Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
nad'
Sage

Oral Blanc

par nad' le Ven 27 Mar 2009 - 23:59
Bonsoir (bonjour) à tous/ toutes !

J'étais venue ici vous parler de mon remplacement en lycée Wink et bien j'ai réussi à avoir une semaine de banalisation (d'où mon silence, sinon je serais venue vous casser les pieds quand même Smile Smile Smile ). Je dois faire passer des oraux à des premières L.

Sarah m'a beaucoup aidée et je la remercie. Mais j'ai encore des questions. Je n'ai pas rencontré le professeur ; mais j'ai eu la liste dans mon casier. 3 séquences sont sur cette liste : Argumentation avec l'OI L'ingénu / La poésie autour de l'expression du mal de vivre par des poètes maudits / Le Roman et ses personnages avec l'OI Mme Bovary.

A la suite de cette liste, j'ai une dizaine de photocopies avec les poémes et les textes argumentatifs.

Concrètement, je dois faire quoi ?! (qui a dit que ma question est stupide ? .... Neutral ). Je dois préparer une problématique, cela je l'ai compris ; je dois préparer des questions pour l'entretien, soit ... mais pour l'oeuvre intégrale, l'élève doit apporter son livre et je l'interroge sur un extrait, c'est cela ?

Je me rappelle que lorsque j'étais élève, on pouvait tomber sur n'importe quelle page du roman étudié en classe. Cela se fait-il toujours ? Rassurez-vous, je ne suis pas sadique, je ne vais pas faire cela mais c'est juste pour ma curiosité.


Merci d'avance d'aider une pauvre TZR égarée Razz Razz Razz

Invité
Invité

Re: Oral Blanc

par Invité le Sam 28 Mar 2009 - 0:15
Dans mon académie, les profs sont convenus d'interroger uniquement sur les extraits vus en classe.. mais dans d'autres académies où j'ai séjourné, certains faisaient passer un tiers des candidats hors des sentiers battus et s'en montraient fiers!

Le mieux est de faire passer sur les extraits vus en classe! moi je donne aussi des photocopies des extraits pour avoir les lignes surtout dans un roman!
avatar
John
Médiateur

Re: Oral Blanc

par John le Sam 28 Mar 2009 - 0:38
Dans mon académie, pareil, on n'interroge généralement que sur ce qui a été vu en classe. Mais il n'est pas interdit d'interroger sur un texte hors extraits vus en classe, alors on les prépare un peu quand même.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Hamlette
Neoprof expérimenté

Re: Oral Blanc

par Hamlette le Sam 28 Mar 2009 - 8:47
Basmehab a écrit:


Concrètement, je dois faire quoi ?! (qui a dit que ma question est stupide ? .... Neutral ). Je dois préparer une problématique, cela je l'ai compris ; je dois préparer des questions pour l'entretien, soit ... mais pour l'oeuvre intégrale, l'élève doit apporter son livre et je l'interroge sur un extrait, c'est cela ?



A propos de l'oeuvre intégrale, même réponse que précédemment.
Concernant l'entretien, tu ne poses pas la question, mais celui-ci doit porter sur la séquence dont est tiré le texte sur lequel tu as interrogé l'élève dans la première partie de l'oral (sauf à la toute fin, où tu peux quand même demander ce qu'il a préféré dans l'année, et pourquoi).
Invité
Invité

Re: Oral Blanc

par Invité le Sam 28 Mar 2009 - 8:48
Si tu regardes les archives de la liste profs l, je crois en 2002 lors des nouvelles épreuves ou 2003, tu trouveras en juin des remarques de certains collégues d'académies qui le pratiquent encore! Je mets toujours en garde mes élèves sur cette possibilité qui réduit à néant une partie du travail!

Mais il faut savoir aussi que dans certains établissements, faute de mieux, on fait entrer en Première des élèves qui ont un tout petit niveau.. j'en fait toujours l'amère constatation aux épreuves de l'eaf! L'an dernier , le dernier jour des épreuves du bac, sur l'aprés midi, j'ai eu 5 de moyenne de classe avec en fait un groupe d'élèves d'un même établissement qui ne savaient srictement rien: les autres jours, j'ai eu des élèves normaux avec qui j'avais entre 10 et 12 sur l'aprés midi! donc avec des textes supposés connus, on avait l'impression qu'ils découvraient la langue francaise!
avatar
nad'
Sage

Re: Oral Blanc

par nad' le Sam 28 Mar 2009 - 10:14
Je vous remercie pour vos réponses, et vous rassure une nouvelle fois (enfin c'est les élèves qui vont être rassurés Wink ), je ne vais interroger que sur les extraits vus en classe.

Je ne savais pas que l'entretien portait sur la séquence en général et sur l'année ; je pensais qu'il fallait reprendre le texte analysé et poser de nouvelles questions.

MERCI !
Invité
Invité

Re: Oral Blanc

par Invité le Sam 28 Mar 2009 - 10:17
Surtout pas à nouveau sur le texte ! l'enjeu est l'objet d'étude, la séquence..

attention à interroger sur l'année d'aprés nos inspecteurs..il vaut mieux éviter
avatar
nad'
Sage

Re: Oral Blanc

par nad' le Sam 28 Mar 2009 - 10:19
Farnace a écrit:Surtout pas à nouveau sur le texte ! l'enjeu est l'objet d'étude, la séquence..

Oh mince, donc je ne dis rien sur le texte en entretien ?! Je mets en lien le texte avec la problématique de la séquence étudiée en classe ! Très bien, merci.


Farnace a écrit:
attention à interroger sur l'année d'aprés nos inspecteurs..il vaut mieux éviter

Merci aussi pour ce conseil.
Invité
Invité

Re: Oral Blanc

par Invité le Sam 28 Mar 2009 - 10:30
[quote="Basmehab"]
Farnace a écrit:Surtout pas à nouveau sur le texte ! l'enjeu est l'objet d'étude, la séquence..

Oh mince, donc je ne dis rien sur le texte en entretien ?! Je mets en lien le texte avec la problématique de la séquence étudiée en classe ! Très bien, merci.

Exactement.. bon tu peux dire en examen blanc, quel élément ne fonctionne pas dans l'attitude du candidat..tu peux lui demander de préciser un point apparemment mal compris mais tu ne fais pas comme mon collégue casse pieds qui dit "non ..ce n'est pas ce que je pense".. à un éléve qui argumente soigneusement une position.. la pire chose est ce comportement.. sauf vraiment s'il dit des énormités du type "Cunégonde est le chien de Candide"...
avatar
Invité6
Habitué du forum

Re: Oral Blanc

par Invité6 le Sam 28 Mar 2009 - 10:56
dans mon académie, une année on nous a spécifié de n'interroger pendant l'entretien que sur la séquence dont était extrait le texte à analyser (dur, dur avec les élèves ne sachant rien du tout....)
Et deux ans après, on nous a dit que nous pouvions interroger sur le travail de toute l'année !
Mais quand diable seront-ils capables de se mettre d'accord ?! C'est vraiment ridicule cette imprécision....
avatar
gwendolyne
Niveau 8

Re: Oral Blanc

par gwendolyne le Sam 28 Mar 2009 - 12:30
Alarica a écrit:Mais quand diable seront-ils capables de se mettre d'accord ?! C'est vraiment ridicule cette imprécision....

Jamais Wink Déjà qu'au sein d'un même bahut...

Enfin bref, pour rajouter un nouveau son de cloche, nous, on nous demande d'élargir progressivement à la séquence puis aux autres séquences de l'année, ce qui me paraît cohérent.

Pour insister sur les messages précédents, l'angoisse et la terreur des élèves interrogés hors liste sont réelles, et, comme le dit Farnace, ce genre de choix ruine une partie du travail de l'année et instaure une certaine injustice de traitement. En revanche, qu'on l'on soumette TOUS les candidats de France à un texte nouveau, pourquoi pas...


Dernière édition par gwendolyne le Sam 28 Mar 2009 - 12:51, édité 1 fois

_________________
"Un rêveur est celui qui ne trouve son chemin qu'au clair de lune et qui, comme punition, aperçoit l'aurore avant les autres hommes." Oscar Wilde
avatar
ysabel
Devin

Re: Oral Blanc

par ysabel le Sam 28 Mar 2009 - 12:49
Farnace a écrit:L'an dernier , le dernier jour des épreuves du bac, sur l'aprés midi, j'ai eu 5 de moyenne de classe avec en fait un groupe d'élèves d'un même établissement qui ne savaient srictement rien: les autres jours, j'ai eu des élèves normaux avec qui j'avais entre 10 et 12 sur l'aprés midi! donc avec des textes supposés connus, on avait l'impression qu'ils découvraient la langue francaise!

Vécu aussi, mais j'avais toute la classe, une trentaine d'élèves...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Daniel
Niveau 9

Re: Oral Blanc

par Daniel le Dim 29 Mar 2009 - 18:32
Il y a des disparités entre académies et c'est injuste pour les candidats... et encore, l'oral ce n'est rien, mais quand on songe par exemple à la question de corpus... Evil or Very Mad

Tiens compte de la définition officielle en écartant l'éventualité d'interroger sur un texte non étudié d'une OI, et ce sera très bien ! Le texte des IO :

II - Définition
Le déroulement de l'épreuve
L'examen oral se déroule en deux parties de chacune 10 minutes qui s'enchaînent et sont précédées d'un temps de préparation de 30 minutes. Le temps consacré à accueillir le candidat et à remplir la fiche d'évaluation est d'environ 10 minutes. Ainsi il n'est imputé ni sur le temps de préparation ni sur celui consacré à l'épreuve.
Chacune de ces deux parties est évaluée sur 10 points.

La première partie de l'épreuve
Dans la première partie de l'épreuve, le candidat rend compte de la lecture qu'il fait d'un texte choisi par l'examinateur dans le descriptif des lectures et activités. Cette lecture est orientée par une question initiale à laquelle il doit répondre en partant de l'observation précise du texte, en menant une analyse simple et en opérant des choix afin de construire une démonstration. On n'attend donc de lui ni une étude exhaustive du texte ni la simple récitation d'une étude faite en classe.


Le choix de l'extrait
En aucun cas le candidat n'est interrogé, pendant cette partie de l'épreuve, sur les lectures cursives.
L'extrait est tiré d'un des groupements de textes ou d'une des œuvres intégrales étudiées en lecture analytique figurant sur le descriptif des lectures et activités.
Trois possibilités sont offertes à l'examinateur qui adapte ses attentes et son évaluation à la possibilité qu'il a retenue :

interroger sur un texte ou un extrait de texte figurant dans un des groupements de textes ;
interroger sur un extrait - ayant fait l'objet d'une explication en classe - tiré d'une des œuvres intégrales étudiées en lecture analytique ;
[interroger sur un extrait - n'ayant pas fait l'objet d'une explication en classe - tiré d'une des œuvres intégrales étudiées en lecture analytique.]
La longueur de l'extrait
La longueur du texte ou de l'extrait à étudier ne peut être fixée dans l'absolu. Elle dépend en fait de la question posée et des éléments de réponse à rechercher dans le texte. On s'en tiendra donc à une limite inférieure (une demi-page, ou moins dans le cas d'une forme poétique brève...) et à une limite supérieure (une page et demie, éventuellement deux pages pour un texte théâtral).

La question
Une question écrite amène le candidat à étudier, en lien avec l'objet d'étude ou les objets d'étude retenu(s), un aspect essentiel du texte. Elle est formulée avec clarté et évite toute utilisation abusive de termes techniques susceptibles de mettre le candidat en difficulté. Elle appelle une interprétation, fondée sur l'observation précise du texte.

L'exposé du candidat
Le candidat fait une lecture à haute voix de la totalité ou d'une partie du texte à étudier, avant son exposé ou au cours de son exposé au choix de l'examinateur.
L'exposé est ordonné. Il prend constamment appui sur le texte proposé mais ne peut consister en un simple relevé. Il présente, de façon libre mais adaptée, les éléments d'une réponse organisée à la question posée.

L'examinateur n'intervient que de façon très exceptionnelle :

pendant la durée de l'exposé, seulement si le propos du candidat tourne court ;
à la fin de cet exposé, s'il juge indispensable de vérifier la compréhension littérale du texte par le candidat. La deuxième partie de l'épreuve
La deuxième partie de l'épreuve
La seconde partie de l'épreuve est un entretien, pendant lequel l'examinateur s'attache à conduire un dialogue permanent avec le candidat.

Les objectifs de l'entretien
L'examinateur ne se livre pas à un « corrigé » de la première partie de l'épreuve. Il veille à ne pas exiger du candidat la récitation pure et simple d'une question de cours. Il cherche au contraire :

à ouvrir des perspectives ;
à approfondir et à élargir la réflexion, en partant du texte qui vient d'être étudié pour aller vers :
l'œuvre intégrale ou le groupement d'où ce texte a été extrait ;
une des lectures cursives proposées en relation avec le texte qui vient d'être étudié ;
l'objet d'étude ou les objets d'étude en relation avec le texte qui vient d'être étudié ;
à évaluer les connaissances du candidat sur l'œuvre ou l'objet d'étude ;
à apprécier l'intérêt du candidat pour les textes qu'il a étudiés ou abordés en lecture cursive ;
à tirer parti des lectures et activités personnelles du candidat.
La conduite de l'entretien
En liaison avec l'objet ou les objets d'étude, l'examinateur cherche à évaluer un ensemble de connaissances et de compétences issu des lectures de l'année. Il ouvre le plus possible cet entretien aux lectures et aux activités personnelles du candidat, telles qu'elles sont mentionnées sur le descriptif.
Pour cette raison, l'examinateur s'appuie sur les propos du candidat et conduit un dialogue ouvert. Il évite les questions pointillistes.
avatar
nad'
Sage

Re: Oral Blanc

par nad' le Dim 29 Mar 2009 - 18:34
Merci Daniel pour ces infos !
Contenu sponsorisé

Re: Oral Blanc

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum