Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
elena3
Fidèle du forum

Re: Rythmes scolaires : et après ? Comment cela va-t-il finir ?

par elena3 le Sam 21 Déc 2013 - 0:20
Trouvé sur un forum ces témoignages de PE... Au fait, on ne nous avait pas dit qu'il y aurait un premier bilan de ces rythmes à la fin du premier trimestre ?


Posté 18 décembre 2013 - 14:22
L'anecdote du jour ? 6 élèves absents ce matin, comme mercredi dernier. Ils sont fatigués, du coup les parents les gardent.
Autant pour "la demi-journée supplémentaire de classe". 1/4 de classe en moins et bien... on ne peut pas faire les apprentissages prévus.
Chez ma collègue en PS, l'absentéisme est très nettement supérieur les lundis et les vendredis cette année, par rapport aux stats de l'an passé.
On va faire un tableau comparatif pour le prochain CE. Les chiffres, ça parle tout seul.



Posté 18 décembre 2013 - 18:23
JE------ stop---N EN-- stop---PEUX-----stop---PLUS!!!!!!!!! :noelwacko:
Purée de premier trimestre avec ces nouveaux rythmes! ça a été effroyable!!!
ET dire qu'on remet ça en janvier...... :noelsad:
Je vais faire tout ce que je peux pour me casser une jambe au ski! Je sais pas moi... double saut périlleux arrière d'un tremplin de 25m...
J'étudie ça et je vous tiens au courant! :bye2:



Posté 18 décembre 2013 - 21:26
:noelblush: Ouch! Finalement c'est peut-être les deux jambes que je vais tenter....



Posté 15 décembre 2013 - 21:41
J'ai reçu un courrier de la mairie me demandant si je souhaite encadrer des ateliers périscolaires l'année prochaine de 15h 30 à 16 h 30 ....


 sorciere2 calimero 
elena3
Fidèle du forum

Re: Rythmes scolaires : et après ? Comment cela va-t-il finir ?

par elena3 le Sam 21 Déc 2013 - 0:26
Un premier bilan en Corse...

Des enfants fatigués, une réforme coûteuse: après un premier trimestre au rythme de la semaine de 4,5 jours, partisans et détracteurs de la réforme des rythmes scolaires s’opposent toujours. En Haute-Corse, cinq communes ont décidé d'appliquer la réforme Peillon depuis septembre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
elena3
Fidèle du forum

Re: Rythmes scolaires : et après ? Comment cela va-t-il finir ?

par elena3 le Sam 21 Déc 2013 - 1:07
Au fait saviez qu'à Montreuil en 2007, l'expérience de nx rythmes et du mercredi matin avait été tentée puis abandonnée ?

Rythmes scolaires : et maintenant que fait-on à Montreuil ?
Le ministre de l'Education Nationale a annoncé récemment la suppression de l'école le samedi matin à partir de la rentrée 2008 dans les écoles primaires. On se retrouve donc à Montreuil dans une situation bien singulière : l'école du samedi matin a été transférée au mercredi matin à la demande expresse du maire qui a trouvé un nom beaucoup plus savant pour cette opération : le PELG (projet éducatif local et global).

Une fois de plus, à vouloir agir précipitamment (je ne reviens pas ici sur les conditions insatisfaisantes de la concertation ayant précédé la mise en oeuvre de de ce changement des rythmes scolaires), on se retrouve maintenant rattrapée par une annonce ministérielle.  Pour ma part, j'avais lourdement insisté lors de la réunion du CDEN (conseil départemental de l'éducation nationale) pour qu'une décision globale soit envisagée pour le département : je trouve en effet assez curieux que ce qui est bon pour les enfants de Montreuil ne soit pas mis en oeuvre aux Lilas, à Bagnolet ou dans toutes les autres villes du département. L'Inspecteur d'Accadémie en a décidé autrement...

Il n'en reste pas moins qu'on doit maintenant se demander ce qu'il va se passer à la rentrée prochaine. Le pire est à craindre quand on lit le dernier communiqué de presse du maire sur le sujet qui campe sur ses positions et laisse entendre que LA bonne solution, c'est de faire comme à Montreuil. Après avoir pris une décision précipitée, on s'apprête donc à persister dans l'erreur alors que l'immense majorité des écoliers de France et de Navarre n'aura, à partir de 2008, cours ni le samedi ni le mercredi matin. Montreuil mérite mieux que des décisions solitaires et hasardeuses et doit, au contraire, s'inscrire dans des dynamiques collectives. Les municipales de 2008 seront donc décisives aussi sur la question des rythmes scolaires...
 Laughing 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
L'expérience a déjà été imposée une année à Montreuil (2007/2008), et au final, les enfants étaient
bien plus fatigués*
avatar
carolette
Érudit

Re: Rythmes scolaires : et après ? Comment cela va-t-il finir ?

par carolette le Sam 21 Déc 2013 - 8:52
Ici la mairie avait proposé cinq matinées de 4 heures, deux après-midi de 2 heures de classe, et deux après-midi de 2 heures de TAP "parce que dégager 3/4 d'heure par jour ne sert à rien, on ne peut rien faire dans un laps de temps si court, alors qu'en deux heures on peut monter des projets qui tiennent la route".
Nous (enseignants, parents, associations) étions plutôt contents.

Evidemment, pourlebiendeszenfants, le projet a été refusé par le DASEN.
avatar
géohistoire
Niveau 10

Re: Rythmes scolaires : et après ? Comment cela va-t-il finir ?

par géohistoire le Sam 21 Déc 2013 - 12:02
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Politique-fiction ?

Les rythmes seront imposés de toute façon.

Le centre, la droite et le FN feront à eux trois plus de 60% aux élections européennes à cause du mécontentement général.

Peillon, étant donné sa place sur les listes, sera élu député européen dans le Sud-Est et y verra la preuve de "sa légitimité" ainsi que l'approbation de sa politique, et il restera ministre dans le nouveau gouvernement.
J'avais raté ce sujet.
Désolé John, mais je ne suis pas d'accord avec ton analyse. Certes Peillon sera élu, mais il s'oppose à la liste conduite par Jean-Marie Le Pen, et si la liste PS fait moins de voix que la liste FN, ce que je vois venir gros comme une maison, Peillon perdra toute légitimité et toute crédibilité. Il quittera donc le gouvernement et ira prendre son poste à Strasbourg (bien qu'il ait promis à je ne sais plus qui de démissionner pour permettre à l'autre d'être élu).
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: Rythmes scolaires : et après ? Comment cela va-t-il finir ?

par atrium le Sam 21 Déc 2013 - 12:23
Rassurez moi: si Peillon saute après les européennes(Je n'ai pas d'avis là dessus), Ayrault n'osera tout de même pas nous mettre Royal?  pale 

_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit
avatar
arcenciel
Monarque

Re: Rythmes scolaires : et après ? Comment cela va-t-il finir ?

par arcenciel le Sam 21 Déc 2013 - 12:27
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Rassurez moi: si Peillon saute après les européennes(Je n'ai pas d'avis là dessus), Ayrault n'osera tout de même pas nous mettre Royal?  pale 
Ben si... au point où il en est tu sais... le fond de la piscine n'est plus très loin là. Ou Hamon. Ils se valent tous les 3. Nous sommes vraiment mal barrés.
elena3
Fidèle du forum

Re: Rythmes scolaires : et après ? Comment cela va-t-il finir ?

par elena3 le Sam 21 Déc 2013 - 13:08
Plusieurs scénarii ! professeur 
Hollande s'aperçoit que la raclée va être plus sévère que prévue aux municipales: remaniement avant pour tenter de limiter la casse, Peillon saute.
Il préfère remanier après l'échec aux municipales; Peillon saute aussi. On sera début avril, de nombreux nouveaux conseils municipaux vont prendre conscience que la réforme sera impossible à mettre en place ou à finaliser pour septembre 2014. Ce sera un des tout premiers chantier municipal, monté à la hâte, tordu ou incomplet pour ceux qui voudront absolument le mettre en place. Les européennes viendront enfoncer le clou, la France sera le pays qui enverra le plus d'eurodéputés "anti-européen" au Parlement. Un exploit et un juste retour à la normale quand on sait que le PS comme l'UMP ont carrément commis un déni de démocratie en s'asseyant sur le résultat du referendum du 29 mai 2005.
avatar
Pili
Doyen

Re: Rythmes scolaires : et après ? Comment cela va-t-il finir ?

par Pili le Sam 21 Déc 2013 - 20:06
Quasi tout le monde autour de moi finit par accepter cette réforme, le retour en arrière semble impossible ....
Ça me déprime !

Je reste persuadée que des maires feront de la résistance l'année prochaine en refusant d'appliquer la loi, un collègue me certifie que c'est impossible...nous avons même parié !
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: Rythmes scolaires : et après ? Comment cela va-t-il finir ?

par atrium le Sam 21 Déc 2013 - 20:16
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Quasi tout le monde autour de moi finit par accepter cette réforme, le retour en arrière semble impossible ....
Ça me déprime !

Je reste persuadée que des maires feront de la résistance l'année prochaine en refusant d'appliquer la loi, un collègue me certifie que c'est impossible...nous avons même parié !

Nimes, Marseille entre autre feront de la résistance. Des échos des copains sur Aix: la maire refuse de proposer quoique ce soit avant les municipales. Dans les petites communes du 13, ça traîne des pieds.

Ne soyons pas pessimistes.  Very Happy 
avatar
arcenciel
Monarque

Re: Rythmes scolaires : et après ? Comment cela va-t-il finir ?

par arcenciel le Sam 21 Déc 2013 - 20:20
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Quasi tout le monde autour de moi finit par accepter cette réforme, le retour en arrière semble impossible ....
Ça me déprime !


Je reste persuadée que des maires feront de la résistance l'année prochaine en refusant d'appliquer la loi, un collègue me certifie que c'est impossible...nous avons même parié !
Je pense un peu comme toi.
Le gouvernement peut faire ce qu'il veut de nous...
elena3
Fidèle du forum

Re: Rythmes scolaires : et après ? Comment cela va-t-il finir ?

par elena3 le Dim 22 Déc 2013 - 1:15
Sauf que pour les petites communes , ce sera impossible. Puis il faut se rendre à l'évidence et ouvrir un peu les yeux : comment peut-on imposer une réforme aussi coûteuse aux mairies qui ne peuvent déjà pas boucler leurs budgets ? Une réforme qui en plus d'être coûteuse n'apporte strictement aucun avantage ni aucune amélioration !! Vous verrez, si elle ne saute pas avant la fin de l'année scolaire, les emmerdes ne feront que...commencer à la rentrée 2014 et par la suite ! Certains collègues se disent "on s'en fout, on ne mélangera pas scolaire et périsco". Sauf que déjà, des IEN bien pressés demandent une réécriture des projets d'école qui intègrent le périscolaire... Suspect 
Un exemple du coût (collatéral) que représente cette réforme: les transports scolaires des RPI de mon dpt reviennent à près de 900€ par élève et par an ! (si, si ). C'est le conseil général qui les prenait en charge (un cadeau fait aux petites communes depuis des années). Or avant cette réforme, le CG avait annoncé qu'il se désengageait puisque ses finances ne le lui permettaient plus (l'Etat lui a supprimé des millions). Les maires sont déjà effrayés devant la facture qui s'annonce, mais là, avec 36 journées de bus supplémentaires, c'est la faillite totale !
C'est un exemple parmi tant d'autres...A suivre...
Contenu sponsorisé

Re: Rythmes scolaires : et après ? Comment cela va-t-il finir ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum