"Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par John le Ven 15 Nov 2013 - 1:13

Peillon s’est-il complètement coupé du monde enseignant, soutien traditionnel de la gauche ?

Non, il ne semble pas catalyser le mécontentement sur sa personne, comme cela avait pu être le cas pour Claude Allègre ou Ségolène Royal. On n’est pas dans une révolte généralisée. La preuve, c’est que pour la deuxième année consécutive, le point d’indice des enseignants est gelé, ce qui entraîne une baisse de pouvoir d’achat. Et pourtant, il n’y a pas de réaction. Le gouvernement exerce encore une influence sur les enseignants des écoles primaires. Ceux-ci sont plutôt contents de ne plus se voir imposer des programmes rétrogrades, comme ils l’avaient dénoncé sous la droite. Mais il y a un certain ras-le-bol quant à la façon dont leur métier est géré, notamment une pression hiérarchique importante et tatillonne. Dans le primaire, on fait ce métier pour l’enfant, pour le temps personnel, et pour l’autonomie professionnelle. Or, celle-ci est constamment réduite.
http://www.liberation.fr/societe/2013/11/14/peillon-a-sous-estime-la-complexite-de-la-reforme-des-rythmes-scolaires_946863

Il y a de l'argent pour financer la FCPE (150 000€, en plus des centaines de milliers d'euros qui lui sont déjà attribués), pour faire la réforme des rythmes (2 milliards d'euros selon JM Fourgous), pour Marseille (3 milliards d'euros), pour la Bretagne (1 milliard d'euros), pour financer les emplois d'avenir (des milliards d'euros), etc. Mais il n'y en a évidemment pas pour augmenter les enseignants : le ministre l'a juré, la main sur le coeur.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par Condorcet le Ven 15 Nov 2013 - 1:31

Il n'y a pas d'argent non plus pour financer les universités...

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par Invité-B le Ven 15 Nov 2013 - 6:23

Euh...quelqu'un peut leur dire en commentaire que ça ne fait pas deux ans seulement qu'il est gelé...?

Invité-B
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par MUTIS le Ven 15 Nov 2013 - 6:38

Petit rappel : augmentation du point d'indice des focntionnaires  depuis 5 ans : 1,6 %
Inflation en 5 ans : 8,5 %
Comparaison avec ma femme cadre dans le secteur privé : augmentation depuis 5 ans ( 2,6 % en moyenne par année)  + 13% + changement de poste + 16% sur le nouveau poste. Près de 30% en 5 ans.
Comparaison avec les médecins : 10% d'augmentation depuis 6 ans et une petite prime de plus de 5300 euros en moyenne (depuis 2013) donnée désormais chaque année..
La politique libérale de droite continue.. C'est la faute aux fonctionnaires et il faut les appauvrir. La seule solution : réduire la dépense publique c'est-à-dire surtout leur salaire,  sans le dire, en les bloquant sur plusieurs anńees. Les véritables privilégiés peuvent dormir tranquilles. Ils pourront continuer à s'acheter des yachts, du luxe en dentelle, des tableaux, des voitures de collection et des logements somptueux, autant de secteurs au passage qui ne se sont jamais aussi bien portés .. L'idéologie libérale règne.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par PauvreYorick le Ven 15 Nov 2013 - 7:17

Que le point d'indice et l'inflation soient ce qu'ils sont certes. Le fonctionnaire a un peu moins l'impression, malgré tout, d'être en permanence désigné comme un «fautif», même s'il s'appauvrit vis-à-vis de l'inflation.
(Sur les cinq ans dont tu parles, pour que la comparaison avec ta femme soit parlante, il n'y a pas un changement d'échelon à prendre en compte?)

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par MUTIS le Ven 15 Nov 2013 - 7:26

Si tu as raison : un changement d'échelon = 6%'environ. Ce qui est nouveau c'est que le changement d'échelon + l'augmentation du point ne suffisent même plus à compenser l'inflation. Ce qui veut dire que le salaire baisse effectivement et que le pouvoir d'achat dégringole.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par Pseudo le Ven 15 Nov 2013 - 7:27

Deux ans ???? La personne qui parle devrait mieux se renseigner. Et si se laisser traiter comme de la merde traduit un soutien au gouvernement, alors les profs soutenaient aussi Sarkozy, puisqu'ils ne disaient rien non plus à l'époque.
On fait vraiment dire n'importe quoi aux faits !

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par Ingeborg B. le Ven 15 Nov 2013 - 7:35

@MUTIS a écrit:Petit rappel : augmentation du point d'indice des focntionnaires  depuis 5 ans : 1,6 %
Inflation en 5 ans : 8,5 %
Comparaison avec ma femme cadre dans le secteur privé : augmentation depuis 5 ans ( 2,6 % en moyenne par année)  + 13% + changement de poste + 16% sur le nouveau poste. Près de 30% en 5 ans.
Comparaison avec les médecins : 10% d'augmentation depuis 6 ans et une petite prime de plus de 5300 euros en moyenne (depuis 2013) donnée désormais chaque année..
La politique libérale de droite continue.. C'est la faute aux fonctionnaires et il faut les appauvrir. La seule solution : réduire la dépense publique c'est-à-dire surtout leur salaire,  sans le dire, en les bloquant sur plusieurs anńees. Les véritables privilégiés peuvent dormir tranquilles. Ils pourront continuer à s'acheter des yachts, du luxe en dentelle, des tableaux, des voitures de collection et des logements somptueux, autant de secteurs au passage qui ne se sont jamais aussi bien portés .. L'idéologie libérale règne.
On ne peut pas additionner des taux de croissance ou d'inflation sur plusieurs années. Donc, l'inflation n'est pas de 8.5 % depuis 5 ans.

De plus, il y a actuellement un ralentissement de l'inflation
http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=29
Cela n'enlève rien au fait que nous ne sommes pas augmentés et que ce n'est pas normal

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par mathmax le Ven 15 Nov 2013 - 7:49

On ne peut pas additionner des taux de croissance ou d'inflation sur plusieurs années. Donc, l'inflation n'est pas de 8.5 % depuis 5 ans.
En effet, elle est plus grande que la somme des inflations annuelles !

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein

mathmax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par Daphné le Ven 15 Nov 2013 - 10:57

Et puis ce n'est pas le point d'indice des enseignants qui est gelé mais celui de tous les fonctionnaires;
Sauf que les autres ont des primes que nous n'avons pas.
Les HS correspondent au salaire du 6ème échelon, donc une misère.
Quant à l'ISOE ça fait des lustres qu'elle n'a pas évolué !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par Ergo le Ven 15 Nov 2013 - 11:15

En même temps, hein, on est capable d'aller travailler deux fois pour le même jour donc pour les réactions...

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par retraitée le Ven 15 Nov 2013 - 12:27

Comme disait Sarko : " Maintenant, quand y'a une grève, personne s'en rend compte."

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par Une passante le Ven 15 Nov 2013 - 13:56

@Daphné a écrit:Et puis ce n'est pas le point d'indice des enseignants qui est gelé mais celui de tous les fonctionnaires;
Sauf que les autres ont des primes que nous n'avons pas.
Les HS correspondent au salaire du 6ème échelon, donc une misère.
Quant à l'ISOE ça fait des lustres qu'elle n'a pas évolué !
D'ailleurs, ces primes ont-elles été revalorisées, elles ? cela expliquerait que les profs soient les seuls à râler...
Quant à l'ISOE, elle n'augmente pas mais est ressortie à toutes les sauces par les CDE pour justifier l'augmentation du travail et de la réunionite aiguë...

Une passante
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par Marie Laetitia le Ven 15 Nov 2013 - 14:18

@Ergo a écrit:En même temps, hein, on est capable d'aller travailler deux fois pour le même jour donc pour les réactions...
Exact. Neutral 

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par Leclochard le Ven 15 Nov 2013 - 16:44

@John a écrit:
Peillon s’est-il complètement coupé du monde enseignant, soutien traditionnel de la gauche ?

Non, il ne semble pas catalyser le mécontentement sur sa personne, comme cela avait pu être le cas pour Claude Allègre ou Ségolène Royal. On n’est pas dans une révolte généralisée. La preuve, c’est que pour la deuxième année consécutive, le point d’indice des enseignants est gelé, ce qui entraîne une baisse de pouvoir d’achat. Et pourtant, il n’y a pas de réaction. Le gouvernement exerce encore une influence sur les enseignants des écoles primaires. Ceux-ci sont plutôt contents de ne plus se voir imposer des programmes rétrogrades, comme ils l’avaient dénoncé sous la droite. Mais il y a un certain ras-le-bol quant à la façon dont leur métier est géré, notamment une pression hiérarchique importante et tatillonne. Dans le primaire, on fait ce métier pour l’enfant, pour le temps personnel, et pour l’autonomie professionnelle. Or, celle-ci est constamment réduite.
http://www.liberation.fr/societe/2013/11/14/peillon-a-sous-estime-la-complexite-de-la-reforme-des-rythmes-scolaires_946863

Il y a de l'argent pour financer la FCPE (150 000€, en plus des centaines de milliers d'euros qui lui sont déjà attribués), pour faire la réforme des rythmes (2 milliards d'euros selon JM Fourgous), pour Marseille (3 milliards d'euros), pour la Bretagne (1 milliard d'euros), pour financer les emplois d'avenir (des milliards d'euros), etc. Mais il n'y en a évidemment pas pour augmenter les enseignants : le ministre l'a juré, la main sur le coeur.
Sans vouloir justifier ces choix, dépenser ponctuellement une somme, ce n'est pas pareil que s'engager à dépenser de façon récurrente. Augmenter les enseignants, c'est accroître le budget pour longtemps et pas d'un peu si on touche au point d'indice comme beaucoup le réclament. cela concernerait tous les fonctionnaires.
Ce serait plus malin de demander une revalorisation des primes.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par Olympias le Ven 15 Nov 2013 - 17:21

@Daphné a écrit:Et puis ce n'est pas le point d'indice des enseignants qui est gelé mais celui de tous les fonctionnaires;
Sauf que les autres ont des primes que nous n'avons pas.
Les HS correspondent au salaire du 6ème échelon, donc une misère.
Quant à l'ISOE ça fait des lustres qu'elle n'a pas évolué !
Alors qu'on nous demande de plus en plus de choses...dans le suivi des élèves comme PP, rencontrer machin, truc, bidule...
On dépense des sommes colossales pour entretenir des comités, des conseils inutiles...la mairie de Montpellier a coûté 180 millions d'euros....What else ??

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par MUTIS le Ven 15 Nov 2013 - 18:02

@Ingeborg B. a écrit:
@MUTIS a écrit:Petit rappel : augmentation du point d'indice des focntionnaires  depuis 5 ans : 1,6 %
Inflation en 5 ans : 8,5 %
Comparaison avec ma femme cadre dans le secteur privé : augmentation depuis 5 ans ( 2,6 % en moyenne par année)  + 13% + changement de poste + 16% sur le nouveau poste. Près de 30% en 5 ans.
Comparaison avec les médecins : 10% d'augmentation depuis 6 ans et une petite prime de plus de 5300 euros en moyenne (depuis 2013) donnée désormais chaque année..
La politique libérale de droite continue.. C'est la faute aux fonctionnaires et il faut les appauvrir. La seule solution : réduire la dépense publique c'est-à-dire surtout leur salaire,  sans le dire, en les bloquant sur plusieurs anńees. Les véritables privilégiés peuvent dormir tranquilles. Ils pourront continuer à s'acheter des yachts, du luxe en dentelle, des tableaux, des voitures de collection et des logements somptueux, autant de secteurs au passage qui ne se sont jamais aussi bien portés .. L'idéologie libérale règne.
On ne peut pas additionner des taux de croissance ou d'inflation sur plusieurs années. Donc, l'inflation n'est pas de 8.5 % depuis 5 ans.

De plus, il y a actuellement un ralentissement de l'inflation
http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=29
Cela n'enlève rien au fait que nous ne sommes pas augmentés et que ce n'est pas normal
Qui a parlé d'additionner taux de croissance et taux d'inflation ?
L'inlfation des années 2008 à 2012 ( sur 5 ans donc) est de 8,5% selon les chiffres officiels.
Et si l'on retire du panier les produits de haute technologie qui ont baissé, le panier des produits de premiere necessité a une inflation bien supérieure.
Pendant la même période le point d'indice a été revalorisé de 1,6% ( d'octobre 2008 à aujourd'hui pour être exact)
Il s'agit donc d'une baisse très sensible du salaire des fonctionnaires. Et les passages d'échelons compensent à peine. Ce qui signifie que la stagnation au mieux ou la régression du pouvoir d'achat concernent désormais tous les fonctionnaires. Et le discours libéral a gagné. Comme disait un grand capitaliste américain récemment : la lutte des classes existe, nous l'avons gagnée !

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par Marie Laetitia le Ven 15 Nov 2013 - 18:05

@MUTIS a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
@MUTIS a écrit:Petit rappel : augmentation du point d'indice des focntionnaires  depuis 5 ans : 1,6 %
Inflation en 5 ans : 8,5 %
Comparaison avec ma femme cadre dans le secteur privé : augmentation depuis 5 ans ( 2,6 % en moyenne par année)  + 13% + changement de poste + 16% sur le nouveau poste. Près de 30% en 5 ans.
Comparaison avec les médecins : 10% d'augmentation depuis 6 ans et une petite prime de plus de 5300 euros en moyenne (depuis 2013) donnée désormais chaque année..
La politique libérale de droite continue.. C'est la faute aux fonctionnaires et il faut les appauvrir. La seule solution : réduire la dépense publique c'est-à-dire surtout leur salaire,  sans le dire, en les bloquant sur plusieurs anńees. Les véritables privilégiés peuvent dormir tranquilles. Ils pourront continuer à s'acheter des yachts, du luxe en dentelle, des tableaux, des voitures de collection et des logements somptueux, autant de secteurs au passage qui ne se sont jamais aussi bien portés .. L'idéologie libérale règne.
On ne peut pas additionner des taux de croissance ou d'inflation sur plusieurs années. Donc, l'inflation n'est pas de 8.5 % depuis 5 ans.

De plus, il y a actuellement un ralentissement de l'inflation
http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=29
Cela n'enlève rien au fait que nous ne sommes pas augmentés et que ce n'est pas normal
Qui a parlé d'additionner taux de croissance et taux d'inflation ?
L'inlfation des années 2008 à 2012 ( sur 5 ans donc) est de 8,5% selon les chiffres officiels.
Et si l'on retire du panier les produits de haute technologie qui ont baissé, le panier des produits de premiere necessité a une inflation bien supérieure.
Pendant la même période le point d'indice a été revalorisé de 1,6% ( d'octobre 2008 à aujourd'hui pour être exact)
Il s'agit donc d'une baisse très sensible du salaire des fonctionnaires. Et les passages d'échelons compensent à peine. Ce qui signifie que la stagnation au mieux ou la régression du pouvoir d'achat concernent désormais tous les fonctionnaires. Et le discours libéral a gagné. Comme disait un grand capitaliste américain récemment : la lutte des classes existe, nous l'avons gagnée !
Pas "et" mais "ou".
Et c'est bien toi qui a additionné, précédemment, ou bien il y a un truc qui m'a échappé!

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par MUTIS le Ven 15 Nov 2013 - 18:42

Oui tout à fait, j'additionne les années. Il y a un problème ? Et donc je maintiens 8,5% sur 5 ans. Et ceci est un minimum comme je l'explique.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par Edgar le Ven 15 Nov 2013 - 18:51

Mais si, il y a eu une réaction, et même plusieurs  :

- allongement de l'année scolaire jusqu'au 5 ou 6 juillet en collège
- reprise de plus en plus tôt de la rentrée (bientôt en août)
- rattrapages le mercredi après-midi de journées fantômes absolument vitales pour la progression de l'élève et notre place dans le monde.

Alors de quoi parlez-vous ? On avance. Gloire à Chatel, belle carrière à Peillon, mes deux idoles.

Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par Osmie le Ven 15 Nov 2013 - 19:04

@John a écrit:
Peillon s’est-il complètement coupé du monde enseignant, soutien traditionnel de la gauche ?

Non, il ne semble pas catalyser le mécontentement sur sa personne, comme cela avait pu être le cas pour Claude Allègre ou Ségolène Royal. On n’est pas dans une révolte généralisée. La preuve, c’est que pour la deuxième année consécutive, le point d’indice des enseignants est gelé, ce qui entraîne une baisse de pouvoir d’achat. Et pourtant, il n’y a pas de réaction. Le gouvernement exerce encore une influence sur les enseignants des écoles primaires. Ceux-ci sont plutôt contents de ne plus se voir imposer des programmes rétrogrades, comme ils l’avaient dénoncé sous la droite. Mais il y a un certain ras-le-bol quant à la façon dont leur métier est géré, notamment une pression hiérarchique importante et tatillonne. Dans le primaire, on fait ce métier pour l’enfant, pour le temps personnel, et pour l’autonomie professionnelle. Or, celle-ci est constamment réduite.
http://www.liberation.fr/societe/2013/11/14/peillon-a-sous-estime-la-complexite-de-la-reforme-des-rythmes-scolaires_946863

Il y a de l'argent pour financer la FCPE (150 000€, en plus des centaines de milliers d'euros qui lui sont déjà attribués), pour faire la réforme des rythmes (2 milliards d'euros selon JM Fourgous), pour Marseille (3 milliards d'euros), pour la Bretagne (1 milliard d'euros), pour financer les emplois d'avenir (des milliards d'euros), etc. Mais il n'y en a évidemment pas pour augmenter les enseignants : le ministre l'a juré, la main sur le coeur.
Juillet 2010, deux ans ?

Quant au manque de réaction, je ne suis pas d'accord, il suffit de lire la presse syndicale.
Mais bon :ce matin, j'ai fait une visite d'établissement (syndicat) et j'ai quand même expliqué à deux collègues ce qu'était le point d'indice. Neutral

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par Ingeborg B. le Ven 15 Nov 2013 - 19:13

@MUTIS a écrit:Oui tout à fait, j'additionne les années. Il y a un problème ? Et donc je maintiens 8,5% sur 5 ans. Et ceci est un minimum comme je l'explique.
Oui car on n'additionne pas des taux d'inflation.

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par MUTIS le Ven 15 Nov 2013 - 19:18

@Ingeborg B. a écrit:
@MUTIS a écrit:Oui tout à fait, j'additionne les années. Il y a un problème ? Et donc je maintiens 8,5% sur 5 ans. Et ceci est un minimum comme je l'explique.  
Oui car on n'additionne pas des taux d'inflation.
Et pourquoi? Est-ce à dire que l'inflation se calcule par mois et qu'on ne peut calculer une inflation annuelle et pluriannuelle ? Est-ce à dire qu'on ne peut mesurer l'évolution du pouvoir d'achat sur plusieurs années ? Des arguments plutôt qu'une pétition de principe ?
Je maintiens : l'inflation peut se calculer sur un mois, un an, 5 ans ou 10 ans. Et on peut mesurer le différentiel avec l'évolution d'un salaire sur la même période.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par PauvreYorick le Ven 15 Nov 2013 - 19:29

MUTIS, c'est en fait élémentaire.

Indice de départ 100, augmentation de 10% par an constante sur 3 ans:

- au bout d'un an: 110. (+10).
- au bout de deux ans: 121. (+11 càd 110 + 10% de 110.)
- au bout de trois ans: 133,1 (+12,1 càd 121 + 10% de 121).

Je ne sais pas quels calculs tu avais fait et prenais, mais en parlant de refus d'additionner les taux, c'est à ça que les collègues faisaient allusion, j'imagine.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par Aurélien RIEU le Ven 15 Nov 2013 - 19:38

Plusieurs remarques:

=> l'inflation "officielle" de l'INSEE n'a (à mon avis) pas de valeur pratique.
Je vous invite à calculer vous même votre inflation. Augmentation annuelle des postes de dépenses les plus
importants pondérés par leur pourcentage de répartition....Vous allez vous rendre compte c'est colossal!
=> le mystère des pourcentages: hypothèse, on suppose l'inflation annuelle de 4% sur les 10 dernières années.
1.04^10=1.48 donc augmentation du coût de la vie de près de 50%.

Reste à savoir si nos salaires ont augmenté eux de 50% en 10 ans?
Tout le monde détient la réponse....

_________________
Etre prof, oui! Mais pas au SMIC ! ====>>>> Signez la pétition

Aurélien RIEU
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum