Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Message par cunégonde le Sam 30 Nov 2013 - 18:36

@Dinosaura a écrit:
@Trinity a écrit:
@Lefteris a écrit:Je me reconnais . J'évite d'ailleurs l'escalier central  quand ils y sont. Ca vrille les tympans, quelques minutes sont effectivement un enfer
Nous avons l'obligation d'aller chercher les élèves dans la cour après les récréations. La montée des deux étages (escaliers en colonne ouverte, qui résonnent) me donne envie d'emmener des boules quiès tellement ces minutes me sont éprouvantes.
Même chose pour moi. Et l'enfer commence dans la cour quand il faut les faire ranger et qu'ils ne le sont pas (jamais en fait).
Pourquoi devons-nous aller chercher les élèves dans la cour et leur tenir la porte de l'escalier? Est-ce vraiment notre travail? Pourquoi ne restons-nous pas bien au chaud dans les salles?
Est-ce qu'au moins nous ne pourrions être déchargés de cette corvée? Est-ce qu'on passe le CAPES ou l'Agregation pour tenir la porte aux élèves?

cunégonde
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Message par Lefteris le Sam 30 Nov 2013 - 19:02

@Lelapinblanc a écrit:C'est la même chose pour moi, je me questionne beaucoup. Je me suis énervée avec ma classe de 4eme (très bruyants) et je leur ai demandé si c'était comme ça dans tous les cours. Réponse générale "ah oui, mais c'est pire dans plein d'autres cours, on est juste calmes en histoire et en musique"...Et c'est marrant comme lorsque je discute avec les collègues, ça a l'air d'aller. Je ne pense pas être intolérante au bruit, mais je ne veux pas que l'on parle quand je parle, et j'en ai marre d'attendre qu'ils fassent le silence avant de prendre la parole. J'aime bien l'idée de les faire travailler en autonomie, et je circule ensuite dans la classe pour les aider, mais je pense que je vais arrêter, il y a trop de bruit et je ne vois pas comment gérer cela...            
La "mise en activité", ça ne marche pratiquement jamais. Il faut avoir des demi-classes pur surveiller tout le monde, 6 ou 7 groupes de deux, c'est limite . En classe entière, ils en profitent pour ne rien faire, dès qu'on a le dos tourné. En groupe à partir de trois, deux regardent le troisième travailler, quand ce n'est pas trois qui jacassent. Ce sont des fables vendues par les IUFM.
Yogi a écrit:
Les collègues pour qui "tout va bien" ne disent pas forcément la vérité,certains ont de basses exigences,bref,ne surtout pas se comparer aux autres!
Evidemment, et n'avoir aucun complexe à le dire : je suis un de ceux qui fustigent le plus le bruit, qui le disent, parce que je suis totalement intolérant aux bavardages, mais je sais que je suis un de ceux qui en a le moins.

@Paratge a écrit:Ne pas supporter le bruit est malheureusement vu comme une bizarrerie.

Eh bien tant pis, j'assume..Very Happy 

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Message par Paratge le Sam 30 Nov 2013 - 19:07

La mise en activité c'est la mise en bruit. Very Happy 
"Bruit pédagogique" disent les pédagos sans vergogne.

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Message par Lefteris le Sam 30 Nov 2013 - 19:08

@Paratge a écrit:La mise en activité c'est la mise en bruit. Very Happy 
"Bruit pédagogique" disent les pédagos sans vergogne.
Ils savent au moins manier l'oxymore , voire l'adynaton Rolling Eyes 

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Message par Paratge le Sam 30 Nov 2013 - 19:12

@Lefteris a écrit:
@Paratge a écrit:La mise en activité c'est la mise en bruit. Very Happy 
"Bruit pédagogique" disent les pédagos sans vergogne.
Ils savent au moins manier l'oxymore , voire l'adynaton Rolling Eyes 
Après au moins 2 500 ans de tâtonnements, les pédagos vinrent et réussirent l'impossible.cheers

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Message par Dinosaura le Sam 30 Nov 2013 - 19:19

Mais comment en est-on arrivé à autoriser ou du moins légitimer le bruit ? Je ne supporte plus (pas) être prise pour un paillasson, et le fait que les élèves puissent "faire salon" ou me couper la parole en fait partie.

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Message par Lefteris le Sam 30 Nov 2013 - 19:20

@Paratge a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Paratge a écrit:La mise en activité c'est la mise en bruit. Very Happy 
"Bruit pédagogique" disent les pédagos sans vergogne.
Ils savent au moins manier l'oxymore , voire l'adynaton Rolling Eyes 
Après au moins 2 500 ans de tâtonnements, les pédagos vinrent et réussirent l'impossible.cheers
Il n'y avait qu'un crétin comme Pythagore  pour faire du silence la première condition de l'enseignement. Il n'est excusable d'avoir propagé cette hérésie pendant  plus de 2500 ans que parce qu'il n'avait pas lu Meirieu et ses disciples, dont l'activité messianique illumine notre institution.
@Dinosaura a écrit:Mais comment en est-on arrivé à autoriser ou du moins légitimer le bruit ? Je ne supporte plus (pas) être prise pour un paillasson, et le fait que les élèves puissent "faire salon" ou me couper la parole en fait partie.
Par la conjugaison de plusieurs phénomènes : enfant roi à qui il ne faut rien interdire, et dont la parole est valorisée par principe , bruit permanent partout comme dit Paratge, modèle des "débats" ou tout le monde monologue, démission des adultes qui préfèrent laisser faire que lutter...


Dernière édition par Lefteris le Sam 30 Nov 2013 - 19:26, édité 1 fois

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Message par Dinosaura le Sam 30 Nov 2013 - 19:20

@yogi a écrit:Les collègues pour qui "tout va bien" ne disent pas forcément la vérité,certains ont de basses exigences,bref,ne surtout pas se comparer aux autres!
J'en ai marre aussi de faire le flic depuis 10 ans dans des bahuts ZEP ECLAIR et compagnie et je pense que suis de plus en plus aigrie par le métier qui était pourtant ma passion.

+ 10000

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Message par Lefteris le Sam 30 Nov 2013 - 19:32

@Dinosaura a écrit:
@yogi a écrit:Les collègues pour qui "tout va bien" ne disent pas forcément la vérité,certains ont de basses exigences,bref,ne surtout pas se comparer aux autres!
J'en ai marre aussi de faire le flic depuis 10 ans dans des bahuts ZEP ECLAIR et compagnie et je pense que suis de plus en plus aigrie par le métier qui était pourtant ma passion.
+ 10000
La chose à ne pas faire, c'est s'aigrir , cela veut dire qu'on place son métier au centre de sa vie, et non comme un moyen pour vivre. Là, je discute de ça, mais autrement, je fais des tas de choses, et moins je les vois pour la plupart, mieux je me porte. Il faut que les enseignants acceptent de faire, comme 99% de la population, un métier peu intéressant , se faire une raison (ça va empirer, sauf miracle) , et reporter ses centres d'intérêt sur sa vie à côté. Evidemment, on aimerait qu'il en soit autrement , mais bon ...
Il me semble que le malheur vient de la distorsion entre les attentes et la réalité.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Message par yogi le Sam 30 Nov 2013 - 22:39

@Lefteris a écrit:
@Dinosaura a écrit:
@yogi a écrit:Les collègues pour qui "tout va bien" ne disent pas forcément la vérité,certains ont de basses exigences,bref,ne surtout pas se comparer aux autres!
J'en ai marre aussi de faire le flic depuis 10 ans dans des bahuts ZEP ECLAIR et compagnie et je pense que suis de plus en plus aigrie par le métier qui était pourtant ma passion.
+ 10000
La chose à ne pas faire, c'est s'aigrir , cela veut dire qu'on place son métier au centre de sa vie, et non comme un moyen pour vivre. Là, je discute de ça, mais autrement, je fais des tas de choses, et moins je les vois pour la plupart, mieux je me porte. Il faut que les enseignants acceptent de faire, comme 99% de la population, un métier peu intéressant , se faire une raison (ça va empirer, sauf miracle) , et reporter ses centres d'intérêt sur sa vie à côté. Evidemment, on aimerait qu'il en soit autrement , mais bon ...
Il me semble que le malheur vient de la distorsion entre les attentes et la réalité.
Je vois mon métier maintenant comme quelque chose qui me fait payer les factures mais je ne suis plus épanouie dans mon taf.J'en ai parlé plusieurs fois sur le forum que je prépare ma reconversion donc je n'ai pas de problèmes.Je mets tout en place pour passer à autre chose,en douceur!

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Message par InvitéeD2 le Sam 30 Nov 2013 - 22:56

La mise en activité c'est la mise en bruit. Very Happy 
"Bruit pédagogique" disent les pédagos sans vergogne.
Il n'y avait qu'un crétin comme Pythagore  pour faire du silence la première condition de l'enseignement. Il n'est excusable d'avoir propagé cette hérésie pendant  plus de 2500 ans que parce qu'il n'avait pas lu Meirieu et ses disciples, dont l'activité messianique illumine notre institution.
Non-non, vous êtes encore en-deçà de la réalité. Moi qui suis en formation, je peux vous faire partager la bonne parole et répandre les lumières des formateurs. idee Accrochez-vous, c'est coton. La seule solution pour que les élèves apprennent quelque chose, c'est qu'ils la comprennent (jusque là...). Et la seule solution pour que les élèves comprennent quelque chose, c'est qu'elle leur parle, qu'elle ait une incarnation concrète à leurs yeux. Et la seule solution pour qu'un enseignement ait une valeur concrète, donc réelle aux yeux des élèves est qu'ils aient participé à son émergence, qu'ils aient été actifs dans le processus de construction. Et, et, et... Et la seule solution pour qu'ils soient vraiment actifs dans le processus de construction, c'est de les mettre en activité, pour qu'ils soient seuls face à la "situation-problème".

Donc si je résume, la seule solution pour que les élèves comprennent, donc progressent, c'est le bruit. Haaaaalleluia ! cheers 

InvitéeD2
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Message par marininha le Sam 30 Nov 2013 - 22:57

Le même problème pour moi aussi ! Je me retrouve dans ces propos. ZEP/APV/ECLAIR et toutes appellations possibles, je sature. C'est ma 6e année en poste, les élèves sont, honnêtement, gentils mais tellement bruyants ... Mardi j'ai craqué, avec des 6e (6e heure de cours de la journée), ils étaient en grappe autour du bureau pour que je réponde immédiatement à leur question qui ne souffrait visiblement pas une minute d'attente, à piailler ... Et bien plutôt que de hurler oupunir, je suis sortie de la salle, j'ai fermé la porte, et j'ai attendu ... Ça soulage, j'ai vu la principale qui les a pourris et m'a ordonné de rentrer chez moi me reposer (je suis enceinte, ceci explique peut-être aussi cela), ils ont eu 2 heures à bosser avec une surveillante. Je ne supporte plus les bruits, même s'ils viennent d'élèves sympas. J'essaie de faire respecter les règles (on entre, on sort ses affaires, on attend debout à côté de sa chaise en silence pour pouvoir s'asseoir, on prend le temps en début d'heure pour répondre aux questions) depuis le début de l'année mais, de la 6e à la 3e, même combat, dès la cour c'est "madâââââââââme, eskiyavédédevoââââââârs" et autres ... RAaaaaahhhhhhh furieux  

marininha
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Message par Dinosaura le Dim 1 Déc 2013 - 1:31

@marininha a écrit:Le même problème pour moi aussi ! Je me retrouve dans ces propos. ZEP/APV/ECLAIR et toutes appellations possibles, je sature. C'est ma 6e année en poste, les élèves sont, honnêtement, gentils mais tellement bruyants ... Mardi j'ai craqué, avec des 6e (6e heure de cours de la journée), ils étaient en grappe autour du bureau pour que je réponde immédiatement à leur question qui ne souffrait visiblement pas une minute d'attente, à piailler ... Et bien plutôt que de hurler oupunir, je suis sortie de la salle, j'ai fermé la porte, et j'ai attendu ... Ça soulage, j'ai vu la principale qui les a pourris et m'a ordonné de rentrer chez moi me reposer (je suis enceinte, ceci explique peut-être aussi cela), ils ont eu 2 heures à bosser avec une surveillante. Je ne supporte plus les bruits, même s'ils viennent d'élèves sympas. J'essaie de faire respecter les règles (on entre, on sort ses affaires, on attend debout à côté de sa chaise en silence pour pouvoir s'asseoir, on prend le temps en début d'heure pour répondre aux questions) depuis le début de l'année mais, de la 6e à la 3e, même combat, dès la cour c'est "madâââââââââme, eskiyavédédevoââââââârs" et autres ... RAaaaaahhhhhhh furieux  
Rhôôô c'est mon quotidien que tu décris ! Je satuuuuuure !

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Message par kero le Dim 1 Déc 2013 - 2:57

@Trinity a écrit:
@JPhMM a écrit:Les miens restent debout jusqu'à ce que je constate l'installation achevée d'un silence absolu.
Hier, une classe est restée 7 min debout.
C'est ce que je fais aussi. Mais j'ai déjà des classes qui ont passé l'heure debout sans qu'il n'y ait jamais le silence.
Il m'est arrivé d'attendre des plombes avant d'avoir le calme. En les regardant, l'air menaçant (enfin ...), en me disant que ça va finir par arriver. Parfois, ça n'arrive jamais. Il m'est arrivé d'attendre 20 minutes avant que ça se calme.

Peine perdue, s'ils sont vraiment agités, dès qu'ils sont assis, le bordel va reprendre illico.

Maintenant, je la joue plus pragmatique. Dès qu'on est en classe, je fais quelques rappels à Kevina et Kevinou, jusqu'à ce que la classe soit à peu près calmée, avec un ordre tout relatif. Je n'attends pas le silence parfait mais juste que ça ressemble à quelque chose, et là je dis "asseyez-vous, sortez vos affaires". Parfois, l'affaire est réglée en 7,5 secondes chrono.

Franchement, vouloir avoir le calme absolu avant de les faire s'asseoir, c'est juste une perte de temps. Ça semble super important, mais c'est des conneries. Ce qu'il faut, c'est perdre le moins de temps au début et se mettre le plus rapidement au boulot. D'ailleurs, pour cette même raison, je perds même plus du temps dans la cour à attendre qu'isl s'amènent. Je vais au rang, je leur dit "On y va", et je décolle. Après, ceux qui arrivent en retard dans la classe, je gère de manière plus ou moins sérieuse selon mon humeur du moment. Et d'ailleurs je m'embête plus à tenter de les faire se ranger proprement à l'extérieur. J'arrive devant la classe et : "Bonjour. Entrez".

Depuis que je fonctionne comme ça, je gagne probablement 10 minutes par cours.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Message par MrCailloux le Dim 1 Déc 2013 - 3:05

Avec mon année de gardien de zoo, j'ai l'impression d'être devenu pénible... la plupart écoutent... es mêmes qui bavardent tout le temps (sans déranger le groupe) mais j'ai tendance à sortir les crocs... surtout depuis la semaine avant les vacances, ou leur travaux sont moins bons car ils n'écoutent pas les consignes/conseils... et ça m'agace... alors que je pourrai faire ma correction de TP, bilan de cours (bon pour le cours ils sont attentifs) mais pas sur que ce soit pris... (quant au travail en lui même en classe, il n'est jamais fini à cause des bavardages).

_________________
2016-2017: 4 6ème, 2 5ème, 4 4ème + PP (T2)
2015-2016: 2 5ème, 4 4ème, 4 3ème + PP (Néotit')
2014-2015: 5 2nde, 2 1ES/L, 3 MPS (Stagiaire)
2013-2014: 2 2nde (CAD2)
2012-2013: 2 6ème, 6 5ème, 2 4ème, 2 3ème, 1 2nde MPS

MrCailloux
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Message par yogi le Dim 1 Déc 2013 - 3:43

@MrCailloux a écrit:Avec mon année de gardien de zoo, j'ai l'impression d'être devenu pénible... la plupart écoutent... es mêmes qui bavardent tout le temps (sans déranger le groupe) mais j'ai tendance à sortir les crocs... surtout depuis la semaine avant les vacances, ou leur travaux sont moins bons car ils n'écoutent pas les consignes/conseils... et ça m'agace... alors que je pourrai faire ma correction de TP, bilan de cours (bon pour le cours ils sont attentifs) mais pas sur que ce soit pris... (quant au travail en lui même en classe, il n'est jamais fini à cause des bavardages).
Quand j'entends les élèves se comporter comme des animaux,je dis :"Oh je ne travaille pas dans un zoo ni au cirque!"
En fait tu as raison,je suis aussi gardienne de zoo ,on ne me l'avait pas dit,c'est tout! Razz  Evil or Very Mad 

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Message par Dinosaura le Dim 1 Déc 2013 - 11:52

@yogi a écrit:
@MrCailloux a écrit:Avec mon année de gardien de zoo, j'ai l'impression d'être devenu pénible... la plupart écoutent... es mêmes qui bavardent tout le temps (sans déranger le groupe) mais j'ai tendance à sortir les crocs... surtout depuis la semaine avant les vacances, ou leur travaux sont moins bons car ils n'écoutent pas les consignes/conseils... et ça m'agace... alors que je pourrai faire ma correction de TP, bilan de cours (bon pour le cours ils sont attentifs) mais pas sur que ce soit pris... (quant au travail en lui même en classe, il n'est jamais fini à cause des bavardages).
Quand j'entends les élèves se comporter comme des animaux,je dis :"Oh je ne travaille pas dans un zoo ni au cirque!"
En fait tu as raison,je suis aussi gardienne de zoo ,on ne me l'avait pas dit,c'est tout! Razz  Evil or Very Mad 
Même impression ici. Avec le sentiment désagréable en plus de ne pas être prise au sérieux par ma (la) hiérarchie.
Je vois les élèves comme de petits d'homme (je ne dis pas autre chose, même si je le pense, cela serait mal interprété et censuré par la charte) mal dégrossis - enfin disons mal/pas élevés - qui n'ont pas appris à contrôler leurs pulsions - leur "spontanéité" diraient les pédagol... - et croient leur opinion tout aussi légitime que le savoir dispensé, et donc se sentant autorisés à parler pour ne rien dire et sans y avoir été conviés. D'ailleurs, ils n'ont même pas honte de ce qu'ils disent, au contraire ! c'est l'époque bénie de la "décomplexion" face à l'ignorance...

Pas prise au sérieux par ma hiérarchie donc, car quand j'osais critiquer la puérilité de mes 6e l'autre jour, je me suis vu renvoyer dans les cordes par ma CDE qui a bien sûr couvert ces agissements en disant que ces pauvres petits n'étaient que des 6e, des petits nenfants (rien à voir avec le fait qu'ils ont été mal éduqués bien sûr). Et donc, en plus de subir le manque d'éducation de nos chères têtes blondes (brunes etc), on voit notre expertise niée, et on passe pour la personne qui s'est trompée de métier parce qu'on refuse ces problèmes de comportement...
(Comme si l'on pouvait instruire correctement quand le préalable éducatif n'est pas assuré... Mais bon, il s'agit de faire de nous des "gardiens de zoo" donc, qui allons régler les comportements des enfants de la patrie afin d'en faire de bons petits citoyens récitant leur catéchisme du "vivrensemble" et du "racismecémal" mais dépourvus d'esprit critique et d'esprit de contestation, bref parfaits pour accepter leur future condition de consommateurs/employés dociles et jetables pas chers...).

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Message par Lefteris le Dim 1 Déc 2013 - 13:12

Dalathée2 a écrit:
La mise en activité c'est la mise en bruit. Very Happy 
"Bruit pédagogique" disent les pédagos sans vergogne.
Il n'y avait qu'un crétin comme Pythagore  pour faire du silence la première condition de l'enseignement. Il n'est excusable d'avoir propagé cette hérésie pendant  plus de 2500 ans que parce qu'il n'avait pas lu Meirieu et ses disciples, dont l'activité messianique illumine notre institution.
Non-non, vous êtes encore en-deçà de la réalité. Moi qui suis en formation, je peux vous faire partager la bonne parole et répandre les lumières des formateurs. idee Accrochez-vous, c'est coton. La seule solution pour que les élèves apprennent quelque chose, c'est qu'ils la comprennent (jusque là...). Et la seule solution pour que les élèves comprennent quelque chose, c'est qu'elle leur parle, qu'elle ait une incarnation concrète à leurs yeux. Et la seule solution pour qu'un enseignement ait une valeur concrète, donc réelle aux yeux des élèves est qu'ils aient participé à son émergence, qu'ils aient été actifs dans le processus de construction. Et, et, et... Et la seule solution pour qu'ils soient vraiment actifs dans le processus de construction, c'est de les mettre en activité, pour qu'ils soient seuls face à la "situation-problème".

Donc si je résume, la seule solution pour que les élèves comprennent, donc progressent, c'est le bruit. Haaaaalleluia ! cheers 
Encore des gens qui ont inventé l'eau chaude ... Les ESPE sont bien les IUFM Twisted Evil 
Quand à ce jargon  : "émergence"  à toutes les sauces ,  "actifs dans le processus de construction"  , je fais de l'urticaire...

@kero a écrit:Il m'est arrivé d'attendre 20 minutes avant que ça se calme.

Peine perdue, s'ils sont vraiment agités, dès qu'ils sont assis, le bordel va reprendre illico.
[... ] Après, ceux qui arrivent en retard dans la classe, je gère de manière plus ou moins sérieuse selon mon humeur du moment. Et d'ailleurs je m'embête plus à tenter de les faire se ranger proprement à l'extérieur. J'arrive devant la classe et : "Bonjour. Entrez".

Depuis que je fonctionne comme ça, je gagne probablement 10 minutes par cours.
Ca marche à une condition : il fut poser un ultimatum " je compte jusqu'à 10, le premier que je prends à parler encore est exclu ou collé...". Et tu comptes sur les doigts.

@Dinosaura a écrit:
Je vois les élèves comme de petits d'homme (je ne dis pas autre chose, même si je le pense, cela serait mal interprété et censuré par la charte) mal dégrossis - enfin disons mal/pas élevés - qui n'ont pas appris à contrôler leurs pulsions - leur "spontanéité" diraient les pédagol... - et croient leur opinion tout aussi légitime que le savoir dispensé, et donc se sentant autorisés à parler pour ne rien dire et sans y avoir été conviés. D'ailleurs, ils n'ont même pas honte de ce qu'ils disent, au contraire ! c'est l'époque bénie de la "décomplexion" face à l'ignorance...

Pas prise au sérieux par ma hiérarchie donc, car quand j'osais critiquer la puérilité de mes 6e l'autre jour, je me suis vu renvoyer dans les cordes par ma CDE qui a bien sûr couvert ces agissements en disant que ces pauvres petits n'étaient que des 6e, des petits nenfants (rien à voir avec le fait qu'ils ont été mal éduqués bien sûr). Et donc, en plus de subir le manque d'éducation de nos chères têtes blondes (brunes etc), on voit notre expertise niée, et on passe pour la personne qui s'est trompée de métier parce qu'on refuse ces problèmes de comportement...
(Comme si l'on pouvait instruire correctement quand le préalable éducatif n'est pas assuré... Mais bon, il s'agit de faire de nous des "gardiens de zoo" donc, qui allons régler les comportements des enfants de la patrie afin d'en faire de bons petits citoyens récitant leur catéchisme du "vivrensemble" et du "racismecémal" mais dépourvus d'esprit critique et d'esprit de contestation, bref parfaits pour accepter leur future condition de consommateurs/employés dociles et jetables pas chers...).
C'est exactement ça : il faudrait gérer voire valoriser la pulsion  , au lieu d'apprendre à la contrôler, ce qui est le rôle de l'adulte. Le simple terme d'adolescent indique pourtant un processus (le suffixe -sc- , désolé pour le  cours de ), soulignant l'état de transition entre le caractère animal et auto-centré de l'enfant, et l'état d'adulte, qui est contrainte  permanente  . D'ailleurs le fameux "vivrensemble" qui a remplacé le civisme , ça ne serait pas s'effacer un peu pour ne pas déborder sur les autres ? Rolling Eyes .
Quant à la révolte, la plupart n'ont que celle qui touche leur petit confort. Interdire à un élève de siroter son petit soda en cours peut amener un vraie crise (déjà vu) , mais une vraie injustice laissera le même de marbre. Je leur montre  parfois, avec des textes,  des enfants de la moitié de leur âge qui fabriquent des briques ou montent des pièces électroniques , ça en laisse beaucoup indifférents, quand ce n'est pas  : "trop la chance, il vont pas à l'école".


Dernière édition par Lefteris le Dim 1 Déc 2013 - 20:35, édité 1 fois

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Message par kero le Dim 1 Déc 2013 - 13:18

@Lefteris a écrit:Ca marche à une condition : il fut poser un ultimatum " je compte jusqu'à 10, le premier que je prends à parler encore est exclu ou collé...". Et tu comptes sur les doigts.
J'ai une autre méthode, qui marche pas mal aussi. Si ça reste trop le boxon malgré les rappels initiaux, je punis au hasard en lançant bien fort: "Kevin, punition. Kevina, punition", jusqu'à ce que ça se calme. Ça vient très vite, en général.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Message par Lelapinblanc le Dim 1 Déc 2013 - 15:31

Ca fait du bien cette discussion, on voit qu'on est pas seul, ça soulage !!!
Je crois qu'effectivement il y a souvent de la démagogie de la part de certains pour qui "c'est bon, ils ont le droit de s'exprimer".
Je suis en train de remplir les bulletins, et certains élèves bruyants voire pénibles, de qui tout le monde se plaint en salle des profs ont droit à des "élève sympathique, mais attention aux petits bavardages"...
La classe bruyante devient "dynamique", pour la langue de bois certains collègues valent tous les politiciens...Je ne comprends pas l'intérêt, je ne casse pas les élèves, je leur dis ce que je pense de leurs capacités, de leur attitude, tant en classe que sur leur bulletin c'est tout...
Un élève qui vient 1 fois sur 10, qui joue la terreur et qui s'est permis d'insulter une collègue a du "tu peux vraiment avoir d'excellents résultats, avec un petit peu plus d'efforts" !!!
Je suis atterrée, et pourtant je suis très loin d'être autoritaire, je trouve que je suis trop cool avec les élèves, justement... Mais on est là pour leur faire apprendre des choses, pour qu'ils apprennent à vivre en société, pas pour garder un troupeau !!!Les respecter, c'est aussi poser des limites, non ?

Lelapinblanc
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Message par yogi le Dim 1 Déc 2013 - 20:34

@Lelapinblanc a écrit:Ca fait du bien cette discussion, on voit qu'on est pas seul, ça soulage !!!
Je crois qu'effectivement il y a souvent de la démagogie de la part de certains pour qui "c'est bon, ils ont le droit de s'exprimer".
Je suis en train de remplir les bulletins, et certains élèves bruyants voire pénibles, de qui tout le monde se plaint en salle des profs ont droit à des "élève sympathique, mais attention aux petits bavardages"...
La classe bruyante devient "dynamique", pour la langue de bois certains collègues valent tous les politiciens...Je ne comprends pas l'intérêt, je ne casse pas les élèves, je leur dis ce que je pense de leurs capacités, de leur attitude, tant en classe que sur leur bulletin c'est tout...
Un élève qui vient 1 fois sur 10, qui joue la terreur et qui s'est permis d'insulter une collègue a du "tu peux vraiment avoir d'excellents résultats, avec un petit peu plus d'efforts" !!!
Je suis atterrée, et pourtant je suis très loin d'être autoritaire, je trouve que je suis trop cool avec les élèves, justement... Mais on est là pour leur faire apprendre des choses, pour qu'ils apprennent à vivre en société, pas pour garder un troupeau !!!Les respecter, c'est aussi poser des limites, non ?


Of course,c'est primordial! Ils cherchent les limites constamment,on doit les donner! D'ailleurs quand j'essaie d'etre sympa,ils en profitent pour devenir familier donc je reste froide et stricte:on avance mieux ainsi. C'est pour moi ce qui marche le mieux.

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Message par Fesseur Pro le Dim 1 Déc 2013 - 21:07

@kero a écrit:
@Lefteris a écrit:Ca marche à une condition : il faut poser un ultimatum " je compte jusqu'à 10, le premier que je prends à parler encore est exclu ou collé...". Et tu comptes sur les doigts.
J'ai une autre méthode, qui marche pas mal aussi. Si ça reste trop le boxon malgré les rappels initiaux, je punis au hasard en lançant bien fort: "Kevin, punition. Kevina, punition", jusqu'à ce que ça se calme. Ça vient très vite, en général.
C'est un peu long jusqu'à 10, jusqu'à 5 suffit.
Pas sûr que punir au hasard soit une bonne solution.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Message par Lefteris le Dim 1 Déc 2013 - 21:54

@Lelapinblanc a écrit:Ca fait du bien cette discussion, on voit qu'on est pas seul, ça soulage !!!
Je crois qu'effectivement il y a souvent de la démagogie de la part de certains pour qui "c'est bon, ils ont le droit de s'exprimer".
Je suis en train de remplir les bulletins, et certains élèves bruyants voire pénibles, de qui tout le monde se plaint en salle des profs ont droit à des "élève sympathique, mais attention aux petits bavardages"...
La classe bruyante devient "dynamique", pour la langue de bois certains collègues valent tous les politiciens...Je ne comprends pas l'intérêt, je ne casse pas les élèves, je leur dis ce que je pense de leurs capacités, de leur attitude, tant en classe que sur leur bulletin c'est tout...
Un élève qui vient 1 fois sur 10, qui joue la terreur et qui s'est permis d'insulter une collègue a du "tu peux vraiment avoir d'excellents résultats, avec un petit peu plus d'efforts" !!!
Je suis atterrée, et pourtant je suis très loin d'être autoritaire, je trouve que je suis trop cool avec les élèves, justement... Mais on est là pour leur faire apprendre des choses, pour qu'ils apprennent à vivre en société, pas pour garder un troupeau !!!Les respecter, c'est aussi poser des limites, non ?
Déjà , j'ai toujours été étonné ds jugement du genre "agréable", "sympathique" . Comme les points d'exclamation sur les bulletins.Il faut à mon avis s'en tenir au travail, comportement, efforts, donner quelques conseils "il faut faire ceci..."... et être le plus neutre possible. Le bulletin s'adresse à plein de lecteurs : parents, direction , autres professeurs de la classe, professeurs de l'année suivante éventuellement.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Message par nuages le Dim 1 Déc 2013 - 22:02

@Lefteris a écrit:   moins je les vois pour la plupart, mieux je me porte. Il faut que les enseignants acceptent de faire, comme 99% de la population, un métier peu intéressant , se faire une raison (ça va empirer, sauf miracle) , et reporter ses centres d'intérêt sur sa vie à côté. Evidemment, on aimerait qu'il en soit autrement , mais bon ...
Depuis deux ou trois ans j'en suis venue à penser comme toi, ce qui me permet de ne rien dramatiser alors que les collègues très investies en souffrent , parfois gravement;  mais  je trouve un peu dommage d'avoir pris cette distance (au propre comme au figuré car j'ai choisi d'habiter désormais  loin de mon travail). Les élèves ne sont pas les seuls en cause , ce sont surtout les réformes qui ont cassé mon enthousiasme.

nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Message par Lefteris le Dim 1 Déc 2013 - 22:22

@nuages a écrit:
@Lefteris a écrit:   moins je les vois pour la plupart, mieux je me porte. Il faut que les enseignants acceptent de faire, comme 99% de la population, un métier peu intéressant , se faire une raison (ça va empirer, sauf miracle) , et reporter ses centres d'intérêt sur sa vie à côté. Evidemment, on aimerait qu'il en soit autrement , mais bon ...
Depuis deux ou trois ans j'en suis venue à penser comme toi, ce qui me permet de ne rien dramatiser alors que les collègues très investies en souffrent , parfois gravement;  mais  je trouve un peu dommage d'avoir pris cette distance (au propre comme au figuré car j'ai choisi d'habiter désormais  loin de mon travail). Les élèves ne sont pas les seuls en cause , ce sont surtout les réformes qui ont cassé mon enthousiasme.
Tout va ensemble, les réformes sont suivistes , elles accompagnent la dégradation et la provoquent tout à tour.
Ma vision ne m'empêche nullement de faire mon travail , je me vois comme une personne qualifiée à qui on demanderait de faire des cours, pas un croisé. J'ai même l'impression de travailler plus sereinement, plus objectivement, d'aller à l'essentiel. Et ce faisant, ça me libère l'esprit, je me suis remis à lire pas mal, pour le plaisir. Mais j'ai toujours eu plus de recul, l'impression de voir les choses de l'extérieur, comme si je' n'étais pas tout à fait  du "milieu", étant entré tard.
Cela dit, j'ai deux classes correctes cette année, tranquilles , pas toujours très forts, essayant de faire quelque chose, pas sans cesse agressifs, dans le conflit,  et je reconnais que c'est plus  agréable.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : Je ne supporte plus mes classes (bruyantes)

Message par Al le Lun 2 Déc 2013 - 17:22

@yogi a écrit:
@Lelapinblanc a écrit:Ca fait du bien cette discussion, on voit qu'on est pas seul, ça soulage !!!
Je crois qu'effectivement il y a souvent de la démagogie de la part de certains pour qui "c'est bon, ils ont le droit de s'exprimer".
Je suis en train de remplir les bulletins, et certains élèves bruyants voire pénibles, de qui tout le monde se plaint en salle des profs ont droit à des "élève sympathique, mais attention aux petits bavardages"...
La classe bruyante devient "dynamique", pour la langue de bois certains collègues valent tous les politiciens...Je ne comprends pas l'intérêt, je ne casse pas les élèves, je leur dis ce que je pense de leurs capacités, de leur attitude, tant en classe que sur leur bulletin c'est tout...
Un élève qui vient 1 fois sur 10, qui joue la terreur et qui s'est permis d'insulter une collègue a du "tu peux vraiment avoir d'excellents résultats, avec un petit peu plus d'efforts" !!!
Je suis atterrée, et pourtant je suis très loin d'être autoritaire, je trouve que je suis trop cool avec les élèves, justement... Mais on est là pour leur faire apprendre des choses, pour qu'ils apprennent à vivre en société, pas pour garder un troupeau !!!Les respecter, c'est aussi poser des limites, non ?
Of course,c'est primordial! Ils cherchent les limites constamment,on doit les donner! D'ailleurs quand j'essaie d'etre sympa,ils en profitent pour devenir familier donc je reste froide et stricte:on avance mieux ainsi. C'est pour moi ce qui marche le mieux.
+1000 !

Je vis la même situation. Mais je crois que m'interrompre, poser des questions à tort et à travers, c'est surtout des tentatives de f... le b... dans mon cours, de montrer qu'ils ne me respectent pas, d'essayer de me déstabiliser (les miens sont un peu + âgés que des 6e...). Je me suis énervée, j'ai exclu, puni, fait de grands discours passionnés sur le respect...amélioration =0. J'étais restée dans le relationnel, quand la classe se calmait je me détendais... pour le payer 30 mins plus tard.
Actuellement dès que certains sentent que je vais encore monter sur mes grands chevaux ils "imitent" mes propos, en me raillant. J'en suis arrivée à "couper" tout relationnel, je ne souris plus, je ne dis même plus que je punis mais j'inscris les noms au tableau, les rares fois où je dois intervenir verbalement ("fais ci, fais ça, ne fais pas ci, ne fais pas ça") ils me répondent. Souvent je me sens révulsée en plein cours tellement je trouve ça immonde, mais je ne me mets plus en colère, je feins l'indifférence et la froideur. Les choses vont plutôt mieux avec quelques perturbateurs car une fois j'avais hurlé sur un élève qui m'avait hurlé dessus, ça m'avait tellement mise hors de moi... certains ont compris que c'était allé trop loin. Mais il y a les "résistants", qui entrent en cours déjà avec écouteurs dans les oreilles et regards mauvais. Pour ceux là je me coupe de tout ressenti. C'est terrible pour moi car après avoir posé les bases avec autorité normalement je me détends et mes classes me respectent, nous travaillons dans le respect mutuel et la bienveillance. Là j'ai l'impression qu'avec un groupe de la classe, ça ne pourra jamais avoir lieu et ça sera l'enfer toute l'année. Et s'ils me respectent un jour, que d'heures j'aurai mises à obtenir le simple droit de faire mon cours ! pale 
Les collègues sont "HS", pas non plus dans l'euphémisme que vous décrivez, mais totalement blasés et à mon avis le CC ne sera pas assez sévère. Je suis atterrée par l'absence de communication/soutien dans l'équipe...
J'avoue que j'espère connaitre d'autres conditions / élèves l'an prochain.

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."

Al
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum