Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

Jean-Marc Ayrault sur les rythmes scolaires le 15.11 à 08h15 : le premier ministre se dit déterminé et optimiste.

par John le Jeu 14 Nov 2013 - 17:39
JM Ayrault, "invité exceptionnel" de France Info ce vendredi 15 novembre à 08h15, a été interrogé sur la réforme des rythmes scolaires.

Il reste ferme : "Cette réforme doit être faite et elle le sera".


Dernière édition par John le Lun 18 Nov 2013 - 13:02, édité 4 fois (Raison : citation d'Ayrault pendant l'émission.)

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
kero
Grand sage

Re: Jean-Marc Ayrault sur les rythmes scolaires le 15.11 à 08h15 : le premier ministre se dit déterminé et optimiste.

par kero le Jeu 14 Nov 2013 - 17:45
Ah ouais. Ça, je vais pas louper.
avatar
John
Médiateur

Re: Jean-Marc Ayrault sur les rythmes scolaires le 15.11 à 08h15 : le premier ministre se dit déterminé et optimiste.

par John le Ven 15 Nov 2013 - 9:49
Bilan : Ayrault ne changera rien.
L'ecotaxe sera maintenue, la TVA sera augmentée, et les rythmes seront imposés à tous dès 2014.


Dernière édition par John le Sam 16 Nov 2013 - 11:37, édité 1 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Une passante
Neoprof expérimenté

Re: Jean-Marc Ayrault sur les rythmes scolaires le 15.11 à 08h15 : le premier ministre se dit déterminé et optimiste.

par Une passante le Ven 15 Nov 2013 - 10:04
j'avoue que je ne comprends pas bien l'obstination du gouvernement avec la réforme des rythmes scolaires, où est l'intérêt ? parce que cela coûte quand même beaucoup d'argent, l'opinion publique est quand même très partagée et le bénéfice éventuel (s'il existe) ne se verra pas avant des années, est-ce une obstination due au fait qu'ils sont persuadés être dans le vrai ? si c'est pour pouvoir dire qu'ils font quelque chose, il y a sans doute des trucs moins onéreux à faire, non ? ou alors, c'est celui qui s'entête histoire de dire qu'il ne cèdera jamais...
avatar
John
Médiateur

Re: Jean-Marc Ayrault sur les rythmes scolaires le 15.11 à 08h15 : le premier ministre se dit déterminé et optimiste.

par John le Ven 15 Nov 2013 - 10:05
Le Snuipp-Paris denonce "un pur scandale".

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
benjy_star
Fidèle du forum

Re: Jean-Marc Ayrault sur les rythmes scolaires le 15.11 à 08h15 : le premier ministre se dit déterminé et optimiste.

par benjy_star le Ven 15 Nov 2013 - 10:14
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:j'avoue que je ne comprends pas bien l'obstination du gouvernement avec la réforme des rythmes scolaires, où est l'intérêt ? parce que cela coûte quand même beaucoup d'argent, l'opinion publique est quand même très partagée et le bénéfice éventuel (s'il existe) ne se verra pas avant des années, est-ce une obstination due au fait qu'ils sont persuadés être dans le vrai ? si c'est pour pouvoir dire qu'ils font quelque chose, il y a sans doute des trucs moins onéreux à faire, non ? ou alors, c'est celui qui s'entête histoire de dire qu'il ne cèdera jamais...
Je pense qu'ils ont déjà beaucoup cédé, et comme Peillon veut s'attaquer aux rythmes en collège et lycée, s'il lâche là dessus, autant qu'il démissionne.

Non non, vraiment, s’ils ne lâchent rien, c'est pas dans l'intérêt de l'EN, parce que je pense qu'ils voient bien que la réforme n'est pas bonne, c'est uniquement dans leur intérêt politique.
avatar
micaschiste
Vénérable

Re: Jean-Marc Ayrault sur les rythmes scolaires le 15.11 à 08h15 : le premier ministre se dit déterminé et optimiste.

par micaschiste le Ven 15 Nov 2013 - 10:18
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:j'avoue que je ne comprends pas bien l'obstination du gouvernement avec la réforme des rythmes scolaires, où est l'intérêt ? parce que cela coûte quand même beaucoup d'argent, l'opinion publique est quand même très partagée et le bénéfice éventuel (s'il existe) ne se verra pas avant des années, est-ce une obstination due au fait qu'ils sont persuadés être dans le vrai ? si c'est pour pouvoir dire qu'ils font quelque chose, il y a sans doute des trucs moins onéreux à faire, non ? ou alors, c'est celui qui s'entête histoire de dire qu'il ne cèdera jamais...
Je pense qu'ils ont déjà beaucoup cédé, et comme Peillon veut s'attaquer aux rythmes en collège et lycée, s'il lâche là dessus, autant qu'il démissionne.

Non non, vraiment, s’ils ne lâchent rien, c'est pas dans l'intérêt de l'EN, parce que je pense qu'ils voient bien que la réforme n'est pas bonne, c'est uniquement dans leur intérêt politique.
Au niveau du gouvernement peut-être, mais ce ne le sera peut-être pas lors des élections municipales.

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
avatar
Une passante
Neoprof expérimenté

Re: Jean-Marc Ayrault sur les rythmes scolaires le 15.11 à 08h15 : le premier ministre se dit déterminé et optimiste.

par Une passante le Ven 15 Nov 2013 - 10:44
vu effectivement sous l'angle de la réforme des rythmes au collège et au lycée, c'est plus cohérent (réforme qui viserait j'imagine à augmenter le temps de présence des enseignants....) en revanche l'intérêt politique est plus délicat, je pense que le gouvernement va payer la réforme au moment des municipales...
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Jean-Marc Ayrault sur les rythmes scolaires le 15.11 à 08h15 : le premier ministre se dit déterminé et optimiste.

par User5899 le Ven 15 Nov 2013 - 11:28
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:JM Ayrault sera "l'invité exceptionnel" de France Info ce vendredi 15 novembre à 08h15. Il sera interrogé en particulier sur la réforme des rythmes.
C'est qui, Jean-Marc Ayrault ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Ayrault ne changera rien.
Mais Hollande changera Ayrault Smile
User17706
Enchanteur

Re: Jean-Marc Ayrault sur les rythmes scolaires le 15.11 à 08h15 : le premier ministre se dit déterminé et optimiste.

par User17706 le Ven 15 Nov 2013 - 12:03
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit: est-ce une obstination due au fait qu'ils sont persuadés être dans le vrai ?
Due à cela seulement très probablement pas. Mais je ne vois pas qu'on puisse faire l'économie de ce facteur-là.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
carolette
Érudit

Re: Jean-Marc Ayrault sur les rythmes scolaires le 15.11 à 08h15 : le premier ministre se dit déterminé et optimiste.

par carolette le Ven 15 Nov 2013 - 12:16
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:j'avoue que je ne comprends pas bien l'obstination du gouvernement avec la réforme des rythmes scolaires, où est l'intérêt ? parce que cela coûte quand même beaucoup d'argent, l'opinion publique est quand même très partagée et le bénéfice éventuel (s'il existe) ne se verra pas avant des années, est-ce une obstination due au fait qu'ils sont persuadés être dans le vrai ? si c'est pour pouvoir dire qu'ils font quelque chose, il y a sans doute des trucs moins onéreux à faire, non ? ou alors, c'est celui qui s'entête histoire de dire qu'il ne cèdera jamais...
Je pense qu'ils ont déjà beaucoup cédé, et comme Peillon veut s'attaquer aux rythmes en collège et lycée, s'il lâche là dessus, autant qu'il démissionne.

Non non, vraiment, s’ils ne lâchent rien, c'est pas dans l'intérêt de l'EN, parce que je pense qu'ils voient bien que la réforme n'est pas bonne, c'est uniquement dans leur intérêt politique.
+1

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Au niveau du gouvernement peut-être, mais ce ne le sera peut-être pas lors des élections municipales.[/quote]
Je ne suis pas certaine que ça joue beaucoup dans les campagnes municipales : hier, moins d'un tiers des instits en grève, un boycott des parents mercredi 13 resté sans réponse, si ce n'est un peu de médiatisation… Des parents globalement peu investis… Quelques maires se rebellent, mais l'annualisation du temps de travail des PE qui se profile pour laisser plus de latitude aux collectivités dans l'organisation des rythmes scolaires, et des directives données aux IEN d'accepter des projets variables d'une commune à l'autre à l'intérieur de la même circo (il y a deux semaines notre IEN se prononçait contre le projet de ma ville, et hier elle ne demandait a priori que quelques aménagements) vont sans doute finir d'étouffer la révolte… Et le gouvernement se félicitera de cette adhésion massive à cette réforme.
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Jean-Marc Ayrault sur les rythmes scolaires le 15.11 à 08h15 : le premier ministre se dit déterminé et optimiste.

par retraitée le Ven 15 Nov 2013 - 12:17
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Ayrault ne changera rien.
L'ecotaxe sera maintenue, la TVA sera augmentée, et les rythmes seront imposés à tous dès 2014.
Il devrait demander à Villepin ce qu'il en coûte de s'obstiner!
avatar
philann
Doyen

Re: Jean-Marc Ayrault sur les rythmes scolaires le 15.11 à 08h15 : le premier ministre se dit déterminé et optimiste.

par philann le Ven 15 Nov 2013 - 12:48
Je pense que SI ça va jouer sur les élections municipales...mais pas à cause des profs qui voteraient moins à gauche...à cause des parents qui râlent d'une mise en place foireuse et des habitants qui se trouvent pressurés et ne veulent pas d'augmentation des taxes (or cette réforme coute de l'argent!)

Je pense que la non-application de cette réforme peut même devenir un argument de campagne pour les maires!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
avatar
John
Médiateur

Re: Jean-Marc Ayrault sur les rythmes scolaires le 15.11 à 08h15 : le premier ministre se dit déterminé et optimiste.

par John le Ven 15 Nov 2013 - 12:59
J'aurais dû intituler ce fil "bilan de dépôt".

Les médias ont dit de JM Ayrault qu'il est "déterminé et optimiste" : c'est exactement les mots qui étaient utilisés au sujet de Juppé en 1997.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Jean-Marc Ayrault sur les rythmes scolaires le 15.11 à 08h15 : le premier ministre se dit déterminé et optimiste.

par User5899 le Ven 15 Nov 2013 - 13:01
"Déterminé", certes... Mais par quoi ? Ou par qui ?
avatar
Une passante
Neoprof expérimenté

Re: Jean-Marc Ayrault sur les rythmes scolaires le 15.11 à 08h15 : le premier ministre se dit déterminé et optimiste.

par Une passante le Ven 15 Nov 2013 - 13:54
mouais, pour les protestations de parents, je ne suis pas sûre... je suis dans une commune qui a appliqué la réforme et qui a des moyens pour en faire un truc pas trop mal (faut quand même aimer faire du sport...) bref, c'est de la "garderie améliorée" et il n'y a eu aucun dysfonctionnement à signaler (cela ne semble choquer personne de ne pas savoir qui encadre les activités ni avec quelle qualification...)
Mes enfants sont crevés de se lever le mercredi, mais faut croire que je suis une mauvaise mère parce que quand je discute avec d'autres parents, c'est rarement le cas de leurs enfants (qui semblent déjà pleins d'énergie très tôt le matin ; les miens sont des dormeurs, rarement réveillés avant 7h, voire 7h30....). Et j'entendais hier en salle des profs un collègue qui a trois enfants scolarisés expliquer qu'il ne comprenait pas pourquoi il y avait tout ce bruit autour de cette réforme !!!
Beaucoup de parents ne voient pas plus loin que leur cas personnel, certains pas encore confrontés concrètement à la réforme ne la trouve pas si mal sur le papier, d'autres qui la subissent ne voient pas les conséquences ni ne pensent aux PE...
Bref, l'humanité est parfois un peu désespérante....
benjy_star
Fidèle du forum

Re: Jean-Marc Ayrault sur les rythmes scolaires le 15.11 à 08h15 : le premier ministre se dit déterminé et optimiste.

par benjy_star le Ven 15 Nov 2013 - 13:58
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:j'avoue que je ne comprends pas bien l'obstination du gouvernement avec la réforme des rythmes scolaires, où est l'intérêt ? parce que cela coûte quand même beaucoup d'argent, l'opinion publique est quand même très partagée et le bénéfice éventuel (s'il existe) ne se verra pas avant des années, est-ce une obstination due au fait qu'ils sont persuadés être dans le vrai ? si c'est pour pouvoir dire qu'ils font quelque chose, il y a sans doute des trucs moins onéreux à faire, non ? ou alors, c'est celui qui s'entête histoire de dire qu'il ne cèdera jamais...
Je pense qu'ils ont déjà beaucoup cédé, et comme Peillon veut s'attaquer aux rythmes en collège et lycée, s'il lâche là dessus, autant qu'il démissionne.

Non non, vraiment, s’ils ne lâchent rien, c'est pas dans l'intérêt de l'EN, parce que je pense qu'ils voient bien que la réforme n'est pas bonne, c'est uniquement dans leur intérêt politique.
Au niveau du gouvernement peut-être, mais ce ne le sera peut-être pas lors des élections municipales.
Effectivement, je pensais uniquement au gouvernement en disant ça.
avatar
Le grincheux
Sage

Re: Jean-Marc Ayrault sur les rythmes scolaires le 15.11 à 08h15 : le premier ministre se dit déterminé et optimiste.

par Le grincheux le Ven 15 Nov 2013 - 14:03
Cripure a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:JM Ayrault sera "l'invité exceptionnel" de France Info ce vendredi 15 novembre à 08h15. Il sera interrogé en particulier sur la réforme des rythmes.
C'est qui, Jean-Marc Ayrault ?
Celui qui construit des aéroports et qui demande des rapports truqués. Le dernier était un florilège : comparer le coût de la remise à niveau de l'aéroport de Nantes actuel avec une piste rallongée pour A380 au coût de construction de Notre-Dame-des-Landes (sans piste pour l'A380) en disant que le second est moins cher que le premier s'il y a plus de 5 millions de passagers par an... Du grand art. Et toute sa politique est faite à l'encan.

Remarquez bien, en dehors de quelques journalistes qui ont lu le rapport (ma source est à la Vie du Rail), aucun media de grande diffusion n'a ouvert ce fichu rapport pour sauter directement à la conclusion.

_________________
Le carnet du Grincheux, Chroniques de misanthropie ordinaire
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Ma vie, mon œuvre
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
évolutions
Niveau 6

Re: Jean-Marc Ayrault sur les rythmes scolaires le 15.11 à 08h15 : le premier ministre se dit déterminé et optimiste.

par évolutions le Sam 16 Nov 2013 - 9:56
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:j'avoue que je ne comprends pas bien l'obstination du gouvernement avec la réforme des rythmes scolaires, où est l'intérêt ? parce que cela coûte quand même beaucoup d'argent, l'opinion publique est quand même très partagée et le bénéfice éventuel (s'il existe) ne se verra pas avant des années, est-ce une obstination due au fait qu'ils sont persuadés être dans le vrai ? si c'est pour pouvoir dire qu'ils font quelque chose, il y a sans doute des trucs moins onéreux à faire, non ? ou alors, c'est celui qui s'entête histoire de dire qu'il ne cèdera jamais...
Depuis le début, il a été dit que le bien des enfants n'était absolument pas leur objectif. Ce qu'ils veulent, et je vais le répéter, c'est de territorialiser l'école (le primaire d'abord puis le secondaire ensuite). Pour cela, ils ont besoin d'un cadre juridique qui fait entrer les municipalités dans la danse et cela sans trop soulever de contestations. L'émission "C'est dans l'air" du vendredi 15 novembre a montré que Bruxelles allait faire pression sur la France pour lui faire réduire les dépenses publiques. Les enseignants sont très fortement concernés car les dirigeants voient là une manière de diminuer le nombre de fonctionnaires et par conséquent de diminuer la dépense publique. Si la charge des salaires des enseignants passe aux collectivités territoriales, cela devrait représenter une bonne carte de visite  pour le gouvernement vis-à-vis de Bruxelles et des Allemands.
Dans cette histoire, ils ont tout à perdre ou tout à gagner. Voilà pourquoi ils sont obstinés. Du point de vue du budget, ils n'ont plus aucune marge de manoeuvre. Les enseignants renvoyés aux collectivités, les marges pourraient revenir. C'est un destin à l'anglo-saxonne qui nous pend au nez.
avatar
Chocolat
Guide spirituel

Re: Jean-Marc Ayrault sur les rythmes scolaires le 15.11 à 08h15 : le premier ministre se dit déterminé et optimiste.

par Chocolat le Sam 16 Nov 2013 - 10:08
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Ayrault ne changera rien.
L'ecotaxe sera maintenue, la TVA sera augmentée, et les rythmes seront imposés à tous dès 2014.
titanic 

Commentaire auto-censuré.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
arcenciel
Monarque

Re: Jean-Marc Ayrault sur les rythmes scolaires le 15.11 à 08h15 : le premier ministre se dit déterminé et optimiste.

par arcenciel le Sam 16 Nov 2013 - 11:34
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:j'avoue que je ne comprends pas bien l'obstination du gouvernement avec la réforme des rythmes scolaires, où est l'intérêt ? parce que cela coûte quand même beaucoup d'argent, l'opinion publique est quand même très partagée et le bénéfice éventuel (s'il existe) ne se verra pas avant des années, est-ce une obstination due au fait qu'ils sont persuadés être dans le vrai ? si c'est pour pouvoir dire qu'ils font quelque chose, il y a sans doute des trucs moins onéreux à faire, non ? ou alors, c'est celui qui s'entête histoire de dire qu'il ne cèdera jamais...
Depuis le début, il a été dit que le bien des enfants n'était absolument pas leur objectif. Ce qu'ils veulent, et je vais le répéter, c'est de territorialiser l'école (le primaire d'abord puis le secondaire ensuite). Pour cela, ils ont besoin d'un cadre juridique qui fait entrer les municipalités dans la danse et cela sans trop soulever de contestations. L'émission "C'est dans l'air" du vendredi 15 novembre a montré que Bruxelles allait faire pression sur la France pour lui faire réduire les dépenses publiques. Les enseignants sont très fortement concernés car les dirigeants voient là une manière de diminuer le nombre de fonctionnaires et par conséquent de diminuer la dépense publique. Si la charge des salaires des enseignants passe aux collectivités territoriales, cela devrait représenter une bonne carte de visite  pour le gouvernement vis-à-vis de Bruxelles et des Allemands.
Dans cette histoire, ils ont tout à perdre ou tout à gagner. Voilà pourquoi ils sont obstinés. Du point de vue du budget, ils n'ont plus aucune marge de manoeuvre. Les enseignants renvoyés aux collectivités, les marges pourraient revenir. C'est un destin à l'anglo-saxonne qui nous pend au nez.
+1 et c'est bien flippant
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Jean-Marc Ayrault sur les rythmes scolaires le 15.11 à 08h15 : le premier ministre se dit déterminé et optimiste.

par Lefteris le Sam 16 Nov 2013 - 11:44
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:j'avoue que je ne comprends pas bien l'obstination du gouvernement avec la réforme des rythmes scolaires, où est l'intérêt ? parce que cela coûte quand même beaucoup d'argent, l'opinion publique est quand même très partagée et le bénéfice éventuel (s'il existe) ne se verra pas avant des années, est-ce une obstination due au fait qu'ils sont persuadés être dans le vrai ? si c'est pour pouvoir dire qu'ils font quelque chose, il y a sans doute des trucs moins onéreux à faire, non ? ou alors, c'est celui qui s'entête histoire de dire qu'il ne cèdera jamais...
Depuis le début, il a été dit que le bien des enfants n'était absolument pas leur objectif. Ce qu'ils veulent, et je vais le répéter, c'est de territorialiser l'école (le primaire d'abord puis le secondaire ensuite). Pour cela, ils ont besoin d'un cadre juridique qui fait entrer les municipalités dans la danse et cela sans trop soulever de contestations. L'émission "C'est dans l'air" du vendredi 15 novembre a montré que Bruxelles allait faire pression sur la France pour lui faire réduire les dépenses publiques. Les enseignants sont très fortement concernés car les dirigeants voient là une manière de diminuer le nombre de fonctionnaires et par conséquent de diminuer la dépense publique. Si la charge des salaires des enseignants passe aux collectivités territoriales, cela devrait représenter une bonne carte de visite  pour le gouvernement vis-à-vis de Bruxelles et des Allemands.
Dans cette histoire, ils ont tout à perdre ou tout à gagner. Voilà pourquoi ils sont obstinés. Du point de vue du budget, ils n'ont plus aucune marge de manoeuvre. Les enseignants renvoyés aux collectivités, les marges pourraient revenir. C'est un destin à l'anglo-saxonne qui nous pend au nez.
Bien entendu, nous sommes nombreux désormais à le dire et à le relayer : il s'agit d'une pièce de l'échiquier, pour enfoncer un coin dans les statuts, et ainsi faire des économies. On crée la fonction, et l'organe s'adaptera, on se débarrassera du primaire dans un premier temps.

En même temps , on s'attaque au second degré  au collège , notamment par l'éducation prioritaire. le point commun ? créer du localisme, des systèmes dérogatoires "expérimentaux" au début (recrutements locaux, programmes spéciaux, primes discrétionnaires), destinés à être étendus.
On coupe aussi le lien lycée/collège , donc à terme des personnels différents . On s'attaque aux programmes  et notamment à leur caractère national, ce qui ne nécessitera plus un corps formé de même manière, capable d'enseigner les mêmes choses .
Tout le monde le voit se construire, le puzzle ?

Et l'université que l'on videra définitivement de son sens , en faisant un prolongement du lycée (avec évidemment la mobi-flexibilité des personnels qui ira avec diable ) , mais sur un mode de gestion quasi entrepreneurial...

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).
"Ce troisième grade [celui du PPCR] , c’est un peu l’agrégation pour tous: elle (sic)  donne la possibilité d’atteindre un niveau de rémunération proche de celui d’un agrégé en fin de carrière, soit 4.500 euros nets par mois" Frédéric Sève,SGEN-CFDT (penseur   très moderne,à l'école de la précédente).
« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
Cath
Esprit sacré

Re: Jean-Marc Ayrault sur les rythmes scolaires le 15.11 à 08h15 : le premier ministre se dit déterminé et optimiste.

par Cath le Sam 16 Nov 2013 - 11:48
pale 
manou69
Niveau 1

Re: Jean-Marc Ayrault sur les rythmes scolaires le 15.11 à 08h15 : le premier ministre se dit déterminé et optimiste.

par manou69 le Sam 16 Nov 2013 - 11:58
Ce qui à l'origine était censé être une réforme respectant le rythme des enfants, elle s'applique dans une désorganisation parce qu'imposée dans la précipitation, sans concertation locale et sans moyens de la mettre en place dans beaucoup de communes (dont la mienne ...).
Pour toutes celles dans ce cas, voir la pétition sur Internet contre la réforme des rythmes scolaires de Mr Jean-Michel FOURGOUS
" stopper la réforme des rythmes scolaires en France " à signer et à faire signer :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
auléric
Neoprof expérimenté

Re: Jean-Marc Ayrault sur les rythmes scolaires le 15.11 à 08h15 : le premier ministre se dit déterminé et optimiste.

par auléric le Sam 16 Nov 2013 - 13:02
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:j'avoue que je ne comprends pas bien l'obstination du gouvernement avec la réforme des rythmes scolaires, où est l'intérêt ? parce que cela coûte quand même beaucoup d'argent, l'opinion publique est quand même très partagée et le bénéfice éventuel (s'il existe) ne se verra pas avant des années, est-ce une obstination due au fait qu'ils sont persuadés être dans le vrai ? si c'est pour pouvoir dire qu'ils font quelque chose, il y a sans doute des trucs moins onéreux à faire, non ? ou alors, c'est celui qui s'entête histoire de dire qu'il ne cèdera jamais...
Depuis le début, il a été dit que le bien des enfants n'était absolument pas leur objectif. Ce qu'ils veulent, et je vais le répéter, c'est de territorialiser l'école (le primaire d'abord puis le secondaire ensuite). Pour cela, ils ont besoin d'un cadre juridique qui fait entrer les municipalités dans la danse et cela sans trop soulever de contestations. L'émission "C'est dans l'air" du vendredi 15 novembre a montré que Bruxelles allait faire pression sur la France pour lui faire réduire les dépenses publiques. Les enseignants sont très fortement concernés car les dirigeants voient là une manière de diminuer le nombre de fonctionnaires et par conséquent de diminuer la dépense publique. Si la charge des salaires des enseignants passe aux collectivités territoriales, cela devrait représenter une bonne carte de visite  pour le gouvernement vis-à-vis de Bruxelles et des Allemands.
Dans cette histoire, ils ont tout à perdre ou tout à gagner. Voilà pourquoi ils sont obstinés. Du point de vue du budget, ils n'ont plus aucune marge de manoeuvre. Les enseignants renvoyés aux collectivités, les marges pourraient revenir. C'est un destin à l'anglo-saxonne qui nous pend au nez.
hélas c'est tout à fait çà
Contenu sponsorisé

Re: Jean-Marc Ayrault sur les rythmes scolaires le 15.11 à 08h15 : le premier ministre se dit déterminé et optimiste.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum