Décision du ministre concernant les statuts le 12 ou le 15 décembre.

Page 15 sur 15 Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Décision du ministre concernant les statuts le 12 ou le 15 décembre.

Message par retraitée le Ven 29 Nov 2013 - 10:54

@PauvreYorick a écrit:
@Lefteris a écrit:Un professeur de philo est décidément meilleur qu'un marchand de shampoing
Ça dépend de quel point de vue! Je suis sûr que je serais incapable de vendre du shampooing, à petite ou à grande échelle. (Et puis bon, il a vraiment enseigné, Peillon? je veux dire, plus de deux ou trois ans?)

Sinon, question stratégie, oui sans doute. Mais bon, le simple fait d'appartenir au PS plutôt qu'à l'UMP donne déjà, face à nous autres professeurs, une telle longueur d'avance.
faites le compte :
la biographie est sur Wiki
Études et profession

Bachelier à 16 ans, Vincent Peillon est ensuite étudiant en philosophie à la Sorbonne (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne). Il fréquente rarement les bancs de l'université et obtient sa licence à vingt ans. Après une agression, « Vincent plaque tout et part à l'aventure ». Il travaille pour la Compagnie des wagons-lits sur la ligne Paris - Copenhague et importe en cachette du saumon fumé. Il fonde alors l'Office de ventes d’import-export et de diffusion avec comme slogan « du saumon norvégien pour tous », société spécialisée notamment dans la vente de saumon fumé aux comités d'entreprise.
Il prépare ensuite le concours pour le certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement du second degré en philosophie. Nommé professeur certifié stagiaire à la rentrée 1984 au lycée Édouard-Herriot à Lyon 6e, il est affecté comme titulaire à la rentrée 1985 au lycée Pierre de Coubertin à Calais. Il enseigne aux élèves de terminale scientifique, économique et sociale, et technique. Il prépare parallèlement le concours de l'agrégation de philosophie et deviendra professeur agrégé après une première tentative infructueuse/b]. Il reste [b]deux années à Calais, puis est muté pour être formateur à l'école normale primaire de la Nièvre.
Repéré alors par Pierre Moscovici, il est détaché en 1992 au cabinet du président de l'Assemblée nationale Henri Emmanuelli, dont il écrit les discours. Il obtient également en 1992 un doctorat en philosophie à l'université Paris-I Panthéon-Sorbonne avec une thèse sur Merleau-Ponty. Après le changement de majorité en 1993, il enseigne au lycée Joliot-Curie à Nanterre et au lycée La Folie-Saint-James à Neuilly-sur-Seine.
Il est élu député de 1997 à 2002, puis à la suite de sa non-réélection, il est accueilli en détachement durant deux ans au CNRS sur un poste de directeur de recherche, poursuivant ses travaux sur Ferdinand Buisson et les origines de la laïcité et de la philosophie républicaine. Il est élu député européen en 2004, et réélu en 2009. Spécialiste du socialisme pré-marxiste et d’auteurs tels que Jean Jaurès, Edgar Quinet, ou Pierre Leroux, il a publié plusieurs ouvrages relatifs à l’histoire de la pensée socialiste et républicaine.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décision du ministre concernant les statuts le 12 ou le 15 décembre.

Message par retraitée le Ven 29 Nov 2013 - 10:56

@PauvreYorick a écrit:
@Lefteris a écrit:Un professeur de philo est décidément meilleur qu'un marchand de shampoing
Ça dépend de quel point de vue! Je suis sûr que je serais incapable de vendre du shampooing, à petite ou à grande échelle. (Et puis bon, il a vraiment enseigné, Peillon? je veux dire, plus de deux ou trois ans?)

Sinon, question stratégie, oui sans doute. Mais bon, le simple fait d'appartenir au PS plutôt qu'à l'UMP donne déjà, face à nous autres professeurs, une telle longueur d'avance.
faites le compte :
la biographie est sur Wiki
Études et profession

Bachelier à 16 ans, Vincent Peillon est ensuite étudiant en philosophie à la Sorbonne (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne). Il fréquente rarement les bancs de l'université et obtient sa licence à vingt ans. Après une agression, « Vincent plaque tout et part à l'aventure ». Il travaille pour la Compagnie des wagons-lits sur la ligne Paris - Copenhague et importe en cachette du saumon fumé. Il fonde alors l'Office de ventes d’import-export et de diffusion avec comme slogan « du saumon norvégien pour tous », société spécialisée notamment dans la vente de saumon fumé aux comités d'entreprise.
Il prépare ensuite le concours pour le certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement du second degré en philosophie. Nommé professeur certifié stagiaire à la rentrée 1984 au lycée Édouard-Herriot à Lyon 6e, il est affecté comme titulaire à la rentrée 1985 au lycée Pierre de Coubertin à Calais. Il enseigne aux élèves de terminale scientifique, économique et sociale, et technique. Il prépare parallèlement le concours de l'agrégation de philosophie et deviendra professeur agrégé après une première tentative infructueuse. Il reste deux années à Calais, puis est muté pour être formateur à l'école normale primaire de la Nièvre.
Repéré alors par Pierre Moscovici, il est détaché en 1992 au cabinet du président de l'Assemblée nationale Henri Emmanuelli, dont il écrit les discours. Il obtient également en 1992 un doctorat en philosophie à l'université Paris-I Panthéon-Sorbonne avec une thèse sur Merleau-Ponty. Après le changement de majorité en 1993, il enseigne au lycée Joliot-Curie à Nanterre et au lycée La Folie-Saint-James à Neuilly-sur-Seine.
Il est élu député de 1997 à 2002, puis à la suite de sa non-réélection, il est accueilli en détachement durant deux ans au CNRS sur un poste de directeur de recherche, poursuivant ses travaux sur Ferdinand Buisson et les origines de la laïcité et de la philosophie républicaine. Il est élu député européen en 2004, et réélu en 2009. Spécialiste du socialisme pré-marxiste et d’auteurs tels que Jean Jaurès, Edgar Quinet, ou Pierre Leroux, il a publié plusieurs ouvrages relatifs à l’histoire de la pensée socialiste et républicaine.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décision du ministre concernant les statuts le 12 ou le 15 décembre.

Message par retraitée le Ven 29 Nov 2013 - 11:00

2 ans en lycée à Calais,, puis formateur à l'EN, puis en lycée de 93 à 97, puis détaché deux ans au CNRS.
Pas beaucoup d'années en lycée, et pas de contact avec des élèves depuis 1997, si j'ai bien lu !

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décision du ministre concernant les statuts le 12 ou le 15 décembre.

Message par the educator le Ven 29 Nov 2013 - 12:20

C'est assez amusant de retrouver ce vieux réflexe qui consiste à se demander si celui qui critique ou qui conseille ferait mieux lui même. J'ai lu le même type de remarques quant aux inspecteurs, par exemple. Comme si tout contrôle ne pouvait s'exercer que par les pairs. Les qualités que l'on demande à un corps de contrôle ou de direction n'ont pas souvent grand chose à voir avec les compétences des exécutants. On peut discuter des intentions du ministère, de notre point de vue, mais je ne crois pas que dire d'un supérieur "il ne sait pas ce qu'est notre travail" soit très pertinent.
Je suis toujours surpris de constater qu'il y ait autant de personnels plus compétents que leur inspecteur, et plus intelligents que notre ministre, et que pourtant la machine continue de dérailler. S'agit il d'un grand complot d'imbéciles réunis, qui n'apparait qu'à nos yeux d'élus??

Je trouve en fait regrettable que notre hiérarchie se compose quasi exclusivement de membres issus de la "base", qui d'une part apprennent le boulot de direction, de gestion et de RH sur le tas (et pas le meilleur des tas...), d'autre part entretiennent cette confusion de corps. De manière provocante, j'ai hâte d'accueillir un directeur issu de chez Orange qui pour le coup devra nous faire confiance en ce qui concerne la pédagogie et l'éducation, et sur qui nous pourront nous reposer en terme de direction.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décision du ministre concernant les statuts le 12 ou le 15 décembre.

Message par Celadon le Ven 29 Nov 2013 - 12:26

Pourquoi Orange alors que France Télécom s'est montré si professionnellement compétent ?

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décision du ministre concernant les statuts le 12 ou le 15 décembre.

Message par PauvreYorick le Ven 29 Nov 2013 - 14:58

@retraitée a écrit:2 ans en lycée à Calais,, puis formateur à l'EN, puis en lycée de 93 à 97, puis détaché deux ans au CNRS.
Pas beaucoup d'années en lycée,  et pas de contact avec des élèves depuis 1997, si j'ai bien lu !
D'accord: mais ce n'est pas non plus rien du tout. Il a une expérience de l'enseignement, ça n'est pas niable.

Après, je pense que les remarques de the educator ne s'appliquent pas à la conversation qui a été tenue (personne n'a remis en cause les compétences ni l'expérience de Peillon, et sa fiche wiki semble plutôt, au demeurant, attester de leur réalité). Toutefois, je réponds un tout petit peu parce que je pense que la question soulevée le mérite:
@the educator a écrit:C'est assez amusant de retrouver ce vieux réflexe qui consiste à se demander si celui qui critique ou qui conseille ferait mieux lui même. J'ai lu le même type de remarques quant aux inspecteurs, par exemple. Comme si tout contrôle ne pouvait s'exercer que par les pairs. Les qualités que l'on demande à un corps de contrôle ou de direction n'ont pas souvent grand chose à voir avec les compétences des exécutants.
Jusqu'ici je suis bien d'accord; en revanche, j'ai le sentiment qu'il faudrait un examen plus poussé pour s'assurer que ce principe est valable de la même manière pour un corps de contrôle et pour un corps de direction, et pour regarder dans quelle mesure la nature particulière de notre activité le laisse intact. (Comparer, par exemple, avec la critique musicale. Y a-t-il beaucoup de bons critiques qui ne soient pas d'excellents instrumentistes? - et d'autres comparaisons seraient possibles, voire souhaitées.)
@the educator a écrit:Je suis toujours surpris de constater qu'il y ait autant de personnels plus compétents que leur inspecteur, et plus intelligents que notre ministre, et que pourtant la machine continue de dérailler. S'agit il d'un grand complot d'imbéciles réunis, qui n'apparait qu'à nos yeux d'élus??
En application même du principe suivant lequel le fait que nous ne ferions pas nécessairement mieux à leur place ne nous empêche pas d'évaluer leur action, ça apparaît effectivement une conclusion non dénuée de toute vraisemblance. Very Happy

Blague à part, la remarque est certainement pertinente: l'incompétence (qui existe ici ou là) ne peut pas être l'unique facteur d'explication d'un déraillage, ça n'aurait pas de sens.
@the educator a écrit:De manière provocante, j'ai hâte d'accueillir un directeur issu de chez Orange qui pour le coup devra nous faire confiance en ce qui concerne la pédagogie et l'éducation, et sur qui nous pourront nous reposer en terme de direction.
Orange, ça devrait être mieux que L'Oréal. Smile

(La question est de savoir si le management moderne se comprend partout sans immixtion permanente dans le détail des tâches.)

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décision du ministre concernant les statuts le 12 ou le 15 décembre.

Message par the educator le Ven 29 Nov 2013 - 16:14

PauvreYorik a écrit:En application même du principe suivant lequel le fait que nous ne ferions pas nécessairement mieux à leur place ne nous empêche pas d'évaluer leur action
Si la pertinence de l'évaluation d'un ministère est un effet de bord de la capacité de l'observateur à enseigner efficacement en conditions réelles à des adolescents récalcitrants, alors on peut engager la validation de ce principe. Sinon, on valide juste le café du commerce Wink

PauvreYorik a écrit:(La question est de savoir si le management moderne se comprend partout sans immixtion permanente dans le détail des tâches.)
ça soulève une autre interrogation concernant la technicité de notre travail, et nos compétences réelles, visibles, et reconnues de spécialistes. Pour moi c'est davantage qu'un débat, plutôt un combat.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décision du ministre concernant les statuts le 12 ou le 15 décembre.

Message par PauvreYorick le Ven 29 Nov 2013 - 17:09

@the educator a écrit:
PauvreYorik a écrit:En application même du principe suivant lequel le fait que nous ne ferions pas nécessairement mieux à leur place ne nous empêche pas d'évaluer leur action
Si la pertinence de l'évaluation d'un ministère est un effet de bord de la capacité de l'observateur à enseigner efficacement en conditions réelles à des adolescents récalcitrants, alors on peut engager la validation de ce principe. Sinon, on valide juste le café du commerce Wink
C'est un risque. Mais de même que toute récrimination n'est pas d'emblée juste ni justifiée, toute expertise n'est pas d'emblée faussée.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décision du ministre concernant les statuts le 12 ou le 15 décembre.

Message par User5899 le Sam 30 Nov 2013 - 0:37

@the educator a écrit:C'est assez amusant de retrouver ce vieux réflexe qui consiste à se demander si celui qui critique ou qui conseille ferait mieux lui même. J'ai lu le même type de remarques quant aux inspecteurs, par exemple. Comme si tout contrôle ne pouvait s'exercer que par les pairs. Les qualités que l'on demande à un corps de contrôle ou de direction n'ont pas souvent grand chose à voir avec les compétences des exécutants. On peut discuter des intentions du ministère, de notre point de vue, mais je ne crois pas que dire d'un supérieur "il ne sait pas ce qu'est notre travail" soit très pertinent.
Je suis toujours surpris de constater qu'il y ait autant de personnels plus compétents que leur inspecteur, et plus intelligents que notre ministre, et que pourtant la machine continue de dérailler. S'agit il d'un grand complot d'imbéciles réunis, qui n'apparait qu'à nos yeux d'élus??

Je trouve en fait regrettable que notre hiérarchie se compose quasi exclusivement de membres issus de la "base", qui d'une part apprennent le boulot de direction, de gestion et de RH sur le tas (et pas le meilleur des tas...), d'autre part entretiennent cette confusion de corps. De manière provocante, j'ai hâte d'accueillir un directeur issu de chez Orange qui pour le coup devra nous faire confiance en ce qui concerne la pédagogie et l'éducation, et sur qui nous pourront nous reposer en terme de direction.
@Celadon a écrit:Pourquoi Orange alors que France Télécom s'est montré si professionnellement compétent ?
Et surtout, y aura-t-il un sapin pour Noël ? bounce

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 15 sur 15 Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum