Tentative de suicide d'un élève

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tentative de suicide d'un élève

Message par Nestya le Sam 28 Mar - 10:54

Jeudi, un de mes élèves de 6ème a voulu se suicider. Il avait écrit ses intentions dans son interro d'anglais. Heureusement, ma collègue d'anglais à corriger les copies le jour même et on a donc pu intercepter l'élève avant qu'il ne passe à l'acte: son cartable était plein de médicaments qu'il avait pris à sa mère.
C'est un élève très pénible que, personnellement je ne peux pas voir en peinture. Il est très agressif et a tendance à humilier les élèves les plus fragiles. Je sais bien que l'agressivité d'un élève cache souvent des problèmes plus profonds mais personnellement, je ne sais pas quoi faire avec ce genre d'élèves.
Du coup, maintenant, je culpabilise. N'aurais-je pas du détecter le mal être de cet élève? chercher la cause de son comportement? peut être. Mais dans ce cas, comment faire? Je suis dans un collège très difficile et les élèves à problèmes sont très nombreux. Qu'en pensez-vous?

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de suicide d'un élève

Message par Pseudo le Sam 28 Mar - 10:59

J'en pense que tu n'es pas super-woman ! Et qu'on ne peut tout prévoir, tout gérer.
Et puis, rien ne dit que la gamin serait passé à l'acte. Il en a parlé dans une interro qui a permis à une prof de réagir. Et il n'avait pas avalé les médocs : ils les avait "seulement" mis dans son cartable. Tout est bien qui fini bien, non ? Reste à espérer que les parents réagissent.

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de suicide d'un élève

Message par Patate le Sam 28 Mar - 11:06

J'en pense que les élèves à problèmes sont très nombreux et qu'on ne peut pas tout faire. Parfois même on ne VEUT pas tout faire. Certains élèves ont tendance à mobiliser TOUTE notre attention et parfois, on n'en peut plus.

Patate
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de suicide d'un élève

Message par Reine Margot le Sam 28 Mar - 11:11

comme les autres: tu n'es pas psy et tu as 29 autres gamins à t'occuper.
Pour celui-ci tout est bien qui finit bien, et c'est aux services concernés de s'en occuper. on ne peut pas à la fois faire cours et gérer les problèmes perso des élèves.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de suicide d'un élève

Message par Nestya le Sam 28 Mar - 11:47

@Pseudo a écrit:J'en pense que tu n'es pas super-woman ! Et qu'on ne peut tout prévoir, tout gérer.
Et puis, rien ne dit que la gamin serait passé à l'acte. Il en a parlé dans une interro qui a permis à une prof de réagir. Et il n'avait pas avalé les médocs : ils les avait "seulement" mis dans son cartable. Tout est bien qui fini bien, non ? Reste à espérer que les parents réagissent.
On a eu de la chance car la collègue d'anglais à corriger les copies le jour même. Que se serait-il passé si elle avait fait ses corrections plus tard?

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de suicide d'un élève

Message par John le Sam 28 Mar - 11:54

N'aurais-je pas du détecter le mal être de cet élève?
Non tu n'es pas là pour ça. Si tu peux le détecter, c'est bien, mais ce n'est pas ton rôle. Jusqu'à preuve du contraire, ce gamin a des parents, et ils sont tout de même là pour ça.

Que se serait-il passé si elle avait fait ses corrections plus tard?
Il aurait peut-être pris les médicaments. Si ce sont des somnifères ou des anxiolytiques, il aurait soit dormi une dizaine d'heures, soit vomi au bout de cinq minutes, soit déliré deux ou trois heures. Les neurodépresseurs, anxiolytiques, régulateurs, hypnotiques et neuroleptiques ne sont plus mortels depuis longtemps.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de suicide d'un élève

Message par Invité le Sam 28 Mar - 12:05

John a raison : les premiers éducateurs des enfants, ce sont les parents, et tu ne dois pas culpabiliser.
Du reste, le fait qu'il écrive qu'il avait l'intention de se suicider ne signifie pas qu'il comptait le faire vraiment. Il voulait peut-être juste faire peur à ses parents ou provoquer leur attention.

Il y a quelques années, mon bahut a été en état de choc. Un lycéen s'est défenestré depuis la salle de DS (au 2ème étage). Horreur des élèves qui se trouvaient juste en-dessous, au CDI, et qui l'ont vu tomber.

J'ai vu débarquer en cours une femme de ménage catastrophée, qui m'a fait sortir pour me dire : "Dans 10 mn, c'est la récré. SURTOUT, garde les élèves en classe! Un accident grave a eu lieu, les pompiers sont là ; il ne faut pas que les élèves voient le suicidé."

Réaction spontanée de la maman, appelée par l'école :
"Mon Dieu! En même temps, ça ne me surprend pas : il a toujours été casse-cou!"

sic!

Ce gamin devait avoir un ange-gardien : récupéré en morceaux, avec un pronostic très réservé, il s'en est sorti finalement.

Cet accident a marqué les esprits. Pour autant, fallait-il culpabiliser? On ne peut pas tout voir, tout sentir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de suicide d'un élève

Message par Nestya le Sam 28 Mar - 14:40

Merci beaucoup, ça me fait du bien ce que vous me dites.

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de suicide d'un élève

Message par ysabel le Sam 28 Mar - 15:12

s'il l'a écrit dans un devoir, la probabilité de le faire était relativement faible.

J'ai vécu des suicides d'élèves - dont un de ma classe de 4ème il y a qq années quand j'étais TZR - personne ne l'a vu, su, anticipé. Aucun signe avant-coureur. Chez ce dernier, j'avais bien senti un certain mal-être, mais bon c'est courant chez les ado.

Et puis tu es prof, tu as 4 classes en charge, tu n'es pas psy.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de suicide d'un élève

Message par Esméralda le Sam 28 Mar - 15:50

Je n'en peux plus personnellement, de ce nombre croissant d'élèves " à problèmes" à tous niveaux qui nous laissent totalement démunis, sans solution, et qui bien souvent, viennent "plomber" des classes et répandre leurs problèmes sur d'autres qui n'en avaient pas plus que ça à la base... Enfin je ne parle pas spécialement des élèves "suicidaires" là ... mais des élèves à problèmes comportementaux divers, problèmes de violence, d'addiction, de famille... On a une élève qui a fait deux tentatives cette année...ELle est encore hospitalisée je crois ( en tous cas, elle n'est pas en cours ) Je me demande aussi parfois s'il n'y a pas un peu une sorte de phénomène de "mode" de la "crise d'ado rebelle" chez nos "djeun's" ...
Enfin pour revenir à ton histoire, tu n'es pas psy et le pire a été évité...

Esméralda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de suicide d'un élève

Message par Reine Margot le Sam 28 Mar - 16:08

@ysabel a écrit:s'il l'a écrit dans un devoir, la probabilité de le faire était relativement faible.


attention, ce n'est pas parce que qqn parle de passer à l'acte ou l'écrit qu'il ne le fera pas...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de suicide d'un élève

Message par John le Sam 28 Mar - 16:16

D'accord, mais l'inverse n'est pas vrai non plus.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de suicide d'un élève

Message par Reine Margot le Sam 28 Mar - 16:24

oui, ça me paraît du bon sens Very Happy

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de suicide d'un élève

Message par dobolino le Sam 28 Mar - 16:31

@Nestya a écrit:
@Pseudo a écrit:J'en pense que tu n'es pas super-woman ! Et qu'on ne peut tout prévoir, tout gérer.
Et puis, rien ne dit que la gamin serait passé à l'acte. Il en a parlé dans une interro qui a permis à une prof de réagir. Et il n'avait pas avalé les médocs : ils les avait "seulement" mis dans son cartable. Tout est bien qui fini bien, non ? Reste à espérer que les parents réagissent.
On a eu de la chance car la collègue d'anglais à corriger les copies le jour même. Que se serait-il passé si elle avait fait ses corrections plus tard?
En tant que parent, je ne crois pas que j'en aurais voulu à l'équipe enseignante et je ne pense pas que quelque " psycho " que ce soit vous aurait jeté la pierre. De toute façon, si cet enfant, car il s'agit en sixième d'un enfant et non d'un ado, annonce son prétendu passage à l'acte, ça s'appelle un suicide d'appel et c'est essentiellemnt aux parents et aux proches que ça s'adresse.

dobolino
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de suicide d'un élève

Message par Madame Rosa le Sam 28 Mar - 16:57

Bon mon message s'est effacé...

Pour des raisons diverses, j'ai du m'intéresser au sujet tabou du suicide.
Si nous ne sommes pas psy, notre rôle est néanmoins d'entendre la parole de malaise et d'orienter l'enfant et sa famille vers un chemin d'aide: le monde médical.
Parler de mourir quand on commence sa vie n'est en réalité pas si facile...Pas anodin...
Vouloir se suicider n'est pas si simple, que ce soit un appel à l'aide ou une décision tranchée. Tout le monde n'est pas capable de paser à l'acte, de s'infliger un acte violent (pour soi et pour les autres. Le suicide semble à la personne le seul chemin pour fuir une douleur insupportable.
C'est en parler et tendre la main qui a fait qu'on a enregistré un modeste recul du suicide des ados en France.
Chez les adultes, le taux de suicide stagne et augmente. La cause première chez les jeunes hommes (jusqu'à 35ans)en France est le suicide.
Chez l'adulte, la personne ne parle plus de suicide, car elle est décidée et passe à l'acte. Toute parole est donc à entendre.

J'ai eu plusieurs élèves suicidaires, dont une élève qui dans une rédaction m'a expliqué pourquoi ce n'était pas la peine de vivre , je n'ai corrigé cette copie que très tard, le soir où elle est passée à l'acte. Le matin, je suis allée avertir mon chef d'établissement qui m'a annoncé son geste.
Je me sentais coupable de n'avoir pas lu plus tôt. Mais pas coupable de son geste, ou de ne pas savoir détecter, guérir son mal être.

Notre rôle de prof, d'être humain, c'est savoir entendre la parole de l'autre et lui montrer qu'il y a des aides autour.

Le suicide est un sujet tabou, le seul moyen pourtant d'aider les suicidaires est de les entourer.

Madame Rosa
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de suicide d'un élève

Message par John le Sam 28 Mar - 17:06

Pour des raisons diverses, j'ai du m'intéresser au sujet tabou du suicide.
Si nous ne sommes pas psy, notre rôle est néanmoins d'entendre la parole de malaise et d'orienter l'enfant et sa famille vers un chemin d'aide: le monde médical.
Parler de mourir quand on commence sa vie n'est en réalité pas si facile...Pas anodin...
Vouloir se suicider n'est pas si simple, que ce soit un appel à l'aide ou une décision tranchée. Tout le monde n'est pas capable de paser à l'acte, de s'infliger un acte violent (pour soi et pour les autres. Le suicide semble à la personne le seul chemin pour fuir une douleur insupportable.
C'est en parler et tendre la main qui a fait qu'on a enregistré un modeste recul du suicide des ados en France.
Chez les adultes, le taux de suicide stagne et augmente. La cause première chez les jeunes hommes (jusqu'à 35ans)en France est le suicide.
Chez l'adulte, la personne ne parle plus de suicide, car elle est décidée et passe à l'acte. Toute parole est donc à entendre.
J'ai eu plusieurs élèves suicidaires, dont une élève qui dans une rédaction m'a expliqué pourquoi ce n'était pas la peine de vivre , je n'ai corrigé cette copie que très tard, le soir où elle est passée à l'acte. Le matin, je suis allée avertir mon chef d'établissement qui m'a annoncé son geste.
Je me sentais coupable de n'avoir pas lu plus tôt. Mais pas coupable de son geste, ou de ne pas savoir détecter, guérir son mal être.
Notre rôle de prof, d'être humain, c'est savoir entendre la parole de l'autre et lui montrer qu'il y a des aides autour.
Le suicide est un sujet tabou, le seul moyen pourtant d'aider les suicidaires est de les entourer.

Je ne suis pas en accord complet avec ce message. En particulier sur le rôle du milieu médical : bien des tentatives de suicide pourraient être évitées sans qu'il y ait le moins du monde besoin de l'intervention du médical. C'est souvent indispensable, mais ce n'est pas toujours le cas. Et on sait à quoi sont dues 25% des tentatives de suicide chez les jeunes, mais on n'en parle pas encore assez.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de suicide d'un élève

Message par Invité le Sam 28 Mar - 17:14

Tu peux préciser ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de suicide d'un élève

Message par John le Sam 28 Mar - 17:16

Ca fait des années que des dizaines d'associations le disent ; le pouvoir politique vient enfin de le reconnaître :

http://contnpdc.free.fr/spip.php?article23

Inutile de dire qu'aucun IUFM n'aborde la question.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de suicide d'un élève

Message par Invité le Sam 28 Mar - 17:30

Je pensais à la même chose, mais c'est dommage que tu n'oses pas prononcer le mot : c'est de l'homosexualité que tu voulais parler.

En occultant le mot, on occulte le problème ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de suicide d'un élève

Message par Invité le Sam 28 Mar - 17:35

Vous savez, dans mon collège, nous avons dû faire changer de classe un garçon qui était tombé amoureux d'un autre élève, -qui ne supportait pas cette attirance. Cette tendance homosexuelle a eu de telles répercussions dans l'ambiance de classe et dans l'équilibre de l'élève "persécuté" qu'il a fallu séparer les deux garçons, dans l'intérêt de tous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de suicide d'un élève

Message par Scarabee15 le Sam 28 Mar - 17:36

"Je ne vis que parce qu'il est en mon pouvoir de mourir quand bon me semblera.
Sans l'idée du suicide, je me serais tué depuis toujours."

E. M. Cioran

Scarabee15
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de suicide d'un élève

Message par Invité le Sam 28 Mar - 17:38

ah, les discours morbides de Cioran...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de suicide d'un élève

Message par John le Sam 28 Mar - 17:40

dans mon collège, nous avons dû faire changer de classe un garçon qui était tombé amoureux d'un autre élève, - qui ne supportait pas cette attirance. Cette tendance homosexuelle a eu de telles répercussions dans l'ambiance de classe et dans l'équilibre de l'élève "persécuté" qu'il a fallu séparer les deux garçons, dans l'intérêt de tous.

C'est l'amoureux qui persécutait l'autre, ou c'est l'aimé qui persécutait l'amoureux transi ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de suicide d'un élève

Message par Invité le Sam 28 Mar - 17:45

c'est l'amoureux qui persécutait l'autre, restait parfois un quart d'heure à le fixer en cours, lui écrivait...
L'autre en avait assez et il commençait à sérieusement péter les plombs, d'autant qu'évidemment, tout le bahut était au courant. (les élèves, du moins)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentative de suicide d'un élève

Message par John le Sam 28 Mar - 17:50

Ah ok.

Bon, cela dit, je me demande si on ne s'est pas un peu s'égaré du sujet de départ (?) heu

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum