Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Docteur OX
Grand sage

Rythmes scolaires à Paris : "Bertrand Delanoë a proposé une augmentation de 10 euros par mois".

par Docteur OX le Mer 13 Nov 2013 - 22:39
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

TÉMOIGNAGES
Les animateurs, agents d'entretien et aides en maternelle veulent bien de la réforme mais dans de meilleures conditions. Et se plaignent d'une mauvaise ambiance dans les écoles.

Ce jeudi, les enseignants sont en grève pour obtenir l’abandon de la réforme des rythmes scolaires. Mardi, d’autres ont manifesté, au contraire, pour avoir les moyens de la mettre en œuvre. Les personnels de la ville de Paris – animateurs, agents d’entretien, aides en maternelle – se sont rassemblés devant la mairie à l’appel de l’UNSA, leur principal syndicat, et de la CGT.

Leurs motifs de mécontentement sont variés, suivant les métiers et suivant les écoles – la réforme se mettant en place plus ou moins bien. Les uns se plaignent de relations difficiles avec les enseignants, d’autres parlent du mépris des parents, d’autres encore du manque de temps pour préparer les ateliers, du manque de locaux, voire de matériel… Paroles d'animateurs et agents municipaux, qui illustrent la somme de difficultés, parfois insoupçonnées, pour appliquer la réforme.

«Recruter du personnel d'hygiène»

«Dans mon école, ça se passe plutôt bien car j’ai la chance d’être dans une petite maternelle avec seulement 5 classes», commence Mireille, une «animatrice de base». «J’ai 14 enfants, je fais une activité "Jeux de société et engrenage" dans le réfectoire.» Dans son école, pratiquement tous les enfants restent pour les activités périscolaires. Mireille a toutefois une revendication : «Il faut recruter du personnel d’hygiène.» Si un enfant veut aller aux toilettes par exemple, elle est obligée d’emmener tous ses camarades avec elle. Car les Agents spécialisés des écoles maternelles (Asem) qui s’en occupent habituellement dans la journée, prennent désormais en charge des ateliers.

Mireille reproche à la mairie d’appliquer la réforme à l’économie : «On n’est pas contre mais dans de meilleures conditions.» D’après elle, la municipalité a recruté des intervenants à tour de bras, certains sans aucune formation – «des étudiants, des mères qui veulent travailler». Et il y a par ailleurs un manque de remplaçants : «Si tout à coup je me retrouve avec 40 de fièvre, qui va me remplacer ?», conclut-elle.

Marie-José, qui est agent technique des écoles (ATE, c’est-à-dire femme de ménage), est venue seule de son école primaire du XVIe arrondissement. L’autre ATE de l’établissement se réserve pour la prochaine grève que Marie-José, elle, ne fera pas. «Je suis contre la façon dont la réforme a été menée, explique-t-elle, on a plus de travail mais pas un sou de plus.» Avec vingt ans d’ancienneté, elle touche 1 500 euros nets par mois pour 39 heures de travail hebdomadaires. Avec les activités périscolaires de 15 heures à 16h30 les mardis et vendredis, et l’école désormais le mercredi matin, «on a pourtant plus de sols faire», dit-elle.

Recevant les syndicats la semaine dernière, le maire PS, Bertrand Delanoë, a proposé une augmentation de 10 euros par mois. «Une misère, soupire Marie-José, surtout qu’il accorderait 30 euros par mois aux Asem…»

«En bisbille avec les enseignants»

Plus loin, trois Asem discutent. Deux, venues de la même école, ont des problèmes avec les animateurs qui ne leur parlent pas. La troisième se plaint des enseignants. «Chez nous, on est en bisbille, raconte-t-elle. Par exemple depuis la rentrée, je faisais une activité "danse corporelle" avec les petits de maternelle dans le dortoir. Les profs ont protesté. Et aujourd’hui je n’ai plus droit d’aller dans le dortoir. Je dois faire danse dans une classe où c’est bien trop petit».

«Dans notre école, c’est tout l’inverse, expliquent les deux autes Asem. Les instituteurs ont dit : "d’accord pour travailler avec les Asem car on les connaît", mais ils ne veulent pas coopérer avec les animateurs, qui débarquent et qu’ils ne connaissent pas. Tout ça crée du malaise.» Les deux collègues sont mécontentes des nouveaux horaires qu’on leur a imposés sans même les consulter – elles commencent un peu plus tôt le matin et finissent un peu plus tard pour pouvoir participer aux ateliers. Elles demandent le retour aux anciens horaires les lundis et jeudis, ainsi que pendant les vacances.

«Sinon bien sûr, on n’est pas contre, on nous donne plus de responsabilités, reconnaissent-elles toutes les trois, mais on veut plus de considération.» Pour les activités, elles ont eu droit à deux jours et demi de formation alors que les animateurs contractuels n’ont rien eu. «Alors que nous, on connaît l’école et les enfants, et pas eux…»
Véronique SOULÉ
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Rythmes scolaires à Paris : "Bertrand Delanoë a proposé une augmentation de 10 euros par mois".

par Luigi_B le Mer 13 Nov 2013 - 23:16
Merci Docteur OX.

Mireille a toutefois une revendication : «Il faut recruter du personnel d’hygiène.» Si un enfant veut aller aux toilettes par exemple, elle est obligée d’emmener tous ses camarades avec elle. Car les Agents spécialisés des écoles maternelles (Asem) qui s’en occupent habituellement dans la journée, prennent désormais en charge des ateliers.
Attention : ils vont tous aux toilettes... mais dans l'intérêt de l'enfant. professeur 

_________________
Avenir latin grec - La Vie moderne : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] "Les nouvelles technologies en guerre contre nos enfants"
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Rythmes scolaires à Paris : "Bertrand Delanoë a proposé une augmentation de 10 euros par mois".

par Ronin le Mer 13 Nov 2013 - 23:20
10 euros par mois, et ça se dit de gauche...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Condorcet
Oracle

Re: Rythmes scolaires à Paris : "Bertrand Delanoë a proposé une augmentation de 10 euros par mois".

par Condorcet le Jeu 14 Nov 2013 - 0:58
Monsieur est trop généreux !

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
avatar
auléric
Neoprof expérimenté

Re: Rythmes scolaires à Paris : "Bertrand Delanoë a proposé une augmentation de 10 euros par mois".

par auléric le Jeu 14 Nov 2013 - 8:40
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Merci Docteur OX.

Mireille a toutefois une revendication : «Il faut recruter du personnel d’hygiène.» Si un enfant veut aller aux toilettes par exemple, elle est obligée d’emmener tous ses camarades avec elle. Car les Agents spécialisés des écoles maternelles (Asem) qui s’en occupent habituellement dans la journée, prennent désormais en charge des ateliers.
Attention : ils vont tous aux toilettes... mais dans l'intérêt de l'enfant. professeur 
la meilleure : chez nous l'ien interdit le passage collectif aux toilettes, c'est pas dans l'intérêt des enfants ... là par la force des choses y a plus de souci
avatar
stench
Guide spirituel

Re: Rythmes scolaires à Paris : "Bertrand Delanoë a proposé une augmentation de 10 euros par mois".

par stench le Jeu 14 Nov 2013 - 9:22
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Monsieur est trop généreux !
Franchement, tu es mauvaise langue. 10 euros, ça permet de sortir quatre fois par mois : un café chaque vendredi soir pour fêter dignement le week end.
Cath
Bon génie

Re: Rythmes scolaires à Paris : "Bertrand Delanoë a proposé une augmentation de 10 euros par mois".

par Cath le Jeu 14 Nov 2013 - 10:00
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Merci Docteur OX.

Mireille a toutefois une revendication : «Il faut recruter du personnel d’hygiène.» Si un enfant veut aller aux toilettes par exemple, elle est obligée d’emmener tous ses camarades avec elle. Car les Agents spécialisés des écoles maternelles (Asem) qui s’en occupent habituellement dans la journée, prennent désormais en charge des ateliers.
Attention : ils vont tous aux toilettes... mais dans l'intérêt de l'enfant. professeur 
la meilleure : c'est nous l'ien interdit le passage collectif aux toilettes, c'est pas dans l'intérêt des enfants ... là par la force des choses y a plus de souci
Suspect  Il n'a qu'à interdire l'envie de faire pipi, ça règlera le problème.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Rythmes scolaires à Paris : "Bertrand Delanoë a proposé une augmentation de 10 euros par mois".

par JPhMM le Jeu 14 Nov 2013 - 10:06
le maire PS, Bertrand Delanoë, a proposé une augmentation de 10 euros par mois.
C'est quand même totalement incompréhensible, un tel comportement. Non seulement cette valeur est une insulte, mais en plus il la propose vraiment, comme s'il voulait dire : "non seulement je vous méprise, mais en plus je vous le fais bien savoir en vous crachant au visage".

Franchement, c'est totalement incompréhensible. Auraient-ils perdu la raison ???

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Rythmes scolaires à Paris : "Bertrand Delanoë a proposé une augmentation de 10 euros par mois".

par Daphné le Jeu 14 Nov 2013 - 10:34
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:10 euros par mois, et ça se dit de gauche...
La somme est plus insultante qu'autre chose : ça donne dans le mépris le plus total furieux 
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Rythmes scolaires à Paris : "Bertrand Delanoë a proposé une augmentation de 10 euros par mois".

par Daphné le Jeu 14 Nov 2013 - 10:35
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Monsieur est trop généreux !
Franchement, tu es mauvaise langue. 10 euros, ça permet de sortir quatre fois par mois : un café chaque vendredi soir pour fêter dignement le week end.
Ça dépend où tu habites !
avatar
Condorcet
Oracle

Re: Rythmes scolaires à Paris : "Bertrand Delanoë a proposé une augmentation de 10 euros par mois".

par Condorcet le Jeu 14 Nov 2013 - 19:05
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Monsieur est trop généreux !
Franchement, tu es mauvaise langue. 10 euros, ça permet de sortir quatre fois par mois : un café chaque vendredi soir pour fêter dignement le week end.
Ça dépend où tu habites !
Je suis très mauvaise langue ! Razz 10 euros ne couvre même pas la hausse de la facture énergétique ou des impôts locaux.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
avatar
philann
Doyen

Re: Rythmes scolaires à Paris : "Bertrand Delanoë a proposé une augmentation de 10 euros par mois".

par philann le Jeu 14 Nov 2013 - 19:09
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
le maire PS, Bertrand Delanoë, a proposé une augmentation de 10 euros par mois.
C'est quand même totalement incompréhensible, un tel comportement. Non seulement cette valeur est une insulte, mais en plus il la propose vraiment, comme s'il voulait dire : "non seulement je vous méprise, mais en plus je vous le fais bien savoir en vous crachant au visage".

Franchement, c'est totalement incompréhensible. Auraient-ils perdu la raison ???

J'ai failli faire la même remarque...au mot près...avant de te lire!! Wink 
C'est insultant, méprisant...bête...

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
Contenu sponsorisé

Re: Rythmes scolaires à Paris : "Bertrand Delanoë a proposé une augmentation de 10 euros par mois".

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum