Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Message par Celeborn le Dim 1 Déc 2013 - 11:29

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
Cripure a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Toute demande d'harmonisation des statuts en s'alignant sur le statut le moins favorable me semble étrange. Que le ministère veuille, pourquoi pas, mais que des syndicats ou des syndicalistes cautionnent, je n'arrive pas à comprendre.
Cette intolérance envers le SGEN, syndicat officiel des masochistes, est maladroite, Marcel professeur
Il ne me semble pas que la remise en cause de l'heure de chaire automatique pour les professeurs de philosophie vienne de suppôts du SGEN dans cette discussion Wink 
Sérieusement (c'est mon avis personnel, hein, je précise)
Ça va, tu le vois mieux en caractère gras, ou il faut aussi que je le mette en taille 72 ?

Oui, je suis responsable au Snalc, mais je peux encore développer des idées propres sur ce forum sans qu'un adhérent de FO me colle ça sous le nez systématiquement ? Ça commence à bien faire.

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Message par User5899 le Dim 1 Déc 2013 - 11:30

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
Cripure a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Toute demande d'harmonisation des statuts en s'alignant sur le statut le moins favorable me semble étrange. Que le ministère veuille, pourquoi pas, mais que des syndicats ou des syndicalistes cautionnent, je n'arrive pas à comprendre.
Cette intolérance envers le SGEN, syndicat officiel des masochistes, est maladroite, Marcel professeur
Il ne me semble pas que la remise en cause de l'heure de chaire automatique pour les professeurs de philosophie vienne de suppôts du SGEN dans cette discussion Wink 
Il me semble que l'instauration sans argument d'un statut spécial au sein du document instaurant le statut général est d'une maladresse insigne. Que les philosophes conservent leur avantage indû, soit, mais enfin, ici, on peut quand même dire ce genre de choses.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 1 Déc 2013 - 11:31

@Celeborn a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
En plus, franchement, c'est en philosophie que la préparation des cours et la correction des copies constituent la plus lourde tâche.
La correction de copies, ça peut se battre avec les lettres, à mon avis. Potentiellement avec l'histoire aussi.

La préparation des cours, je ne vois pas en quoi ce serait plus long que beaucoup d'autres disciplines.
Peut-être avec les lettres (je ne veux pas froisser de susceptibilité). Mais pas avec l'histoire-géographie.
Et puis une copie de philosophie de terminale est-elle comparable avec TOUTES les copies que doivent corriger les collègues de lettres.
Quant à la difficulté de la préparation des cours, c'est effectivement une erreur de ma part sans doute. Mais c'est que je me suis toujours dit qu'il fallait plus de temps pour vraiment rendre la philosophie accessible à des jeunes gens de 17-18 ans. Ce qui n'est pas forcément le cas (toujours à mon avis) dans les autres disciplines.

Mais tout cela ne remet de toute façon pas en cause ma position de principe: un syndicaliste ou un syndicat ne devrait pas cautionner une dégradation des conditions de travail. Mais je dois être un peu "vieille école" sur la question.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Message par Luigi_B le Dim 1 Déc 2013 - 11:33

Au Bac j'ai peut-être trois fois moins de copies que ma collègue de philosophie. En revanche je fais passer une semaine d'oraux.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 1 Déc 2013 - 11:34

@Celeborn a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
Cripure a écrit:Cette intolérance envers le SGEN, syndicat officiel des masochistes, est maladroite, Marcel professeur
Il ne me semble pas que la remise en cause de l'heure de chaire automatique pour les professeurs de philosophie vienne de suppôts du SGEN dans cette discussion Wink 
Sérieusement (c'est mon avis personnel, hein, je précise)
Ça va, tu le vois mieux en caractère gras, ou il faut aussi que je le mette en taille 72 ?

Oui, je suis responsable au Snalc, mais je peux encore développer des idées propres sur ce forum sans qu'un adhérent de FO me colle ça sous le nez systématiquement ? Ça commence à bien faire.
Oh là, du calme. Tu es syndicaliste, tu nous le claironnes assez souvent. On ne peut pas passer notre temps à simplement se pâmer devant ton travail (qui est certes exceptionnel et que j'apprécie la plupart du temps), on a quand même encore le droit de critiquer.
J'ai simplement dit que je ne comprenais pas, je ne t'accuse de rien et j'ai très bien compris que cela n'engageait pas le SNALC. Je n'ai nulle part écrit le contraire.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 1 Déc 2013 - 11:34

Cripure a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
Cripure a écrit:Cette intolérance envers le SGEN, syndicat officiel des masochistes, est maladroite, Marcel professeur
Il ne me semble pas que la remise en cause de l'heure de chaire automatique pour les professeurs de philosophie vienne de suppôts du SGEN dans cette discussion Wink 
Il me semble que l'instauration sans argument d'un statut spécial au sein du document instaurant le statut général est d'une maladresse insigne. Que les philosophes conservent leur avantage indû, soit, mais enfin, ici, on peut quand même dire ce genre de choses.
Reste à prouver que ce soit "indû".

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Message par Gryphe le Dim 1 Déc 2013 - 11:40

Vous avez aimé la réforme des rythmes scolaires ?
Vous allez adorer la réforme des statuts ! cheers 

Si on résume, la réforme des rythmes est passée alors que tout le monde était contre ; là, on commence bien parce que déjà on se tape dessus entre nous et entre différentes matières et fonctions*. A ce rythme, la voie est libre pour toutes les réformes à venir.


Spoiler:
* Quand je vois les salaires annoncés des profs de prépa et que je compare au mien, je me dis que soit les chiffres annoncés sont faux, soit il y a un problème. Mais comme je suis pro-prépas, je vais me taire, ça vaudra mieux je crois... Rolling Eyes  

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Message par Luigi_B le Dim 1 Déc 2013 - 11:43

@Gryphe a écrit:
Spoiler:
* Quand je vois les salaires annoncés des profs de prépa et que je compare au mien, je me dis que soit les chiffres annoncés sont faux, soit il y a un problème. Mais comme je suis pro-prépas, je vais me taire, ça vaudra mieux je crois... Rolling Eyes  
La contradiction est facile à résoudre : le problème, ce n'est pas les salaires des enseignants en CPGE... mais les autres salaire dans l'EN.

Un professeur du secondaire en Allemagne touche plus qu'un professeur de CPGE en France.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Message par Lefteris le Dim 1 Déc 2013 - 11:47

@Gryphe a écrit:Vous avez aimé la réforme des rythmes scolaires ?
Vous allez adorer la réforme des statuts ! cheers 

Si on résume, la réforme des rythmes est passée alors que tout le monde était contre ; là, on commence bien parce que déjà on se tape dessus entre nous et entre différentes matières et fonctions*. A ce rythme, la voie est libre pour toutes les réformes à venir.


Spoiler:
* Quand je vois les salaires annoncés des profs de prépa et que je compare au mien, je me dis que soit les chiffres annoncés sont faux, soit il y a un problème. Mais comme je suis pro-prépas, je vais me taire, ça vaudra mieux je crois... Rolling Eyes  
C'est ce que je dis à longueur de fil Crying or Very sad . Ca me rappelle une fable où un singe égalise un fromage  pour des plaideurs , par souci de justice . A la fin, ils n'ont plus rien...

Si les profs de philo ont des heures de première chaire pour cause de copies en classe d'exam, il me paraîtrait logique non pas de leur enlever, mais de donner la même chose à ceux qui ont beaucoup d'heures  aussi en classe d'exam, et dans des matières où l'on corrige aussi sans cesse des copies , non ?

Les cyniques qui prennent les décisions savent très bien qu'en jouant sur les cordes de l'envie, de la jalousie, du ressentiment,  plein de monde entre dans la danse.
"Ne pouvant être égaux dans la liberté, ils veulent l'être dans la servitude".


Dernière édition par Lefteris le Dim 1 Déc 2013 - 11:50, édité 1 fois

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Message par Adso le Dim 1 Déc 2013 - 11:48

Bien vu : diviser pour régner. C'est pour ça que je ne suis plus syndiquée mais si les profs ne se réveillent pas ils vont avoir des lendemains qui déchantent !

Adso
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Message par Paratge le Dim 1 Déc 2013 - 11:51

Et en Allemagne, ils sont bivalents.
Ciel ! Moi zaussi.

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Message par Lefteris le Dim 1 Déc 2013 - 11:53

@Paratge a écrit:Et en Allemagne, ils sont bivalents.
Ciel ! Moi zaussi.
Et moi tri (et encore je ne compte pas l'HdA, où je suis supposé exceller par la vertu d'une circulaire ) .
Mais bon, c'est dans des choses "qui ne servent à rien" , ça ne compte pas Rolling Eyes 

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Message par neomath le Dim 1 Déc 2013 - 11:57

@Lefteris a écrit:
@Gryphe a écrit:Vous avez aimé la réforme des rythmes scolaires ?
Vous allez adorer la réforme des statuts ! cheers 

Si on résume, la réforme des rythmes est passée alors que tout le monde était contre ; là, on commence bien parce que déjà on se tape dessus entre nous et entre différentes matières et fonctions*. A ce rythme, la voie est libre pour toutes les réformes à venir.


C'est ce que je dis à longueur de fil Crying or Very sad . Ca me rappelle une fable où un singe égalise un fromage  pour des plaideurs , par souci de justice . A la fin, ils n'ont plus rien...

Si les profs de philo ont des heures de première chaire pour cause de copies en classe d'exam, il me paraîtrait logique non pas de leur enlever, mais de donner la même chose à ceux qui ont beaucoup d'heures  aussi en classe d'exam, et dans des matières où l'on corrige aussi sans cesse des copies , non ?

Les cyniques qui prennent les décisions savent très bien qu'en jouant sur les cordes de l'envie, de la jalousie, du ressentiment,  plein de monde entre dans la danse.
"Ne pouvant être égaux dans la liberté, ils veulent l'être dans la servitude".
topela

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Message par Paratge le Dim 1 Déc 2013 - 12:00

@Lefteris a écrit:
@Paratge a écrit:Et en Allemagne, ils sont bivalents.
Ciel ! Moi zaussi.
Et moi tri (et encore je ne compte pas l'HdA, où je suis supposé exceller par la vertu d'une circulaire ) .
Mais bon, c'est dans des choses "qui ne servent à rien" , ça ne compte pas Rolling Eyes 
Les matières « qui servent à rien », grand classique des réflexions qui font plaisir. Very Happy 
Une élève de 2de vient de ressortir au collègue de français qui expliquait une méthode : « J'vois vraiment pas à quoi ça peut servir. »


Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Message par PauvreYorick le Dim 1 Déc 2013 - 12:01

Cripure a écrit:
@Bouboule a écrit:
@Celeborn a écrit:
Ce qui, reconnaissons-le, est tout à fait anormal.
Anormal au regard de quoi ?
De la règle commune.
Vous suivez, vous ? Razz Ca fait huit pages que PauvreYorick et moi en discutons, en plein accord du reste, semble-t-il du moins.
Tout à fait.

On comprend pourquoi les décrets de 1950 sont libellés comme ils le sont: dans la mesure où ils prévoyaient que tout prof faisant tout son service en terminale aurait l'heure de chaire, et que c'était par définition le cas des profs de philo, ils ont pris un raccourci en l'accordant d'office. De fait, l'évolution tripatouilleuse du calcul des conditions de l'attribution de cette heure a fini par accoucher du résultat suivant: seul le prof de philo la conserve quoi qu'il arrive, les autres pouvant, selon les cas, se faire avoir.

Et effectivement, ça crée une injustice de fait. Si le système de la pondération la fait disparaître, cette injustice, on ne pleurera pas dessus. Bien sûr, il serait meilleur qu'elle la fasse disparaître au bénéfice de tous plutôt qu'au seul détriment des profs de philo.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Message par PauvreYorick le Dim 1 Déc 2013 - 12:02

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Toute demande d'harmonisation des statuts en s'alignant sur le statut le moins favorable me semble étrange. Que le ministère veuille, pourquoi pas, mais que des syndicats ou des syndicalistes cautionnent, je n'arrive pas à comprendre.
Idem. Vu de mon bureau, c'est bizarre.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Message par PauvreYorick le Dim 1 Déc 2013 - 12:03

Cripure a écrit:
@iphigénie a écrit:Je ne comprends pas ce débat: la première chaire étant liée aux classes de première et terminale et les profs de philo n'exerçant qu'en terminale, on n'a pas jugé nécessaire de dire autre chose que première chaire obligatoirement...Ce n'est que très récemment que les fantaisies des réformes ont fait  que les profs de philo se retrouvent à faire de l'ECJS  ou de l'initiation à l'alphabétisation en seconde....
Non?
Non, parce que la 1re chaire ne s'obtient qu'avec 6h non parallèles, et qu'un collègue de philo, exactement comme les autres, peut n'avoir que des heures parallèles dont la séquence "originale" fait moins de 6h.
Et je serais bien curieux, moi aussi, de lire les arguments de Néo.
À titre personnel, c'est cette clause de parallélisme que je trouve absurde.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Message par PauvreYorick le Dim 1 Déc 2013 - 12:04

@Celeborn a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
En plus, franchement, c'est en philosophie que la préparation des cours et la correction des copies constituent la plus lourde tâche.
La correction de copies, ça peut se battre avec les lettres, à mon avis. Potentiellement avec l'histoire aussi.

La préparation des cours, je ne vois pas en quoi ce serait plus long que beaucoup d'autres disciplines.
Celeborn a raison, je serais très étonné qu'il y ait une grosse différence entre ces disciplines de ces deux points de vue. Enfin si MK dit que l'histoire-géo va plus vite, je serais mal placé pour le contredire.


Dernière édition par PauvreYorick le Dim 1 Déc 2013 - 12:07, édité 1 fois

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 1 Déc 2013 - 12:06

@PauvreYorick a écrit:
@Celeborn a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
En plus, franchement, c'est en philosophie que la préparation des cours et la correction des copies constituent la plus lourde tâche.
La correction de copies, ça peut se battre avec les lettres, à mon avis. Potentiellement avec l'histoire aussi.

La préparation des cours, je ne vois pas en quoi ce serait plus long que beaucoup d'autres disciplines.
Celeborn a raison, je serais très étonné qu'il y ait une grosse différence entre ces disciplines de ces deux points de vue.
Pour les lettres, je veux bien. Mais franchement, des copies d'histoire-géo avant la terminale, ça se corrige assez vite. Or en philosophie toutes vos copies sont des copies de terminale.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Message par PauvreYorick le Dim 1 Déc 2013 - 12:07

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Pour les lettres, je veux bien. Mais franchement, des copies d'histoire-géo avant la terminale, ça se corrige assez vite. Or en philosophie toutes vos copies sont des copies de terminale.
OK, mais on compare justement des services (avec parallélisme, indiquait Cripure) effectués entièrement en Terminale.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Message par Ingeborg B. le Dim 1 Déc 2013 - 12:14

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@PauvreYorick a écrit:
@Celeborn a écrit:La correction de copies, ça peut se battre avec les lettres, à mon avis. Potentiellement avec l'histoire aussi.

La préparation des cours, je ne vois pas en quoi ce serait plus long que beaucoup d'autres disciplines.
Celeborn a raison, je serais très étonné qu'il y ait une grosse différence entre ces disciplines de ces deux points de vue.
Pour les lettres, je veux bien. Mais franchement, des copies d'histoire-géo avant la terminale, ça se corrige assez vite. Or en philosophie toutes vos copies sont des copies de terminale.
Je trouve ces débats stériles. Chacun y va de son argument pour défendre son petit pré-carré. Cela me déprime. Je constate la même chose à l'échelle de mon lycée : chaque discipline ergote pour conserver sa demi-heure sans se soucier du sort des voisins. Ces raisonnements d'apothicaires ont entraîné la suppression de trois postes d'histoire-géographie l'an dernier alors que l'un d'eux pouvaient être sauvé.
Aujourd'hui, ne serait-il pas possible d'obtenir une position commune car cette réforme et les autres sont passées comme des lettres à la poste en raison, justement de visions purement catégorielles ? scratch

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 1 Déc 2013 - 12:18

@Ingeborg B. a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@PauvreYorick a écrit:Celeborn a raison, je serais très étonné qu'il y ait une grosse différence entre ces disciplines de ces deux points de vue.
Pour les lettres, je veux bien. Mais franchement, des copies d'histoire-géo avant la terminale, ça se corrige assez vite. Or en philosophie toutes vos copies sont des copies de terminale.
Je trouve ces débats stériles. Chacun y va de son argument pour défendre son petit pré-carré. Cela me déprime. Je constate la même chose à l'échelle de mon lycée : chaque discipline ergote pour conserver sa demi-heure sans se soucier du sort des voisins. Ces raisonnements d'apothicaires ont entraîné la suppression de trois postes d'histoire-géographie l'an dernier alors que l'un d'eux pouvaient être sauvé.
Aujourd'hui, ne serait-il pas possible d'obtenir une position commune car cette réforme et les autres sont passées comme des lettres à la poste en raison, justement de visions purement catégorielles ? scratch
Je suis bien d'accord avec toi. Je n'aurais pas dû sortir de la position de principe, qui est qu'harmoniser les conditions de travail ne doit pas passer par la dégradations de celles des moins désavantagés.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Message par Ingeborg B. le Dim 1 Déc 2013 - 12:23

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Pour les lettres, je veux bien. Mais franchement, des copies d'histoire-géo avant la terminale, ça se corrige assez vite. Or en philosophie toutes vos copies sont des copies de terminale.
Je trouve ces débats stériles. Chacun y va de son argument pour défendre son petit pré-carré. Cela me déprime. Je constate la même chose à l'échelle de mon lycée : chaque discipline ergote pour conserver sa demi-heure sans se soucier du sort des voisins. Ces raisonnements d'apothicaires ont entraîné la suppression de trois postes d'histoire-géographie l'an dernier alors que l'un d'eux pouvaient être sauvé.
Aujourd'hui, ne serait-il pas possible d'obtenir une position commune car cette réforme et les autres sont passées comme des lettres à la poste en raison, justement de visions purement catégorielles ? scratch
Je suis bien d'accord avec toi. Je n'aurais pas dû sortir de la position de principe, qui est qu'harmoniser les conditions de travail ne doit pas passer par la dégradations de celles des moins désavantagés.
Je crois malheureusement que l'individualisme a définitivement gagné le corps enseignant... Je suis élue au CA et je passe pour une gauchiste quand j'argumente en faveur de l'intérêt commun.... Quand des collègues te traitent de corporatiste parce que tu défends les postes et ont comme ultime argument : "On n'est pas dans le privé, ils trouveront un poste ailleurs...", tu te dis que la solidarité est désormais un gros mot. Mes trois collègues avaient été nommés l'année précédente, ont perdu tous leurs points et se sont retrouvés sur des postes bien pourris même avec leurs points de mesure de carte scolaire. furieux 

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Message par Osmie le Dim 1 Déc 2013 - 12:43

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
Cripure a écrit:
@iphigénie a écrit:Je ne comprends pas ce débat: la première chaire étant liée aux classes de première et terminale et les profs de philo n'exerçant qu'en terminale, on n'a pas jugé nécessaire de dire autre chose que première chaire obligatoirement...Ce n'est que très récemment que les fantaisies des réformes ont fait  que les profs de philo se retrouvent à faire de l'ECJS  ou de l'initiation à l'alphabétisation en seconde....
Non?
Non, parce que la 1re chaire ne s'obtient qu'avec 6h non parallèles, et qu'un collègue de philo, exactement comme les autres, peut n'avoir que des heures parallèles dont la séquence "originale" fait moins de 6h.
Et je serais bien curieux, moi aussi, de lire les arguments de Néo.
Peut-être parce que Néo est syndicaliste et cherche donc à faire progresser les conditions de travail des collègues ou, au pire, les maintenir en l'état pour éviter qu'elles se dégradent?

En plus, franchement, c'est en philosophie que la préparation des cours et la correction des copies constituent la plus lourde tâche.
Allez ! C'est reparti pour la guerre entre les disciplines ! cafe 




Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Message par Instructeurpublic le Dim 1 Déc 2013 - 12:43

Quel chantier ! Vous me déprimez.

Peillon n'est peut-être pas aussi maladroit qu'il en a l'air.No

Instructeurpublic
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du métier d'enseignant : communiqué SNALC

Message par Ingeborg B. le Dim 1 Déc 2013 - 12:45

Janne a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
Cripure a écrit:Non, parce que la 1re chaire ne s'obtient qu'avec 6h non parallèles, et qu'un collègue de philo, exactement comme les autres, peut n'avoir que des heures parallèles dont la séquence "originale" fait moins de 6h.
Et je serais bien curieux, moi aussi, de lire les arguments de Néo.
Peut-être parce que Néo est syndicaliste et cherche donc à faire progresser les conditions de travail des collègues ou, au pire, les maintenir en l'état pour éviter qu'elles se dégradent?

En plus, franchement, c'est en philosophie que la préparation des cours et la correction des copies constituent la plus lourde tâche.
Allez ! C'est reparti pour la guerre entre les disciplines ! cafe 



topela Et bientôt, la question des quotas de photocopies....

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum