"Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par Duplay le Sam 16 Nov 2013 - 15:03

@kero a écrit:Ok. Alors dans ce cas, une fois encore: pourquoi, au lieu de refuser sur le principe, ne pas plutôt demander à ce que les heures sur les jours "long", elles restent ce qu'elles étaient, tout en remettant le samedi ou mercredi matin ? En clair: pourquoi, au lieu du système complexe actuel, ne pas demander plutôt de revenir franchement au système de 2008 (en demandant la suppression des fameuses 108 heures) ? Là, ce serait cohérent. Le ministre aurait ses 4,5 heures, et les professeurs n'auraient pas à se plaindre de cet entrecoupage dont tu parles.

En clair: chercher un terrain d'entente, plutôt que faire un blocage de principe sur une réforme dont le principe n'est - n'en déplaise - pas criticable sur le fond.

Et là, ça permettrait d'avancer ... Et de passer à d'autres sujets.
La proposition de revenir à 4,5 jours par semaine avec 26 heures d'enseignement ne permet pas :
- d'instaurer la confusion scolaire/périscolaire
- de faire définitivement disjoncter l'école publique
- de territorialiser l'école publique
- d'éjecter à terme les PE de la fonction publique d'Etat
- de favoriser le développement de l'école privée.

Elle est donc contraire aux objectifs de cette réforme et pas négociable pour le gouvernement.

Duplay
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par MarieL le Sam 16 Nov 2013 - 15:03

Mais il semble bien que la réforme ne soit pas "mal appliquée", elle est faite de telle sorte que les activités viennent s'intercaler dans la journée de classe, et que les intervenants soient rarement des professionnels.

Edit - Je crois qu'entre temps Mowgli a été bien plus clair que moi.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par kero le Sam 16 Nov 2013 - 15:06

Mowgli a écrit:La proposition de revenir à 4,5 jours par semaine avec 26 heures d'enseignement ne permet pas :
- d'instaurer la confusion scolaire/périscolaire
- de faire définitivement disjoncter l'école publique
- de territorialiser l'école publique
- d'éjecter à terme les PE de la fonction publique d'Etat
- de favoriser le développement de l'école privée.

Elle est donc contraire aux objectifs de cette réforme et pas négociable pour le gouvernement.
La proposition a-t-elle été sérieusement faite ?

Parce que c'est un peu facile de préjuger des intentions du gouvernement, alors qu'au fond, depuis le début c'est le principe même qui a été refusé et qu'on n'a jamais fait de vraie contre-proposition permettant de trouver un terrain d'entente.

Dans tout ça, on peut accuser le gouvernement d'être sourd, mais j'observe que ceux qui sont contre s'enferment aussi dans une logique d'opposition de principe.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par midjie le Sam 16 Nov 2013 - 15:10

topela Bravo pour ta patience Cath..... vraiment......


Et perso, je suis PE, je suis très bien éduquée, je ne braille pas, je sais très bien m'exprimer....

Quand je pense qu'à  Paris, on claque 54 millions d'euros, pour que les enfants fassent des mangas (!!), des origamis (!!) de l'anglais ou du chant (qu'ils font déjà en classe) alors qu'on manque d'AVS, de RASED, de CLIS, de CLIN, de psys scolaires, de médecins scolaires, d'assistantes sociales, de remplaçants, de matériel, de manuels, de locaux correctement entretenus.....

Me*** enfin !!!!! C'est la dèche, c'est la crise, les entreprises ferment à tour de bras et on jette des sous par les fenêtres...
Si au ministère ils ont les poches débordantes de fric, qu'ils m'appellent, j'ai plein d'idées d'utilisation vachement plus utiles....

_________________
Beautiful.....Your mind, body and soul, so perfectly designed for you.....
Beautiful.... I don't wanna let you go until I tell you that I love you...
S.MAHY

midjie
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par PauvreYorick le Sam 16 Nov 2013 - 15:12

@Cath a écrit:Parce que le ministre trouve que c'est très bien comme ça.
La question portait non sur les souhaits du ministre mais sur ceux des enseignants qui protestent.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par MarieL le Sam 16 Nov 2013 - 15:15

@kero a écrit:
Mowgli a écrit:La proposition de revenir à 4,5 jours par semaine avec 26 heures d'enseignement ne permet pas :
- d'instaurer la confusion scolaire/périscolaire
- de faire définitivement disjoncter l'école publique
- de territorialiser l'école publique
- d'éjecter à terme les PE de la fonction publique d'Etat
- de favoriser le développement de l'école privée.

Elle est donc contraire aux objectifs de cette réforme et pas négociable pour le gouvernement.
La proposition a-t-elle été sérieusement faite ?

Parce que c'est un peu facile de préjuger des intentions du gouvernement, alors qu'au fond, depuis le début c'est le principe même qui a été refusé et qu'on n'a jamais fait de vraie contre-proposition permettant de trouver un terrain d'entente.

Dans tout ça, on peut accuser le gouvernement d'être sourd, mais j'observe que ceux qui sont contre s'enferment aussi dans une logique d'opposition de principe.
Même sans être PE j'ai vu passer les "vraies contre-propositions" réclamant de rétablir les heures d'enseignement sur la demi-journée supplémentaire. Ce n'est visiblement pas l'optique du ministre.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par kero le Sam 16 Nov 2013 - 15:19

Axel a écrit:Même sans être PE j'ai vu passer les "vraies contre-propositions" réclamant de rétablir les heures d'enseignement sur la demi-journée supplémentaire. Ce n'est visiblement pas l'optique du ministre.
Et bien dans ce cas, mieux vaudrait-il faire grève pour ces vraies contre-propositions, plutôt que pour la suppression.

C'est ce qu'on appelle chercher un terrain d'entente.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par MarieL le Sam 16 Nov 2013 - 15:22

Pour chercher un terrain d'entente il faut être deux à discuter. Contrairement à toi je ne pense pas que le blocage soit du côté des enseignants.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par PabloPE le Sam 16 Nov 2013 - 15:24

@kero a écrit:
Ah, et j'en rajoute une couche concernant les rythmes. Même moi qui suis prof (certes, du secondaire), qui ai bien lu les arguments avancés ici et là contre cette réforme, je continue à penser que c'est un mauvais combat. On nous parle de fatigue des enfants ? J'ai fait toute ma scolarité élémentaire à 4,5 jours, je n'en suis jamais mort. Ça ne posait de problèmes à personne jusqu'en 2008, alors qu'on arrête de parler de fatigue des enfants. S'il y a fatigue des enfants en l'état actuel, les causes doivent logiquement en être cherchées ailleurs. Bref: sur ce thème aussi, faudrait que ça cesse de partir dans tous les sens et que l'on recentre les choses.
À ce que je comprends, les profs du primaire braillent parce que en 2008, il n'y a pas eu de réduction du temps de travail et que là, avec le retour au 4,5 jours ils y perdent ? Dans ce cas, qu'ils se battent pour une réduction de leurs heures de réunion (108, j'ai tout suivi ?), qu'ils se battent pour de meilleurs moyens. Pareil pour le péri-scolaire: si ça pose problème que les animateurs fassent leurs activités dans leurs salles de classe, qu'ils se battent pour que d'autres solutions soient trouvées. Mais se battre contre le principe même du retour à un rythme qui, quoi que certains en disent, est nettement plus sain, c'est une mauvaise approche.

Et ça a surtout pour conséquence de faire oublier tous les autres problèmes. Car cette grogne contre les rythme a pour effet paradoxal que toute autre revendication légitime est complètement noyée.
Merci pour les profs du primaire qui braillent... ça fait plaisir de lire ça venant d'un collègue... rien que ça ne me donne même pas envie de répondre

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par Duplay le Sam 16 Nov 2013 - 15:24

@kero a écrit:
Axel a écrit:Même sans être PE j'ai vu passer les "vraies contre-propositions" réclamant de rétablir les heures d'enseignement sur la demi-journée supplémentaire. Ce n'est visiblement pas l'optique du ministre.
Et bien dans ce cas, mieux vaudrait-il faire grève pour ces vraies contre-propositions, plutôt que pour la suppression.

C'est ce qu'on appelle chercher un terrain d'entente.
Les PE ont encore le droit, ne t'en déplaise, de définir les revendications sur lesquelles ils choisissent de se mettre en grève, quand les négociations sont refusées par le ministre.

C'est ce qu'on appelle la démocratie.

_________________
                                                                                                                  
elephantrose                    elephantrose                   elephantrose                                                           
                                                                                                                      

Duplay
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par PabloPE le Sam 16 Nov 2013 - 15:31

PS j'enseigne depuis le siècle dernier sur 4 jours comme dans 20% des départements (loi de L.Jospin, véritable père de la semaine de 4 jours n'en déplaise au PS qui souhaite rejeter le bébé à l'UMP).. et ça se passait bien (les études chiffrées sur les résultats des élèves sont plutôt favorables à ce rythme). Et la loi de 2008 si elle a généralisé ce rythme n'en a pas pour autant exclu les autres car elle était moins contraignante que le décret actuel.
Certaines écoles ont pu ainsi rester à 4 jours et demi, d'autres aménager leur temps de travail comme elles le voulaient en partenariat
Là le décret impose à TOUS sans exception un rythme néfaste (la pause dans la semaine existait déjà du temps de Pagnol) sans pour autant présenter de bénéfice pour les enfants

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par PabloPE le Sam 16 Nov 2013 - 15:32

Mowgli a écrit:
@kero a écrit:
Axel a écrit:Même sans être PE j'ai vu passer les "vraies contre-propositions" réclamant de rétablir les heures d'enseignement sur la demi-journée supplémentaire. Ce n'est visiblement pas l'optique du ministre.
Et bien dans ce cas, mieux vaudrait-il faire grève pour ces vraies contre-propositions, plutôt que pour la suppression.

C'est ce qu'on appelle chercher un terrain d'entente.
Les PE ont encore le droit, ne t'en déplaise, de définir les revendications sur lesquelles ils choisissent de se mettre en grève, quand les négociations sont refusées par le ministre.

C'est ce qu'on appelle la démocratie.
veneration veneration 

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par atrium le Sam 16 Nov 2013 - 15:41

@PabloPE a écrit:
Mowgli a écrit:
@kero a écrit:Et bien dans ce cas, mieux vaudrait-il faire grève pour ces vraies contre-propositions, plutôt que pour la suppression.

C'est ce qu'on appelle chercher un terrain d'entente.
Les PE ont encore le droit, ne t'en déplaise, de définir les revendications sur lesquelles ils choisissent de se mettre en grève, quand les négociations sont refusées par le ministre.

C'est ce qu'on appelle la démocratie.
veneration veneration 
Le petit personnel devient bien difficile de nos jours. professeur 

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par PabloPE le Sam 16 Nov 2013 - 16:34

@atrium a écrit:
@PabloPE a écrit:
Mowgli a écrit:Les PE ont encore le droit, ne t'en déplaise, de définir les revendications sur lesquelles ils choisissent de se mettre en grève, quand les négociations sont refusées par le ministre.

C'est ce qu'on appelle la démocratie.
veneration veneration 
Le petit personnel devient bien difficile de nos jours. professeur 
Laughing Laughing Laughing 

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par Duplay le Sam 16 Nov 2013 - 16:48

@PabloPE a écrit:
@atrium a écrit:
@PabloPE a écrit:veneration veneration 
Le petit personnel devient bien difficile de nos jours. professeur 
Laughing Laughing Laughing 
aaq


Duplay
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par atrium le Sam 16 Nov 2013 - 16:57

Mais où trouvez-vous ces smileys? scratch 

_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par arcenciel le Sam 16 Nov 2013 - 17:03

@atrium a écrit:Mais où trouvez-vous ces smileys? scratch 
Même question!

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par Duplay le Sam 16 Nov 2013 - 17:03


_________________
                                                                                                                  
elephantrose                    elephantrose                   elephantrose                                                           
                                                                                                                      

Duplay
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par Duplay le Sam 16 Nov 2013 - 17:09

On va même pouvoir déduire cet intense moment de coopération auto-formative autour des TUIC de nos 108h !


Duplay
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par atrium le Sam 16 Nov 2013 - 17:11

Mowgli a écrit:On va même pouvoir déduire cet intense moment de coopération formative autour des TUIC de nos 108h !

Dans ton cas, tu participes même à la formation de tes collègues. Merci! Les refondateurs ont raison: les profs doivent plus travailler en équipe.

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par PauvreYorick le Sam 16 Nov 2013 - 17:14

Je ne suis pas PE non plus et je connais suffisamment mal l'enseignement en primaire pour vous faire confiance plutôt qu'à moi-même et à mes petites intuitions.

Cela dit, je trouve que les toutes dernières réponses à Kero sont un peu à côté de la question: en aucun cas Kero ne déniait à quiconque le droit de définir ses revendications; il se demandait plutôt si les revendications étaient lisibles en l'état et opportunes (et non si elles étaient légales: bien sûr qu'elles le sont).

Je connais pas mal de monde (y compris parmi les profs du secondaire) qui n'a, de fait, pas compris ces revendications. J'ai essayé de défendre l'idée que ce n'était pas, dans cette réforme, le principe des 4,5 jours qui était refusé, mais... j'ai souvent été totalement inaudible. Certes, on ne peut pas tout contre quelqu'un qui refuse d'écouter; mais on a le droit de se demander pourquoi des revendications du type «ne remplacez pas les cours de français par de la pâte à sel, augmentez le nombre d'heures d'apprentissage, et pour la demi-journée de plus, mettez-la le samedi» (si je comprends bien) n'ont pas été entendues comme cela, mais comme autre chose (et notamment comme: «restons à 4 jours»).

Certes, les organes de presse n'ont, c'est le moins qu'on puisse dire, pas aidé.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par Duplay le Sam 16 Nov 2013 - 17:18

@atrium a écrit:
Mowgli a écrit:On va même pouvoir déduire cet intense moment de coopération formative autour des TUIC de nos 108h !

Dans ton cas, tu participes même à la formation de tes collègues. Merci! Les refondateurs ont raison: les profs doivent plus travailler en équipe.
Razz 

Aaaaaaah, le STO en équipe….

 



Duplay
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par arcenciel le Sam 16 Nov 2013 - 17:24

Quelques pistes:
- la pression des pros du tourisme doit être bien forte... le samedi matin ne les intéresse pas trop non plus...
-soi-disant que les familles n'en veulent pas... elles veulent profiter de leur vie de famille...
-et pas facile pour les familles recomposées...
-Et puis pourquoi les PE auraient-ils une journée entière de libre alors qu'ils ont déjà de sacrées vacances, hein?

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Pour la deuxième année consécutive, le point d'indice des enseignants est gelé... et pourtant il n'y a pas de réaction."

Message par atrium le Sam 16 Nov 2013 - 17:54

@PauvreYorick a écrit:Je ne suis pas PE non plus et je connais suffisamment mal l'enseignement en primaire pour vous faire confiance plutôt qu'à moi-même et à mes petites intuitions.

Cela dit, je trouve que les toutes dernières réponses à Kero sont un peu à côté de la question: en aucun cas Kero ne déniait à quiconque le droit de définir ses revendications; il se demandait plutôt si les revendications étaient lisibles en l'état et opportunes (et non si elles étaient légales: bien sûr qu'elles le sont).

Je connais pas mal de monde (y compris parmi les profs du secondaire) qui n'a, de fait, pas compris ces revendications. J'ai essayé de défendre l'idée que ce n'était pas, dans cette réforme, le principe des 4,5 jours qui était refusé, mais... j'ai souvent été totalement inaudible. Certes, on ne peut pas tout contre quelqu'un qui refuse d'écouter; mais on a le droit de se demander pourquoi des revendications du type «ne remplacez pas les cours de français par de la pâte à sel, augmentez le nombre d'heures d'apprentissage, et pour la demi-journée de plus, mettez-la le samedi» (si je comprends bien) n'ont pas été entendues comme cela, mais comme autre chose (et notamment comme: «restons à 4 jours»).

Certes, les organes de presse n'ont, c'est le moins qu'on puisse dire, pas aidé.
Je comprends tout à fait. Les accusations contre la presse sont inutiles. Le fait est que dans l'esprit de beaucoup de monde instit= socialiste. C'est inimaginable que nous nous opposions au PS. Les syndicats majoritaires sont d'ailleurs favorables à cette réforme et les collègues sont divisés, n'osant jamais parler de salaire et de conditions de travail. Je pense que ça explique que nous ne soyions pas audibles. Nous ne sommes pas professionnalisés.

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum