La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Page 10 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Message par Loreleii le Jeu 5 Déc 2013 - 23:41

J'ai tout lu. Ouf ! (C'était long !) J'avais envie de réagir tout le temps, mais j'ai pris la queue et ai attendu d'avoir terminé pour réagir. Alors, c'est mon tour !
Audrey, je te trouve très (trop?) patiente avec cette mère. Je trouve aussi que tu fais un travail énorme pour le gamin. Je suis vraiment impressionnée, je n'en fais pas autant.
Quelques remarques à tout ce que j'ai lu:
Il n'est pas diagnostiqué dyslexique : pour moi, aucun aménagement ! D'où elle sort ça la mère que son fils est dys? Elle n'en a ni les compétences, ni la légitimité.
C'est elle qui a été son instit depuis toujours : peut-être devrait-elle remettre son travail en question avant de s'en prendre au tien.
Quand bien même il serait dys, il est en 6° et l'on attend de lui de suivre le programme de 6°. Dans trois ans et demi il devra avoir le niveau d'un élève de fin de 3°. S'il n'en est pas capable, toi et tes collègues n'y pouvez pas grand chose, hélas. A force d'aménagements, on ne demande plus à ces élèves le niveau demandé aux autres. Si en 6° on ne peut pas demander à un élève de décrire la nature au présent ....
On nous demande aussi d'aménager nos notations pour ne pas les décourager. On en arrive alors à des situations aberrantes: il est en 4°, il n'a jamais redoublé, il n'a pas le niveau pour passer en 3°. Le CDE dit "oui, mais vous avez vu ses notes?" les profs disent: "Mais elles ne sont pas significatives, elles sont aménagées!" Le CDE dit "Peut-être, mais en appel, ça passe!" Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad 

Les annotations sur les copies ne sont pas rares. Je les traite par le mépris. Je ne réponds pas. Par contre, pour ces élèves-là, je me contente ensuite d'écrire la note sur les copies. c'est tout.
Tout récemment, une mère (que j'ai déjà rencontrée) m'a, encore une fois, mis un mot sur la copie de son fils. ça m'énerve! Et comme le résultat n'a pas été celui qu'elle escomptait, elle a téléphoné au PA ce matin.... ça m'énerve encore plus !!!! Je déteste ça et ça me donne encore moins envie de m'occuper de son fils plus d'un autre !
Quant à son fils il explique ses mauvais résultats par "cé pa dma fote" ... Soit, c'est une raison comme une autre. Mais dans la classe, il y a d'autres dys qui en veulent, qui se donnent du mal et qui progressent (et dont les parents ne m'emm..dent pas). Là, je dis (et je leur ai dit) "respect"!

Loreleii
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Message par Audrey le Ven 6 Déc 2013 - 0:18

Je suis d'accord avec toi Loreleii....


_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Message par Loreleii le Ven 6 Déc 2013 - 0:28

On n'a malheureusement pas le droit de ne pas noter. Pourtant, ça m'arrangerait bien parfois!

Pour ton appréciation d'aujourd'hui, je te trouve bien courageuse. Moi, je n'aurais rien mis...

Courage!

Loreleii
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Message par Audrey le Ven 6 Déc 2013 - 0:31

Désolée, Loreleii, j'ai effacé tout mon message....
En fait, j'en suis au point où je n'ai plus envie de dire quoi que ce soit de ce que je fais avec cet élève tant ce qui s'est passé hier m'a gonflée. Et le mot est faible...

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Message par Loreleii le Ven 6 Déc 2013 - 0:33

Je te comprends très bien. Moi aussi ça me fait mal quand on remet en cause mon travail sans que ce soit constructif.

Loreleii
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Message par User5899 le Ven 6 Déc 2013 - 0:58

Bon, Audrey, un mal pour un bien : grâce à ton histoire et à ta déconvenue, nous avons tous touché d'un peu plus près le cancer qui ronge le métier.
J'ai pensé à toi pendant mon conseil de seconde, ce soir. 9 profs, 8 et la prof d'EPS. Les 8 d'accord sur tout, et la prof d'EPS : "Oui mais il sourit, c'est positif !". Il ne travaille pas, et la prof d'EPS : "Oui mais il sourit, c'est positif !". Il oublie ses affaires, et la prof d'EPS : "Oui mais il sourit, c'est positif !". Il viole ses copains sous les douches, et la prof d'EPS : "Oui mais il sourit, c'est positif !".

Pfff... Sacrée engeance !

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Message par Audrey le Ven 6 Déc 2013 - 1:02

Cripure, Laughing 

Et fleurs2 

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Message par Zenxya le Ven 6 Déc 2013 - 1:04

Cripure a écrit:Bon, Audrey, un mal pour un bien : grâce à ton histoire et à ta déconvenue, nous avons tous touché d'un peu plus près le cancer qui ronge le métier.
J'ai pensé à toi pendant mon conseil de seconde, ce soir. 9 profs, 8 et la prof d'EPS. Les 8 d'accord sur tout, et la prof d'EPS : "Oui mais il sourit, c'est positif !". Il ne travaille pas, et la prof d'EPS : "Oui mais il sourit, c'est positif !". Il oublie ses affaires, et la prof d'EPS : "Oui mais il sourit, c'est positif !". Il viole ses copains sous les douches, et la prof d'EPS : "Oui mais il sourit, c'est positif !".

Pfff... Sacrée engeance !
Preuve que si on cherche du positif, on finit par le trouver Razz

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Message par Audrey le Ven 6 Déc 2013 - 1:35

Le stade ultime sera: "Oui, mais il est le descendant glorieux de la soupe primitive!", ou pire encore "Look, he's moving...He's alive!"


_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Message par roxanne le Ven 6 Déc 2013 - 7:02

Cripure a écrit:Bon, Audrey, un mal pour un bien : grâce à ton histoire et à ta déconvenue, nous avons tous touché d'un peu plus près le cancer qui ronge le métier.
J'ai pensé à toi pendant mon conseil de seconde, ce soir. 9 profs, 8 et la prof d'EPS. Les 8 d'accord sur tout, et la prof d'EPS : "Oui mais il sourit, c'est positif !". Il ne travaille pas, et la prof d'EPS : "Oui mais il sourit, c'est positif !". Il oublie ses affaires, et la prof d'EPS : "Oui mais il sourit, c'est positif !". Il viole ses copains sous les douches, et la prof d'EPS : "Oui mais il sourit, c'est positif !".

Pfff... Sacrée engeance !
nous , la grande phrase de notre prof GO d'EPS :"il a un cœur gros comme ça " (le geste joint à la parole) bon, qu'il ait 2 de moyenne partout , qu'il pète , rote , et s"en bat les couilles" à longueur de cours à côté , c'est rien ..

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Message par Provence le Ven 6 Déc 2013 - 7:05

Comme le disait récemment mon CDE, au sujet de parents agressifs: "Ne perdons pas de vue que les abrutis, c'est eux et pas nous."

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Message par Iphigénie le Ven 6 Déc 2013 - 7:19

Prendre en compte les problèmes des élèves en situation de handicap (plus ou moins grave), c'est dur ; on a voulu intégrer ces élèves à l'école, c'est très bien en un sens, bien sûr,(le sens théorique), mais on n'est pas des professionnels des troubles du langage et du comportement, il y a des spécialistes pour cela.Cette intégration se fait comme toujours dans l'EN à l'économie et sur le dos des enseignants qui doivent inventer leur propre pédagogie adaptée sans aucune aide. C'est un boulot énorme que tu fais, Audrey. Le boulot qui normalement est celui par exemple des instituteurs spécialisés, qui eux sont formés pour...mais pas assez nombreux.

Par contre, on n'est pas là pour régler les psychologies parentales pathologiques, et là c'est le cas de cette mère. Qu'elle ait des excuses ou de bonnes intentions, peut-être mais cela n'est pas de notre ressort.
Les parents dans l'école, décidément, c'est une des sources de dérives et de problèmes: chacun à sa place. Les parents à la maison, les profs à l'école: on va vers l'inverse et forcément, ça déc****

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Message par isamia le Ven 6 Déc 2013 - 8:49

@zeprof a écrit:Audrey courage.
je suis le fil depuis hier, je ne voulais pas intervenir car je trouvais que ça partait un peu dans tous les sens.

mais je n'ai pas envie de rester silencieuse plus longtemps, pour répondre au sens de ton premier message : non la maman n'a pas a "t'écrire" sur les copies. si elle a un souci avec ta notation ou ta façon de faire, elle demande un rdv via le carnet de correspondance. point barre.

pour le reste je suis choquée par les réactions que j'ai pu lire... ça dissuade de parler de ses soucis...

fleurs 
Entièrement d'accord! Tu as tout mon soutien Audrey!

isamia
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Message par johar le Ven 6 Déc 2013 - 9:09

Audrey, courage à toi avec cette maman.

J'hallucine du temps que tu lui accordes, à elle. Il me semble, je peux me tromper, qu'elle ait besoin d'être reconnue dans l'accompagnement qu'elle réalise avec son enfant, il ne s'agit pas d'explication psychologisante pour excuser son attitude envers toi mais pour comprendre ce besoin incessant d'être en communication avec toi, quel que soit le moyen, malheureux pour le coup.

Il faut absolument te prémunir et limiter tes contacts avec elle, elle est en train de te vampiriser et de projeter sur toi des angoisses qui lui appartiennent exclusivement. Je te le dis brutalement : elle a trouvé la proie vulnérable et apte à entretenir une communication malsaine.

Remballe-la sèchement une bonne fois pour toutes, peut-être en te mettant sérieusement en colère lors d'un ultime rendez-vous, accompagné de ton CDE pour lui expliquer les limites de ses interventions, bref, lui rappeler la place de chacun ( parent/ enseignant). Des parents qui sentent une vulnérabilité chez un prof - le profil du prof qui se justifie notamment est perçu comme le plus vulnérable- ne lâchent pas jusqu'à l'épuisement dudit prof. Si en plus, ils ont une revanche sur l'école, ou envie d'en découdre, t'es pas aidée ...


Dernière édition par johar le Ven 6 Déc 2013 - 9:32, édité 1 fois

johar
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Message par Chocolat le Ven 6 Déc 2013 - 9:25

@iphigénie a écrit:Prendre en compte les problèmes des élèves en situation de handicap (plus ou moins grave), c'est dur ; on a voulu intégrer ces élèves à l'école, c'est très bien en un sens, bien sûr,(le sens théorique), mais on n'est pas des professionnels des troubles du langage et du comportement, il y a des spécialistes pour cela.Cette intégration se fait comme toujours dans l'EN à l'économie et sur le dos des enseignants qui doivent inventer leur propre pédagogie adaptée sans aucune aide. C'est un boulot énorme que tu fais, Audrey. Le boulot qui normalement est celui par exemple des instituteurs spécialisés, qui eux sont formés pour...mais pas assez nombreux.

Par contre, on n'est pas là pour régler les psychologies parentales pathologiques, et là c'est le cas de cette mère. Qu'elle ait des excuses ou de bonnes intentions, peut-être mais cela n'est pas de notre ressort.
Les parents dans l'école, décidément, c'est une des sources de dérives et de problèmes: chacun à sa place. Les parents à la maison, les profs à l'école:  on va vers l'inverse et forcément, ça déc****
Je suis complètement d'accord avec toi, iphigénie.

Le problème est que les professionnels des troubles du langage et du comportement ne sont pas enseignants, que les enseignants ne sont pas des professionnels des troubles du langage et du comportement, qu'il y a un médecin par académie pour valider les dossiers de ce type ( l'an dernier, nous avons reçu la validation pour la prise en charge assez lourde d'une gamine de 6e en... juin !! ), que ces troubles sont très complexes et que ce qui fonctionne pour un gamin peut très bien ne pas fonctionner pour un autre, que la loi exige qu'un gamin qui n'a pas de place dans un établissement spécialisé soit scolarisé dans son établissement de secteur, que des tas de gamins viennent à l'école avec la boule au ventre, que d'autres jouent la provoc et font les ânes pour qu'on leur fiche la paix car ils en ont marre d'être regardés sous toutes les coutures, que les parents concernés craquent, que d'autres gamins livrés à eux-mêmes se mettent à déconner à pleins tubes, que les profs craquent parce qu'ils ont l'impression d'exercer le métier de tourneur d'assiettes et de bosser dans le vide au milieu de groupes tellement disparates que la simple idée de faire cours relève du parcours du combattant, et que les seules réponses officielles à tout ça sont de jolis textes sur le site du ministère ou de belles annonces publicitaires vantant les intentions louables des politiques en matière d'éducation et d'instruction.

Résultat des courses : tout ce petit monde de la planète École finit par se braquer (usure, fatigue, impression d'absence de reconnaissance, désespoir) et adopter des comportements d'auto-défense totalement inappropriés; et ce fil est une parfaite illustration de cette réalité amère.

Ah elle est belle, l'école française, nous pouvons dire merci à nos dirigeants qui n'en ont rien à foutre de l'éducation et de l'instruction depuis trente ans, autrement que sur papier !



Alors on fait quoi ?
Parce qu'en attendant, ceux qui paient la note de cette vaste fumisterie, sont uniquement ceux qui sont en première ligne : les gamins, les enseignants et les parents !

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Message par Chocolat le Ven 6 Déc 2013 - 10:02

Et pour la situation évoquée ici :

Évidemment qu'il n'est pas acceptable qu'une mère commente les appréciations qu'un enseignant met sur les copies d'un élève.
Et il faut être borné pour s'obstiner à soutenir le contraire !

Pourquoi ne peut-on, au même titre, accepter de reconnaître qu'une copie qui comporte uniquement des appréciations négatives est douloureuse pour un gamin de 6e ?

La mère n'est pas une professionnelle de l'éducation et elle le prouve, car elle met ses tripes sur la table sur les copies de son môme.
Le prof du gamin, est un professionnel, lui; et en tant que professionnel, il peut comprendre qu'en termes de motivation, entre une copie avec des - et une copie avec des - et des +, il n'y a pas photo, et ce peu importe du discours tenu oralement, car tout le monde sait que verba volant, scripta manent.
Et reconnaître cette évidence, ne signifie pas que l'on minimise le travail de l'enseignant concerné.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Message par Ronin le Ven 6 Déc 2013 - 10:16

@Chocolat a écrit:
@iphigénie a écrit:Prendre en compte les problèmes des élèves en situation de handicap (plus ou moins grave), c'est dur ; on a voulu intégrer ces élèves à l'école, c'est très bien en un sens, bien sûr,(le sens théorique), mais on n'est pas des professionnels des troubles du langage et du comportement, il y a des spécialistes pour cela.Cette intégration se fait comme toujours dans l'EN à l'économie et sur le dos des enseignants qui doivent inventer leur propre pédagogie adaptée sans aucune aide. C'est un boulot énorme que tu fais, Audrey. Le boulot qui normalement est celui par exemple des instituteurs spécialisés, qui eux sont formés pour...mais pas assez nombreux.

Par contre, on n'est pas là pour régler les psychologies parentales pathologiques, et là c'est le cas de cette mère. Qu'elle ait des excuses ou de bonnes intentions, peut-être mais cela n'est pas de notre ressort.
Les parents dans l'école, décidément, c'est une des sources de dérives et de problèmes: chacun à sa place. Les parents à la maison, les profs à l'école:  on va vers l'inverse et forcément, ça déc****
Je suis complètement d'accord avec toi, iphigénie.

Le problème est que les professionnels des troubles du langage et du comportement ne sont pas enseignants, que les enseignants ne sont pas des professionnels des troubles du langage et du comportement, qu'il y a un médecin par académie pour valider les dossiers de ce type ( l'an dernier, nous avons reçu la validation pour la prise en charge assez lourde d'une gamine de 6e en... juin !! ), que ces troubles sont très complexes et que ce qui fonctionne pour un gamin peut très bien ne pas fonctionner pour un autre, que la loi exige qu'un gamin qui n'a pas de place dans un établissement spécialisé soit scolarisé dans son établissement de secteur, que des tas de gamins viennent à l'école avec la boule au ventre, que d'autres jouent la provoc et font les ânes pour qu'on leur fiche la paix car ils en ont marre d'être regardés sous toutes les coutures, que les parents concernés craquent, que d'autres gamins livrés à eux-mêmes se mettent à déconner à pleins tubes, que les profs craquent parce qu'ils ont l'impression d'exercer le métier de tourneur d'assiettes et de bosser dans le vide au milieu de groupes tellement disparates que la simple idée de faire cours relève du parcours du combattant, et que les seules réponses officielles à tout ça sont de jolis textes sur le site du ministère ou de belles annonces publicitaires vantant les intentions louables des politiques en matière d'éducation et d'instruction.

Résultat des courses : tout ce petit monde de la planète École finit par se braquer (usure, fatigue, impression d'absence de reconnaissance, désespoir) et adopter des comportements d'auto-défense totalement inappropriés; et ce fil est une parfaite illustration de cette réalité amère.

Ah elle est belle, l'école française, nous pouvons dire merci à nos dirigeants qui n'en ont rien à foutre de l'éducation et de l'instruction depuis trente ans, autrement que sur papier !



Alors on fait quoi ?
Parce qu'en attendant, ceux qui paient la note de cette vaste fumisterie, sont uniquement ceux qui sont en première ligne : les gamins, les enseignants et les parents !
Entièrement d'accord avec cela. C'est ce que je passe mon temps à dire aux médecins mais aussi à décrire en ce qui concerne les PAI, l'absence de pros en nombre suffisant, les économies sur le dos des mômes. Par contre pour du numérique on trouve des centaines de millions ( question aux matheux, combien d'instits spé et/ou d'orthophonistes peut-on recruter avec le budget gadget numérique du ministère ? ).

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Message par V.Marchais le Ven 6 Déc 2013 - 14:07

@Chocolat a écrit:

Évidemment qu'il n'est pas acceptable qu'une mère commente les appréciations qu'un enseignant met sur les copies d'un élève.
Et il faut être borné pour s'obstiner à soutenir le contraire !
Là dessus, on est d'accord.

Pourquoi ne peut-on, au même titre, accepter de reconnaître qu'une copie qui comporte uniquement des appréciations négatives est douloureuse pour un gamin de 6e ?

La mère n'est pas une professionnelle de l'éducation et elle le prouve, car elle met ses tripes sur la table sur les copies de son môme.
Le prof du gamin, est un professionnel, lui; et en tant que professionnel, il peut comprendre qu'en termes de motivation, entre une copie avec des - et une copie avec des - et des +, il n'y a pas photo, et ce peu importe du discours tenu oralement, car tout le monde sait que verba volant, scripta manent.
Et reconnaître cette évidence, ne signifie pas que l'on minimise le travail de l'enseignant concerné.
Personne n'a prétendu que recevoir une copie avec uniquement des appréciations négatives n'est pas douloureux. Ce qu'il y a, c'est que ce n'est pas le sujet, et du coup, Audrey n'a pas jugé utile a priori de préciser que ce n'est pas dans ses habitudes. Et je trouve étrange que tant de collègues s'acharnent à penser le contraire, ou à le laisser entendre. Alors qu'Audrey elle-même a dit qu'elle n'arrête pas de valoriser le travail de l'élève en question, y compris par écrit. Pour ma part, après des années à échanger sur ce forum, à constater son implication dans son travail et auprès de ses élèves, un dévouement qui excède largement ma propre patience, je lui fais entièrement confiance sur sa capacité à gérer les appréciations, et je ne comprends pas qu'on vienne lui faire des procès sur ce point alors que c'est non seulement très certainement injustifié, mais surtout à côté du sujet.

Alors certes, les deux ou trois appréciations qu'Audrey a postées peuvent paraître lapidaires. Mais elle sait, et non nous, pourquoi elle les a mises. Et je le redis, je fais confiance à son professionnalisme sur ce point. On peut mettre, légitimement, de telles appréciations. Je le pense, d'ailleurs, je le fais. Tout dépend de l'élève, du contexte.

Et moi qui dis cela, j'ai pour principe, comme tout professeur, je pense, de valoriser tout ce qui peut l'être dans une copie d'élève. Même un môme à qui je mets 5 ou 6 en rédaction, je peux écrire : "Les idées restent encore trop désorganisées, on comprend mal ce que tu racontes, il faut travailler davantage au brouillon pour décomposer l'histoire en actions successives. Mais il y a de gros progrès sur la ponctuation et les phrases sont déjà beaucoup plus claires. Tu es sur la bonne voie, ne te décourage pas." Mais parfois, c'est terrible à dire, mais je ne trouve pas. Dans ces cas-là, c'est rarement à cause des capacités de l'élève, c'est plutôt à cause de son attitude : refus de travail, agitation excessive, incapacité à écouter, à prendre en compte les consignes... J'ai cette année un élève qui, d'après ce que je comprends de Jason, lui ressemble beaucoup. On n'a pas de diagnostic médical, mais comme disent mes collègues, c'est clair qu'il a un pète au casque. Survolté en permanence, incapable de tenir en place, soupe au lait que c'est rien de le dire, sans arrêt à agresser ses camarades parce que "on le regarde" ou qu'il imagine qu'on se moque de lui ; bien sûr, quasi illettré (il fait partie de mon groupe de remédiation en lecture). Il est toujours difficile à canaliser, en cours, mais je ne manque jamais de souligner, parfois avec une emphase amusée, tout ce qu'il fait de bien. Et comme il n'est pas con, il réussit parfois un devoir, y compris les rédactions (pour lui, je fais très court et je corrige systématiquement le brouillon, plusieurs fois). Mais parfois, il est bloqué en mode Zébulon, se met au travail une demi-heure après les autres malgré mes exhortations répétées, passe le contrôle à se retourner, à emmerder les autres, n'écoute rien, aucun conseil, m'envoie balader quand je lui suggère de se relire pour chercher où il faut mettre des points... Et dans ces cas-là, il peut avoir 1 ou 2. Y a rien de valorisable, dans sa copie, désolée. Alors je comprends bien que c'est pathologique, mais comme il a été dit, je suis prof, pas personnel soignant, et ce que j'évalue, c'est un travail. Et je ne peux que constater : "Refus du travail. Tu n'as pas écouté les explications, tu n'as pas essayé sérieusement, c'est du gâchis." Je ne peux pas honnêtement dire autre chose. Et ce que j'en dis/écris, c'est aussi pour les parents et pour la COP (je lui ai demandé de tester le gamin, j'aimerais bien comprendre ce qui ne tourne pas rond chez lui et avoir quelques clés pour l'aider plus efficacement). Et je sens bien, d'après ce qu'a raconté Audrey, que c'est ce qui s'est passé avec son Jason hyperactif. C'est peut-être pas de sa faute si, par moments, il ne sait plus se contrôler, mais il doit bien voir que ça fait une sacrée différence avec les moments où il parvient à se poser et à écouter.

Pire, j'ai des élèves sans aucune difficulté particulière, mais avec un poil dans la main monstrueux. Des mômes qui se tapent entre 8 et 12 aux contrôles de grammaire parce qu'ils sont futés, avec 0 aux questions de cours. Ou une note minable à une simple conjugaison à apprendre. Eh bien je ne vois pas quoi dire d'autre, dans ce dernier cas, à part : "La leçon n'est pas sue". Je ne m'avance pas trop sur le travail (j'ai appris de l'expérience) mais si le môme ou un parent vient me dire qu'il avait appris, je réponds que ce n'était manifestement pas efficace et je suggère quelques heures de soutien avec moi pour apprendre à apprendre. Mais pour ces mômes capables mais rendus hyper-paresseux par une école insuffisamment exigeante, dire les choses platement me paraît le meilleur service à leur rendre.

Bref, je pense qu'Audrey est d'accord avec toi en ce qui concerne les appréciations, mais qu'elle n'avait pas besoin de nous pour le savoir et le mettre en oeuvre, et que c'est hors sujet.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Message par Chocolat le Ven 6 Déc 2013 - 18:45

@V.Marchais a écrit:

Personne n'a prétendu que recevoir une copie avec uniquement des appréciations négatives n'est pas douloureux. Ce qu'il y a, c'est que ce n'est pas le sujet, et du coup, Audrey n'a pas jugé utile a priori de préciser que ce n'est pas dans ses habitudes. Et je trouve étrange que tant de collègues s'acharnent à penser le contraire, ou à le laisser entendre. Alors qu'Audrey elle-même a dit qu'elle n'arrête pas de valoriser le travail de l'élève en question, y compris par écrit. Pour ma part, après des années à échanger sur ce forum, à constater son implication dans son travail et auprès de ses élèves, un dévouement qui excède largement ma propre patience, je lui fais entièrement confiance sur sa capacité à gérer les appréciations, et je ne comprends pas qu'on vienne lui faire des procès sur ce point alors que c'est non seulement très certainement injustifié, mais surtout à côté du sujet.

Alors certes, les deux ou trois appréciations qu'Audrey a postées peuvent paraître lapidaires. Mais elle sait, et non nous, pourquoi elle les a mises. Et je le redis, je fais confiance à son professionnalisme sur ce point. On peut mettre, légitimement, de telles appréciations. Je le pense, d'ailleurs, je le fais. Tout dépend de l'élève, du contexte.

Et moi qui dis cela, j'ai pour principe, comme tout professeur, je pense, de valoriser tout ce qui peut l'être dans une copie d'élève. Même un môme à qui je mets 5 ou 6 en rédaction, je peux écrire : "Les idées restent encore trop désorganisées, on comprend mal ce que tu racontes, il faut travailler davantage au brouillon pour décomposer l'histoire en actions successives. Mais il y a de gros progrès sur la ponctuation et les phrases sont déjà beaucoup plus claires. Tu es sur la bonne voie, ne te décourage pas." Mais parfois, c'est terrible à dire, mais je ne trouve pas. Dans ces cas-là, c'est rarement à cause des capacités de l'élève, c'est plutôt à cause de son attitude : refus de travail, agitation excessive, incapacité à écouter, à prendre en compte les consignes... J'ai cette année un élève qui, d'après ce que je comprends de Jason, lui ressemble beaucoup. On n'a pas de diagnostic médical, mais comme disent mes collègues, c'est clair qu'il a un pète au casque. Survolté en permanence, incapable de tenir en place, soupe au lait que c'est rien de le dire, sans arrêt à agresser ses camarades parce que "on le regarde" ou qu'il imagine qu'on se moque de lui ; bien sûr, quasi illettré (il fait partie de mon groupe de remédiation en lecture). Il est toujours difficile à canaliser, en cours, mais je ne manque jamais de souligner, parfois avec une emphase amusée, tout ce qu'il fait de bien. Et comme il n'est pas con, il réussit parfois un devoir, y compris les rédactions (pour lui, je fais très court et je corrige systématiquement le brouillon, plusieurs fois). Mais parfois, il est bloqué en mode Zébulon, se met au travail une demi-heure après les autres malgré mes exhortations répétées, passe le contrôle à se retourner, à emmerder les autres, n'écoute rien, aucun conseil, m'envoie balader quand je lui suggère de se relire pour chercher où il faut mettre des points... Et dans ces cas-là, il peut avoir 1 ou 2. Y a rien de valorisable, dans sa copie, désolée. Alors je comprends bien que c'est pathologique, mais comme il a été dit, je suis prof, pas personnel soignant, et ce que j'évalue, c'est un travail. Et je ne peux que constater : "Refus du travail. Tu n'as pas écouté les explications, tu n'as pas essayé sérieusement, c'est du gâchis." Je ne peux pas honnêtement dire autre chose. Et ce que j'en dis/écris, c'est aussi pour les parents et pour la COP (je lui ai demandé de tester le gamin, j'aimerais bien comprendre ce qui ne tourne pas rond chez lui et avoir quelques clés pour l'aider plus efficacement). Et je sens bien, d'après ce qu'a raconté Audrey, que c'est ce qui s'est passé avec son Jason hyperactif. C'est peut-être pas de sa faute si, par moments, il ne sait plus se contrôler, mais il doit bien voir que ça fait une sacrée différence avec les moments où il parvient à se poser et à écouter.

Pire, j'ai des élèves sans aucune difficulté particulière, mais avec un poil dans la main monstrueux. Des mômes qui se tapent entre 8 et 12 aux contrôles de grammaire parce qu'ils sont futés, avec 0 aux questions de cours. Ou une note minable à une simple conjugaison à apprendre. Eh bien je ne vois pas quoi dire d'autre, dans ce dernier cas, à part : "La leçon n'est pas sue". Je ne m'avance pas trop sur le travail (j'ai appris de l'expérience) mais si le môme ou un parent vient me dire qu'il avait appris, je réponds que ce n'était manifestement pas efficace et je suggère quelques heures de soutien avec moi pour apprendre à apprendre. Mais pour ces mômes capables mais rendus hyper-paresseux par une école insuffisamment exigeante, dire les choses platement me paraît le meilleur service à leur rendre.

Bref, je pense qu'Audrey est d'accord avec toi en ce qui concerne les appréciations, mais qu'elle n'avait pas besoin de nous pour le savoir et le mettre en oeuvre, et que c'est hors sujet.
Là-dessus, on n'est pas d'accord.
Et je ne vais pas dire le contraire simplement parce qu'on essaie de me clouer le bec en prétextant le hors sujet ici.
Parce qu'à l'origine de la réaction démesurée de cette mère, il y a bien l'appréciation à 100% négative de l'enseignante, alors il y a bien un lien de cause à effet (démesuré et inacceptable, ledit effet, nous sommes tous d'accord pour le dire et pour soutenir Audrey sur la question), donc le hors sujet me paraît très difficile à démontrer.
Et que cette appréciation appartienne à Audrey, à ma meilleure amie, à un(e) collègue, à ma mère ou au Saint-Esprit, je ne la cautionne pas, et je ne la cautionnerai jamais, pour les raisons déjà évoquées et que je ne répéterai pas.
Je vais même plus loin, en disant qu'à mon avis, ce genre d'appréciation ne devrait même pas exister. Et je l'assume pleinement.

Bref, je ne suis absolument pas partisane du soutien par principe, envers et contre tout; ça a même le don de m'énerver !
Si j'estime que qq'un n'a pas raison, je le dis, et j'accepte qu'on fasse de même me concernant.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Message par Audrey le Ven 6 Déc 2013 - 19:17

Que dire d'autre, sur un contrôle de leçon pure qui dure 10 minutes, que "Leçon non sue" quand il s'agit de simplement répondre par un mot à quelques questions, ou par une définition, rabâchée à plusieurs reprises en classe et que l'élève n'a réussi à obtenir que 2,5/10???? Que valoriser là-dedans? L'appréciation est pragmatique: la leçon n'est pas sue. Une interro de leçon pure ne mène à rien d'autre comme genre de constat: su/pas su. Point.

Pour la rédac, il n'y avait rien à valoriser. Le sujet n'était pas respecté, les quelques contraintes non plus, l'élève n'a rien fait de ce qui est attendu à part évoquer l'hiver. Le tout était gribouillé au point que c'en était quasi illisible.
Alors oui, sur CE devoir, l'appréciation était à 100% négative. Il n'y avait RIEN de positif à souligner, ni dans le soin apporté au devoir, ni dans une quelconque progression remarquée.

Cela ne signifie en rien que mes appréciations sur l'ensemble de ses travaux soit négative. Pour compléter le dossier à envoyer à la MDPH, j'ai dû photocopier des devoirs faits par Jason. Et crois-le ou non, Chocolat, il y avait des annotations positives sur certains de ses devoirs, de ses exercices faits en classe. Mais cela, la mère ne le voit visiblement pas.
Pas plus tard que ce matin, Jason pendant son heure de colle, a copié sans AUCUNE faute la conjugaison du verbe aimer à l'indicatif, et avec une écriture presque sortie d'un manuel de calligraphie. Tu veux savoir quelle appréciation j'ai mise à son "travail", en prenant la peine de la lui expliquer? La voici: "De gros efforts de soin, Jason, c'est bien, et aucune faute de copie! Essaie de t'appliquer comme ça pour chaque devoir!".

Des phrases, des appréciations comme ça, j'en dis tous les jours à Jason, et à d'autres gamins qui méritent autant que lui mon aide et mes encouragements, mais qui n'ont pas le bonheur d'avoir une mère aussi impliquée dans la scolarité de leur gamin... Rolling Eyes 

Au passage, informations prises auprès de la PP: cet élève, après bilan orthophonique visé par le médecin scolaire n'est pas dyslexique. Il montre quelques troubles ponctuels de l'ordre de la dyslexie et ne peut donc sur ce point prétendre à aucun aménagement aussi lourds que ceux que la mère réclame.
Son gros problème à ce gosse, seul problème lourd médicalement reconnu, c'est son hyperactivité.

Au passage aussi... j'ai longuement discuté avec lui. Il a déclaré, et sans que je l'y aie poussé, que s'il n'avait rien écrit ou presque à son dernier contrôle, c'était tout simplement parce qu'il avait envie de ne rien faire. Il s'est montré confondant de spontanéité sur ce point. Avant ça, il a vaguement déclaré qu'il ne savait pas quoi apprendre pour le contrôle, tout en me montrant sans aucune hésitation les points à réviser quand je lui ai demandé de me les montrer dans le classeur.
Il apparaît après consultation de l'équipe qu'il a aussi un gros poil dans la main, mais que moi, pauvre conne méprisante et suffisante que je suis, j'ai préféré passer du temps à aider ce gosse à surmonter des difficultés montées en épingle par sa mère qui au final légitiment en grande partie son manque de travail dans ma discipline plutôt que d'imaginer qu'il ne bossait pas autant qu'il le devrait. Voilà.

Cet élève arrive à avoir des notes satisfaisantes, sans foutre grand chose en terme d'apprentissage des leçons ou d'attention, dans des matières où personne ne se soucie de sa dyslexie supposée.

Ca va bien, Chocolat. Mon appréciation du travail de cet élève n'est pas 100% négative. Loin de là. Et elle en devient même carrément trop généreuse en regard de l'entubage dont j'ai été victime. Mais peut-être veux-tu que je me filme en cours, que je t'envoie le classeur de l'élève, et son bulletin, pour que tu arrêtes de piétiner dans la boue mon travail et que tu comprennes enfin, non parce que je m'appelle Audrey ou la Vierge Marie, que je suis honnête quand je dis que je fais avec bienveillance, honnêteté et respect de l'élève mon travail d'enseignante?

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Message par Amaliah le Ven 6 Déc 2013 - 19:19

Eh bien, tu as sûrement de la chance, Chocolat, d'avoir des élèves chez qui tu as toujours quelque chose à valoriser. On n'a sûrement pas les mêmes élèves. C'est tellement facile de trouver des choses positives quand on a des élèves même moyens en face de soi.

Il m'arrive dans les classes faibles de ma zep d'avoir des copies absolument nulles où rien mais absolument rien n'est positif. Et il faudrait que je trouve quelque chose? Suspect  Je pointe ce qui ne va pas, comme le fait Audrey. Souvent dans mes classes de niveau je fais en deux temps mais la première rédaction est le plus souvent absolument indigente. Alors je note deux ou trois choses à refaire et je ne m'intéresse plus qu'à ça, mais mon appréciation est honnête. Les élèves ne remettent jamais en cause mes notes ni mes appréciations d'ailleurs. Et j'estime que je fais tout ce que je peux pour aider mes élèves. Mais il faut être honnête.

Une remarque : quand le prof de maths corrige la copie de Jason et qu'il a 6,5/20, penses-tu qu'il trouve quelque chose de positif à noter en appréciation de ladite copie?!

Je te trouve d'assez mauvaise foi sur ce coup!

Edit : Audrey, je suis à 100% d'accord avec ce que tu écris.

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Message par Audrey le Ven 6 Déc 2013 - 19:30

Et le fait que la mère remette en cause toutes les remarques sur l'attitude de son gosse en classe, en commentant la moindre remarque dans la carnet, c'est sans doute aussi parce qu'on dit les choses trop brutalement et qu'on ne valorise pas assez le fait que Jason a cessé de me traiter de *** ou de foutre des coups de coude à tout le monde en rentrant en classe?

Franchement, Chocolat, dire que la mère agit ainsi uniquement parce que j'ai rédigé trois appréciations qui te semblent blessantes et non-professionnelles, c'est faire preuve d'une étroitesse d'esprit affligeante, proche de la mauvaise foi. Elle n'a pas attendu ces 3 appréciations partagées ici pour nous pourrir le travail avec ses gamins et nous prendre la tête. Et je n'ai cessé de le dire durant toute cette conversation.

Visiblement, tu mets la même énergie à me descendre par une espèce de pulsion viscérale que celle dont tu accuses Véronique dans sa confiance à mon égard. Je ne comprends pas pourquoi tu as autant de mal à prendre en compte le contexte, les précisions et les explications que je donne.


Dernière édition par Audrey le Ven 6 Déc 2013 - 19:42, édité 1 fois

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Message par philann le Ven 6 Déc 2013 - 19:36

@Chocolat a écrit:
Parce qu'à l'origine de la réaction démesurée de cette mère, il y a bien l'appréciation à 100% négative de l'enseignante, alors il y a bien un lien de cause à effet (démesuré et inacceptable, ledit effet, nous sommes tous d'accord pour le dire et pour soutenir Audrey sur la question), donc le hors sujet me paraît très difficile à démontrer.
Et que cette appréciation appartienne à Audrey, à ma meilleure amie, à un(e) collègue, à ma mère ou au Saint-Esprit, je ne la cautionne pas, et je ne la cautionnerai jamais, pour les raisons déjà évoquées et que je ne répéterai pas.
Je vais même plus loin, en disant qu'à mon avis, ce genre d'appréciation ne devrait même pas exister. Et je l'assume pleinement.

Bref, je ne suis absolument pas partisane du soutien par principe, envers et contre tout; ça a même le don de m'énerver !
Si j'estime que qq'un n'a pas raison, je le dis, et j'accepte qu'on fasse de même me concernant.
Shocked Shocked Shocked 
NON !

Au départ il y a un TRAVAIL dont Audrey considère qu'il n'y a rien de positif à tirer !!
Pour juger positivement quelque chose, il faut trouver du positif, sinon il s'agit de démagogie ou de malhonnêteté intellectuelle.
Et quand bien même un parent d'élève trouverait que le prof de son enfant est d'une extrême sévérité ou bien un ... fini...cela ne lui donnerait toujorus pas le droit de remettre en cause de cette manière l'expertise du prof!furieux 

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Message par Olympias le Ven 6 Déc 2013 - 19:36

Audrey fleurs fleurs fleurs 

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Message par Herrelis le Ven 6 Déc 2013 - 19:39

Chocolat et sur une copie blanche, tu valorises quoi exactement? Le fait que l'élève a bien écrit son nom en haut? Et quand la leçon n'est visiblement pas sue (on dit bien sue/ retenue, pour l'apprentissage on ne peut pas savoir tant qu'on n'a pas interrogé le gamin), tu mets quoi? "Bravo, tu as répondu à deux questions sur 10!". On marche sur la tête là, vraiment. On ne peut pas tout le temps trouver un truc positif à dire sur une copie, surtout s'il n'y a rien à valoriser! Je sais qu'il ne faut pas traumatiser ces chers petits, mais à un moment, il faut bien leur dire ce qui ne va pas quand la totalité ne marche pas, non? Ou alors on les entretient dans l'illusion que le peu qu'il font, souvent mal, est largement suffisant?
On ne parle pas de traiter un élève de débile ou de nul, mais bien de dire ce qui ne va pas pour qu'il puisse savoir quoi faire pour l'arranger! Et en plus il me semble que dès le début de l'année Audrey a bien expliqué qu'elle faisait tout pour aider cet élève qui manifestement (tada!) n'est en fait pas du tout dyslexique. Alors, il ne pouvait vraiment pas le faire ce devoir si compliqué pour son "handicap"? Des fois, il faut un peu abandonner l'angélisme...

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mère d'un élève a commenté par écrit mes notes et appréciations sur les copies de son fils!

Message par Audrey le Ven 6 Déc 2013 - 19:41

Dernière en date... le gosse répond à un professeur, le professeur met un mot dans le carnet, la mère répond:" Nous tentons de ne pas donner à Jason son traitement cette semaine, ce qui explique ses difficultés de comportement."

Non mais oh! Si son gosse a besoin du traitement, pourquoi l'interrompre? Elle fait mumuse avec la médication de son gosse? Et ensuite se sert de ça pour justifier le non respect du règlement intérieur?


_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum