Votre avis sur ma séance d'inspection-conseil ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur ma séance d'inspection-conseil ?

Message par virgere le Lun 2 Déc 2013 - 21:24

Bonsoir

J'ai appris aujourd'hui que j'aurai la visite de l'inspecteur mardi prochain pour sa visite-conseil (dans le cadre de ma demande de détachement dans le secondaire).
Si je devais suivre mon planning, cela tomberait sur un contrôle de grammaire...
Du coup, je vais changer l'ordre de mes séances, et faire une séance de lecture. Il s'agit de la dernière lecture de l'Appel de la forêt (nous terminons la 2e séquence). Cette séance doit durer 2h : vérification de la compréhension des 2 derniers chapitres, puis comprendre le titre de l'oeuvre (et du dernier chapitre) par des questions guidées. Lecture d'un dernier extrait et comprendre quel est cet appel, ce qu'il symbolise. Et là s'arrête la 1ère heure. En deuxième heure, synthèse écrite à partir d'un tableau rempli tout au long de la lecture et caractérisation du roman d'apprentissage.
Sauf que du coup, sur la visite de l'inspecteur, nous ne ferons que de l'oral.
J'ai prévu de donner les questions de compréhension + la question du pourquoi du titre en amont afin que les élèves puissent y réfléchir, que nous gagnions du temps. Il s'agira donc pour cette partie surtout de vérification.
Restera la lecture de l'extrait (vaut-il mieux un élève, moi ?) et la compréhension de qui est l'homme velu et du caractère mixte entre réel et irréel de l'appel entendu par Buck.
Est-ce un problème s'il n'y a que de l'oral lors de cette séance ?

Merci de vos lumières, une fois de plus Smile


Dernière édition par virgere le Mar 3 Déc 2013 - 23:36, édité 1 fois

virgere
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre avis sur ma séance d'inspection-conseil ?

Message par Mona Lisa Klaxon le Lun 2 Déc 2013 - 21:30

Quand j'étais stagiaire (il y a DES années...), ma tutrice m'avait dit: "toujours 4 activités dans une séance: parler/écouter/lire/écrire". Je garde souvent ça comme base: le dosage est variable selon l'objectif de la séance, mais ne faire que de l'oral pour une séance me semble risqué. Ne peux-tu pas introduire un ex d'expression écrite en prolongement (ou ouverture) de la lecture?

Mona Lisa Klaxon
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre avis sur ma séance d'inspection-conseil ?

Message par virgere le Lun 2 Déc 2013 - 21:37

Là tout de suite, je ne vois pas ce que je pourrai proposer...
Pour les courageux, voici le copié-collé de ma séance (sur les 2 h), si des idées, critiques, remarques vous viennent, je suis preneuse !

Séance 16 :  lecture : séance finale (2h)

Objectifs :
- Etudier le dénouement de l’histoire
- Comprendre l’évolution du héros dans le roman
- Définir les caractéristiques d’un roman d’apprentissage

1) Vérification de la compréhension des 2 derniers chapitres (20min)
Interroger les élèves à l’oral :
- Qui devient le nouveau maitre de Buck ? (John Thorton)
- En quoi est-il le maitre idéal, quelles sont les relations entre ses chiens et lui ? (Il aime ses chiens, les respecte, les nourrit, les soigne, les laisse libres. Pas de domination du maitre sur le chien, relation d’amour.)
- Quels sont les 3 exploits accomplis par Buck pour John T. ? (il attaque Burton pensant qu’il menace son maitre, le sauve de la noyade, lui fait gagner 1600$ en tirant un traineau de 500kg)
- Pourquoi Buck revient-il toujours au camp malgré son envie de partir avec son frère loup ? (par amour pour Thorton)
- Comment meurt Thorton ? (attaqué par des Indiens Yeehats)
- Que devient Buck à la mort de Thorton ? (Il commence par tuer le plus d’Indiens qu’il peut et découvre la fragilité de l’homme désarmé (alors qu’il le craignait depuis l’homme au gilet rouge) il part vivre avec les loups mais revient tous les étés sur les lieux du campement, à la mémoire de Thorton. Sauvage, grand, il devient chef des loups et craint des Indiens qui l’appellent l’esprit du mal.)
Correction du tableau sur le dernier maitre.

2) Comprendre le titre du roman (et du dernier chapitre) (35min)
A l’oral, demander quel est cet « Appel de la forêt », pourquoi le dernier chapitre s’intitule « l’appel retentit » ?
Laisser les élèves exposer ce qu’ils ont compris, mener le débat en leur demandant de se référer au texte, en posant des questions pour les guider : s’agit-il d’un véritable appel ? que symbolise cet appel ? quel lien y a-t-il entre l’appel et les visions de l’homme velu ? (quand Buck somnole auprès du feu).
Lecture du passage : « Les chiens n’avaient rien d’autre à faire…un loup de la forêt, long et maigre » (pp133-136, l.101 à 183)
a- L’homme velu aux jambes courtes :
« ramassait des coquillages pour les manger aussitôt », mimétisme et égalité homme/loup : « tous deux, leurs oreilles, leurs narines » (l’homme est un animal qui vit sur ses perceptions affûtées), « aussi bien parmi les arbres qu’à terre », « homme poilu, aux jambes courtes », « homme chevelu », « autre monde dont il gardait le souvenir »  cet homme est le symbole des âges anciens, sauvages (homme préhistorique), époque où ni le loup ni l’homme n’étaient domestiqués.
b- L’appel :
« retentissait dans les profondeurs de la forêt », « il [le] poursuivait au cœur de la forêt », « comme s’il s’agissait d’une chose bien réelle », « chose mystérieuse dont l’appel résonnait », « qui l’appelait éveillé ou endormi », « de la forêt provenait l’appel », « un long hurlement, qui ressemblait au cri du husky, mais était pourtant différent », « un son déjà entendu auparavant, et depuis longtemps familier »  l’appel est à la fois réel (hurlement du husky) et irréel (Buck l’entend pendant son sommeil, émane d’une chose mystérieuse)
« joie vague et douce », « aspirations et élans sauvages », « selon ce que lui dictait son humeur », « appel dont il ne pouvait saisir le sens », « il ignorait la raison pour laquelle il accomplissait ces diverses actions. Il était contraint de les accomplir, sans raisonner du tout », « impulsions irrésistibles »  l’appel symbolise le retour à la vie sauvage, loin des hommes et de la civilisation / domestication. Il complète la vision de l’homme ancestral. Quand Buck suit l’appel, il est loup, il ne raisonne pas, suit ses instincts, ses perceptions sont aiguisées comme tout ce qui est le loup en lui. L’appel se concrétise par le hurlement d’un loup au clair de lune, symbole même de la vie sauvage.

--> FIN 1ère heure

3) L’évolution du héros (30min)
Retour sur le tableau : que nous montre-t-il ?
 Au fil du livre, la relation entre Buck et les hommes se dégrade : du roi du domaine et compagnon (ami, égal) du juge Miller, il devient inférieur, soumis (homme au gilet rouge). Si François et Perrault aiment les chiens, le Métis écossais n’a pas de sentiment (tout en les traitant avec respect, mais sans affect) et Hal et Charles sont les pires maîtres possibles, qui vont jusqu’à tuer les chiens par leurs maltraitances.
Le chien vient du loup, sauvage avant d’être domestiqué. Les mauvais traitements, la rude vie dans le Grand Nord réveillent la mémoire ancestrale de Buck qui abandonne peu à peu ce qui faisait de lui un chien domestique (de protecteur des enfants en début de livre à tueur d’Indiens à la fin). C’est l’appel, l’appel de la forêt, l’appel de la vie sauvage (titre en anglais : the call of the wild) auquel Buck répond peu à peu.
Avec son dernier compagnon humain, John Thorton, Buck découvre l’amour inconditionnel et partagé. Tant que John est en vie, cet amour parvient encore à retenir Buck (bien qu’il soit de plus en plus partagé, qu’il parte de plus en plus longtemps). A la mort de John, Buck franchit la dernière limite : il tue des humains. Il part ensuite rejoindre les loups pour vivre avec eux, sa transformation est achevée.

4) Fiche bilan : le roman d’apprentissage (20min)
Résumé à coller après lecture et explications.
Le roman d’apprentissage est un roman centré sur un personnage et son évolution tant physique que morale.
Le héros du roman d’apprentissage est souvent un enfant (Buck a 4 ans au début de l’histoire) qui doit se former pour, à la fin, pouvoir prendre place dans le monde des adultes.
Arraché à son quotidien (enlèvement par Manuel), le héros doit se confronter au monde et à la réalité, subit des épreuves, rencontre des personnages qui vont l’aider et le conseiller (François, Sol-lek et Dave,…)
L’aventure est le moment d’un véritable apprentissage qui passe par des étapes symboliques : solitude, violence, confrontation à la mort. Le héros en sort métamorphosé et est prêt désormais à tenir sa place d’adulte.
A travers la métaphore de l’aventure, le roman parle au lecteur des difficultés de la vie réelle, de toutes les transformations nécessaires, des moyens de faire face. Le lecteur suit les aventures du héros, partage ses émotions s’identifie à lui. Ainsi, il peut donner libre cours à ses propres angoisses face aux épreuves de la vie et se projeter dans des situations de réussite (fin heureuse).

virgere
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre avis sur ma séance d'inspection-conseil ?

Message par Mona Lisa Klaxon le Lun 2 Déc 2013 - 21:47

Si j'ai bien compris, les élèves auront lu les deux chapitres.
Tu peux commencer par une ex d'écriture (en fonction de ce que vous avez bossé avant dans la séquence): résumer en 5 phrases verbales les deux chapitres/ "Buck revient un an après la mort de T, imaginez et rédigez ses pensées en X phrases, etc. ça peut lancer l'échange sur la compréhension des chapitres: on lit les textes des uns et des autres, on réagit, on commente, on affine l'interprétation (éventuellement, on en profite pour rappeler que le résumé se fait au présent, etc).
Sinon, si tu penses en avoir le temps, tu fais le début de ta séance comme tu l'as prévu, mais ensuite, pour le titre tu les fait écrire: "à ton avis, pour quelles raisons l'auteur a-t-il intitulé son roman "l'appel de la forêt"? Justifie par au moins trois moments du récit" ou un truc dans ce genre.
Bon, c sont des idées à la volée, comme ça, sans creuser, mais les IPR mettent souvent l'accent sur le "faire écrire les élèves". Bonne suite!

Mona Lisa Klaxon
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre avis sur ma séance d'inspection-conseil ?

Message par virgere le Lun 2 Déc 2013 - 21:51

Merci pour tes idées, la seconde me plait beaucoup. Elle correspond à ce que je comptais leur faire faire en amont, à la maison, mais pourquoi pas pendant la séance effectivement... Sauf qu'il faut que je le case...

_________________
" Ich weiß nicht, was soll es bedeuten, / Daß ich so traurig* bin..."

(* und müde, so müde... Sterbensmüde könnte ich sagen...)

"Together we stand, divided we fall*"

(* and so we fell down, so down...)

virgere
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre avis sur ma séance d'inspection-conseil ?

Message par Iliana le Lun 2 Déc 2013 - 23:26

virgere, je partage les avis de MLK.
Quant à la lecture, les échos que j'ai eus en formation, ou lors de mes propres inspections c'est : toujours lire en premier un texte (quitte à le faire lire après par les élèves, par morceaux, ou une fois qu'il a été bien étudié, et que la lecture sera éclairée par l'étude du texte, typiquement pour un poème), et quel bonheur d'entendre une belle lecture de professeur Wink

Bon courage pour ton inspection, en tout cas !!
trefle

_________________
http://www.librairiedialogues.fr/livre/2029239-un-seul-jour-un-seul-mot-le-roman-familial-d--annette-hippen-gondelle-l-harmattan

I know I'm not supposed to look at you the way I look at you
I wear my shades all day long and I sing it in a folk song tune
I know I'm not supposed to wait for you the way I wait for you
So I pretend I'm on the go and only meant to say hello to you
I know I'm not supposed to look at you the way I look at you
So I stricly watch my feet when I'm walking down the street with you
You're not supposed to show, no yo'ure not supposed to know the truth
'Cause boy, I need your breeze more than I need your keys, I do

Iliana
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre avis sur ma séance d'inspection-conseil ?

Message par virgere le Mar 3 Déc 2013 - 7:52

Merci Ilana (d'ailleurs, j'en profite pour te demander, tu avances dans ton projet ?)
J'y ai réfléchi cette nuit (qui porte conseil, tout ça). Ecrire c'est à dire créer ou copier ? Et combien de temps pour leur demander une réponse e nqq phrases ("pourquoi ce tire" ?) ?
Merci pour les pistes, mon cerveau bouillonne !

_________________
" Ich weiß nicht, was soll es bedeuten, / Daß ich so traurig* bin..."

(* und müde, so müde... Sterbensmüde könnte ich sagen...)

"Together we stand, divided we fall*"

(* and so we fell down, so down...)

virgere
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre avis sur ma séance d'inspection-conseil ?

Message par virgere le Mar 3 Déc 2013 - 23:16

Re !

Après des heures de réflexion, voici ma séance d'inspection remaniée.
Si des courageux se sentent de la lire et de la commenter, je suis preneuse !
Merci (et merci de vos conseils dont j'ai tenté de tenir compte)

NB : j'ai conscience que cette séance est chargée. Je me dis qu'au pire, la lecture des productions et la copie de la synthèse se fera sur la séance suivante...

1) Comprendre le titre du roman (et du dernier chapitre)

Préparer une feuille S2-s ? : lecture : l’appel retentit, étude de l’extrait « les chiens n’avaient rien à faire (…) un loup de la forêt, long et maigre. » l.101 à 183 pp 133-136
1- L’homme velu (l. 101 à 131) (15min)
 lecture professorale des lignes 101 à 131
A l’oral :
L’homme velu est-il réel ?
« rêvasser, vision (l.103), souvenir (l. 107)  l’homme n’est pas réel, il est une vision de Buck.
Qui est-il, que symbolise-t-il ?
-  mimétisme et égalité homme/loup : « tous deux, leurs oreilles, leurs narines » (l.119-121)
- l’homme est un animal qui vit sur ses perceptions affûtées dans un environnement hostile : vocabulaire de la peur « sommeil agité, sursautait (l. 111), craintivement (l. 112), danger caché (l. 116), vigilants et sur le qui-vive (l.119/120)
- un homme d’un autre temps, un homme préhistorique : « homme poilu, aux jambes courtes » l.104 , « aussi bien parmi les arbres qu’à terre » l. 128, « homme chevelu », « autre monde dont il gardait le souvenir »
Synthèse : L’homme velu est une vision qui symbolise les âges anciens, l’époque où l’homme et le loup étaient sauvages, vierges de toute civilisation

2- L’appel (l.132 à 183)
(20min)
 Lecture professorale des lignes 132 à 183
A l’oral :
Cet appel est-il réel ?
« retentissait dans les profondeurs de la forêt »l. 133, « il [le] poursuivait au cœur de la forêt (…) comme s’il s’agissait d’une chose bien réelle » l. 136, « ses oreilles se dressaient dans une écoute attentive » l.135, « lisant les signes et les bruits (…) en cherchant cette chose mystérieuse dont l’appel résonnait – qui l’appelait éveillé ou endormi » l. 166-167  l’appel n’est pas réel au début : Buck l’entend pendant son sommeil, il émane d’une chose mystérieuse.
« de la forêt provenait l’appel » l.172-173, « un long hurlement, qui ressemblait au cri du husky, mais était pourtant tout différent (…) un son déjà entendu auparavant, et depuis longtemps familier » l.175-177  l’appel devient réel (hurlement du loup)
Que provoque cet appel chez Buck ?
« il le remplissait d’une grande agitation et d’étranges désirs » l. 134, « joie vague et douce » l.135, « élans sauvages » l. 136, « selon ce que lui dictait son humeur » l.140, « le faisait grogner de joie » l.143, « appel dont il ne pouvait saisir le sens » l.148, « il ignorait la raison pour laquelle il accomplissait ces diverses actions. Il était contraint de les accomplir, sans raisonner du tout » l.149-150, « impulsions irrésistibles » l. 152  Quand Buck suit l’appel, il est loup, il ne raisonne pas, suit ses instincts, ses perceptions sont aiguisées Tous ses sens sont stimulés : le toucher « la mousse fraiche » l. 141, l’odorat « les grasses senteurs de la terre » l. 142, la vue et l’ouïe « tout ce qui bougeait et bruissait » l. 146
Synthèse : L’appel, d’abord irréel, symbolise le retour à la vie sauvage, loin des hommes et de la civilisation, loin de la domestication. Il complète la vision de l’homme ancestral. Le hurlement du loup au clair de lune, symbole même de la vie sauvage, vient concrétiser cet appel à la fin du passage.

3- Pourquoi J. London a-t-il intitulé son roman L’appel de la forêt ?
 Demander aux élèves de répondre sur leur feuille, au crayon. (10min, tourner parmi les élèves)
Lecture de qq réponses à partir desquelles l’enseignante rédige la synthèse (10 min)

Synthèse : Buck était un chien domestique. Mais enlevé et projeté dans le Grand Nord, il découvre la nature, ses sens s’aiguisent, ses instincts se réveillent. Il est chaque jour un peu plus attiré par la forêt et la vie sauvage, comme si cette nature, sa nature, l’appelait. C’est l’appel de la vie sauvage (titre original anglais, The call of the wild), l’Appel de la forêt.

virgere
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum