Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
roxanne
Devin

la crise d'ado ......

par roxanne le Mer 25 Mar 2009 - 12:37
On dirait que c'est devenu le truc obligatoire , après d'autres ...A force de l'avoir entendu à la télé, les parents ou peut être chez leur psy ou chez la CPE qui sait tout ( c'est pas ma copine ) ou chez la COP qui en sait encore plus , les ados l'ont bien intégré : ils doivent faire leur crise et cela explique et excuse tout ...Hier en conseil de classe , le cas du gamin qui a fait un premier trimestre honorable et qui là s'est arrêté de bosser .On s'interroge ( surtout ne pas dire qu'il est paresseux) , la déléguée élève prend la parole et dit sérieusement : " c'est normal , il fait sa crise d'ado ! " ...et du coup , quand j'ai suggéré un avertissement travail , il n'en fut pas question , il ne faudrait pas le perturber en core plus pendant "sa crise d'ado " ...Alors , que les ados (déjà ce mot..) fassent leur crise s'ils le veulent , mais sommes-nous obligés , nous adultes de rentrer dans le jeu?
avatar
Pierre_au_carré
Guide spirituel

Re: la crise d'ado ......

par Pierre_au_carré le Mer 25 Mar 2009 - 12:45
@roxanne a écrit:On dirait que c'est devenu le truc obligatoire , après d'autres ...A force de l'avoir entendu à la télé, les parents ou peut être chez leur psy ou chez la CPE qui sait tout ( c'est pas ma copine ) ou chez la COP qui en sait encore plus , les ados l'ont bien intégré : ils doivent faire leur crise et cela explique et excuse tout ...Hier en conseil de classe , le cas du gamin qui a fait un premier trimestre honorable et qui là s'est arrêté de bosser .On s'interroge ( surtout ne pas dire qu'il est paresseux) , la déléguée élève prend la parole et dit sérieusement : " c'est normal , il fait sa crise d'ado ! " ...et du coup , quand j'ai suggéré un avertissement travail , il n'en fut pas question , il ne faudrait pas le perturber en core plus pendant "sa crise d'ado " ...Alors , que les ados (déjà ce mot..) fassent leur crise s'ils le veulent , mais sommes-nous obligés , nous adultes de rentrer dans le jeu?

Emettre des critiques pareilles... Tu fais une crise d'adulte !?

T'as bien raison, il me semble, c'est un peu passe-partout...
Un des problèmes vient, en France, que finalement on est peut-être trop gentils et bienveillants avec les élèves... Le marché du travail/l'employeur, lui, le sera moins quelques années plus tard...

Si c'est quelqu'un de déprimé, il faut faire attention, mais sinon...
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: la crise d'ado ......

par Reine Margot le Mer 25 Mar 2009 - 12:53
ben oui, tu lui donnes du boulot, tu l'obliges à faire ses devoirs et en plus tu le notes, le pauvre! mes 6e qui se plaignaient du travail donné au collège hier me disaient "on n'est pas des machines, madame", et hurlaient quand je leur disais que ça allait aller en s'accentuant... Rolling Eyes

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
Hamlette
Neoprof expérimenté

Re: la crise d'ado ......

par Hamlette le Mer 25 Mar 2009 - 12:58
C'est étrange comme propos ! Personnellement, lorsque j'étais ado, je me souviens plutôt que l'expression elle-même m'excédait au plus haut point, et que je détestais qu'on me dise "pff, c'est la crise d'adolescence" à chaque fois qu'il y avait un conflit ou autre problème. Ok, il y avait sans doute de ça, mais à mes yeux, on m'insultait en minimisant ainsi mes états d'âmes existentiels !

Si maintenant les ados la revendiquent et s'en servent comme prétexte pour rien faire, moi, je ne comprends plus rien ! Tout se perd ma parole !
avatar
Caro
Niveau 10

Re: la crise d'ado ......

par Caro le Mer 25 Mar 2009 - 13:25
Moi aussi, je détestais cette expression insultante et réductrice. Souvent, la famille ou les amis disaient à ma mère lorsqu'elle évoquait mes problèmes : "Ça va passer, elle fait sa crise d'adolescence."
Aujourd'hui, cette expression est effectivement devenue un prétexte, on la met à toutes les sauces : elle a bon dos la crise d'adolescence !
En tout cas, je n'aime pas du tout les ados d'aujourd'hui : de gros fainéants, toujours en train de se plaire, qui ne s'intéressent à rien (à part leur look!).
Elle est belle la jeunesse !!!
Il faut dire que si les parents les couvaient moins et cessaient de tout leur céder, nous n'en serions pas là ! Enfin, ceci est un autre débat.
avatar
Ornella
Vénérable

Re: la crise d'ado ......

par Ornella le Mer 25 Mar 2009 - 13:27
@roxanne a écrit:On dirait que c'est devenu le truc obligatoire , après d'autres ...A force de l'avoir entendu à la télé, les parents ou peut être chez leur psy ou chez la CPE qui sait tout ( c'est pas ma copine ) ou chez la COP qui en sait encore plus , les ados l'ont bien intégré : ils doivent faire leur crise et cela explique et excuse tout ...Hier en conseil de classe , le cas du gamin qui a fait un premier trimestre honorable et qui là s'est arrêté de bosser .On s'interroge ( surtout ne pas dire qu'il est paresseux) , la déléguée élève prend la parole et dit sérieusement : " c'est normal , il fait sa crise d'ado ! " ...et du coup , quand j'ai suggéré un avertissement travail , il n'en fut pas question , il ne faudrait pas le perturber en core plus pendant "sa crise d'ado " ...Alors , que les ados (déjà ce mot..) fassent leur crise s'ils le veulent , mais sommes-nous obligés , nous adultes de rentrer dans le jeu?

tout à fait! tout ado "doit" passer par la clope, la drogue, l'alcool...... pfffff
Invité
Invité

Re: la crise d'ado ......

par Invité le Mer 25 Mar 2009 - 13:40
Normalement, le propre de l'adolescence, c'est d'être un état transitoire : maintenant, ça commence tôt et ça finit... tard, pour ne pas dire jamais, chez certains. Je pensais aussi que les jeunes n'avaient de cesse de grandir, mais encore faut-il que nous-mêmes soyons des adultes et leur donnions envie de le devenir. Cela commence par accepter notre âge, résister à certaines sirènes liées à cet impératif social "reste jeune". Maintenant, les "ados" semblent se complaire dans cette attitude qui les rassemble, qui est comme un rempart contre le monde adulte qu'ils n'ont pas envie d'intégrer, du fait de ses contraintes. Savons-nous toujours nous-mêmes donner à nos enfants une image valorisante du travail ?
avatar
Carabas
Vénérable

Re: la crise d'ado ......

par Carabas le Mer 25 Mar 2009 - 17:22
Vous avez remarqué que depuis quelques temps, on crée aussi le concept de "préado"? Comme s'il était légitime qu'une gamine de 8 ans réclame des strings ou envoie promener ses parents. Ce genre d'étiquette légitime des comportements qui ne le sont pas. A la rigueur, on fait pareil avec les adultes : qui n'a jamais entendu parler du démon de midi? Rolling Eyes qui ne touche que les hommes, étrangement...
Il me semble avoir lu un article affirmant que l'adolescence en soi n'existait pas, ou du moins était une invention psy et commerciale récente. En effet, faisait-on une "crise d'ado" au XVIIIe siècle? Si l'on parle volontiers des révoltes de la jeunesse, il est question de jeunes de 18-20 ans, sur des sujets d'adultes (politique, amours...) et non sur les dernières baskets à la mode ou le nouveau mec de Kévina...
Invité
Invité

Re: la crise d'ado ......

par Invité le Mer 25 Mar 2009 - 18:13
@Carabas a écrit:Vous avez remarqué que depuis quelques temps, on crée aussi le concept de "préado"? Comme s'il était légitime qu'une gamine de 8 ans réclame des strings ou envoie promener ses parents. Ce genre d'étiquette légitime des comportements qui ne le sont pas. A la rigueur, on fait pareil avec les adultes : qui n'a jamais entendu parler du démon de midi? Rolling Eyes qui ne touche que les hommes, étrangement...
Il me semble avoir lu un article affirmant que l'adolescence en soi n'existait pas, ou du moins était une invention psy et commerciale récente. En effet, faisait-on une "crise d'ado" au XVIIIe siècle? Si l'on parle volontiers des révoltes de la jeunesse, il est question de jeunes de 18-20 ans, sur des sujets d'adultes (politique, amours...) et non sur les dernières baskets à la mode ou le nouveau mec de Kévina...

Eh là malheureuse, tu oublies la digne Colette.. et "Chéri"..
avatar
Invité6
Habitué du forum

Re: la crise d'ado ......

par Invité6 le Mer 25 Mar 2009 - 18:24
@Carabas a écrit: Il me semble avoir lu un article affirmant que l'adolescence en soi n'existait pas, ou du moins était une invention psy et commerciale récente. En effet, faisait-on une "crise d'ado" au XVIIIe siècle? Si l'on parle volontiers des révoltes de la jeunesse, il est question de jeunes de 18-20 ans, sur des sujets d'adultes (politique, amours...) et non sur les dernières baskets à la mode ou le nouveau mec de Kévina...

Ben, au XVIIIe siècle, à l'âge de nos élèves, on était déjà au travail, marié etc...
En fait, le concept même d'adolescence est né avec cet "entre-deux" qui séparait l'enfance de l'âge adulte (lequel a commencé à survenir officiellement de plus en plus tard), une sorte d'attente de la vie adulte, propice à une certaine introspection (d'où la crise).
Bon, je résume et caricature un peu les choses mais s'il y a aujourd'hui possibilité de la crise d'ado c'est parce que justement, les ados ne sont pas occupés (alors qu'ils le devraient ! ... à travailler au collège puis au lycée !)
avatar
Pierre_au_carré
Guide spirituel

Re: la crise d'ado ......

par Pierre_au_carré le Mer 25 Mar 2009 - 18:37
Alarica a écrit:
@Carabas a écrit: Il me semble avoir lu un article affirmant que l'adolescence en soi n'existait pas, ou du moins était une invention psy et commerciale récente. En effet, faisait-on une "crise d'ado" au XVIIIe siècle? Si l'on parle volontiers des révoltes de la jeunesse, il est question de jeunes de 18-20 ans, sur des sujets d'adultes (politique, amours...) et non sur les dernières baskets à la mode ou le nouveau mec de Kévina...

Ben, au XVIIIe siècle, à l'âge de nos élèves, on était déjà au travail, marié etc...
En fait, le concept même d'adolescence est né avec cet "entre-deux" qui séparait l'enfance de l'âge adulte (lequel a commencé à survenir officiellement de plus en plus tard), une sorte d'attente de la vie adulte, propice à une certaine introspection (d'où la crise).
Bon, je résume et caricature un peu les choses mais s'il y a aujourd'hui possibilité de la crise d'ado c'est parce que justement, les ados ne sont pas occupés (alors qu'ils le devraient ! ... à travailler au collège puis au lycée !)

ah oui : bosse, tu ne feras pas ta crise d'ado !
avatar
Invité6
Habitué du forum

Re: la crise d'ado ......

par Invité6 le Mer 25 Mar 2009 - 18:39
lol !

cependant, je remarque au lycée que les élèves les plus bosseurs sont souvent les moins perturbés...
avatar
Mélu
Esprit sacré

Re: la crise d'ado ......

par Mélu le Mer 25 Mar 2009 - 18:46
Bah ! Et moi je n'ai jamais fait de crise d'ado ! C'est grave docteur ? Suis normale ou suis-je un monstre mutant de m'être toujours sentie bien dans mes baskets et d'avoir loupé ce passage obligé ?
ça me rapelle un formateur IUFM qui se passionnait pour la psycho qui nous disait que les ados, c'était comme la nitro, si on les secouait trop, ils nous claquaient entre les doigts ! Alors, il faut être gentils et compréhensifs avec ces pauvres petits chéris si sensibles !!
Hum.

_________________
"Pourquoi sommes-nous au monde, sinon pour amuser nos voisins et rire d'eux à notre tour ?"
[ Jane Austen ] - Extrait de Orgueil et préjugés
avatar
Pierre_au_carré
Guide spirituel

Re: la crise d'ado ......

par Pierre_au_carré le Mer 25 Mar 2009 - 19:01
Alarica a écrit:lol !

cependant, je remarque au lycée que les élèves les plus bosseurs sont souvent les moins perturbés...

ça ne m'étonne : il doit y avoir un cercle vicieux ou vertueux ...

Combien sont là à se dire, "je veux faire ça", à longueur de temps, ne bossent pas des masses et finissent par s'inquiéter de ne pas y arriver.
Contenu sponsorisé

Re: la crise d'ado ......

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum