Vous aussi, vous êtes forcément dans un « établissement sans histoires ».

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vous aussi, vous êtes forcément dans un « établissement sans histoires ».

Message par Paratge le Mer 27 Nov 2013 - 13:30

Dès qu'un incident violent ou ubuesque se produit, rectorats, collèges et lycées nous ressortent cette phrase, complaisamment adoptée par les journalistes.

Vous aussi, vous êtes forcément dans « un établissement sans histoires ».
Alors est-il vraiment sans histoires ? Ou bien y a-t-il autre chose derrière la phraséologie officielle ?


Dernière édition par Paratge le Mer 27 Nov 2013 - 18:38, édité 1 fois

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous aussi, vous êtes forcément dans un « établissement sans histoires ».

Message par Anagramme le Mer 27 Nov 2013 - 13:42

Oh, non, non, non, le mien est un établissement à histoires, si je puis dire ainsi...Razz J'en ai plein à raconter !
En revanche, quand la CDE me dit "il y a pire" je lui réponds "oui, et alors ?"

Anagramme
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous aussi, vous êtes forcément dans un « établissement sans histoires ».

Message par Dinaaa le Mer 27 Nov 2013 - 14:14

Ce matin, dans mon cours de 4e, Kevin a donné une grande claque à Davina, qui lui a retourné un coup de poing bien sonnant, donc Killian, par solidarité, a arraché à la donzelle une modeste mais bien réelle poignée de cheveux. Après, j'ai mis fin à ces amabilités, au grand regret du reste de la classe, qui commençait à trouver la situation intéressante et à choisir son champion.

Mais je suis dans un établissement sans histoire, et puis, eh, y'a largement pire ailleurs, faut pas se plaindre...

cafe 

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous aussi, vous êtes forcément dans un « établissement sans histoires ».

Message par MarieL le Mer 27 Nov 2013 - 16:10

Ah mais non, moi j'enseigne dans le pire établissement de la ville. C'est bien connu : il s'agit d'un repère de voyous et de cas sociaux, et la pitié transparaît dans le regard de mon interlocuteur dès que je cite le nom de cet enfer.
Du coup, les nouveaux collègues sont si heureusement surpris qu'il leur arrive de baisser leur garde, erreur funeste qui a conduit certains à alimenter copieusement notre légende noire.

Bref, notre réputation fort peu flatteuse n'est pas entièrement justifiée mais, du coup, quand un incident a lieu personne ne s'y intéresse à l'extérieur. (Et pour être juste, beaucoup minimisent à l'intérieur).

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous aussi, vous êtes forcément dans un « établissement sans histoires ».

Message par damanhour le Mer 27 Nov 2013 - 17:15

Un élève a amené un pistolet à air comprimé (grenaille) en cours...Mais ce que je remarque c'est surtout la grande disparité des collégiens: certains ne savent pas lire, d'autres écrivent de manière surprenante pour leur âge...

damanhour
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous aussi, vous êtes forcément dans un « établissement sans histoires ».

Message par yogi le Mer 27 Nov 2013 - 17:17

Chez nous les gamins internes de 12 ans s'échappent de l'internat.

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous aussi, vous êtes forcément dans un « établissement sans histoires ».

Message par Ergo le Mer 27 Nov 2013 - 17:59

Moi aussi, je suis dans un établissement à histoires et dans une ville à histoires. Razz 
De fait, tout le monde minimise aussi: il y a pire ailleurs. A quoi je réponds toujours: "et il y a mieux ailleurs. Maintenant que ces platitudes sont dites, peut-on faire quelque chose ?".

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous aussi, vous êtes forcément dans un « établissement sans histoires ».

Message par InvitéeD2 le Mer 27 Nov 2013 - 18:34

Moi aussi je suis dans un établissement sans histoires. Mais on en est quand même au 3ème conseil de discipline depuis septembre pour faits de violence.

Heureusement, les miens sont relous, mais pas dangereux... Jusqu'à maintenant en tout cas.

InvitéeD2
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous aussi, vous êtes forcément dans un « établissement sans histoires ».

Message par Dinosaura le Mer 27 Nov 2013 - 18:41

Dalathée2 a écrit:Moi aussi je suis dans un établissement sans histoires. Mais on en est quand même au 3ème conseil de discipline depuis septembre pour faits de violence.

Heureusement, les miens sont relous, mais pas dangereux... Jusqu'à maintenant en tout cas.
Je suis dans un établissement "à problèmes" mais où les élèves sont pareils : relous mais pas dangereux. Et on est considéré comme chanceux !... Bah mince alors.
(Moi les gamins pas élevés, bruyants, égocentrés et illettrés, je supporte de moins en moins, mais je mesure ma chance :  pas de faits de violence majeurs dans mon établissement ! chirolp iei)

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous aussi, vous êtes forcément dans un « établissement sans histoires ».

Message par Paratge le Mer 27 Nov 2013 - 18:53

Je rappelle la maxime du Grand Frère Meirieu (reprenant Freinet) : « La perfection de la discipline naîtra de la perfection du travail. »
Tada ! Very Happy 
YAKA !

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous aussi, vous êtes forcément dans un « établissement sans histoires ».

Message par Anagramme le Mer 27 Nov 2013 - 19:01

Qu'appelez-vous "dangereux" ? Laughing 

Anagramme
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous aussi, vous êtes forcément dans un « établissement sans histoires ».

Message par pailleauquebec le Jeu 28 Nov 2013 - 21:44

J'ai quitté dernièrement ma "zep de gentils".

En effet il y avait tout un champ lexical assez éloigné de la réalité dans cet établissement.
Tout y contribue, de la direction, aux profs eux même, en passant par les parents et les enfants, probablement pour se rassurer (et un peu pour manipuler pour la direction).

C'est fou ce que le fait de relativiser permet d'accepter en fait.

J'ai eu le déclic quand j'ai vu une prof pleurer toute une matinée en salle des profs et qu'un collègue lui disait de pleurer pour évacuer, là j'ai commencé à prendre conscience du problème.

Une année, j'ai eu une des pires classes et le problème ça devenait soi disant ma manière de faire, de gérer les élèves, alors que je ne me laisse pas facilement déstabiliser. J'ai alors demandé ma mut.

Il faut être bien solide dans sa tête pour ne pas se faire laver le cerveau.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous aussi, vous êtes forcément dans un « établissement sans histoires ».

Message par InvitéMA le Ven 29 Nov 2013 - 0:19

Pour rafraichir les mémoires, voici les résultats d'un sondage:
http://www.neoprofs.org/t53911-sondage-quelle-est-la-pire-incivilite-ou-violence-que-vous-ayez-subie-depuis-que-vous-enseignez
64% disent avoir été insultés, menacés ou agressés...
Mais je vais réfléchir à une formulation différente, en axant sur l'établissement actuel.

InvitéMA
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous aussi, vous êtes forcément dans un « établissement sans histoires ».

Message par InvitéMA le Ven 29 Nov 2013 - 0:27

Petit sondage sur nos établissements si tranquilles:
http://www.neoprofs.org/t68810-sondage-etablissement-tranquille#2284876


InvitéMA
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum