Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Celeborn
Celeborn
Esprit sacré

Bilan de la réforme du lycée professionnel. Empty Bilan de la réforme du lycée professionnel.

par Celeborn le Mar 26 Nov 2013 - 15:04
Bonjour à tous,

Nous sommes en train de travailler au Snalc sur un bilan de la réforme du lycée (général, technologique, professionnel) ainsi que sur ce que pourrait constituer une vraie rénovation de ce dernier.  

Je serais donc très intéressé par tous ceux qui voudront bien, dans ce fil de discussion, signaler les dysfonctionnements, les problèmes (éventuellement les réussites aussi) qu'ils ont repérés/vécus suite à cette réforme. Pas besoin d'une dissertation : plus c'est précis et concret, mieux c'est. Tout peut y passer : horaires, filières, taille des classes, AP, groupes, CCF, conditions matérielles, baccalauréat (notamment le bac pro désormais en 3 ans) et j'en passe.

Merci à tous ceux qui voudront bien partager leur expérience !

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
pitchounette
Esprit éclairé

Bilan de la réforme du lycée professionnel. Empty Re: Bilan de la réforme du lycée professionnel.

par pitchounette le Mar 26 Nov 2013 - 17:15
moi j'ai connu la réforme du bac pro secrétariat/compta gestion. C'est devenu le bac GA.

Ce que j'ai pu remarquer de négatif en me basant sur les 2ndes
- Les garçons s'attendent à faire de la comptabilité....mais elle n'est plus au programme.
- Les effectifs sont surchargés (rien de nouveau sous le cocotier). On a de plus en plus d'élèves qui se retrouvent là par force.
- Le niveau des élèves est de plus en plus catastrophique. Beaucoup d'élèves déchiffrent à peine ce qu'ils lisent, alors le comprendre.
- Ils ne sont pas informés ou déformés sur les CAP. Tout le monde va en bac pro et c'est tout
- Le programme : il est ridicule. On en fait que de simples exécutants. On n'a pas le temps de les faire réfléchir.
- Pour les CCF nous attendons toujours les modalités, une explication concrète sur ce qu 'on doit faire.
- Les entreprises ne sont pas informés sur cette réforme. Eux ils connaissaient le bac secrétariat et compta. les tuteurs rencontrés ne comprennent pas l'intérêt d'une telle démarche.
- Cerise Pro : toutes les compétences du bac GA doivent être validées par ça. C'est deux fois plus de boulot. Les gamins nont pas tous un ordinateur équipé d'internet (sauf sur leur portable). Il faut du temps pour leur faire faire. on prend sur nos heures, le programme n'avance pas.

Les conditions matérielles ne sont pas adaptées aux besoins réels de nos élèves. On nous a donné un budget énorme pour équiper nos salles.........comme il se faisait au début des années 80. sauf que des tables en rond ou en marguerite, ce n'est pas adapté à la jeunesse bavarde d'aujourd'hui.

Les stages :
-> le bac GA je ne vois pas pourquoi les gamins font leur stage dans le domaine administratif au vue des compétences de cette grille. Grosso modo: tu sais te tenir correctement "oui ou non", tu sais parler correctement "oui ou non", tu sais faire le travail seul "oui ou non", tu sais prendre des initiatives "oui ou non". L'implication des tuteurs n'est pas reconnue. On ne peut pas récompenser ceux qui se donnent à fond pendant leur stage.
-> je ne compte plus le nombre d'entreprises qui me claquent la porte au nez pour les gamins de 14,5ans que personne ne veut. On leur demande de faire un stage et tout le monde les refuse. mais le bac GA est là pour répondre à des besoins d'entreprises qui ont réclamé cette réforme. Ne croyez vous pas qu'il y a un énorme décalage?

Ce bac GA n'est pas valorisant. On leur demande tout et n'importe quoi

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne
agc
agc
Niveau 10

Bilan de la réforme du lycée professionnel. Empty Re: Bilan de la réforme du lycée professionnel.

par agc le Mar 26 Nov 2013 - 17:48
Moi je travaille dans le secteur santé et social mais cela ne fait que 6 ans que j'enseigne en LP donc je n'ai peut être pas le recul suffisant pour cette analyse mais je donne quand même mon opinion.....

- le niveau des secondes est de plus en plus faible, ils ne savent pour la plupart pas déchiffrer une simple consigne ni même apprendre une leçon aussi simple et courte soit-elle. 
- Ils sont un peu perdu avec cette certification intermédiaire qui ne doit pas être l'objectif de l'élève (d'après les consignes que l'on a) or très clairement tous n'ont pas le niveau pour suivre le bac pro et bien sur avec un examen en première les élèves se focalisent logiquement sur cet objectif.
- Les CCF qui sont lourds à organiser et les élèves et familles ont du mal à comprendre le coté officiel de ces examens malgré les multiples rappels fait en ce sens. Et bien oui les CCF sont fait par le professeur pendant les heures de cours alors ce n'est pas grave si je suis absent ce jour là (bien que dans mon établissement on donne une convocation).
- Les grilles d'évaluation de stage qui ne sont pas applicables sur le terrain alors que théoriquement elles ont été élaborées par ces mêmes professionnels.
- L'AP chez nous c'est en classe entière uniquement (entre 30 et 40 élèves par classe) donc très clairement cela ne sert vraiment à rien et cela d'autant plus que certain professeur n'intervienne que en AP avec certaines classes......
- C'est la première année de terminale pour le bac pro ASSP, il y a plusieurs nouvelles épreuves avec des dossiers à faire réaliser et nous n'avons pas encore toutes les informations.....
Jacq
Jacq
Grand Maître

Bilan de la réforme du lycée professionnel. Empty Re: Bilan de la réforme du lycée professionnel.

par Jacq le Mar 26 Nov 2013 - 18:23
@pitchounette a écrit:moi j'ai connu la réforme du bac pro secrétariat/compta gestion. C'est devenu le bac GA.

Ce que j'ai pu remarquer de négatif en me basant sur les 2ndes
- Les garçons s'attendent à faire de la comptabilité....mais elle n'est plus au programme.
[...]

-> je ne compte plus le nombre d'entreprises qui me claquent la porte au nez pour les gamins de 14,5ans que personne ne veut. On leur demande de faire un stage et tout le monde les refuse. mais le bac GA est là pour répondre à des besoins d'entreprises qui ont réclamé cette réforme. Ne croyez vous pas qu'il y a un énorme décalage?

Ce bac GA n'est pas valorisant. On leur demande tout et n'importe quoi
La suppression de la partie compta est d'autant plus dommageable que cela ferme en partie une orientation pourtant souhaitée par des élèves. Et ceux qui iront en BTS compta tout de même n'auront plus le seul avantage qui leur permettait de tenir en BTS : avoir de l'avance (vite rattrapée certes) sur ceux qui général qui n'avaient jamais pratiqué.
De même les entreprises ne comprennent pas cette absence. Je passe aussi sur le fait de ne plus apprendre la frappe aux élèves sous prétexte qu'ils "connaissent le clavier". Certes cela prenait beaucoup de temps d'apprendre la frappe, mais c'était tout de même utile.

Le pire c'est que le bac GA est encore, pour la troisième fois, en rénovation. Je comprends la colère de mes collègues de matières pro qui vont encore une fois devoir s'adapter à une nouvelle formule.
MelanieSLB
MelanieSLB
Doyen

Bilan de la réforme du lycée professionnel. Empty Re: Bilan de la réforme du lycée professionnel.

par MelanieSLB le Mar 26 Nov 2013 - 18:28
@Celeborn a écrit:Bonjour à tous,

Nous sommes en train de travailler au Snalc sur un bilan de la réforme du lycée (général, technologique, professionnel) ainsi que sur ce que pourrait constituer une vraie rénovation de ce dernier.  

Je serais donc très intéressé par tous ceux qui voudront bien, dans ce fil de discussion, signaler les dysfonctionnements, les problèmes (éventuellement les réussites aussi) qu'ils ont repérés/vécus suite à cette réforme. Pas besoin d'une dissertation : plus c'est précis et concret, mieux c'est. Tout peut y passer : horaires, filières, taille des classes, AP, groupes, CCF, conditions matérielles, baccalauréat (notamment le bac pro désormais en 3 ans) et j'en passe.

Merci à tous ceux qui voudront bien partager leur expérience !
Le titre a été changé, mais d'après ce que je lis dans le message de Celeborn, on parle bien de tous les types de lycée. Je n'ai pas connu l'ancien lycée en tant qu'enseignante, par contre, je connais le nouveau.
* 2 heures de langue en terminale pour préparer à 4 épreuves de Bac (dont 2 ou 3 selon la filière en CCF), c'est une vaste plaisanterie.
* Dans le lycée où je suis cette année, regroupement de plusieurs classes à 20/25 pour en faire des classes à 35, pour grapiller quelques heures de dédoublement. Le besoin de faire ça me paraît totalement hallucinant et injuste.
* AP: j'ai découvert 2 heures de cette chose dans mon emploi du temps en début d'année. En prof consciencieuse, j'ai demandé à mes collègues ce que c'était et ce que je devais y faire. On m'a principalement répondu de faire ce que je voulais, et que la définition de ce qu'était l'AP changeait chaque trimestre à peu près. Quand j'ai demandé quelle classe j'allais avoir et à quel nombre, on m'a dit que ça dépendait des fois, parfois on avait sa classe en demi-groupe, parfois une classe inconnue pour une heure, parfois sa classe entière toute l'année, en gros, on m'a dit que c'était le bazar absolu.

Oubli: les modalités des épreuves qui changent tous les quatre matins, y compris pour les épreuves de l'année en cours.


Dernière édition par MelanieSLB le Mar 26 Nov 2013 - 21:58, édité 1 fois

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)
WonderWoman
WonderWoman
Prophète

Bilan de la réforme du lycée professionnel. Empty Re: Bilan de la réforme du lycée professionnel.

par WonderWoman le Mar 26 Nov 2013 - 18:35
Alors, en Arts appliqués : avec la réforme, on n'a plus que UNE heure par semaine pour les bac pro alors qu'avant on avait DEUX heures par semaine.
Autrement dit, c'est devenue vraiment une matière qui ne sert à rien, n'est pas considérée, etc. C'est compliqué de faire qqch avec les élèves ...


On a un nouveau CCF : il faut faire faire deux dossiers (un dossier en 1ere, un dossier en term) sur des sujets personnels, sujet différent pour chaque élève soit 30 dossiers différents par an et par classe ... Le dossier doit être réalisé uniquement en classe, autrement dit, il faut banaliser au moins 5 à 6 séances pour faire passer le CCF, ça fait autant d'heures de moins pour faire notre programme ...
C'est très compliqué, si un élève loupe une séance banalisée pour le CCF ... comment faire ?
Evidemment, le travail de correction n'est pas le même que lorsque c'était un sujet à réaliser en deux heures ...
Niveau matériel pour que chacun puisse faire son travail, c'est juste impossible ... Il n'y a pas une seule salle où il y a assez d'ordis !

Niveau effectifs, classes chargées (+ de 25 élèves), dont beaucoup n'ont pas leur place dans le système ...

_________________
Vide dressing petite fille https://www.vinted.fr/membres/15210542-wiwiagathe
avatar
pitchounette
Esprit éclairé

Bilan de la réforme du lycée professionnel. Empty Re: Bilan de la réforme du lycée professionnel.

par pitchounette le Mar 26 Nov 2013 - 20:00
@Jacq a écrit:
Le pire c'est que le bac GA est encore, pour la troisième fois, en rénovation. Je comprends la colère de mes collègues de matières pro qui vont encore une fois devoir s'adapter à une nouvelle formule.
3ème rénovation 😕 heu 
nouvelle formule 😕 heu 
je ne comprends plus, j'ai loupé quoi. Tu peux leur demander de me faire un petit topo s'il te plaît:oops: 
avatar
Cath
Bon génie

Bilan de la réforme du lycée professionnel. Empty Re: Bilan de la réforme du lycée professionnel.

par Cath le Mar 26 Nov 2013 - 20:13
Ah, justement je me demandais....
Pas le temps ce soir, mais je reviendrai.
Zenxya
Zenxya
Doyen

Bilan de la réforme du lycée professionnel. Empty Re: Bilan de la réforme du lycée professionnel.

par Zenxya le Mar 26 Nov 2013 - 20:31
Même si je vois la situation du côté "administratif", voici ce que je constate pour le Bac Pro 3 ans :

- les 22 semaines sont dures à caser dans le calendrier scolaire afin de ne pas surcharger les entreprises en stagiaires.
- l'accueil des élèves en réorientation (passant de la 2nde GT(voire d'une 1ère GT) directement en 1ère pro pose quelque problème. Impossibilité de faire une véritable passerelle (comment concrètement ça s'organise un "stage passerelle")  et c'est pas avec 2h d'AP que l'on rattrape l'ensemble de l'enseignement pro d'une seconde (je cite un IEN : "mais il y a l'AP pour ça").
- le passage de la certification intermédiaire est un leurre pour les entrants directs en 1ère pro. (je résume les propos du même IEN "de toute manière c'est mort pour le BEP, vous devez (l'équipe) vous concentrer sur le bac).
Voilà pour le début et pardon pour les parenthèses. La suite après
-

_________________
Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres - La Boétie
La folie c’est faire toujours la même chose et s’attendre à un résultat différent - Albert Einstein
L'École est le lieu où l'on va s'instruire de ce que l'on ignore ou de ce que l'on sait mal pour pouvoir, le moment venu, se passer de maître - Jacques Muglioni
Jacq
Jacq
Grand Maître

Bilan de la réforme du lycée professionnel. Empty Re: Bilan de la réforme du lycée professionnel.

par Jacq le Mar 26 Nov 2013 - 22:44
@pitchounette a écrit:
@Jacq a écrit:
Le pire c'est que le bac GA est encore, pour la troisième fois, en rénovation. Je comprends la colère de mes collègues de matières pro qui vont encore une fois devoir s'adapter à une nouvelle formule.
3ème rénovation 😕 heu 
nouvelle formule 😕 heu 
je ne comprends plus, j'ai loupé quoi. Tu peux leur demander de me faire un petit topo s'il te plaît:oops: 
Je reformule ma nouvelle formule  Very Happy 

Depuis l'instauration du bac pro 3 nous avons eu : les MSA (même chose que maintenant, désolé de le dire, c'est le même public d'élèves, avec les mêmes "ambitions" et les mêmes débouchés -même s'ils se restreignent de plus en plus), qui ont été changés en GA, et les GA sont en train d'être (je ne sais pas comment dire, faudrait demander à des collègues de matière pro) encore "remodelés". Je passe sur la première année des MSA où les fiches d'activités (au moins pour mon académie, peut être autre part) avaient été changées durant la première année (pour le plus grand plaisir de mes collègues qui avaient dû tout refaire), je passe sur le fameux port-folio-fumisterie... En bref, c'est le bordel total pour cette section. Je dis "remodelés" car mes collègues de matières pro sont convoquées tout le temps pour de nouvelles "améliorations" ou regressions. Bref encore : cela change tout le temps.  Cette section n'a plus aucune lisibilité pour le monde du travail, et pour l'accueil de nos élèves en stage, par des tuteurs qui ne font déjà pas la différence entre BEP+bac pro et bac pro 3.

Je ne sais pas si j'ai été clair, mais des collègues de matières pro seraient plus qualifiés pour dire ce qui change encore actuellement. J'ai de la chance, dans ma matière, cela ne change pas trop (même si certaines propositions de mon propre syndicat m'inquiètent, mais cela dépasse le GA).
Jacq
Jacq
Grand Maître

Bilan de la réforme du lycée professionnel. Empty Re: Bilan de la réforme du lycée professionnel.

par Jacq le Mar 26 Nov 2013 - 23:07
Je reste sur ce que je refuse de nommer "certification intermédiaire" (langage technocratique qui veut dire, "ce qu'on voulait abandonner mais que les prof, syndicats et fédé de parents nous ont interdit d'abandonner"), le BEP. Il est essentiel.
Par contre je trouve déplorable que l'essentiel des validations (je parle encore pour les GA) se fasse finalement en fin de seconde. Quelle pression ont les élèves pour valider leur BEP en première alors que les notes de première comptent (d'après ce que j'ai compris de mes collègues de matières pro) pour un bac qui leur semble encore très lointain. Finalement, pour le BEP, il ne leur reste presque rien à valider durant l'année de première. C'est totalement contre productif. Mes élèves, sauf dans ma matière, ne fichent plus rien ! LEur demander de se projeter dans l'année suivante est au-dessus de leurs capacités (sauf pour quelques spécimens rares). Résultat : la majorité ne fait plus rien dans la classe. Nous connaissons nos élèves, il faut être en dehors de tout pour penser que nos élèves sont tous capables de bosser pour un objectif dépassant l'horizon immédiat.
Mes collègues de matière pro me disent que les notes comptant pour le BEP sont celles de l'année dernière. ALors dans ce cas là jouons le jeu à fond, passons le BEP en première année. Les seules épreuves certificatives qui demeurent en fin d'année sont celles d'histoire et de lettres (c'est heureux pour ma matière d'ailleurs), mais pour le reste, c'est minable (J.M.A quand tu nous tiens....). Comment expliquer que des élèves sont évalués en fin de première année pour un examen qui se déroule en seconde année ? Cela revient à envisager que les élèves n'évoluent pas durant la deuxième année ?
C'est n'importe quoi ce bac pro trois ans.
bleupastel
bleupastel
Niveau 8

Bilan de la réforme du lycée professionnel. Empty Re: Bilan de la réforme du lycée professionnel.

par bleupastel le Mar 26 Nov 2013 - 23:10
@WonderWoman a écrit:Alors, en Arts appliqués : avec la réforme, on n'a plus que UNE heure par semaine pour les bac pro alors qu'avant on avait DEUX heures par semaine.
Autrement dit, c'est devenue vraiment une matière qui ne sert à rien, n'est pas considérée, etc. C'est compliqué de faire qqch avec les élèves ...

Et cela se traduit aussi par 2 fois plus de classes, d'élèves, de conseils de classes, de réunions, d'équipes pédagogiques... cafe 


On a un nouveau CCF : il faut faire faire deux dossiers (un dossier en 1ere, un dossier en term) sur des sujets personnels, sujet différent pour chaque élève soit 30 dossiers différents par an et par classe ... Le dossier doit être réalisé uniquement en classe, autrement dit, il faut banaliser au moins 5 à 6 séances (voire plus !) pour faire passer le CCF, ça fait autant d'heures de moins pour faire notre programme ...
C'est très compliqué, si un élève loupe une séance banalisée pour le CCF ... comment faire ?
Evidemment, le travail de correction n'est pas le même que lorsque c'était un sujet à réaliser en deux heures ...
Niveau matériel pour que chacun puisse faire son travail, c'est juste impossible ... Il n'y a pas une seule salle où il y a assez d'ordis !
A cela, il faut ajouter en classe de terminale un oral d'environ 5 mn par élève (et nous avons beaucoup d'élèves !).
Quant au programme, il est plus ambitieux qu'avant...avec moins de temps qu'avant.


Niveau effectifs, classes chargées (+ de 25 élèves), dont beaucoup n'ont pas leur place dans le système ...
Voilà, WW a tout dit. J'ai adoré mon métier; depuis 3 ans, je commence à le subir.
WonderWoman
WonderWoman
Prophète

Bilan de la réforme du lycée professionnel. Empty Re: Bilan de la réforme du lycée professionnel.

par WonderWoman le Mer 27 Nov 2013 - 10:05
Purée oui, j'ai zappé l'oral ... donc autant de séances en plus de banalisées...

_________________
Vide dressing petite fille https://www.vinted.fr/membres/15210542-wiwiagathe
avatar
Cath
Bon génie

Bilan de la réforme du lycée professionnel. Empty Re: Bilan de la réforme du lycée professionnel.

par Cath le Mer 27 Nov 2013 - 11:34
De mémoire, on avait avant 4 heures de français et 1 heure d'histoire pendant 2 ans (BEP), puis 3 heures de français et 2 heures d'histoire pendant 2 ans (Bac pro).

On est aujourd'hui à 2.5 heures de français et 2 heures d'histoire pendant 3 ans, en tout et pour tout. Je vous laisse faire le calcul du manque à gagner pour les élèves, surtout que les programmes sont plus denses qu'avant et qu'on a supprimé le dédoublement automatique au 25ème élève. Donc c'est 4.5 heures à 30 ou 36 élèves.

Pour certains élèves, l'objectif, c'était le BEP, rien de plus. Seuls les meilleurs et les plus motivés poursuivaient. Maintenant, on considère que tout le monde doit arriver en terminale, et on traine donc des élèves qui dorment pendant 3 ans sur leur table.


En fait j'ai vu un réel changement avec la 1ère fournée de bac 3 ans. C'était la première fois que des élèves (sympas et tout, pas insolents) me disaient en ouvrant de grands yeux et avec un large sourire : "Mais Madame, pourquoi vous nous donnez du travail à la maison ? Vous savez bien qu'on ne va pas le faire !"


Dernière édition par Cath le Mer 27 Nov 2013 - 16:28, édité 1 fois
zeprof
zeprof
Vénérable

Bilan de la réforme du lycée professionnel. Empty Re: Bilan de la réforme du lycée professionnel.

par zeprof le Mer 27 Nov 2013 - 13:04
j'aurais pu écrire mot pour mot ce que dit Cath.

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."
avatar
pitchounette
Esprit éclairé

Bilan de la réforme du lycée professionnel. Empty Re: Bilan de la réforme du lycée professionnel.

par pitchounette le Mer 27 Nov 2013 - 14:47
Pour redonner un peu de sens à ce bac GA, je pense qu'il serai utile de redonner des épreuves en fin de terminale.
les élèves ont vite compris que les CCF c'est la donne pour avoir son bac et ne fichent plus rien.
Oui nous avons besoin des CCF pour certains. Par contre pour les fumistes, il faut qu'ils aient une pression supplémentaire.
Je serais pour faire moitié CCF moitié bac comme avant. Il faut obtenir la moyenne au 2 pour avoir son bac.

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne
Jacq
Jacq
Grand Maître

Bilan de la réforme du lycée professionnel. Empty Re: Bilan de la réforme du lycée professionnel.

par Jacq le Mer 27 Nov 2013 - 18:15
@pitchounette a écrit:Pour redonner un peu de sens à ce bac GA, je pense qu'il serai utile de redonner des épreuves en fin de terminale.
les élèves ont vite compris que les CCF c'est la donne pour avoir son bac et ne fichent plus rien.
Oui nous avons besoin des CCF pour certains. Par contre pour les fumistes, il faut qu'ils aient une pression supplémentaire.
Je serais pour faire moitié CCF moitié bac comme avant. Il faut obtenir la moyenne au 2 pour avoir son bac.
Ca n'est pas demain la veille, puisque le but est de donner le bac au plus grand nombre, histoire qu'ils puissent ensuite aller en fac Very Happy 
Jacq
Jacq
Grand Maître

Bilan de la réforme du lycée professionnel. Empty Re: Bilan de la réforme du lycée professionnel.

par Jacq le Dim 1 Déc 2013 - 8:36
Problème majeur : l'indigence des "volumes complémentaires" qui ne permettent pas les dédoublements suffisants pour les élèves.
coindeparadis
coindeparadis
Guide spirituel

Bilan de la réforme du lycée professionnel. Empty Re: Bilan de la réforme du lycée professionnel.

par coindeparadis le Lun 9 Déc 2013 - 10:15
Lu ce jour : un refus intersyndical du tout CCF
http://www.snepfsu.net/peda/docs/petition_a_signer_ccf_5dec013.pdf

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
pitchounette
Esprit éclairé

Bilan de la réforme du lycée professionnel. Empty Re: Bilan de la réforme du lycée professionnel.

par pitchounette le Dim 19 Jan 2014 - 19:18
Le voilà le sujet où nous faisions la réforme sur le bac pro.
Là je corrige des copies. Il fallait écrire une télécopie. C'est une catastrophe. Ils ne savent pas écrire. Ils ne savent pas lire. Je suis complètement démotivée. je n'arrive pas à m'y mettre (la preuve je suis là)...

Oui j'en suis à me demander : qu'est ce que je fiche dans ce Bac? c'est pas étonnant que nos élèves ne trouvent pas de lieu de stage ou un boulot quand ils arrêtent leurs études.
On a besoin de personnes qui savent rédiger.....et au final c'est de pire en pire. Je n'ose même pas mettre l'extrait de la fiche de cerise pro.

Bon j'arrête car plus j'écris plus j'ai les larmes qui montent tellement j'en ai marre.

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne
Gryphe
Gryphe
Médiateur

Bilan de la réforme du lycée professionnel. Empty Re: Bilan de la réforme du lycée professionnel.

par Gryphe le Dim 19 Jan 2014 - 19:29
@pitchounette a écrit:Bon j'arrête car plus j'écris plus j'ai les larmes qui montent tellement j'en ai marre.
Merci pour la remontée du topic.
Mais non, il ne faut pas pleurer.  fleurs2 (Même si c'est vrai que je comprends...  No )
avatar
pitchounette
Esprit éclairé

Bilan de la réforme du lycée professionnel. Empty Re: Bilan de la réforme du lycée professionnel.

par pitchounette le Dim 19 Jan 2014 - 19:39
@Gryphe a écrit:
@pitchounette a écrit:Bon j'arrête car plus j'écris plus j'ai les larmes qui montent tellement j'en ai marre.
Merci pour la remontée du topic.
Mais non, il ne faut pas pleurer.  fleurs2 (Même si c'est vrai que je comprends...  No )
Je te remercie pour les fleurs....Je me suis calmée. J'ai mis de la musique Latina pour me redonner du soleil..et je suis repartie

Mais bon, il y a quand même un énorme décalage entre la réalité du terrain et les réformes. Nos élèves ont trop trop de lacunes. On fait quoi de ces gamins qui ne savent pas lire et écrire? On va leur donner le bac car tout se fait quasiment en CCF. mais j'en ai marre de mentir à ces gamins. Quand tu entends je veux aller en BTS Compta Gestion ou NRC mais je dis  affraid
coindeparadis
coindeparadis
Guide spirituel

Bilan de la réforme du lycée professionnel. Empty Re: Bilan de la réforme du lycée professionnel.

par coindeparadis le Dim 19 Jan 2014 - 19:45
Mon dernier LP faisait passer les bac pros en BTS avec 8 de moyenne générale. Il fallait remplir les sections pour que le lycée conserve ces sections !!!!
Pitchounette, pour connaître les deux côtés de la barrière, je confirme qu'ils ne savent pas rédiger et à peine lire parce que les méthodes préconisées en primaire par le MEN sont catastrophiques. Et cela ne va pas s'améliorer avec les nouveaux programmes du primaire. Bon courage  flower 

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
pitchounette
Esprit éclairé

Bilan de la réforme du lycée professionnel. Empty Re: Bilan de la réforme du lycée professionnel.

par pitchounette le Dim 19 Jan 2014 - 19:53
@coindeparadis a écrit:Mon dernier LP faisait passer les bac pros en BTS avec 8 de moyenne générale. Il fallait remplir les sections pour que le lycée conserve ces sections !!!!
Mais ce genre de pratique m'écoeure.

Pitchounette, pour connaître les deux côtés de la barrière, je confirme qu'ils ne savent pas rédiger et à peine lire  parce que les méthodes préconisées en primaire  par le MEN sont catastrophiques. Et cela ne va pas s'améliorer avec les nouveaux programmes du primaire.  Bon courage   
mais qu'ils arrêtent de fiche en l'air l'avenir de ces gamins. qu'ils se réveillent!!!
moi je me bats seule. j'ai ouvert ma bouche pour dire que ce bac GA il y avait ça et ça qui ne vont pas...Qu'est ce que j'ai pris sur la tête. Qu'est ce qu'on fait pas faire à des gamins pour s'assurer une belle note auprès du proviseur

Je te remercie pour les fleurs
Jacq
Jacq
Grand Maître

Bilan de la réforme du lycée professionnel. Empty Re: Bilan de la réforme du lycée professionnel.

par Jacq le Dim 19 Jan 2014 - 23:23
@coindeparadis a écrit:Mon dernier LP faisait passer les bac pros en BTS avec 8 de moyenne générale. Il fallait remplir les sections pour que le lycée conserve ces sections !!!!
Pitchounette, pour connaître les deux côtés de la barrière, je confirme qu'ils ne savent pas rédiger et à peine lire  parce que les méthodes préconisées en primaire  par le MEN sont catastrophiques. Et cela ne va pas s'améliorer avec les nouveaux programmes du primaire.  Bon courage  flower 

Donc, petit remarque de forme : ce n'est pas le LP qui faisait passer les bac pro en BTS, mais les BTS qui prenaient des élèves de LP avec 8 de moyenne pour (comme tu l'as indiqué) remplir ses sections. Pour rappel : le LP ne sélectionne aucun élève en entrée puisque tout passe par informatique, et n'oriente pas ses élèves en sortie puisque ce sont les sections de BTS qui accueillent ou non les élèves selon leur politique de sélection.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum