Bibliographie sur le retour au récit dans la didactique de l'histoire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bibliographie sur le retour au récit dans la didactique de l'histoire ?

Message par doctor who le Mar 3 Déc 2013 - 7:29

Je cherche des éléments de biblio (et, avec de la chance, de sito) concernant le retour au récit opéré depuis quelques temps en didactique de l'histoire. Si quelqu'un avait ça dans ses tablettes, ça m'aiderait bien. Merci !

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie sur le retour au récit dans la didactique de l'histoire ?

Message par doctor who le Mar 3 Déc 2013 - 10:13

Up.

Je ne trouve rien d'utile sur le net. Il y a bien un ou deux didacticiens quelque part qui ont réfléchi sur le sujet et influencé l'inspection d'histoire qui promeut cette usage du récit !

Je pensais à Cariou, mais il me semble qu'il parle d'avantage des récits à faire écrire par les élèves que du récit à lire ou du récit fait par le professeur.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie sur le retour au récit dans la didactique de l'histoire ?

Message par Elyas le Mar 3 Déc 2013 - 12:08

Bienvenue dans le désert didactique de l'HG. Aux éditions Pollen, il y a un livre qui est sorti il y peu d'années sur la Didactique de l'HG. Je dois le recevoir demain, je t'informerai s'il y a dedans ce que tu cherches mais j'en doute, les pistes de recherche en didactique de l'histoire sont plus dans les activités et l'écriture des élèves et non sur les pratiques comme le récit du professeur ou le récit écrit dans un livre.

Je demanderai aussi à une amie plus experte que moi, demain, si tu veux.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie sur le retour au récit dans la didactique de l'histoire ?

Message par doctor who le Mar 3 Déc 2013 - 13:16

@Elyas a écrit:Bienvenue dans le désert didactique de l'HG. Aux éditions Pollen, il y a un livre qui est sorti il y peu d'années sur la Didactique de l'HG. Je dois le recevoir demain, je t'informerai s'il y a dedans ce que tu cherches mais j'en doute, les pistes de recherche en didactique de l'histoire sont plus dans les activités et l'écriture des élèves et non sur les pratiques comme le récit du professeur ou le récit écrit dans un livre.

Je demanderai aussi à une amie plus experte que moi, demain, si tu veux.
Merci Elyas.

Mais alors, peut-être que c'est moi qui me plante et qu'il n'y a pas de réhabilitation du récit magistral en HG. Il me semblait que c'était le cas, à lire les interventions des historiens du forum.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie sur le retour au récit dans la didactique de l'histoire ?

Message par boris vassiliev le Mar 3 Déc 2013 - 13:47

La mode reste à l'activisme pédagogique, mais l'idée d'un récit magistral fait un peu moins dresser le poil des huiles qu'il y a quelques années. Smile  On commence peu à peu à entrouvrir les yeux et à se dire qu'un cours traditionnel bien structuré n'est peut-être pas plus mal...

_________________
La politique, c'est du show business ! Du show business !!

boris vassiliev
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie sur le retour au récit dans la didactique de l'histoire ?

Message par Paratge le Mar 3 Déc 2013 - 14:02

@boris vassiliev a écrit:La mode reste à l'activisme pédagogique, mais l'idée d'un récit magistral fait un peu moins dresser le poil des huiles qu'il y a quelques années. Smile  On commence peu à peu à entrouvrir les yeux et à se dire qu'un cours traditionnel bien structuré n'est peut-être pas plus mal...
Toutafé !
Mais le pire ce sont les mêmes IPR qui nous servent les deux discours à quelque temps de distance...

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie sur le retour au récit dans la didactique de l'histoire ?

Message par doctor who le Mar 3 Déc 2013 - 15:06

Oui, mais on les connaît les IPR. S'ils disent qu'on peut faire un récit magistral, c'est qu'ils suivent trucmuche ou machinchose de l'ESPE de Poitou-Charente ou d'Amiens.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie sur le retour au récit dans la didactique de l'histoire ?

Message par doctor who le Mer 4 Déc 2013 - 21:06

Une piste, pour le primaire : http://dugi-doc.udg.edu/bitstream/handle/10256/2726/184.pdf?sequence=1
Voir la bibliographie.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie sur le retour au récit dans la didactique de l'histoire ?

Message par doctor who le Mer 4 Déc 2013 - 21:11


_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bibliographie sur le retour au récit dans la didactique de l'histoire ?

Message par Elyas le Lun 23 Déc 2013 - 12:46

Salut, doctor who,

J'exhume des profondeurs ce sujet. Je suis enfin en vacances et j'ai lu l'article de Falaize que tu as mis en lien.

Je le trouve intéressant car il recoupe beaucoup d'éléments que je donne en stage. Néanmoins, je le trouve très intéressant car il ne s'occupe que du primaire où il donne deux alarmes qui n'aident pas les PE :
- l'importation des exigences du secondaire à travers les manuels, ce qui est un point crucial à mon sens car de facto l'enseignement de l'histoire au primaire est décontextualisé de sa spécificité. Beaucoup de PE se sentent illégitimes ou incompétents à enseigner l'histoire car les manuels sont, selon Falaize, pétris des exigences du secondaire. Quand on sait comment sont réalisés les manuels du secondaire, ça fait peur.
- la notion polysémique et transversale du mot récit. Le mot "récit" est-il magistral (venant du professeur), lu (un récit clefs en main fourni par un manuel ou un document-source), écrit (par l'élève, le professeur, la classe... mais alors, à partir de quoi ?). Ensuite, pour des petits, en quoi le récit d'imagination est-il différent du récit historique ?
- Le récit est un moment de confrontation à la langue, au langage et à la construction des idées très utile pour les élèves.

Ce qu'il explique est très bien et très intéressant.

J'y ajouterai plusieurs problématiques et pistes à mon sens :
- pour faire un récit magistral, il faut en avoir le talent. Et là, désolé, mais tout le monde ne sait pas le faire.
- Pour faire un récit qui dise le vrai, il faut absolument maîtriser l'objet du récit sous peine de tomber dans la critique des didacticiens anti-récit. Je prends un exemple criant : raconter la Guerre des Gaules. Vercingétorix n'est que la fin de la guerre. La partie la plus dure, la plus sanglante et la plus terrible de la guerre s'est effectuée dans l'est et le nord de la Gaule avant même que Vercingétorix ne lance son projet d'opposition aux forces romaines. Or, le récit de la Guerre des Gaules se limite, tant dans le primaire que dans le secondaire, à l'année -52. Un peu court et surtout propice au roman national en se focalisant uniquement sur Vercingétorix, Gergovie et Alésia. Problème, des questions évidentes sont rarement traitées : Pourquoi cette guerre ? Pourquoi César ? Pourquoi Vercingétorix n'intervient qu'à la fin de la guerre ? Bref, les anti-récit sauteront au cou des pro-récit car le récit devient source d'une mythologie (mystification selon Suzanne Citron comme le rappelle Falaize) et non de l'histoire.
- Pour faire un récit, il est absolument nécessaire de rappeler les sources pour montrer que nous ne sommes pas dans l'imagination mais aussi l'impact et la portée de l'objet étudié. Pourquoi fait-il l'objet d'un récit ? Je pense que poser la question aux élèves est essentiel, sinon le récit n'a pas une réelle valeur pédagogique autre que celle de voir le professeur raconter une histoire avec la même valeur que celle de la princesse au petit pois.
- Enfin, il faut absolument une phase d'appropriation de l'élève, orale ou écrite (ma préférence va à l'écrite) sinon, ça ne sert à rien.

En fait, au final, ces problèmes évoqués sont à la fois semblables et différents entre le primaire et le secondaire.

Le principal problème est que l'histoire est traces, et beaucoup d'enseignants non-spécialistes ont du mal à saisir que parfois, il vaut mieux se taire ou dire qu'on ne sait pas plutôt que de broder avec de jolies phrases. Enfin bon, les spécialistes aussi ont ce problème. L'enseignement de l'histoire est humilité.

Un conseil que je donnerai est le suivant : il ne faut pas dire plus que ce dont on est certain.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum