Campagne de novembre 2013 contre le harcèlement scolaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Campagne de novembre 2013 contre le harcèlement scolaire.

Message par John le Mar 26 Nov 2013 - 0:55

Conférence de presse mardi 26 novembre 2013 à 9h45

Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale, lancera la campagne "Agir contre le harcèlement à l’École", aux côtés d’Éric Debarbieux, délégué ministériel chargé de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire, et en présence des personnalités qui ont choisi de s’engager aux côtés du ministère dans cette campagne.

En présence des partenaires : France télévisions, MAE, l’École des parents et des éducateurs – Ile de France, E-enfance, Facebook, Fondation de France, MAIF, Observatoire international de la violence à l’école, Petits citoyens, Unicef.

Mardi 26 novembre 2013 à 9h45
Ministère de l’éducation nationale - salle Condorcet
110 rue de Grenelle, Paris 7e
http://www.education.gouv.fr/cid75228/lancement-de-la-nouvelle-campagne-de-lutte-contre-le-harcelement-a-l-ecole.html

Humiliations quotidiennes, isolement, terreur des petites victimes, voire dépression: le gouvernement lance mardi une nouvelle campagne contre le harcèlement scolaire. Touchant environ un enfant sur dix en primaire et au collège, le harcèlement peut aller du vol de goûter ou des moqueries aux insultes, brimades ou menaces, jusqu'aux coups, au racket ou aux violences sexuelles.

Le ministre de l'Education nationale Vincent Peillon va en fait relancer mardi la campagne «Agir contre le harcèlement à l'école» mise en place en 2012 pour combattre ce phénomène via internet et la télévision. Il peut s'appuyer désormais sur la nouvelle délégation ministérielle chargée de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire qu'il a créée pour «briser le silence» et trouver des solutions. [...]

«Ils me tiraient aussi les cheveux, m'envoyaient des morceaux de gomme en classe, donnaient des coups de ciseaux dans mes vêtements ou écrivaient sur mon cartable», témoigne Aurélie. Ses résultats scolaires sont bons, mais elle est «terrifiée» à l'idée d'aller au collège. «Je vomissais tous les matins, mon corps tremblait entièrement. C'était comme aller à l'abattoir», se rappelle Aurélie, alors victime de pelade.

En décembre, elle consulte un pédopsychiatre --elle le verra pendant un an et demi-- qui lui diagnostique «une dépression sévère». Quand elle prend les choses en main, sa mère se retrouve confrontée à l'attentisme du collège. «Le proviseur a dit qu'il ne pouvait rien faire parce que ces enfants avaient des difficultés familiales, contrairement à moi», assure Aurélie. Des professeurs la soutiennent, sans rien faire de plus que de la garder en classe pendant la récréation ou recadrer régulièrement ses agresseurs.

La mutation de son père et le changement d'établissement qui s'ensuit mettent fin au cauchemar. Mais, au final, aucune sanction n'a été prise, «pas même une heure de colle», regrette encore aujourd'hui cette étudiante en droit, qui tient un blog sur le harcèlement scolaire. «Ca reste à vie», dit Aurélie, évoquant ses cicatrices, toujours visibles sur ses avant-bras.
http://www.20minutes.fr/societe/1254569-20131125-lancement-mardi-nouvelle-campagne-contre-harcelement-a-ecole


Dernière édition par John le Mar 26 Nov 2013 - 10:04, édité 1 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de novembre 2013 contre le harcèlement scolaire.

Message par John le Mar 26 Nov 2013 - 10:04

Le numéro national "Stop Harcèlement" mis en place est le : 0808 80 70 10.

Un nouveau clip de prévention est également diffusé.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de novembre 2013 contre le harcèlement scolaire.

Message par Docteur OX le Mar 26 Nov 2013 - 13:12

Mouais, tant qu'il n'y aura pas de sanctions véritables (entendez lourdes, immédiates et dissuasives) contre les harceleurs pour protéger les victimes, on se racontera des histoires...

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de novembre 2013 contre le harcèlement scolaire.

Message par kero le Mar 26 Nov 2013 - 13:18

@Docteur OX a écrit:Mouais, tant qu'il n'y aura pas de sanctions véritables (entendez lourdes, immédiates et dissuasives) contre les harceleurs pour protéger les victimes, on se racontera des histoires...
Clair. On lance une petite campagne, on se donne bonne conscience, et on fait semblant d'avoir réglé le problème ...

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de novembre 2013 contre le harcèlement scolaire.

Message par John le Mar 26 Nov 2013 - 18:44

Pour «briser la loi du silence» qui entoure généralement ce phénomène et faire en sorte que la lutte contre le harcèlement soit l’affaire de tous, le ministre a dévoilé plusieurs mesures. De la sensibilisation d’abord, avec deux spots télé mettant en scène la chanteuse Chimène Badi et le champion d’athlétisme Christophe Lemaitre, tous deux victimes enfants, et aussi une série de dessins animés car le harcèlement peut toucher les enfants dès l’école primaire.

Un plan de formation des enseignants va être mis en place ainsi qu'un référent dans chacune des 31 académies «pour faire en sorte que les victimes et les témoins trouvent autour d’eux des gens prêts à écouter et à entendre». Et des ressources en ligne, des fiches conseils, pour les élèves victimes, les familles et les témoins. La première campagne de ce type avait été lancée en 2012 par Luc Chatel après des assises sur ce thème. «Il manquait les outils, les moyens de prise en charge et en particulier de formation des personnels. La nouveauté c’est la prise en charge», a souligné Vincent Peillon.
http://www.liberation.fr/societe/2013/11/26/harcelement-a-l-ecole-peillon-veut-briser-la-loi-du-silence_962163

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de novembre 2013 contre le harcèlement scolaire.

Message par leyade le Mar 26 Nov 2013 - 19:19

j ai vu celui avec chimène Badi tout à l heure, je l ai trouvé bien fait, simple à comprendre sans pour autant être bête, accessible sans être trop simpliste, touchant sans être larmoyant, assez court pour ne pas diluer le propos.

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de novembre 2013 contre le harcèlement scolaire.

Message par Docteur OX le Mar 26 Nov 2013 - 23:07

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20131126.OBS6997/harcelement-scolaire-les-adultes-doivent-proteger-pas-interdire.html

Interview de Debardieux.... et c'est très décevant. Bon, c'est de l'analyse et de la prévention avec l'écoute des victimes. Mais quid de l'Institution, de son autorité, de ses réponses face aux harceleurs et à leurs méfaits ? Pas un mot. Impression qu'on prend acte qu'il y en a et que... en fait, il faut s'en protéger en étant vigilant, mais que de toute façon, il faut faire avec ! Donc, pas convaincu du tout.

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de novembre 2013 contre le harcèlement scolaire.

Message par philann le Mar 26 Nov 2013 - 23:28

J'ai eu une formation "gestion de classe" et problèmes en tous genres aujourd'hui...et j'ai eu du mal avec ce discours de compréhension, l'idée de se mettre systématiquement à l'écoute et d'éviter la sanction pure...

Je suis persuadée (et ça n'empêche ni la bienveillance ni l'écoute) que la sanction, y compris très sévère parfois est une nécessité absolue pour l'élève victime...MAIS aussi une aide pour l'élève agresseur.

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de novembre 2013 contre le harcèlement scolaire.

Message par John le Mer 27 Nov 2013 - 11:48


_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de novembre 2013 contre le harcèlement scolaire.

Message par John le Mer 27 Nov 2013 - 12:04


_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de novembre 2013 contre le harcèlement scolaire.

Message par Mayanne le Mer 27 Nov 2013 - 13:01

Le Monde a aussi publié un article sur le sujet (ne lisez pas les commentaires !).
Même si l'initiative est louable, je trouve que c'est très insuffisant : on aide les victimes et on parle du problème, bien, mais que fait-on concrètement contre les harceleurs ?

Mayanne
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de novembre 2013 contre le harcèlement scolaire.

Message par retraitée le Mer 27 Nov 2013 - 14:53

Et les profs harcelés, ont-ils le droit de se plaindre aussi ?

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de novembre 2013 contre le harcèlement scolaire.

Message par Lilypims le Mer 27 Nov 2013 - 14:55

@retraitée a écrit:Et les profs harcelés, ont-ils le droit de se plaindre aussi ?
Bien sûr que non. S'il est harcelé, c'est de sa faute.

Spoiler:
ironie triste, bien évidemment

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de novembre 2013 contre le harcèlement scolaire.

Message par Schéhérazade le Mer 27 Nov 2013 - 15:08

Le vacarme de cette campagne sera-t-il suffisamment assourdissant pour que l'on n'entende plus la mère de Marion demander des comptes? Aura-t-elle accès à l'enquête administrative du rectorat? Ne saura-t-on jamais rien des responsabilités des uns et des autres dans cette histoire? Et dans bien d'autres? Je crains que les personnalités connues qui ont témoigné ne soient bien malgré elles les instruments d'un enfumage. Parce que tant qu'on s'en tiendra à la sensibilisation tout en refusant de réprimer lourdement les persécutions, il s'agira d'enfumage.

Autre chose: les responsables de réseaux sociaux comme facebook, ça ne les gêne pas plus que ça, ces dérives de leur usage? On ne peut pas les "sensibiliser", eux aussi, en leur rappelant qu'ils gagnent de l'argent grâce à l'usage que font des mineurs de leurs services?

Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de novembre 2013 contre le harcèlement scolaire.

Message par Lora le Mer 27 Nov 2013 - 15:40

furieux furieux furieux 
J'enrage dès que j'entends parler de cette campagne ! J'avais appelé le fameux numéro pour mon fils. Une dame m'avait gentiment écoutée pour transmettre tout ce que je lui avais dit à " la personne compétente ". Résultat : j'ai été convoquée par la principale de mon fils qui était furieuse : " Pourquoi avez-vous fait ça ? Maintenant, le collège est fiché. Comment ? Vous croyiez qu'ils allaient aider votre fils ? Mais non, c'est juste pour recenser les collèges à problèmes. "
J'ai rappelé le numéro. La dame n'en revenait pas. Elle a promis de retransmettre le dossier. C'était il y a deux ans. J'attends toujours.

Lora
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Campagne de novembre 2013 contre le harcèlement scolaire.

Message par Popeck le Mer 27 Nov 2013 - 15:57

Bonjour à tous,

Un site, essentiel:

http://harcelement-entre-eleves.com/index.html

Deux auteurs, incontournables:

http://harcelement-entre-eleves.com/pages/contact.html

Ces deux auteurs n'ont pas attendu la campagne ministérielle pour proposer et agir de manière efficace et réaliste:

http://www.fabert.com/editions-fabert/prevenir-le-harcelement-guide-de-formation.3202.produit.html

http://www.fabert.com/editions-fabert/harcelement-et-brimades-entre-eleves-la-face-cachee-de-la-violence-scolaire.3112.produit.html

Vous pourrez trouver facilement, sur le net, de nombreuses interviews de ces deux auteurs.

Bertrand Gardette est C.P.E. dans un collège de Romagnat (63), il sait de quoi est question, il maîtrise son sujet en en connaissant les enjeux, de par son vécu professionnel quotidien.
C'est quand même autre chose que de produire des petites enquêtes et des petits écrits bien au chaud au fond de son bureau.

Ce phénomène de harcèlement, sur plusieurs plans, personnel, familial, et professionnel, je pense suffisamment l'avoir vécue pour l'évoquer.

Il est nécessaire d'agir pour lever le voile, ou plutôt les voiles du silence, dénoncer les tabous, aller à l'encontre du déni....

Beaucoup de pays ont plusieurs années d'avance (le Canada, par exemple, ce qui ne signifie aucunement que les problèmes sont résolus, loin de là!...).

Le déni, dans les établissements scolaires français, est tenace.

Quant à la conduite de certaines équipes éducatives...

Deux éléments pour inciter à réfléchir et se poser les bonnes questions, plutôt que de palabrer et de pratiquer une fois de plus cette bonne vieille langue de bois:

- mise en danger de la sécurité d'autrui
- non-assistance à personne en danger

Ces deux éléments relèvent du pénal, ni plus, ni moins, les articles de loi à ce sujet sont suffisamment explicites.

Il a fallu l'arrivée de Mme Ségolène Royal pour que le "fameux" bizutage soit définitivement considéré comme un délit. (17 juin 1998).
Le bizutage, ou ses nombreuses appellations désormais, n'est qu'une forme de harcèlement, et ne peut en aucun cas être assimilé à un rite ou rituel d'initiation (le fameux esprit de corps? la nécessaire intégration au sein d'un groupe social?...).
C'est dire si la société française est en retard, il est inadmissible dans un espace prétendument civilisé que des adolescents en soient conduits au suicide en raison de conduites infAmantes de la part de leurs pairs.






Popeck
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum