Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
gwendolyne
Niveau 8

Toujours L'Etranger : l'absurde ?

par gwendolyne le Sam 28 Mar - 11:44
Alors, je préviens tout de suite, la question qui suit va sûrement vous paraître stupide et digne d'un cerveau de bulot anémié mais j'ai vraiment du mal à percevoir l'absurdité de Meursault ou de son destin boulet
Je m'explique.
Camus définit l'absurde comme le divorce entre le "besoin d'absolu de l'homme et sa condition faite de laideur et de misère" mais où est le besoin d'absolu d'un homme qui se contente de "tuer le temps", de passer ses journées dans une seule pièce, qui accepte les relations humaines qui se présentent avec étonnement, sans les rechercher, etc... Dans la première partie, il ne ressent aucune déception puisqu'il n'a que des sensations et, dans la seconde, il s'aperçoit surtout de l'absurdité et de la bêtise de la société mais pas de lui-même ! De plus, j'ai lu que Meursault prenait conscience de l'absurdité du monde lors du meurtre de l'arabe alors qu'il me semble plutôt prendre conscience des conséquences de son geste brisant "l'équilibre du jour" ?
En résumé, je suis paumée et peine à voir en Meursault, le Sisyphe moderne... Help please titanic

_________________
"Un rêveur est celui qui ne trouve son chemin qu'au clair de lune et qui, comme punition, aperçoit l'aurore avant les autres hommes." Oscar Wilde
avatar
Abraxas
Doyen

Re: Toujours L'Etranger : l'absurde ?

par Abraxas le Sam 28 Mar - 12:17
Regardez les dates de publication : l'Etranger a bien dix ans d'avance sur les thèses de Camus sur l'Absurde. Vouloir à toute force y voir de l'Absurde (qui ne déboule vraiment en littérature qu'après 1945), c'est faire un anachronisme.
Vous voilà justifiée…
avatar
gwendolyne
Niveau 8

Re: Toujours L'Etranger : l'absurde ?

par gwendolyne le Sam 28 Mar - 14:12
cheers Merci ! Mais bon, je sens déjà les questions des examinateurs sur ce sujet Twisted Evil

_________________
"Un rêveur est celui qui ne trouve son chemin qu'au clair de lune et qui, comme punition, aperçoit l'aurore avant les autres hommes." Oscar Wilde
avatar
Abraxas
Doyen

Re: Toujours L'Etranger : l'absurde ?

par Abraxas le Sam 28 Mar - 14:43
Et Meursault n'a rien d'absurde : il est juste décalé. Incapable (c'est tout le sens des premières lignes) de s'abîmer dans les poncifs ordinaires. Ce qui est impardonnable.
Je crains d'ailleurs que ce roman archi-lu ne soit très souvent pris à contresens. Je crois que je commencerais un exposé sur l'absence d'absurde de l'Etranger ainsi : l'Absurde, dans l'Etranger, est un contresens absurde…
Au passage, ce qu'il y a de plus absurde, dans ce roman, c'st la condamnation à mort du héros. Un Européen condamné à mort, en algéie des années 30, pour aovir abattu un Arabe qui le menaçait d'un couteau ? Allons donc… yesyes
avatar
ysabel
Devin

Re: Toujours L'Etranger : l'absurde ?

par ysabel le Sam 28 Mar - 15:07
ça c'est sûr ! une petite remontrance, tout au plus...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
gwendolyne
Niveau 8

Re: Toujours L'Etranger : l'absurde ?

par gwendolyne le Sam 28 Mar - 15:16
Je pense exactement la même chose, mais pourquoi faut-il toujours que je doute de moi ainsi ?!? calimero Il faut dire que sur le net, comme dans des manuels ou des ouvrages parascolaires, on s'en donne à coeur joie sur l'absurde dans L'Etranger, l'absurdité de Meursault et cie :mitrailler:
Et j'appréhende aussi les examinateurs, car mon expérience m'a montré à quel point certains avaient un comportement... absurde (arf !!!)

_________________
"Un rêveur est celui qui ne trouve son chemin qu'au clair de lune et qui, comme punition, aperçoit l'aurore avant les autres hommes." Oscar Wilde
avatar
Abraxas
Doyen

Re: Toujours L'Etranger : l'absurde ?

par Abraxas le Sam 28 Mar - 17:12
Ça, ma chère, c'est comme les femmes qui pensent que "du côté de la barbe est la toute-puissance" : les profs sont parfois (souvent ?) les pires ennemis des profs.
C'est bien pourquoi il faut très prudemment commencer par évoquer l'interprétation avant de la réfuter.
Quant au Net… Une copine prof de khâgne à Aix s'arrachait les cheveux qui lui restent, la semaine dernière, parce que ses élèves avaient (tous ! — sauf les meilleurs) trouvé sur la Toile une interprétation stupidissime d'un texte de Rimbaud — et ce qui la choquait, c'est qu'après quelques mois avec elle, ses loupiots persistaient à penser que ce que l'on trouvait sur le Net avait le statut d'une interprétation autorisée.
Contenu sponsorisé

Re: Toujours L'Etranger : l'absurde ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum