Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Page 5 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par PauvreYorick le Mar 19 Nov 2013 - 22:02

Oui bon. S'agissant de la citation d'Aidoprofs,
@Aidoprofs a écrit:Alors votre projet serait de ne rien changer ? de ne pas bouger ? Tout va bien dans le meilleur des mondes donc ? Tout est parfait ? C'est le plus beau métier du monde ? Vous vous sentez tous respectés au travail à la hauteur de votre investissement ?

Dans ce cas, ne changeons rien.
je me demande plutôt ce qu'on penserait d'un hôpital qui couperait la seconde jambe d'un mutilé de guerre au nom du fait qu'il a des raisons de se plaindre de n'en avoir plus qu'une.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par Aidoprofs le Mar 19 Nov 2013 - 22:07

Il y a dans cette discussion, sous-jacent, un problème de fond auquel vous ne songez pas du tout. C'est la clé de ce qui va se jouer dans ces 13 groupes de travail. La finalité. Ce qui va en sortir. Le MEN a un objectif bien précis, http://media.education.gouv.fr/file/95/8/4958.pdf énoncé depuis longtemps. Le tout est d'arriver à ce qu'ils ne le fassent pas de cette manière. C'est pour cela qu'on propose des voies différentes. On est en démocratie, et chaque personne morale a le droit de proposer qqch. Il n'y a pas que les syndicats qui aient le monopole du métier. Tenez, Les Cahiers Pédagogiques pourraient eux aussi formuler des propositions, ils le font certainement d'ailleurs. Le Café Pédagogique aussi, au sein de ses milliers d'articles, avec ses nombreux intervenants. Chacun distille ses idées par ses articles, une idée par ci, une idée par là.

Récemment, nous avons été très étonnés d'apprendre par Eric Debarbieux qu'il venait au moins une fois par semaine lire les articles de notre portail. Chacun puise des idées sur le web, et les transforme selon ses besoins.

L'administration est tenace dans ses objectifs: elle arrive toujours à obtenir ce qu'elle veut. Regardez vos congés d'été: le ministre a dit qu'il repoussait la décision de diminuer de deux semaines à la rentrée 2015. Pourtant, l'administration a anticipé. Dès la rentrée 2014, on constate qu'il y a une semaine en moins l'été. A la rentrée 2015, ils auront enlevé une deuxième semaine. Ainsi, quand le ministre se penchera sur la question, il n'aura plus qu'à dire "oh, mais c'est fait, et les profs s'y sont habitués"...
Pour la discussion en cours, les jeux sont déjà faits. Le Ministre n'a plus d'argent à donner, tout juste peut-il repousser au prochain quinquennat des promesses que ceux qui l'animeront peuvent ne pas tenir, car ils ne s'y sentiront pas obligés.

En attendant le tapage qu'il y a eu sur les rythmes scolaires - on n'a pas d'avis là-dessus car pas compétents - a complètement occulté la nouvelle réforme des retraites, qui a allongé votre carrière à 44 ans, sans compensation. Les élus syndicaux n'ont pas réussi à obtenir de réduction de l'objectif, alors que c'est dramatique dans les faits. Les profs des écoles actuellement partent à 59 ans en moyenne, les profs de collège et de lycée à 60 ans. Là, avec une entrée dans le métier à 26 ans en moyenne, il faudra travailler jusqu'à 70 ans pour espérer une pension "à taux plein" (=75% maxi). Beaucoup partiront avant, en amputant leur future retraite des 5 meilleures années qui comptent 5% chacune. Personne ne s'est élevé contre cette nouvelle réforme des retraites, comme si c'était une fatalité, comme si ça ne valait pas la peine de se battre, alors qu'elle engage bien plus que n'importe quelle réforme du métier d'enseignant.
Récemment, un instituteur (qui a refusé de devenir PE pour conserver son départ à 55 ans) nous disait: "je travaille depuis 30 ans, je peux partir dans 5 ans à la retraite, quel sera le montant de ma pension ?" (sachant qu'il lui faut en fait 41.5 années cotisées pour obtenir une pension à taux plein)

La réalité des choses est à peu près celle-là, ça fait réfléchir:
1.8% par année cotisée x 35 ans de métier = 63% de taux de remplacement - (5x5 = 25% d'amputation des 5 dernières années puisque 35 ans cotisés au lieu de 41.5) = 38% de son dernier salaire s'il veut partir à l'âge de 55 ans comme l'y autorise son statut.

En fait les réformes des retraites depuis 2003 ont littéralement organisé la baisse drastique des revenus de tous les salariés, et les fonctionnaires ne sont plus des salariés "protégés" comme par le passé.

Alors dans nos propositions, il y en a deux qui permettraient au moins d'espérer voir le salaire du prof s'accroître jusqu'à la veille de son départ en retraite, et qui sont dans le détail de notre texte (pas ici): donner la hors classe à tous en en faisant un 12e et un 13e échelons. Il n'est pas normal que la majorité des profs voit son salaire stagner à partir de 50-55 ans. Mais ça, vous allez être contre aussi, certainement...

_________________
Le vent est toujours favorable à celui qui sait où il va.
Proverbe chinois.

Aidoprofs
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par User5899 le Mar 19 Nov 2013 - 22:09

@Aidoprofs a écrit:Récemment, nous avons été très étonnés d'apprendre par Eric Debarbieux qu'il venait au moins une fois par semaine lire les articles de notre portail.
Normal. Vous nous crachez à la gueule, et il observe la violence. Logique.


Dernière édition par Cripure le Mar 19 Nov 2013 - 22:15, édité 3 fois

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par Aidoprofs le Mar 19 Nov 2013 - 22:11

ah elle est bien bonne celle-là, extra bounce
Et tout juste peut-on remarquer le niveau de langage employé. A aucun moment nous n'employons de mots vulgaires pour nous exprimer.
Sans doute "neoprofs" signifie-t-il autre chose aussi que ce que nous avions cru y voir. Nouveaux profs ? Nouveau langage ?

_________________
Le vent est toujours favorable à celui qui sait où il va.
Proverbe chinois.

Aidoprofs
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par Aidoprofs le Mar 19 Nov 2013 - 22:16

Cripure a écrit:Quant à vos propositions autour de la retraite ou de la hors-classe, on dirait que vous êtes le seul à les énoncer. J'ajoute que gagner plus en faisant plus de présence, ce n'est pas nécessairement gagner plus. Dans une rémunération, il y a le salaire et il y a les avantages. Augmenter - peut-être - l'un en diminuant - à coup sûr - les autres, ce n'est pas ce que la cruchitude qualifierait de "gagnant-gagnant" Rolling Eyes
La métier d'enseignant est le seul de la fonction publique où les indemnités soient si basses. Même un agent de catégorie C gagne bien plus de primes qu'un prof pourtant en catégorie A.

Les avantages financiers du métier de prof...hum hum...vous en connaissez-vous ?

Et non, on n'est pas les seuls à énoncer ces propositions. Les syndicats ont bien plus de poids que nous pour obtenir que ça se fasse un jour.
On n'a pas de représentativité, c'est un fait. Pas d'élus dans les académies pour siéger dans les CAPA ou les CAPN, c'est un fait.
Nos possibilités d'instiller des idées se jouent au niveau de notre réseau...lol! 


Dernière édition par Aidoprofs le Mar 19 Nov 2013 - 22:21, édité 1 fois

_________________
Le vent est toujours favorable à celui qui sait où il va.
Proverbe chinois.

Aidoprofs
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par Osmie le Mar 19 Nov 2013 - 22:16

Sérieusement, cela vous dérangerait de respecter l'orthographe et de nommer votre machin Aide aux professeurs ou Aideauxprofesseurs, voire à la rigueur Aidauxprofs ?
Franchement, se faire "aider" par des gens qui font exprès de concevoir leur nom en le truffant de fautes, cela m'irrite.
Aidoprofs ! Suspect

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par User5899 le Mar 19 Nov 2013 - 22:16

@Aidoprofs a écrit:ah elle est bien bonne celle-là, extra bounce
Et tout juste peut-on remarquer le niveau de langage employé. A aucun moment nous n'employons de mots vulgaires pour nous exprimer.
Sans doute "neoprofs" signifie-t-il autre chose aussi que ce que nous avions cru y voir. Nouveaux profs ? Nouveau langage ?
Quand on n'a rien à dire, on fait porter la discussion sur ce qu'on appelle la grossièreté. Coluche distinguait bien, naguère, entre cette dernière et la vulgarité, gantée de blanc. Je vous laisse dans votre camp. Vous connaissez l'apostrophe à Talleyrand...
Quant à vos propositions autour de la retraite ou de la hors-classe, on dirait que vous êtes le seul à les énoncer. J'ajoute que gagner plus en faisant plus de présence, ce n'est pas nécessairement gagner plus. Dans une rémunération, il y a le salaire et il y a les avantages. Augmenter - peut-être - l'un en diminuant - à coup sûr - les autres, ce n'est pas ce que la cruchitude qualifierait de "gagnant-gagnant" Rolling Eyes

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par Leclochard le Mar 19 Nov 2013 - 22:17

Tu parles de création d'échelons et en même temps, tu dis que " le ministre n'a plus d'argent à donner". Faudrait savoir.
J'ai le sentiment qu'il y a dans votre programme  d'un côté les certitudes: ce qu'on va perdre ; et de l'autre les espérances dont on sait qu'elles n'engagent que ceux qui y croient (augmentations pour tous, changement de métier facile..)

Par ailleurs, tu prétends que personne ne s'est élevé contre les dernières réformes des retraites: c'est faux.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par Aidoprofs le Mar 19 Nov 2013 - 22:23

Janne a écrit:Sérieusement, cela vous dérangerait de respecter l'orthographe et de nommer votre machin Aide aux professeurs ou Aideauxprofesseurs, voire à la rigueur Aidauxprofs ?
Franchement, se faire "aider" par des gens qui font exprès de concevoir leur nom en le truffant de fautes, cela m'irrite.
Aidoprofs ! Suspect
Alors Aidoprofs à l'origine ne signifie pas Aide aux Profs, justement.
Accompagnement
Individuel
(à) Distance
Ouvert
Pour
Remotiver (mais là on vous sent démotivés)
Ou
Former
(par un) Suivi

Rien à voir avec les profs, donc, c'est venu comme ça...ça aurait pu être un tout autre public. Le hasard...

_________________
Le vent est toujours favorable à celui qui sait où il va.
Proverbe chinois.

Aidoprofs
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par User5899 le Mar 19 Nov 2013 - 22:24

@Aidoprofs a écrit:Accompagnement
Individuel
(à) Distance
Ouvert
Pour
Remotiver (mais là on vous sent démotivés)
Vous remotivez les motivés ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

suite

Message par Aidoprofs le Mar 19 Nov 2013 - 22:27

@Leclochard a écrit:Tu parles de création d'échelons et en même temps, tu dis que " le ministre n'a plus d'argent à donner". Faudrait savoir.
J'ai le sentiment qu'il y a dans votre programme  d'un côté les certitudes: ce qu'on va perdre ; et de l'autre les espérances dont on sait qu'elles n'engagent que ceux qui y croient (augmentations pour tous, changement de métier facile..)

Par ailleurs, tu prétends que personne ne s'est élevé contre les dernières réformes des retraites: c'est faux.
On peut très bien créer un 12e et un 13e échelons sans avoir d'argent. Faire comme Luc Chatel par exemple, qui avait allongé les temps de passage d'un échelon à un autre pour être bien sûr que certains n'arriveraient jamais au 11e échelon. Démographiquement, 25% des profs auront 60 ans dans les 10 prochaines années. Le MEN ne va donc pas prendre le risque de créer un 12e et un 13e échelons, rassurez-vous, ça lui coûterait trop cher. Il ne prendra pas non plus le risque d'accroître les % de hors classe. Il va préférer agir sur la prime des PE, qu'il portera peut-être à 1200 € un jour comme le demandent certains syndicats qui ont déjà obtenu à ce qu'elle soit créée.

Pour la réforme des retraites de 2013, l'opposition a été très timide par rapport à celle de 2010, qui avait mobilisé les foules dans les rues (sans que ça change grand chose de toute façon)


_________________
Le vent est toujours favorable à celui qui sait où il va.
Proverbe chinois.

Aidoprofs
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par Osmie le Mar 19 Nov 2013 - 22:28

@Aidoprofs a écrit:Il y a dans cette discussion, sous-jacent, un problème de fond auquel vous ne songez pas du tout. C'est la clé de ce qui va se jouer dans ces 13 groupes de travail. La finalité. Ce qui va en sortir. Le MEN a un objectif bien précis, http://media.education.gouv.fr/file/95/8/4958.pdf énoncé depuis longtemps. Le tout est d'arriver à ce qu'ils ne le fassent pas de cette manière. C'est pour cela qu'on propose des voies différentes. On est en démocratie, et chaque personne morale a le droit de proposer qqch. Il n'y a pas que les syndicats qui aient le monopole du métier. Tenez, Les Cahiers Pédagogiques pourraient eux aussi formuler des propositions, ils le font certainement d'ailleurs. Le Café Pédagogique aussi, au sein de ses milliers d'articles, avec ses nombreux intervenants. Chacun distille ses idées par ses articles, une idée par ci, une idée par là.

Récemment, nous avons été très étonnés d'apprendre par Eric Debarbieux qu'il venait au moins une fois par semaine lire les articles de notre portail. Chacun puise des idées sur le web, et les transforme selon ses besoins.

L'administration est tenace dans ses objectifs: elle arrive toujours à obtenir ce qu'elle veut. Regardez vos congés d'été: le ministre a dit qu'il repoussait la décision de diminuer de deux semaines à la rentrée 2015. Pourtant, l'administration a anticipé. Dès la rentrée 2014, on constate qu'il y a une semaine en moins l'été. A la rentrée 2015, ils auront enlevé une deuxième semaine. Ainsi, quand le ministre se penchera sur la question, il n'aura plus qu'à dire "oh, mais c'est fait, et les profs s'y sont habitués"...
Pour la discussion en cours, les jeux sont déjà faits. Le Ministre n'a plus d'argent à donner, tout juste peut-il repousser au prochain quinquennat des promesses que ceux qui l'animeront peuvent ne pas tenir, car ils ne s'y sentiront pas obligés.

En attendant le tapage qu'il y a eu sur les rythmes scolaires - on n'a pas d'avis là-dessus car pas compétents - a complètement occulté la nouvelle réforme des retraites, qui a allongé votre carrière à 44 ans, sans compensation. Les élus syndicaux n'ont pas réussi à obtenir de réduction de l'objectif, alors que c'est dramatique dans les faits. Les profs des écoles actuellement partent à 59 ans en moyenne, les profs de collège et de lycée à 60 ans. Là, avec une entrée dans le métier à 26 ans en moyenne, il faudra travailler jusqu'à 70 ans pour espérer une pension "à taux plein" (=75% maxi). Beaucoup partiront avant, en amputant leur future retraite des 5 meilleures années qui comptent 5% chacune. Personne ne s'est élevé contre cette nouvelle réforme des retraites, comme si c'était une fatalité, comme si ça ne valait pas la peine de se battre, alors qu'elle engage bien plus que n'importe quelle réforme du métier d'enseignant.
Récemment, un instituteur (qui a refusé de devenir PE pour conserver son départ à 55 ans) nous disait: "je travaille depuis 30 ans, je peux partir dans 5 ans à la retraite, quel sera le montant de ma pension ?" (sachant qu'il lui faut en fait 41.5 années cotisées pour obtenir une pension à taux plein)

La réalité des choses est à peu près celle-là, ça fait réfléchir:
1.8% par année cotisée x 35 ans de métier = 63% de taux de remplacement - (5x5 = 25% d'amputation des 5 dernières années puisque 35 ans cotisés au lieu de 41.5) = 38% de son dernier salaire s'il veut partir à l'âge de 55 ans comme l'y autorise son statut.

En fait les réformes des retraites depuis 2003 ont littéralement organisé la baisse drastique des revenus de tous les salariés, et les fonctionnaires ne sont plus des salariés "protégés" comme par le passé.

Alors dans nos propositions, il y en a deux qui permettraient au moins d'espérer voir le salaire du prof s'accroître jusqu'à la veille de son départ en retraite, et qui sont dans le détail de notre texte (pas ici): donner la hors classe à tous en en faisant un 12e et un 13e échelons. Il n'est pas normal que la majorité des profs voit son salaire stagner à partir de 50-55 ans. Mais ça, vous allez être contre aussi, certainement...
Vous êtes mignons. Vous devriez quand même savoir que dans l'EN, ceux qu'on ne consulte pas, ceux dont on n'écoute pas l'avis, sont les principaux concernés : les professeurs. Alors votre histoire de monopole fantasmé, hein...

La seconde partie en gras témoigne d'une méconnaissance de ce qui se passe dans l'EN : ce n'est pas parce que vous n'avez rien lu dans Libération ou rien vu sur TF1 que personne ne s'est élevé contre cette réforme. Allez, c'est parti pour les propos généralisateurs !

Les fonctionnaires ne sont plus des salariés protégés : sympa de nous l'apprendre. Rolling Eyes

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

motivation

Message par Aidoprofs le Mar 19 Nov 2013 - 22:29

Cripure a écrit:
@Aidoprofs a écrit:Accompagnement
Individuel
(à) Distance
Ouvert
Pour
Remotiver (mais là on vous sent démotivés)
Vous remotivez les motivés ?
Les motivés ne nous contactent pas, et c'est tant mieux, puisqu'ils n'ont pas besoin qu'on les aide à réaliser leur projet.

_________________
Le vent est toujours favorable à celui qui sait où il va.
Proverbe chinois.

Aidoprofs
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par Aidoprofs le Mar 19 Nov 2013 - 22:30

Janne a écrit:
@Aidoprofs a écrit:Il y a dans cette discussion, sous-jacent, un problème de fond auquel vous ne songez pas du tout. C'est la clé de ce qui va se jouer dans ces 13 groupes de travail. La finalité. Ce qui va en sortir. Le MEN a un objectif bien précis, http://media.education.gouv.fr/file/95/8/4958.pdf énoncé depuis longtemps. Le tout est d'arriver à ce qu'ils ne le fassent pas de cette manière. C'est pour cela qu'on propose des voies différentes. On est en démocratie, et chaque personne morale a le droit de proposer qqch. Il n'y a pas que les syndicats qui aient le monopole du métier. Tenez, Les Cahiers Pédagogiques pourraient eux aussi formuler des propositions, ils le font certainement d'ailleurs. Le Café Pédagogique aussi, au sein de ses milliers d'articles, avec ses nombreux intervenants. Chacun distille ses idées par ses articles, une idée par ci, une idée par là.

Récemment, nous avons été très étonnés d'apprendre par Eric Debarbieux qu'il venait au moins une fois par semaine lire les articles de notre portail. Chacun puise des idées sur le web, et les transforme selon ses besoins.

L'administration est tenace dans ses objectifs: elle arrive toujours à obtenir ce qu'elle veut. Regardez vos congés d'été: le ministre a dit qu'il repoussait la décision de diminuer de deux semaines à la rentrée 2015. Pourtant, l'administration a anticipé. Dès la rentrée 2014, on constate qu'il y a une semaine en moins l'été. A la rentrée 2015, ils auront enlevé une deuxième semaine. Ainsi, quand le ministre se penchera sur la question, il n'aura plus qu'à dire "oh, mais c'est fait, et les profs s'y sont habitués"...
Pour la discussion en cours, les jeux sont déjà faits. Le Ministre n'a plus d'argent à donner, tout juste peut-il repousser au prochain quinquennat des promesses que ceux qui l'animeront peuvent ne pas tenir, car ils ne s'y sentiront pas obligés.

En attendant le tapage qu'il y a eu sur les rythmes scolaires - on n'a pas d'avis là-dessus car pas compétents - a complètement occulté la nouvelle réforme des retraites, qui a allongé votre carrière à 44 ans, sans compensation. Les élus syndicaux n'ont pas réussi à obtenir de réduction de l'objectif, alors que c'est dramatique dans les faits. Les profs des écoles actuellement partent à 59 ans en moyenne, les profs de collège et de lycée à 60 ans. Là, avec une entrée dans le métier à 26 ans en moyenne, il faudra travailler jusqu'à 70 ans pour espérer une pension "à taux plein" (=75% maxi). Beaucoup partiront avant, en amputant leur future retraite des 5 meilleures années qui comptent 5% chacune. Personne ne s'est élevé contre cette nouvelle réforme des retraites, comme si c'était une fatalité, comme si ça ne valait pas la peine de se battre, alors qu'elle engage bien plus que n'importe quelle réforme du métier d'enseignant.
Récemment, un instituteur (qui a refusé de devenir PE pour conserver son départ à 55 ans) nous disait: "je travaille depuis 30 ans, je peux partir dans 5 ans à la retraite, quel sera le montant de ma pension ?" (sachant qu'il lui faut en fait 41.5 années cotisées pour obtenir une pension à taux plein)

La réalité des choses est à peu près celle-là, ça fait réfléchir:
1.8% par année cotisée x 35 ans de métier = 63% de taux de remplacement - (5x5 = 25% d'amputation des 5 dernières années puisque 35 ans cotisés au lieu de 41.5) = 38% de son dernier salaire s'il veut partir à l'âge de 55 ans comme l'y autorise son statut.

En fait les réformes des retraites depuis 2003 ont littéralement organisé la baisse drastique des revenus de tous les salariés, et les fonctionnaires ne sont plus des salariés "protégés" comme par le passé.

Alors dans nos propositions, il y en a deux qui permettraient au moins d'espérer voir le salaire du prof s'accroître jusqu'à la veille de son départ en retraite, et qui sont dans le détail de notre texte (pas ici): donner la hors classe à tous en en faisant un 12e et un 13e échelons. Il n'est pas normal que la majorité des profs voit son salaire stagner à partir de 50-55 ans. Mais ça, vous allez être contre aussi, certainement...
Vous êtes mignons. Vous devriez quand même savoir que dans l'EN, ceux qu'on ne consulte pas, ceux dont on n'écoute pas l'avis, sont les principaux concernés : les professeurs. Alors votre histoire de monopole fantasmé, hein...

La seconde partie en gras témoigne d'une méconnaissance de ce qui se passe dans l'EN : ce n'est pas parce que vous n'avez rien lu dans Libération ou rien vu sur TF1 que personne ne s'est élevé contre cette réforme. Allez, c'est parti pour les propos généralisateurs !

Les fonctionnaires ne sont plus des salariés protégés : sympa de nous l'apprendre. Rolling Eyes

Cette loi n'a pas été supprimée...
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000020954520&dateTexte=&categorieLien=id

_________________
Le vent est toujours favorable à celui qui sait où il va.
Proverbe chinois.

Aidoprofs
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par Osmie le Mar 19 Nov 2013 - 22:33

@Aidoprofs a écrit:ah elle est bien bonne celle-là, extra bounce
Et tout juste peut-on remarquer le niveau de langage employé. A aucun moment nous n'employons de mots vulgaires pour nous exprimer.
Sans doute "neoprofs" signifie-t-il autre chose aussi que ce que nous avions cru y voir. Nouveaux profs ? Nouveau langage ?
C'est beau comme du Pujadas face à du Xavier Mathieu : "Est-ce que vous regrettez votre violence ?"

Votre démarche est intrusive et nécessite des mots crus. Votre langage n'est pas vulgaire mais votre démarche l'est.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par PauvreYorick le Mar 19 Nov 2013 - 22:35

@Aidoprofs a écrit: Alors dans nos propositions, il y en a deux qui permettraient au moins d'espérer voir le salaire du prof s'accroître jusqu'à la veille de son départ en retraite, et qui sont dans le détail de notre texte (pas ici): donner la hors classe à tous en en faisant un 12e et un 13e échelons.
@Aidoprofs a écrit: Démographiquement, 25% des profs auront 60 ans dans les 10 prochaines années. Le MEN ne va donc pas prendre le risque de créer un 12e et un 13e échelons, rassurez-vous, ça lui coûterait trop cher. Il ne prendra pas non plus le risque d'accroître les % de hors classe.
Vous m'avez convaincu.
Spoiler:
Je vous laisse deviner de quoi, en revanche.


Dernière édition par PauvreYorick le Mar 19 Nov 2013 - 22:36, édité 1 fois

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par Aidoprofs le Mar 19 Nov 2013 - 22:35

Bon eh bien à bientôt dans les médias...10 de prévus d'ici fin janvier pour l'instant sur les problématiques étudiées par les 13 groupes de travail, et il y en aura d'autres d'ici là.
On va réfléchir à cette très intéressante discussion pour tenir compte de vos arguments quand il s'agira de porter loin nos idées. ça n'aura pas été inutile. idee 

_________________
Le vent est toujours favorable à celui qui sait où il va.
Proverbe chinois.

Aidoprofs
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par Osmie le Mar 19 Nov 2013 - 22:36

@Aidoprofs a écrit:
Janne a écrit:Sérieusement, cela vous dérangerait de respecter l'orthographe et de nommer votre machin Aide aux professeurs ou Aideauxprofesseurs, voire à la rigueur Aidauxprofs ?
Franchement, se faire "aider" par des gens qui font exprès de concevoir leur nom en le truffant de fautes, cela m'irrite.
Aidoprofs ! Suspect
Alors Aidoprofs à l'origine ne signifie pas Aide aux Profs, justement.
Accompagnement
Individuel
(à) Distance
Ouvert
Pour
Remotiver (mais là on vous sent démotivés)
Ou
Former
(par un) Suivi

Rien à voir avec les profs, donc, c'est venu comme ça...ça aurait pu être un tout autre public. Le hasard...
Ben oui, pourquoi nous ? Faites profiter d'autres corps de métier de vos lumières ! Pourquoi pas les médecins, les avocats d'affaire ?

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par Aidoprofs le Mar 19 Nov 2013 - 22:37

Janne a écrit:
@Aidoprofs a écrit:ah elle est bien bonne celle-là, extra bounce
Et tout juste peut-on remarquer le niveau de langage employé. A aucun moment nous n'employons de mots vulgaires pour nous exprimer.
Sans doute "neoprofs" signifie-t-il autre chose aussi que ce que nous avions cru y voir. Nouveaux profs ? Nouveau langage ?
C'est beau comme du Pujadas face à du Xavier Mathieu : "Est-ce que vous regrettez votre violence ?"

Votre démarche est intrusive et nécessite des mots crus. Votre langage n'est pas vulgaire mais votre démarche l'est.
Ah, on n'y avait pas pensé à celle-là...ça mérite réflexion...merci de cette contribution fort intéressante.Wink 

_________________
Le vent est toujours favorable à celui qui sait où il va.
Proverbe chinois.

Aidoprofs
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par User5899 le Mar 19 Nov 2013 - 22:37

@Aidoprofs a écrit:
Cripure a écrit:
@Aidoprofs a écrit:Accompagnement
Individuel
(à) Distance
Ouvert
Pour
Remotiver (mais là on vous sent démotivés)
Vous remotivez les motivés ?
Les motivés ne nous contactent pas, et c'est tant mieux, puisqu'ils n'ont pas besoin qu'on les aide à réaliser leur projet.
Prenez-moi pour une andouille, en plus.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par plotch le Mar 19 Nov 2013 - 22:38

Bref aideauxprofs a pensé avoir trouvé un bon business plan justifié par des sondages importants de "futures reconversions".
Mais finalement ces sondages n'ont pas été confirmés par les faits et ils se retrouvent "le bec dans l'eau" obligés de chercher à rendre le métier d enseignant moins attrayant pour "recruter" ..

plotch
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par Lefteris le Mar 19 Nov 2013 - 22:41

@Aidoprofs a écrit:
Cripure a écrit:
@Aidoprofs a écrit:Accompagnement
Individuel
(à) Distance
Ouvert
Pour
Remotiver (mais là on vous sent démotivés)
Vous remotivez les motivés ?
Les motivés ne nous contactent pas, et c'est tant mieux, puisqu'ils n'ont pas besoin qu'on les aide à réaliser leur projet.
Je ne suis pas particulièrement motivé dans le boulot , mais les conditions actuelles me permettent d'envisager la vie sereinement : je ne me sens pas prisonnier, je vis, je m'organise, j'ai toujours le plaisir de me plonger dans ma matière, et je pense tenir jusqu'à la retraite.
Si un cauchemar tel que celui qui est proposé par votre officine devenait réalité, ce serait dans le malheur que je plongerais ...Crying or Very sad 

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par Osmie le Mar 19 Nov 2013 - 22:41

@Aidoprofs a écrit:Bon eh bien à bientôt dans les médias...10 de prévus d'ici fin janvier pour l'instant sur les problématiques étudiées par les 13 groupes de travail, et il y en aura d'autres d'ici là.
On va réfléchir à cette très intéressante discussion pour tenir compte de vos arguments quand il s'agira de porter loin nos idées. ça n'aura pas été inutile. idee 
Soyez juste conscients que lorsqu'il n'y aura plus de professeurs dans le public parce qu'ils auront été par trop attaqués, appauvris, méprisés, etc. et que l'instruction sera laissée aux mains de groupes comme Total, il faudra penser à l'instruction de vos propres enfants. Et là, cela ne sera pas drôle.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par User5899 le Mar 19 Nov 2013 - 22:41

@Aidoprofs a écrit:Bon eh bien à bientôt dans les médias...10 de prévus d'ici fin janvier pour l'instant sur les problématiques étudiées par les 13 groupes de travail, et il y en aura d'autres d'ici là.
On va réfléchir à cette très intéressante discussion pour tenir compte de vos arguments quand il s'agira de porter loin nos idées. ça n'aura pas été inutile. idee 
Spoiler:



_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par Aidoprofs le Mar 19 Nov 2013 - 22:42

Janne a écrit:
@Aidoprofs a écrit:
Janne a écrit:Sérieusement, cela vous dérangerait de respecter l'orthographe et de nommer votre machin Aide aux professeurs ou Aideauxprofesseurs, voire à la rigueur Aidauxprofs ?
Franchement, se faire "aider" par des gens qui font exprès de concevoir leur nom en le truffant de fautes, cela m'irrite.
Aidoprofs ! Suspect
Alors Aidoprofs à l'origine ne signifie pas Aide aux Profs, justement.
Accompagnement
Individuel
(à) Distance
Ouvert
Pour
Remotiver (mais là on vous sent démotivés)
Ou
Former
(par un) Suivi

Rien à voir avec les profs, donc, c'est venu comme ça...ça aurait pu être un tout autre public. Le hasard...
Ben oui, pourquoi nous ? Faites profiter d'autres corps de métier de vos lumières ! Pourquoi pas les médecins, les avocats d'affaire ?
Parce que les profs focalisent toutes les attentes de la société...on n'arrête pas de parler d'eux en mal, de les taxer de ne rien faire, d'être toujours en grève ou en vacances...alors que beaucoup triment au travail pour un niveau de salaire indigne d'un niveau Bac+5. C'est pour trouver de nouvelles voies de valorisation au travail qu'on a créé ce dispositif. Tenez, le cumul d'activités accessoires au titre de la création d'auto-entreprise, c'est une de nos idées exposée en détail à l'ancienne DGRH qui l'a mise en application avec le décret du 20 janvier 2011. Le résultat, c'est que pas mal de profs peuvent créer une activité qui les passionne et en faire un revenu de complément, plutôt que d'attendre que le MEN augmente leurs revenus (-20% de pouvoir d'achat en 8 ans, et gel du point d'indice depuis 2009, faut le faire quand même)

_________________
Le vent est toujours favorable à celui qui sait où il va.
Proverbe chinois.

Aidoprofs
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par Leclochard le Mar 19 Nov 2013 - 22:44

@Aidoprofs a écrit:
@Leclochard a écrit:Tu parles de création d'échelons et en même temps, tu dis que " le ministre n'a plus d'argent à donner". Faudrait savoir.
J'ai le sentiment qu'il y a dans votre programme  d'un côté les certitudes: ce qu'on va perdre ; et de l'autre les espérances dont on sait qu'elles n'engagent que ceux qui y croient (augmentations pour tous, changement de métier facile..)

Par ailleurs, tu prétends que personne ne s'est élevé contre les dernières réformes des retraites: c'est faux.
On peut très bien créer un 12e et un 13e échelons sans avoir d'argent. Faire comme Luc Chatel par exemple, qui avait allongé les temps de passage d'un échelon à un autre pour être bien sûr que certains n'arriveraient jamais au 11e échelon. Démographiquement, 25% des profs auront 60 ans dans les 10 prochaines années. Le MEN ne va donc pas prendre le risque de créer un 12e et un 13e échelons, rassurez-vous, ça lui coûterait trop cher. Il ne prendra pas non plus le risque d'accroître les % de hors classe. Il va préférer agir sur la prime des PE, qu'il portera peut-être à 1200 € un jour comme le demandent certains syndicats qui ont déjà obtenu à ce qu'elle soit créée.

Pour la réforme des retraites de 2013, l'opposition a été très timide par rapport à celle de 2010, qui avait mobilisé les foules dans les rues (sans que ça change grand chose de toute façon)

C'est normal qu'il y ait eu une moindre mobilisation. L'enjeu était réduit et moins lisible car la réforme concerne principalement les plus jeunes (en gros les moins de 40 ans). Ainsi, certains ne l'ont pas trouvée si mauvaise. Il y a aussi le traumatisme de 2003.
Maintenant, si le gouvernement proposait de calculer la pension sur plusieurs années comme dans le privé et non plus les six derniers mois, je te garantis qu'il y aurait à nouveau de grosses grèves.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum