Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Page 2 sur 13 Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par User5899 le Lun 18 Nov 2013 - 11:18

@iphigénie a écrit:apparemment c'est un collaborateur du Café pédagogique.
Ah, bon. Tout s'explique.
Je croyais qu'on n'avait pas le droit de fumer dans les cafés. Manifestement, l'interdiction se limite au tabac furieux

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par User5899 le Lun 18 Nov 2013 - 11:19

@Celadon a écrit:Cripure, it's up to you...
Mince. Et p'tit n'veu qui bosse ce matin ! pale

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par InvitéeSS le Lun 18 Nov 2013 - 11:19

Cripure a écrit:
@Celadon a écrit:"Avec un temps de travail plus important dans l'établissement scolaire, l'enseignant se familiarise avec le temps de travail que les salariés réalisent dans les services publics, les associations ou les entreprises. Ainsi ressentira-t-il moins de décalage entre le rythme de son métier actuel et celui qu'il peut envisager ensuite."
Inouï. Il faut le lire pour le croire. Et le rythme des week-ends studieux et des vacances passées à préparer cours et projets ? Il le prend en compte ? C'est ainsi dans les entreprises ?
En même temps, 6500 /800 000 enseignants ont contacté cette officine, ce qui confère à ses propositions "d'aide" une légitimité incontestable.
Une légitimité incontestable ? Mais merde ! On écoute n'importe quel crétin qui veut aider à foutre le camp, et pas ceux qui veulent rester ? C'est ça votre idée de la légitimité ? Moi j'accompagne l'Alzheimer de mon père, je suis légitime pour fonder une réforme de l'ensemble des personnels hospitaliers ? mais on va où, là ? la légitimité, ce sont les gens qui bossent et les syndicats, point.
Cripure, je crois que la remarque de Celadon était ironique.


Dernière édition par supersoso le Lun 18 Nov 2013 - 11:19, édité 1 fois

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par User5899 le Lun 18 Nov 2013 - 11:21

supersoso a écrit:
Cripure a écrit:
@Celadon a écrit:"Avec un temps de travail plus important dans l'établissement scolaire, l'enseignant se familiarise avec le temps de travail que les salariés réalisent dans les services publics, les associations ou les entreprises. Ainsi ressentira-t-il moins de décalage entre le rythme de son métier actuel et celui qu'il peut envisager ensuite."
Inouï. Il faut le lire pour le croire. Et le rythme des week-ends studieux et des vacances passées à préparer cours et projets ? Il le prend en compte ? C'est ainsi dans les entreprises ?
En même temps, 6500 /800 000 enseignants ont contacté cette officine, ce qui confère à ses propositions "d'aide" une légitimité incontestable.
Une légitimité incontestable ? Mais merde ! On écoute n'importe quel crétin qui veut aider à foutre le camp, et pas ceux qui veulent rester ? C'est ça votre idée de la légitimité ? Moi j'accompagne l'Alzheimer de mon père, je suis légitime pour fonder une réforme de l'ensemble des personnels hospitaliers ? mais on va où, là ? la légitimité, ce sont les gens qui bossent et les syndicats, point.
Cripure, je crois que la remarque de Celadon était ironique.
C'est possible. Ce matin, la manette "second degré" est bloquée, la température est montée d'un coup et je crains un grippement prolongé.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par Daphné le Lun 18 Nov 2013 - 11:37

@iphigénie a écrit:apparemment c'est un collaborateur du Café pédagogique.
Ah ben alors ça ne m'étonne pas furieux 

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par User5899 le Lun 18 Nov 2013 - 11:40

Pardon, Céladon. Je n'ai pas su lire 6500/800000 Embarassed
Et donc, je n'ai en effet pas vu l'ironie.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par InvitéeSS le Lun 18 Nov 2013 - 11:44

Cripure a écrit:
supersoso a écrit:
Cripure a écrit:Une légitimité incontestable ? Mais merde ! On écoute n'importe quel crétin qui veut aider à foutre le camp, et pas ceux qui veulent rester ? C'est ça votre idée de la légitimité ? Moi j'accompagne l'Alzheimer de mon père, je suis légitime pour fonder une réforme de l'ensemble des personnels hospitaliers ? mais on va où, là ? la légitimité, ce sont les gens qui bossent et les syndicats, point.
Cripure, je crois que la remarque de Celadon était ironique.
C'est possible. Ce matin, la manette "second degré" est bloquée, la température est montée d'un coup et je crains un grippement prolongé.
Allez Cripure, on respire un bon coup : la période est certes compliquée mais autant ne pas se tromper d'ennemi fleurs 

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par Celadon le Lun 18 Nov 2013 - 12:55

Merci Supersoso, Cripure m'a envoyé un bisou en MP, c'est une affaire soldée. Je comprends son énervement et celui des collègues, l'EN annonce un très mauvais virage pour tout le monde. Tout mon soutien. trefle trefle trefle 

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par piesco le Lun 18 Nov 2013 - 16:59

Mais ils n'ont pas honte, ces gens.

En quoi ceux qui quittent le navire sont-ils concernés par ce qui se passe ensuite?

Et le coup de s'habituer aux horaires de travail ailleurs: pourquoi ne pas faire des journées de correction de copies dans la rue pour que les gens mesurent notre peine? C'est à peu près d'une pertinence égale.

Quand on a rien à dire, le mieux qu'on peut faire, c'est se taire.

piesco
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par arcenciel le Lun 18 Nov 2013 - 17:49

Je ne sais pas vous mais moi je n'en peux plus de ces personnes qui connaissent notre job sur le bout des doigts...

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par User5899 le Lun 18 Nov 2013 - 18:12

@Celadon a écrit:Cripure m'a envoyé un bisou en MP, c'est une affaire soldée.
C'est au contraire un acte d'un prix inestimable furieux

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par Asha Kraken le Lun 18 Nov 2013 - 18:18

@Daphné a écrit:
@iphigénie a écrit:apparemment c'est un collaborateur du Café pédagogique.
Ah ben alors ça ne m'étonne pas furieux 
+ 1

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par benjy_star le Lun 18 Nov 2013 - 18:28

@arcenciel a écrit:Je ne sais pas vous mais moi je n'en peux plus de ces personnes qui connaissent notre job sur le bout des doigts...
Ils n'accepteraient pas que l'on se comporte ainsi avec eux.

La France...

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par JEMS le Lun 18 Nov 2013 - 18:50

Je viens de lire le truc... ils ont pris quoi ? Ils sont qui ces gens ?


_________________

JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par Asha Kraken le Lun 18 Nov 2013 - 18:57

Des gens qui veulent nous aider, c'est écrit dessus ...Rolling Eyes

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par midjie le Lun 18 Nov 2013 - 20:28

Je note qu'il ne propose aucune réduction d'horaires pour le primaire....
Il va falloir qu'il mette à jour ses chiffres... Perso, je passe au moins 35 à 40h par semaine dans mon école... Avec au minimum 12h de prep en prime (si j'ai très bien bossé pendant les vacances)... Et je suis loin d'être une exception...;
Cela dit, je trouve certaines propositions sur la mobilité intéressantes, pour ceux qui, comme moi, cherchent à abandonner le navire....
Pouvoir bouger en cours d'année, ça serait vraiment intéressant, pouvoir passer dans l'administratif sans concours aussi...

_________________
Beautiful.....Your mind, body and soul, so perfectly designed for you.....
Beautiful.... I don't wanna let you go until I tell you that I love you...
S.MAHY

midjie
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par dandelion le Lun 18 Nov 2013 - 20:47

Cripure a écrit:Il y a quand même une forme de pittoresque. Maintenant, on réforme un métier juste pour que le regard de ceux qui ne l'exercent pas ne soit pas défavorable.
"En proposant le remplacement de la blouse par le heaume et l'armure, nous pensons que le métier d'infirmière sera ainsi considérablement valorisé en évitant qu'il ne soit assimilé à une profession de chaudasse à poil sous le vêtement blanc".
abk 
Razz 

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par Audrey le Lun 18 Nov 2013 - 21:07

Purée... ils pensent qu'on ne corrige que 4h par semaine? 4h, mais ça correspond à un seul paquet de rédacs!
Et franchement, c'est plutôt entre 8 et 12h de correction par semaine que je me tape, entre les interros de cours, les versions, les contrôles de lecture, les dictées, les bilans type brevet....

Bref, encore des propositions insultantes venant de branquignoles.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par Aidoprofs le Mar 19 Nov 2013 - 2:45

Bonjour à tous, c'est bien connu, la critique est aisée quand on ne tente pas à son niveau de faire bouger les choses. Quand on décide d'agir, on est bien conscient qu'on ne plaira pas à tout le monde. Cela fait 7 ans que nous agissons, concrètement. On ne se contente pas d'émettre des avis sur un forum.
Il y a ceux qui veulent que les choses changent, et ceux qui ne veulent rien changer. Pas bouger surtout, c'est tellement bien ces conditions de travail actuellement. Il y a les partisans du progrès et les autres. Qu'est-ce qui est le mieux ? Tout va bien dans ce métier ? Non...tous les témoignages qui nous sont parvenus montrent un réel mépris et un harcèlement moral courant des enseignants par les personnels d'encadrement, qui ne fait que s'accroître. Il ne faudrait rien dire et l'accepter ? C'est un tout, tout est imbriqué, et vouloir bouger une brique, c'est bouger d'autres briques, inévitablement.

Alors entrons dans le vif du sujet: oui, nous formulons des propositions à l'appui de tout ce que ces 6500 enseignants nous ont exposé (bien plus que n'importe quel sondage que vous avalez quotidiennement sans plus y faire attention, et qui représente soi-disant les 65 000 000 de personnes que nous sommes). Beaucoup indiquaient qu'ils préféraient largement moins de vacances et une frontière plus importante entre leur temps en établissement et leur temps personnel. Ceux qui s'en sortent le mieux arrivent à préparer leur cours sur leur lieu de travail et à y corriger leurs copies. Il est vrai que ceux qui nous contactent en ont assez de ce métier qui les épuise, qui les méprise, et une minorité le vit bien mais avec la ferme envie d'aller voir ailleurs pour ne pas passer 44 ans de sa vie au même endroit ou avec un salaire qui plafonnera dès l'âge de 50 ans, alors qu'il leur reste 15 ans à travailler.

D'après la dernière enquête du Carrefour Santé Social qui a porté sur plus de 18 000 enseignants, 18 fois plus que n'importe quel sondage d'Opinion Way, que tout le monde croit pourtant sur parole quel que soit la thématique de l'enquête, 39% des enseignants songeraient à une seconde carrière si c'était réellement possible, et 17% sont en burnout. La récente étude des chercheurs Nicole Rascle et Laurence Bergugnat sur le burnout montre que plus de 72% des jeunes enseignants sont en burnout lors de leur 2e année. Alors, ne rien changer dans ce métier, ni dans les conditions de travail ?

Vous n'en avez pas assez d'entendre ceux qui n'enseignent pas dire que "vous ne faites rien" (l'enseignant traîne derrière lui de fausses images: "toujours en grève", "toujours en vacances", "souvent en congé maladie", ce qui complique sérieusement ses chances de reconversion lorsqu'il a dépassé ses 40 ans, d'après nos observations de terrain), puisque 15h d'enseignement pour les agrégés et 18h seulement pour les certifiés ? Nous prenons le parti de dire qu'en quantifiant - différent d'annualiser, ça n'a rien à voir - tout ce que font les enseignants, afin de définir un montant d'heures - comme tous les salariés - hebdomadaire, tous ceux qui n'enseignent pas verront le métier d'un autre oeil. Il sera clair pour tous que l'enseignant travaille autant que les autres, sinon plus. On s'aperçoit que les profs des écoles travaillent 45h à 60h par semaine (pour les directeurs d'écoles notamment), que les TZR et les TRB n'en peuvent plus financièrement comme psychologiquement de ces affectations qui les obligent à réaliser entre 600 et 1200 km par semaine, que les profs de collège des disciplines littéraires font largement leurs 45h par semaine, que les profs de lycée excèdent les 42h par semaine, et que dans la totalité des cas, les enseignants qui ont moins de 4 ans d'ancienneté travaillent entre 45h et 60h par semaine, le temps que leurs préparations de cours soient opérationnelles pour la suite de leur métier.

Alors, cela, il faudrait le taire ? Continuer à faire croire que vous ne travaillez que 15h, 18h ou 24h ? C'est bien d'un changement de vision qu'il s'agit, pas d'une annualisation au sens administratif du terme. Il est important de quantifier, pour qu'une revalorisation puisse naître un jour. Les propositions que nous émettons proviennent aussi de l'expérience que nous avons développée au contact de nombreux acteurs, que ce soit auprès des différents syndicats - sans parti pris pour aucun - de l'administration (dont nous ne faisons pas partie, les contacts n'y sont pas faciles), ou dans les différents courants pédagogiques que nous avons été amenés à fréquenter pour réaliser notre travail de chercheurs.

Car Aide aux Profs n'est pas une "officine" mais un dispositif de recherche, à l'appui des témoignages qui nous parviennent. Aide aux Profs a une durée limitée dans le temps, mais jusqu'ici, vous ne l'aviez pas deviné... notre objectif a été de doter ceux qui s'en serviront de guides pratiques, pour changer de métier, alors que l'administration traîne toujours les pieds pour diversifier les passerelles et pour autoriser une mobilité tout au long de l'année. Ce travail de conception de guides pratiques est terminé...ce qui va nous permettre de reprendre, bientôt, cette liberté que nous avions perdue en consacrant une partie de nos temps personnels, en bénévolat, pour tenter d'interpeller l'Education nationale sur les questions de santé au travail, de seconde carrière, de gestion des ressources humaines, de harcèlement par les personnels d'encadrement.

Alors votre projet serait de ne rien changer ? de ne pas bouger ? Tout va bien dans le meilleur des mondes donc ? Tout est parfait ? C'est le plus beau métier du monde ? Vous vous sentez tous respectés au travail à la hauteur de votre investissement ? La caporalisation qui s'est mise en place ces dernières années vous satisfait ? Vous êtes satisfaits du montant de vos primes par rapport aux autres agents de catégorie A de la fonction publique ?

Dans ce cas, ne changeons rien. Mais arrêtez aussi de vous plaindre de votre métier, car si l'on en juge tout ce que vous postez sur ce forum, c'est rare que l'on vous sente satisfait(e)s du métier que vous exercez. Pour que les choses changent, il faut bien à un moment faire des propositions, avancer des arguments nouveaux, et il est évident que tout le monde ne peut pas être d'accord, car un monde où nous serions tous d'accord sur les mêmes choses serait réellement ennuyeux.

Là, ce que je constate, c'est que les réactions que vous avez eues en ouvrant ce sujet ont eu une excellente viralité sur le web, ce qui nous a procurés de nombreuses connexions: merci beaucoup ! Grâce à tous vos posts, nous gagnons en connexions un peu plus chaque jour car cela fait réagir d'autres enseignants, qui n'ont pas tous la même vision des choses, heureusement. Cela permet de lancer le débat, et c'est positif, puisque vos réactions nous font aussi réfléchir sur le devenir de notre action.

Bientôt la quille...chouette !!!yesyes 



_________________
Le vent est toujours favorable à celui qui sait où il va.
Proverbe chinois.

Aidoprofs
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par Nemuyoake le Mar 19 Nov 2013 - 7:08

@Aidoprofs a écrit:Bonjour à tous, c'est bien connu, la critique est aisée quand on ne tente pas à son niveau de faire bouger les choses. Quand on décide d'agir, on est bien conscient qu'on ne plaira pas à tout le monde. Cela fait 7 ans que nous agissons, concrètement. On ne se contente pas d'émettre des avis sur un forum.
Il y a ceux qui veulent que les choses changent, et ceux qui ne veulent rien changer. Pas bouger surtout, c'est tellement bien ces conditions de travail actuellement. Il y a les partisans du progrès et les autres. Qu'est-ce qui est le mieux ? Tout va bien dans ce métier ? Non...tous les témoignages qui nous sont parvenus montrent un réel mépris et un harcèlement moral courant des enseignants par les personnels d'encadrement, qui ne fait que s'accroître. Il ne faudrait rien dire et l'accepter ? C'est un tout, tout est imbriqué, et vouloir bouger une brique, c'est bouger d'autres briques, inévitablement.

Alors entrons dans le vif du sujet: oui, nous formulons des propositions à l'appui de tout ce que ces 6500 enseignants nous ont exposé (bien plus que n'importe quel sondage que vous avalez quotidiennement sans plus y faire attention, et qui représente soi-disant les 65 000 000 de personnes que nous sommes). Beaucoup indiquaient qu'ils préféraient largement moins de vacances et une frontière plus importante entre leur temps en établissement et leur temps personnel. Ceux qui s'en sortent le mieux arrivent à préparer leur cours sur leur lieu de travail et à y corriger leurs copies. Il est vrai que ceux qui nous contactent en ont assez de ce métier qui les épuise, qui les méprise, et une minorité le vit bien mais avec la ferme envie d'aller voir ailleurs pour ne pas passer 44 ans de sa vie au même endroit ou avec un salaire qui plafonnera dès l'âge de 50 ans, alors qu'il leur reste 15 ans à travailler.

D'après la dernière enquête du Carrefour Santé Social qui a porté sur plus de 18 000 enseignants, 18 fois plus que n'importe quel sondage d'Opinion Way, que tout le monde croit pourtant sur parole quel que soit la thématique de l'enquête, 39% des enseignants songeraient à une seconde carrière si c'était réellement possible, et 17% sont en burnout. La récente étude des chercheurs Nicole Rascle et Laurence Bergugnat sur le burnout montre que plus de 72% des jeunes enseignants sont en burnout lors de leur 2e année. Alors, ne rien changer dans ce métier, ni dans les conditions de travail ?

Vous n'en avez pas assez d'entendre ceux qui n'enseignent pas dire que "vous ne faites rien" (l'enseignant traîne derrière lui de fausses images: "toujours en grève", "toujours en vacances", "souvent en congé maladie", ce qui complique sérieusement ses chances de reconversion lorsqu'il a dépassé ses 40 ans, d'après nos observations de terrain), puisque 15h d'enseignement pour les agrégés et 18h seulement pour les certifiés ? Nous prenons le parti de dire qu'en quantifiant - différent d'annualiser, ça n'a rien à voir - tout ce que font les enseignants, afin de définir un montant d'heures - comme tous les salariés - hebdomadaire, tous ceux qui n'enseignent pas verront le métier d'un autre oeil. Il sera clair pour tous que l'enseignant travaille autant que les autres, sinon plus. On s'aperçoit que les profs des écoles travaillent 45h à 60h par semaine (pour les directeurs d'écoles notamment), que les TZR et les TRB n'en peuvent plus financièrement comme psychologiquement de ces affectations qui les obligent à réaliser entre 600 et 1200 km par semaine, que les profs de collège des disciplines littéraires font largement leurs 45h par semaine, que les profs de lycée excèdent les 42h par semaine, et que dans la totalité des cas, les enseignants qui ont moins de 4 ans d'ancienneté travaillent entre 45h et 60h par semaine, le temps que leurs préparations de cours soient opérationnelles pour la suite de leur métier.

Alors, cela, il faudrait le taire ? Continuer à faire croire que vous ne travaillez que 15h, 18h ou 24h ? C'est bien d'un changement de vision qu'il s'agit, pas d'une annualisation au sens administratif du terme. Il est important de quantifier, pour qu'une revalorisation puisse naître un jour. Les propositions que nous émettons proviennent aussi de l'expérience que nous avons développée au contact de nombreux acteurs, que ce soit auprès des différents syndicats - sans parti pris pour aucun - de l'administration (dont nous ne faisons pas partie, les contacts n'y sont pas faciles), ou dans les différents courants pédagogiques que nous avons été amenés à fréquenter pour réaliser notre travail de chercheurs.

Car Aide aux Profs n'est pas une "officine" mais un dispositif de recherche, à l'appui des témoignages qui nous parviennent. Aide aux Profs a une durée limitée dans le temps, mais jusqu'ici, vous ne l'aviez pas deviné... notre objectif a été de doter ceux qui s'en serviront de guides pratiques, pour changer de métier, alors que l'administration traîne toujours les pieds pour diversifier les passerelles et pour autoriser une mobilité tout au long de l'année. Ce travail de conception de guides pratiques est terminé...ce qui va nous permettre de reprendre, bientôt, cette liberté que nous avions perdue en consacrant une partie de nos temps personnels, en bénévolat, pour tenter d'interpeller l'Education nationale sur les questions de santé au travail, de seconde carrière, de gestion des ressources humaines, de harcèlement par les personnels d'encadrement.

Alors votre projet serait de ne rien changer ? de ne pas bouger ? Tout va bien dans le meilleur des mondes donc ? Tout est parfait ? C'est le plus beau métier du monde ? Vous vous sentez tous respectés au travail à la hauteur de votre investissement ? La caporalisation qui s'est mise en place ces dernières années vous satisfait ? Vous êtes satisfaits du montant de vos primes par rapport aux autres agents de catégorie A de la fonction publique ?

Dans ce cas, ne changeons rien. Mais arrêtez aussi de vous plaindre de votre métier, car si l'on en juge tout ce que vous postez sur ce forum, c'est rare que l'on vous sente satisfait(e)s du métier que vous exercez. Pour que les choses changent, il faut bien à un moment faire des propositions, avancer des arguments nouveaux, et il est évident que tout le monde ne peut pas être d'accord, car un monde où nous serions tous d'accord sur les mêmes choses serait réellement ennuyeux.

Là, ce que je constate, c'est que les réactions que vous avez eues en ouvrant ce sujet ont eu une excellente viralité sur le web, ce qui nous a procurés de nombreuses connexions: merci beaucoup ! Grâce à tous vos posts, nous gagnons en connexions un peu plus chaque jour car cela fait réagir d'autres enseignants, qui n'ont pas tous la même vision des choses, heureusement. Cela permet de lancer le débat, et c'est positif, puisque vos réactions nous font aussi réfléchir sur le devenir de notre action.

Bientôt la quille...chouette !!!yesyes 


Juste une question : où les profs vont-ils travailler dans leurs établissements pour faire leurs heures ? Ils ont besoin d'un bureau, sans compter les bibliothèques pour mettre tous leurs bouquins (on ne peut pas travailler sans ressources, peu importe la matière). Là où je suis, chaque enseignant a son propre bureau, ses propres bibliothèques, son casier, etc. Mais tout ça dans un open space. Tout le monde n'a pas le même rythme ou les mêmes habitudes de travail. Comment se concentrer lorsque les voisins ont décidé de faire une pause et tapent la causette à voix haute ? Lorsque les gens n'ont pas été éduqués à ne pas gêner autrui, quel peut être le résultat à part une diminution de la productivité des enseignants, donc de la qualité de leur travail ?

Nemuyoake
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par Sekhmet le Mar 19 Nov 2013 - 7:50

+1 Yoaken
Je suis incapable de bosser dans le bruit, donc je ne travaille quasi jamais en salle des profs, tout chez moi ou dans ma salle si j'en ai l'opportunité.

Sekhmet
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par kero le Mar 19 Nov 2013 - 8:10

@Aidoprofs a écrit:Ceux qui s'en sortent le mieux arrivent à préparer leur cours sur leur lieu de travail et à y corriger leurs copies.
C'est très bien pour eux, et ça tombe bien: ils en ont parfaitement le droit s'ils le veulent, puisque rien ne les oblige à préparer leurs cours et corriger leurs copies chez eux. Mais pourquoi diable, au contraire, obligerait-on ceux qui préfèrent faire tout ce travail chez eux, à le faire au collège ? Quel intérêt d'ailleurs ? Moi, pour faire mes cours, j'ai besoin de matériel. Et quand je parle de matériel je parle pas d'une table dans un coin avec un PC (plus ou moins moisi).

Vous vous étonnez qu'on soit choqués par vos propositions ? C'est qu'elles montrent très bien la méconnaissance que vous avez du métier.

@Aidoprofs a écrit:Alors votre projet serait de ne rien changer ? de ne pas bouger ? Tout va bien dans le meilleur des mondes donc ? Tout est parfait ? C'est le plus beau métier du monde ? Vous vous sentez tous respectés au travail à la hauteur de votre investissement ?
Disons plutôt que nous ne partageons pas votre conception du changement.


Dernière édition par kero le Mar 19 Nov 2013 - 8:13, édité 2 fois

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par benjy_star le Mar 19 Nov 2013 - 8:11

@Aidoprofs a écrit:Il y a ceux qui veulent que les choses changent, et ceux qui ne veulent rien changer. Pas bouger surtout, c'est tellement bien ces conditions de travail actuellement. Il y a les partisans du progrès et les autres. Qu'est-ce qui est le mieux ? Tout va bien dans ce métier ?
C'est un argument de politicien incompétent.

Ce n'est pas parce qu'on change les choses qu'on les améliore.

Encore une fois, argument creux, inepte, et digne d'une personne qui n'y connait rien. Honte à toi de participer à jeter le discrédit sur une profession incomprise et souvent détestée.

Enfoncer des portes ouvertes et surfer sur des préjugés, c'est sûr que ça demande moins de courage qu'être intellectuellement intègre.

Je retiens mes mots.

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par benjy_star le Mar 19 Nov 2013 - 8:14

Ceux qui s'en sortent le mieux arrivent à préparer leur cours sur leur lieu de travail et à y corriger leurs copies
Alors là, j'en doute fortement !! Ca sent à plein nez l'affirmation péremptoire de mauvaise foi pour appuyer son propos.

Préparer en salle de profs, sans ses livres, sans ses favoris internet, vous trouver franchement que c'est un travail de qualité ?? Bonjour la perte de temps, et, encore une fois, de qualité.

Bref, encore une ineptie de gens qui ne sont pas sur le terrain, mais qui encore une fois, savent mieux...

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par agc le Mar 19 Nov 2013 - 8:19

le problème c'est que la salle des profs est un lieu de pause et de travail du coup ceux qui sont en pause gênent ceux qui travaillent.....

aidoprofs: vous dites bien que les nouveaux enseignants sont en burnout mais vous proposez que les jeunes enseignants fassent plus d'heures de cours ( bon je n'ai pas lu le rapport jusqu'à la fin donc il y a peut être un correctif dans la suite du rapport sur le début de carrière).

agc
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions d'Aidoprofs pour la réforme du statut enseignant.

Message par Iphigénie le Mar 19 Nov 2013 - 8:21

C'est bien d'un changement de vision qu'il s'agit, pas d'une annualisation au sens administratif du terme.
Vous rigolez?  Shocked Shocked

Puisque il y a des trucs pourris dans le boulot(réunions inutiles et jacassantes, temps perdu entre deux cours entre la machine à café et "l"'ordinateur en panne ), revendiquons-les, ça changera le regard qu'on a sur nous....


Dernière édition par iphigénie le Mar 19 Nov 2013 - 8:24, édité 1 fois

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 13 Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum