Caroline Saliou (Apel) : "Les programmes sont trop chargés, et adaptés uniquement aux bons élèves".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Caroline Saliou (Apel) : "Les programmes sont trop chargés, et adaptés uniquement aux bons élèves".

Message par John le Jeu 28 Nov 2013 - 2:38

Que pensent les parents des programmes actuels?

Pour pouvoir être respectés, les programmes doivent être réalisables. Il faut donc arrêter de les allonger, d'ajouter des options au gré des modes! Nous avons toujours dit qu'ils étaient trop chargés, et adaptés, de fait, uniquement aux bons élèves. Ils devraient au contraire viser un niveau minimum de connaissances pour tous.

Quelles sont vos pistes de réflexion?

Il faut laisser davantage de liberté et d'autonomie aux chefs d'établissement et aux enseignants pour leur permettre d'adapter les programmes en fonction du public et du projet d'établissement. Quand on regarde du côté des pays nordiques, on voit bien que cette dynamique fonctionne. Par ailleurs, il est nécessaire d'évaluer les élèves et les enseignants. Cette évaluation doit être bienveillante. Si l'idée progresse côté élèves, l'évaluation des professeurs par les chefs d'établissement suscite encore de fortes réticences. Enfin, les nouveaux programmes ne doivent pas faire l'impasse sur les nouvelles technologies. Comment enseigne-t-on lorsque les élèves arrivent en classe avec la connaissance?
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/11/25/01016-20131125ARTFIG00567-les-programmes-scolaires-sous-le-feu-des-critiques.php

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Caroline Saliou (Apel) : "Les programmes sont trop chargés, et adaptés uniquement aux bons élèves".

Message par Igniatius le Jeu 28 Nov 2013 - 2:47

Bis repetita...


Tu parles d'une connaissance !


Je suis malgré tout en accord avec le fait que les programmes sont inadaptés : ils demeurent trop lourds en regard du nombre d'heures que nous avons, d'autant que les élèves qui nous sont envoyés en lycée sont plus hétérogènes que jamais.
Il est clair que finir le programme, c'est ne s'adresser qu'aux élèves les plus capables de suivre.

La question demeure : faut-il mélanger jusqu'à 18 ans des élèves qui perdent leur temps parce que l'on va trop lentement, avec des élèves dont certains n'ont toujours pas acquis les rudiments de 6è ?
Quand le "minimum de connaissances" n'est pas acquis depuis plusieurs années, qui définit ce minimum passé 15, 16 ou 17 ans ?...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Caroline Saliou (Apel) : "Les programmes sont trop chargés, et adaptés uniquement aux bons élèves".

Message par C'est pas faux le Jeu 28 Nov 2013 - 2:51

@John a écrit:
Que pensent les parents des programmes actuels?

Pour pouvoir être respectés, les programmes doivent être réalisables. Il faut donc arrêter de les allonger, d'ajouter des options au gré des modes! Nous avons toujours dit qu'ils étaient trop chargés, et adaptés, de fait, uniquement aux bons élèves. Ils devraient au contraire viser un niveau minimum de connaissances pour tous.

Quelles sont vos pistes de réflexion?

Il faut laisser davantage de liberté et d'autonomie aux chefs d'établissement et aux enseignants pour leur permettre d'adapter les programmes en fonction du public et du projet d'établissement. Quand on regarde du côté des pays nordiques, on voit bien que cette dynamique fonctionne. Par ailleurs, il est nécessaire d'évaluer les élèves et les enseignants. Cette évaluation doit être bienveillante. Si l'idée progresse côté élèves, l'évaluation des professeurs par les chefs d'établissement suscite encore de fortes réticences. Enfin, les nouveaux programmes ne doivent pas faire l'impasse sur les nouvelles technologies. Comment enseigne-t-on lorsque les élèves arrivent en classe avec la connaissance?
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/11/25/01016-20131125ARTFIG00567-les-programmes-scolaires-sous-le-feu-des-critiques.php
En voilà, une belle saleté scandaleusement anti-républicaine déguisée en machin progressiste. Et cash, en plus. La boboïtude se sent pousser des ailes.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum