Rumeurs sur une possible réforme de l'agrégation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rumeurs sur une possible réforme de l'agrégation

Message par Daphné le Mar 19 Nov - 16:42

L'AEF aurait eu copie d'un document remis à des IG sur l'évolution des agrégés, la place de l'agrégation et l'évolution du concours.
 
Le SNALC a vivement réagi : http://www.snalc.fr/fichiers/20131119_compresse_evolution_agregation.pdf
 
La société des agrégés aussi : http://www.societedesagreges.net/blog article Un mauvais bouillon de "onze heures" pour l'agrégation.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs sur une possible réforme de l'agrégation

Message par Kelem le Mar 19 Nov - 17:59

Quelqu'un a-t-il des informations plus précises sur le contenu du document ?

Kelem
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs sur une possible réforme de l'agrégation

Message par Osmie le Mar 19 Nov - 18:02

A mon avis, elle ne disparaîtra pas demain.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Rumeurs sur une possible réforme de l'agrégation

Message par PauvreYorick le Ven 22 Nov - 15:53

Il suffit parfois de peu de choses pour déclencher une vive polémique. Une feuille, quelques mots… pas plus. Depuis quelques jours circule dans le petit monde de l’éducation une sorte de présentation « powerpoint » de ce qui pourrait être une réforme des missions des professeurs agrégés et du concours de l’agrégation.

Sans savoir quel était précisément le statut de ce document, qui en était l’auteur - parfois sans même l’avoir eu entre leurs mains ! -, des organisations d’agrégés se sont insurgées contre la « casse » de l’agrégation. C’est dire si le sujet est explosif…La feuille en question – que Le Monde s’est procuré et que le ministère de l’éducation nationale assure être un « document interne » issu de ses « services », pas du cabinet de Vincent Peillon -, donne des pistes d’évolution. Non pas des propositions concrètes, mais de simples interrogations.

S’agissant de la formation des agrégés, elle propose de développer un « volet professionnel », avec des « périodes de stages en établissement scolaire : quatre semaines au cours du master ». [...]

Sur le concours justement, les auteurs proposent de substituer à l’épreuve « Agir en fonctionnaire de l’Etat » une « autre épreuve », et d’introduire « un entretien fondé sur un dossier construit par le candidat » durant son master. Enfin, ils envisagent des « débuts de carrière » au collège – alors que les agrégés enseignent pour la plupart au lycée ou à l’université -, ou encore de leur attribuer « un rôle particulier dans l’animation pédagogique » d’un établissement scolaire.

[...]

Le ministère assure que « la réforme de l’agrégation n’est pas d’actualité ». Mais l’on soutient, parmi les agrégés, que des idées de réforme commenceraient à circuler entre les jurys d’agrégation, les services de l’éducation nationale, ceux de l’enseignement supérieur et les inspections générales. Les organisations d’agrégés s’inquiètent d’une réforme élaborée en catimini. « L’an dernier, personne n’a vu venir la réforme du capes. On est passé directement de pistes de réflexion à des textes précis ! », rappelle Mme Lochmann [Présidente de la Société des agrégés]. Pas question, pour elle, de se laisser surprendre.
Article complet ici: http://lemonde-educ.blog.lemonde.fr/2013/11/22/reforme-de-lagregation-le-brouillon-qui-fait-peur/

Personnellement je n'avais pas entendu parler de ce pauvrepoint avant de lire cet article.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs sur une possible réforme de l'agrégation

Message par Marmadoc le Ven 22 Nov - 23:32

Le ministère assure que « la réforme de l’agrégation n’est pas d’actualité »
Tu m'étonnes...

D'abord le tour des profs de prépa, ces nantis qui osent être aussi bien payés qu'un enseignant allemand.
Des enseignants bien payés, quelle horreur !

Une fois cette anomalie normalisée, alors le tour des agrégés viendra. Vous savez, ces nantis qui osent être mieux payés qu'un certifié pour moins d'heures de cours. Et à ce moment, on en profitera pour sceller le sort de l'agrégation.

Puis viendra le tour de...

Marmadoc
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs sur une possible réforme de l'agrégation

Message par Ascagne le Sam 23 Nov - 19:19

Il faut lire certains commentaires de l'article, qui remettent en cause rien de moins que le niveau de connaissances nécessaire pour devenir par exemple agrégé de lettres classiques (ce qui critique en même temps le CAPES, implicitement), et ses implications dans l'enseignement ; cela vaut le coup.

Edit : il y en a même qui comparent l'agrég à une coquille vide ; là encore, il faut le faire ! Pour parler de l'agrég, il vaut mieux avoir été ou être agrégatif, je suppose...


Dernière édition par Ascagne le Sam 23 Nov - 19:30, édité 1 fois

Ascagne
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs sur une possible réforme de l'agrégation

Message par Kelem le Sam 23 Nov - 19:26

Les commentaires de l'article sont en effet une belle foire d'empoigne...

Entre ça, les prépas, les statuts, les rythmes etc., on peut dire que le gouvernement a bien réussi sa mission d'apaiser les tensions dans nos ministères cheers Chapeau !

Kelem
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs sur une possible réforme de l'agrégation

Message par VicomteDeValmont le Sam 23 Nov - 19:32

Concernant l'agrégation de LM, son président a assuré, il n'y a pas très longtemps:

"Pour ce qui est de l’épreuve dite Agir… : je n’envisage pas d’introduire de changement par rapport à l’usage, dans la mesure où cette épreuve ne restera pas longtemps telle quelle dans les agrégations."

_________________
!! SOUTENEZ VOS COLLEGUES Smile , SIGNEZ LA PETITION Smile : http://droits-profdoc.net/index.php  !!

VicomteDeValmont
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs sur une possible réforme de l'agrégation

Message par Lefteris le Sam 23 Nov - 19:51

Ce qui m'étonne , ce sont les enseignants (j'ai parcouru ça en diagonale, mais ça rejoint ce que j'ai pu lire ici même) qui se satisferaient de voir disparaître l'agrégation sans que cela ne leur apporte quoi que ce soit . Le ressentiment à l'état pur.
Mais la disparition de l'agrégation serait une catastrophe pour l'EN. Sans entrer dans des débats oiseux sur qui est le plus pédagogue, le plus savant , qui fait pipi le plus loin, tout simplement parce que plein de gens qui entrent certifiés ne l'ont fait que pour avoir l'agrégation (j'en connais un paquet, moi compris ...) , seul moyen de compenser un peu et d'arriver péniblement au niveau d'un cadre A "type" ailleurs, et d'améliorer son sort quotidien.
Et tout bonnement aussi par ce que la disparition de la catégorie A+ signifierait un enfoncement encore plus grand du métier d'enseignant en terme d'image.
Il serait bien plus pertinent de se dire qu'en ces temps où l'on massacre le capes, où l'on ne recrute plus assez, ce devrait être le seul statut viable pour l’ensemble des enseignants. Que l'on réforme par exemple le caractère "jetable" des oeuvres au programme, ou qu'on instaure pour favoriser la persévérance un programme général dans toutes les matières (comme en maths, physique à ce que m'ont dit les collègues) pourquoi pas .
A condition bien entendu de maintenir un niveau d'exigence élevé, au moins en terme de contenus, de nombre d'épreuves, car on est assuré ainsi que le candidat est complet.
J'en doute fort avec les épreuves sur dossier qui se multiplient, et peuvent laisser sur le carreau un étudiant brillant au profit d'un beau jacasseur ...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs sur une possible réforme de l'agrégation

Message par PauvreYorick le Sam 23 Nov - 20:46

@Lefteris a écrit:Ce qui m'étonne , ce sont les enseignants (j'ai parcouru ça en diagonale, mais ça rejoint ce que j'ai pu lire ici même) qui se satisferaient de voir disparaître l'agrégation sans que cela ne leur apporte quoi que ce soit . Le ressentiment à l'état pur.
Mais la disparition de l'agrégation serait une catastrophe pour l'EN. Sans entrer dans des débats oiseux  sur qui  est le plus pédagogue, le plus savant , qui fait pipi le plus loin, tout simplement parce que plein de gens qui entrent certifiés ne l'ont fait que pour avoir l'agrégation (j'en connais un paquet, moi compris ...) , seul moyen de  compenser un peu et d'arriver péniblement au niveau d'un cadre A "type" ailleurs, et d'améliorer son sort quotidien.
Et tout bonnement aussi par ce que la disparition de la catégorie A+  signifierait un enfoncement encore plus grand du métier d'enseignant en terme d'image.
Il serait bien plus pertinent de se dire qu'en ces temps où l'on massacre le capes, où l'on ne recrute plus assez, ce devrait être le seul statut viable pour l’ensemble des enseignants. Que l'on réforme par exemple le caractère "jetable" des oeuvres au programme,  ou qu'on instaure pour favoriser la persévérance   un programme général dans toutes les matières (comme en maths, physique à ce que m'ont dit les collègues) pourquoi pas .
A condition bien entendu de maintenir un niveau d'exigence élevé, au moins en terme de contenus, de nombre d'épreuves, car on est assuré  ainsi que le candidat  est complet.
J'en doute fort avec les épreuves sur dossier qui se multiplient, et peuvent laisser sur le carreau un étudiant brillant au profit d'un beau jacasseur ...
Là je suis pleinement d'accord Smile

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs sur une possible réforme de l'agrégation

Message par Employé oxymorique le Sam 23 Nov - 20:47

@Lefteris a écrit:Ce qui m'étonne , ce sont les enseignants (j'ai parcouru ça en diagonale, mais ça rejoint ce que j'ai pu lire ici même) qui se satisferaient de voir disparaître l'agrégation sans que cela ne leur apporte quoi que ce soit . Le ressentiment à l'état pur.
Mais la disparition de l'agrégation serait une catastrophe pour l'EN. Sans entrer dans des débats oiseux  sur qui  est le plus pédagogue, le plus savant , qui fait pipi le plus loin, tout simplement parce que plein de gens qui entrent certifiés ne l'ont fait que pour avoir l'agrégation (j'en connais un paquet, moi compris ...) , seul moyen de  compenser un peu et d'arriver péniblement au niveau d'un cadre A "type" ailleurs, et d'améliorer son sort quotidien.
Et tout bonnement aussi par ce que la disparition de la catégorie A+  signifierait un enfoncement encore plus grand du métier d'enseignant en terme d'image.
Il serait bien plus pertinent de se dire qu'en ces temps où l'on massacre le capes, où l'on ne recrute plus assez, ce devrait être le seul statut viable pour l’ensemble des enseignants. Que l'on réforme par exemple le caractère "jetable" des oeuvres au programme,  ou qu'on instaure pour favoriser la persévérance   un programme général dans toutes les matières (comme en maths, physique à ce que m'ont dit les collègues) pourquoi pas .
A condition bien entendu de maintenir un niveau d'exigence élevé, au moins en terme de contenus, de nombre d'épreuves, car on est assuré  ainsi que le candidat  est complet.
J'en doute fort avec les épreuves sur dossier qui se multiplient, et peuvent laisser sur le carreau un étudiant brillant au profit d'un beau jacasseur ...
veneration veneration veneration 

_________________
Cymbale en chef au concert des immobiles.
« Il faudra résister à la dissolution programmée de l’enseignement, de la recherche scientifique, des classiques et des biens culturels. Car saboter la culture et l’instruction, c’est saboter le futur de l’humanité. Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de lire une phrase simple, mais pleine de sens, qui était inscrite sur un panneau signalétique dans une bibliothèque de manuscrits au milieu d’une oasis perdue du Sahara ; « La connaissance est une richesse qu’on peut donner sans s’appauvrir. » Seul le savoir peut perturber la logique dominante du profit en étant partagé sans appauvrir, et même, bien au contraire, en enrichissant à la fois celui qui le transmet et celui qui le reçoit.»
L’Utilité de l’Inutile. Manifeste, Nuccio Ordine, éditions des Belles-Lettres.

Employé oxymorique
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs sur une possible réforme de l'agrégation

Message par nuages le Sam 23 Nov - 21:44

Heureusement que j'ai passé l'agrégation il y a longtemps, parce que ses nouvelles  modalités ne me laisseraient aucune chance. Pauvres candidats...

nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs sur une possible réforme de l'agrégation

Message par Charivari le Sam 23 Nov - 21:47

@PauvreYorick a écrit:
Il suffit parfois de peu de choses pour déclencher une vive polémique. Une feuille, quelques mots… pas plus. Depuis quelques jours circule dans le petit monde de l’éducation une sorte de présentation « powerpoint » de ce qui pourrait être une réforme des missions des professeurs agrégés et du concours de l’agrégation.

Sans savoir quel était précisément le statut de ce document, qui en était l’auteur - parfois sans même l’avoir eu entre leurs mains ! -, des organisations d’agrégés se sont insurgées contre la « casse » de l’agrégation. C’est dire si le sujet est explosif…La feuille en question – que Le Monde s’est procuré et que le ministère de l’éducation nationale assure être un « document interne » issu de ses « services », pas du cabinet de Vincent Peillon -, donne des pistes d’évolution. Non pas des propositions concrètes, mais de simples interrogations.

S’agissant de la formation des agrégés, elle propose de développer un « volet professionnel », avec des « périodes de stages en établissement scolaire : quatre semaines au cours du master ». [...]

Sur le concours justement, les auteurs proposent de substituer à l’épreuve « Agir en fonctionnaire de l’Etat » une « autre épreuve », et d’introduire « un entretien fondé sur un dossier construit par le candidat » durant son master. Enfin, ils envisagent des « débuts de carrière » au collège – alors que les agrégés enseignent pour la plupart au lycée ou à l’université -, ou encore de leur attribuer « un rôle particulier dans l’animation pédagogique » d’un établissement scolaire.

[...]

Le ministère assure que « la réforme de l’agrégation n’est pas d’actualité ». Mais l’on soutient, parmi les agrégés, que des idées de réforme commenceraient à circuler entre les jurys d’agrégation, les services de l’éducation nationale, ceux de l’enseignement supérieur et les inspections générales. Les organisations d’agrégés s’inquiètent d’une réforme élaborée en catimini. « L’an dernier, personne n’a vu venir la réforme du capes. On est passé directement de pistes de réflexion à des textes précis ! », rappelle Mme Lochmann [Présidente de la Société des agrégés].  Pas question, pour elle, de se laisser surprendre.
Article complet ici: http://lemonde-educ.blog.lemonde.fr/2013/11/22/reforme-de-lagregation-le-brouillon-qui-fait-peur/

Personnellement je n'avais pas entendu parler de ce pauvrepoint avant de lire cet article.
Cette phrase me laisse pantoise!

_________________
2016: réforme NVB...j ai été upgradee: en plus des cours d allemand, je fais de l AP en anglais, après tout c est presque pareil... Evil or Very Mad
2015: enfin un poste fixe!!!  cheers
2006-2015: TZR

Charivari
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs sur une possible réforme de l'agrégation

Message par Leclochard le Dim 24 Nov - 0:09

J'ai le sentiment que le forum véhicule plus de rumeurs et de peurs que d'informations, ces derniers temps... Chacun y va de ses hypothèses farfelues. C'est pas une bonne évolution.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs sur une possible réforme de l'agrégation

Message par Ingeborg B. le Dim 24 Nov - 1:28

@Leclochard a écrit:J'ai le sentiment que le  forum véhicule plus de rumeurs et de peurs que d'informations, ces derniers temps... Chacun y va de ses hypothèses farfelues. C'est pas une bonne évolution.
+ 1000 !

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs sur une possible réforme de l'agrégation

Message par PauvreYorick le Dim 24 Nov - 10:56

@Leclochard a écrit:J'ai le sentiment que le  forum véhicule plus de rumeurs et de peurs que d'informations, ces derniers temps... Chacun y va de ses hypothèses farfelues. C'est pas une bonne évolution.
Effectivement, j'ai hésité avant de poster ça, à cause du caractère non officiel du document. Le fait de préciser de quoi il s'agit (un document que le ministère reconnaît comme issu de ses bureaux, mais qu'il ne présente pas comme représentant sa position ni même, apparemment, une piste de travail) me semblait éviter la confusion. Mais je pourrais sans doute comprendre un argumentaire en vue de conclure qu'il faut aller jusqu'à éviter de parler de ce genre de choses.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs sur une possible réforme de l'agrégation

Message par PauvreYorick le Dim 24 Nov - 10:58

Ah, je remarque seulement que deux syndicats ont réagi à ce document, et que deux fils du forum ont été fondus en un seul à cette occasion.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs sur une possible réforme de l'agrégation

Message par Lefteris le Dim 24 Nov - 11:05

@Leclochard a écrit:J'ai le sentiment que le  forum véhicule plus de rumeurs et de peurs que d'informations, ces derniers temps... Chacun y va de ses hypothèses farfelues. C'est pas une bonne évolution.
Ici, il s'agit plus d'un écho de rumeur, lié à l'article du Monde, et d'interrogations face à se serpent de mer qui ressurgit régulièrement. Mais en ces périodes troublées, après ce qui est arrivé au capes, il est légitime de se poser des questions , sans pour autant prétendre deviner ce qui va se passer.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs sur une possible réforme de l'agrégation

Message par Employé oxymorique le Dim 24 Nov - 14:25

@PauvreYorick a écrit:
@Leclochard a écrit:J'ai le sentiment que le  forum véhicule plus de rumeurs et de peurs que d'informations, ces derniers temps... Chacun y va de ses hypothèses farfelues. C'est pas une bonne évolution.
Effectivement, j'ai hésité avant de poster ça, à cause du caractère non officiel du document. Le fait de préciser de quoi il s'agit (un document que le ministère reconnaît comme issu de ses bureaux, mais qu'il ne présente pas comme représentant sa position ni même, apparemment, une piste de travail) me semblait éviter la confusion. Mais je pourrais sans doute comprendre un argumentaire en vue de conclure qu'il faut aller jusqu'à éviter de parler de ce genre de choses.
À partir du moment où un document est issu des bureau du MEN, j'estime qu'il reflète, en partie, les idées et propositions de certains services et qu'il n'est jamais totalement exclu que le ministre reprenne tout ou partie à son compte.

_________________
Cymbale en chef au concert des immobiles.
« Il faudra résister à la dissolution programmée de l’enseignement, de la recherche scientifique, des classiques et des biens culturels. Car saboter la culture et l’instruction, c’est saboter le futur de l’humanité. Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de lire une phrase simple, mais pleine de sens, qui était inscrite sur un panneau signalétique dans une bibliothèque de manuscrits au milieu d’une oasis perdue du Sahara ; « La connaissance est une richesse qu’on peut donner sans s’appauvrir. » Seul le savoir peut perturber la logique dominante du profit en étant partagé sans appauvrir, et même, bien au contraire, en enrichissant à la fois celui qui le transmet et celui qui le reçoit.»
L’Utilité de l’Inutile. Manifeste, Nuccio Ordine, éditions des Belles-Lettres.

Employé oxymorique
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs sur une possible réforme de l'agrégation

Message par Instructeurpublic le Dim 24 Nov - 14:32

@Lefteris a écrit:
@Leclochard a écrit:J'ai le sentiment que le  forum véhicule plus de rumeurs et de peurs que d'informations, ces derniers temps... Chacun y va de ses hypothèses farfelues. C'est pas une bonne évolution.
Ici, il s'agit plus d'un écho de rumeur, lié à l'article du Monde, et d'interrogations face à se serpent de mer qui ressurgit régulièrement. Mais en ces périodes troublées, après ce qui est arrivé au capes, il est légitime de se poser des questions , sans pour autant prétendre deviner ce qui va se passer.
Comme une lettre à la poste.

Instructeurpublic
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs sur une possible réforme de l'agrégation

Message par PauvreYorick le Dim 24 Nov - 14:33

Certes. On ne saurait, pour autant, en vouloir à Leclochard et à Ingeborg de rappeler la distance qui sépare ce qui n'est «pas totalement exclu» de ce qui est effectivement sur la table.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs sur une possible réforme de l'agrégation

Message par nuages le Dim 24 Nov - 14:34

@Leclochard a écrit:J'ai le sentiment que le  forum véhicule plus de rumeurs et de peurs que d'informations (...)
humhum  forum souvent très bien informé et avant tout le monde...

nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs sur une possible réforme de l'agrégation

Message par Leclochard le Dim 24 Nov - 16:24

@nuages a écrit:
@Leclochard a écrit:J'ai le sentiment que le  forum véhicule plus de rumeurs et de peurs que d'informations (...)
humhum  forum souvent très bien informé et avant tout le monde...
Si tu fais la part entre l'information sourcée et officielle et ce que disent les gens, tu as plus de messages pleins de sentiments, de raisonnements fondés sur des "possibles" et des "si" que sur la réalité. Celeborn en a parlé: les gens fanatsment et jouent à se faire peur. Ça fait un moment que j'ai pris mes distances avec certains topics. Bientôt, à la vitesse où ça va, quelqu'un va nous annoncer que le statut de fonctionnaire va disparaître avec l'extrait d'un blog. Rolling Eyes 

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs sur une possible réforme de l'agrégation

Message par barèges le Dim 24 Nov - 18:46

@PauvreYorick a écrit:Certes. On ne saurait, pour autant, en vouloir à Leclochard et à Ingeborg de rappeler la distance qui sépare ce qui n'est «pas totalement exclu» de ce qui est effectivement sur la table.
En l'occurrence, ce n'est pas clair.
La rumeur prend de la force parce qu'on commence à ne plus bien voir la place de l'agrégation dans le système. Déjà, il devient plus difficile de la passer, parce que les voies universitaires menant au CAPES et à l'agrégation externe ont été désolidarisées. Il y aura logiquement de moins en moins de candidats puisque hors report de stage, les seuls étudiants passant l'agrégation renonceront presque au CAPES.
Et puis on ne sait plus trop si l'agrégation est un concours du secondaire (auquel cas la question de sa place par rapport au CAPES se pose, spécialement depuis que le CAPES devient un concours affichant une priorité pédagogique par rapport au contenu disciplinaire : les certifiés seront "formés pour", les agrégés... incompétents ?) ou du supérieur (ce qui est le cas au moins officieusement : certaines disciplines sont inaccessibles aux certifiés en fac).
L'agrégation devient de plus en plus décalée par rapport au système dans lequel elle est censée s'inscrire. D'où les doutes et inquiétudes récurrents chez ses défenseurs.

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs sur une possible réforme de l'agrégation

Message par John le Lun 25 Nov - 22:58

Attention, sujet brûlant. Un document sur "l'évolution des agrégés et la place de l'agrégation", remis à des inspecteurs généraux début novembre, réveille un débat très clivant au sein de l'Education nationale. Ce document, dévoilé notamment par l'AEF, circule à toute vitesse sur Internet et suscite au passage des réactions très vives.

Il propose par exemple d'"adapter" la formation des futurs agrégés avec "un volet professionnel" et des "périodes de stages" de "quatre semaines au cours du master". Le concours serait repensé avec l'ajout d'"un entretien fondé sur un dossier construit par le candidat" pendant la formation. Enfin, le rôle des agrégés évoluerait avec un début de carrière "au collège". Ils auraient ensuite "vocation à enseigner dans le bac -3/bac +3."

Il n'en fallait pas plus pour relancer le débat sur l'agrégation. En toile de fond: la peur de la dévalorisation... voire de la disparition. "Une réflexion sur l'agrégation -pour aboutir à sa suppresion?", s'inquiète par exemple le collectif Méritez-le.

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/education/agreges-touche-pas-a-mon-statut_1302484.html#SqjFKf1Cr8tF89dQ.99

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum