Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
John
John
Médiateur

La niche fiscale des journalistes sera-t-elle supprimée ? Empty La niche fiscale des journalistes sera-t-elle supprimée ?

par John le Dim 24 Nov 2013 - 20:44
Ce n'est pour le moment qu'un amendement adopté au Sénat, lors du débat en première lecture sur le budget 2014, dans la nuit de vendredi à samedi 23 novembre. Un amendement, loin d'être adopté définitivement dans le projet de loi des finances 2014, qui limite l'éxonération d'impôt dont bénéficient les journalistes.

Actuellement, au moment de payer leurs impôts, les possesseurs d'une carte de presse peuvent retirer 7.650 euros de leur revenu brut fiscal, sans plafonnement de revenus.

Or cet amendement réserve cette niche fiscale à ceux qui gagnent moins de 4.000 euros nets par mois. Soit un revenu brut annuel inférieur à 62.340 euros.

"Le gouvernement s'attaque, à juste raison, aux niches fiscales et sociales qui bénéficient aux plus privilégiés", a affirmé Yvon Collin, en défendant cet amendement présenté par le groupe RDSE (à majorité PRG).

"La commission voit d'un assez bon oeil cet abaissement qui rapporterait 10 millions d'euros sur un coût global de 70 millions", estime le rapporteur socialiste de la commission des Finances, François Marc, cité par l'AFP.

Bernard Cazeneuve, le ministre du Budget, a demandé le retrait de cet amendement en rappelant que "ce dispositif a été créé en 1998 en contrepartie de la déduction forfaitaire supplémentaire pour frais professionnels, afin de tenir compte de la difficulté pour les journalistes de justifier ces frais" et en assurant que "cette difficulté est indépendante du revenu".

Toujours citée par l'AFP, la sénatrice écologiste Marie-Christine Blandin observe que le terme journaliste "couvre une grande diversité de métiers, depuis le reporter photographe payé à la pige, et donc démuni de carte de presse, qui va risquer sa vie dans des pays en guerre, jusqu'à la minette qui teste des rouges à lèvres dans son bureau du XVIe pour des magazines en papier glacé et qui, elle, a un salaire et une carte de presse".
http://lelab.europe1.fr/t/les-senateurs-s-attaquent-a-la-niche-fiscale-des-journalistes-11992

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Roumégueur Ier
Roumégueur Ier
Érudit

La niche fiscale des journalistes sera-t-elle supprimée ? Empty Re: La niche fiscale des journalistes sera-t-elle supprimée ?

par Roumégueur Ier le Lun 25 Nov 2013 - 19:01
Tiens, les voici qui combattent les idées reçues sur leur profession les polissons. Eux, en se défendant, ne sont pas corporatistes pour un sou! Tiens, je vais verser une larme : ils disent que oui, figurez-vous qu'en vacances ils doivent acheter le journal pour se tenir informé (quel sens du sacrifice!).
Pardon pour le mauvais esprit, mais quand on voit la méconnaissance flagrante des réalités du monde de l'éducation et les leçons qu'ils donnent en filigrane, je ne les plaindrai pas, d'autant que l'exonération s'appliquera encore à ceux qui touchent moins de 4000 euros.

Extrait :
"•pourquoi cette niche au départ ? Elle date de 1934, conçue comme une aide pour inciter les patrons de presse à embaucher. A l’époque, c’était un abattement fiscal de 30 %. Le métier de journalistes est alors classé parmi ceux qui ont des frais professionnels importants. Comme les chefs d’orchestre et les ouvriers scaphandriers. Plus grand-monde ne croit aujourd’hui à cette histoire de frais professionnels (même si, oui, oui, le journaliste se doit d’acheter les journaux en vacances, c’est mieux pour son travail).
•pourquoi existe-t-elle encore ? Parce que les journalistes ont des moyens de pression plus forts qu’un blocage filtrant. En 1995, Alain Juppé supprime toutes les niches fiscales justifiées par l’existence de ces frais professionnels. Une corporation se plaint plus que les autres : les journalistes. Une manifestation de 2 000 personnes à Paris et, surtout, une opération « homme invisible » : une dizaine de titres de la presse quotidienne régionale décide d’un boycott photographique des députés favorables à la suppression de la niche. Lionel Jospin rétablit alors l’avantage fiscal, sous sa forme actuelle – on retire 7 650 euros au revenu brut fiscal.
•les journalistes, une belle bande de nantis ? Pas vraiment non. Les conditions de travail des journalistes se dégradent chaque année : près d’un quart de la profession est précaire, dont les deux tiers des journalistes de moins de 26 ans. Le salaire moyen baisse et les suppressions de poste se multiplient. Une raison suffisante pour maintenir la niche ?"


http://www.rue89.com/2013/11/25/niche-fiscale-journalistes-rabotee-les-faits-derriere-les-idees-recues-247837

http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/10/19/niche-fiscale-des-journalistes-les-faits-derriere-les-cliches_1777965_823448.html

Asha Kraken
Asha Kraken
Neoprof expérimenté

La niche fiscale des journalistes sera-t-elle supprimée ? Empty Re: La niche fiscale des journalistes sera-t-elle supprimée ?

par Asha Kraken le Lun 25 Nov 2013 - 19:14
Moi non plus je ne les plaindrai pas, j'ai toujours regardé cette anomalie fiscale comme une aberration, voire une prime au fermage de gueule.
Pseudo
Pseudo
Demi-dieu

La niche fiscale des journalistes sera-t-elle supprimée ? Empty Re: La niche fiscale des journalistes sera-t-elle supprimée ?

par Pseudo le Lun 25 Nov 2013 - 19:31
Hi, hi, hi... On est sûrs de faire l’unanimité avec ça.
Les avantages fiscaux des journalistes, on taille. Mais pas touche à la pondération des profs de CPGE. Le résultat est pourtant le même, grosso modo. On demande aux gens de travailler plus (s'ils le peuvent) pour gagner pareil (voire moins pour les journalistes, les profs de CPGE conservant leur salaire).

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
retraitée
retraitée
Vénérable

La niche fiscale des journalistes sera-t-elle supprimée ? Empty Re: La niche fiscale des journalistes sera-t-elle supprimée ?

par retraitée le Mar 26 Nov 2013 - 14:55
Parce que les enseignants n'achètent pas leurs livres, leurs stylos, leu papier, un ordinateur; et ne payent pas le chauffage et l'électricité quand ils veillent pour corriger des copies et préparer leurs cours ?

le corporatisme, ce sont les autres !

Ceci dit, entre les gros salaires et les pigistes, les précaires, il y a plus de différence qu'entre un agrégé chaire sup et un PE débutant, je crois.
avatar
Bouboule
Sage

La niche fiscale des journalistes sera-t-elle supprimée ? Empty Re: La niche fiscale des journalistes sera-t-elle supprimée ?

par Bouboule le Mar 26 Nov 2013 - 15:14
@Pseudo a écrit:Hi, hi, hi... On est sûrs de faire l’unanimité avec ça.
Les avantages fiscaux des journalistes, on taille. Mais pas touche à la pondération des profs de CPGE. Le résultat est pourtant le même, grosso modo. On demande aux gens de travailler plus (s'ils le peuvent) pour gagner pareil (voire moins pour les journalistes, les profs de CPGE conservant leur salaire).
Je ne comprends pas ce que tu dis, vu les fils que j'ai lus depuis quelques jours.
Les profs de CPGE travailleront autant en baissant leur salaire, voire pour quelques-uns devront effectuer quelques heures pour compléter leur service ; c'est valable aussi pour des collègues à cheval sur secondaire et CPGE, également pour ceux qui ont entre 6 et 9 heures en 1ère et TS, etc...
Heureusement, il y aura quelques gagnants... avant le prochain coup.
avatar
User17706
Enchanteur

La niche fiscale des journalistes sera-t-elle supprimée ? Empty Re: La niche fiscale des journalistes sera-t-elle supprimée ?

par User17706 le Mar 26 Nov 2013 - 15:32
J'ai des associations qui me viennent à l'esprit quand je lis «niche» et que je pense «chien de garde», mais je ne vous dirai pas lesquelles Razz
Pseudo
Pseudo
Demi-dieu

La niche fiscale des journalistes sera-t-elle supprimée ? Empty Re: La niche fiscale des journalistes sera-t-elle supprimée ?

par Pseudo le Mar 26 Nov 2013 - 16:33
@Bouboule a écrit:
@Pseudo a écrit:Hi, hi, hi... On est sûrs de faire l’unanimité avec ça.
Les avantages fiscaux des journalistes, on taille. Mais pas touche à la pondération des profs de CPGE. Le résultat est pourtant le même, grosso modo. On demande aux gens de travailler plus (s'ils le peuvent) pour gagner pareil (voire moins pour les journalistes, les profs de CPGE conservant leur salaire).
Je ne comprends pas ce que tu dis, vu les fils que j'ai lus depuis quelques jours.
Les profs de CPGE travailleront autant en baissant leur salaire, voire pour quelques-uns devront effectuer quelques heures pour compléter leur service ; c'est valable aussi pour des collègues à cheval sur secondaire et CPGE, également pour ceux qui ont entre 6 et 9 heures en 1ère et TS, etc...
Heureusement, il y aura quelques gagnants... avant le prochain coup.
Ce que je veux dire, c'est que quand il s'agit d'aller taper dans la poche des autres, y a du monde. Les profs ne voient pas pourquoi les journalistes conserveraient leur niche (pas plus que les journalistes ne comprennent que les profs ne veuillent pas travailler plus pour gagner pareil, d’ailleurs). L'argument est toujours que, pour les autres, ce n'est que justice. Or, j'ai vu qu'on défendait ici les profs de CPGE, mais je doute que les journalistes bénéficient du même traitement...
Je suis personnellement assez à l'aise (enfin, sauf financièrement lol), vu que je n'ai droit à rien, ni niche, ni pondération, ni heure sup, ni prime.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
User17706
Enchanteur

La niche fiscale des journalistes sera-t-elle supprimée ? Empty Re: La niche fiscale des journalistes sera-t-elle supprimée ?

par User17706 le Mar 26 Nov 2013 - 16:38
Le diagnostic «tant que c'est la poche des autres OK» me paraît d'autant moins difficile à contester que tu te l'appliques visiblement à toi-même, on ne peut pas te reprocher d'incohérence :·)

En fait, ce qu'il faudrait pour juger plus sereinement de ces questions, c'est une évaluation du degré auquel la situation exige réellement des sacrifices en termes de traitement / de salaires. Quand on a une idée du volume nécessaire et de la répartition, ça devient un peu plus facile de se dire: un effort ici, un effort là. Pour ma part, je suis dans le brouillard le plus complet sur ça.

Là où les profs en général (tous corps et tous services confondus) ont du mal, c'est qu'ils ont, vu le gel du point d'indice, l'inflation, etc., l'impression de déjà «faire un effort» depuis un certain temps. Évidemment il pèse plus sur les uns que les autres, donc ce n'est pas à rigoureusement parler «le même».
Simgajul
Simgajul
Érudit

La niche fiscale des journalistes sera-t-elle supprimée ? Empty Re: La niche fiscale des journalistes sera-t-elle supprimée ?

par Simgajul le Mar 26 Nov 2013 - 17:02
@John a écrit:
Toujours citée par l'AFP, la sénatrice écologiste Marie-Christine Blandin observe que le terme journaliste "couvre une grande diversité de métiers, depuis le reporter photographe payé à la pige, et donc démuni de carte de presse, qui va risquer sa vie dans des pays en guerre, jusqu'à la minette qui teste des rouges à lèvres dans son bureau du XVIe pour des magazines en papier glacé et qui, elle, a un salaire et une carte de presse".
http://lelab.europe1.fr/t/les-senateurs-s-attaquent-a-la-niche-fiscale-des-journalistes-11992[/quote]
Juste pour info, apparemment Marie Christine Blandin ne fait pas bien ses devoirs mais les pigistes y compris les photographes de presse peuvent obtenir la carte de presse si plus de la moitié de leurs ressources proviennent du métier de journaliste, la commission de la carte de presse statut en fonction des preuves données.
Paratge
Paratge
Érudit

La niche fiscale des journalistes sera-t-elle supprimée ? Empty Re: La niche fiscale des journalistes sera-t-elle supprimée ?

par Paratge le Mar 26 Nov 2013 - 17:03
Cette question nous ramène aux heures les plus sombres de notre histoire. Very Happy 
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum