2 Stench, merci pour ce communiqué vigoureux dont j'aime le ton. Mais pour la gouverne de tes amis, le ministère ne nous rabat pas encore les oreilles (Ségolène, peut-être ? Pour nous dispenser d'écouter des sottises plus grandes ? Razz)

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.

Message par User5899 le Lun 11 Nov 2013 - 9:44

@stench a écrit:
@Atargatis a écrit:Comment est-ce que cela est censé se passer dans les établissements où le mercredi les cours ont lieu le matin et l'après-midi?
Chez nous cours mercredi toute la journée et samedi matin : pas de rattrapage.
Et donc inégalité des différents citoyens devant la loi...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.

Message par Celeborn le Lun 11 Nov 2013 - 9:56

@John a écrit:
3) Le Snalc a fait un communiqué de protestation, mais sans prendre en compte la date précise annoncée par le ministère.
Je précise juste : la phrase sur "on ne sait pas quel jour on rattrape" renvoie à la désorganisation sur le terrain que tu as bien montrée, où certains rattrapent un lundi, d'autres un jeudi, d'autres encore un vendredi.


Dernière édition par Celeborn le Lun 11 Nov 2013 - 10:04, édité 1 fois

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.

Message par Paratge le Lun 11 Nov 2013 - 9:59

On se demande comment donc peuvent bien faire les pays où il n'y a pas de ministère de l'Éducation « nationale » dont tout dépend.

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.

Message par Pseudo le Lun 11 Nov 2013 - 10:16

@John a écrit:
@Pseudo a écrit:Sur le calendrier de mon bahut, on ne rattrape qu'une journée : celle du 8 novembre, sur deux mercredis. Mais le 8 novembre, on bosse de toute façon ! Franchement, j'ai rarement vu plus cocasse comme truc. Tout le monde s'y perd ! Encore une invention Shadokienne !
Mais c'est que les choses ont évoluées plusieurs fois depuis mon message ci-dessus. Et à l'heure où je vous parle, le rattrapage se fera sous le forme d'une demi-journée banalisée, encore à fixer, demi-journée pour laquelle les élèves seront libérés. Mercredi, nous vaquons. Mais je pense que ça reste à classer dans le chapitre "absurde" Laughing 

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.

Message par Marie Laetitia le Lun 11 Nov 2013 - 10:34

Je peux mettre ici la réponse qui m'a été faite par le délégué SNALC de mon académie (Strasbourg) auquel j'avais posé la question, car, dans mon établissement nous avons déjà "rattrapé" deux demi-journées sans les élèves et nous devons rattraper une autre demie-journée mercredi après-midi avec les élèves:
Il ne s'agit en fait pas de rattraper telle ou telle journée précise, mais de rattraper 1 journée de cours : cf. http://www.education.gouv.fr/pid25058/le-calendrier-scolaire.html


Dernière édition par Marie Laetitia le Lun 11 Nov 2013 - 13:02, édité 1 fois

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.

Message par julie2010 le Lun 11 Nov 2013 - 10:34

Et dans notre établissement, il y a du lourd également :
- les contractuels ne sont pas tenus de rattraper leur demi-journée... ah oui, il faudrait les payer !
- l'AS est prioritaire sur les cours...
Nous ferons donc cours avec des élèves manquants qui seront tout bonnement en train de faire du volley, du handball et autres joyeusetés. Cherchez l'erreur.

Le tout dans l'indifférence générale des collègues.

julie2010
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.

Message par User5899 le Lun 11 Nov 2013 - 10:36

@Marie Laetitia a écrit:dans mon établissement nous avons déjà "rattrapé" deux demi-journées sans les élèves
Ca, c'est la 2e journée de pré-rentrée normale, instaurée en 2000 par Allègre ou Lang, chépu, et que la plupart des cde zappent allégrement Rolling Eyes

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.

Message par johel le Lun 11 Nov 2013 - 10:45

Concernant l'académie de Toulouse, une autre aberration (on rattrape bien un lundi pour le 13/11 après un premier temps où on avait l’information pour un jeudi mais ça a été corrigé) pour la rattrapage du pont de l'Ascension (vendredi 30 mai qui est vaqué) :

- les écoles à 4 jours rattrapent ce vendredi par le mercredi 28 mai toute la journée
- les écoles à 4 jours et demi et le secondaire rattrapent ce vendredi par le mercredi 28 mai après-midi et c'est tout

Donc les écoles à 4 jours et demi et le secondaire de l'Académie n'auront pas une année scolaire à 36 semaines avec ces modalités de rattrapage (il manquera une demi-journée).

Quand on voit la justification pour nous faire récupérer le 02/09 avec les élèves et cette organisation pour l'Ascension, c'est vraiment hallucinant !!!

johel
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum