Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls".

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls".

Message par Yazilikaya le Dim 24 Nov 2013 - 11:42

@Ronin a écrit:Je crois surtout que le jour ou les partis auto-proclamés "républicains" arriveront à faire baisser sérieusement et durablement le chômage et comprendront qqch à l'entreprise, les extrêmes baisseront automatiquement. Je cite Orwell de mémoire "quand l'extrême-droite progresse, les socialistes devraient commencer par s'interroger sur leurs échecs". Il va de soi qu'à mon sens, la droite n'a pas fait mieux, ne parvenant pas à choisir entre un libéralisme assumé et un mélange de libéralisme et d’interventionnisme à la petite semaine. Il est extrêmement enrichissant de lire Le grincheux sur ces questions qui donnent des informations très précises qui recoupent ce que je peux entendre dans ma famille et chez mes amis quant aux problèmes économiques.

De fait, la posture glorieuse de rempart contre le fascisme, ça commence un peu sérieusement à me gonfler. Cela permet surtout d'éviter de régler les problèmes qui poussent des français à voter pour les populistes. C'est comme dans l'EN, plus facile de taper sur les profs de prépa, ces salauds de privilégiés ( ou ces enfoirés de MCF qui se moquent des étudiants ) plutôt que de régler les problèmes de violence, de recrutement, ou l'apprentissage de la lecture, mère de toutes les réformes.
veneration Alors là, rien à ajouter.

Yazilikaya
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls".

Message par Reine Margot le Dim 24 Nov 2013 - 11:51

@Tristana a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Ronin a écrit:Franchement ? dire que Valls est plus dangereux que Le Pen, oui, je considère que c'est faux, que c'est une connerie et c'est l'éternel jeu d'une partie de la gauche de jouer à détecter le péril fasciste. Maintenant, ce n'est que mon humble avis ( et je ne vote ni FN ni UMP ), mais oui je trouve ça faux et pitoyable. C'est le vieux fond de commerce de la gauche, le péril fasciste. La droite hurle à l'insécurité et à l'assistanat, la gauche hurle contre la finance et le péril fasciste. Réflexe pavlovien stupide.
Ah mais moi je suis de ton avis, je trouve que Marine Le Pen est bien plus dangereuse! Je ne faisais que souligner que lorsque l'on disait que Le Pen était dangereuse, on subissait souvent des remarques ironiques de la part de certains ici.
Effectivement : qu'on trouve MLP dangereuse ou pas, ce sont toujours les mêmes réponses qu'on nous offre.

Plenel a raison dans le sens où les propos de Valls (ou d'Hortefeux, Guéant en leur temps) créent une faille dans les partis dits républicains : avant, on n'entendait ce genre de propos que dans la bouche des membres du FN. Maintenant, on peut dire ça en ayant l'étiquette PS ou l'étiquette UMP, et ça ne gêne pas grand-monde. Logique que, du coup, le Pen en profite pour jouer la dédiabolisation et prétendre qu'elle n'est pas d'extrême droite...
Mais si Valls dit cela, c'est bien parce qu'il pense que cela va toucher la population, Marine Le Pen n'a besoin de rien faire, donc il y a bien problème à la base...et le pire c'est que ça marche, il suffit de voir sa cote de popularité...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls".

Message par Ronin le Dim 24 Nov 2013 - 11:57

@Lefteris a écrit:
@Ronin a écrit:Et puis, il me semble aussi, que beaucoup de français sont comme nos élèves, frondeurs par nature, la situation du pays est mauvaise, les partis tradi ont échoué, les bien-pensants ( politiques tradi, journalistes parisiens, artistes in ) leur disent que le FN c'est pas bien, pour dire merde ils votent FN. Plus on leur dit que le FN c'est pas bien, plus ils voteront FN.
On peut être horripilé par l'establishment bobocrate  et quand même   ne pas voter FN et Rolling Eyes . Il faudrait que la population ait un peu d'esprit critique au lieu de prendre le contrepied systématique, et de ne lire dans les programmes  que ce qui va dans le sens du poil ( quand ils n'auront plus de droit du travail , que les syndicats seront interdits, aisi que la grèce dans la FP, que les magistrats seront soumis à une hiérarchie administrative pour les mettre au pas - grands chevaux de bataille traditionnels...) .
Il n'empêche que  Plenel, rentier du cirque médiatique, a la tête comme un melon, fait des phrases indigénes,  et mélange tout... il faut bien réécouter ce qu'il dit, entendre les pétitions de principe, les amalgames.
Je suis entièrement d'accord. Je précise puisque cela ne semble pas explicite, je ne vote pas FN. Je ne soutiens pas le FN. Mais je pense que seulement un quart des électeurs FN sont de vrais soutiens d'extrême-droite, des vrais, des biens racistes, bien moisis et tout et tout. Pour les autres, il me semble que ce sont des déçus de la droite, mais aussi de la gauche et même, pour beaucoup, du PCF. Je ne dis pas qu'ils ont raison de voter FN, je dis que beaucoup de gens galèrent, que les promesses de la gauche et la droite "républicaine", on a tous vu ce que cela donnait. Que les entreprises continuent de couler, que l'Europe se fait à l'envers, que l'insécurité augmente mais qu'il ne faut pas le dire et que les gens disent MERDE. Point. Qui connaît l'histoire de notre pays sait que l'inconscient collectif Français est frondeur. Et plus on dit à ces Français qui sont dans le merde jusqu'au cou ( sauf les quelques fachos de souche qui peuvent être de grands bourgeois ) que voter FN c'est pas bien, plus ils entendent qu'ils ont tort, qu'ils n'ont pas le droit de râler et que les mêmes qui les ont oublié leur disent de se taire et de crever en silence, bien sagement, sans rien dire et sans faire de saletés. Ben voilà, c'est le retour du refoulé.


Dernière édition par Ronin le Dim 24 Nov 2013 - 12:48, édité 1 fois

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls".

Message par Docteur OX le Dim 24 Nov 2013 - 12:21

+ 1000 avec Ronin (et je le rejoins sur les analyses de Legrincheux) et avec l'analyse très intéressante de Paratge sur l'état du collège en France et ses conséquences complétement négligées par notre intelligentsia.

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls".

Message par C'est pas faux le Dim 24 Nov 2013 - 12:29

Quand je lis : "c’est lui notre honte" (à propos de Valls, tout de même, on ne parle pas d'Adolf Hitler), je me demande ce que signifie ce "notre", c'est-à-dire quelle est la légitimité d'un Edwy Plenel pour porter un jugement moral aussi catégorique sur des concitoyens avec lesquels il ne partage sans doute pas grand chose.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls".

Message par Bélinac le Dim 24 Nov 2013 - 12:38

Cela me déçoit de Plenel dont j'apprécie les enquêtes et le côté "fouille merde"....
Là, il est dans le cirque médiatique (raccourcis, approximations et avis lapidaires) : comme tous ceux qu'il pourfend, en somme...

Bélinac
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls".

Message par Ilona le Dim 24 Nov 2013 - 13:23

L'égo de Plenel,le pousse à adopter une posture de visionnaire.
Il a tout compris,cet homme avant tout le monde. Razz 
Valls ne représente rien,le FN est le vrai danger et il faut bien avouer qu'ils tiennent le bon bout.
Je vais moins aussi faire de la prospective.
Nous sommes encore loin du coeur de la crise,on peut meme considérer qu'elle n'a pas encore véritablement commencé.
Pour le moment,le Japon,les Etats unis, injectent massivement des liquidités dans le systéme économique pour tenter de gagner du temps (le malade est cependant en coma dépassé et plus rien ne peut plus le sauver).
A l'origine de tout cela,l'incurie des politiques face à la gestion des finances publiques et  deux bulles immobiliéres (bien plus dangereuses qu'une bulle boursiére),l'une au Japon dans les années 80 (où l'immobilier à Tokyo valait autant que tout l'immobilier sur le territoire US) et la bulle immobiliére récente à US (merci Allan Greenspan pour avoir maintenu des taux si bas,merci aux banksters US d'avoir titriser pour nous faire profiter de leurs conneries).
Le Japon tombera probablement en premier,et donnera le coup d'envoi à une crise à coté de laquelle celle de 1929 apparaitra comme une aimable plaisanterie (compte tenu des montants en jeu et je ne parle pas des  750 000 milliards de dollars de dérivés de crédit que nous avons au-dessus de la téte).
Les peuples vont en prendre plein la figure,pour échapper à leurs souffrances,ils appelleront à leur téte des partis de droite extréme puisque les partis traditionnels se sont décridibilisés.
Là,le risque de conflit généralisé devient grand.

Ilona
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls".

Message par PauvreYorick le Dim 24 Nov 2013 - 13:49

@Ronin a écrit:Je cite Orwell de mémoire "quand l'extrême-droite progresse, les socialistes devraient commencer par s'interroger sur leurs échecs". Il va de soi qu'à mon sens, la droite n'a pas fait mieux, ne parvenant pas à choisir entre un libéralisme assumé et un mélange de libéralisme et d’interventionnisme à la petite semaine.
+1.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls".

Message par arcenciel le Dim 24 Nov 2013 - 13:59

@C'est pas faux a écrit:Quand je lis : "c’est lui notre honte" (à propos de Valls, tout de même, on ne parle pas d'Adolf Hitler), je me demande ce que signifie ce "notre", c'est-à-dire quelle est la légitimité d'un Edwy Plenel pour porter un jugement moral aussi catégorique sur des concitoyens avec lesquels il ne partage sans doute pas grand chose.
+1 et
+1 Ronin

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls".

Message par Olympias le Dim 24 Nov 2013 - 14:19

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Ronin a écrit:Franchement ? dire que Valls est plus dangereux que Le Pen, oui, je considère que c'est faux, que c'est une connerie et c'est l'éternel jeu d'une partie de la gauche de jouer à détecter le péril fasciste. Maintenant, ce n'est que mon humble avis ( et je ne vote ni FN ni UMP ), mais oui je trouve ça faux et pitoyable. C'est le vieux fond de commerce de la gauche, le péril fasciste. La droite hurle à l'insécurité et à l'assistanat, la gauche hurle contre la finance et le péril fasciste. Réflexe pavlovien stupide.
Ah mais moi je suis de ton avis, je trouve que Marine Le Pen est bien plus dangereuse! Je ne faisais que souligner que lorsque l'on disait que Le Pen était dangereuse, on subissait souvent des remarques ironiques de la part de certains ici.
Elle ratisse plus large que son père...là est aussi une partie du danger. Ensuite, il faudrait que la gauche cesse de penser qu'on va lutter contre le FN avec des bons sentiments, des postures morales et des "C'est pas bien".


Dernière édition par Olympias le Dim 24 Nov 2013 - 14:45, édité 1 fois

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls".

Message par carolette le Dim 24 Nov 2013 - 14:24

@Olympias a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Ronin a écrit:Franchement ? dire que Valls est plus dangereux que Le Pen, oui, je considère que c'est faux, que c'est une connerie et c'est l'éternel jeu d'une partie de la gauche de jouer à détecter le péril fasciste. Maintenant, ce n'est que mon humble avis ( et je ne vote ni FN ni UMP ), mais oui je trouve ça faux et pitoyable. C'est le vieux fond de commerce de la gauche, le péril fasciste. La droite hurle à l'insécurité et à l'assistanat, la gauche hurle contre la finance et le péril fasciste. Réflexe pavlovien stupide.
Ah mais moi je suis de ton avis, je trouve que Marine Le Pen est bien plus dangereuse! Je ne faisais que souligner que lorsque l'on disait que Le Pen était dangereuse, on subissait souvent des remarques ironiques de la part de certains ici.
Elle ratisse plus large que son père...là est aussi une partie du danger. Ensuite, il faudrait que la gauche cesse se penser qu'on va lutter contre le FN avec des bons sentiments, des postures morales et des "C'est pas bien".
En ce sens, et dans le contexte économique et fiscal qui est le nôtre, peut-être que parler des droits de ces populations qui viennent chez nous en désespoir de cause nécessiterait aussi que l'on parle de leurs devoirs. Cela éviterait le ressentiment d'une certaine part de la population pour qui le quotidien devient un parcours semé d'embûches.

carolette
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls".

Message par PauvreYorick le Dim 24 Nov 2013 - 14:29

@C'est pas faux a écrit:Je pense humblement que le danger pire que Le Pen, c'est de déclarer que Valls est un danger pire que Le Pen.
Je ne sais pas si je suis clair.
Je trouve ça assez pertinent, en tout cas. Si je puis me permettre de généraliser un peu le propos (et du coup, je pense, de le trahir en partie), j'adorerais personnellement que tout le monde arrête de se servir du FN comme d'une boussole ou d'un repère orthonormé. J'ai moi-même à lutter contre cette tentation... mais zut, quoi. C'est à grand'peine si ce parti a ne serait-ce qu'un programme, et voilà qu'il sert de point de référence pour juger tout le reste. On marche sur la tête.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls".

Message par retraitée le Dim 24 Nov 2013 - 15:44

C'est là l'erreur de Mélenchon, après celle de Besancenot. Qu'ils cessent de parler du FN, et qu'ils insistent sur leurs propositions concrètes ! Anticapitaliste, ou anti FN, cela ne fait pas un programme!
Le fonds de commerce de la LCR, cela a longtemps été "l'antifascisme". Dès qu'un pro Le Pen se pointait quelque part, on rameutait une manif. Cela n'a eu d'autre effet que de renforcer le FN .

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls".

Message par neomath le Dim 24 Nov 2013 - 16:55

1) Qu'il existe des minorités par essence "inassimilables" dont la seule présence est un danger pour le pays ou que la présence de noirs dans les rues d'une ville soit une souillure, voilà bel et bien des idées d'extrême droite.

2) Qu'un politicien qui appartient à un parti de gouvernement étiqueté à gauche reprenne des idées d'extrême droite leur donne un vernis de respectabilité dont on se passerait bien.

3) Que M. Plenel soit un personnage peu recommandable n'empêche pas qu'il puisse dire ce temps à autre des vérités.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls".

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 24 Nov 2013 - 17:06

Reste à démontrer dans ton raisonnement en quoi Valls est plus dangereux que Le Pen. Et Plenel va plus loin, il dit "le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls". Ce qui laisserait entendre que Le Pen n'est pas le danger principal de la démocratie française aujourd'hui. Je vois mal ce qui peut justifier de dire une telle ânerie.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls".

Message par Docteur OX le Dim 24 Nov 2013 - 17:07

Tiens, à propos de Meluch... petit jeu, qui a dit ces derniers jours :

"Le cas Mélenchon, lui, ne correspond à rien de connu. Cet homme se gargarise du mot «révolution» mais traite des révoltés porteurs de bonnets rouges d'«esclaves», il est insensible à la symbolique du rouge et du bonnet dans un contexte français et non seulement breton. Il semble d'ailleurs dépourvu d'une culture révolutionnaire minimale : les révolutions naissent toujours dans l'ambiguïté. La Révolution française a commencé par une révolte des parlements au nom d'une idéologie qui n'avait rien de progressiste. Quant à son discours anticlérical, c'est l'élément stable de sa doctrine, puisqu'il rejette aussi la révolte tibétaine au nom de l'anticléricalisme... Loin d'être un révolutionnaire, Mélenchon est un petit-bourgeois radical-socialiste qui n'aime pas le désordre. Avec lui, la gauche de la gauche est vraiment mal barrée. "

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls".

Message par Robin le Dim 24 Nov 2013 - 17:09

Nous accueillons un nombre important de Roms, surtout depuis l'entrée de la Roumanie dans l'Union européenne et la Traité de Schengen (disparition des frontières), soit.

Comment les accueillons-nous ? Faut-il accepter l'installation de bidonvilles sans eau et sans électricité le long du périphérique parisien, que les enfants mendient dans les rues et dans le métro et n'aillent pas à l'école, que des gens se nourrissent en fouillant dans les poubelles, qu'il y ait des campements sauvages éventuellement dangereux pour la sécurité publique, des vols de matériaux (cuivre en particulier) dans des hôtels en construction, etc.

Autre problème : où vont les aides que l'UE donne au gouvernement roumain pour améliorer leur situation en Roumanie ? (la contribution globale de la France est de 7 milliards d'euros)

Je n'ai pas de sympathies particulières pour M.V., mais il faut se mettre deux minutes à la place de quelqu'un qui est en situation de responsabilité. Plenel se donne bonne conscience à bon compte en criant au racisme.

Il est sûr et certain que si nous laissons filer les problèmes, nous aurons pire que Manuel Valls.

Robin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls".

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 24 Nov 2013 - 17:14

@Docteur OX a écrit:Tiens, à propos de Meluch... petit jeu, qui a dit ces derniers jours :

"Le cas Mélenchon, lui, ne correspond à rien de connu. Cet homme se gargarise du mot «révolution» mais traite des révoltés porteurs de bonnets rouges d'«esclaves», il est insensible à la symbolique du rouge et du bonnet dans un contexte français et non seulement breton. Il semble d'ailleurs dépourvu d'une culture révolutionnaire minimale : les révolutions naissent toujours dans l'ambiguïté. La Révolution française a commencé par une révolte des parlements au nom d'une idéologie qui n'avait rien de progressiste. Quant à son discours anticlérical, c'est l'élément stable de sa doctrine, puisqu'il rejette aussi la révolte tibétaine au nom de l'anticléricalisme... Loin d'être un révolutionnaire, Mélenchon est un petit-bourgeois radical-socialiste qui n'aime pas le désordre. Avec lui, la gauche de la gauche est vraiment mal barrée. "
Je l'ai lu, c'est Todd dans Marianne.
Et?

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls".

Message par John le Dim 24 Nov 2013 - 17:16

il est insensible à la symbolique du rouge et du bonnet dans un contexte français et non seulement breton.
Ce n'est pas vrai : il est beaucoup intervenu en faveur de Lejaby.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls".

Message par Condorcet le Dim 24 Nov 2013 - 17:24

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Docteur OX a écrit:Tiens, à propos de Meluch... petit jeu, qui a dit ces derniers jours :

"Le cas Mélenchon, lui, ne correspond à rien de connu. Cet homme se gargarise du mot «révolution» mais traite des révoltés porteurs de bonnets rouges d'«esclaves», il est insensible à la symbolique du rouge et du bonnet dans un contexte français et non seulement breton. Il semble d'ailleurs dépourvu d'une culture révolutionnaire minimale : les révolutions naissent toujours dans l'ambiguïté. La Révolution française a commencé par une révolte des parlements au nom d'une idéologie qui n'avait rien de progressiste. Quant à son discours anticlérical, c'est l'élément stable de sa doctrine, puisqu'il rejette aussi la révolte tibétaine au nom de l'anticléricalisme... Loin d'être un révolutionnaire, Mélenchon est un petit-bourgeois radical-socialiste qui n'aime pas le désordre. Avec lui, la gauche de la gauche est vraiment mal barrée. "
Je l'ai lu, c'est Todd dans Marianne.
Et?
J'ai entendu et lu beaucoup de balivernes à propos de M. Mélenchon mais soutenir avec sérieux et d'un ton rogue que M. Mélenchon est "dépourvu d'une culture révolutionnaire minimale" est consternant de sottise.
Pourquoi tant de haine ?

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls".

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 24 Nov 2013 - 17:31

Mais Todd est pourtant un grand visionnaire Condorcet! Tu oses remettre en doute ses analyses? Laughing Laughing Laughing 

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls".

Message par Reine Margot le Dim 24 Nov 2013 - 17:32

non, et puis dire que les bonnets rouges sont révolutionnaires alors qu'ils sont plutôt proches de Poujade...Rolling Eyes 

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls".

Message par Condorcet le Dim 24 Nov 2013 - 17:34

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Mais Todd est pourtant un grand visionnaire Condorcet! Tu oses remettre en doute ses analyses? Laughing Laughing Laughing 
Belle icône médiatique en effet....

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls".

Message par Robin le Dim 24 Nov 2013 - 17:40

Je suis né en 1950 et je n'ai jamais été aussi inquiet (même au moment de la menace de putsch des généraux d'Alger et la crise des missiles de Cuba).

J'ai assisté récemment à une réunion pour les élections municipales. Il n' a été question pendant tout le début de la réunion que de la stratégie face au FN et si le FN avait présenté une liste (ce qui n'est pas le cas). L'avis général étant que le FN aurait eu des chances d'arriver en tête.

J’habite une ville de province assez tranquille, alors j'imagine le même genre de réunion à Marseille, par exemple.

Dans les années 60, du temps du général de Gaulle, Le Pen, c'était une espèce de type bizarre avec un bandeau sur l’œil et 2% d'intentions de vote. Autant dire rien du tout. Le Pen, aujourd'hui, c'est une machine de guerre, un vivier électoral et un réseau de sympathisants, y compris dans la haute administration, qui est arrivé au deuxième tour en 2002 et qui, à travers sa fille (le FN relooké) risque de faire un carton aux prochaines présidentielles.

C'est formidable, non ? Alors que l'on nous dit que la France ne cesse de faire des progrès, qu'il y a plein "d'avancées sociétales", que l'Union européenne, c'est le plein emploi,  la prospérité, la paix, la démocratie.

Je me souviens d'un discours de Pompidou, disant que s'il y a avait plus de 500 000 chômeurs en France, il démissionnerait. Le seuil de 500 000 chômeurs n'a pas été atteint, mais Pompidou a supprimé le privilège de la Banque de France de prêter à l’État sans intérêts et la dette a commencé à ce moment-là (auprès des banques privés, je le rappelle, et nous ne payons que les intérêts, nos enfants, nos petits-enfants, in secula seculorum). Le chômage a commencé sous VGE et n'a fait que croître et embellir sous Mitterrand (qui a favorisé par calcul la montée du FN contre la Droite traditionnelle).

Je suis d'accord avec Ronin : la crise est devant, pas derrière. Et je suis malheureusement d'accord aussi avec la relation qui est faite entre la crise et la montée de l'extrême-droite. Si bien que crier au fascisme, comme le fait Plenel et viser le seul M. Valls, sans s'interroger sur les causes de la catastrophe est dramatiquement irresponsable. M. Valls est dépassé, comme tous les membres du Gouvernement, parce que la politique de la France se fait désormais à la corbeille (dématérialisée) et que la France n'est plus gouvernée à Paris.


Dernière édition par Robin le Dim 24 Nov 2013 - 18:16, édité 3 fois

Robin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Marine Le Pen, c'est Manuel Valls".

Message par titus06 le Dim 24 Nov 2013 - 17:42

Il n'a jamais été bon d'être de gauche et ministre de l’Intérieur de toute façon.
En son temps, Jules Moch (accueilli à coup de "sale boche" et "Heil Hitler" par les députés communistes en 1948 pour sa fermeté face aux mouvements de grève de l'époque) ou bien JP Chevènement (critiqué pour sa sortie sur les "sauvageons") en avaient fait les frais.
Manuel Valls ne fait que poursuivre les politiques mises en place en matière de sécurité depuis 2002 et bien évidemment ça ne plait pas à tout le monde.
Moi j'ai une proposition, échangeons les postes de Valls et de Taubira qu'on rigole un bon coup (c'est tout ce qui nous reste en ce moment) Very Happy .

titus06
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum