"Sous l'ombre du faux-col effrayant de son père...": hypallage?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "Sous l'ombre du faux-col effrayant de son père...": hypallage?

Message par VicomteDeValmont le Ven 29 Nov 2013 - 23:18

"On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans." reste pourtant une "phrase culte" de l'univers rimbaldien.

VicomteDeValmont
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'ombre du faux-col effrayant de son père...": hypallage?

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Ven 29 Nov 2013 - 23:21

Ce vers, je l'avais retenu. Mais il ne m'a jamais parlé plus que ça.

Sylvain de Saint-Sylvain
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'ombre du faux-col effrayant de son père...": hypallage?

Message par User5899 le Ven 29 Nov 2013 - 23:21

@MrBrightside a écrit:On approche de Noël, je vote donc pour l'hypallage, et c'est cadeau ! professeur
Razz Razz
T'as pas honte, toi ? mdr

Tiens !



Pauvre Yorick, je vous en avais fait un bel exemple ! Sad

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'ombre du faux-col effrayant de son père...": hypallage?

Message par User5899 le Ven 29 Nov 2013 - 23:23

@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Je suis pas hyper convaincu. Le faux-col peut-être effrayant parce qu'il incarne à lui seul l'image du père, comme un symbole. Il est effrayant par ce qu'il représente, mais ça ne revient pas à dire que c'est en fait le père qui est effrayant. Il faudrait voir le contexte...
Mais c'est tout qu'est-ce que je dis depuis le début ! On n'est pas obligé de voir ici une figure, enfin ! Razz
Et il y aurait eu métonymie si, parlant de son père, l'auteur eût écrit : "me disait ce faux-col effrayant", par exemple

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'ombre du faux-col effrayant de son père...": hypallage?

Message par Oudemia le Ven 29 Nov 2013 - 23:24

@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Je suis pas hyper convaincu. Le faux-col peut-être effrayant parce qu'il incarne à lui seul l'image du père, comme un symbole. Il est effrayant par ce qu'il représente, mais ça ne revient pas à dire que c'est en fait le père qui est effrayant. Il faudrait voir le contexte...
+1
La respectabilité du faux-col, horrible pour le jeune débraillé.

Edit : Cripure topela 

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'ombre du faux-col effrayant de son père...": hypallage?

Message par User5899 le Ven 29 Nov 2013 - 23:25

@PauvreYorick a écrit:Tu ne connais pas par coeur l'Énéide? Shocked Shocked 
Vritur, infelix Yorix ! :magister:

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'ombre du faux-col effrayant de son père...": hypallage?

Message par User5899 le Ven 29 Nov 2013 - 23:26

@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Quelle que soit la taille dudit bagage, ce que je n'aime ni ne comprends, c'est qu'il nous soit imposé. Il y a du bon à ce que certaines personnes nous incitent à aller vers un certain nombre d’œuvres : cela permet de découvrir, de s'ouvrir, de ne pas rester prisonnier de ses goûts. Il nous faut des quoi-tu-connais-pas-ça. Mais c'est quand même mieux si ça ne sent pas le panthéon, le faux-pas de salon littéraire, le reproche de manque de culture. Si je manque quelque chose de passionnant avec ce poème, ça m'intéresse, mais sinon, c'est juste - un peu - désagréable. Smile

(De toute façon je n'aurai jamais les moyens intellectuels d'avoir tout bien en tête, alors je n'ai pas le choix d'être d'accord. :p )
Je vais vous dire, Copine-de-Daria et Audrey, que ce texte ne me dit rien Razz
Je suis en train de creuser un trou pour m'enterrer vivant.
Adieu, monde cruel !!

Edit Mais c'est fou, ça ! je connais le texte et le vers ne me disait absolument rien.
Bon, Audrey, tu retiendras que la prochaine fois, ça ira plus vite avec un contexte. Métonymie, non. Hypallage, possible voire probable, disons qu'elle enrichit le texte.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'ombre du faux-col effrayant de son père...": hypallage?

Message par Audrey le Ven 29 Nov 2013 - 23:36

Ce poème, par exemple, est...
...  piquant par le dénigrement du romantisme, à travers les expressions triviales, la dégradation de certaines images  gnangnan comme celle du baiser réduit à une "petite bête" (qui monte qui monte),
.... profondément charnel par la sensualité à l'oeuvre dans la construction du décor, l'évocation des pulsions de séduction, les sensations du désir,
.... plein d'humour, notamment dans la chute du texte, avec ce jeune homme qui préfère à la jeune fille la compagnie des bocks ou de la limonade, et qui maintenant qu'il a connu la griserie des amours d'été se sent prêt à de nouvelles aventures, dans les cafés devenus soudainement éclatants...

Je dis tout ça sans doute très mal, mais vraiment, ne pas connaître ce poème de Rimbaud me semble une grave lacune.
A moins, bien sûr, de connaître tous les autres textes d'Arthur.... ;-)

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'ombre du faux-col effrayant de son père...": hypallage?

Message par Audrey le Ven 29 Nov 2013 - 23:37

Voilà, l'hypallage enrichit le texte, et il n'y a pas métonymie. Ma première pensée, donc.

Ca va, je ne suis pas complètement cruche. ;-)

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'ombre du faux-col effrayant de son père...": hypallage?

Message par MrBrightside le Ven 29 Nov 2013 - 23:38

Cripure a écrit:Je vais vous dire, Copine-de-Daria et Audrey, que ce texte ne me dit rien Razz
Je ne connais pas le texte, mais je peux vous dire que la copine de Daria c'est Jane. On a les références qu'on peut Very Happy

_________________

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'ombre du faux-col effrayant de son père...": hypallage?

Message par Audrey le Ven 29 Nov 2013 - 23:39

Allez, je vous le copie...

Roman

I

On n'est pas sérieux, quand on a dix-sept ans.
- Un beau soir, foin des bocks et de la limonade,
Des cafés tapageurs aux lustres éclatants !
- On va sous les tilleuls verts de la promenade.

Les tilleuls sentent bon dans les bons soirs de juin !
L'air est parfois si doux, qu'on ferme la paupière ;
Le vent chargé de bruits - la ville n'est pas loin -
A des parfums de vigne et des parfums de bière...

II

- Voilà qu'on aperçoit un tout petit chiffon
D'azur sombre, encadré d'une petite branche,
Piqué d'une mauvaise étoile, qui se fond
Avec de doux frissons, petite et toute blanche...

Nuit de juin ! Dix-sept ans ! - On se laisse griser.
La sève est du champagne et vous monte à la tête...
On divague ; on se sent aux lèvres un baiser
Qui palpite là, comme une petite bête...

III

Le coeur fou robinsonne à travers les romans,
- Lorsque, dans la clarté d'un pâle réverbère,
Passe une demoiselle aux petits airs charmants,
Sous l'ombre du faux col effrayant de son père...

Et, comme elle vous trouve immensément naïf,
Tout en faisant trotter ses petites bottines,
Elle se tourne, alerte et d'un mouvement vif...
- Sur vos lèvres alors meurent les cavatines...

IV

Vous êtes amoureux. Loué jusqu'au mois d'août.
Vous êtes amoureux. - Vos sonnets La font rire.
Tous vos amis s'en vont, vous êtes mauvais goût.
- Puis l'adorée, un soir, a daigné vous écrire !...

- Ce soir-là..., - vous rentrez aux cafés éclatants,
Vous demandez des bocks ou de la limonade...
- On n'est pas sérieux, quand on a dix-sept ans
Et qu'on a des tilleuls verts sur la promenade.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'ombre du faux-col effrayant de son père...": hypallage?

Message par User5899 le Ven 29 Nov 2013 - 23:46

@MrBrightside a écrit:
Cripure a écrit:Je vais vous dire, Copine-de-Daria et Audrey, que ce texte ne me dit rien Razz
Je ne connais pas le texte, mais je peux vous dire que la copine de Daria c'est Jane. On a les références qu'on peut Very Happy
Elles sont excellentes, ces références. J'avais oublié Jane. En VO, a-t-elle aussi cette voix très particulière de la VF ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'ombre du faux-col effrayant de son père...": hypallage?

Message par Audrey le Ven 29 Nov 2013 - 23:48

J'adore les voix de la VF...

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'ombre du faux-col effrayant de son père...": hypallage?

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Ven 29 Nov 2013 - 23:59

Si je devais défendre Rimbaud, je m'attacherais à montrer la critique des valeurs et de conceptions parfois toujours en place qu'opère sa manière, et la critique du romantisme en fait partie. Mais on la trouve dans bien d'autres poèmes du Monsieur - idem pour le reste, qui en soi je l'avoue m'intéresse moins - du coup je ne vois pas où est ma "grave lacune". :/

Oui, je te rejoignais Cripure. On peut y lire une hypallage, ou pas... Ne pas y voir de figure ne me semble pas appauvrissant : je trouve juste la lecture d'Oudemia.

@Audrey a écrit:J'adore les voix de la VF...
Là on est d'accord.

Sylvain de Saint-Sylvain
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'ombre du faux-col effrayant de son père...": hypallage?

Message par PauvreYorick le Sam 30 Nov 2013 - 13:44

Cripure a écrit:Pauvre Yorick, je vous en avais fait un bel exemple ! Sad
Une petite aide pour ma mémoire défaillante?

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'ombre du faux-col effrayant de son père...": hypallage?

Message par Robin le Sam 30 Nov 2013 - 14:20

Le coeur fou robinsonne à travers les romans,
- Lorsque, dans la clarté d'un pâle réverbère,
Passe une demoiselle aux petits airs charmants,
"Sous l'ombre du faux col effrayant de son père.."

Le faux col a évidemment une dimension symbolique : le père est effrayant parce qu'il porte un faux-col, symbole de respectabilité bourgeoise. Ce faux col symbolise (c'est pourquoi on peut effectivement hésiter : dimension métonymique, hyperbolique et/ ou allégorique ?) la rigueur intransigeante de l'autorité paternelle, "sous l'ombre" (sous la tutelle, l'autorité) de laquelle se trouve la jeune fille. Le faux col est effrayant pour le poète, mais aussi et surtout pour la jeune fille. Il est comme une "barrière" qui se dresse contre toute velléité d'approche. Mais on sent tout de même l'humour, l'ironie de Rimbaud : le père, représentant des "valeurs bourgeoises", est plus ridicule qu'effrayant et l'antithèse "petits airs charmants"/"col effrayant" évoque une caricature de l'époque (Daumier).


Dernière édition par Robin le Dim 1 Déc 2013 - 9:41, édité 2 fois

Robin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'ombre du faux-col effrayant de son père...": hypallage?

Message par User5899 le Sam 30 Nov 2013 - 16:03

@PauvreYorick a écrit:
Cripure a écrit:Pauvre Yorick, je vous en avais fait un bel exemple ! Sad
Une petite aide pour ma mémoire défaillante?
Ben je vous ai désigné par "la philosophie" Razz

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'ombre du faux-col effrayant de son père...": hypallage?

Message par PauvreYorick le Sam 30 Nov 2013 - 16:05

Rhâââ...

boulet 

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'ombre du faux-col effrayant de son père...": hypallage?

Message par Robin le Dim 1 Déc 2013 - 9:48

Le faux-col joue un grand rôle dans l'imaginaire des artistes bohème au XIXème comme symbole de la bourgeoisie... On le voit aussi chez Verlaine, évoquant Monsieur Prudhomme dans les Poèmes saturniens :

http://blog.crdp-versailles.fr/1eres4michelet/public/Rimbaud/Documents_complementaires_texte_2.pdf



Robin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'ombre du faux-col effrayant de son père...": hypallage?

Message par Audrey le Dim 1 Déc 2013 - 15:02

Merci Robin... Je ne me posais pas de question sur le sens du faux-col, ça, ça allait... ;-)

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum