Jean-Michel Zakhartchouk : "Arrêtons de nous considérer comme des quasi forçats qui travaillent pour pas grand-chose".

Page 10 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Arrêtons de nous considérer comme des quasi forçats qui travaillent pour pas grand-chose".

Message par User5899 le Lun 2 Déc 2013 - 1:53

@Reine Margot a écrit:je crois que ce que Trompette veut dire c'est que Peillon et consorts ont réussi à diviser les profs entre eux: agrégés contre certifiés, titulaires contre contractuels...à force de pointer du doigt celui qui a plus, on finit tous au plus bas.
Meuh non. On a divisé les gens dès lors que pour des raisons de gros sous, on a créé des corps moins bien pourvus sur tous les plans. On n'a pas besoin des certifiés, sauf si un jour, on se dit qu'on va avoir besoin de beaucoup de profs et que ça va coûter très cher. Alors on crée des profs au rabais.
Et tout ça ne serait pas arrivé si les Français avaient moins niqué après la guerre furieux

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Arrêtons de nous considérer comme des quasi forçats qui travaillent pour pas grand-chose".

Message par Bélinac le Lun 2 Déc 2013 - 7:28

Cripure a écrit:
@Reine Margot a écrit:je crois que ce que Trompette veut dire c'est que Peillon et consorts ont réussi à diviser les profs entre eux: agrégés contre certifiés, titulaires contre contractuels...à force de pointer du doigt celui qui a plus, on finit tous au plus bas.
Meuh non. On a divisé les gens dès lors que pour des raisons de gros sous, on a créé des corps moins bien pourvus sur tous les plans. On n'a pas besoin des certifiés, sauf si un jour, on se dit qu'on va avoir besoin de beaucoup de profs et que ça va coûter très cher. Alors on crée des profs au rabais.
Et tout ça ne serait pas arrivé si les Français avaient moins niqué après la guerre :furieux:
En niquant comme des bêtes après la guerre, les français ont créé de l'activité économique et donc des rentrées fiscales... On avait les moyens de les payer correctement....

Bélinac
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Arrêtons de nous considérer comme des quasi forçats qui travaillent pour pas grand-chose".

Message par lalilala le Lun 2 Déc 2013 - 8:11

J'ai lu en diagonale la discussion et je pense aussi qu'on devrait affecter les agrégés en priorité dans les classes à examen et les formations post-bac qui demandent plus de boulot (et de connaissances en général). C'est pas moi qui ai demandé à enseigner essentiellement en collège depuis 3ans et en LP cette année...alors qu'on vienne pas m'emmerder avec le salaire que je touche et le nombre d'heures que je fais.

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Arrêtons de nous considérer comme des quasi forçats qui travaillent pour pas grand-chose".

Message par linkus le Lun 2 Déc 2013 - 8:20

@lalilala a écrit:J'ai lu en diagonale la discussion et je pense aussi qu'on devrait affecter les agrégés en priorité dans les classes à examen et les formations post-bac qui demandent plus de boulot (et de connaissances en général).  C'est pas moi qui ai demandé à enseigner essentiellement en collège depuis 3ans et en LP cette année...alors qu'on vienne pas m'emmerder avec le salaire que je touche et le nombre d'heures que je fais.
Oui. topela

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy

linkus
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Arrêtons de nous considérer comme des quasi forçats qui travaillent pour pas grand-chose".

Message par Lefteris le Lun 2 Déc 2013 - 11:07

@lalilala a écrit:J'ai lu en diagonale la discussion et je pense aussi qu'on devrait affecter les agrégés en priorité dans les classes à examen et les formations post-bac qui demandent plus de boulot (et de connaissances en général).  C'est pas moi qui ai demandé à enseigner essentiellement en collège depuis 3ans et en LP cette année...alors qu'on vienne pas m'emmerder avec le salaire que je touche et le nombre d'heures que je fais.
Tout le monde est à peu près d'accord, mais imagine la révolte (justifiée)  si l'on chassait  la plupart des certifiés de ces classes, qu'ils ont attendues des années, puisque  le système le leur offrait. Un certifié ancien , et a fortiori hors-classe, a beaucoup plus de points qu'un agrégé, surtout jeune .
Ce qu'il faudrait, c'est plus de souplesse, ne pas cantonner les gens à un cycle.
Ainsi , dès que des heures se "libèrent", on les propose à des agrégés , sans chasser personne. On commence par les cités scolaires, c'est plus facile à organiser, et pourquoi pas des établissements proches géographiquement, avec un EDT bien pensé... Ca ne me gênerait pas , si l'organisation est bonne, sachant que de toute manière, on ne pourra pas quitter complètement le collège dans ma matière (sinon, pratiquement plus de professeurs de LA, déjà déficitaires), tout comme dans certaines langues ou options.

Pourquoi pas proposer aussi décloisonner et proposer des heures ( décomptées de l'EDT) selon les besoins des universités , qui parfois doivent chercher un vacataire ? Le second degré constitue un vivier .

Je proposerai ça dès que je serai ministre Razz . En attendant , la partition est une catastrophe, et le continuum CP-3ème une apocalypse, s'il se réalise. Ca ne peut qu'aggraver ce genre de problèmes.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Arrêtons de nous considérer comme des quasi forçats qui travaillent pour pas grand-chose".

Message par lalilala le Lun 2 Déc 2013 - 11:30

Mais tout à fait lefteris. Je n'ai pas dit qu'il fallait virer du jour au lendemain les certifiés en poste en lycée pour y mettre les agrégés qui débarquent. Il faudrait comme tu le dis que quand un poste se libère, on le propose en priorité aux agrégés. C'est ce que prévoient les textes en plus, mais dans la réalité, on peut voir de jeunes certifiés passer devant des agrégés sur un poste en lycée par le biais d'un voeu large et de tout un tas de bonif familiales (rapprochement + enfants, ça pèse souvent plus lourd que la bonif agreg qui est, dans certaines académies, assez ridicule). Ca ne me semble pas normal. Et je suis d'accord pour le décloisonnement aussi.

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Arrêtons de nous considérer comme des quasi forçats qui travaillent pour pas grand-chose".

Message par Lefteris le Lun 2 Déc 2013 - 11:41

@lalilala a écrit:Mais tout à fait lefteris. Je n'ai pas dit qu'il fallait virer du jour au lendemain les certifiés en poste en lycée pour y mettre les agrégés qui débarquent. Il faudrait comme tu le dis que quand un poste se libère, on le propose en priorité aux agrégés. C'est ce que prévoient les textes en plus, mais dans la réalité, on peut voir de jeunes certifiés passer devant des agrégés sur un poste en lycée par le biais d'un voeu large et de tout un tas de bonif familiales (rapprochement + enfants, ça pèse souvent plus lourd que la bonif agreg qui est, dans certaines académies, assez ridicule). Ca ne me semble pas normal. Et je suis d'accord pour le décloisonnement aussi.
Sans même aller jusqu'aux postes complets , pour faire ça petit à petit. Un complément de service est nécessaire en lycée ? On commence par proposer ces heures à l'agrégé qui a tout son service en collège, et on se débrouille avec un nouvel entrant, un TZR pour combler en collège, au lieu de faire l'inverse, comme je le vois aujourd'hui. Idem avec les établissements très proches , parfois à une rue de distance dans les grandes villes.
Peu à peu,  sans spolier personne, on améliorerait la situation.
Mais il faut bien entendu considérer comme préalable que collège -lycée constituent un tout, et pas primaire-collège...   diable

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Arrêtons de nous considérer comme des quasi forçats qui travaillent pour pas grand-chose".

Message par retraitée le Lun 2 Déc 2013 - 15:02

On pourrait aussi recréer des "lycées" qui aillent de la 6e à la terminale, voire aux CPGE ! C'était le cas du mien, en tant qu'élève. C'était d'une plus grande souplesse. J'ai aussi travaillé dans un lycée qui avait encore un premier cycle (Classes à horaires aménagés, musique et danse) et c'était un vrai bonheur!

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Arrêtons de nous considérer comme des quasi forçats qui travaillent pour pas grand-chose".

Message par Lefteris le Lun 2 Déc 2013 - 15:19

@retraitée a écrit:On pourrait aussi recréer des "lycées" qui aillent de la 6e à la terminale, voire aux CPGE ! C'était le cas du mien, en tant qu'élève. C'était d'une plus grande souplesse. J'ai aussi travaillé dans un lycée qui avait encore un premier cycle (Classes à horaires aménagés, musique et danse) et c'était un vrai bonheur!
C'est ce que j'écris plus haut, et plusieurs fois ! Very Happy 
Malheureusement, l'idée d'un cycle petite section maternelle => 3ème semble plutôt avoir les faveurs des technocrates pédagogistes politiques gestionnaires décideurs humhum .

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Arrêtons de nous considérer comme des quasi forçats qui travaillent pour pas grand-chose".

Message par retraitée le Lun 2 Déc 2013 - 15:51

Je n'avais pas lu tout le fil, pardon. Mais une "idée qu'elle est bonne", on peut la répéter !

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Arrêtons de nous considérer comme des quasi forçats qui travaillent pour pas grand-chose".

Message par C-3PO le Lun 2 Déc 2013 - 18:34

@linkus a écrit:
@lalilala a écrit:J'ai lu en diagonale la discussion et je pense aussi qu'on devrait affecter les agrégés en priorité dans les classes à examen et les formations post-bac qui demandent plus de boulot (et de connaissances en général).  C'est pas moi qui ai demandé à enseigner essentiellement en collège depuis 3ans et en LP cette année...alors qu'on vienne pas m'emmerder avec le salaire que je touche et le nombre d'heures que je fais.
Oui. topela
Pour vous, un agrégé a plus de connaissances qu'un certifié ? Que l'agrégation soit une validation des connaissances, d'accord, mais la certification n'est pas qu'un simple statut. De plus, on peut très bien se plaire au collège en étant agrégé et être un bon professeur certifié au lycée.

C-3PO
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Arrêtons de nous considérer comme des quasi forçats qui travaillent pour pas grand-chose".

Message par frdm le Lun 2 Déc 2013 - 19:07

Nicolas Lenviasco a écrit:
Pour vous, un agrégé a plus de connaissances qu'un certifié ? Que l'agrégation soit une validation des connaissances, d'accord, mais la certification n'est pas qu'un simple statut. De plus, on peut très bien se plaire au collège en étant agrégé et être un bon professeur certifié au lycée.
Pas seulement plus de connaissances, également une plus grande maîtrise de sa matière, cela vous indispose ?

frdm
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Arrêtons de nous considérer comme des quasi forçats qui travaillent pour pas grand-chose".

Message par Bélinac le Lun 2 Déc 2013 - 20:14

On devrait se calmer sur ce fil, je trouve......

Bélinac
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Michel Zakhartchouk : "Arrêtons de nous considérer comme des quasi forçats qui travaillent pour pas grand-chose".

Message par atrium le Lun 2 Déc 2013 - 20:16

@Bélinac a écrit:On devrait se calmer sur ce fil, je trouve......
Le ministre doit se délecter, s'il lit ça.

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum