Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

Vincent Peillon aux enseignants de classes prépas : "Ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice".

par John le Mer 4 Déc 2013 - 13:26
Il y a des professeurs «et surtout les plus jeunes et ceux qui sont à la fois en lycée et en classe préparatoire, qui vont gagner avec cette réforme et d’autres qui vont perdre dans des proportions qui sont de 3%, 4% ou 5%», a affirmé le ministre. «Ceux qui vont perdre le plus», a-t-il dit, sont ceux qui font beaucoup d’heures supplémentaires.

Les profs de classes préparatoires «à juste titre me disent : nous avons des tâches particulières. On le reconnaît puisqu’ils font dix heures» de cours, avec des «décharges» d’une ou deux heures dans des cas spécifiques. Les professeurs du secondaire font quinze ou dix-huit heures de cours. «Et puis il y en a qui font six, sept ou huit heures supplémentaires. C’est ce qu’a pointé la Cour des comptes. Comment vous pouvez dire à la fois "huit heures, je ne peux pas faire plus, je suis surchargé", et faire huit heures supplémentaires», a-t-il demandé.

«A ceux-là je dis : ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice: si on travaille beaucoup, on fait ses dix heures, neuf heures ou huit heures, mais on n’a pas au-delà de quatre, cinq ou six heures supplémentaires», a dit le ministre.
http://www.liberation.fr/societe/2013/12/04/classes-prepa-fermete-de-peillon-face-aux-heures-supplementaires_964065

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Edgar
Neoprof expérimenté

Re: Vincent Peillon aux enseignants de classes prépas : "Ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice".

par Edgar le Mer 4 Déc 2013 - 13:32
Argument d'une logique implacable.

On peut toutefois se demander si des profs font des HS par plaisir ou par nécessité.

Je n'ai pas enseigné en prépas, mais les HS m'ont toujours été plus ou moins imposées par le chef d'établissement, jusqu'à 19 , de force, et au délà en jouant du violon. Je n'ai jamais eu la possibilité de faire un service à 18 heures depuis mon entrée dans l'EN, et cette année; c'est la première fois que cela m'arrive et la qualité de mes cours et de mon attitude face aux élèves s'en ressent énormément, en beaucoup mieux.


Dernière édition par Edgar le Mer 4 Déc 2013 - 13:47, édité 1 fois
avatar
Mike92
Niveau 10

Re: Vincent Peillon aux enseignants de classes prépas : "Ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice".

par Mike92 le Mer 4 Déc 2013 - 13:39
Il faudrait déjà savoir quelle est la proportion de collègues en prépa qui ont 7 ou 8 HS !!
j'étais agr. détaché en prépa ; 4 classes de prépa à 3h chacune =12h payées 18. Donc obligation d'accepter les 3h sup : il fallait s'occuper des 4 classes ou d'aucune. Si je ne trouve pas de kholleur ou un partiel seulement, je suis obligé d'avoir en tout 4 ou 5h sup par semaine, c'est aussi simple que ça ! par chance, j'ai pu échapper aux kholles. c'est la réalité du terrain qui détermine le nombre d'HS.

_________________
Fais bon accueil aux étrangers, car toi aussi, tu seras un étranger. (Roger Ikor)
site : http://allemand-postbac.npage.de
manuels publiés : http://www.decitre.fr/auteur/141431/Michel+Luciani/
avatar
dandelion
Grand sage

Re: Vincent Peillon aux enseignants de classes prépas : "Ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice".

par dandelion le Mer 4 Déc 2013 - 13:41
@John a écrit:
Il y a des professeurs «et surtout les plus jeunes et ceux qui sont à la fois en lycée et en classe préparatoire, qui vont gagner avec cette réforme et d’autres qui vont perdre dans des proportions qui sont de 3%, 4% ou 5%», a affirmé le ministre. «Ceux qui vont perdre le plus», a-t-il dit, sont ceux qui font beaucoup d’heures supplémentaires.

Les profs de classes préparatoires «à juste titre me disent : nous avons des tâches particulières. On le reconnaît puisqu’ils font dix heures» de cours, avec des «décharges» d’une ou deux heures dans des cas spécifiques. Les professeurs du secondaire font quinze ou dix-huit heures de cours. «Et puis il y en a qui font six, sept ou huit heures supplémentaires. C’est ce qu’a pointé la Cour des comptes. Comment vous pouvez dire à la fois "huit heures, je ne peux pas faire plus, je suis surchargé", et faire huit heures supplémentaires», a-t-il demandé.

«A ceux-là je dis : ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice: si on travaille beaucoup, on fait ses dix heures, neuf heures ou huit heures, mais on n’a pas au-delà de quatre, cinq ou six heures supplémentaires», a dit le ministre.
http://www.liberation.fr/societe/2013/12/04/classes-prepa-fermete-de-peillon-face-aux-heures-supplementaires_964065
J'ai entendu Peillon ce matin sur France Inter. Il n'a pas répondu aux questions qui le gênaient (sur les rythmes scolaires, notamment) et a été aussi condescendant qu'à l'accoutumée. Le billet d'humour de Nicole Ferroni était très bien par contre.
Il faut écouter avec prudence car on peut être amené à regretter Luc Chatel et réaliser qu'il n'y a vraiment plus d'avenir dans l'enseignement. Bon, en même temps, pour ceux qui préparent leur reconversion, ça peut être une motivation forte.
avatar
Infiniment
Habitué du forum

Re: Vincent Peillon aux enseignants de classes prépas : "Ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice".

par Infiniment le Mer 4 Déc 2013 - 13:42
ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer
À aller toujours tout droit, on risque de rencontrer un mur ou une ornière. Ou les deux. Et rares seront ceux qui pleureront.

_________________
Ah ! la belle chose, que de savoir quelque chose !
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Vincent Peillon aux enseignants de classes prépas : "Ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice".

par retraitée le Mer 4 Déc 2013 - 13:43
Droit dans ses bottes, comme un autre avant lui!
avatar
Mike92
Niveau 10

Re: Vincent Peillon aux enseignants de classes prépas : "Ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice".

par Mike92 le Mer 4 Déc 2013 - 13:43
Il va se casser la gueule et l'aura bien cherché.

_________________
Fais bon accueil aux étrangers, car toi aussi, tu seras un étranger. (Roger Ikor)
site : http://allemand-postbac.npage.de
manuels publiés : http://www.decitre.fr/auteur/141431/Michel+Luciani/
avatar
dandelion
Grand sage

Re: Vincent Peillon aux enseignants de classes prépas : "Ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice".

par dandelion le Mer 4 Déc 2013 - 13:45
@Mike92 a écrit:Il va se casser la gueule et l'aura bien cherché.
J'ai pensé la même chose de Meirieu mais en ajoutant un mot Embarassed 
avatar
Mike92
Niveau 10

Re: Vincent Peillon aux enseignants de classes prépas : "Ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice".

par Mike92 le Mer 4 Déc 2013 - 13:48
Il y aurait eu un seul cas de figure où j'aurais accepté une (très légère) diminution de revenus : l'augmentation équivalente des bourses pour élèves de prépa (je parle d'argent, pas d'autre chose).

_________________
Fais bon accueil aux étrangers, car toi aussi, tu seras un étranger. (Roger Ikor)
site : http://allemand-postbac.npage.de
manuels publiés : http://www.decitre.fr/auteur/141431/Michel+Luciani/
plotch
Habitué du forum

Re: Vincent Peillon aux enseignants de classes prépas : "Ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice".

par plotch le Mer 4 Déc 2013 - 13:50
Puur les professeurs de CPGE les HS ne sont pas choisies sauf les khôlles ... elles sont imposées car inclues dans le service. Si tous les professeurs de CPGE ne faisaient pas de HS alors le ministère perdrait une fortune en nouveaux postes et les élèves se retrouveraient avec deux professeurs de maths ou physique par classe ...
plotch
Habitué du forum

Re: Vincent Peillon aux enseignants de classes prépas : "Ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice".

par plotch le Mer 4 Déc 2013 - 13:52
Et globalement non seulement Peillon diminue le nombre de HS mais aussi diminue leurs taux de 10 à 20% mais cela il ne le dit pas aux médias ...
User17706
Enchanteur

Re: Vincent Peillon aux enseignants de classes prépas : "Ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice".

par User17706 le Mer 4 Déc 2013 - 13:55
Là, j'ai l'impression qu'on vient d'entrer dans la logique du n'imp. Ex quo quodlibet sequitur.


Dernière édition par PauvreYorick le Mer 4 Déc 2013 - 13:56, édité 1 fois

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Infiniment
Habitué du forum

Re: Vincent Peillon aux enseignants de classes prépas : "Ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice".

par Infiniment le Mer 4 Déc 2013 - 13:56
PauvreYorick a écrit:Là, j'ai l'impression qu'on vient d'entrer dans la logique du n'imp.
Erreur. Nous y sommes depuis un certain temps. Voire un temps certain.

_________________
Ah ! la belle chose, que de savoir quelque chose !
plotch
Habitué du forum

Re: Vincent Peillon aux enseignants de classes prépas : "Ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice".

par plotch le Mer 4 Déc 2013 - 14:01
C'est quand même très fort :

- 1ère étape : on veut attirer les meilleurs étudiants pour enseigner en CPGE donc on donne de bons salaires mais comme ça coûte cher à l'état on va dire qu'une partie est en heures supplémentaires pour économiser sur les charges sociales.

- 2ème étape : ah mais vous faites beaucoup d'heures sups donc vous ne travaillez pas tant que ça avec votre service de base, on va donc transformer une partie de vuos heures sups en heures de base, sans augmenter votre salaire de base, et diminuer la rémunération des heures sups qui vous restent ...
avatar
e-Wanderer
Expert spécialisé

Re: Vincent Peillon aux enseignants de classes prépas : "Ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice".

par e-Wanderer le Mer 4 Déc 2013 - 14:02
@plotch a écrit:Puur les professeurs de CPGE les HS ne sont pas choisies sauf les khôlles ... elles sont imposées car inclues dans le service. Si tous les professeurs de CPGE ne faisaient pas de HS alors le ministère perdrait une fortune en nouveaux postes et les élèves se retrouveraient avec deux professeurs de maths ou physique par classe ...
Du coup, il n'y a pas une niche, légalement ? Sachant que normalement les professeurs peuvent refuser toute HS au-delà de la première... On rigolerait bien si tous les profs de CPGE faisaient ça, juste pour marquer le coup. Que disent explicitement les textes qui encadrent leur statut ?
Bouboule
Esprit éclairé

Re: Vincent Peillon aux enseignants de classes prépas : "Ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice".

par Bouboule le Mer 4 Déc 2013 - 14:04
J'ai déjà écrit sur ce forum que les CPGE étaient un chiffon rouge.
Depuis le 18 novembre, je vois s'aligner des chiffres manifestement faux où l'exception devient généralité (même si quelqu'un fait 8HSA, il les fait, non ? Ou il les touche sans les faire ?).

Mais hier, on a franchi une nouvelle étape. Par deux fois au moins (Europe 1 et LCI), la ministre déléguée à la réussite éducative, sans sourciller, a laissé dire à Laurent Bigorgne, qu'il fallait baisser le traitement des professeurs de lycée pour augmenter les collègues du primaire.
Les collègues du primaire sont honteusement sous-payés certes ! Mais quand même laisser dire cela !
avatar
Mike92
Niveau 10

Re: Vincent Peillon aux enseignants de classes prépas : "Ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice".

par Mike92 le Mer 4 Déc 2013 - 14:06
Dans la pratique, un agrégé détaché en prépa n'a pas le choix : ou il assume toute la charge, où il est remplacé : on ne peut pas souvent trouver un agrégé sur place pour assurer 3h de prépa qu'il aurait refusées ! sans parler du casse-tête des emplois du temps. Comment se fait-il qu'un ministre soit si peu au fait des réalités et si mal conseillé ?? il va dans le mur.

_________________
Fais bon accueil aux étrangers, car toi aussi, tu seras un étranger. (Roger Ikor)
site : http://allemand-postbac.npage.de
manuels publiés : http://www.decitre.fr/auteur/141431/Michel+Luciani/
avatar
dandelion
Grand sage

Re: Vincent Peillon aux enseignants de classes prépas : "Ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice".

par dandelion le Mer 4 Déc 2013 - 14:07
+1 Ce que je trouve indigne, c'est qu'il affirme sans émotion qu'il va diminuer des salaires de 5% (et oui il va s'attaquer aux autre si ce domino tombe). Et en même temps j'entends tout à l'heure une pub pour un forum de communicants publics dont le nombre m'a paru hallucinant (je ne parviens pas à le vérifier, j'écouterai mieux la prochaine fois). Si on doit mieux partager le gâteau, ne serait-il pas judicieux d'enlever le gras avant de s'attaquer aux organes vitaux?
avatar
C'est pas faux
Esprit éclairé

Re: Vincent Peillon aux enseignants de classes prépas : "Ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice".

par C'est pas faux le Mer 4 Déc 2013 - 14:28
@dandelion a écrit:+1 Ce que je trouve indigne, c'est qu'il affirme sans émotion qu'il va diminuer des salaires de 5% (et oui il va s'attaquer aux autre si ce domino tombe). Et en même temps j'entends tout à l'heure une pub pour un forum de communicants publics dont le nombre m'a paru hallucinant (je ne parviens pas à le vérifier, j'écouterai mieux la prochaine fois). Si on doit mieux partager le gâteau, ne serait-il pas judicieux d'enlever le gras avant de s'attaquer aux organes vitaux?
Un gâteau au gras et aux organes vitaux ! affraid 
avatar
Mike92
Niveau 10

Re: Vincent Peillon aux enseignants de classes prépas : "Ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice".

par Mike92 le Mer 4 Déc 2013 - 14:30
C'est la goutte d'eau qui fait tache d'huile, et le grain de sable qui met le feu aux poudres...

_________________
Fais bon accueil aux étrangers, car toi aussi, tu seras un étranger. (Roger Ikor)
site : http://allemand-postbac.npage.de
manuels publiés : http://www.decitre.fr/auteur/141431/Michel+Luciani/
avatar
dandelion
Grand sage

Re: Vincent Peillon aux enseignants de classes prépas : "Ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice".

par dandelion le Mer 4 Déc 2013 - 14:31
@C'est pas faux a écrit:
@dandelion a écrit:+1 Ce que je trouve indigne, c'est qu'il affirme sans émotion qu'il va diminuer des salaires de 5% (et oui il va s'attaquer aux autre si ce domino tombe). Et en même temps j'entends tout à l'heure une pub pour un forum de communicants publics dont le nombre m'a paru hallucinant (je ne parviens pas à le vérifier, j'écouterai mieux la prochaine fois). Si on doit mieux partager le gâteau, ne serait-il pas judicieux d'enlever le gras avant de s'attaquer aux organes vitaux?
Un gâteau au gras et aux organes vitaux ! affraid 
Z'êtes fatigants ces jours-ci les néos, faut vraiment faire gaffe à ce que l'on écrit, même quand c'est un mélange de Perceval et d'Homer Simpson qui lit, pff.cafe 
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Vincent Peillon aux enseignants de classes prépas : "Ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice".

par JPhMM le Mer 4 Déc 2013 - 14:35
Qui déclare que les rémunérations des profs sont indignes décide de ne pas les augmenter et de diminuer celles de certains.

De l'art de prendre les gens pour des cons.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Vincent Peillon aux enseignants de classes prépas : "Ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice".

par retraitée le Mer 4 Déc 2013 - 14:44
Peillon ne règlerait-il pas des comptes personnels avec son ex, normalienne ? Brigitte Sitbon, agrégée de philosophie elle aussi, et qui a écrit un roman (La Cinquantaine bien tapée) sous le pseudo de Julie Saltiel.
Bouboule
Esprit éclairé

Re: Vincent Peillon aux enseignants de classes prépas : "Ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice".

par Bouboule le Mer 4 Déc 2013 - 15:00
@retraitée a écrit:Peillon ne règlerait-il pas des comptes personnels avec son ex, normalienne ? Brigitte Sitbon, agrégée de philosophie elle aussi, et qui a écrit un roman (La Cinquantaine bien tapée) sous le pseudo de Julie Saltiel.
Elle n'est pas prof de prépa quand même ? 😕 
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Vincent Peillon aux enseignants de classes prépas : "Ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice".

par retraitée le Mer 4 Déc 2013 - 15:03
Chercheur (e) au CNRS
Contenu sponsorisé

Re: Vincent Peillon aux enseignants de classes prépas : "Ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice".

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum