Sujet de réflexion : L'insouciance de l'enfance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sujet de réflexion : L'insouciance de l'enfance

Message par lau0201 le Mer 13 Nov 2013 - 19:10

Demain, je donne un sujet de réflexion à mes troisièmes qu'ils vont devoir traiter durant les deux heures. Je veux travailler avec eux dans un premier temps pour décortiquer le sujet et les aider à trouver des idées (c'est leur première vraie rédaction sur un sujet de réflexion et je ne veux pas les perdre, on n'a fait que quelques paragraphes jusqu'à présent).
Voici ce à quoi j'ai pensé, pourriez-vous me donner votre avis et peut-être d'autres idées? Je suis T1, c'est la première année que j'ai des troisièmes et je ne veux pas me retrouver à cours d'idées devant eux :s

Oui, l'enfance est une période d'insouciance:
- Pas les problèmes des adultes : le travail les enfants les repas les factures
- Quand il nous arrive qqch : on est toujours aidé par un adulte
- Émerveillement devant des évènements sans importance

Non, bien au contraire:
- Des enfants confrontés à de dures réalités : divorces, maladies graves, problèmes familiaux, décès qui font grandir bien plus vite qu’ils ne le devraient
- Des enfants qui doivent travailler pour aider les familles dans d’autres pays (possible?)
- Grandir plus vite : ados enceintes (proche du premier argument?)
- Poser de nombreuses questions, c’est aussi montrer que l’on se soucie de ce qui nous entoure.


lau0201
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet de réflexion : L'insouciance de l'enfance

Message par Lilypims le Mer 13 Nov 2013 - 19:13

On ne parle pas de littérature ?

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet de réflexion : L'insouciance de l'enfance

Message par lau0201 le Mer 13 Nov 2013 - 19:17

Pour les exemples?

lau0201
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet de réflexion : L'insouciance de l'enfance

Message par Lilypims le Mer 13 Nov 2013 - 19:20

Je n'ai jamais eu de 3e alors je ne me suis jamais penchée sur les programmes mais je croyais que les sujets de réflexion étaient littéraires. Je commence (tout doucement) la semaine prochaine avec mes 4e.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet de réflexion : L'insouciance de l'enfance

Message par liliepingouin le Mer 13 Nov 2013 - 19:26

oui: les enfants n'ont personne sous leur responsabilité (contrairement aux adultes)
les enfants ne doivent pas gérer tout le quotidien (courses, repas, vaisselle, lessive...)
les enfants disposent de beaucoup de temps pour jouer, lire...
- c'est un âge où l'on peut encore croire au merveilleux (père noël, fées...)

non: - les enfants doivent construire leur vie future, leur avenir, ce qui peut être une grosse pression
- les enfants sont dépendants des adultes, contraints de leur obéir, ce qui peut parfois les empêcher de réaliser leurs rêves

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet de réflexion : L'insouciance de l'enfance

Message par albertine02 le Mer 13 Nov 2013 - 19:28

@Lilypims a écrit: Je n'ai jamais eu de 3e alors je ne me suis jamais penchée sur les programmes mais je croyais que les sujets de réflexion étaient littéraires. Je commence (tout doucement) la semaine prochaine avec mes 4e.
pas nécessairement non; les sujets sont vastes et peuvent sembler ardus. Cela dit, quand on voit les attendus pour le DNB et les consignes de correction, on relativise.
J'ai commencé à travailler le sujet de réflexion avec mes 3e, à poser les jalons en méthode, rédaction de l'intro, de la conclusion etc. et je m'aperçois avec horreur que leur capacité à réfléchir, à manier les concepts…enfin les idées générales, à les retranscrire par écrit et à les illustrer est très réduite. Ils ont un énorme problème avec l'abstraction, pour faire simple.
Et donc, ils confondent tout : cause et conséquence, particulier et général, argument et exemple…..et encore, je ne donne pas d'extraits de leurs copies Wink

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet de réflexion : L'insouciance de l'enfance

Message par albertine02 le Mer 13 Nov 2013 - 19:29

@lau0201 a écrit:Demain, je donne un sujet de réflexion à mes troisièmes qu'ils vont devoir traiter durant les deux heures. Je veux travailler avec eux dans un premier temps pour décortiquer le sujet et les aider à trouver des idées (c'est leur première vraie rédaction sur un sujet de réflexion et je ne veux pas les perdre, on n'a fait que quelques paragraphes jusqu'à présent).
Voici ce à quoi j'ai pensé, pourriez-vous me donner votre avis et peut-être d'autres idées? Je suis T1, c'est la première année que j'ai des troisièmes et je ne veux pas me retrouver à cours d'idées devant eux :s

Oui, l'enfance est une période d'insouciance:
- Pas les problèmes des adultes : le travail les enfants les repas les factures
- Quand il nous arrive qqch : on est toujours aidé par un adulte
- Émerveillement devant des évènements sans importance

Non, bien au contraire:
- Des enfants confrontés à de dures réalités : divorces, maladies graves, problèmes familiaux, décès qui font grandir bien plus vite qu’ils ne le devraient
- Des enfants qui doivent travailler pour aider les familles dans d’autres pays (possible?)
- Grandir plus vite : ados enceintes (proche du premier argument?)
- Poser de nombreuses questions, c’est aussi montrer que l’on se soucie de ce qui nous entoure.


le sujet est, tel quel : l'insouciance de l'enfance ?

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet de réflexion : L'insouciance de l'enfance

Message par Lilypims le Mer 13 Nov 2013 - 19:31

Merci, Albertine ! Je sens que je vais m'amuser, moi, encore...

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet de réflexion : L'insouciance de l'enfance

Message par albertine02 le Mer 13 Nov 2013 - 19:36

@Lilypims a écrit:Merci, Albertine ! Je sens que je vais m'amuser, moi, encore...
tu veux rire ?
bon allez, parce que c'est toi….copie de bon élève de 3e, sur un sujet bien bateau et à moitié traité et débroussaillé en classe, portant sur la tolérance, le respect de la différence etc.

J'ai donc pu lire qu'il fallait être tolérant et accepter toutes les différences (jusque là, tout va bien) .
Exemples cités : le socialisme, la couleur de peau, la religion…..
euh……..Razz heu 

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet de réflexion : L'insouciance de l'enfance

Message par lau0201 le Mer 13 Nov 2013 - 19:37

Non, pas toujours littéraire ! mais on demande aux élèves d'essayer de trouver tout de même des exemples littéraires mais tout ça dépend aussi du sujet !

Merci liliepingouin

@albertine02 a écrit:

le sujet est, tel quel : l'insouciance de l'enfance ?
Non, c'est :
L’enfance est-elle toujours une période d’insouciance ?

lau0201
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet de réflexion : L'insouciance de l'enfance

Message par Lilypims le Mer 13 Nov 2013 - 19:37

@albertine02 a écrit:
@Lilypims a écrit:Merci, Albertine ! Je sens que je vais m'amuser, moi, encore...
tu veux rire ?
bon allez, parce que c'est toi….copie de bon élève de 3e, sur un sujet bien bateau et à moitié traité et débroussaillé en classe, portant sur la tolérance, le respect de la différence etc.

J'ai donc pu lire qu'il fallait être tolérant et accepter toutes les différences (jusque là, tout va bien) .
Exemples cités : le socialisme, la couleur de peau, la religion…..
euh……..Razz heu 
J'hésite entre Lool et affraid 

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet de réflexion : L'insouciance de l'enfance

Message par cannelle21 le Mer 13 Nov 2013 - 19:38

J'ai donné le sujet : L'enfance, le plus bel âge de la vie ?

I- Oui
- Une période d'insouciance
- Une période d'épanouissement et de construction de la personnalité : le amis, les bêtises...
- Une période propice à l'émerveillement car certaine naïveté

Mais
- Pas généralisable à toutes les époques, tous les pays
- Des situations difficiles nous obligent à nuancer
- Derrière la naïveté un côté obscure ?

Les exemples donnés par mes élèves :
- Le petit Nicolas
- Martine
- Sa majesté des mouches
- Vipère au poing
- Poil de Carotte
- Cosette
- Les orphelins Baudelaire
- Oliver Twist

_________________
Il y a des gens si bêtes que si une idée apparaissait à la surface de leur cerveau, elle se suiciderait, terrifiée de solitude.

cannelle21
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet de réflexion : L'insouciance de l'enfance

Message par lostris le Mer 13 Nov 2013 - 19:40

Juste une remarque: le sujet de réflexion en 3e pour le DNB demande à ne traiter qu'une thèse. Les élèves doivent être capable de défendre un point de vue avec des arguments construits et des exemples.

lostris
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet de réflexion : L'insouciance de l'enfance

Message par albertine02 le Mer 13 Nov 2013 - 19:41

tout ce que je peux te conseiller, c'est de bien envisager les exemples et de leur faire travailler la différence entre argument et exemple.
Pour nous, c'est évident, ça coule de source tout ça….je découvre, pour la deuxième année consécutive, que les élèves ont énormément de mal à distinguer les deux, et se content soit d'énumérer les platitudes et les généralités, soit de vaguement analyser un seul exemple (de paraphraser un film ou un livre ou encore de raconter un épisode de leur vie) sans en tirer une quelconque pensée.

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet de réflexion : L'insouciance de l'enfance

Message par albertine02 le Mer 13 Nov 2013 - 19:41

@Lilypims a écrit:
@albertine02 a écrit:
@Lilypims a écrit:Merci, Albertine ! Je sens que je vais m'amuser, moi, encore...
tu veux rire ?
bon allez, parce que c'est toi….copie de bon élève de 3e, sur un sujet bien bateau et à moitié traité et débroussaillé en classe, portant sur la tolérance, le respect de la différence etc.

J'ai donc pu lire qu'il fallait être tolérant et accepter toutes les différences (jusque là, tout va bien) .
Exemples cités : le socialisme, la couleur de peau, la religion…..
euh……..Razz heu 
J'hésite entre Lool et affraid 

eh eh ….topela 

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet de réflexion : L'insouciance de l'enfance

Message par lau0201 le Mer 13 Nov 2013 - 19:44

@lostris a écrit:Juste une remarque: le sujet de réflexion en 3e pour le DNB demande à ne traiter qu'une thèse. Les élèves doivent être capable de défendre un point de vue avec des arguments construits et des exemples.
Ca veut dire qu'il ne faut traiter que oui ou que non sur l'insouciance ?

lau0201
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet de réflexion : L'insouciance de l'enfance

Message par cannelle21 le Mer 13 Nov 2013 - 19:44

Pour distinguer thèse et arguments, le texte du poissonnier fonctionne bien.

_________________
Il y a des gens si bêtes que si une idée apparaissait à la surface de leur cerveau, elle se suiciderait, terrifiée de solitude.

cannelle21
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet de réflexion : L'insouciance de l'enfance

Message par lau0201 le Mer 13 Nov 2013 - 19:45

@albertine02 a écrit:tout ce que je peux te conseiller, c'est de bien envisager les exemples et de leur faire travailler la différence entre argument et exemple.
Pour nous, c'est évident, ça coule de source tout ça….je découvre, pour la deuxième année consécutive, que les élèves ont énormément de mal à distinguer les deux, et se content soit d'énumérer les platitudes et les généralités, soit de vaguement analyser un seul exemple (de paraphraser un film ou un livre ou encore de raconter un épisode de leur vie) sans en tirer une quelconque pensée.
Ah oui, ça je l'ai bien remarqué avec ce que j'ai déjà lu d'eux ! Merci pour ton conseil Wink

lau0201
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet de réflexion : L'insouciance de l'enfance

Message par lau0201 le Mer 13 Nov 2013 - 19:46

@cannelle21 a écrit:Pour distinguer thèse et arguments, le texte du poissonnier fonctionne bien.
Euh... je ne connais pas XD
Qu'est-ce que c'est ?

lau0201
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet de réflexion : L'insouciance de l'enfance

Message par lostris le Mer 13 Nov 2013 - 19:46

@lau0201 a écrit:
@lostris a écrit:Juste une remarque: le sujet de réflexion en 3e pour le DNB demande à ne traiter qu'une thèse. Les élèves doivent être capable de défendre un point de vue avec des arguments construits et des exemples.
Ca veut dire qu'il ne faut traiter que oui ou que non sur l'insouciance ?
En classe, nous pouvons travailler dans un même devoir les deux thèses mais le jour du DNB il est demandé de développer une seule thèse choisie par l'élève en fonction du sujet.

lostris
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet de réflexion : L'insouciance de l'enfance

Message par lau0201 le Mer 13 Nov 2013 - 19:47

Ah oui ? même pour les sujets polémiques?

lau0201
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet de réflexion : L'insouciance de l'enfance

Message par cannelle21 le Mer 13 Nov 2013 - 19:49

Le texte du poissonnier

Mise en garde : ce texte n'est pas de la grande littérature. Very Happy 

Deux ménagères se rencontrent au marché.  Madame Jean veut prouver à Madame Paul que son poissonnier, Monsieur Dupont, est le meilleur du quartier :

" Vous pouvez aller loin avant de tomber sur un poissonnier de cette qualité.  Chez lui, vous trouvez toujours de la marchandise fraîche.  Tenez, lundi dernier, je voulais faire du merlan.  Or, vous savez bien que le lundi les commerçants vous vendent ce qui n'est pas parti le samedi.  Eh bien, M. Dupont, lui, lundi matin, il avait du merlan tout frais !  Et ses prix ne sont pas supérieurs à ceux des autres poissonniers; parfois, c'est même le contraire !  Samedi par exemple, j'ai voulu faire des truites parce que je recevais mon beau-frère et qu'il les adore.  Je les ai payées trente francs chez M. Dupont, alors qu'elles étaient ailleurs à trente-cinq francs et plus.  Et si vous saviez comme il est serviable !  L'autre semaine, à 8 heures du soir, tout était fermé, eh bien, j'ai frappé à son carreau et il m'a ouvert.  Il m'a servi avec amabilité, comme s'il était dix heures du matin ! "

On distingue Thème, thèse, arguments, exemples, liens logiques.

Ensuite je travaille sur ce texte (on distingue les arguments, les liens logiques et on ajoute des exemples)
La publicité est dangereuse.  Elle est pleine de supercheries habilement camouflées, et sa force de persuasion est si grande que ses effets sont mal perçus du public, même quand il en est victime.  Il convient de la décrier comme elle le mérite.
Tout d'abord, elle incite à l'achat.  A cause d'un slogan astucieux ou d'une affiche habile, le consommateur est amené à faire un achat qu'il n'avait pas prévu.  Souvent cet achat dépasse ses moyens et obère son budget du moment.
Ensuite, la publicité exagère quand elle loue les qualités d'un article.  A force de superlatifs, de mises en scène ingénieuses, de témoignages artificiels, elle finit par convaincre le consommateur qu'un article est de grande qualité.  L'achat de cet article entraîne souvent la déception.  Le consommateur est trompé.  La publicité l'a insidieusement conditionné pour mieux le duper.
Cette publicité est en outre encombrante.  Les émissions radiophoniques sont continuellement interrompues par la diffusion de pages publicitaires.  Les hebdomadaires de la presse écrite comptent autant de pages publicitaires que d'articles et de reportages.  Les boîtes aux lettres sont envahies par des prospectus divers qui consomment inutilement de grandes quantités de papier.  A la longue, cette présence encombrante de publicité agace; et on ne peut s'y soustraire puisqu'elle est partout.
Enfin, la publicité est souvent impudique quand elle n'est pas morale.  Les murs des villes sont couverts d'affiches d'un goût douteux et de nombreuses publicités valorisent excessivement le profit, le confort, la facilité.
Je pense donc qu'il y a lieu de dénoncer vigoureusement les supercheries de la publicité.  La meilleure façon d'y parvenir est encore d'éclairer le consommateur sur les qualités et défauts réels d'un article.  C'est la tâche qu'a entreprise Ralph Nader aux U.S.A. et des revues telles que "50 millions de consommateurs" et "Que choisir ?" en France.  La vulgarisation de semblables démarches protégera mieux les gens de la publicité en même temps qu'elle les entraînera à observer, à comparer, à s'informer : c'est-à-dire à apprécier par eux-mêmes la valeur des choses.

_________________
Il y a des gens si bêtes que si une idée apparaissait à la surface de leur cerveau, elle se suiciderait, terrifiée de solitude.

cannelle21
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet de réflexion : L'insouciance de l'enfance

Message par cannelle21 le Mer 13 Nov 2013 - 19:51

@lostris a écrit:
@lau0201 a écrit:
@lostris a écrit:Juste une remarque: le sujet de réflexion en 3e pour le DNB demande à ne traiter qu'une thèse. Les élèves doivent être capable de défendre un point de vue avec des arguments construits et des exemples.
Ca veut dire qu'il ne faut traiter que oui ou que non sur l'insouciance ?
En classe, nous pouvons travailler dans un même devoir les deux thèses mais le jour du DNB il est demandé de développer une seule thèse choisie par l'élève en fonction du sujet.
Travailler une thèse, c'est leur apprendre à ne pas se contredire (ils ont tendance à dire d'abord noir, puis blanc), mais aussi leur apprendre à nuancer. C'est ce que j'essaie de leur apprendre en faisant des plans en deux parties.

_________________
Il y a des gens si bêtes que si une idée apparaissait à la surface de leur cerveau, elle se suiciderait, terrifiée de solitude.

cannelle21
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet de réflexion : L'insouciance de l'enfance

Message par lau0201 le Mer 13 Nov 2013 - 19:53

Donc il faut que je leur dise de ne développer qu'une seule partie, c'est ça ?

lau0201
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum